(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Le quincaillier (Septembre 1890-Auot 1891)"






, 



H 



MR 



< 






• ■ 



■ ■ .:-■ 






V\»iV 



i~ 









> •-•'7 






S* 



'• V 






^gsgg 



\ 



L.K PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Du Commerce, de la Finance, de .'Industrie, de la Propriete Fonciere et des Assurances 



VOL. VII 



MONTREAL, VENDRKDI, 5 SKPTEMBRK 1890. 



No. 1 



NFBEDARD 

17 rue William, Montreal 

Marchand de Mints 

A COMMISSION 

et Negociant de toutes sortes tie Fourni- 

tures pour 

Fromageries et Beurreries 

ACKNT DE 

MacPherson & Schell 

Alex audi ia, Ont. 
pour la vente de I nr fimeux bola fl boite 
recount) par le grand nombre des frontagers 
comme n'ayant i as son egal ici en Canada, 
■ainsi iiuc leur inoulin a plier les boltes leuuel 
travail 1<> a perfection. 

un pourra voir ci muulinet un gchantillon 
du boixa mon mngasin. 

i'< ur prix et plus amples details veuillez 
correspond re a l'adresse ci-dessus. , 

Pour communication par telephone, de- 
maodez le No 2461- 

SAJNDOUX 




EMPAQUETE EN 

Seaux de 3, S, 10 et 20 lbs. 

et en tinettes de SO lbs. 



LE SAINDOUX 

ANCHOR 

ist bien superieur aux saindoux de 

Chicago. 

Et se vend a nieilleur marchg. 

M. LAING <Sc SONS 

Empaqueteurs, Montreal. 

Demandez la liste des prix. 

En \ente chez tous les Epiders. 
Bureau : Telephone No. 344 

Maison d'EIifaquteage : 

Telephone No. 6036 



DUCKETT, HODGE &Cie 

Exportateurs de 

BEURRE et FRuMAGE 

et Marchands de 

PROVISIONS en GENERAL 
104 rue des Sceurs Grises 

C >in del rue William M ON I REAL 



McArthur 
Corneille & Co. 

Fabricants et Iniportatenri= t t 

Couleurs et de Vernis 

VERRB A VITKB 

Glaces ordinal res et de ehoix. — Polies. 
Iluiles de toute espece. 

Produits chimiqnes, Teintures, etc 

I'r "Dl ii'lai n s d<" la marque celebre Crown 
Diamond de Blanc de I'lomb. 

316 a 316, Rue St-Paul 

J. A. VAILLAUCOURT 

Marchand ■ Commission n aire de Provisions 
331, Rue des Comni'issaires 

BEURRE, FROMAOE et (EUFS t laces aux 

prix les plus a vautag'ux. 
Attention speciale"donn6e aux consignations 

de beurre etde from age. 
Avarices liberates Mir consignations. 

TINETTES en belle epinette blslnchp, Sn. 50 
et 7(i lb-, Fournitures ponr Fromageries. 

Speciality de Tinettes pour beurreries Aussi 
nieilleur Sel Anglais pour beurreries. 

Soil cite In consignation de toutes sortcs de 
Produits Aiii'iooles. 

REVUE DES MARCHES 

Montreal, 4 septembre 1890. 



GRAINS ET FARINES 



Marches de (jrus 

QuoiqueUes man-la's d'Europe main- 
tiennei.t leurs prix asses formes, il ) a 
une si complete absence de demande, de 
l'autre cote de I'ocean, ponr le b!6 ame- 
ricain, que Ton commence a desesperer, 
a Chicago, de voir les euro eens devenir 
acheteiirs sur nos marches aux prix que 
les ainericains voudraient leur coter. De 
temps en temps, des nouvelles plus en- 
courageantes pour les detenteurs vien- 
nent ranimer un peu les prix. Mais, 
quant a ce qui regarde les marches an- 
glais, le ton general des nouvelles trans- 
tuises par le cable est de nature a faire 
comprendre aux speculateura que ce ne 
sont pas eux qui dicteront les prix d'ex- 
j.ortation. 

Mark Lai e Express est un peu port<5 
vers la hansse. Dans sa derniere revue 
hebdomadaire, en date du ler courant, 
il cote les meilleurs bles hlancs de la 
nouvelle recolte a 42s et le- meil'.eures 
sortes de vieux hie" a 4t's. II cote aussi 
les bles etrangers en hausse de 6d et la 
farine egalement en hausse de 6d. Sur 
le man-he tie l.ontlres, 1'avoine ar.glaise 
a baisse d 'un shilling, l'orge est ferme. 
les haricots et les poi- sont un peu en 
hausse. Le niai's amoricain est rare et 
en hausse. 

A Liverpool, Beerbohm i ote le ble 
tranquille mais soutenu, le niai's plus 
ferme, les pois canadiens a 5 et 6$d. La 



memo ugenee dit (pie la recolte tie ble 
en Rnssie ne rend pas ce qu'on en atten- 
dait. 

Ce .son; principalement ces manvai- 
ses nonvellea de Russia qui oat fonrni 
aux SjwVulateurs ameVioains I'oeeasion 
d'essayer un mouvement tie hausse, 
avec I'appui tie nouvelles tie mauvais 
t'mps pour la moisson dans le Nord 
Ouest, mais I'absence complete Tor Ires 
d'achat en dehors du marche, soit pour 
Ton port ition, soit pour la consommation 
domestique, a fait avorler leur tentative 
et baisser les cours. Dans le Minnesota 
et les Dakotas, on dit que les pluies ont 
fait beaucoup de dommage au bl<5 de 
prin temps ent ore sur le champ. D'au- 
tres ren?eignements contredisent cela et 
annoncent que la recolte de ces etats 
sera abondante et de bonne qualite. Ti- 
railles en sens contraire pour les nou- 
velles bearish et les nouvelles bullish les 
cours de speculation ne font guere qu'os 
cil'er sur place perdant ou gagnant tour 
a tour de 1 a 1 $<■. dans une journ6e. Les 
marches de di-ponible sont assez actifs 
pour le vieux ble dont il ne reste plus 
que des stocks tres reduits, cependant, 
comme le bl<5 nouveau commence a ar> 
river, les cours sont beaucoup plus bas 
que la femaine derniere. 

Voici les cours de ces principaux mar- 
ches : 

27 aout 3 sept. 

Chicago (sept.) 1.04£ 1. 01c 

New York (sept.) l.()9| LG3e 

St-Louis (disp.) 1.004 0.99£c 

Duluth (disp.) 1.15 1.03c 

Au Manitoba les pluies ont retards la 
mois ou et n'ont pas avance la maturite 
tlu ble qui n'etait pas encore mur. Les 
derniers av.s reduisent a fort peu de 
chose le dommage caus6 par la gelee du 
21 et 22 aout. Un telegramme regu cette 
semaine de Oak Lake dit que, dans cette 
localite et a trente milles a la ronde, la 
gelee n'a fait auctin dommage au ble. II 
est probable que, plus au nord, il y ait 
quelque dommage, mais si les Manito- 
bains penvent avoir du temp sec pour 
aehever leur moisson, il est certain 
qu'ils auront un fort surplus de bl£ a ex- 
porter. Nous notons a ce propos que la 
Compagnie du Pacifitpie, pour 6tre en 
mesure de transporter ce surulus fait ac- 
tuellement construire inille nouveaux 
chars plate formes. 

Le bl6 nouveau commence a se mou- 
voir un pen dans Ontario ou. les meu- 
niers paient aux cultivateurs de 95c a$l 
le minot; mais beauconj) de cultivateurs 
refusent tie vendre a ce i>rix, pretendent 
q'i'ils devraient obtenir le meme prix 
que leurs voisins des Etats-Unis qui 
vendent leur ble $1.05. Les meuniers, 
cependant, ne peuvent meme pas faire 
de la farine aux prix actuels avec du ble 



DSdtf 

Son delicieux. Solidite a toute 6preuve. 




Seul importateur de« Pianos Hazelton, 

Fischer et Dominion, et des 

Orgues Eoliennes. 

Le plus grand assortiment en Canada. 



C. D. MORTN 
1386, RUE NOTRE -DAME 

Manufacturier et Marchand en Qros 

d'Essences Culinalres, Hulle d cheveax, 
Parfumerie, Lessi et Caustique a lalivre ou 
au quart, Huiles d'Olive, de Castor.de Foie 
de raoru", & Machines A coudre, etc. 

Vinalgre en cruches ou au quart de pr 
mif re qualite seulement et au plus bas pr) 
du marche. 
Proprigtaire du Sirop du Prince de Gal 'es 
Toute commande par la malle executge 
avec diligence et les effets Mvres dans toute 
la ville et les environs ou a borddes chars on 
vapeurs sans charge exti a. 

Cie de Telephone Bell 

DU CANADA 

C. F. SISE, President, 

GEO. W. MOSS, Vice-Pres. 

C. P. SCLATER, Sec.-Tresorier. 

Bureau principal : a Montreal. 

Cette Compagnie vendra ses Instruments 
a des prix variant de 10 A 25 piastres le set, 
Ces instruments sont proteges par les brevets 
que possede la compagnie, et les acquereurs 
sont par consequent & lUbri de contestations 
et pourront se servir des lignes priucipa.es 
aux prix des abonnfis. 

La compagnie prendra des arrangements 
pour relier les localltesprivees de communi- 
cations telephoniques, avec le bureau de 
lel^graphie le plus proche, ou encore cons- 
truira des lignes privees pour les indlvidus 
ou les compagnies, pour relier leurs resi- 
dences a leurs places d'affaires. Elle est 
prete & manufacturer toutes sortes d'appa- 
reils electriques. 

Pour details complets s'adresser au bureau 
de la Compagnie & Montreal. 



D. COLLINS 

Manufacturier de 

BALANCES 

Balaii' es a foin et & charbon et toutes 

autres Balances en mains. Speciality pour la 

reparation des Balances & foin 

et & charbon. 

Reparations faites sur les lieuxA lacaiupa- 

gne, avec garantie et & bon marche. 



>ar la demolition de spleudides batisses en pierre de tailles et de maisons tie moindre valeur, preseute depuis quinze jours un spectacle pitoyable, mais un malheur 
le vient jamais seul et le trouble cau-e aux gens d'affaires et encore au-mente par Le plus grave de tous les Blocus, cause par deux grosses consignations de 
Tapi- expedies a M. THOMAS LIGGETT, 1884 rue Notre-Dame, qui barren t entierement la rue et le trottoir, au grand ennui de la foule qui se promene 
ous les jo irs sur cette rue. Comme d'habitude, dans les cas d'une gravity extra irdinaire, des reporters on 1 ; sollioite de M. Liggett une entrevue. Ce dernier les a 
nformes que tous le- desagrements provenant de cette calamite seraient comiensesjiar la veute a sat-riftee de heaux Tapis de Bruxelles et en Tapisserie. 
Vvec ie blocus, des ordres positifs ont ete donnes de VENDRE ETDE FAIRE PARVENIR LES F0NDS IMMEDIATEMENT. Je serai done oblige, d'ici a un mois, de C0U PER, 
FAILLER et VENDRE pour le compte des consignataires. 

THOMAS LIGGBT, 1884 Rue Notre-Dame, Batisse Glenor a 



_ 



LE PRIX COURANT 



AUBIN &THIBAULT 

Marchands en Gros de 

PROVISIONS 

335 me des Commissaires 



Beurre. fromage, oeufs, flcur, en quarts et. 

poche-, pois, feves, sucre d'6rable, 

pois fendu, papier de paille, etc. 

Eflets livres gratis. 

Telephone Bell 970. 

Telephone Federate 1486. 

C. B. JACQUES 

Marchand-Commissionnaire 

Farines, Grains, Foin 

ETC, ETC. 

Agent General pour The Manitoba 
Milling 1 & Browing Co, Carberry, 
Manitoba., aus-i agent de la CIE de TH6 
YOKOHAMA. — Farines de commerce 
et Farines fortes de boulanger, une spi- 
cialiti. — Consignations et commandes 
sollicitees. 

C. E. JACQUES 
Bureau principal : 

203, Hue des Commissaires 

Pres de la rue St-Sulpice. 



THE 



Montreal Biscuit Co'y 

84, RUE McGILL. 

MONTREAL 
Manufacturiers de toutes sortes de 

BISCUITS SEOS 

et de GALETTES 



On solllclte une commande d'essai de la 
part des dgtaillants que notre reprgsentant 
n'a pas vu personnellement. 



Ou allez-vous ? 
Au No. 8, Cote du Beaver Hall 

Pourquoi ? Pour boire, 
Quoi ? L'eau fameuse de 

Ste 
G 
E 
N 
E 
GENEVIEVE 
I 
E 
V 
E 

Vous pouvez aussi vous desalt^rer en 
buvant les Eaux de Richelieu, Caledo- 
nia (8ouffree et saline), Abenaki-, Geor- 
gianne, St-Leon (nouvelle source) et 
autres. A vendre en gros au 

Depot General d'Eanx Minerales 

8 Cote du Beaver Hall 

par 

A. Poulin & Cie 

Telephone No. 2037 



AUX MARCHANDS 

labac Tanadien 

EN FEUILLE 
Speciality de Premiere Classe 

EN GROS SEULEMENT 

I®"Au plus BAS PRIX du marche 

S'adresser a 

EPHREM BOLDUC, 

JOLIETTE I*.Q, 



a $1, de sorte qu'il- ne voudront pas 
payer plus. 

A Montreal il ne se fait encore rienen 
ble, et les cours que nous avons baisses 
en conformity de la cote de Duluth, 
sont absolument nominaux. 

Les farines sont tranquilles, quoique 
nous ne pnissions changer nos cotes qui 
repn'sentent reellement la base sur la- 
quelle se font les ventes, le ton du mar- 
che' est moins ferme et 1 s bons ache- 
teurs peuvent plus facilement se faire 
6ter un 10 A 15c par quart. La demande 
est restreinte, la boulangerie employant 
les stocks qu'elle po sede en attendant 
que le marche soit etabli pour les farines 
de ble nouveau. 

L'avoine est plus abondante sur le 
marche, mais la demande est bonne et 
les prix feruies. Quelques ventes ont t'te 
faites, en gros lots, a 3 et 40c par 32 lbs, 
avoine de la province. L'avoine du Haut 
Canada vant de 1 a 2c de plus. 

Pas de mouvement en orge nouvelle 
dont les eVhantillons sont rares. Les 
brasseurs n'out pas encore dontie signe 
de vie. Les detenteur-, cependant, sont 
tres fermes. 

Les pois nouveaux n'ont pas encore 
fait leur apparition sur le man he" et il 
est impossible de les coter. II s'est ven- 
du au detail dans les rues quelques mi- 
nots de pois cuisants a $1 mais il n'y a 
pas moyen de baser une cote la des -us. 

Le sarrazin se vend 65c par 50 lbs ; le 
ble d'inde est ferme. 

Nous cotons en gros : 
Ble roux d'hiver, Canada No. 2. 0.99 a 1.00 
" blanc d'hiver, " " 0.00 " 0.00 

" du printemps, " " 0.00 " 0.00 

" du Manitoba, No. 1 dur 0.00*'1.25 

" 2 dur 0.00"1.22 

Avoine 39 " 40 

Ble d'inde, en douane 57 " 00 

do droits pay^s 65 " 70 

Pois, No. 1 90 " 95 

" " 2, (ordinaire) 77 " 78 

Orge, par minot 55" 65 

Sarrazin, par 50 lbs 63 " 65 

Seigle, par 56 lbs 00 "00 

FARINES 

Patenle d'hiver $5 50 a 5 85 

do du printemps 6 10 a 6 35 

do Am6ricaine 6 75 a 7 00 

Straight roller 5 00 a 5 10 

Extra 4 65 a 4 85 

Superfine 4 10 a 4 ?5 

Forte de boulanger (cite) 5 75 a 6 00 

do Amfiricaine 5 00 a 5 75 

EN SACS D'ONTARIO 

Medium 2 65 ft 2 80 

Superfine 1 80 ft 1 90 

Forte de boulanger de la ville en 

sac de 140 lbs par 19b lbs 5 75 ft 6 00 

Farine d'avoinestandard.enbarils 4 90 ft 5 00 
Farined'avoineeranulee,enbarils5 00 ft 5 25 
Avoine roilfe, en harils 5 25 ft 5 50 

Marche de detail 

Sur le marche de la place Jacques- 
Cartier, un bon nombre de cultivateurs 
ont vendu de l'avoine nouvelle a des 
prix variant de 95 a $1.05 la poche. 

En magasin, l'avoine vaut $1.10 pour 
celle de Quebec et $1.15 pour celle d'On- 
tario, par 80 lbs. 

L'orge No. 2 de la province vaut $1.25 
pai 100 livres; l'orge No 1 d'Ontario 
vaut $1.30. 

Le ble d'inde blanc ou jaune des Etats 
Unis se vend 70c par minot. 

Le sarrazin se vend $1.40 par 100 lbs. 

La graine de lin par minot de 60 lbs 
vaut $1.30 a $1.40. 

La farine de seigle vaut $2.60 par lOtr 
livres. 

La farine d'avoine vaut $2.25 a $2.40 
par 100 livres. 

La farine de sarrazin vaut $1.70 par 
100 livres. 



BEl'RRE. 

■Marche" tic Liverpool. 
La circulaire de MM. W. Heapy & 
Son, en date du 14 aoilt. dit: 

" En sympathie p.ver les avis du con- 
tinent, le beurre a hausse de 2 a 3s. mais 
cette hausse a un pen diminue la de- 
mande. Le marched cl< s avec du stock 
non vendus et tranquille. En beurre 
d'lr ande il y a eu une bonne demande 
pour toutes les qnalites et les prix des 
meilleures qualit/s sont en hausse. La 
demande pour les beurres d'Amerique 
est encore frartiounaire et il n'y a pa,8 
d'ameiioration ''ans les prix." 
Nous cotons en cloture : 

Danois, extra fin, kiel 106 a 108s. 

" \ kiels 110 a 112s. 

fin 00 a 00s. 

Irlandais, extra fin 1C0 a 104s. 

choix 90 a 95s. 

fin 78 a 82s. 

Am^ricain extra fin cremeries 65 a 70s. 
" qual. niarchande. 35 a 40s. 

Marche de New -York 

Le beurre prend un ton de plus en plus 
ferme par suite de la diminution des ar- 
rivages. Les fermiers de l'etat de New- 
York ont eVdemment ported presque tout 
leur lait a la fromagerie et la beurrerie 
en a ete negligee. Les prix augmentent 
1 a 2c par semaine; les beurreries de l'e- 
tat font 25c a New-York et les bonnes ti- 
nettes de beurre de ferme 20c. 

Marche <!e Montreal 

Enfin, notre marche au beurre a pris 
de l'activite et une hausse considerable 
s'et-t etablie depirs notre derniere revue. 
Nous disons la semaine derniere: "On 
nous signale ce{>endant un commence- 
ment de demande de la part d'exporta- 
teura. " Des vendredi cette demande 
s'accentuait et prenait les proportions 
d'une veritable excitation; saruedi et 
lundi, nous recevions de tons cotes des 
depeches de nos abonnels nous deman- 
dant les cours les pins recents, ce qui 
nou i prouvait qu'il y avait a la campa- 
gne des acheteurs en train de faire nne 
razzia. Des le debut, on a offert 18c pour 
le beurre d'aout et 17c, pour celui de 
juillet; puis les acheteurs voyant les 
beurriers encore reserves, ont ajoute \\c. 
et finalement on est alle, dit-on, jusqu'a 
19c. quoique nous n'ayons pu verifier ce 
dernier chifl're. 

II y a evidemment de la speculation 
dan« ce mouveme. t, mais cette specu- 
lation se basant sur le fait que New- 
York n'a plus de beurre a exporter en 
Anglaterre et que, par consequent, notre 
beurre va etre debarasse la-bas de son 
plus fort concurrent, il est probable que 
la hausse acquise sera maintenue. Le 
beurre d'aout, d'ailleurs, est en gene- 
ral de bonne qnalite et te conserve faci- 
lement. 

Ou dit que le~ beurriers, mis en appe> 
tit par la hausse, se font tirer l'oreille 
pour vendre m6me a 19c. 

Sur notre inarche, les beurres de ferme 
ont hauss^ ; les beaux townships se ven- 
dent jusqu'a 17c et les bons ordinairesde 
15 a 16c. 

Nous coton- : 
Beurre de beurrerie: 

Juin et juillet 16 a 17Jc 

do (detail) 17* & 19c 

Aout 18Jal9c 

do 20 a 21c 

Beurre de ferme : 

Townships.. 15 a 17c 

Morrisburg & Brockville... 14 a 16c 

.Province '. 14 a 16c 

De l'Ouest 12 a 14c 



FROMAGE 
Murchi de Liverpool. 

La circulaire de MM. Wm. Heapy & 
Sons, 25 Mathew street, Liverpool, en 
date du 21 aout, dit: 

" Le commerce en fromage a ete lent 
et peu satisfaisant, sans empressement & 
vendre et avec une demande soutenuei 
les cours sont restes sans changement. 
Les qualite< moyennes et inferieures ont 
eu une meilleure demande, mais a des 
prix en baisse de 2 a 3s par quintal. 
Voici les cours : Blanc • u colore entra 
fin, 40 a 43; quelques lots sp^ciaiix fai- 
sant jusqu'a 44 et 45*. Fromage de l'et6 
dernier, en bon etat, colore, 20 a 28s. Fro 
mage mi-maigre, colore. 28 a 33s blanc 
30 a 36s cote de New-York, blanc 40s 
colore 41s c. i. et f. 

Murchi de New -York 

Les arrivages cette semaine ont et6 
plus considerables que ceux de la se- 
maine precedente, cependant la de- 
mande a ete bonne et les prix ont hausse 
de £c. Jusqu'a jeudi les arrivages 
avaient ete tres models, mais ce jour-la 
ils ont ete exactement du double de ceux 
des trois jours precedents en-emble ; 
malgre cela les prix n'ont pas fleehi. II 
semble que tout ce fromage etait de- 
mande, car ce que le commerce local n'a 
pas pris a une fraction de plus que la 
cote reguliere, les expediteurs l'ont 
achete volontiers a un prix qui laissait 
une marge raisonnable sur le cotit a la 
campagne. 

La demande locale est cependant le 
principal appui du marche, pour le pre- 
sent, et les petites meules sont les plus 
recherchees. Oelles-la rapportent une 
prime considerable sur les grosses meu- 
les et elles ne sont pas surabondantes a 
la ville ni a la campagne. Les maisons 
qui ont achete ces petites meules depnis 
le commencement de la saison et qui 
les ont mis en entrepot, ont evidemment 
fait une bonne speculation, pourvu que 
le fromage ait ete bien fait. — Utica 
Herald. 

Canton, N.-Y. ,30 aout — Cinquante-cinq 
fromageries ont mis en vente 4,414 boi- 
tes de fromages qui ont toutes ete ven- 
dues a 9c. 

Ogdenxburg, N.-Y., 30 aout — Deux mille 
quatre cents fromages en vente, 1,500 
vendus a 9c. 

Buffalo, N.-Y., ler sept. — Deux mille 
fromages offerts, tout vendu a 9|c. 

Little Falls, N.-Y., ler sept. — Marche 
actif, prix en hausse de fc. Ventes : 42 
lots a 8£c, 54 a 8|c, 24 a 9c, 18 a commis- 
sion ; en tout 9,019 boites. 

Utica, N.-Y., ler sept. — Marche actif 
et en hausse principalement par suite 
de l'activite de la demande locale. 
Ventes : 4 lot* a Sfc, 87 a 8|c, 8 a 8£c, 13 
a 9c, 21 a 9Jc, 11 a 9Jc, 7 a 9^c, 1 a 9£c, 3 
a commission. Total 13,819 boites, prix 
moyen 8|c. 

Marchis d'Ontario 

London Ont 30 aout. — Quatre mille 
sept cents fromages en vente. Deux of- 
fres de 9£e. ont ete refusees ; p s de tran- 
sactions. 

Ingcrsoll Ont 2 sept — Trois mille boites 
d'aoilt en vente ; marche lourd ; des of- 
fr.es de 9J ont ete refusees ; pas de ven- 
tes. 

Bclhville, Ont. 2 sept. — Dix-neuffroma- 
geries ont mis en vente 1300 fromages. 
On a offert 9J et 9Jc; 85 fromages blancs 
et 20 colores seulement ont ete vendus a 
9{c. Ce prix a ete refuse par les autres 
fromagers. 

U'ooditoclc, Ont. 3 sept.— Huit froma- 
geries ont mis en vente 2572 fromages 



LE PRIX COURANT 



d'aout ; OJe a ete ofl'ert et refused Pas de 

rentes. 

MurcM de Mnntrf.al. 

Le cable a hausse de Is depnis notre 
derniere revue, raais rette hausse est 
loin d'etre suftisante pour repondre a 
celle qui a 6te etablie sur nos marches. 
Le ton ici est reste ferine, depnis la ae- 
maine derniere, pour le from age de Que- 
bec. Lnndi il n'y avait que 000 boites au 
quai et le tout a et£ enlev6 en peu de 
temps a 9c sanf une marque speciale qui 
a fait .'Jo. 

Sur le marche, il s'est fait quelques 
ventes de petite lots a 8J, 9 et 9|c selon 
laqnalite; mais les fromagers out fort 
peu consigne cette semaine, soit qu'ils 
aient vendu a la fromagerie, soit qu'ils 
preferent attendre encore quelques jours 
pour vendre plus cber. Les fromagers 
d'O.-itario ne vendent pas et !es notres 
ont l'air de snivre cet exemple. Les uns 
et les autres etant debarras-es de tout 
lenr from age de juin et de juillet, sont 
en meilleure position pour attendre. 

La perspective est encore bonne pour 
la samaine prochaine et il est probable 
que le fromage d'aout vaudra lundi de 
9i a 9Jc. peut etre meme ira-t-on a |. 
Dans tons les cas les fromagers auront 
probablement des offres dans ces prix et 
nous ne conseillerions pas d'accepter 9c. 
a la fromagerie. 

cbttfs 

Le marche des ceufs se maintient, la 
temperature fraiche aidant et la deman- 
de etant active. On peut coter aujour- 
d'hui de 16 a 10£c et meme 17c, pour 
ceufs mires a la caisse. 

POMMES BE TERRE 

Le beau temps a calme un peu ies 
craintes que l'on avait sur la conserva- 
tion des patates: s'il se maintient, nous 
anrons une excellente recolte et com me 
ce tubercule manque en Irlande et dans 
POuest des Etats Unis, nous anrons deux 
bons marches pour les exporter. Pourvu 
toutefois que le bill McKinley ne pa-se 
pas trop tot. Le prix de gros nest pas 
encore etabli ici : on detaille aux prix 
de 60 a 65c, la poche et de $1.00 a $1.25 
le quart 

POMMES 

La recolte de pommes dans la pro- 
vince ne promet pas beaucoup plus que 
un tiers d'une recolte moyenne. Aux 
Etats-Unis, la recolte est egalement tres 
petite Tout fait done i r6voir des prix 
eleves pour cet automne. 

Sur notre merche\ il y a un approvi- 
aionnement de pommes d'automne : As- 
trachan et Duches-es, qui se vendent, le 
ler choix, de $3 a $4 et le second choix 
de $1.75 a $2.50. 

FRUITS 

Nous cotons en gros : 

Bananes, rouges et jaunes 0.60 a 0.90 

Rai-ins canadiens, la livre.... 0.05$a 0.07 

do de Califomie, boite.. 3.«t0 a 0.00 

Melons, douzaine, choix 3.50 a 4.00 

do do commun8.. 1.00 a 2.09 

Pasteque-, la piece 0.25 a 0.40 

Bluets Saguenay, boite carree 0.80 a 1.00 

do do petite boite. 0.60 a 0.70 

FOIN ET FAILLE 
II n'y avait mardi qu'une vingtaine 
de voyages sur le marolie; mais la de- 
mande etant lente, les prix n'ont pas 
changed Nous cotons de $7 a $8 pour le 
foin No. 1 par 138 bottes, et de $<• a $7 
I our le foin inferieur. La paille vaut en- 
core de $3 a $4. 

FOIN PRESSE. 
A Boston on cote : 
Foin de choix fancy $16 00 a 17 00 



" hon a choix 13 

" pauvre a ordinaire.... 10 

" mil et trefle....; 7 

Paille, seigle, de choix 16 

" avoine 8 

A Montrial. — Le man-lie est 
pour le foin pressed 

Nous cotons en magasin : 

Foin press£ No. 1, la tonne$9 

No 2, " 8 

No 3, " 6 

Paille " " 5 5 

Moulee, extra, la tonne 00 

" No 1 , " 00 

No 2, " 00 

No 3, •' 00 

Gm blanc " 00 

Son " 1 7 

do au char " 15 

Ble-d'inde blanc mouhi 26 

BI6-d'inde jatine nioulu 27 

Farine de ble-d'inde 100 lbs 1 



00 '• 15 00 
00 a 13 00 
00 a 10 00 
00 " 00 ( 
00 " 9 00 
Iranquille 



5d a 10 00 
00 a 9 00 
00 a 7 00 
00 a 00 
00 a 26 00 
00 " 24 00 
00 " 22 00 
00 " 00 00 
00 " 25 00 
00" 17 50 
50" 16 lid 
00 " 00 
(0" 00 0i 
40 " 00 



L'ECONOMTSTE FRANQATS 
Sommaire dela livraison du 16 aout 1890 

PARTIE EcONOMIQI'E 

La reglementation des marches a ter- 
me et la corporation des agents de 
change, p. 193. 

La loi Roussel sur le* enfants aban- 
donnes et son application, p. 195. 

La cooperation : l'assurance coopera- 
tive; la banque cooperative; les coope- 
rateurs et les Trades Uhions ; l'emanci- 
pation du travail ; l'adjudication et le 
travail en regie, p. 197. 

Vingt-cinq ans apre-< ^emancipation : 
les noirs dans un Etat abolitionniste ; 
leur condition premiere; leurs progres; 
leurs echecs ; leur i-ituation presente, p. 
200. 

Les discussions de la Soci£t6 d'^cono- 
mie politique de Paris: de l'opportunite 
de renouveler le privilege de la Banque 
de France, p. 201. 

Lettre d'Angleterre : le marche mon6- 
taire et la Banque d'Angleterre; lanou- 
velle loi sur l'argent aux Etats-Unis ; les 
cheniins de fer et le nouveau tarif gene- 
ral; le commerce exterieurdu Royaume- 
Uni en juillet; l'ihdustrie des fils a cou- 
drt. p. 203. 

Lettres d'Egypte : le commerce ext£- 
rieur de l'Egypte en 1889, p. 205. 

Revue eeonomiqne, p. 207. 

Bulletin bibliographique ; p. 208. 

Nouvelles d'outre-mer: Costa-Rica, p. 
209. 

Tableau comparatif des quantites des 
diverses marchandises importers en 
France pendant les six premiers mois 
des annees 1890, 1889 et 1888. 
Partie Commerciale. 

Revue generale, p. 209 — Sucres, p.213 — 
Alcools, p. 213 — Prix courant des me- 
tanx sur la place de Paris, p. 213 — fours 
des fontes, p. 213— Correspondances par- 
tieulieres : Lyon, Bordeaux, le Havre, 
Marseille, p. 213. 

Partie financiere 

Banque de France ; Banque d'Angle- 
terre; Tableau general des valeurs; Mar- 
che des capitaux disponibles; Marche 
anglais ; Rentes franchises ; Obligations 
municipales ; Obligations diverses; Ac- 
tions des chemins de fer ; Institutions 
de Credit; Fonds strangers ; Valeurs di- 
verses ; Assurances ; Renseignements 
financiers : Recettes des Omnibus de 
Paris, de la Compagnie Francaise de 
Tramways et du Canal de Suez ; Chan- 
ges, p. 215 a 222. 

L'abonnement pour les pay? fai- 
sant partie de l'Union postale est : 
un an, 44 francs, 6 mois 22 francs. 

S'adresser aux bureaux; Cite 
Bergere, 2, a Paris. 



Hucces toujours croissant le notre pre- 
paration pour faire toinber les poils f 1- 
lets dans la figure des dames: wi son 
usage uiiiversel, seulement $1.50 la bou- 
teille y compris une boite d'onguent- 

On a toujours en mains la preparation 
pour teindre la barbe et rendreaux ehe- 
yeux leur couleur naturelle. Aussi une 
des meilleure- preparations pour netto- 
yer la bouche et les gencive* et pour 
donner bonne haleine. Rousselures et 
tache8 au visage enlev6es pour tou- 
jours, ainsi que le mal de dents et les 
cors. Comme par le passed quant aux 
pondres pour le visage, en erreurs de la 
nature, nous en avons le d6p6t. Nous 
avons aussi la purgation des poumon« 
qui est infaillible. Lisez les certificate 
qui paraissent dans nos colonnes d'an- 
nonces. 

Mme Vve R. Desmakais et Lacroix, fils, 
1263 rue Mignonne, 
Coin de la rue St-Elizabeth. 

La "Societe des Artisans." 

Ernest Mireau faisant partie 
de cette Societe sollicite res- 
pectueusement le patronage 
de ses confreres. 

"Dominion Steam Laundry.'* 




La sante avant tout ! 

maladie dite a vue d'ceil. 
Examen et Consultation Gratis. 

Nous recevons la clientele de hrs a.m. a 
Shrsp.m. Aueun debit le dlmanche. 

Nous certifions que nous avons la 
meilleure purgation de ponmons pour 
purger dans aucun temps de l'annee, 
dans les cannicules ou autrement. 

oertificat 

.Te me fais un devoir de donner cecertifieal 
ft Dame Desmarais et Lacroix, comme mar- 
que de reconnaissance de leur bienfait ineffa- 
ble d'une guerison complete de nombreuses 
maladies dont j'etais atieinte. 

Depuis 3 ans, je souffrais horriblement 
d'une complication de maladies incompre- 
heiisibles. C'etait un malaise general, j'etais 
en effet affectee dans toutes les parlies du 
< otps. La dyspepsie, la maladie du t'oie, des 
lognon , le mal de mairice, etaient autant 
de maladies qui me mirent < n d> bilite gene- 
ral''. D'un jour ft Pautre je senta'S le mal 
s'Hggraver, prendre des tournurosde plus en 
plus alarmanti s. Alors, je me mi> sous les 
soins des medecins les pli.s en renommee, 
mais leurs soins etaient foutlles, mfme nui- 
sibles, car la maladie prei aitdes proportions 
qui m'inspiraient de la ciainte pour mes 
jours et me jetaient dans l'abattemeni, lede 
sespoir. D6sesperee, voyani m> finapprocher 
ft grands pas, tous mes proches ni« regar- 
daient comme flnie, ne me donnant qu'une 
courte existence en ce monde, j'eus I'heu- 
reuse pensee de tent -r un dernier essai, sou- 
vent les nombreuses guerisons operees par 
les extraits de racinages do name l >esmarais 
et Lacroix, avaient eveilie nion attention. 
Sans plus de retard, je commenoai done ft 
laire usage ae ces eelebres reniedes. DCs la 
pn mlere semaine, je sentis un bien immen- 
se, et, encouragee par les prod gieux effetsde 
ces reniedes, Je continual ft fetre sous les soins 
altentifs de ces personnes, et apres cinq se- 
maines ft peine, j'etais radicalement gu6rie. 

Je recommande fortement les medica- 
ments, de racinages de Dame Desmarais et 
Lacroix, et j'invite le public ft venir s'inl'or- 
mer aapres de moi et je leurdirai encore une 
f«ds que le raerite de ces remedes est incon- 
testable. 

En foi de quoi ie signe le present certiflcat. 
DAME COKBEIL, 
76 rue Napoleon, Montreal. 

Dame Ve. R. Desmarais et Lacroix, Fils 

Successeur de Mme Ve Desmarais 
1263 rue Mignonne, coin rue Ste-Elizabeth, 

Montreal. 
Vieille maisonen bols qui imite toujours le 
sauvage et nous soignons aussi comme eux. 
Metiez-vous des contrefacons. 



Un homme pose, bien au fait de 
la comptabilite, mensuration et 
cubage, demande un emploi. 

S'adresser 

Bureau du Prix- Courant. 

ANN0NCES 
DANSLESJOURNAUX 



Nous venons de publier une nouvelle 
Edition de notre livre intitule : "News- 
paper Advertising." Le volume a 256 oa- 
ges et parmi son contenu on peut citer 
les listes et catalogues suivants de jour- 
naux : 

JOUKNAUX QUOTIDIENS DE Ne\V-YoRK 

avec leur tarif d'annonces. 

JOURNAUX QUOTIDIHNS DES VILLES AYANT 

une population de plus de 150,000, et ne 
contenant que les meilleurs. 

JOURNAUX QUOTIDIENS DES VILLE8 AYANT 

plus de 20,000 de population, ne conte- 
nant que les meilleurs 

La MEILLEURE LISTE DES JOURNAUX LO- 

caux, comprenant toutes lea villes et lea 
villages ayant plus de 20,000 de popula- 
tion et tous les chefs-lieux importantsde 
comte8. 

UN JOURNAL PAR CHAQUE ETAT. Le MEIL- 

leur pour l'annonceur qui n'en veut 

qu'un. 

COMBINAISONS PAR ETATS DE JOURNAUX 

quotidiens et hebdomadaires, dans lea- 
quels les annoncea sontins^reea a moiti6 
prix. 

Une courte liste de journaux danb 
lesquels on peut annoncer de maniere a 
couvrir toutes les parties du pays ; e'est 
une collection choisie, faite avec le plus 
grand soin aide d'une longue experience. 

Les plus grandes circulations. Liste 
con plete de tous les journaux ameri- 
cains publiant regulierement plus de 
25,000 exemplaires. 

NEUF OCCASIONS EN ANN0NCE8 POUR CEUX 

qui veulent es-ayer. 

AN NONCES A BON MARCHE DANS LES JOUR- 

naux quotidiens d'un grand nombre des 
principales villes et villages ; cette liste 
ofi're des avantages speciaux a certains 
annonceurs. 

JOUNAUX SPECIAUX. CATALOGUE TRE8 

considerables, des meilleurs. 

6,652 JOURNAUX DE CAMPAGSE OU LES AN- 

nonces coutent $46.85 la ligne pour pa- 
raitre dans tous ces journaux. Plus de 
la moiti6 de tous les journaux hebdoma- 
daires americains. 

Le volume est expedie' a toute adresae 
pour Trente Centins. 

GEORGE P. ROWELL & CO., 
Newspaper Advertising Bureau, 

10 Spruce Street, New York. 



F.Kirouac&Fils 



March ands de 



Flenr, Grain, Sel, G-ruau 
Barley, Huiles, Poisson 

Saindoux, Lard, etc. 

COIN DES RUES 

St-Pierre et St-Andre 

Basse- Ville, Quebec. 

Correspondanco sollicitee. 

DROUIN FRERES & Cie 

Successeurs de O. Drouin & Fils 

ICF»TCIE«.S en Gros 

et Manufacturlers de 

Vinaigre et Marinades 

Nos. 27 et 29, Rue Smith 

St-Roch, QUEBEC 
tfpecialites: Tabac en feuilles et Vinaigre. 
Correspondance sollicitee. 



Pour vendre vos Proprietes 
Annoncez-lea dana 

LE PRIX COURANT. 



KL V\UX r 00 RA XT 



D. Ft. HTJRTTJBISE 

[SuccessenrdeCREVIKK & CIK] 

Perblantier, Plombier et Couvreur 

Coin des Rues St-Maurice et St-Henri 

MOMTREAL 

Entteprlses de (ouverture, Pose d'apparells A e;iu chaude, etc, ex^oul <v> pi o Ipiii ui 

et onvnige gamntl. 



HUDON, HEBERT &, CIE 

Importateurs de Yins, liqueurs et provisions 

EN GROS 
304 et 306, RUE ST-PAUL. — 143 et 145, des Commissaires 



N. B. — Nous faisons une speciality des VINf* de MESSE, et tenons constamment en mains 
pour cet usage, les vins de Sicile, Tarragonnn et les Sauternes. 

GAUCHER <5c TELMOSSE 

IMPORTATEURS DK 

VINS, LIQUEURS El EPICERIES 

J34S, 844 & 846 K.XJE ST-PAUL 

VIS-A-VIS LA RUE ST- VINCENT 

Departement Special: — Farines, Provisions, Beurre, Graisse, Lard, etc., etc. 

Nous nous chargeons de la vente de BEURRE, CEUFS, et autres Produits <jue 
vous voudrez bien nous consigner. 

87-89-91-93 rue des Commissaires, MONTREAL 

M6daille d'Or k l'Exposition de Quebec. 

Medaille a l'Exposition de 'ion nli 

Compagnie Centrale de la Chotfente 

ALEXANDRE MATIGNON & CIE. 
COGNAC 

Veritable Cognac, Fine Champagne, en futs, bouteilhs, flasks, r.-ir.-ifep 

1GENTS : 
A Quebec: H. Beautey, rue de la Fabrique. 

A Brantford : T. S. Hamilton & Cie 
A Montreal : JAMES ALLEN, 6, St-Nicolas. 
Priere de se mefier des contref neons. 




Orgues de Beatty 

OE SONT JL.I4S MEILLEUliES 

Demandez le catalogue. Adressez : 

HON. DANIEL P. BEATTY, 

WASH INGTON, NEW-JERSEY. 



Pianos de Beatty 

EIV USAG^E PARTOUT 



Demandez le catalogue. Adressez: 

Ez-Maire DANIEL F. BEATTY 

WASHINGTON, NEW JERSEY. 



Laurent, Laforce & Bourdeau 

IMPORTATEURS DES 

Celebres : PIANOS 

"Hardman" de N.-Y. 
u Marshall & Wendell"' d' Albany 
" Stevenson & Co." de Kingston, Ont. 

Cette maison qui existe depnis pres d'un demi siecle est universellement re- 
connue par son honorahilite\ — Une visite est sollicitee anx Salles 

1637 Rue Notre-Dame, Montreal 

THIBAUDEAU BROS.&C 

niPORTATEURS DE 

Marchandises Prangaises 

ANGLAISES et AMERICAINES. 

332 Rue ST-PAUL, MONTREAL 

QUEBEC, WINNIPEG et LONDRES, Angleterre. 



AU COMMERCE! 

Saisons du Printemps et d'Ete 




Vous trouverez toujours en magasin 
l'assortiment le plus vari6 et le 
plus eomplet de Marchan 
fiises Sechis, 
ohez 



SPECIALISES DE 

Marchandises Seches 

EN GROS 
Desirables pourtous. — Une seule Marque 

270 RUE ST-PAUL, Montreal 

et MANCHESTER, Angleterre 



(&nmi\\ Ivmth j\*j*iwg 



-*rsjrss*S/*//*//*//J//*//*SS*.- '**■"■ 



IMPORTATION EXCLUSIVE ET DIRECTE 

IDE — 

PRODUITS FRANQAIS 



-*-«**;/*//*//*//*//*//*//*//*/'<* 



C. ALFRED CHOUILLOU 

9 &11 RUE bT-Al'.l XIS, et 12 & 14 RU1< FT-JFAK 

MOHSTTIR/iEAXi. 






Cognac E. PUBT 

Becommande par les principaux medecins. 

En "Vente cliez tons les Epiciers 

a $1.25 

JULES GIROUX, Agent-G&i<$ral, a Montreal. 



LE PRIX COURANT 



<3c 

CITY MILLS — mOTNTKlOAL 



O 



vO 



2 







^ s 
a ^ 

Fiiriiic Patcute« ct Fariue Forte ji 

faites (hi meilleur ble dur de Manitoba. 
Marines choisies pour Famille et Farines patentees fade- de bl6 



OUR NATIONAL^FOODS ! 

DAVID ROBERTSON & CO. 

No, 279, Rue des Commissaires, Montreal 

SVM ;;'r' The Ireland National Food Co., Lim. 

MANUFACTURIEB8 DES 

Farines, Gruaus, Grains roules et mondeV lea plus hygieniques et les 
plus narfuits 3 . — La perfec'ion des aliments. 

I)( mandcz a votr-e tpicier ct essayez le^ prodaits suivants : 

DcF-icciit.'d Wheat. Dess-iccated Rolled Oats, Hominy, Frumenty, Farina 

(i.iin Meal, Gluten Flour, Barley Meal, Rye Meal, Snow Flake 

Barley, Rolled Wheat Flakes. White Corn Gritz, 

Baravena Milk Food, &c, &c. 



oulanger 

'lns't r soigneu 



seine nt ehoisi. — Qualite incomparable. 



LA SEMAINE COMMERCIALE 
ET FINANCIERE 



Depuis lnndi le temps seiiible s'etie mis 
au beau d'une maniere plus stable et les 
cultivateurs en profitent partout pour 
rentrer leurs recoltes. Les nouvelles de 
la moisson .-ont assez bonnes, quoique, 
vti la presse oil tout ie monde se trouve, 
et vu la quantUe de grains qui est restee 
exposee a la pluie, il y a des risques que 
Je grain rentre s'echauffe, moisisse ou 
prenne mauvaise odeur. Si le beau temps 
peut se maintenir, quoiqu'il fasse frais 
et que les grains encore verts mfirissenl 
lentement, on n'aura pas trop a se 
plaindre. 

Le marche inonedaire e.-t assez bien 
tenu, avec plus de capitaux disponibles 
que precedemment, Les pret- sur titres, 
remboursables a demande, sont cotes a 
6 p. c. et l'escompte, dans nos banques 
canadiennes de 7 a 8 p. c, suivant date 
et signatures. 

A Londres, le marche monetaire est 
tranquille et 3f p.c. est la cote du mar- 
ehe libre. Le taux de la banque d'An- 
gleterre e3t de 5 p.c. A New York, les 
pr£ts a demande sont cotes a 3 p.c. 

Le change sur Londres est plus ferine 
Les banques vendent leurs traites a GO 
jours de vue de 8i a 8| [de $4.82 a $4.82£] 
et leurs traites a vue, de 9f a 9J [de $4.80 
a $4.80 J]. Les transferts par le cable va- 
lent de 92 a 10 Me $4,872 a $4.88$]. Les 
traites accompagnee> de connaissements 
etc, se vendent de 1\ a 8 de prime [de 
$4.79 a $4.80 pour demande. Les traites 
a vue sur New York et les billets ame- 
ricains valent de \ a \ de prime. Les 
francs valaient bier a New York 5.22J 
pour papier long et 5.20 pour papier 
court. 

Voici le tableau des operations de 
Comptoir de Liquidation (Clearing House) 
de Montreal pendant la semaine ter- 
minee le 4 septembre 1890. 

Dates Bordereaux Balances 

29 aout 1890 $1,042,917 $354,211 

30 " " 1,057,150 272,750 
lersept. " 1,302,974 231,801 

2 " " 1,458,984 144,219 



listes, pour placements, les coum ont un 
ton moins ferme. Les premiers jours de 
la semaine ont ede meilleur-; qn'aujour- 
d'hui ; cependant, les signes de faibles-e 
que Ton constate ne semble pas provenir 
d'autre chose que de l'absence d'appui, 
de l'absence de pla ements et de l'indif- 
ference generate. 

La banque de Montreal a.fait cette se- 
maine 230 2 l et cloture ce soir a, 231f ven- 
deurs et 230 acheteurs. La banque des 
Marchands est a 140 vendeurs et 145 
acheteurs. La banque du Commerce a 
fait inardi 129 et, quoiqu'il y ait eu au- 
jourd'hui une vente de quelques actions 
a 128, on la cote ce soir en cloture 129 
vendeurs et 128J acheteurs. 

Les autres banques n'ont eu aucune 
transaction 

Les banques canadienne sont cot6es 

comme suit: 

Vendeurs Acheteurs 

B. du Peuple 10 £ 99 

B. Jacques Cartier.... 100 95 

B. d'Hochelaga 101J 100 

B. Ville-Marie 101 

B. Nationale 83 

Les actions du Richelieu ont eu un 
pen d'activite mais avec de la faiblesse. 
II y a eu une vente aujourd'hui a 57, 
pour un petit lot. 

Les seules valeurs qui aient ete cotees, 
outre cedes que nous venons de men- 
tionner, sont le Pacifique, qui est en 
baisse et s'est vendu 82£ et 82f , les Chars 
Urbi ins qui sont ttmWs a 188 et 187; le 
Gaz, qui est assez ferme a ?10; les Ter- 
res du Nord Ouest dans le dernier cours 
est 84 et la Cie d'Electricite Boyale qui 
a fait 104. 



devient de jour en jour plus probat le. II 
n'y a qii'un changeraent de taux anx 
EtatsUnisqni pout rait donner quelqu'ac- 
tiviteaux marches. Aux clos de la ville 
les ventes d'aout se com parent avec 
avantage a cedes le l'annee derniere ; 
depuis quelques jours il y a plus de de- 
mande et le mois de septembre vaudra 
probablement mieux que le mois d'aoftt. 
CharboriK — Le marche pour le charbon 
dur est stationnaire ; on cote toujours 
$6.00 pour le stove $5.75 pour le egg ; il 
n'y a pas d'indice de hauese prochaine 
Les charbons nous sont tranquilles, en 
dehors du mouvement des livraisons, e 
a prix stationnaires. 

Cuirs ct peaux.— La demande en cuir3 
continue et les affaires sont bonnes . 
quelques sortes deviennent rares sur le 
marche et pour cellesda les prix extre- 
mes sont demandes. Le marche de Que- 
bec est actif et ferme. Le marche anglais 
a hausse et peut encore permettre Im- 
portation de certaines lignes. Les prix 
sont toujours tres fermes pour toute la 
li.-te. 

Les peaux vertes de la boucherie sont 
en bonne demande et rares, a des prix 
tres fermes. 



Nous cotons: 

No. 1 

No. 2 

No. 3 
Moutons tondus 

Agneaux 
Moutons laine 

Veaux 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.55 
0.00 
0.0G 



a 



8.00 
7.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.07 



1,318,114 
1,889,920 



24i,154 
302,074 



Totaux $ 9,270.005 $1,550,875 

Semaine prece- 

dente $10,313,5(,9 $1,903,798 

Semaine corres- 

pondante 1889, $8350.395 $1,209,91.0 
La bourse a ete peu active en general 
cette semaine. Les speeulateurs de pro- 
fession sont a peu pres les seuls a porter 
quelqu'interet \\\ marche et, enl'ab>ence 
d'ordres d'achat de la part de capita- 



Le mouvement general du commerce 
s'est un peu ameiiore cette semaine, 
mais il n'a pas atteint la periode d'acti- 
vite qui marque d'ordinaire l'ouverture 
de la saison d'automne. 

A'calis. — 11 s'est fait des achats pour 
l'exportation, reVemuient, de quelques 
lots de potasses et com me le stock est 
di-poniblede cet article est tres restreint, 
les prix ont ete fermes. On cote les po- 
tasses premieres a, $4.25 et les seconder 
a $3.75 par 100 lbs. 

Bois de chavffage. — Quoique Ton nous 
signale une hausse de 25c par corde, a 
Quebec, sur le bois de chauffage, il n'y a 
pas de hausse sur notre marche; mais 
comme nous le disions la semaine der- 
niere, la moindre rarete permettrait. faci- 
lementd'obtenir quelque chose de mieux 
que les cotes actuelles. 

Bois de construction. — II y a fort peu de 
mouvement dans le bois de sciage en 
gros et la prospective d'une uiminution 
dans la coupe du bois carre, cet hiver, 



Fpiaries. — Le commerce d'epiceries a 
son mouvement normal avec de bonnes 
collections. 

La hausse signage sur les thes se 
maintient, et, des thes du Japon, elle 
passera probablement aux thes de Chine. 
Les cafes n'ont pas varie. 
Les sucres sont actifs et en hausse. 
Nous cotons : 
Extra ground [en fieur] par quart 7i 
" " boite 8J 

Lump [morceau] par quart 7| 

par J quart 7 7[16 

" par boite 7? 

Powdered [en pouire) par quart... 7 

Redpath granule par quart 6} 

" par \ " 7 

Par lots de 15 quarts, il faut deduire 
Jc sur ces prix. 

Les sucres jaunes valent de 5 a 6J 
avec gradation de Jc suivant la qualite. 
Termes ordinaires. 

Quoique les prix des sucres jaunes ne 
soient pas encore changes, il e>t. proba- 
ble qu'on les paiera c, plus ihtr la se- 
maine prochaine. 

Les meiasses sont en bonne demande 
et fermes aux prix mentionnes la se- 
maine derniere, savoir: 35c, en tonnes 
ei 38£c. en quarts et barriques pour les 
Barbade- - . 

Les fruits sees deviennent rares ; Ton 
attend vers la fin du mois les premiers 
arrivages de la Mediterrannee. Les noix 
pecan et les peanuts sont fort chers ; on 
les cote de 12 a 13c, pour les peanuts et 
de 13 a 14c. pour les pecans. 



II y a une hausse de lc sur les bru- 
leurs pour lampes a petrole. 

Les conserves de legumes sont assez 
actives eu gros, mais le detail n'a pas 
encore commence beaucoup a acheter. 

Les farines et gruaux prepares de la 
Compagnie " Ireland National Foods " 
sont en grande demande a des prix fou- 
tenus. 

Fers, ferronneries el m&taux. — On cote 
les fontes en hausse de 50c par tonne, 
par sympathie avec la hausse continue 
des marches anglais et Ecossais ; et cette 
hausse a 6veill6 un peu d'activite chez 
les acheteurs qui, prevoyant que les prix 
iront bientot plus loin, achetent ferme 
et pour prompte livraison. 

Les fers en barre sont fermes aux prix 
que nous cotons ; la cote de $2.25 n'est 
plus guere que nominale meme pour la 
qualite inferieure de fer qu'elle repr6- 
sente. 

Le mouvement de la quincaillerie 
n'est pas encore commence m is tout 
promet une bonne demande pour Pau- 
tomne. 

Les clous sont statrbnnaires ainsi que 
la tole et le fer blanc. 

Huiles, peintuns.etc — Rien de nouveau. 
a signaler dans les huiles d'aucune sor- 
te ni dans les peintures. Les verres a 
vitres sont soutenus.et on n'entend pres- 
que plus parler de vente au dessous de 
$1.50 pour la premiere coupe. 

Salaisons— Nous avons recu la circu- 
late de MM. M. Laing & Sons pour le 
mois de septembre, qui cote les memes 
prix que precedemment. 

II y a sur le marche quelques lots de 
lard Americain " Clear Pork " que la 
maison Armour de Chicago a pu faire 
pa3ser comme "Mess" a la douane et 
qui par consequent n'a paye que $2.00 
de droit au lieu de $4.00. Ce lard se vend 
ici $17.00. Nous croyons que le commer- 
ce ne devrait pas encourager cette espe- 
ce de contrebande et soutenir plntot no3 
empaqueteurs canadiens dont les pro- 
duits valent toujours mieux, quoiqu'ils 
puissent etre un peu plus chers. 



AVIS DE FAILLITE 
£5^ n c rde de M^ffi| Cour Sopericure. 

Oyrille A. Gervais.demandeur, vs. Ana6d6e 
Bayard, d§fendeur, absent; & J. M. Marcolte 
et i 3 . R. E. de Lorimier, curateurs-conjoints. 

AVIS PUBLIC est. par le present donn<S 
en coniformitS des dispositions des articles 
770 et 78U du Code de Procedure Civile du Bas 
Canada, que le DEUXIEME JOUR DE SEP- 
TEMBRE COURANT, les dits J. M. Mar- 
cotte et P. E. E. deLorimier, tous deux corn p- 
tables et auditeurs des cit6 et district de 
Montreal, avons 616, par ordre de l'honora- 
ble Juge Ouimet, nonim6s curateurs-con- 
joints aux biens et eflfets de toute nature que 
ce soit, mobiliers et immobiliers, du dit 
Am6d6e Bayard, d6feudeur, absent, en cette 
cause, pour le benefice de ses cr6anciers. 

Les cr6anciers du dit Am6d6e Bayard, d6- 
fendeur, absent, sont par le pi6sent notifies 
et requis de produire leurs reclamations, 
dans le deiai de trente jours du present avis, 
aux bureaux des curateurs coujoints. 

J. M. MARCOTTE, 

P. E E. DELORIMIER, 

Curateurs-conjoints, 

58 rue St-Jacques. 



LE PRIX C0URAN1 



NOS PRIX COURANTS 



22 
40 
18 
50 
66 

0*22 

40 
65 
34 
46 
65 
33 
58 
66 

26 
25 
25 
23 
23 
23 
12 



EPZCERIES. 
This. 

Japon commun a bon 14 

" bon achoix 18 

Nagasaki conimin. a bon 15 

Congou 15 

Oolong, bon a fin 45 

" Formosa 

Y liyBon commun a bon 14 

" moyen a choix 25 

■' cboix extra 60 

Poudre a canon, com. a bon. 15 
" moyen a fin. 24 

" fin a extra... 57 

[mperial.moyen a bon 25 

" fin a extra 37 

Souchong 25 

Cafes verts: 

Mocha 23 

Java Old Gov 22 

Ceylan Plant 22 

Bio 19 

Maracaibo 20 

Jamaique 19 

Chicoree 08 

CaUs rdtis : Prix de Chase & Sanborn. 

Standard Java 36c. 

Old Gov. " 34c. 

Imperial " 31c. 

Arabian Mocha 37c. 

Pure " 34c. 

Standard Java et Mocha 37c. 

Old Gov. Java et Mocha 35c. 

J.-cVh sittings 31c. 

Jama cue '. 29c. 

Mararaibo 31c. 

Rio 25$ a28$c. 

Epices : 

Toivreblanc 28 

" noir 18 

Cannelle 12 

Clous de girofle 28 

Gingembre moulu 15 

" racines 15 

Muscade 60 

Maris 62 

Piment 08 

Anis 08 

Moutarde en boite la lb, 25 

en jarre de 4 lbs.. 70 
Fruits sees: 

Raisins Valence 08f 

" Eleme 00 

" Loose Muscatels bte 00 

" London Layers 00 

" Black Baskets 00 

" Black Crown 00 

" Fine Dehesa 00 

" Sultana lb 12 

" Corinthe 06 

Prunes 06 

Amandes $ molles lb 11 

" molles, lb 14 

Noisettes 09$ 10 

Noix 00 00 

' Grenoble 14 

" Bresil 12 

Peanuts 09 

Pecan 13 

Pommes evap 08$ 6 66 

rpiritueux : (droits paySs) 

Brandy Hennessey, caisse... 11 75 00 
" " gallon.. 6 50 00 

" Martel, caisse 11 60 00 

" Boulestin & Cie, caisse * $11 25 

* * 12 25 
« " * * * 

V.S.O 

V.S.O.P 

V.V.S.O.P 

" Engrand freres * 



30 
20 
14 
30 
25 
18 
90 
70 
00 
10 
30 
00 

09 
00 

2 50 

3 50 

4 25 

5 00 
5 50 
13 
06$ 
06$ 
12 
15 



15 
00 
10 
00 



* # 

* * * 



14 25 

16 00 

17 40 
30 00 

10 00 

11 00 

12 50 

13 50 

15 00 
17 00 
20 00 

4 00 
00 

5 25 



V.O 
V.S.0 
V.S.O.P 
V.V.S.O.P 
" au gallon 

Jules Duret, caisse.. 10 50 
" ballon. 4 00 

Pinet, Castillon & 

Cie caisse 10 50 00 00 

do gallon. 4 00 4 25 
Otard, Dupuy & Cie 

caisse 10 50 00 00 

Jules Robin & Cie, c. 7 50 10 00 

A. Matignon & Cie, c. 10 00 12 00 
Marquis & fils *** caisse... 8 00 

VO " 9 00 

Autres marques caia 7 00 9 50 
gallon 3 00 3 25 
E. Foucauld & Cie, 

gallon 3 50 4 00 

do caisse 9 00 15 00 

E. Puet, gallon... . 3 75 5 00 

" caisse 10 75 30 00 

Emile Ponvert, c... 8 25 11 00 

B. Liet & fils, c....... 7 50 10 00 



Whisky Irlandais.Rose.cais. 
" Irlandais, Dim vi lie. 

" Ecossais, Stewart 6 35 

Hay F. & Co. 7 35 

" Loch Katrine 6 60 

Glenbrae 5 85 

Rum de la Jamaique, gal 3 75 

OJin, de Kuyper, c vertes. ... 5 50 

c. rouges.... If 50 
75 



9 00 10 00 
7 60 00 
7 10 
00 
00 
00 
4 25 
00 
00 
2 85 
'0 

00 
00 
00 
00 
00 
00 
00 
00 
00 



95 
60 
60 
1 60 
60 



gallon 2 

rtaprit de vin 65 O. P 3 40 

pur 

50 " 2 

Bourbon vieux 1 

Rye whiskey 1 

Toddy 

Malt " 1 

Vieux Rye, 4 ans 2 00 

5 ans 2 10 

6 ans 2 20 

7 ans 2 40 

Vins : 

Bordeaux ordinaire 3 50 7 00 

par gal 1 15 2 50 

Claret : Clos du Caroubier, (propriety ex- 
clusive de MM. L. Carton et A. Chouil- 

lou) la cais.e, 12 Q $4 00 

Clos du Caroubier do 24 P 5 00 

do au gallon 1 20 

Sicile, par gallon 1 40 00 00 

Sherry en caisse 4 50 7 00 

'• par gallon 150 4 00 

Porto en "aisse 4 50 7 00 

" pai gallon 1 20 6 00 

Madere " caisses 7 50 lo 00 

Champagne Mumm sec 26 00 31 00 

" Louis Rcederer... 29 00 31 00 

Cliquot 28 00 30 00 

" Pommery 29 00 31 00 

" Morizet, caisse. ..12 Q $25 00 
" do 24 P 26 00 

do 48 iA 27 00 

Vincendeau & Mounier : 

Bon claret, le gallon $0 50 

Bon Port do o 50 

Claret et Port supeneurs, le gall.... 75 

Port extra, le gallon 1 75 

Ports etShery do 1 50 a 3 00 

Liqueurs frangaises, de la maison Ar- 
chambeaud Freres, de Bordeaux, as- 

Borties, la ca : sse $10 00 a $20 00 

Vinaigre 

Vin aigre Bordeaux 62$ 65 

M. Lefebvre & Cie., 

encruche 1 65 1 70 

Malt, gallon 55 00 

" LaBruyere 1 70 1 75 

Fpicialitis de Bovrrct,Leblanc & Cie : 

Mont Royal Standard gallon, 40c 

Pure English Melt X X X " 40c 

" . " " XX « 35c 

Vinaigre de Bordeaux X XX " 35c 
TT . "'. " XX 30c 

Vinaigre a Marinades " 28c 

Vinaigre de vin blanc X X X.. " 30c 

T " s " XX " 25c 

La Bruyere, en dame-jeannes de 4 

norc | L50 

net : 

Sel de table, sacs 224 lbs 135 140 

Sel gros 11 a 12 o 60 65 

Divers : 

Allumettes Eddy 355 3 85 

Allumettes autres Oo 3 05 

Balais 1 40 3 35 



Briques a couteaux 37$ 00 

Bouchons, grosse 20 00 

Brosses 60 2 00 

Chandelles • la lb 16 16$ 

Cartes a jouer par douz 40 2 50 

Empois Canada 04J 07 

" Berger 10$ 11$ 

Epingles a linge la boite 75 

Huile d'olive B. & G 7 50 

Possellqts 2 75 

pts 3 75 

Loubon, caisse 1 50 

Lessis concentre' com 35 

pur. 70 

Mine Royal Dome g 

" James g 

1 Rising Sun large douz.. 

" small douz.. 

Sumbeam, large douz.. 

8ma11 00 

Meches a lampe No. 1 20 

No. 2 12 

No. 3 11 

Savons, boite 1 00 

Cable, Manilla, la livre....!.!! 13 

do Sisal llf l 9 

Ficelles 3 fils 30 pieds. 4 50 



1 70 

2 40 
70 
40 
70 



00 
8 50 
3 50 
00 
00 
40 
00 
00 
00 
00 
00 
00 
35 
22 
015 
13 
3 45 
14 



6 fils. 



40 
48 
60 
72 
100 
30 
40 
48 
60 



60 
70 

90 

1 08 
1 50 

75 

1 00 
1 20 
1 50 



72 " 1 80 

" " 100 " 2 50 

Vernis & chaussures Brown 90 

Pdtes et denrees alimentaires. 
Marque Magnin (J. Iberty* Cie.) M£- 

daille d'or a 1' Ex position de Paris 1889: 

Macaroni, importe, p. lb 11 00 

Vermicelle 11 

Petites pates 11 

Macaroni importe p. lb 11 

Vermicelle •' " 



11 



00 
on 

00 
00 



Macaroni Catelli 
Vermic. 'le " 
Sagou 
Manioca 
Tapioca 

Barley pot 

" pearl 

Lait concentre 
Nestle's food 
Rolled oats 
Dessicated wheat " 
Chocolat M£nier fin 



lb. 
lb. 



p. doz. 



p. lb. 



Farine prepare 
do 



surnn 
Epps 
Frv 
lbs.... 
.bs 



a5$ It or, 
06 
05 J 
05 
00 
4 50 
00 
00 
4 65 
00 
00 
40 
00 
36 
00 
2 80 
1.50 



O OoJ 

(I 05 

04 

07 
4 25 
7 75 

1 75 
4 50 

2 50 
2 55 
35 
75 

35 
24 
2 70 

1 45 



Produils de la " Ireland £ aliona' Food Co." 



Dessicated wheat, par 12 paquet-. 

Dessicated rolls oats " 

Snow flake barley " 

Rolled wheat flakes " 

Buck wheat flour S. R. " 

Prepared pea flour " 

Baravena milk food " 

Patent prepared barley " 

Patent prepared groats " 

Barley meal " 

Rye meal " 

White corn gritz '• 

Farinose " 

Farina " 

Germ meal " 

Corn gritz " 

Gluten flour " 

Breakfast homing " 

Frumenty " 

Pearl Barley [***] •' 

CONSERVES. 

Homards la caisse. 

Sardines " 

Maquereau la douz. 

Saumon " 

Huitres " 

Tcmates " 

Pois (2 lbs.) H 

Haricot de Boston. " 

Bk4-d'inde " 

" Yarmouth 

(2 lbs.) " 

(3 lbs.)... " 

Pieds de cochon.... " 

Pouletroti (1 lb.)... " 

Dinde r6tie (1 lb.).. " 

Langue (1 lb.) " 

Langue (2 lbs.) " 

Soupeassortie(l lb) " 

Poires Bartlett(21b) " 

Fraises(2 lbs) " 

Ananas (2 lbs) " 

Prunes (2 lbs " 

Marmelade " 

Gelees en gobelets. " 

" tumblers " 

" $ tumblers " 

Confitures de Gray " 



$2.55 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
ZOO 
3.35 
2.00 
1.70 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
3.10 
2.50 
1a0 
1.45 



$7 80 a 8 00 
8 50 al3 00 



50 a 1 60 
30 a 1 60 
40 a 00 
15 a 1 50 
25 a 00 
20 a 2 25 
00 a 1 50 



1 75 
00 

2 75 



50 
75 
10 

00 

70 

40 

25 

3 00 

1 50 

2 15 
2 00 

1 25 

2 15 



2 15 



a 00 
a 2 40 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 2 40 
a 00 
a 2 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 



Froduits chimiqve*. 

Alun la ifo. 

Borax 

Bleu (carr£) 

Pearline, boite 

Camphre anglais 

'• amer 

Couperose, 100 lbs 

Gomme arabique p. lb 

epinette " 

Indigo Madras " 

" Bengal " 

Soda a laver . p. 100 lbs 

" a pate baril 

Soufre poudre " 

" batons " 

Acide carbolique 

Soda caustic 

Sels d'Epsom 

Ex trait de Camp£che p. lb. 

" Paquete 

Sulph, de morphine " 

Opium " 

Acide oxalique " 

Iodure de potasse '• 

Quinine " 

Salpetre 

Cr£me de tartre " 

Acide tartrique " 

Vitriol 
\ 



02 


2$ 


00 


12 


14 


17 


5 00 


00 


85 


95 


65 


75 


90 


1 00 


65 


1 25 


25 


00 


70 


80 


1 50 


1 75 


90 


1 00 


2 15 


2 25 


2 50 


3 00 


2 00 


2 50 


55 


60 


2 25 


2 75 


1 25 


3 00 


10 


11 


12 


15 


1 90 


2 00 


4 00 


4 25 


12 


15 


4 00 


4 25 


55 


60 


0-09 


10 


30 


35 


45 


50 


07 


09 



doz. 


1 50 


u 


1 75 


u 


7 50 


11 


1 90 


" 


1 90 



Essences et extraits. 

Eau de Cologne 1 50 00 

Hoytt's, .doz. 1 85 00 
Eau de Floride Murray & 

Lemman 4 50 00 

Produitspharnuin atiaue. . 
Huile de ricin (castor), ... .1. .. 11$ a 12$ 

do do 1 oz. p. doz 35 

do do 2 oz. " 50 

do do 3 oz. " 75 

do do 4 oz. " 90 

do do oz. " 1 00 

Huile de foie de morue, demiards 

p. doz 1 50 

Huile de foie de morue Wyeth's 

demiards p. doz 6 50 

do do p. gal 1 00 

Tresor de nourrice | 

Sirop Dr Coderre (5o/o) 

Hop Bitters 

adway Ready Relief 
Pain Killer 

Pptcialiti de M. Geo. Tucker, le gueris 
sew sauvage : 

Arrapaho 011 Baume dj la Montagne 
Verte, Sirop botanique, Emplatre souve- 
raine de la Mont gne Verte, Bonbons 
de chocolats indien, Petites Pilules de 
Pomme de Mai. Assortis : 

La doz 2 00 

La grosse 21 00 

En lotde 5 grosses 90 00 

Specialites de C. D. Morin : 
Sirop du Prince de Galles $18 la grosse, 

$1.75 la doz.et $17 par 5 grosses et plus. 
Pa-tilles a vers $18 la grosse, $1.75 doz. 
Poudre de condition $6 grosse, 75c doz. 

Remedes Sauvages de J. E. P. Racicot, 
1434, rue Notre-Dame. Montreal. 
Prix pour les marchands et pharmaciens. 
Pilules magiques p. grosse $18 00 

Gouttes Royales, tonique 
Onguent Delorme 
Rhumatisme. Royales 
Huile V6n£rienne 
Specifique contre le ver solitaire 
Poudre tonique 
Nervine 

Preparation tonique 
Sirop Pectoral, 2 onces 

" 8 onces " 



CUlRS 



18 00 
18 00 
75 00 
36 00 
175 00 
18 00 
18 00 
75 00 
18 00 
75 00 

A 6MOIS 



Cuirasem. No 1 B. A ..p.m. 

Cuirasem. No 2 B. A " 

Cuir Buffalo No 1 " 

Cuir Buffalo No 2 " 

Slaughter No 1 ^ 

Harnais 

Vache cir6e mince 

Vache circle forte ' t 

Vache sur le grain 

Vache grain 6cossais 

Taure francaise 

Taure anglaise 

Taure canadienne en peau ? 

Veau canadien 

Veau frangais 

Vache fendue moyenne 

Vache fendue forte ' 

Vache fendue petite * 

Carton cuir canadien 

Cuir verni grain6 P- pied 

Cuir verni uni P; lb 

C^uirgraine\ 

Mouton mince 

Mouton epais 

Buff " 



24 
21 
18 
17 
27 
32 
32 
30 
30 
36 
90 
67 
52 

60 

1 35 
22 
18 
16 
12 
18 
17 
16 
39 
35 
15$ 



6 00 
5 75 

5 75 

6 00 
a 5 00 



CHARBON DANS LES CLOS 

Stove P- 2000 lb 6 00 

Nut 

Egg 

Furnace 

Scotch Grate 

Sotch Steam p. 2240 lb 

Lower P'j-ts Steam. 3 75 k 4 oO 

Blacksmiths p. 2000 lbO.OO a 6 25 

Amer. Cumberland " 6 25 a 6 50 
Lehigh " 6 00 a 6 50 

HUILES 

Huile ds morue T. N p. gl 45 

" de loup-marin raftinee.... "55 a 57$ 

" paille "50 a 55 

." de lard, extra " 75 

<■ « No 1 ' - 85 

" d'olive pourmachine 1 00 a 1.10 

" " a bouche " 00 

« " a lampion 1.00 & 1 10 

" de sparmaceti 1 50 a 1 75 

" de baleine " 00 

" petrole ...p.char 15£ 

« " p. lot 16 

" amenc p. char 22 

" p. 10 qrt. 23 

p. 5 qrt 24 

p. qrt 24$ 



LEPi'iX COURANT 



LE PRIX COURANT 

HEVCE HBBDOMADAIBB 

In Commerce, de*la finance, de I'lndustrie 
de la Propriiti fonciere el des Assurances. 
Bureau: No. 32. rue BalO"rOahrlel. Montreal 

A BONK EM EMS ; 

Montreal, un an $ 2 -°° 

Canada et Etats-Unis 1-50 

France fr - 1250 

Publie par 

La Societe de Publication Commebciale. 
J. Monikk. Directeur. 

Telephone Bell No 2002. 

Telephone Federal No. 708. 

MONTREAL. 5 SEPT. 1890 



LETTRE DE CHANGE 

L'acte adopts a la derniere ses- 
sion, concernant les Lettres de 
Change et Billets a ordre est en vi- 
pueur depuis le ler septembre : 
V->ici les changementa les plusira- 
portants qui sunt faits a la legisla- 
tion anteneure. 

lo. Une lettre de change payable 
a une personne et ne contenant 
aucune prohibition expresse de 
de transport est negociable par en- 
dossement comme si elle etait faite 
a ordre. 

2o. Lorsqu'une lettre de change 
porte le nom d'un tire au besoin, 
le porte ur n'est pas tenu de faire 
la presentation au tire au besoin. 

3o. Une lettre de change fausse 
un cheque surlequel l'endossement 
est faux ou un billet a ordre, dans 
les memes conditions, paye par le 
tire sur les fonds du faiseur ou du 
prometteur, libere le_ tire ou la 
banque vis a vis du faiseur ou du 
prometteur, a moins que ce der- 
nier donne avis de la falsification 
dans un delai d'un an. 

4o. Une lettre de change non ac- 
cepted dans les deux jours de sa 
presentation peut etre protestee 
pour non acceptation. 

5o. Lorsqu'une lettre de change 
ou un billet sont marques payable 
a un endroit determine, la presen- 
tation pour paiement doit Etre 
faite a cet endroit, sous peine de 
perdre tout recours contre le fai- 
seur ou Pendosseur. 

60, Lorsque c'est autorisE par 
l'usage, la presentation pour ac- 
ceptation par la poste est snffi- 
sante. 

7o. Une acceptation pour l'hon- 
neur ne peut etre offerte apres 
protet pour non paiement, mais 
seulement apres protet pour non 
acceptation ou pour plus degaran- 
tie et avant maturity. 

80. Un accepateur pour l'hon- 
neur a droit a un avis de protet 
pour non paiement. 

9o. Un accepteur pour l'honneur 
ou apres protet n'est pas ten;, de 
notiher le tireur. 

lOo. Un tireur ou un endosseur 
recevant un avis d'une accepta- 
tion conditionnelle sont tenus d'a- 
viser le porte ur, dans un delai rai- 
sonnable, de leur refus de telle ac- 
ceptation, s'ils ne veulent pas etre 
tenus pour y avoir consenti. 

llo. Toute personne signant un 
billet ou une lettre de change au- 
trement que comme faiseur ou en- 
dosseur, par exemple comme cau- 
tion ou donneur d'aval, a droit a 
un avis du protet. 

l'2o. Un billet a demande doit 
Etre proteste dans un delai raison- 
nable: 

13o. Un billet signE du sceau 
d'une corporation est negociable. 



14> Tl n'est. pas necessaire (pie 
le noiaire qui fait le protet. ecrive 
sur •' Peffet protefe. " Pn teste ou 
note pour von acceptation on pour 
non paiement. 

15o. L'avis .. u protet doit etre 
donne le j ur juridique suivant le 
dernier jour de grace; et non pan 
dans les t - ois jours qui suivent 
comme auparavant. L'avis du pro 
tet peut etre mis a la poste a n'im- 
porte quel bureau de poste,dans le 
delai fixe. 

16o. La presentation pour paie- 
ment peut etre faite a toute heure 
d'affaires, le dernier jour de grace. 
Mais le protet ( ou la note ) doit 
etre fait apres trois heures dans 
I'apres-midi.' 

17o. La note est une procedure 
prEliminaire au protet. 

18o. D'apresnotre code, les mots 
" pour valeur recue " suffisaient 
pour etablir la presomption que 
va'leur a EtEdonnee; maintenant 
il y aura toujours presomption 
que le billet a ete donnE pour va- 
leur. 

19o. D'apres notre code, le por- 
teur d'un billet qui l'a acquis apres 
echeance, le prend sujet a toute 
compensation que le faiseur peut 
reclamer contre le premier endos- 
seur: la nouvelle loi libere le por- 
teur de toute eventualite de ce 
genre et lui donne un titre aussi 
clair que s'il eut acquis avant l'E- 
cheance. 

LA GREVE DU N. Y. CENTRAL 

II y a pres d'un mois les autori- 
tes de la Compagnie de cheinin de 
fer New York Central congediaient 
dans une de leurs gares, une cin- 
quantaine d'employes appartenant 
a l'Ordre des Chevaliers du Tra- 
vail. En faisant ces renvois, les 
autorbes de la compagnie ne don- 
naient aucune autre raison que 
leur bon plaisir, mais on avait re- 
marque que Ton avait d'abord ob- 
tenu des employes en question 
l'ayeu qu'ils etaient Chevaliers du 
travail et Ton en a conclu (pie c e- 
tait la le veritable motif de leur 
renvoi. 

L'Ordre s'emut, ses asse.nblees 
locales se reunirent, et l'assemblee 
de district, organisation suuerieure 
a laquelle il fut fait appel, ordon- 
na la greve. M. T. V. Powderly, 
le grand maftre de l'Ordre, vint 
ensuite prendre la direction des 
affaires. 

M. Pow lerly, il faut lui rend re 
cette justice, a essaye tous les 
moyens possibles pour arrwer a 
un prompt arrangement de la dif 
ficulte ; il p'est rendu a u pres de la 
direction de la Compi^nie et a 
offert de faire cesser irame tiate- 
ment la greve si la Compagnie 
voulait soumettre ledifferend a un 
arbitrage, ou seulement faire une 
enquete pour s'assurer s'il y avait 
contre les destitues d 'autres rai- 
sons de destitution que leur affilia- 
tion aux Chevaliers du travail. 

La Compagnie refusa toute pro- 
position. Elle reclama le droit ab- 
solu de choisir s s employes et de 
les renvoyer a volonte sans avoir a 
en rendre compte a personne. La 
discretion la plus absolue sur ce 
point lui estabsolument necessaire 
en raison de l'immense responsa- 
bilite qui pese sur elle vis-a-vis du 
public, et vu que l'errvur ou la 
negligence d'un seul em ploy 6 in- 
competent ou de con uite irregu- 
liere, peut couter la vie a des cen- 
taines de personnes et causer des 



pfrtes de millions de piastres. 
Elle a cOnsequemment, refuse 
d'admettre aucune intervention de 
la part <\on Chevaliers du travail 
qui n'ont absolument rien a voir 
dans Ins relat ons entre elle et ses 
e:i . ployes. Elle a aussi refuse l'in- 
tervention de l'arbitre de Petat, 
doiniant pour raison qu'il n'exis- 
tait aucun diflerend entre elle et 
aucun de ses employes et que tout 
le trouble provenait d'ex-employes 
renvoyes qui n'avaient jamais de- 
mande a etre repris a son emploi. 

La position des deux partis etait 
done bien tranchee. Les Chevaliers 
du travail se sunt mis en greve 
parce qu'on a renvoye cinquante 
des leurs sans cause : la compagnie 
reclame le droit de prendre et de 
renvoyer ses employes a sa discre- 
tion sans avoir a en rendre compte 
a personne. 

La greve dare done depuis ce 
temps - la, mais quoiqu'elle ait 
reussi d'abord a desorganiser le 
service de la Compagnie pendant 
quelques jours, cette derniere a 
fini par reorganiser son personnel 
et son service fonctionne mainte- 
nant a peu pres regulieroment. M. 
Powderly, voyant que les forces 
dont il dispose ne sont pas auffi- 
santes, a cherche a interesser a sa 
cause une puissante organisation 
qui porte le nom '' d'Ordre Uni 
des employes de chemins de fer," 
et qui est une federation de quatre 
unions: l'Union des maebinistes, 
I'Union des conducteurs et serre- 
frems, l'Union des homines d'e- 
quipe et l'Union des aiguil leurs. 

A son pressant appel, les < fficiers 
de la federation ont prete leur 
concours moral aux propositions 
qu'il a faites a la direction du 
cheinin de fer; puis, sur le refus 
d'arbitrage et d'enquete de la part 
de cette derniere, M. Powderly a 
demande a la federation de decla- 
rer, elle aussi, une greve de ses 
membres. LeConseil supreme s'est 
assemble a Terre Haute, 111., et 
apres trois jours de discussion tres 
aiiiuiee, il a refuse d'ordonner une 
greve, tout en exprimant sa plus 
complete sympathie avec les Che- 
valiers du travail. 

Ainsi M. Powderly reduit a, ses 
pro pres forces, a vu s'evanouir le 
dernier espoir de vaincre qui lui 
restait, et tout va probablement 
rentrer dans Pordre d'ici a quel- 
ques jours. 

C'est la secon le fois que l'orga- 
nisation des Chevaliers du travail 
entreprend une lutte contre ces 
puissantes cunpagnies de chemins 
de fer dont les immenses privile- 
ges, les richesses enormes et le 
despotisme absolu contrastent ai 
vivement avec les institutions de- 
mocratiques des Etats Unis. Et a 
chaipie fois les ennpagnies ont 
vaincu. 

Dans cette lutte entre le capital 
coalise et le travail organise, les 
rleux parties souffrent des pertes 
enormes; la suspension du trafic 
sur New- York Central a du faire 
perdre plusieurs millions de pias- 
tres a. la compagnie; les grevistes, 
de leur cote, ont du perdre, en sa- 
laires, une som ne considerable; 
mais le public, d£sinteresse d'un 
cote comme de l'autre, innocent 
de toute faute, a perdu encore da- 
vantage. C'est ainsi que souvent 
les innocents paient les frais des 
batailles que se livrent les puis- 
sances ennemies. 

Et, il ne faut pas se faire d'illu- 
sion, la lutte n'est pas termineejl 



elle ae enntinuera tant que le ca- 
pital ne reconnaltra pas au travail 
le dioit de s'organiser et aux orga- 
nisations ouvrieres le droit d'inter- 
venir en faveur de leurs membres. 

C'est une des Evolutions de la 
societe moderne a laquelle il fau- 
dra tot ou tard nous soumettre, 
car il ne manque aux ouvriers 
qu'une chose pour assurer le suc- 
cfca de cette Evolution, c'est l'union 
et la solidarite entre eux, et ils 
marchent a grands pas vers cette 
uni n et cette solidarity. 

Naturellement, le nouvel etat de 
choses apportera des modifications 
dans l'organisation de l'induslrie; 
elle aura pour effet de diminuer 
I'initiative du capital, de limiter 
l'expansion de l'industrie en cher- 
chant a, niveler les salaires ; d'inj- 
poser a l'industrie la necessit6 de 
remplacer autant que possible le 
travail des machines au travail de 
l'homme. L'ouvrier en sera-t-il 
plus heureux? Nul ne le sait. 
Paut-il s'en rejouir ou leregretter? 
Grave probleme dont l'avenir seul 
pourra donn'r la solution. 

BRIQUES EN FONTE 

Dans les quartiers excentriques 
de Paris, ou, sur des terrains va- 
gues qui attendent le moment d'e- 
tre vendus en lots a batir, vient se 
refugier la population peu fortunEe 
des chiffonniers, des balayeurs, des 
rainoneurs etc,?on a vu des squatters 
industrieux se construire des ca- 
banes luxueuses avec des boites 
vides de sardines, ramassees parmi 
les ordures et soigneusement col- 
lectionnees. Ces boites remplies 
de mortier, forment des murs so- 
lides et impermeable a Pair et a la 
pluie et donnent aux maisons (?) 
oil on les emploient un confort et 
une Elegance qui cor.traste avec les 
cabanes de bois dont elles sont le 
plus souvent entourees. 

Un ouvrier allemand a probable- 
ment pris la l'idee des briques en 
fonte qu'il a inventees et pour les- 
quelles il a pris un brevet. Ses 
briques sont creuses et ne pesent 
pas plus qu'une brique de glaise 
ordinaire dont elle3 ont la forme 
et le volume. Les faces superieure 
et inferieure sont pourvues de rai- 
nures t de rebords, d'une ouver- 
ture sur une face et d'une saillie 
crochue sur l'autre, afin que les 
briques puissent s'emboiter les 
unes sur les autres et s'accrocher 
solidement les unes aux autres. 

N'importe qui peut se construire 
un mur avec ces briques qui n'ont 
pas besoin de mortier ; le mur 
construit, on lui donne plusieurs 
couches de peinture pour boucher 
les fentes, et pour empecher la 
rouille d'attaquer la brique ; le 
mur etant ainsi impermeable a 
Pair exterieur, donne une maison 
fraiche en ete et chaude en hiver, 
Pair contenu dans les briques iso- 
lant l'interieur de l'exterieur et 
empechant le passage ducalorique. 

Est-on mEcontent de son voisi- 
nage? Rien de plus facile que de 
demolir sa maison et de la trans- 
porter ailleurs. Pas de mortier & 
enlever, pas de perte de materiaux. 
C'est la maison portative revee 
par Diogene, qui logeait dans un 
tonneau parce qu'il etait pluslibre 
le transporter son domicile ou il 
lui plaisait. 

Le3 Compagnies d'Assurance 
contre l'incendie devront, evidem- 
ment, faire un taux special pour 
ce genre de batisses qui sera aussi 



8 



LE PRIX COURANT 



incombustible qu'on peut le de- 
mander. 

Avec des niurs en briques de 
fonte, dee i»outres, poutrelles et 
solives en fer, des chassis en fer 
pour les ouyertures, des escaliers 
en funte etc, et une couverture en 
t6le, on n'aurait plus guere a re- 
douter la destruction de toute une 
ville par 1'incendie. 

Nous voyona cependant un tout 
petit inconvenient. La maison de 
fonte, en temps d'ornge, ne man- 
querait pas de se charger d'electri- 
cite teirestre, de s'aimanter par 
consequent, et d'attirer a soi les 
objets a sa portee, sans compter 
l'electricite (les nuages avec les- 
quels il y aurait echange constant 
de decharges electriques. Ce serait 
un spectacle splendide pour ceux 
qui verraient cela de loin ; mais 
nous croyons que la situation pa- 
raitrait peu confortable a ceux qui 
seraient dans la maLon. 

UN MARCHE POUR NOS (EUFS 

La menace que tient suspendue 
sur nos tetes le bill McKinley, a 
forc6 nos commercants a chercher 
ailleurs qu'aux Etats-Unis des de- 
bouches pour nos produits. Deja, 
nous avons parl6 de l'essai d'ex- 
portation du foin, qui, malheureu- 
sement n'a pas tres bien reuasi, en 
Angleterre- Le peu de succes de 
cet essai provient probablement de 
ce qu'on n'a pas expedie la qualite 
de foin que demande le marche 
anglais, car les prix cotes devraient 
permettre de ver.dre notre foin a 
Glasgow avec un leger benefice. 

D'autres ont cherche a placer en 
Angleterre le^ ceufs des poules ca- 
nadiennes. Un expediteur de fro- 
mage, dit le Citizen d'Ottawa, etait 
en Angleterre lorsque le bill Mc- 
Kinley fut presente au Congres. 
L'idee lui vint de se renseigner sur 
la possibility de trouver la-has un 
marche pour nos ceufs. De fil en 
aiguille, il en arriva a conclure des 
arrangements avec une forte mai- 
oon de commission a Liverpool, 
qui s'est charged de faire la vente 
de ce nouveau produit canadien 
Bur le marche de ce port. 

Les premieres fxpeditions ont 
ete, bien entendu, tres legeres ; 
mais elle ont si bien reussi que 
l'exp^diteur achete en ce moment 
tous les ceufs qu'il peut trouver 
pour les expedier a Liverpool. 

II n'y a guere qu'une quinzaine 
d'annees que nous avons commen- 
ce a exporter du betail vivant ; 
les expeditions de la premiere an- 
nee ont ete d'environ une trentaine 
de tetes; cette annee elles depas- 
seront 100,000 tetes. Peut-etre en 
sera-t-il de meme pour les ceufs, 
si l'adoption du tarif McKinley 
nous force a chercher pour eux un 
marche en Angleterre. 



Les marches de Londres et de 
New York soi t en hausse pour 
1'etain, qui a hausse de £1. par 
tonne la sen;aine derniere il Lon- 
dres et de ic. par livre a New- York 
et pour le plomb <iui a hausse - de 
ic, pai livre a New York. 



METAUX 



Pour faire prendre la peinture 
sur les couvertures en fer blanc 
poli, passez sur le metal une feuille 
de papier emeri. 



Un journal technique anglais 
conseille d'etamer les articles en 
acier dur ; il dit qu'un bain d'etain 
fondu ne d^tenore pas la trempe, 
et n'amollit pas les surfaces dur- 
cies de Pacier. L'Stain fond a 
442° F. tandia que l'acier poli ne 
prend ia couleur paille qu'a 460° F. 



Un jonrnal italien. II Progresso, 
dit que Ton peut i roteger les ar- 
ticles en fer contie la rouille en 
les plongeant pres du pole negatif 
d'un bain electrique contenant 10 
litres d'eau, 50 grammes de chlo- 
rure de manganese et 200 grammes 
de nitrate d'ammoniaque. Sous 
l'influence du c>>urant electrique 
le bain depose sur les articles une 
mince couche de manganese me- 
tallique qui les empeche de rouil- 
ler. 

Un journal alkmand mentionne 
le fa't que. dans certaines condi- 
tions, les feuiUes de zinc m'ses en 
contrat immediat avec la brique 
dans les constructions sunt rapi- 
dement attaquees. ( ela provient 
d'une certaine proportion de sels 
solubles que contient la br ; que, et 
leur effet sur le zinc est suriout 
favorise par l'homidite. Pour evi 
ter cet inconvenient, on doit isoler 
le zinc des briques au moyen d'une 
couverture en feutre ou toute autre 
substance analogue. 



La fonte employee dans une de» 
grandes fonderies de poeles d 'Al- 
bany vient d'etre signal ee a, J 'at- 
tention des metallurgistes par de 
recentes experiences. Des echan- 
tillons de la fonte employee tous les 
jours par la fonderie, ayant 1 pou- 
ce de large, i d'epaisseur et 15 a 18 
pouces de long, ont 6te tordus en 
spirale ou roules autour d'un cy- 
lindre metallique. Cette elasticite 
est sans precedent. La torsion et 
le roulage ont ete faits pendant 
que la fonte etait chaude, et cette 
fonte ne contient aucune autre 
matiere qu'un choix judicieux de 
bon fer, sans aucun melange de 
ferraille. Quoique les poele; faits 
de cette fonte ne soient pasabsolu- 
ment incassables, il est evident 
que leur metal eat grande.nent 
superieur a celui de la genfcralite 
de nos fonderies . 

COMPOSITION DESPEINTURES 



II 

Nous avons dit que le blanc de 
plomb est la base de la generality 
des peintures, les autres couleurs 
servant a former les teintes et les 
nuances diverses plus ou moins 
prononce.es, et que les falsifica- 
tions de cette sub tance se faisaient 
surtout avec le blanc ou oxyde de 
zinc et le sulfate de barite. 

Le blanc de plomb ou carbonate 
de plomb fait Pobjet d'une impor- 
lante industrie qui s'est d'abord 
implantee specialement en Hol- 
lande. La matiere premieie est le 
plomb metallique pur. Le plomb 
reduit en feuilles minces roulees 
en spirales est attaque par les va- 
peurs de 1'acide acetique qui le 
corrodent et le transforment en ace- 
tate de plomb. Le plomb corrode 
est ensuite expose a l'influence de 
1'acide carbonique qui chassel'aci- 
de acetique pour prendre sa place 
et former ainsi du carbonate de 
plomb. Tel est le principe de la 
fabrication dont nous allons don- 
ner quelques details succints. Une 
machine reduit le plomb en feuil- 



les minces de six pouces de hau- 
teur et los roule en spirales ou 
houcles de cinq a six pouces de 
diametre extericur, les spires etant 
un peu separee? pour que toute la 
surface si.it expo?ee librenrent a 
Taction des agents chimiqucs. Cha- 
que boucle de plomb est mise dans 
une espece de pot-a-fleur en terre 
de neuf pouces de hauteur, huit de 
diametre interieur en haut et cinq 
en has. Au tiers de la hauteur du 
pot se trouvent trois boutons sail- 
lants en dedans form ant trepied 
pour supporter le plomb. Deux 
ouvertures opposees de deux pou- 
ces de diametre sont menagees sur 
les cotes du pot Tune plus haut 
que l'autre. pour la libre circula- 
tion des gaz. 

La chambre de corrosion est une 
construction en hois de 20 pieds 
sur 30, sur le sol de laquelle on 
etend une couche de 12 a 15 pouces 
de tan use humide. Ayant verse 
environ une demi-chopine de vi- 
naigre dans chacun des pots, on 
les range sur le lit de tan. On 
forme sur ce premier rang de pots 
un planchei que l\>n recouvreavec 
du tan sur lequel on met un se- 
cond at depots. On continue ainsi 
jusqu'a ce que la chambre soit 
remplie jusqu'a u haut finissant 
par un plancher et un lit de tan. 
Alors on ferine, ne laissant qu.' 
deux ouvertures, l'une en baa et 
l'autre en haut des deux murs op- 
poses pour la ventilation. 

Le tan humide ne tarde pas a. 
entrer en fermentation et a deve- 
lopper une chaleur qui reduit len- 
tement le vinaigre des pots en va- 
peurs et ces vapeurs attaquent, 
corrodent le plotn b ; mais en meme 
temps, la fermentation produit 
une quantite considerable de gaz 
acide carbonique qui change a me 
sure le plomb corrode en carbonate 
de plomb en mettant 1'acide du 
vinaigre en liberte, lequel est en- 
traine au dehors par le courant de 
ventilation. L'operation prend de 
trois a quatre mois, et quand, 
apres ce temps on opere le dechar- 
gement, on trouve que 65 pour 
cent environ du plomb metallique 
ont ete transformers. A l'aide d'un 
systeme de tamis et de lavoirs me- 
canique on separe le blanc du 
plomb non attaque que Ton ren- 
vois a la fonte pour rentrer dans 
une operation subsequente. 

Le blanc de plomb tamis6, lave, 
passe par une serie de moulins, 
est enfin mis a, secher dans une 
une etuve, ce qui prend quatre 
jours en moyenne ; il est alors 
pret a etre melange avec del'huile 
de lin et. passe dans des moulins a 
broyer. II ne reste plus qu'a met- 
tre la peinture en boites ou en ba- 
rils pour etre livree au commerce. 
Le peintre qui la mettra en ceuvre 
la delayera suivant lea circons- 
tancea. 



Au lieu de tan use on emploie 
aussi le fumier de cheval pour la 
production de la chaleur et le de- 
gagement de 1'acide carbonique. 

Cette met node de fabrication 
dite Hollandaise presente plusieurs 
inconvenients tres graves. D'abord 
sa lenteur puisqu'elle dure detrois 
-a. quatre mois, ce qui Concorde peu 
avec les aspirations d'un epoque 
oO tout sefait a la vapeur (on dira 
bientot a l'cdectricite). En second 
lieu,.il y a la perte totale d'un des 
agents chimiques, 1'acide acetique 
du vinaigre dont les vapeurs sont 



entrainees au dehors. Enfin pen- 
dant plusieurs periodes do travail, 
lee ouvriers sont expases a. re^pirer 
un air surcharge de poussiere de 
blanc de plomb qui les em poi- 
son ne, mais il parait qu<' Ton a 
enfin rlecouvert un pr>c(vie dans 
la pratique duquel ces inconve- 
nients seraient annu les. C-i procede 
en est encore, il e^t vrai, a la phase 
experimentale, mais il semble par 
le res ul tat des experiences qui en 
ont ete faites en Angleterre, qu'il 
ne tardera pas a entrer dans la 
pratique industrielleet a remplacer 
completement l'ancienne methode. 
D'apres ce qu'on sait de ce nou- 
veau procede, on ne se servirait 
plus comme matiere premiere du 
plomb metallique. mais de 1'oxyde 
de plomb ou litharge que Ton atta- 
querait par V acetate d'ammoniaque, 
puis on ferait agir un courant d'a- 
cide carbonique qui mettrait 1'a- 
cide acetique en liberte et prendrait 
sa place comme dans l'ancienne 
methode. Mais 1'acide acetique li- 
bere reprendrait possession de son 
ammoniaque, en sorte que l'acetate 
d'ammoniaque introduit d'abord, 
servirait indefinitivement en com- 
pensant les minimes pertes qui 
pourraient survenir dans le coum 
des operations. La fabrication du 
blanc de plomb s'effectuerait ainsi 
en quelques heures. De plus la 
dissiccation qui durait plusieurs 
jours serait de beaucoup abregee 
et les ouvriers ne seraient plus ex- 
poses a contracter des maladies 
dangereuses. , 

Disons maintenant un mot des 
falsifications de plomb. 

Dernierement a paru aux Etats- 
Unia uie brochure tres inieres- 
sante denongant ces falsifications 
et donnant les resultats d'un cer- 
tain nombre d'analyses de blanc 
de plomb faites par dea chimistes 
americaina. Voici ce3 resultats 
pour seize des analyses faites. 

Blanc de Blanc de 
plomb. zine. 



Sulfate de 

No. barite. \ 

1 52.30 40.60 7.10 

2 86.57 mil 13.06 

3 75.08 nul 13.96 

4 44.23 46.17 9.84 

5 72.90 8.30 18.70 

6 60,20 trace 39.80 

7 53.40 2.22 45.10 

8 40.50 nul 59.50 

9 63.75 1.24 29.38 

10 50.46 mil 48.67 

11 44.30 nul 55.70 

12 54.85 2.73 42.42 

13 80.23 nul 18.91 

14 54.70 nul 5.00 

15 73 00 nul 27.00 

16 57.53 40.95 

Le nurnero 1 portait la mention 
strictcment pur ; les 2, 4, 5 et 6, ga- 
rantis pur; le No 8, Blanc de plomb 
anglais ; No 10 $100 de recompense 
a, celui qui prouvera qu'il n'est pas 
pur; 11, 12 et 16, Pur; 13, Pbnnb 
pur ; 14, Le meilleur et le plus pur ; 
15, Le plus pur et le meilleur, 

Dans le No 3 il n'y avait pas de 
carbonate de plomb, mais il y avait 
lu sulfate. 



Comme on le voit d'apres ces 
analyses, e'est le sulfate de barite 
qui est l'agent falsificateur le plus 
employe. Etant blanc et lourd 
comme le blanc de plomb, il se 
prete bien a cette fraude, mais il 
est presque sans valeur comme 
peintures; mais comme son prix 



LE PRIX COURANT 



' n 









Les marchandises fabriquees par 

La compagrnie de GRANBY 



sont superieures a toutes autres. 



Tons les Marchands qui desirent etre Men as- 
sorts doivent tenir un dssortiment complet de 



CLAQUES GRANBY 



BUREAU ET ENTREPOT 

No. 15, CARRE VICTORIA ' - 



MONTREAL 



est relativement minime, son 
introduction dans la peinture 
donne d'assez beaux profits. En 
effet, le prix de revient manufactu- 
re du sulfate de barite est de SI. 63 
par 100 livres, et celui du blanc de 
plomb $5.60; il y a done Run 
profit illicite tie 244 pour cent au- 
dessus du profit legitime du fabri- 
cant honnete. Celui qui vend un 
tel article avec connaissance de 
cause, non seulement commet un 
vol direct d'argent, mais encore 
est responsable du tort eprouve 
par l'acheteu'r par suite dela perte 
de temps eprouvee en l'employant, 
et de la deterioration des objets 
peints qui ne sont pas proteges par 
la peinture ainsi qu'ils l'auraient 
du etre. 

Comme le blanc de zinc et le 
sulfate de barite ont a peu pre3 le 
inenie poids quele blanc de plomb, 
['analyse chimique seule peut 
constater la fraude d'une maniere 
oertaine. 



RENSEIGNEMENTS COMMERCIAUX 



DEMANDES DE .SEPARATIONS DE BIENS 

Dame Marie Anodine Fairant, epouse 
de M, George Robin dit Lapointe entre- 
preneur, de Montreal. 

Dame Martine Chaguon, epouse de M. 
Aime Seneeal, laitier de Montreal. 

DIVIDENDES 

Dans 1'affaire de Victor Turcotte de 
Sherbrook.' ; second et dernier dividende 
payable a partir du 8 septembre 1890. 
John McD. Hains, curateur. 

Dame l'afl'aire de M. Cleophas M. La- 
vigne; premier et dernier dividende 
payable a partir du 15 septembre 1890. 
Chas. Desmarteau, curateur. 

Dans l'affaire de M. Alfred Laurin- 



premier et dernier dividende payable a 
partir du 15 septembre 1890. Chas. Des 
marteau, curateur. 

Dans l'affaire de N. L. Duhaime; pre- 
mier et dernier dividende payable a par- 
tir du 22 septembre 1S90. H. Hebert, 
curateur, Montmagny. 

Dans l'affaire de R. F. Dinahan ; pre- 
mier dividende payable a partir du 10 
septembre. Bilodeau & Renaud, cura- 
te urs. 

CURATEURS 

MM. Kent & Turcotte ont 6te nommes 
curateurs a la fallite de M. Ged6on Ge- 
nest, de St Thomas de Pierreville. 

M. N. Matte a ete nomine curateur a 
la faillite de M. Frs Bourgoing, de Ta- 
doussac. 

M. Charles Desmarteau a ete nomine" 
curateur a la faillite de M. P. P. Lanoie, 
de St Aime. 

M. F. Valentine des Trois Rivieres, a 
ete nomine curateur a la faillite de MM. 
C. H. Craig & Cie. 

M. John McEvenue, comptable, de 
Montreal, a <He nomine curateur a la 
faillite Miehal Dooley. 

MM. Kent & Turcotte ont ete nommes 
curateurs a la faillite dTsaac Hirris, de 
Lachine. 

M. Chas. Desmarteau a ete nomine" 
curateur a la faillite de M. C. A. Donais, 
de Ste Cunegonde. 

MM. Kent & Turcotte ont etc Homines 
curateurs si la faillite de M. Win. B. Ha- 
milton " W. C. Ravenhill, agent. " 

M. Damase Pariseau a ete norame 
curateur a la faillite de M. Joseph Ca- 
dieux. 

MM. J. M. Marcotte et P. E. E. de Lo- 
rimier ont ete nomine" curateurs a la fail- 
lite de M. Amedee Bayard. 

FAILLITES 
Ceux de nos abonnis qui desireraienl 



avoir des informations pr&cises sur les cau- 
ses de faillite, les principaux creanciers. la 
perspective de dividendes et le caraclere d'un 
commercant en faillite, pourront s'adresser a 
MM. Chaput Freres, agence commercial , 10 
Place d'Armes, Montreal. 

Quebec. — M. Joseph Labbe, marchand 
de the, cafe et vaisselle, a St Roch, a fait 
cession de fes biens a Sa deinande de 
MM. Whitehead & Turner. Passif en- 
viron $3,000, actif S1.50C. 

Montreal. — Mine Henriette Mousseau, 
modhte, a fait cession de ses biens a la 
deinande de Tbos A. Richardson. 

Passif $2,692.63. Assembled des crean- 
ciers le 10 septembre. 

M. Louis Robert, marchand tailleur 
etc, a fait cession a la demande de MM. 
Hodgson Summer & Co. 

Passif environ $1000. Assembled des 
creanciers le 9 septembre. 

M. Raymond Beaudoin, entrepreneur, 
a fait cession de ses biens a la demande 
de la Banque Nationals. 

Passif environ $15,000. Assembler des 
creanciers le 10 septembre. 

I.A OMPAONIE 

CANADIENNt D'ELECTRICITE 

DE MONTREAI 

Preparation aciive pour la manufacture 

en giand 

d'Appareils Electriques 

tels que i 

Sonneries, Piles. Indicatours 

Reductions de moitlfi d ,ns les ptlx. Plus 

d'lmportation, plus de tarif douanier 

;X payer, au.-si notre uouveau 

systems de ledfiphoue 

* di'-.j i trfts i n \ •■. 

No. 1953, Rue Ste-Catherine 

l'n'> du Cyclorama 

M. F. JANNARD, Gerant. 



AVIS DE FAILLITE 



DANS L'AFFAIRE DE 

GEORGE STEWART, 

Marchand de meubles de la cite" 



de 



Montreal, absent, 



Jnsolvable. 



Les Soussignes vendront par encan pu- 
blic, en bloc, a tant dans la piastre. 

Lundi, le 8 Septembre, 1890 

aux magasins du fail'li, nos 1828 et 1830 
rue Notre-Dame, l'actif de la faillite, 
comme suit : 

Stock de meubles g€- 
n6ral se montant 
d'apres l'inventaire..$9,520 15 

Garnitures (y compris 

coffre-fort) 282 50 

$9,802 65 



Conditions : comptant, ou a 2, 4, et 6 
mois avec interet a 7 o/o pa. par billets 
endosses a la satisfaction des inspecteurs 
et du curateur. 

L'acquereur devra continuer le bail 
des magasins nos 1828 et 1830 rue Notre- 
Dame, mix prix et conditions actuels. 

Les magasins serontouverts Vendredi, 
tt Samedi, les 5 et 6 septembre, pour 
l'inspection du stock. 

L'invcntaire. petit etre vu an bureau 
du curateur. 

VENTE A 11 1 1 El' RES A.M. 

Pour toutes informations s'adresser a 

CHS DESMARTEAU 

Curateur, 
No 1598 rue Notre-Dame. 

M iec itte Freres, 

Encanter.r.s. 



Pour Vendre vos Proprietes 
Annoncez dans le PRIX COURANT 

Pour impressions commerciales, s'a- 
dresser a A. T. Eepixe ei Cie., 32 rue St 
Gabriel. 



10 



LE 1'RIX COURANT 



NOS PRIX OOTJHR^IVT^ 



BOIS DE SERVICE 

(i a Ki pieds, 



f) £1 !) pain 



1H pouct*a 

it 

it 

l.s ponces 
16 ponces 



Pin. 

"ciice 6lri]> shipping cull., 
J, 1 f, et 2 pees. 

ponre' shipping cull sidings 
J,] Jet 2 pees. 

ponce qualite marchsinde 
J-, Ij et 2 jices. " 

1 oneo mill mil, strip, etc- 
\, 1J et 2 pees. " 

ponces mill cull sidings 
J, lj et 2 pees. " 
3 ponces mill cull 

" bois clair ler qualite 
Epinette. 
1 pouce mill cull 
1J,1 J et 2 pees. " 
3 pouces mill cull, 
1, 11, 1% et 2 pees, qualite nuareli. 
J'ruche 

2 et 3 pouces 

Colombages en pin, 2x3,3x3 >-t :'. x 4— anx char* 
Lattes — lere quality 

2e 
Bardeaux pin XXX 
XX 
X 
•' lere quality 
" 2e " 
Bardeaux cedre XXX 
XX 
X 
Bardeaux pruche marchande 

Charpente en pin ■ 
de 16 a 24 pieds- 3 x 6 a 3 x 11 
de 25 a 30 " 
de 31 a 35 " 

de 16 a 24 " — 3 x 12 a 3 x 14 
de25a30 •' 
de 31 a 35 " 

Bois carre — pin 
de 16 a 24 pieds— de 5 a 11 pouces carre 
de25a30 " 
de 31 a 25 " 

de 16 a 24 " — de 12 a 14 pouces carre 
de 25 a 30 " 
de 31 a 35 " 

Charpente en pruche 
de 17 a 30 pieds jusqu'a 12 pouces 
Charpente en epinette 

" en epinette rouge 

BOIS PURS 



Acajou de 1 a 3 pouces le pied 

Cedre rouge 1 pouce 

Noyer noir 1 a 4 pouces " 

Noyer noir 6 x 6, 7 x 7, 8 x 8 " 

Cerisier 1 a 4 pouces 

Frene 1 a 3 pouces 

Merisier 1 a 4 pouces 

Merisier5x8,6x6, 7x7,8x8 

Erable 1 a 2 pouces 

Orme 1 a 3 pouces 

Noyer tendre 1 a 2 pouces 

Cotonnier 1 a 4 pouces 

Bois blanc 1 a 4 pouces 

Chene 1 a 2 pouces rouge 

" „ blanc 

Plaquage {veneers) : 
Uni, 

Francais, 
Americain, 
Erable pique, 
Noyer noir onde, 
Acajou (mahogany) 



le M $11 00 

" 12 00 

" 15 00 

" 00 00 

" 20 00 

" 25 00 

" 8 00 

" 10 00 

" 10 00 

" 11 00 

" 8 00 

" 6 00 

" 9 00 

" 10 00 

" 9 00 

" 12 50 

9 00 

10 00 

1 70 

" 1 40 

" 2 90 

" 2 40 

" 1 50 

" 3 00 

" 1 75 

2 90 

2 40 

1 50 
2 00 

16 00 

18 00 

21 00 

18 00 

20 00 

22 00 

17 00 
19 00 

21 00 

19 00 

21 00 

23 00 

15 00 

18 00 

25 00 



leM. 



par 100 pieds 
la feuille 

le pied 



I 00 

00 00 
00 00 
18 00 
30 00 
35 00 
00 00 
00 00 

II 00 

12 00 
10 00 
00' 00 

10 00 

11 00 
10 00 

13 50 

10 00 

11 00 
00 00 
00 00 
00 00 
02 50 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
02 50 
00 00 
00 00 

00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 

00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 

00 00 
00 00 
30 00 



22 a 24 

10 a 12 

10 a 14c 

12 a 13c 

... . 8 a 10d 
21 00 a 22 00 
20 00 a 25 00 
20 00 a 25 00 
25 00 a 30 00 
20 00 a 25 00 
25 00 a 30 00 
40 00 a 45 00 
18 00 a 22 00 
20 00 a 25 00 
40 00 a 45 00 

90 a 100 

15 a 25c 

15 a 18c 

00 a 5c 

05 a 5c 

08 a 10c 



SeiENTIFIGAMERICAN 

ESTABLISHED 18 4 5. 



Is the oldest and most popular scientific and 
mechanical paper published and has the largest 
circulation of any paper of Its class in the world. 
Fully illustrated. Best class of Wood Engrav- 
ings. Published weekly. Send for specimen 
copy. Price »3 a year. Four months' trial, »1. 
MUttN & CO., PUBLISHERS, 361 Broadway, N.Y. 

ARCHITECTS A, BUILDERS 
Edition of Scientific American. V 

A great success. Bach Issue contains colored 
lithographic plates of country and city residen- 
ces or public buildings. Numerous engravings 
and full plans and specifications for the use of 
such us contemplate building. Prioe $260 a year, 
MUNN & CO., PUBLISHERS. 



25 cts. a copy. 



A. RENAUD 



MARCH AND DE 



Bois de Sciage et de Charpente 

184 RUE PANET 

Pre- de la rue Ste Catherine, Montreal. 




TRADE MARKS. 



Tn case vour mark is not registered in the Pat- 
ent Office apply to MUNN & CO., and procure 
immediate protection. Send for Handbook. 

COPYRIGHTS for books, charts, maps, 
etc., quickly procured. Address 

MUNN Ac CO., Patent Solicitors. 

GKHKRJkX O JTIC1 : J61 BBOADWAT, «. T, 



Dupre Preres 

MARCHANDS DE 

Bois de Sciage et de Char pent > 

834 RUJ, 3TE-CATHERINE 
Pres de la rue Full um - Montreal. 

Toujoursen main:— Pin, Fpinette, Pruche 
Bois blanc, Hois embouveie tie toute epais- 
seur, Bardeaux sciGset- lendus, Tjatt.es, Mou- 
lures et Bois de Charpente. 



JOSEPH PAQUETTE 

MA.NUFACTUIUER DE 

Portes, Chassis, Jalousies, Architraves 

Moulures de tous genres, et toute 

espece de travaux % la piece 

Bureau : *2*?t€>, r-ue Ox*aig 

Fabrique: 12 a 22, rub; Perthuis 

MONTREAL. 



I. Prefontain 



MARCHAND DE 



Bois de sciage 

CHARPENTE 
BARDEA UX LA TTES 

Etc, Etc, Etc. 
Coin des rues Vinet et Canal. 



MONTREAL. 



THIBODEAU & BOURDON 

No. 1203 RUE STE-CATHERINE 
Coin de la rue Papineau, MONTREA1 

Ont constamment en mains une quantite 
considerable de 

±3ois de Sciage Sec 

Qu'ils vendent a bas prix. Vente par chai 
et par pileaveclegere avance. 

Telephone No. 6039 



A. HURTEAU k FRERE 



MARCHANDS DE 



Tonjonrs en main : — Pin, Epinette, 
Prnche, Bois blanc, Bois embouvete de 
toute epaisseur, Bardeaux scies et fen- 
dus Lattes, Moulures et Bois de Char- 
pente. 

N.B. — Ouvertures de seconde main, 
grand cboix de Moulures, Cadres, Plin- 
thes et tous autres materiaux pour cons- 
truction. 

Chas. Desmartean 

COMPTABLE 

1UDITEUR ET COMMISSA1RL 

1608, RUE NOTRE-DAME 

MONTREAL. 

Speciality Reglement desaflairet- de faillite 



BOIS DE SCIAGE 

92, rue Sanguinet 

MONTREAL 



CLOS : Coin des rues Sanguinet 
Dorchester 
Telephone No 106. 

BASSIN WELLINGTON 

En face des bureaux du Grand Trout 

Telephone No 1404. 



Bois de Sciage S*y\ 

ET DE y£^^^ 

Charpenk 




Telephone 
1033a 



BUREAU 
PRINCIPA1 

Coin des Bom 

Oraig et St-Denls 
Kb feet dn Curt Vifw 



Mil si nun 

CONSTRUCTEURS DE BATISSES 



Estimes, Evaluations de proprjetes, et a; b 
trage d'incendies. 

BUREAUX ET ATELIERS : 

286, Saint-Charles Borromee 



PIERRE DIDIER 

ENTREPRENEUR MENDISIER 

Arbitrages, Evaluations Agence 
d'Immeubles 

BUREAU : 

53 rue St- Jacques, Montreal. 



ED. BEAUVAIS & CIE 

MAGASINS GENERAUX 

EntrepO' N > 7t> V. K. 

Courtiers <le Donane 

Mircliiiii'ls a Commission 

Merchandises r> one* en consignation. 

Aigem avance ^ur marchandises. 

5 et 7 Sue De Bresolles, Montreal 



La Banque du Peuple 

FONDEE EN 1835. 

CAPITAL - - 1,200,000 
RESERVE - - 400,000 

Jacques Grenier, ecr, president. 

J. S. Bousquet, ecr, caissier. 

Ww. Richer, ecr, assistant ^caissier. 

Arthur Gagnon, inspecteur. 

SUCCURSALE : 
tjuebec, basse-ville, P.B. Dumoulin, gerant. 

" St-Rocb . Nap. Lavoie, gerant. 
Trois- Rivieres, P. E. Panneton, gerant. 
Saint-Jean, Pb. Beaudoin, gerant. 
Saint-J6r6me, J. A. Theberge, gtrant. 
Saint-Remi, C. Bedard, gerant. 
Coaticooke, J. B Gendrea'i, Gerant. 
Montreal, rue Ste Caiherine, A. Fournier, g. 

CORRESPONDANTS : 
Londres, Ang., MM. Glyn, Mills, Currie 
The Alliance Bank (limited). 
Vew-York.The National B'k of the Republic 



Banquo Ville-Marie 

Bureau principal, MONTREAL. 

Capital souscrit . - - $500,000 

DIRECTEURS : 

W. Weir, pres., 'V. Strachan, vice-pres. 

O. Faucher, John T. Wilson, Godf. YVeir. 

Ubalde Garand, caissier. 

SUCCURSALES : 

Berthier, Hull, Lachute, Louiseville, Ni- 

colet, St. Cesaire, St. Jerome. 

Departement de l'Epargne : 

Bureau Principal, Hochelaga et Pointe 

St. Charles, Montreal. 

Agents a New-York: 
The National Bank of the Republic. 
Londres : Banque de Montreal. 
Paris : La Societe Generate. 



LA BANQUE JACQUES-CARTIER 

Bureau principal, Montreal. 

CAPITAL PAfE - - $500,000 

RESERVE • - - 140,000 

DIRECTEURS : 

Alph. Desjardins, M.P., president. 

A. S. Hamelin, vice-president. 

Dumunt Laviolette Lucien Huot. 

A. L. de Martigny. 

Bureau principal: 

A. de Martigny, directeur-gGraot. 

D. W. Brunet, assistant-gerant. 

R. St Germain, in p cte r 
Agences : 
Beauharnois, H. Dorion, gerant 

Drummondville, J. E. Gironard, gerant 

^raserville, J. P. Pelland,g(5rant 

Plehsisville, Chevi eflls et Lacerte, gerant 
St Sauveu.-, Quebec, N. Dion, gerant 

St Hyacinthe, A. t lemeut, gerant 

St Simon J. Denis, gerant 

Valleyfleld, L. deMarligny, gerant 

Victoriaville, A. Marchand, ggrant 

yteCun6gonde, Mont., G. N. Ducharme gGr. 
St Jean Baptiste, " L. G. Lacasse, gerant 
Rue Ontario C. H Guimond, gerant 

Laurentides, Q. A. Boj-er, gei ant 

St-Henri,Q,. F. St Germain, gerant 

Corresp. A Londre', Glyn, Mills, Currie <t Co. 
" a Paris, Credit Lyonnais. 
" a New York, Nat. Bk. of Republic. 

Cigares § Erranby 

" LA FAMEUSE " 
" LA MAYA " " HAVANA PEARL " 
"PERFECTION" "FASCINATOR" 

"BABY PEARL" 

Premiere qualite. Plus bas prix du 
marche. Marques speciales a ordre. 

Payne Freres dt McFarlane 

GRANBY, P.Q. 



LE PRIX COURANT 



11 



LSTOS PRIX COURANTS 

MET AUX $ C. $ C. 

Cuivre, Lingots par b 14J 16 

" en feuille 25 26 

Rtain, lingota 24 25 

" barres 25 26 

Plomb : 

Saumons par lb 04 04} 

Rarres 05* 053 

Feuilles 05 05* 

Decbasse 00J 00 

Tuyau par 100 lbs 4 50 5 00 

Zinc : 

Lingots, Spelter par lb 06 06$ 

Feuilles, No. 8 06J 06j 

Acitr : 

A ressort par 100 lbs 3 00 3 25 

A lisse 2 75 3 00 

Americain 5 50 6 00 

A bandage 3 00 3 25 

Apinee 3 25 3 50 

Fondu par lb 12 13 

Poule, ordinaire 00 07 

De mecanicieu 00 04 

Fontes : p. ton 

Siemens 



22 00 
00 00 

22 50 

23 50 

22 50 

23 00 
00 00 
21 50 
20 50 
23 00 



Coltness 

Calder 

Langloan 

Summerlpe 

Gartsherrie 

Glengarnock - 

Carnbroe 

Eglinton 

Shotts 

Fer en barres : 

Cana nen par 100 lbs 

Anglais 

Arfine 

De Suede 

De Norvege 

Lowmoor 

" 3 i verge 

Feuillard oercler p. 1 00 lbs 
Double. 

KERRONNERIE ET QUIXCAILLERIE 

hers a cheval : 

Ordina res p. 100 lbs 

En acier 

Fers a re-passer p. lb 

Fiches : Couples, loutes di- 
mensions l 100 lbs 



2 40 
2 50 

2 85 
4 50 
4 50 
6 50 
09 

3 00 
3 00 



3 65 
00 
00 



23 00 

00 IK) 

23 50 
00 00 
23 50 
00 00 
00 00 
22 00 
20 50 
00 00 

2 r-0 
2 60 

2 90 
5 00 
5 00 
00 
10 

3 25 
3 25 



Pressees, do.. 



i- 

7-16. 

§• 
5-16. 



15 
90 
90 
25 

50 
75 



3 75 
00 
03* 

3 75 

00 
00 
00 
00 
00 



Fil de fer : Esc. 20 pc. 

Poli, de No. a Nd. 8, 

par 100 lbs 2 60 00 

Brule\ pour tuyau, la lb 0.07 0.08 

Galvanise' 3 35 00 

Huile etbrule 2 70 00 

Avance 5 p.c. 

lb 35 40 

09 10 

10* 11 



Fil de laiton, a collets 

Forties Malliables " 

Enclumes 

Charnieres : 

T. et "Strap" p. 

Straps" et Gonds 
filetes " 

CLOU 3, ETC. 

Clous coupes a chaud : 
De 3 a ft pes., p. 100 lbs. 
" 2J a 2$ " 
"2 a 2\ " 
" 1* a 1J " 
"1J pouce •' 
Clous coupes a froid : 
Del* al| pee., p. 100 lbs. 
" 1} pouce " 

Clous afinir par 100 lbs : 

1 pouce 

1} " *" 

I* " 

i| " 

2et2J 

2* a2| 

3 a6 

juc a quart par 100 livres : 

i pouce 

1 " 

H " 

'.lous a river par 100 livres : 
1 pouce 

U " • 

Hal| " 

** " 



5* 
04 



05| 
05 



2.45 
2.70 
3.05 
3.05 
3.45 

2.95 
3.45 

6.70 
5.00 
4.25 
4.25 
4.00 
3.75 
3.50 

5.15 
4.75 
4.45 

6.70 
5.00 
4.25 
4.00 
3.75 
3.75 
3.50 



'Ames, rdpes et tiers-points : 
TAre qualitc, escompte... 50 
2me quality " ... 50 

Miches de tariere; escompte. 50 

Tarieres. 40 " 

Vis, d bois, escompte 47* 

Bonlons a voiture, esc 55 

Bou tons a bandage 50 " 

Boulons a lisses 65 " 

TOI.E 
Noire, Nos 10 a 20, p. 100 lb.. 3.00 a 0.<>0 

" " 22 a 24 " S.00 I 0M 

" 26 par Iiaj lbs.... 3.00 a 0.00 

'• 28 " 3.:'5 a 0.60 

Galvanisee Morewood 0.06! ^ 0.07* 

" Queens* head... 0.06 u 0.06* 

Etam^e.Nc 24,72x30" 0.0*4 

" 26 " " 0.08* 

" " 28,84x36 p. 100 lbs 0.08* 

Eussie, Nos 8, 9etl0, p. lb 0.12 

Canada, par boite 2.90 3 00 

FERBLANC 

Coke I C par boite 4.25 

Charbon de bois ICp. boite 4.75 

" IX " 5.75 

Pour chaque X additionnel extra 1.00 

Charbon de bois D C 

Charbon de bois I C Bradley. <i 50 a (i 75 
Ferblanc terne 7 75 a 8 25 

TUYAUX. 

Tuyaux en gres : 

i pouces par longueur de 3 piedB 45 

6 " " 6 

9 " " 90 

12 " " ] 26 

15 " " 2 16 

18 " '• 2 70 

Coudes ronds : 

4 pouces cbacun 75 



Tuyaux de reduction : 

6 x 4 pouces cbacun 1 40 

9x6 " " 1 90 

12x9 " " 2 75 

Connection simple carrSe oufausse iquerre : 
4x4 pouce chacans '. 90 



6x4 
6x6 
9x6 
9x9 
12x9 
12 x 12 



Connection double, carrie ou fausse eqv£rre ; 

4 x 4 pouces cbacun 1 40 

6x4 " " ] 90 

6x6 " " 1 90 

9x6 " •' 2 75 

9 x 9 '• " 2 75 

12x9 " " 4 00 

12 x 12 " " : 00 

Syphon. simple douoie 

4 pouces 1 40 2 00 

6 " 1 90 2 75 

9 " 2 75 3 30 

12 " 4 00 6 00 

Tuyaux d eheminie. 

9 pouces, par pied 25 

12 " " 40 

Ciments. 

Ciment de Portland 2 60 

" Romain 2 60 

" de Quebec 1 50 

Platre calcin£ 1 80 



2* a 3 " 

3 a 6 " 

Clous d'acier 10c en sus 

Clous galvanises, par 100 lbs $10.00 

Clou a ardoise " 5 00 

Clou a cheval, No. 7 3 00 

" 8 2 88 

" 9, 10 - 2 75 

Filiires et Cvussinets: 

liste Escompte 30 pour cent 

Tarauds-rrieres, (Taper taps) 

Escompte 30 



PLATRE POUR LA TERRE 

La poche de * baril 45 a 50c 

do au char 40 a 45c 

BRIQUES 

De Montreal $8.00 a 10.00 

Du Bord de l'eau 6.00 A 7.00 

Refractaires 21.00 a 23.00 

PEINTURES 
Blanc de plomb pur, par baril de 

25 a 100 lbs 6.25 a 7.00 

No 1 6.00a6.50 

" 2 5.50&5.S0 

" 3 4.00&4.50 

Blanc de plomb sec 5.75 a 6.00 

Rouge de Paris (Red Lead) 5.00 

Rouge deVenise (Anglais) 1.75 

Ocre jaune 1.50 

Ocre rouge ... 1.50 

Blanc de Ceruse 0.60 

Huile de lin crue 0.00 a O.sO 

" " bouillie 0.70 a 0.72 

Ess.de Terebenthine 0.65 a "00 

Mastic par 100 lbs 2.00 a 2.50 

Papier gouJronne 1.50 a 1.60 

VERRES A VITRES 
United — 14 a 25. ..1.50 a 0.0o par 50 pds 
26 " 40.. .1.60 a 0.00 " 
41 " 50.. .3.50 a O.OOparlOO pds 
51 " 60. ..3.75 a 0.00 
61 " 70. ..4.00 a 0.00 
71 " 80.. .4.25 a 0.00 
81 " 85...5.00a0.00 " 
80 " 90. ..6.00 a 0.00 
91 " 95 



J. LAMARCHE 



POSEUR 



D'Appareils de Chauffage 




;i 



EA.U CIIAUDE 
et a VA1»EUK 

HAUTE El BA*SE I' HESS I ON. 



M. J. LAMARCHP: se charge «le 

Tout ouvrage de Gaz 

ET DE 

PLOM I3E JL^IE: 

A DES PRIX MODERES. 

1608 Rue Notre-Dame - Montreal 

Telephone 1885. 



W.&F.P.Currie&Cie 

No. 100 Hue des Soeurs Grises 

MONTREAL 

1MPORTATEURS DE 

Tuyaux d'Egouts Ecossais, 

Ciment de Portland, 

T6tes de cheminfes, Ciment Romain, 

Tuyaux pour ventilateurs, Ciment Uanadien, 
Couvercles de conduits, Chaux hydraulique 
Briques & feu, Terre & f* u, Borax, 

Platre de Paris. 

Blanc de Ceruse, 

Glaise a porcelaine. 



FABRICANTS _■ ACIER BESSEMER 

RESSORT f DE S *"<V, FAUTEUILS. 

LITS, t ~ 



AVIS 

a ceux qui out lie on de 

Balances a Foin ou a Charbon 

THE 

WARREN SCALE CO. 

Nos. 454 & 456 Rue St-Paul, Coin de la 
Kae St-Nicholas. 

Vu In pert'ectio' nement et l'a::ielionitioti 
de leur outillag", vendront a l'avenir leurs 
balances a charbon et A foin aux prix sui- 
vants : 

- $60 

- $65 

Ces balances sont garanties et approuvee^ 
par le gouvernement. 

Dematidez aux marchandsde ferpour tout 
autre de nos balances, telles que : 

Balance Plateforme et Balance a Comptoir. 

Ces balances sont faites avec le meilleur 
materiel poss ble et sont aussi bonnes sinon 
superieurts a toutes autres balances manu- 
facturees au Canada et aux Etats Unis. 



Balances, 3 tonnes 
Balances, 4 tonnes 



J. LETOURXE 



scc.-tris. 



c. 11. letourneux, pris. c. letourxeux, vice pres. 

Le TOURNEUX, PILS & CIE 

(LIMITE) 

MARCHANDS-FERRONNIERS 
Nos. S€51 5 263 et 265, RUE ST-PAUL 

Enseigne de l'Enclume. MONTREAL. 

ROBIN & SADLER 

MANUFACTURIERS he 

OOURROIES l^IV OTJIX1, 

2518, 2520 et 2522, BUE NOTKE-DAME, MONTREAL 



EESULTAT SATISFAISANT ! ! 

Notre sollicitation aupres des marchand-* a donne le resultat le plus satisfaisant. 
La liste suivante est compose des rneilleuren maisons lesquelles nous serviront 
d'agents pour le gros et le detail : 

A Montreal : Gaucher & Telmosse, Thos. Wihon & Cie, (gros seuletnent), 
P. Cadoret, Jos. Brouillette. A Hochelaga : Joseph Leblanc. A la Pointe St- 
Charles: Augustin Gignac, Joseph Biron, N. J. H. Roy, Francois Pins. ASie- 
Cunegoxde : F. Elie, M. Noel, H. Laniel. A St-Henri : V. G. Loiselle, O. Lesieur. 
A Maskinoxgk: N. G. Lemire. A L'Assomi'tion : A. Archambault. A Louiseville ; 
Thos. Lamy. A Berthiervii.le : Louis Tranchemontagne. A Jouette : L. G. Fro 
ment. A Trois- Rivieres : O. Carignan. A St-Jerome: Louis Labelle. A Terrebonne: 
Thos. Lapointe. A Watertoo : Ant. Juneau. A Farniiaji : J. A. Decelles. 

J. E. P. RACICOT 

1434 Rue Notre-Dame, Montreal 

Proprietaire des 

Pilules Magiques, Gouttes Royales, Onguent de Lorme, Rhumalisme, Royalcs, Huile 

Yiuirienne, Specifique contre le Vers Solitaire, Foudrc Tonique, Nervine, 

Priparalion Tonique, birop Pectoral. 

N. B. On devrait trouver les preparation.- sjs-inentionnees dans toute maisou 
serieuse et bien assortie. 



12 



LE PRIX COUBANT 



PERMIS DE CONSTRUIRE 

142.~Qnartier St Laurent, coin des 
avenues In Pare et des Pins, 6 cottages 
a 2 fetagessix logements 138 x 34, mure 
en pierre et brique, converture plate 
mansardee sur le (levant, cinient de re- 
Bine et ardoise. Proprietaire, Mme II 
Knight; architecte, Erie .Mann ; maconf, 
A. Payette &fils, rue St Hubert; i-har- 
pentiers, Grothe freres, rue St Culhbert; 
briqueteur.-', Jos. Bernier & fits, Chemin 
Papineau. Cout probable $18,000. 

14;;.— Quartier St Jean-Baptiste, rue 
Rachel pres Dufl'erin ; trois maisons a 2 
etages 3 logements 50 x 30 murs en bois 
et brique couverture mansarde en gra- 
vois et ardoise. Proprietaires et construc- 
teurf, Martel et Blacklock, 9 Aylmer. 
Cout probable |3,000. 

144.— Quartier Ste Anne, rue Notre 
Dame No 1912 et rue St Maurice, en ar- 
riere ; une batis [hotel] a 5 etages 50 x 
120, mnrs en pierre et bri ;ue couverture 
plate en < iment de resime. Proprit'taire 
la succession H. B. Simith, architecte 
Wm. McLea Walbank, macons Turner 
& Cie, charpentiers Geo. Roberts, bri- 
queteurs, Alex. Wand. Cout probable 
$29,000. 

145. — Quartier St Laurent, rue St Char 
les Borromee pres Bagg, une maison a 
2£ etages, 2 logements, 25 x 41, mur- en 
bois et brique, couverture mansardee en 
to!e galvanisee. Proprietaire et construc- 
teur Patrick McGown, J 88 McCord. Cout 
probable $2,550. 



I. L. LAPLEUR 

1932 Notre-Dame et 59 Dupie 

MONTREAL 
Importateur general de 

Perronneries, Peintures, Vitres 
Huiles et Vernis. 

Speciality— Ferrements pour batisses et ma- 
te -iaux pour canaux d'ggouts. 



AUX MARCHANDS 



GRAINES DE TABAC 

VARIETES SUIVANTES : 

Connecticut Seed Leaf, Kentucky, 

Petit Havaua ou Tabac Canelle, 

Wliite Burley, Muscat de Perse, etc, 

FRANCO par la malle sur reception tiup'ix. 
Detail 25c, 10 paquets J2.il), 25 paquets $4.00. 
Demandez une eirculaire, s'adresser : 

PLANTATION FOUCHEE 

St-Jacques de l'Achigan, P.Q. 

POISSON 

Derniers Ari'ivages 

Hareng du Labrador, quarts et < J eim- 
quarts des meilleures marque--. 
Morue Verte Nos. 1 et 2 et large. 
Morue Seche. 

Saumon du Labrador, Nos. 1 et 2. 
Truite Nos. 1 et 2. 
Huile de Morue et de Loup Marin. 

GEO. TANGUAY 

MAECHAND DE 

Farines, Grains, Lard, Sain- 
doux, etc. 



EMPLATRE°es MONTAGNES VERTES 

<^ Gee TUCKER- na pas 

'egale pour les 

OOUlEURSOES REINS - 
\LAMIE DE° 
vOAMES^ 



;(»JJd'W3«g T 



'GX3rb ou deX> 7 CC 

AlJ MEDESM0NTfiCNESVER' ES 

GE5TUCKER, *HL" 

MALADIES INTERNES ET EXTERNES REMEDES BIEN C0NNU 



G^o TUCKER est'. 

- qARANTIDE GUERIRLA 
^fe^TOUX ET LA 

coqueluche; 



$5,000 

DE 

RECOMPENSE 

POURDE 
MEILLEURES 

MFDECINES 
PATENTEES 

VENOUS PAR fOUS 

^pWRj«/vcjLj\is 

ETEPICIERSv 

RESPECTABLES-^ 

DEPOT CrJE^r 



MERES 5AUVEZLA 
VIEAV0SPE7ITS 
ENFANTSem 
iemandan" toujour 
avotrepharmacien 
les bonbons de 
CHOCOLAT'ndie" 

DES MONTAGNES 
VERTES DE 

G!L2 TUCKER 

POUR LES VERS. 



N'OUBLIEZ PA3DE 
DEMANDER LES 
PE7ITES PILULES 

POMMES^MAI 

DELAMONTAGNEVIIRTE; 

<^GE° TUCKER 

POURLAPURGATION. 

DYSPEPSIE, 
CONSTIPATIONetc 
|a2 PILULESi-aOOSE; 



L Y JVt At*, *T& t !S <3c . C I E 

PHARIVl'ACiE EN GROS, 
mytJF ^PAPL. , MONTREAL-, 



DES MILLIERS 

DEPERSONNES 

SOUFFRANTES 

ONT 

IMiyiEDIATEMENT- 

/ REC0URS AQX -.? 

HemedesSauvageai 

de: 
iGEO, TUCKER - 

429;rue grAig| 

EN FACE DU \ 

vCfc^MPPElviARS 



Evans & Sons. 



Kerry Watson & Cie. Lyman & Knox. 

PHARMACIENS EN OROS 
A VIS aux Pharmaciens et Marchands des Campagnes : 

Pour avoir l'Arrapaho ou le veritable Bv.ii me des Montagues Vertes, de Geo. 
Tucker, il faut s'adresser a N. Quintal & Fils, Hudon, Hubert & Cie, L. Chapnt, file 
& Cie, Gaucher & Te'mosse, Hudon & Orsali, Laporte, Martin & Cie, epiciers en 
gros, Montreal. F, Barrette, Hull et tout le comte d'Ottawa ; U. Carrignan, Trois- 
Rivieres ; Dr Sylve-tre, Sorel ; Dr St Jacques, St Hyacinthe ; Dr E. D. Alorin a Cie, 
Quebec ; W. Bmnet a Cie, Quebec ; Dr Daigneault, St Jean ; O. G. Dion, L6vis ; 
L. Robitaille, Joliette ; Hoerner A Williams, Trois-Rivieres, pharm. gros et detail. 

AVIS SPECIAL — Les Remede.s Indiens de la Cie du Baume des Montagnes 
Vertes de Geo Tucker, ont 6te enregistr6 au '' R^gistre des marques de commerce 
No 13, xblio 2810 " conformement a " l'Acte des marques de commerce et dessinsde 
fabrique de 1879," par Geo Tucker. Les reraede-< Indiens de la Compagnie du 
Raume des Montagnes Vertes deviennent t-i populaires qu'un grand nombre de 
pharmariens et epiciers se servent de ce titre pour vendre des preparations falsi- 
fies. II y a aussi des gens qui parcourent les campagnes; des homines portantdes 
cheveux longs, afin de mieux reussir a tromper les personnes, et se disant soit 
agent de Cie, soit associ^ et quelque fois meine, frere du proprietaire. II y a jusqu'a 
des femmes qui pretendent etre agents de la Cie. Mefiez-vous de ces imposteurs. 
M. G. Tucker previent qu'il ne sera pa9 responsable pour aucun accident qui 
pourra arriver a ceux qui se servent de fausses preparations vendues i-ous le nora 
la Cie du Bauuie des Montagnes Vertes. Demandez tonjours les remedes de Geo. 
Tucker et exigez que son nom soit souffle dans le verre de la bouteille et l'adres<-e 
' 42!) rue Craig, Montreal," sur chaque boite. 



A. Demers 



C. Brunet 



A. Therien 



Drapeau, Savignac & Cie 

MM. DEMERS, BRUNET & THERRIEN faisant affaire sous la raison sociale 
de " DRAPEAU, SAVIGNAC & CIE," ont le plaisir d'annon'cer a leurs clients 
qu'ila sont maintenant installes dans leur nouvel etablissement, rue St Laurent. 
Ces messieurs sont maintenant en etat de repandre avec promptitude 3, toutes 
commandes qu'on voudra leur confier, tels que : 

Couverture, Plomberie et Pose d' ' Appareils a Eau Oliaude. 

• Ces messieurs remercient le public de l'encouragement q .'il a bien voulu leur 
donner durant cette derniere annee et comptent encore sur le meme encourage- 
ment durant l'annee presente. 

Avis aux Entrepreneurs 

VENTE A SACRIFICE 

A vendre ou a ('changer pour une pro- 
priety de la meme valeur, la manufac- 
ture de Meubles, appartenant autrefois a 
MM. Noel a Ferland, et situee No 264 
rue Montcalm, y compris tout son outil- 
lage, engin, bouilloire de 12 forces, etc. 
Prix, $2,500 dont $500 seulement sont 
exigibles en argent, la balance a interet 
de 7 par cent. 

S'adresser a Henry Howison, comp- 
tabie. Bureau du Sharif de Montreal. 



Rues Arthur, Bell et Leadennall 

Basse- Ville^ Quebec 



Cie Canadienne de Caoutchouc 

DE MONTREAL 

Manufacture de claques et Bott.es en Caout- 
chouc, Bottines en Feutre et Drap, Cour- 
ro'ies, Boyaux et 1'aquetages, Boyaux pour 
pompe a incendie, Drap en Caoutchouc pour 
voitures, etc. etc. 

Bureaux et entrepdts : 

323 et 325, RUE SAINT-PAUL 

Ateliers : 

97 a 1000, Notre-Dame, Carr6 Papineau, 

MONTREAL. 

iSuccursale : 45, rue Yonge, Toronto. 



ARCHITECTES 



; 



A. PREFOINTAINE 

ARCHITECTE 

Siieocsseiir <!'■ feu V ■ < ■ t >r Boumeai 

IS, r»LACK I^'AIJ^IT^'S 

montrea l 

Y. LACOMBB 

Architecte et Mesureur 
1213, Rue Notre-Dame 

MONTREAL 



DaoustsGendron 

Architedes et Evnluateurs 

No 09, RUE SAINT-JACQUES 
MONTREAL. 

Telephone No. 2540. 




J.B.ResthersFils 

ARCHITECTES 

Chambres Nos 60 et 66, 

Batisse "Imperial" 

107 HUE ST-JACQUES 

MONTREAL 

J. EMILE. VANIER 

(Ancicn 61eve de l'Eoole Polytechnique) 

Ingenieur Civil et Arpenteur 
107 rue St Jacques 

En fa -e du Carr6 de la Place d'Armes. 

Se charge de plans de pouts, aqueducs, 
6gotits, de traces de chemins de fer et routei , 
d'arpentages publics et particuliers, de de- 
mandes de brevets d'invention, etc. 
Telephone No. 1800. 



J. H. LBCLAIR 

Arpenteur, Ingenieur Civil 
et Architecte 

Se chargent d'Arpentages publicsetprlv6s, 
Confection de Cadastres et Livres de Renvo 1 , 
Chemins de Fer, Aqueducs, Egouts, Brevets 
d'invention et Marques de Commerce, etc. 

63 liixe St-Jacq ixe s 

MONTREAL. 



I. FRECHETTE & CIE Brasserie Alsacienne 



Ingenieurs-Mecaniciens 

Vendeurs et acheteurs de toutes especes de 

Machlnerle, Fournitures de toutes 

especes de machineries, 

Appareils a Gay., les Engine a vapeur, etc. 

Prop 1 tetalres et fabricants de la oelebre 
Machine a ISardeau brevets de Frechette. 

Une Usine " Machine Shop " est attach 6e a 
I'etablissement. 

Nos 686 et 688, Rue Craig 

T616phoue 3849. MONTREAL. 



KORMAN, Proprietaire, TORONTO 



1M B and ITER 



JOS. LOMPHOUSSE, Depositaire 

MONTREAL 



R, Montbriand 

ARCHITECTE et MESUREOR 
1583, Rue Ste- Catherine, 1583 



MONTREAL 



J. A. GRENIER 

ARPENTEUR et INGENIEUR CIVIL, 
SOLLICITEUR DE PATENTES. 

BUREAU : 

No. 17 Cote de la Place a" Armes 

MONTREAL 

H. M. PERRAULT 

ARCHIiECTE & ARPENTEUR 

No. 17 Cote de la Place a" Armes 

MONTREAL 

Felix Boismenu 
Arbitrages, Evaluation? 

BUREAU : 

17, COTE de la PLACE D'ARMES 

Residence : 301 RUE ST-HUBERT 

Telephone No 2277. 



LE T X COURANT 



13 



P. Iliit<-ii;>.s -TS1 phnup 2488 — J. W. Forbes 

B. HUTCHINS & CIE 

Agents d'lmmeubles, de Location et <le 

Finances. 

Cham b-e 201, 1 r Rtage 

BATISS "NEW YORK LIFE" 

S.|t|:ire Mace <l'A ill's - - Montreal 

NV'gfxiaticns ci'Aci iini"--, D ben:ureK et 

PrfttN il'Arji'ii;. 



IMPERIAL 

I^iro Iiiwui'aiioo Company ofljoiidon 



NOTAIRES 



HETU & HETU 

NOTAIRES 
30, RUE SAINT-JACQUES. 

Telephone No 1014. 



F()NI)KK KN 1803 



Ls. N. DUMOUCHEL 

NOTAIRE 

Commissaire de la Cour Superleure, etc. 

no. 44 st vincent. montreal 
"enca^teurs" 



R. K. THOMAS 

Agent d' Immeubles et de Placements 
30 RUE ST-JEAN. 

Batisse Waddell coin de la rue Notrc-Dame 

TELEPHONE No. 699. MONTREAL 

Se charge du louage des maisons 
de la collection des loyers. 



Capital, en especes, $5,850,000 
Actii reel, au-dessus de 8,000,000 

DEPAKTEMENT CANADIEN 
Bdtisses de la Compagme, 107, RUE ST-JACQUES 

MONTREAL 
E. I>. LA.OY, Directkur Residant. 



C.R, Hardy <L Cie 

Agents Financiers 

Immeubles, Assurance et Finance. 

ARGENT PRETE. 

Chambre 49, Bdtinse "Il/l/><',/■^<l^ , 

Place d'Armes, Montreal 
Telephone Bell 2569. 



AVOCATS 



OSCAR GAUDET 

AVOCAT 
1523, NOTRE-DAME 

MONTREAL 

Doherty & Doherty 

AVOCATS 

No. 13, RUE DE UHOPITAI 
MONTREAL 

Girouard & deLorimicr 

AVOCATS 
30, rue St-Jacques, Montreal. 

Telephone No. i937 

~~L. N. BERNARD" 

AVOCAT 
DR UMMOND VILLE, P. Q. 



Compagnie d'Assurance Royale 

D'AIVGLETER BE 

BUREAU PRINCIPAL AU CANADA - - MONTREAL 

CAPITAL - - ^10,000,000 

PLACEMENTS - - #30,000,000 

Montant plac6 an Canada pour la protection des porteurs de police, principalemen 
au fonds du gouvernement, $800,000. Responsabilite des actionnaires lllimitee 

La ROYALE a le plus grand surplus d'actif au dessus du passif de toutes lea Com 
pagnies d'Assurances contre Pincendie du monde. 

WILLIAM TATLEY, Agent Principal et G<Srant residant. 
E. HURTUBISE et A. ST-CYR, Agents speciaux du depart, francais, Montreal 

LA ROYALE CANADIENNE 

Compagnie d Assurance Maritime et contre 

l'lncendie. 



E. R. GAREAU 

AGENT D'JMMEUBLES ET 
PRETS D' ARGENT 

57, rue St. Gabriel 

OFFRE EN VEiNTE, propri^tes de 

ville et de campagne. 
A LOUER, magasins et maisons 

privoes. 
PRETS D'ARGENT snr premiere 

hvpotheque a 5o;o. 
LOUAGE DE MAISONS, attention 
particuliere donnee a cette branche. 
COLLECTION DES LOYERS a un 

taux tnode>e. 



fanssi 



Prisident - - ANDREW ROBERTSON, Ecuyer. 

Vice-President - - Hon. J. R. THIBAUDEAU. 

G. H. McEENRY, Girant. 



Banque d'Hochelaga 

Capital verse - $710,100 

Reserve .... 125,000 

F. X. St Charles, president. 

M. Laurent, vice-president. 

R. Biekerdike, Chas. Chaput > i .1. 1). Rolland 

Direct eurs. 

M. J. A. Prendergast, caissier. 

Bureau Principal - - MONTREAL 

Succursales Qeram.s. 

Trots-Rivieres - . n. N. Roire 

Joliette - - J. II. Ostig v 

Sorel - - - A. A. Larocqu, 

Valleyrield - - - S. Kortier 

Abattoirs do PEst - 

Vankleek Hill, out, - Win. Ferguson 

Correspoudants : 
Ljndres, \ng., The Clydesdale liank.limiie 
Paris, r ranee, Le Credit Lvonnais. 
New York, The National Park Bank. 
Boston, The Mave/j'ck National Hank. 

Collections dans tout le Canada au.x tau.v 
les plus has. 
Eiuet des credits commercial! \ et <!e^ let 
« eirculaires pour les voyageurs, payabter 
n>- ti mies les parties du monde. 

BASTIEN & GAGNOiN 

Plombiers sanitaires 

Ferblantiers et Couvreurs 

Poseurs d'Appar ils a Gaz, A Air, a Eau 

cbaude et a Vapeur, Haute 

et Basse pressiou. 

1955 RUE STE CATHERINE 

Prix tres niod6r6s. 



"LA CANADIENNE" 

COMPAGNIE D'ASSURANCE sur LA VIE 

Un montant exc^dant les obligations de la Compagnie envers les assures 
sera toujours depose au credit du Gouvernement. 

Bureaux : 114, rue St-Jacques, bureau 

MONTREAL 



CHARLES HOLLAND 

VENTE ET ACHAT 

UK 

PROPRIETES 

SUH COMMISSION 

249, Rue St-Jacques 

A vendre a bon marche 
ou a echanger 

pour propriety de ville, une niagnitique pro- 
liriete a St-J6r6me. connu sous le nnra 
d'Holel Bar< elo. II y a un marche avanta- 
genx a faire.pour qu conque desirerait ou- 
vi ir un magasi.' ou tenir bdtel. 

h'adressera M. THIBODEAU, 

1203, rue Ste Catherine, Montreal. 

REVUE IMMOBILIERE 



FACE nu 

DE POSTE 



Conseil d' Administration : L'Hon. J. G. Laviolette, President ; F. X. Moisan, Nego- 
tiant, Vice-President; Hon. J. E. Robidoux, Secretaire-Provincial; Hon. G. 
Bresse, M.C.L. ; Hon. H. G. Malhiot, J.C.S., Quebec ; A. S. Hamelin, Echevin, 
vice-president Banque Jacques Cartier ; J. G. Laviolette, M.D. ; J. Ls. Mi- 
chaud, Secretaire. 

Les Bycicles de Brantford a^™i e iiiToV F " brlq "' R - paj: la 



Hernandez le catalogue. 



Brantlord, Ont 



T.oq RwniploQ Hfi T^raTTrfr»rH "ennent la corde partout ; ils s n, 
J_ltJO JDyOlOlHto U.W JDI d>U UlLU U. fabriques par la (ioold Bycicle Co., 
(Limited), Brantford, Ont. Demaudez le catalogue. 



Les Bycicles de Brantford " n l^$®!:.?j£%2. r g?yK}£ 1 *- 

Demand z le catalogue a la (ioold Bycicle Co., (Limited), Biautford, Out. 



LA CIE D'ASSURANCE 

PHCENIX 

De HARTFORD, Conn. 
Etablle en 1834 

Capital coroptant $2,000,000 

Actif 5,305,000 

Succursale au Canada 

BUREAU PRINCIPAL : 

114, Rue St-Jacaues, Montreal 

• GERALD A. HART, Girant Ginf.ral 



ARGENT A PRETER 

en tout temps, sur propriety de cite d • pre- 
miere classe. Interfit pcu eleve et condi- 
tions tres faciles pour remboursement. 

Sun Life Assurance Companv 

OF CANADA. 

R. MACAULAY, Directeur-G.rant. 

104 rue St Jacques, Montreal. 



evenu. Actif. 

$563,1 10.52 $2,238,322.72 

Polices sans condition. 



Assurance 
i 

en vigueur 
$13,337,983.0* 



La settle vente un peu int£ressante 
qu'il y ait cette semaine dans Montreal- 
Est, est celle de la propri^te' occupee par 
M. P. Milaire, rue St Laurent, qu'il a 
achete au prix de $15,000. Cette pro- 
priety a deux fronts, l'un sur la rue St- 
Laurent et 1'autre sur la rue St Domi- 
nique. Sur la rue St Anto'ne, M. Alex. 
Walker a vendu des terrains a $1.50 le 
pied, et en arriere, sur une ruelle a ou- 
vrir qu'il appelle " Avenue Imperiale," a 
75c le pied. Une propriete rue Notre- 
Dame ouest, a ete payee $12,900. 

Mais la tran-action la plus iuWre.-i- 
sante est I'achat de la propriete Smith, a 
la C6te St Louis pres de la C&te St Mi- 
chel, par le meme capitaliste de Toronto 
qui a achete la terre Nolan a Mile-End. 
La terre Smith parait avoir 616 payee 
$100') I'arpent. Elle renferme Ue vastes 
carrieres aujourd'lmi abandonnees et 
pleiues d'eau, que traverse Ja ligne du 
Pacifiqne ; e'est autant de [>erdu pour la 
subdivision en lots. La speculation de 
M. Main waring pent reussir, mais nous 
preferons y voir risquer ses capitaux que 
les notres. \ T oici les prix des lots a 
batir : 

Ville : LE PIED 

Rue Roy :!lc 

St Charles Borromee 50c 

St Antoine 1 50c 

Avenue Imperiale 75c 

Rue McGregor 50c 

Berri, [St J.-BteJ 28c 

Cadieux do 25c 

Centre 30c 



14 



LE PRIX COURANT 



J. Cradock Simpson & Cie 

AGENTS D'IMMEUBLES ET DE FINANCES. 

OFFRENT EN VENTE — Residences de Ire classe ; bonnes rnaisons ; proprietes 

com merci alee et magnifiques lots A b&fcir. 
QFFRENT A LOUER — Maisons meublees ; maisons non-meublees et magasins. 
FONT DES PRETS sur bonnes bypotheques a. des tanx d'interet tres bas. 
ASSURENT les risqnes de tout genre dans des Compagnies de premier ordre. 
ADMINISTRENT LES PROPRIETES pour les proprietaires on Fidei Commis- 

saires, an mieux de leurs interets. 
VENTE D'IMMEUBLES A L'ENCAN tous les quinze jours, le MERCREDI. 

Batisses de l'Assurance la Citoyenne 
181, T^xie St- Jacques - - Montreal 



Ryde 12c 

Charron 15c 

Davidson 30c 

Voici les prix de ventes par quartier : 

Quartier Ste-Marie $ 1,000 00 

" St Jacques 8,016 66 

" St Louis 15,000(0 

St-Laurent 1,250 00 

" Centre 

E-t 

" St-Antoine 46,734 80 

Ste-Anne 12,900 00 

Ouest.. 

" St-Jean-Baptiste 6,625 00 

Hochelaga 1,214 40 

St-Gabriel 3,6(6 00 

Maisonneuve 

C6e Visitation 

Cote St- Louis 102/tfO 00 

Mile-End 770 00 

Ste-Cunegonde 1,700 00 

St-Henri 21.600 00 

C6te St Paul 

Cote St Antoine 1,000 00 

Montreal Junction 

Outremont 

Notre-Dame de Graces 

$2:3,466 86 

Semaine precedente 87,094 00 

Ventes anterieures 6,655,670 38 



Depuis le ler Janvier 6,966,231 24 

Semaine correspondante 1889 $56,111 92 
Semaine correspondante 18S8 85,510 50 

A lameme date 1889 $5,518,456 65 

A la memedate 1888 5,112,549 57 

Les prets sur Hypotheque sont assez 
actifs ; les taux sont f-tationnaires, quoi-, 
que plus fernaes qu'il y a un mois. Un 
pret de $50,000 porte 5 p.c., quelque- 
autres, variant de $6,000 a $15,000 por- 
tent 5J p.c. 

Voici les totaux de- prets par catego- 
ries de preteurs : 

Cies de pret 21,500 

Cies d'assurances 5,000 

Autres corporations 

Successions 57,00;) 

Particuliers 26,685 



Total $110,185 

Semaine precedente 94,815 

Semaines anterieures 3,144,253 

Depuis le ler Janvier $3,349,253 

6emaine corr. 1889 $138,900 

do 1888 80,548 

A la m6me date. 1889 $3,049,837 

1888 2,748,627 



do 



VENTES ENREGISTREES 

Pendant la semaine tenninee le 

30 aout 1890. 



93 et 1 15 rue Logan ; vendu par Alfred 
David Lacroix a Matbilde Dufresne epse 
de Jos. Poupart, prix $1,000. 
Quartier St. Jacques. 

Rue Visitation — Lot P. 685 quartier St 
Jacques, terrain mesurant 4000 pieds en 
superficie avec maison Nos 120, 122 et 
124 rue Visitation; vendu par Suzanne 
Rapin 6p-e D. Charest, a L^andre Be- 
langer, prix $4,050. 

Rue Roy — Lot 1211-50 quartier St Jac- 
ques, terrain mesurant 23 x 82 vacant ; 
vendu par Stanislas Dolphis Vallieres a 
Marguerite Euphrosine Smith epse de 
Jos. Pierre Labelle et Marie Hermine 
Rosilda Provost epse de Toussaint Gus- 
tave Labelle, prix $650. 

Rue Beaudry — Lot 675 quartier St Jac- 
ques, terrain mesurant 2123 en superficie 
avec maison Nos S5 et 87 rue Beaudry ; 
vendu par Jacques Beanchamp et Eleo- 
nore Beauchamp a Francois Lamoureux 
prix $816. 66f. 

Rue St Andre.— Lot 854-36, quartier 
St Jacquer, terrain mesurat 22.10 x 71 
avec maison No. 172 rue St Andre ; ven- 
du par Marie Clementine Racette, 6pse 
de Jacques Perrault a Narcisse Henri 
Marien, prix $2,500. 

Quartier St-Louis 
Rue St Laurent. — Lot 548, quartier St- 
Louis, terrain mesurant 20 x 180, mai- 
son 315, 317 et319 rue St Laurent; ven- 
du par James S. Thompson a Philias 
Miloire, prix $15,000. 

Quartier St-Laurent 
Rue St-Charles Borromee. — Lot 347, 
quartier St Laurent, terrain mesurant 
40 x 58, maison en bois, No. 169 rue St- 
Charles Borromee ; vendu par le Semi- 
naire de Montreal a la Succession F. X. 
Beaudry, prix $1250. 

MONTREAL-OUEST 

Quartier St-Antoine. 
Pine Richmond. — Lot 428, quartier St- 
Antoine, terrain mesurant 49 x 177 mai- 
son double en bois, Nos 355, 355$, 357 et 
357$ rue Riehmond ; vendu par Adolphe 
Belanger a Catherine E. Bowes, epse de 
Ed. Cavanagh, prix $8000. 

Rue Osborne. — Le § S.-O. du lot 1645v, 
quartier St Antoine, terrain mesurant 
17.8 x 107.6, vacant ; vendu par R. B. 
Angus et autres a The Atlantic & North 
West Ry Co, prix non specifie. 

Rue de la Montagne.— P. du lot 665a, 
quartier St Antoine, terrain mesurant 
9 4 par vacant; vendu par Pierre G 
Charlebois a R. B. Angus et Thomas G. 
Shaughnessy. prix non specific. 

Rue St Antoine— Lot 690 et Partie de 
094 quartier St Antoine, terrain irregu 
lier maisons en bois Nos 176 a 180 rue 
St A ntoine ; vendu par Alexander Walker 
a Alexis Ouimet, prix $13,385.80 [$1.30 
le pied pourda rue St Antoine]. 

Avenue Imperiale et ru St Antoine— 
Partie du lot 694 et lot 692 quartier St 
Antoine, terrain mesurant 6125 piedi- en 



MONTREAL-KST 

Quartier Ste-Marie 
Rue Logan— Lots 1363-2;: et 49 quartier 
Ste Marie, terrains mesurant 2,100 en 
superficie chacun avec maisons Nos 91, I superficie maisons en bois Nos'l72 rue 



St Antoine ; vendu par Alexander Wal- 
ker a Louis Bureau, prix $6,581.25. 

Avenue Imperiale— Partie du lot 694 
quartier St .Vnto'ne, terrain mesurant 
5702 pieds en superficie vacant ; vendu 
par Alexander Walker a Patrick Martin, 
prix $4,321.50. 

Rue McGregor- Partie du lot 1726L. 
quartier St Antoine, terrain mesurant 75 
x 220 vacant; vendu par Robert H. War- 
den a Frederick Fairman, prix $8,500. 

Rue Tupper— Lot 1625-J-13 quartier St 
Antoine, terrain mesurant 20 x 91 cot- 
tage A 1 elage en pierre et brique No 14 
rue Tupper; vendu par Walter P. Scott a 
Joseph Usherwood, prix $4000. 

Imperial Avenue. — Lot 694-2, quartier 
St Antoine, terrain mesurant 2594, pieds 
en superficie, vacant; vendu par Alexan- 
der Walker a Jo°. O. Campeau, prix 
$1946.25. 

Quartier Ste. Anns. 

Rue Notre-Dame.— Lot- 1206-1, 2 et 3, 
quartier Ste-Anne, terrai mesurant 7040 
pieds en superficie, 4 maisons a 3 6tages 
en bois et brique, nos 2322 a 2332 rue 
Notre-Dame ; vendu par Edourd J. Sa- 
vage a James Wallace, priy $12,900. 

HOCHELAGA 

Quartier St-Jean-Baptiste. 

Rue Berri.— Lot 15 89 et 15, 104-89, 
quartier St Jean Baptiste, terrain mesu- 
rant 20 x 80, maison en bois et brique, 
No 763 rue Berri ; vendu par Mme veu- 
ve L. G. Turgeon a Pierre Monarque, 
prix $700. 

Rue Drolet. — Lot 15-509, quartier St- 
Jean Baptiste, terrain mesurant 20 x 72 
maison en bois et brique, No. 33 rue 
Drolet; vendu par Alexandre Hopue k 
Jacques Alexis Plinguet, prix $1850. 

Rue Berri.— Lot 15-203, quartier St- 
Jean-Baptiste, terrain mesurant 20 x 72, 
vacant ; vendu par Michel Laurent et 
autres a Joseph Lebeau, prix $400. 

Rue Mentana.— Lots 10-12, 13 et 14, 
quartier St Jean Baptiste, terrain- me- 
surant 24 x 94 chacun, maifon en boi* 
et brique Nos 290, 294, 296 et 298 rue 
Mentana; vendu par Charles Cushing a 
Henry P. Wall, prix $3050. 

Rue Rivard.— Lot 15-330 et P. S.-E. de 
329, quartier St Jean Baptiste, terrain 
mesurant 22 x 72, vacant ; vendu par 
Godfroi Jobin a Jean- Baptiste Coderre, 
mix $375. 

Rue Cadieux. — Partie du lot 203 quar- 
tier St Jean-Baptiste, terrain mesurant 
25 x 40 vacant ; vendu par Alexis Brunet 
et autres a Pierre Lacroix, prix $250. 
Quartier St. Gabriel. 

Rue Centre — Lot 2753 quartier St Ga- 
briel, terrain mesurant 40 x 113 vacant; 
vendu par Jean Bte Pilon a Onesime La- 
belle, prix $1,356. 

Rue Ryde— Lots 3383-3 3336-a 37 et 
3370-117 quartier St Gabriel, terrain me- 
surant 26 x 78 vacant ; vendu par Alex- 
andre Findlay a Joseph Denis, prix $2">0. 

Rue Charron — Partie des lots 3167 50 
51 et 59 quartier St Gabriel, terrain me- 
surant 22.2 en front 10.7. en arriere par 
48 en profor.denr, maison en bois et bri- 
que No 156 rue Charron ; vendu par 
Alexandre Chisholm a Amelia Nichols 
ve. Richard Cook, prix $1,800. 

Rue Ch'irron — Partie du lot 3167 quar- 
tier St Gabriel, terrain mesurant 16 x 87. 
vacant ; vendu par les Sceurs de la Con- 
gregption a Frank R. England, prix 
$200. 

Quartier Hochelaga. 

Rue Davidson — Lot 31-173 etl74 quar- 
tier Hochelaga, terrains mesurant 22 x 
92 chacun vacants ; vendu par Mme 
veuve Darling et autres a Exias Amyot, 
prix $1,214.40. 




A VENDRE 



PAR 



R.L.deMartigny 

85 rue St-Jacques 



Coin des rues Bleury et Lagauchetiere, 
occupe par M. Elliott, Spicier. Terrain 
3400 pieda et maison en pierre. 

Coin des rues Lagauchetiere et Gain, 
une maison neuve, magnifique place 
pour un boucher, et 3 logements, ecurie, 
hangars. Terrain 25$ x 76. 

Terrain rue Cadieux, pres de la rue 
Sherbrooke, 12900 pieds faisant face sur 
deux rues, front 75 pieds, profondeur 172 
avec une grande maison. 

Coin des rues Sherbrooke et Cadieux 
deux grandes mai-ons avec un terrain 
pour batir. 

1,085 LOIS 

dans la Ville de Maisonneuve, en face 
de la raffinerie de Sucre " St. Lawrence," 
dans le faubonrg de Montreal qui pro 
gresse le plus rapidement. 

20 Lots a Outremont 

aussi, 50 maisons et logements dans la 
ville. 

Nos 932 a 942 rue St- Dominique. — Uie 
splendide propriete, consistant de 13 lo- 
gements a 3 etages, lambrisses en bri- 
que, fondation en pierre, toit francais, 
lot 90 x 90. A bas prix. 

Nos 249, 251 et 253 rue Rivard— Qua- 
tre iogements de 4 appartements, mai- 
son a 2 etages, bois et brique, fondation 
en pierre, avec 2 ecuries, 2 greniers a 
foin, hangars et cours bien cloturees. 

Nos 390 et 392 rue St Hypolite — Une 
maison lambrissee en brique, fondation 
en pierre, 4 logements, lot 40 x 90. 

Nos 737 et 739 rue St Dominique— Une 
maison nouvellement batie, 3 logements 
bois et brique, fondation en pierre. 

No 282 rue Iberville — Maison lambris- 
see en brique, 2 etages, 3 logements. Lot 
30 x 100. 

Nos 543 et 545 rue Rivard — Une mai- 
son lambrissee en brique nouvellement 
batie, fondation en pierre, 2 logements. 

No 356 rue St Hypolite — Cottage en 
bois, nouvellement repare. 

Coin sud des rues Mignonne et Pai- 
thenais — Maison a 3 Stages en bois et 
brique, fondation en pierre. Lot 20 x 6C 
avec ruelle. 

No* 1187 et 1189 rue St Laurent — Un 
lot de terre 45 x 90 pieds, avec batisses 
dessus erigees. 

Nos 195 et 197 Avenue Laval — Une 
maison en brique et bois, fondation en 
pierre, 2 logements. 

No 1208 rue St Laurent — Un magnifi- 
que lot 30 x 180, avec maison, boulan- 
gerie, etables, etc. 

Avenue Mont Royal — Entre les pro- 
prietes Stuart et Cadieux, 3 lots 25 x 110 
pieds. 

Nos 46, 48, 50 et 50$, rue Mignonne — 
2 maisons et 2 logements a 2 Stages et 
allonge en bois et en brique, nouvelle- 
ment batier. 

Nos 203, 205 et 207 rue Poupart — 4 lo- 
gements, en bois et en brique, fonda- 
tions en pierre, une bonne maison. 

Nos 374 a 380 rue St Hypolite— Maison 
nouvellement batie, 4 logements a 2 sta- 
ges, en brique et en bois, fondation en 
pierre. 

A OUTREMONT — Plusieurs lots su 
le chemin du Cimetiere et le Cheinin 
Ste Catherine. 



C6te St Louis. 

Rue des Carrieres. — P. du lot 331 Cote 
St Louis, terrain mesurant 60 arpents ; 
vendu par K. W. H. Smith et autres a 
Benoni E. P. Creighton prix $41,775. 

Rue des Carrieres.— P. du lot 331 Cote 
St Louis terrain mesurant environ 60 
arpents ; vendu par Benoni E. P. Creigh- 
ton a Rienzi Athel Mainwaring prix 
$6i 1,000. 

Rue Dufferin.— Lots 32941 et 42 Cote 
St Louis, terrains mesurant 20 x 80 eha- 
cun maison etc ; vendu par Joseph D. 
Molson a Joseph Cusson prix $275. 
.Hi I, -End. 

Rue Robin.— Lot 138-10 Mile End ter- 
rain mesurant 25 x 80 vacant; vendu 
par Ed. Domina Riy a Honore Bedard 
prix $315. 

Rue George Hippolyte.— Lot 137-162 
Mile End terrain mesurant 42.6 x 87.6 ; 
vendu par Ferdinand David a Edouard 
Brunet prix $455. ' 

Ste-Cun(gonde 
Rue Delisle.— Lot 522 Ste Cunegonde, 
terrain mesurant 28.2 x 75 maison etc ; 
vendu par Benjamin Gervais a William 
Albert Clarkson prix $1,700. 

St- Henri 

Rue de Lima.— P. E. du lot 2043. St- 
Henri, terrain me-urant 29 en front, 22 
en arriere, en bois, etc.; vendu par Louis 
Lemieux, prix $800. 

Rue St Jacques.— Lots 941-128 a 151, 
St Henri, terrain mesurant 534 x 96 en 
moyenne; vendu par Ormiston Brown, 
esqual a James Cooper, prix $20,000. 

Rue St Alphonse.— Lot 1718, St Henri, 
terrain mesurant 35 x 85, maison en 
bois, etc., vendu par John Fitzgerald a 
Francis McNally, prix $800. 

Cdte St Antoine 
Rue Dorchester.— Lot 208-49, C6te St- 
Antoine, terrain mesurant 75 x 218.9, 
vacant; vendu par Win, E. Drake a 
John H. Stone, prix $1000. 



PROPRIETES A VENDRE 

A ViNTE PRIVEE 
Par J. Ckauock Simpson & Cie. 

Rue St Laurent, splendide propriete 
commercial, appartenant a M. Jiicob 
VViirtele ayant un front de 184.9 rue St- 
Laurent et de 1S3 rue St Charles Borro- 
mee, par une profondeur d'envirou 116 
pieds, d'une rue a l'autre, soit une snper- 
ficie totale de 21,410 pieds. Sera vendue 
en six lots de 26 pieds chacun et un de 
2S.9. Prix ch que lot $2.75 le pied su- 
perficiel. Pas de comptant si l'acheteur 
batit. La seule batisse sur la propriele 
est a l'extiemite du lot, sur la rue St 
Charles Borromee et se loue $192 par 
an nee. 

C'est une occasion tout a fait exce > 
tionnelle de faire un placement sur et 
avantageux ,35). 

Rue St Laur -nt, lot a batir tres avan- 
tageux de 21.4 de front x 115.8 de pro- 
fondeur jusqu'a la rue St Charles Bor- 
romee et ayant un front de 33.8 sur la 
rue Dorchester. Superficie totale 3,636 
pieds (372). 

Maisonneuve, une propriety tre-i desi- 
rable pour batir, pres du fleuve et pres- 
que au coin de la route de la Longue 
Pointe et ayant un front tres etendu 
sur un bon chemin. Belle occasion pour 
une speculation sure. Venez-voir le plan 
(263). 

Rue Notre Dame, pres Pond Belle pro- 
priety ayant une facade de plus de 250 
pieds sur la rue Notre Dame, avec une 
maison ancienne mais solide. Serait, 



avantageusement subdivisee par lots. 
Belle occasion pour un speculateur. 

Rue Notre Dame Quest, coin de la rue 
Fnlford. Bloc de nouveaux logements 
sur la rue Fulford comprenant sept lo- 
gement'" avec un magasin et logement 
au dessus au coin de la rue Notre Dame, 
rapportant un revenu de plus de $1,500 
qui sera augmente au premier mai. Un 
placement de premier ordre a 10o[o. 

Rue St Denis, maison de premiere 
clas.se a faced e on pierre a deux cote- 1 , 
25 x 50, lot de 130 de profondeur, sur la 
plus belle partie de la rue. En bon ordre 
et bien louee. Prix $7,000. (59-3) 

Rue St Denis, maison bien batie, a 
facade en pierre, a deux cotes, 25 x 40 
lot de 9u de profondeur en excellente 
condition, [ires du earre St Louis. Louee 
$425 par annee. Termes faciles (77-3). 

Rue Cherrier, trois maisons neuves a 
2£ etages, facade en pierre, l'une £tant 
aucoinde rue. Toute< les ameliorations 
ruodernes, fournaises a eau chaude avec 
radiateurs J' Bundy", plombage etegouts 
parfaits on vendrait aussi le lot a batir 
voisin, 25 x 100. Prix des trois mai-ons 
avec le lot $21,500 (353J). 

Rue Moreau, (Hochelaga). — Une ran- 
gee de six maisons en brique, ind£pen- 
dantes, les unes des autres, avec bonnes 
cours et ruelle. Toutes bien louees. Prix 
$7,500 (110^). 

Rue Ste Catherine. — Splerrdide pro- 
priety de 43 x 86, coin de la rue St Jus- 
tin, avec batisse en brique solide connue 
sous le nom de Russell Hall. Serait ven- 
due a conditions faciles, (363). 

Sweetsburg. — Une belle maison dou- 
ble en bois en face de la station du C. 
P. R. contenant douze chanibres, chauf- 
f<je par une fournai-e a eau chaude, bon 
puits a la porte de la cuisine, bonne ecu- 
rie, remise et petite maison pour le gar- 
dien, sur un lot de deux acres. Les batis- 
ses seules coutent $6000. Seraient vendue 
a un prompt acheter pour $1000. 

Rue St Jacques, coin de la cote St 
Lambert un des plus beaux placements 
possible, (pour le prix) sur cette rue; 
115.9 de front rue St Jacques, envirorr*66 
cdte St Lambert et 118 ruelle des Forti- 
fications, Superficie 10 164 pieds. A 
moins de 100 verges de la batis-e de la 
New-York Life, doit surement augmeu- 
ter de valeur (187). 

Rue Bishop. — Nouvelle et belle mai- 
son a facade en pierre de 24 x 44, allon- 
ge de 13 x 18 sur un lot de 24 x 126 avec 
une ruelle de 30 pieds en arriere. La 
maison est garnie de toutes les amelio- 
rations modernes ; sonnettes electriques, 
tuyaux acoustiques, bassins en ardoise 
pour le lavage et w. c. pour les domesti- 
ques au sous-sol; foumaise Daisy a l'eau 
chaude. Tuyaux d'egotit de 9 ponces jus- 
qu'a la rue. Plomberie et ventilatiou par 
faites, manteaux de cheminees et grilles 
dans le *alon, la salle de reception et la 
salle a manger. Les deux premiers sta- 
ges finis en cotonnier ; escaliers en ce- 
risier ; porte principale en chene avec 
glaces biseauttfes. Tout est des meilleurs 
materiaux, du fini le plus parfait, exe- 
cutes par la main-d'eeuvre la plus ha- 
bile et arrange specialement pour leur 
commodity et ;e confort. 

Rue FulforJ. — Bloc en brique solide 
sur fondation en pierre divise en onze 
logement-, en bon etat de repartition, 
et loues a des locataire* de premiere 
classe pour $1578 par annee (47-3). 

Ventes d'immeubles par encan le mer- 
credi de chaque quinzaine. J. Cradock 
Simp on & Cie, 181 rue St Jacques. 
Par R. K. Thomas. 
Rue St Jacques. Temple Building. 
Rue Ste Catherine, con University. 



Rue de la Montague, s'etendant jus- 
qu'a la rue Drummond. 

Rue Guilbert, nouveaux logements en 
pierre. 

Rue Universit6, r6sidence double iso- 
lee. 

Avenue Argyll, residence isolee et 
pare. 

Rue Sherbrooke, maison a facade en 
pierre. 

Rue Mackay, belle et grande m lison, 
presque neuve. 

Avenue du College McGill, maison en 
brique- 
Rue Mance. Cottage en brique. 
Hue St Dominique, logement en bri- 
que. 

Rue Balmoral, cottage en brique. 
Rue du Palais, residence a facade en 
pierre. 

Rue St Antoine ouest, maison en 
pierre. 

Rue Mansfield, bloc en brique. 
Avenue Clarke, C6te St Antoine, mai- 
son et pare. 

Avenue Oxenden, cottage a facade en 
pierre. 
Rue Bayle, deux cottages nenft. 
Rue Stanley, maison en brique pres 
du Windsor. 

Rue St Denis, cottage a facade en 
pierre. 

Rue St Charles Borromee, maison a 
fagade en pierre. 

Rue Dorchester, Ouest, deux lots de 
25 pieds de front. 

Rue St Paul, deux proprietes commer- 
cials. 

Rue Parthenais, quinze arpents de 
terrain 

Rue Ste Catherine, a l'ouest de la rue 
Guy. Lots a batir. 

Lots a batir dans la partie ouest. 
Pour details sur les proprietes a dessus 
mentionn6es ou d'autres que j'ai a ven- 
dre s'adresser a mon bureau. 
$50,000 a preter. 
Maisons a Louer. 
R. K. Thomas 
Agent d'immeubles. 

30 rue St Jean. 




LB. 




E 



MAGASIN DE 



CHAUSSURES 

IVo. 60i 

Rue St-Dominique, Montreal. 

L. B. L. a le plaisir d'annoncer a ses n< m- 
breuses pratiques qu'il vient de s'attac'-sr Ips 
services d'ouvriers capables, et qu'il esi>ere, 
par la quality du cuir, la boutrt et l'£16gance 
de l'ouvrage, continuer a mgriter uue bonne 
part de leur patronage. 

^^.11 continuera a se cha"ger du rgparage, 
qui sera fait avec soin et promptitude. 



Federal Telophonc Co'y 

INGENIEURS et FABRICANTS 
de toutes sortes 

oV Appareils Telephoniques. 

EstimSs fournis pour la pose de lignes pri- 

\6es, de bureaux et reseaux locaux 

et d'echanges. 

Seuls manufacturiers au Canada du 

Telephone Systeme " LAW " 

le plus parfall systeme de tglSph >ne. 
J ames Wright, Wm. Cassils, 



Grains et Provisions 

Gruau Pot Barley 

Son et Grue 
Moul6e de Ble d'Inde 



S«ci*e d'Erable 



Gerant. 



President 



Jambons et viandes funiees 
Lard Short Cut et Mess 
Saindoux, seaux et chaudicres 

aussi 

Moulanges a avoine et a ble 

Pierre a moulanges 

J. B. Renaud & Cie 

RUE ST-PAUL - QUEBEC 

r m. mm— Am* j—t ■■■■■ m WPtEM 

Fabrique Frangaise 



VIUS DE TOUTES SORTES 

GROS ET DETAIL 



VINCENDEAU & MOUNIEE 
No. 1950, Rue Ste-Catherine 

MONTREAL 



Remede Universel Inoffensif 

pour deliuire les 

COHS et les DTOILLONS 

EN PEU DE JOURS. 

Prix : 25 CTS la boite. 

Entrepot General : 

EDMOND BEAUCHAMP, 112 Ste-Elizabeth 

MONTREAL 

^^"Manufacture a Paris, Fiance, et recom- 
maudC par les sommites miSdicales. 



tea • ! 




Sources St-Leon 

L'hotel de ces celebres sources est 
maintenant ouvert an public. Situ6 sur 
le bord de la Riviere du Loup, an milieu 
d'un paysage pittoresqne, amelior6 et 
embelli, possedant tons le- jenx et amu- 
sements champetres, il offre tout le bien 
etre possible. Sa (uiisine est sons la di- 
rection d'un chef de premier ordre; il y 
a aussi musique orchestrale au diner. 

C'est le rendez-vons des families et 
pas un touriste n'oublie d'y sojourner. 

La riviere e t poissonneuse et le canot- 
tage sur ses bords ombrages est mairni- 
fiipie. Ces sources sont surtout c^lelires 
l>ar les cures merveilleuses de dyspepsie, 
/humatismes, mal de rognons, etc, ope- 
ras ' ar leurs eaux, que les m&leeins d^- 
clarent possMer des proprietes 6ton- 
nantes. Elles sont en Amerique, les seu- 
les rivales des eaux si renommes de 
Vichy. Tons les malades, tons les area- 
teurs-dn farniente et tons ceux qui out le 
bbsoin de se reposer et de refaire leurs 
forces devraient y aller passer quelque.-> 
semaines. 

Le^ condition-' sont mode>es. S'adres- 
ser au No 54 Carre Victoria, a Montreal, 
ou au gerant, 

A. Thom vs, Source St Leon. P. Q 



Pour vendre vos Proprietes 

Annoncez-les dans 

LE PRIX C0URANT 



16 



LE PRIX COURANT 



D. MARSHALL LANG, Ghaut General, Londres, Angltterre. 



J T. VINCENT et RICHARD FRYGANG, Gerards-cov joint* pour le Canada. 



a 

<D 



a, 



a 

a 



2 c 5 




DIRECTEURS 



H 
(ft 
(B 





r« 




o 




B 




B 




ce 


tj 


2j 


o 


ns 




•a 




o 




GO 




as 


£ 


CO 


IS 


p 


95 


£ 


to 


O 


S 


o 


r+ 




01 


^ 




(t) 


& 


►1 


fP 


e; 


to 


CO 


to 


B 


On 


a> 


GO 

B 


P 


1 




rts 


C 


GO 






n 




to 




D 




P 




a 




to 



W. H. HUTTON, Ecr, [Jas. Hutton & Cie, Montreal.] 
R. C. JAMIESON, Ecr, [R. C. Jaraieson & Cie, Montreal.] 
W. CASSILS, Ecr, [Pre*. Can. Dis. Tel. Co., Montreal.] 
D. GIROUARD, Q. C, M.P. 

Inspecteur pour la Province de Quebec : C. GELINAS. 



LARRATT W. SMITH, D.C.L., [Pr6s. Building & Loan Ass.], Toronto. 
S. NORDHEIMER.Ecr, [Pre-. Federal Bank] Toronto. 
GEO. R. R. COCKBURN, Ecr, M.P., [Pr6s. Toronto Land and Lot Corp. 
Toronto. 

8®" Agents dans toutes les principales villes du Canada. 



ETABLIE EN 1856. 



Successeurs de leu J. C. McLAREN 



THE J. C. McLAREN BELTING CO 

SEUL FABRICANT DE 

Courrois en Cuir au Tan de Chene 

DANS J^A. PUISSANCE. 

On sollicite les commandes du Commerce. L'escompte r eduit les prixau niveau 

des Lourroies tannees a V'ecorce de pruche. Demandez les prix 

nvant d,e, placer vos commandes. 

Nos. 292 & 294 rue St-Jacques, MONTREAL 



Lumiere Elect ri que 



! 



Lumiere Eledrique i 



La Cie. Royale d'Electricite 

Seiile propriefaire d\t Sy&teme Thomson- Houston pour le Canada 

FABRICANT DE GENERATEURS ET DE LAMPES 

Entrepreneur ei constructeur de materiel a lumiere incandescente et a arc, en Canada, 
aussi de materiel de lumiere incandescente par circuit d'arc. Le seul syste-me parfait a 
rfigulateur automatique, qui existe au monde. Devis, es times et prix fournis sur deinanoe. 

BUREAU, USINE ET STATION I 

54, 56, 58 et 60 RUE WELLINGTON, MONTREAL. 
Hon. J. R. Thibaudeau, Pres. Chas. W. Hagar. Gerai.t. 



Encres Toiray-T^Iavxriii 

Fabrique la plus importante du mor.de, et qui compte un siecle du plus brillat.t mcc?a, 



ARTICLES EN DEMANDE 

Glacieres en bois franc, air froid et sec, a bon inarche". 

Sorbetieres, toutes dimensions et prix. 

Tondeuses pour l'herbe, $5.50 a 7.50. 

Toile en fil m6tallique depuis 20c la verge. — Aussi, Cadres 

en bois pour faire les portes et fenetres a l'epreuve des 

mouches, prix 60 a 75c. 
Balais a, Tapis (nouveaux) $2.25 a. 4.00. 

AU NOUVEAU MAGASIN DE 

L.J.A.SURVEYER 

<3 9 rvie ^t-Laixreixt 




Encre Syrienne — Violette-no.'re communicative, copiant mfeme six mois 

apres l'£criture. 
Encre Azullue — BW u noir fixe. Cette encre d'unejolie nuance bleue in- 
(. lente en ecrivunt tourne de suite au noir parfait. 

Encre du IXe Siecle— Ti iple-noire inalterable. Special) pour comptiibilite. 

Curminn parfvmi*. — Fncrex & marqver le hinge — Evcres mital- 
liqv.es — Colles liquides — Cires, Paint & cacheter, etc. 

Les qua'ites de res produits en imposent l'emploi a toutes les classes de la 
m <■'• u ■ 1 1 sc iroiiv nt ( n vent e chez tcusks libraires et les princii aux 
marchands. 

J. B. ROLLAND & FILS, 

Seuls Agents pour le Canada. — 6 a 14 rue St- Vincent, Montreal 

Lumiere Electrique Incandescente 

EDISON 

Ponr l'eclairage des MAISONS, des MANUFACTURES ou des RUES, par des 
Appareils isoles ou des Stations Centrales. 

N. B. — L'usage de toute autre forme de Lampe Incandescente est un empieteinent 
sur les patentes d'Edison, et ces empietements seront traites en conse- 
quence. 

m. x>. b^itr & oijh: 

AGENTS POUR LE CANADA 

107, rue St-Jacques, - - Montreal 



BONNE NOUVELLE pour les VALETUDINAIRES 



Lm^que l'estomac ne peut digerer 

la viande solide, on trnuve 

dans le 




Un aliment qui la remplace d 1 une maniere parfaite. Il contient tous 

les elements nutritifs de la meilleure viande de boeuf sous line 

forme facilement digestible pour le plus faible estomac. 



LJ±] PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Du Commerce, de la Finance, de l'lndnstrie, de la Piopriete Fonciere et des Assurances 



VOL. VII 



MONTREAL, VENDREDI, 12 SEPTEMBRE 1890. 



No. 2 



FBEDARD 

17 rue William, Montreal 

Marchand de Fromage 

A COMMISSION 

et Negnciant de toutes sortes de Fourni- 

tures pour 

Fromageries et Beurreries 

AGENT DK 

MacPherson & Schell 

Alexandiia, Out. 
P'>nr la vente tie le'ir famcux boi.s A Unite 
reconnu par le grand nombre des frontagers 
conime n'ayant pas son egal iei en Canada, 
aini-i que leurmoulin a plier lesboltes le'iut-l 
travaille a perfection. 

On pourra voir ce moulinet un echantillon 
du bois a mon magasin. 

Pour prix et plus amples details vcuillez 
correspondre a l'adresse ci-dessus. 

Pour communication par telephone, de- 
maodez le No 2461- 



SAJNDOUX 




EMPAQUETE EN 

Seaux de 3, 5, 10 et 20 lbs. 

et en tinettes <le SO ll>s. 



LE SAINDOUX 

ANCHOR 

est bien superieur aux saindoux de 

Chicago. 

Et se vend a meilleur marche\ 

Bff. LAHSTG <Sc SONS 

Empaqueteur«, Montreal. 

Demandez la liste des prix. 

En \ente chez tous les Epicitrs. 

Bureau : Telephone No. 344 

Maison d'Empaquteage: 

Telephone No. 6036 

DDCKETT.HODGE&Cie 

Kxportateurs de 

BEURRE et FROMAGE 

et Marcbands de 

PROVISIONS en GENERAL 

104 rue des Sceurs Grises 



Coin de 1 rue William 



McArthur 
Corneille & Co. 

Fabricants et Importateurs ne 

Couleurs et de Vernis 

VERRE A VITKE 

Glaces ordinaires et de choix. — Polies. 
Huiles de toute espece. 

Produits chimiques, Teintnres, etc. 

Prcorifitaires de la marque ceiSbre Crown 
Diamond de Blanc de Plnmb. 

316 a 316, Rue St-Paul 



J. A. VAILLA1TC0URT 

Makchand Commissionnairede Provisions 
331, Rue des Commissaires 

BEURRE, FROMAftE et CEUFS places aux 

prix les plus avantageux. 
Attention specialedonnee aux'consignations 

de bourre etde fromage. 
Avances liberales sur consignations. 

TINETTES en belle epinette blanche, 30, 5^ 
t-l 7n lbs, Fournitures ponr Fromagenes. 

Speciality de Tinettespour beurreries Aussi 
meilli'iir Sel Anglais pour beurreries. 

Soil cite la consignation de toutes sortesde 
Produits Agricoles. 



REVUE DES MARCHES 

Montreal, 11 septembre 1890. 

GRAINS ET PARINES 



M ONI REAL 



Marchfa rle gros 

Les marches d'Europe sonttranquilles 
avec une tendance a faiblir. Les exis- 
tences paraissent garantir un cours r6- 
gulier des prix, et, quoique Ton sache 
qu'il faudra importer environ 20,000,000 
de quarters, personne ne semble douter 
que cette quantity de ble sera offerteaux 
consommateur8 europ^ens sans que 
ceux-ci aient a offrir des prix hors de 
raison pour l'obtenir. 

Voici un tableau etabli par Beerbohm 
de la recolte des pays d'Europe : 

Quarters. 

Autriche, moyenne 5,500,000 

Hongrie, moyenne 17,000,(01 

Belgique, bonne moyenne 2,5(0,i 00 

Bulgarie, au-dessous 4,000,0:0 

Danemark, moyenne 75<>,000 

France, au-dessous, 35,000,000 

Allemagne, bonne moyenne... 12,000,000 

Grece, bonne moyenne 1,500,000 

Hollande, bonne moyenne 750,000 

Suede et Norvege, bonne moy. 500,000 

Italie, bonne moyenne 13,650,000 

Portugal, moyenne 1,000.000 

Roumanie, bonne moyenne... 7,000,000 
Russie et Pologne, do ... 30,000,000 

Serbie, excellente 1,250,000 

Espagne, bonne moyenne 10,000,000 

Suisse, moyenne 3('0,000 

Turquie d'Europe, au-dessons 4,000,000 



Royaume Uni, au-dessous 0,000,000 

Total 155,700,000 

Consummation 175,000,000 

Deficit 19,3(i(),0(i(i 

Aux Etats Unis lemouvement g6n6- 
ral des cours e-t a la baisse. Malgre les 
nouvelle-' de dommages aux recottea du 
N'ord Ouest ame>icain par les pluies, il 
arrive de ces nigmes regions des ordres 
de vendre, a Chicago, qui affaiblissent le 
marche et contre carrent toutes les ma- 
noeuvres de haussiers. L'absence d'or- 
rlres d'achat pour l'Europe at encore un 
facteur de la baisse ; enfin, les livraisons 
de ble d'hiver sont abondantes. 

Malgre' tout, conime la recolte totale, 
d'apres les chiffres les plus reeents de la 
statistique oflicielle, ne donnera gnere 
plus de 40,000,00 ) de minots en sus de la 
consommation, les cours ne faiblissent 
que lentement et par petites fractions. 

Les marches pourdisponibles baissent 
aussi. 

Voici les cours de ces prin<-ipaux mar- 
ches : 

3 sept. 10 sept. 

Chicago (sept.) 1.01 l.OOJc 

New York (sept.) 1.03 1.01 Jc 

St-Louis (disp.) 0.99^ 0.96|c 

Duliith (disp.) 1.03 1.00c 

Les nouvelles de Manitoba parlent de 
pluies qui font du dommage au ble cou- 
p6 qui eat encore sur le champ. Une 
grande partie du ble a et6 mis en surete 
mais on sait que bien d< j s fermiers n'ont 
pas les batisses necessaires pourengr.m 
ger tout leur grain ; ils le laissent sur les 
champ en gernes reunies par petits tas 
de trois on plus e t lorsque la recolte est 
toute coupee, ils amenent le moulin a 
battre dans le champ et !>attent sur pla- 
ce. Ce sont ces gerbes qui souffrent de la 
pluie et dans lesquell s le bl6 a com- 
m-nce a g=?rmer. 

II est done a peu pres certain aujour- 
d'hui que la recolte de big du Nord- 
Ouest sera passablement variee sous le 
rapport de la qualite ; il y aura du No 1 
dur, du No 2 du Northern du fronted etdu 
damaged. La quantite totale approehera 
probablement de 15,000,000 de minots, 
mais il est encore impossible de dire 
quelle quantite sera propre a l'exporta- 
tion ou meme pourra etre employee par 
nofl meunier-, pour faire la farine forte 
de Manitoba. Pour les fermiers de la- 
bas, le n'sultat parait, dans tous les cas, 
devoir etre excellent, car ils obtiendront 
probablement pour leur ble endommage 
un prix plus considerable qu'ils n'ont eu 
pour le ble sain de l'annee derniere. 
Comme il n'y a pas encore eu de livrai- 
sons par les fermier-*, il n'y a pas de 
cours a coter. 

Dans le Haut Canada, on paie aux 
cultivate urs de $1.00 a $1.03 le minot 
vre aux moulins. 




1676 

Notre Dame Montreal* 

Seul importateur des 

HAZELTON 

FISCHER 

DOMINION 

et des Orgues Eolienues et Dominion, 




Le plus grand assortment en Canada. 



CD. MORJN 

1386, RUE NOTRE -DAME 

Manufacturier et Marchand en Oros 

d'Essences Culinaires, Huile ft cheveux, 
Parfumerie, Lessi et Caustique a lalivreou 
au quart, Huiles d'Olive, de Castor, de Foie 
de moruc, a Machines a coudre, etc. 

Vinaigre en cruches ou au quart de pr 
miere qualite seulement et au plus bas pri 
du marche. 
Proprietaire du Sirop du Prince de Gal 'es 
Toute coinmande par la malle executed 
avec diligence et les effets livres dans toute 
la ville et les environs ou ft borddes chars ou 
vapeurs sans charge extra. 

Gie de Telephone Bell 

DU CANADA 

C. F. SISE, President, 

GEO. W. MOSS, Vice-Pres. 

C. P. SOLATER, Sec.-Tresorier. 

Bureau principal : a Montreal. 

Cette Compagnie vendra ses Instruments 
ft des prix variant de 10 ft 25 piastres le set. 
Ces instruments sout proteges par les brevets 
que possede la compagnie, et les acquereurs 
sout par consequent ft l'abri de contestations 
etpourront se servir des lignes principa.es 
aux prix des abonnes. 

La compagnie prendra des arrangement* 
pour relier les localitesprivees de communi- 
cations teiephoniques, avec le bureau de 
teiegraphie le plus proche, ou encore cons- 
truira des lignes privees pour les individus 
ou les compagnies, pour relier leurs resi- 
dences ft leurs places d'affaires. Elle est 
prfite ft manufacturer toutes sortes d'appa- 
reils electriques. 

Pour details complets s'adresser au bureau 
de la Compagnie ft Montreal. 



D. COLLINS 

Manufacturier de 

BALANCES 

Balaix es ft foin et ft charbon et toutes 

autres Balances en mains, speciallte pour la 

reparation des Balances ft foin 

et ft charbon. 

Reparations faites sur les lieux ft lacampa- 

gne, avec garantie et ft bon marche. 



par la demolition de splendides batisses en pierre de tallies et de mais«ns de moindre valeur, presente depuis quinze jours un spectacle pitoyable mais un malheur 
ne vient jamais seul et le trouble cause aux gens d'affaires e-t encore augments par Le plus ^rave de tous les Blocus, cause par deux grosses consignations de 
Tapis expedies a M. THOMAS LIGGETT, 1884 rue Notre-Dame, qui barrent entierement la rue et le trottoir.au grand ennui de la fonle qu, se pZene 
tous les jours sur cette rue. Comme d'habitude, dans les cas d'une gravite extraordinaire, des reporters ont sollicite de M. Liggett une entrevue Ce dernier les a 
informed que tous le^ desagrements provenant de cette calamity seraient compenses par la veute a sacrifice de beaux Tapis de Bruxelles et en Tanisserie 
Avec le blocus des ordres po-itifs ont ete donnes de VENDRE ET DE FAIRE PARVENIR LES F0NDS IMMEDIATEMENT. Je serai done oblige, d'ici aim mois, de C0UPER 
TAILLER et VENDRE pour le compte des consignataires, ' wurtr i 

THOMAS LIGGBT, 1884 Rue Notre-Dame, Batisse Glenora 



LE PRIX COURANT 



AUBIN&THIBAULT 

Marchands en Gros de 

PROVISIONS 

335 rue des Commissaires 

Beurre, fromage, oeufs, fleur, en quarts et 

poches pois, feves, Sucre d'6rable, 

pois fendu, papierde paille, eto. 

Eflets livres gratis. 

Telephone Bell 970. 

Telephone Federate 1486. 

C. B. JACQUES 

Marchand-Commissionnaire 

Farines, Grains, Foin 

ETC, ETC. 

Agent General pour The Manitoba 
Milling & Brewing Co, Carberry. 
Manitoba., ans i agent de la CIE de THE 
YOKOHAMA. — Farines de commerce 
et Farines fortes de boulanger, une spi- 
cialiti. — Consignations et commandes 
eollicitees. 

C. E. JACQUES 

Bureau principal : 

203, Rue des Commissaires 

Pres de la rue St-Sulpice. 



THE 



Montreal Biscuit Co'y 

84, rtUE McGSXLJL. 

MONTREAL 
Manufacturers de toutes sortes de 

BISCUITS SECS 

et de GALETTES 



On sollicite une commande d'essai de la 
part des detaillants que notre reprgsentant, 
n'a pas vu personnellement. 



Ou allez-vous ? 
Au No. 8, Cote du Beaver Hall 

Pourquoi ? Pour boire, 
Quoi ? L'eau fame use de 

Ste 
G 
E 
N 
E 
GENEVIEVE 
I 
E 
V 
E 

Vous pouvez aussi vous desalterer en 
buvant les Eaux de Richelieu, Caledo- 
nia (sonffree et saline), Abenakis, Geor- 
gianne, St-Leon (nouvelle source) et 
autres. A vendre en gros au 

Depot General d'Eaux Minerales 

8 Cote du Beaver Hall 

PAR 

A. Poulin & Cie 

Telephone No. 2037 



AUX MARCHANDS 

Take "Canadian 

EN PEUILLE 
Speciality de Premiere Classe 

EN GROS SEULEMENT 



-Au plus BAS PRIX du march 6 
S'adresser a 

EPHREM BOLDUO, 

JOLJETTE r».Q, 



A Montreal, il ne se fait encoie d'af- 
laires qu'en bies americains achetes a 
Chicago et transbordes ici pour l'Angle- 
terre. Le marche local est absolument 
nul. 

Les farines sont en assez bonne de- 
mande a des prix fermes. Les deten- 
teurs, quoique ne refusant pas les com- 
mandes de leurs pratiques pourlivraison 
immediate, n'aiment pas a vendre pour 
livraison future, lis semblent s'attendre, 
a une nouvelle hausse et ce sentiment 
parait partage par les boulangers et au- 
tres acheteurs. 

II n'y a plus de farine forte de la ville 
au-dessous de $6. 

II y a eu quelques transactions en gros 
pour des pois du Haut Canada qui ont 
ete expedies sur Hambourg. Les prix 
payes en magasin sont stationnaires. A 
la campagne on offre aux cultivateurs lc 
la livre. 

L'avoine est plus ferme. Des ventes 
par chars ont ete faites a 40$c par 32 lbs. 
Les livraisons ne sont pas encore consi- 
derables et la demande locale est suffi- 
sante pour absorber les arrivages. 

II n'y a pas encore de demande pour 
notre orge de la part des brasseurs. II y 
aura, dans la recolte de cette annee, 
com me dans les precedentes, de fortes 
differences dans la qualite ; et, par con- 
sequent dans les prix. Si le bill McKin- 
ley devientloi le ler octobre, comme il 
est probable, il sera a peu pres impossi- 
ble de vendre aux bra c seurs des Etats- 
Unis et il faudra exporter notre surplus 
d'orge en Angleterre pour les animaux. 
C'est dire que les prix ne seront pas ele- 
ves. 

Le sarrazin se vend $1.30 par 100 lbs. 

Le ble d'inde a baisse un peu dans 
l'ouest, mais il reste ferme ici ; on peut 
le coter de 64 a C5c le minot en gros et 
de 67i a 70c en detail. 

Nous cotons en gros : 
Ble roux d'hiver, Canada No. 2. 1.00 a 1.03 
" blanc d'hiver, " " 1.00 " .1.03 

" du printemps, " " 0.00 " 0.00 

" du Manitoba, No. 1 dur 0.00"0.00 

" " 2 dur 0.00"0.00 

Avoine 40 " 41 

Ble d'inde, en douane 57 " 00 

do droits payes 64 " 70 

Pois, No. 1 90 " 95 

" " 2, (ordinaire) 77 " 78 

Orge, par minot 55" 65 

Sarrazin, par 50 lbs 63 " 65 

Seigle, par 56 lbs 00 "00 

FARINES 

Patent e d'hiver $5 .50 a 5 85 

do du printemps 6 10 a 6 35 

do Am'ericaine 6 754700 

Straight roller 5 00 a 5 10 

Extra 4 65 a 4 85 

Superfine 4 10 a 4 35 

Forte de boulanger (cii 6) 00 a 6 00 

do Amfiricaine 5 00 a 5 7a 

EN SACS D'ONTARIO 

Medium 2 65 a 2 80 

Superfine 1 80 a I 90 

Farined'avoinestandard.enbarils 4 90 a 5 00 
Fariued'avoineeranulee.enbarilsS 00 A 5 25 
Avoine roiUe, en barils 5 25 a 5 50 

Marche de detail 

M-Ugre la hausse du marche de gros, 
l'avoine est restee stationnaire sur le 
marche de la Place Jacques Cartier et il 
y en avait en quantite suffisante pour 
que les commercants n'aient pas pu 
augmenter les prix en magasin. 

En magasin, l'avoine vaut $1.10 pour 
celle de Quebec et $1.15 pour celle d'On- 
tario, par 80 lbs. 

L'orge No. 2 de la province vaut $1.25 
pai 100 livres; l'orge No. 1 d'Ontario 
vaut $1.30. 

Le ble d'inde blanc ou jaune des Etats 
Unis se vend 70c par minot. 



Le sarrazin se vend $1.40 par 100 lbs. 

La graine de lin par minot de 60 lbs 
vaut $1.30 a $1.40. 

La farine de seigle vaut $2.60 par 100 
livres. 

La farine d'avoine vaut $2.25 a $2.40 
par 100 livres. 

La farine de sarrazin vaut $1.70 par 
100 livres. 

BEURRE. 

Marche de Liverpool. 

La circulaire de MM. W. Heapy & 
Son, en date du 25 aout, dit: 

"Les beurres du Danemark ont ete en 
bonne demande et ont fait une nouvelle 
hausse legere ; les arrivages paraissent 
s'etre assez bien ecoules. En sympathie 
avec les autres marches, les beurres d'lr- 
lande ont hausse de 4 a 5s par quintal, 
mais en cloture le ton en est plus tran- 
quille. Les beurres d'Atnerique sonttou- 
jours tranquilles. Les < tocksont evidem- 
ment ete echauffes et la qualite est infe- 
rieure. 

Nous cotons en cloture : 

Danois, extra fin, kiel" 108 a 110s. 

" $ kielfl 110 a 113s. 

fin 00 a 00s. 

Irlandais, extra fin 102 a 106a. 

choix 93 a 100s. 

fin 80 a 88s. 

Ame>icaiii,extra fin crdmeries 68 a 75s. 
" qnal. marchande. 00 a 40s. 

Marche de New -York 
Le ton du marche du beurre n'a pas 
ete aussi ferine que la semaine prec£- 
dente, quoique lea cours n'aient pas 
bai-se. Les arrivages semblent augmen- 
ter, la hausse des prix encourageant les 
expediteurs, et hi temperature a ete assez 
chaude pour faire quelque dommage a la 
qualite. Les beurres de eremerie- de l'e- 
tat sont cotes a 25c. 

Marche de Montreal 

L'excitation semble avoir un peu di- 
minu6 et nous n'entendons plus que 
rareruent parler de ventes a la campa- 
gne. Peut-etre les beurriers ont ils un 
peu trop compte sur la continuation du 
mouvement de hausse, car nous avons 
entendu faire une offre de 18c. en bloc 
pour les mois de juin juillet et aout.de 
deux beurreries, ce pui representait 17 c. 
pour juin, 18c. pour juillet et 19c. pour 
aout, et cette offre a ete refusee ; on de- 
mandait 18^c. Nous croyons que Ton 
pourrait encore obtenir 19c. pour le beur- 
re de la fin d'aout; mais il serait aujour- 
d'hui difficile d'avoir ce prix pour tout 
le mois. Les commercants ici vendent, 
en demi-gros, de 19 a 20c. aux epiciers ; 
ils n'out pas beaucoup de beurres de 
beurreries d'aout ou de septembre a of- 
frir, vu que les beurriers ne veulent pas 
vendre, mais ils ne peuvent obtenir 
davantage pour le peu qu'ils ont en 
mains. 

Quand le beurre du mois de Septem- 
bre i-era tout a fait sur le marche peut- 
etre obtiendra-t-il une fraction de plus. 
Mais comme >es exportateurs paraissent 
avoir fini d'aclieter, on ne b'attend pas, 
pour le moment, a une haus.-e conside- 
rable. 

Nous coton- : 
Beurre de beurrerie : 

Juin et juillet 16 a 17£e 

do (detail) 17J a 19c 

Aout 18Jal9c 

do * 20 a 21c 

Beurre de ferme : 

Townships 15 a 17c 

Morrisburg & Brockville... 14 a 16c 

Province 14 a 16c 

De l'Ouest 12 a 14c 



FROMAGE 
Marchi de Liverpool. 
La. circulaire de MM. Win. Heapy <♦ 
Sons, 25 Mathew street, Liverpool, en 
date du 25 aout, dit: 

Les nouvelles telegraphiques d'Ani6- 
rique indiquent une forte hausse, il y 
a eu plus d'activite sur notre marche et 
les cours ont hausse de 1 a 2s. par quin- 
tal. Les sortes moyennes se sont assez 
bien vendues a nos cotes. Le man-be 
cloture comme suit: Blanc ou colore ex- 
tra fin, 40 a 44 s. Quelques frotnageries 
favorites ont fait jnsqu'a 4"> et 46 s. Fro- 
mage de l'ete precedent, e:i bonne con- 
dition de 2>) a 28 s. Fromage mi maigre, 
colore, 28 a 32 s. blanc, 30 a 3« s. Cote de,. 
N.-Y. 43s. c. i. et f. 

Marche de New York 

A la suite de la hausse qui a eu lieu 
la semaine deruiere a la campagne, 
le marche de New-York s'est rafferoai et 
est monte jeudi a 9Jc. Puis les prix se 
-ont affaiblis un peu et ont commence 1 & 
fiechir d'une maniere tres peu confor- 
table pour ceux qui avaient paye cher 
a la campagne. Le fait est qu'il ne pa- 
raissait pas y avoir de raison s£rieuse 
pour une telle hausse, en dehors de la 
speculation. Ceux qui avaient achete 
beaucoup de juin et de juillet et a qui il 
en restait plus en mains sur les bras, de- 
siraient voir une hausse avant que -la 
hansse reguliere sur le fromage de sep- 
tembre fut arrivee, afin de pouvoir ecou- 
ler. La demande locale les a aides en 
montrant quelque excitation et quelque 
empress ment a se procurer de fromages 
4 bon marche. La hausse a ete si sou- 
daine cependant qu'il a ete impossible 
d'y arriver. 

Mais, quoique la hausse actuelle soit 
due 4 la speculation, il reste le fait que 
la production de Pantonine sera dimi- 
nuee. Les fromagers sont si bien au fait 
de cela que la hausse leur semble toute 
naturelle et ils ne voient pas de raison 
pour qu'elle ne soit pas permanent*. 
Peut etre n'y en a-t-il pas non plus. Mais 
a moins que le commerce local ne con- 
tinue a prendre le gros des arrivages, il 
ne faut pas compter sur l'exportation 
pour maintenir les prix a leur nive u 
actuel. \_TJtica Herald.] 

Ogdensburg, N.Y., 6 septembre. — Deux 
milles fromages en vente, 1000 vendus 
a 9|c, le reste n'a pas ete vendu. 

Canton, N. Y., 6 sept. — Quinze cents 
meules de fromage ont ete vendues ici a 
9J,c, les autres ont refuse. 

Ut'u a, N.Y., 8 sept. — Marche tranquille. 
Plusieurs fromagers ont refuse de ven- 
dre. Prix un peu en bai^se. Voici les 
ventes : 7 lots a 8Jc 58 a 8|c, 19 a 8|c, 18 
a 8|c, 35 a 9c. Total, 11,399 meules a prix 
moyens 8|c 

Little Falls N F8 Septembre. — March6 
assez actif, prix a peu pres les memes 
que la semaine deruiere. Veutes; 1 lot 
a 8Jc. 46 a 8|c. 57 a 9c. 31 a 9Jc. 1 a 9$c. 
4 a9i et 9 a commission; total 8.9S8 
meules. 

Marchis d'Ontario 

London Ont, 6 septembre. — Trente et 
une fromaueries ont mis en veute 9,058 
boites. Ventes, 543 boites aOjr. 275 a9^c 
1110 a 9Jc. 70C a 9|c. 245 a 9 11/16 et 850 
aOic. 

Bellevilh Ont 9 septembre. — Vingtdeux 
fromageries out mis en vente 2,134 boites 
dont 1129 de fromage b I nc et 1,005 de 
colore. II a ete offert de 9$ a 91 pour tout 
le stock, mais les veutes ont 6te de 100 a 
9ifc. et 529 a 9|c. Presque tout le solde 
du mois d'aout a ete vendu apres le mar- 
che de 9| a 9^c. • 
Ingerso'.l Ont 9 septembre. — II a et 



LB PRIX COtJRANT 



mis en vente aujourd'hui 10,000 fronta- 
ges d'aout. Pus de ventes. 

Woodstock Ont 10 septembre. — Treize 
from aperies ont mis en vente 0, ll 1 ) boites 
d'aout ; et ont refuse des offres de 9£c. 
Pas de ventes. 

Marehi de \fontrf.al. 

Qnoique les ventes de lundi dernier 
aient ete faites a peu pres dans les prix 
qne nous espe>ions, le ton du marche ne 
s'e t pas maintenu et il serait difficile 
aujourd'hui d'obtenir aussi cher. II y 
avait an qnai du Trois-Riviere-' environ 
2(00 fromuges ; les vendeurs ont com- 
mence" par demander 10c mais ils ont ete 
forces de descendre a 9Jc sur ce cbiflre, 
il y a eu des negoeiations qui ont abouti 
A des ventes depuis 9Jc jusqn'a 9 7;'6.; 
on nous dit qu'un lot a fait 9$c mais nons 
n'avons pn le verifier. Ces fromages 
etaient de la derniere quinzaine d'aout. 
Depuis lundi, nous n'avons pa- connais- 
sance de ventes a 9|c quoiqu'il ait 6t6 
vendu de petit-* lots de tout le mois 
d'aout a 9Jc ce qui est un bon prix. Mais 
la demande a diminue et les sp^culateurs 
qui ontorganise le mouvementde hausse 
ont Pair se fatiguer d'attendre la reponse 
du marcbe anglais. A 44s cote du cable 
aujourd'hui, il est impossible de faire un 
profit sur le fromagepaye au prix du 
jour ; on attend done, en maintenant les 
expeditions assez restreintes que les 
anglais se mettent 4 notre nivean. 

La perspective pour la semaine pro- 
chaine est incertaine et nous n'oserions 
plus fixer une limite a nos lecteurs de la 
campagne. 

(ETIFS 

II y a eu un moment de hausse assez 
prononce\ au commencement de la se- 
maine, sur les ceufs, mais les arrivages 
ayant augments et la demande reste in- 
different^ les prix ont flechi ; on cote de 
16 a 17c la douzaine. 

POMMES DE TERRE 
Les marches de detail i-ont encom- 
bres de patates que l'on se depeehe d'ar 
richer et d'amener au marche de peur 
qu'elles ne pourrissent ; aus;-i les prix 
restent bas ; on cote de GO a 65 la poche, 
sur le marche. 

FRUITS 

Nous cotons en gros : 

Bananes, rouges et jaunes 0.60 a 0.9>) 

Rabins canadiens, la livre.... 0.03 a 0.06 
do de Califernie, boite.. 0.15 a 0.00 

do Delaware 0.10,a012J 

Melons, douzaine, choix 3.00 i 3.50 

do do communs.. 1.00 a 2.09 

Pasteque-, la piece 0.25 a 0.40 

Bluets Saguenay, boite carr£e 0.70 a 0.90 
do do petite boite. 0.50 a 0.60 

Pommes Duchesses No. 1 3.25 a 0.00 

"2.... 1.90 4 2 50 

Astrackar 1.50 412.00 

Golden Swede 2.00a 2.25 

Alexandie 3.00a3.2"> 

Pommes p&-hes 2.50 a 300 

Oranges Jamaique, le quart. . 8.00 a 0.00 

Citrons, la caisse 6.50 a 0.00 

FoI.N ET PAILI.E 
La demande pour le foin en bottes 
parait se ranimer; les consommateurs 
pensent a s'a; provisionner pendant que 
l'offre est abondante, et les 100 voyages 
qu etaient mardi au marc he de la rue 
du College ont 6t6 vendu- assez facile- 
ment aux prix anterieurs variant de 
$6.00 a $8.00, suivant quality La paille 
Be fait rare et devient chere. On l'a 
payee jusqu'a $6.00. 

FOIN PRESSE. 
A New- York, on cote : 

New- York Brooklyn 
Choix 0.00 a 0,00 0.00 a 0.00 



No. 1 O.GOaO.GS 0.00 a 0.00 

No. 2 0.50 a 0.55 0.00 a 0.00 

No. 3 0.40 a 0.45 0.00 " 0.00 

Shipping 0:30a 0.35 0.00 " 0.00 

Mete" 0.40 a 0.45 0.00 " 0.00 

Paille de seigle.. 0.70 a 0.75 0.00 " 0.00 
" d'avoine... 0.30 a 0.00 0.00 " 0.00 
A Boston on cote : 

Foin de choix fancy $16 00 a 17 00 

" bon a choix 13 00" 15 00 

" pauvre a ordinaire.... 7 00 a 12 00 

" mil et trefle 7 00 a 10 00 

Paille, seigle, de choix 15 00 " 16 (0 

" avoine 8 00" 8 50 

A Montrial. — Le foin press6 est un peu 
plus actif, les exportation^ d'animaux 
etant tres considerables, une forte quan- 
tity de foin s'ecoule de ce cote. II n"y a 
pas de commerce avec les Etats-Unis. 

Nous cotons en magasin : 

Foin presse" No. 1, la tonne&9 50 a 10 00 

No 2, " 8 00 a 9 00 

No 8, " 6 00 a 7 00 

Paille " " $ 5 00 a 00. 

Moulee, extra, la tonne 00 00 a 26 00 

No 1, " 00 00 " 24 00 

No 2, " 00 00 " 22 00 

No 3, •' 00 00 " 00 00 

Gru blanc " 00 00 " 25 00 

Son " 17 00 "17 50 

do au char " 15 50" 16 00 

Ble-d'inde blanc monlu 2Q 00 " 00 

Bie-d'inde jaune monlu 27 CO" 00 0o 

Farine de bie-d'inde 100 lbs 1 40 " 00 

Succes tou jours croissant !e notre pre- 
paration pour faire tomber les poils f 1- 
lets dans la figure des dames: \u son 
usage universe], seulement $1.50 la bou- 
teille y compris une boite d'onguent- 

On a toujours en mains la preparation 
pour teindre la barbe et rendre aux che- 
yeux leur couleur naturelle. Aussi une 
des meilleure* preparations pour netto- 
yer la bouche et les gencivei et pour 
donner bonne haleine. Rousselures et 
taches au visage enlevees pour tou- 
jours, ainsi que le mal de dents et le- 
cors. Comme par le passe, quant aux 
poudres pour le visage, en erreurs de la 
nature, nous en avons le depot. Nous 
avons aussi la purgation des poumons 
qui est infaillible. Lisez les certificats 
qui paraissent dans nos colonnes d'an- 
nonces. 

Mine Vve R. Des-marais et Lacroix, fils, 
1263 rue Mignonne, 
Coin de la rue St-Elizabeth. 



L'ECONOMISTE FRANQAIS 

Sommaire de la livraison du 23 aout 1890 
Partie Economique 

L'Emigration europeenne dans ces 
dernieres annees : les pays de provenance 
et les pays de destination, p. 225. 

Le commerce exterieur de la France 
pendant les sept premiers mois de l'an- 
nee J 890, p. 227. 

Un commencement d'ans'stance obli- 
gatoire, p. 227. 

Les courses de chevaux et le jeu, p. 
229. 

Le mouvement economique et social 
aux Etats-TJnis : les consequences du 
protectionnisme industriel : l'industrie 
de la soie aux Etats Unis ; le bill de 
Mac Kinley, le gouvernement et l'opi- 
nion, p- 231. 

Affasres municipales ; l'acheA'ement 
dt-s Hales centrales et la Bourse du com- 
merce ; le jury d'expropriation ; indem- 
niies au proletariat, au commerce et a 
l'industrie ; l'attentede l'assainissement, 
etc., p. 233. 

Lettre du Japon : le budjet de 1890-91, 
p. 235. 

Les consulat- et ce qu3 l'on attend des 
rapport consulaires, p. 238. 

Revue economique, p. 240. 

Nouvelles d'outre-mer; Mexique, Chili, 
Cuba, u. 240. 



Tableau com para tif des qaantit6s dee 

diverses mariltandbes francaises ou 
Francisee- exporters pendant les six 
premiers mois des annee-> 1890, 1889 et 
1888. 

Partie Commercial);. 
Revue generale, p. 241 — Sucres, p.243 — 
Prix courant des metaux sur la place 
de Paris, p. 244 — Cours des fontes, p. 244 
— Correspondanees particulieres : Bor- 
deaux, le Havre, Marseille, p. 244. 

Revue Immouilierk 

Adjudications et vente amiables de 
terrains et de constructions a Paris et 
dans le departementde la Seine, p. 245. 
Partie financiere 

Banque de France; Banque d'Angle- 
terre; Tableau general des valeurs ; Mar- 
che des capitaux disponibles; Marche 
anglais ; Rentes francaises ; Obligations 
municipales; Obligations diverses ; Ac- 
tions des chemins defer; Institutions 
de Credit; Foiids etrangers ; Valeurs di- 
verses ; Assurances; Renseignements 
financiers : Recettes des Omnibus de 
Paris, des Voitures de Paris, de la Com- 
pagnie Parisienne du Gaz et du Canal de 
Suez ; Changes ; Recettes hebdoma- 
daires des chemins de fer, p, 246 a 253. 

L'abonnement pour les pay?, fai 
sant partie de TUnion postale est : 
un an, 44 francs, 6 mois 22 francs. 

S'adresser aux bureaux; Cite 
Bergere, 2, a. Paris. 



LA OMPAGNIE 



CAMDIENNh D'ELECTRICITE 

DE MONTREAL 

Preparation active rour la manufacture 
en grand 

d'Appareils Electriques 

tPls que : 

Sonneries, Piles. Indicateurs 

Reductions de moitie d .ns les piix. Plus 

d'importation, plus de tarlf douanier 

a payer, au si notre nouveau 

system^ de telephone 

deja tres en vogue. 

No. 1953, Rue Ste-Catherine 

Pres du Cyclorama 

M. F. JANNARD, Gerant. 



I. L. LAFLEUR 

1932 Notre-Dame et 59 Dupre 

MONTREAL 
Importateur general de 

Ferronneries, Peintures, Vitres 
Huiles et Vernis. 

Specialite— Ferrements pour batisses et ma- 
te iaux pour canaux d'eg'mis. 

Fabrique Frangaise 

VINS DE TOUTES SORTES 

GROS ET DETAIL 



VINCENDEAU & MOUNIER 
No. 1950, Rue Ste-Catherine 

MONTREAL 



Remede Universel Inoffensif 

pour detruire ies 

CORS et les DURILLONS 

EX PEU DE JOIRS. 

Prix : 25 CTS la boite. 

Entrep6t General : 

EDMOND BEAUCHAMP, 112 Ste-Elizabeth 

MONTREAL 

^&~Manufacture & Paris, Fiance, et recom- 
maude par les sommites medicates. 



Un homme pose, bien au fait de 
la comptabilitl, mensuration et 
cubage, demande un emploi. 

S'adresser 

Bureau du Prix- Courant. 



ANN0NCES 
DANS LES J0URNAUX 



Nous venons de publier une nouvelle 
edition de notre livre intitule: " News~ 
paper Advertising." Le volume a 256 na- 
ges et parmi con contenu on peut citer 
les listes et catalogues suivants de jour- 
naux : 

JoURNAUX QUOTTDIENfl DE Ne\V-YoRK 

avec leur tarif d'annonces. 

JOURNAUX QUOTIDIKNS DES VILLES AYANT 

une population de plus de 150,000, et ne 
contenant que les meilleurs. 

JOURNAUX QUOTIDIENS DES VILLES AYANT 

plus de 20,000 de population, ne conte- 
nant que les meilleurs. 

La meilleure liste des journaux lo- 
caux, comprenant toutes les villes et les 
villages ayant plus de 20,000 de popula- 
tion et tous les chefs-lieux importantsde 
comtes. 

Un journal par chaque Etat. Le meil- 
leur pour l'annonceur qui n'en veut 
qu'un. 

Combinaisons par Etats de journ\ux 
quotidiens et hebdomadaires, dans les- 
quels les annoncessontinserees a moitie 
prix. 

Une courte liste de journaux dans 
lesquels on peut annoncer de maniere a 
couvrir toutes les parties du pays ; e'est 
une collection choisie, faite avec le plus 
grand soin aide d'une longue experience. 

Les plus grandks circulations. Liste 
con ple.te de tou- 1 les journaux ameri- 
cains publiant regulierement plus de 
25,000 exemplaires. 

Neup occasions en annoxces pour ceux 
qui veulent es-ayer. 

An nonces a box marche dans les jour- 
naux quotidiens d'un grand nombre des 
principales villes et villages ; cette liste 
offre des avantages speciaux a certains 
annonceurs. 

JOUNAUX SPECIAUX. CATALOGUE TRES 

considerables, des meilleurs. 

6,652 JOURNAUX DE CAMPAGXE OU LES AN- 

nonces coutent $46.85 la ligne pour pa- 
raitre dans tous ces journaux. Plus de 
la moitie de tons les journaux hebdoma- 
daires americains. 

Le volume est expedie a toute adresse 
pour Trente Centins. 

GEORGE P. ROWELL & CO., 
Newspaper Advertising Bureau, 

10 Spruce Street, New York. 



AUX MARCHANDS 



GRAINES DE TABAC 

VARIETES SUIVANTES : 

Connecticut Seed Leaf, Kentucky, 

Petit Havana ou Taliac Canelle, 

White Burley, Muscat de Perse, etc, 

H'RANCO par la nialle sur reception dup-ix. 
Detail 25c, 10 paquets $2.'0, 25 paquets $4.00. 
Demandez une clrculaire, s'adresser : 

PLANTATION FOUCHER 

St-Jacques de 1'Achlgan, P.Q. 



BASTIEN & GAGN0N 

Plombiers sanitaires 

Ferblantiers et Couvreurs 

Pnseurs d'Appar ils a Gaz, A Air, A Eau 

chaude et a Vapeur, Haute 

et Basse pressiou. 

1955 RUE STE CATHERINE 

Prix tres mcd6r6s. 



Pour veiidre vos Proprietes 
Annoncez-les dans 

LE PRIX COURANT. 



L& PRIX COtJRANT 



D. Ft. HURTUBISE 

[Successeur de CREVIER & CIE] 

Ferblantier, Plombier et Couvreur 

Coin des Rues St-Maurice et St-Henri 

MOMTraEA.H, 

Entreprises de couverture, Pose d'appareils a eau chaude, etc, executees promptement 

et ouvrage garanti. 



HUDON, HEBERT &, CIE 

Importateurs de Yins, liqueurs et provisions 

EN GROS 
304 et 306, RUE ST-PAUL. — 143 et 145, des Commissaire s 



N. B. — Nous faisons une spgcialitg des VINS de MESSE, et tenons constamment en maim- 
pour cet usage, les vins de Sicile, Tarragonne et les Sauternes. 



IMPORTATEURS DE 



VINS, LIQUEURS El EPICERIES 

S4S, 344 &, S46 IfcTJE ST-PAUL 

VIS-A-VIS LA RUE ST- VINCENT 

D&partem&nt Special: — Farines, Provisions, Beurre, Graisse, Lard, etc., etc. 

Nous nous chargeons de la vente de BEURRE, (EUFS, et autres Troduits que 
voub voudrez bien nous consigner. 

87-89-91-93 rue des Commissaires, MONTREAL 



M6daille d'Or a l'Exposition de Quebec. 

M6daille a l'Exposition de 'ion nU 

Compagnte Centrale de la Charente 

ALEXANDRE MATIGNON & CIE. 
COGNAC 

Veiitable Cognac, Fine Champagne, en fiats, bouteilhs, flapks carafe? 

1GENTS : 
A Quebec: H. Beautey, rue de la Fabrique. 

A Brantford : T. S. Hamilton A Cie 
A Montreal : JAMES ALLEN, 6, St-Nicolas. 
Priere de se mefier des contrefacons. 



Orgues lo Beatty 

OE SONT JL.Jh:S MEILT^EUliES 

Demandez le catalogue. Adressez : 

HON. DANIEL F. BEATTY, 

WASHINGTON, NEW-JEKSEY. 



Pianos de Beatty 




Laurent, Laforce & Bourdeau 

IMPORTATEURS des 

Celebres : PIANOS 

"Hardman" de N.-Y. 
"Marshall & Wendell" d' Albany 
" Stevenson & Co." de Kingston, Ont. 

C'ette maison qui existe depuis pres d'un demi siecle est universellement re- 
connue par son honorabilite. — Une visite est sollicitee aux Salles 

1637 Rue Notre-Dame, Montreal 

THIBAUDEAU BROS.&C 

IMPORTATEURS DE 

Marchandises Frangaises 

ANGLAISES et AMERICAINES. 

332 Rue ST-PAUL, MONTREAL 

QUEBEC, WINNIPEG et LONDRES, Angleterre. 



AU COMMERCE ! 

Saisons du Printemps et d'Ete 




Vous trouverez toujours en magasin 
''assortiment le plu* varlg et le 
plus complet de Marchan- 
dises Seches, 
chez 



SPEGIALITES DE 

Marchandises Seches 

EN GROS 
Desirables pour tous. — Une senle Marque 

270 RUE ST-PAUL, Montreal 

et MANCHESTER, Angleterre 



Demandez le catalogue. Adressez : 

Ex-Maire DANIEL P. BEATTY 

WASHINGTON, NEW JERSEY. 



feentl £tm\i J^«*i 



IMPORTATION EXCLUSIVE ET DIRECTE 

IDE — 

PR0DUITS FRAINigAIS 



i**ss*s/s/s*//*//*//*//*//jrss**~ 



C. ALFRED CHOUILLOU 

9<fc 11 RUE ST-ALrXIS, et 12 & 14 RUK KT-JEAN 



►**=> 



Cognac E. PUBT 

Recommande par les principaux medecins. 

Eii "Vente cliez tons les Epioiers 

a $1.25 

JULES GIROUX, Agent-G6n<$ral, a Montr&l. 



LE TRIX COURANT 



CITY MILLS 



<3c 

MONTRIiiAL 




Farine Patentee ct Farine Forte a Boulan^er 

faite» du meilleur bl6 dur de Manitoba. 

Parities choisies pour Famille- et Farines patentees faite-> de bie d'hiver aoigneu- 

sement choiai. — Quality incomparable. 



la semainf: commerciale 
et financiere 

Montreal, 11 sept 1890. 

D'apre* les rapports recua par M. le 
Dr Leclere, au Departement de PAgri- 
culture, a Quebec, des di verses societe- 
d' Agriculture de la province, rapports 
qui sor.t d'ailleurs confirmes par no 1 * 
observations particuliere-, l'6tat des re- 
coltes est beaucoup plus favorable que la 
qninzaine preeedente. Les belles et 
chaudes journees que nous avons eues 
au commencement de septembre ont 
permit au cultivateur de rentrer en bon 
ordre leurs grains, avoine, orge et pois, 
et la proportion d'avoine qui a eu a sup- 
porter les pluies pr^cedentes sur le 
champ, est issez petite pour qu'on n'en 
tienne que peu de compte. 

Un de nos confreres s'est, croyons- 
nous, laisse prendre aux lamentations 
de quelques cultivateurs de nos envi- 
rons, dont les patates, plantees dans un 
terrain humide, ont souffert de la sura- 
bondance de pluie et ont commence" a 
pourrir ; il annonce s6rieusement de 75 
p.c, de la recolte de patates est perdue. 
Nous croyons que le confrere est, si nous 
osons nous exprimer ainsi, dans les 
patates, et que la recolte de ce precieux 
tubercule est loin d'etre aussi compro- 
mise qu'il le pretend. 

Un 4v6nement de grande importance 
pour nos intergts s'aceomplit en ce mo- 
ment a Washington. Le fameux bill 
McKinley a ete adopts par le Senat des 
Etats-Unis avec des amendements et il 
ne manque plus que l'assentiment de la 
Chambre des Repr^sentants a ces amen- 
dements pour que le bill devienne loi, 
sauf pourtant le veto du President qui 
ne voudra pas se brouiller avec *-on parti 
en rejetant cette niesure eminemment 
republicaine. II est done probable que 
d'ici a quelques semaines, le tarif de* 
Etats-Unis fermera a nos produits agri- 
coles un de leurs marches le plus avan- 
tageux. Et cela avant que nous ayons 
pu expgdier la recolte de c. tte ann^e. 



Le marche monetaire est actif et sou- 
tenu ; les totaux hebdomadaires du 
Comptoir de Liquidation indiquent un 
mouvement de fonds considerable et 
s perieur de $600,000 a celui de la se- 
maine correspondante de 1889. Les prets 
8ur titres remboursables a demande sont 
fermes a 6 p.c. Les banques escomptent 
le papier de commerce de a 7 ou 8 p.c. 
suivant dates et signatures. L'^cheance 
du 4 septembre a ete passed sans autre 
ppcousee potable que la faillite de MM. 



Wm. Donahue & Co. qui etaient d'ail- 
leurs. depuis quelques temps, genes dans 
leurs finances. 

A Londres ?ur le marche libre, les 
fonds valent 3} >.c. A New York les 
fonds sont rares et l'on paie jusqn'a 10 
et 12 p.c. pour obtenir des prets rein- 
boussables a demande. 

Le change sur Londres est assez actif 
et soutenu ; les banques vendent leurs 
traites sur Londres, a 60 jours de vue.de 
8| a 8J [de $4.82$ a 4.83] et leurs traites 
a demande, de 9f a 9£ [de $4.86| a 4.87J. 

Les cable* valent de 9| a 10 [de 
$4.88 a 4.88$]. Le change sur New 
York, a vue, est cote de J a J de prime. 
Les francs valaient hier a New York 
5.22J pour papier long et 5.20 pour pa- 
pier court. 

Voici le tableau des operations de 
Comptoir de Liquidation (Clearing House) 
de Montreal pendant la semaine ter- 
miner le 11 septembre 1890. 

Dates Bordereaux Balances 

5 sept 1890 $1,938,754 $217,285 

6 " " 1,826,176 259,547 

8 " " 1,287,986 289,209 

9 " " 1,586,2- 1 272,816 

10 " " 1,952,942 360,659 

11 " " 1,971,000 365,263 



OTJR. NATIONAL FOODS ! 

DAVID ROBERTSON & CO. 

No. 279, Rue des Commissaires, Montreal 

'Ur The Ireland National Food Co., Lim. 

MANUFAClURIFRS DES 

Farines, Gruaus, Grains roules et mondeV les plus hygieniques et les 
plus parfaits. — La perfec'ion des aliments. 

Demande* a voire epicier et essayez les produits suivants : 

Desiccated Wheat. Desniccated Rolled Oats,Hominy,Frumenty, Farina 

Germ Meal, Gluten Flour, Barley Meal, Rye Meal, Snow Flake 

Barley, Rolled Wheat Flakes. White Corn Gritz, 

Baravena Milk Food, &c, &c. 



. Totaux $10,563,066 1,764,779 
Semaine prece- 

dente $ 9,270.065 $1,550,875 

Semaine corres- 
pondante 1889, $9,984,080 1 ,6! 5,620 
La bourse a ete plus active et plus 
ferme cette i-emaine surtout pour les ac- 
tions de banque qui ont presque tontea 
gagne" quelque chose sur les cours de la 
semaine derniere. La banque de Mont- 
real a fait hier 230J et 231, elle cloture 
a 231 vendeurs et 230 acheteurs. La ban- 
que des Marchands fait 146 &146J. Deux 
action de la banque du People ont et6 
vendues a 98t, et la banque Jacque Car- 
tier sur une vente de 160 actions afaitle 
pair. La banque de Quebec a ete cotee a 
120 et la banque du Commerce a 128$ 
et 129L La banque Ville-Marie a et6 ven- 
due h ; er au pair. 

Les banques canadiennes ont cotees 
conmme suit : 

Vendeurs Acheteurs 

B. duPeuple 101J 90 

B. Jacques Cartier... 101 99$ 

B. d'Hochelapa 101$ 101 

B. Nationale 83 

B. Ville-Marie 101 

Le Richelieu est plus ferme; il a ete 
vendu 5S$ mardi et se cote en cloture 
59 vendeurs et 57$ acheteurs. Les Chars 
Urbains sont faibles ; ils ont ete cotes a 



187£. Le Telegraphe est ferine au pair. 
Le dividende trimestriel a ete regnliere- 
meiit paye et Ton dii que M. Wiman est 
trop occupe" a discuter la question de la 
R^ciprocite pour avoir le temps de jouer 
a la baisse. sur le t^legraphe. Le Paci- 
fique Canadien e c t en baisse a 81 J, Le 
Gaz est ferme a 211 et la Cie Royale 
d'Klectricire' se place a 105. 

Le mouvement general du commerce 
est assez actif pour la saison, et, en ge- 
neral, est en progres sensible sur la 
periode correspondante do 1889. Les 
collections sont encore lentes, le« mar- 
chands de la campagne n'ayant pas eu 
encore occasion de faire payer leurs 
clients ; ou y constate eependant une 
legere amelioration. 

Bois de chaaffage. — On signale de la 
rarete dans l'epinette qui se vend main- 
tenant en gros $4,00 la carde. Les autres 
sortes de bois maintiennent leurs prix 
ave ■ un approvisionnement suffisant. 

Bois de construction. — La demande aux 
clos est fort moderee au^si les marchands 
ne font pas de gros achats se contentant 
de renouve'er leurs approvisionnements 
au fur et a mesure des ventes. 

Les nouvelles des scieries parlent tou- 
jours de tranquillite ; le marche anglais 
parait bien approvisionne et l'on craint, 
en forcant les expeditions, d'encombrer 
le marche- Lorsque les proprietaires de 
scieries ont vu que le marche de PAm6- 
rique du Sud leur etait ferme, ils ont 
pris le parti de scier en madriers de 3 
ponces, pour le marche anglais, le bois 
carre qu'ils avaient prepare pour la Pla- 
ta et ils ont pu ainsi en tirer un bon 
parti ; mais ils se sont trouves a avoir 
ainsi plus de bois qu'il ne fallait pour 
ce marche. 

Charbons. — Les livraisons de charbons 
durs continuent,, mais les commandes 
se font plus rares, la plupartdes consom- 
mateurs ayant fait leur approvisionne- 
ment. Le prix n'est pas encore change : 
$6.1 '0 pour le stove et $5.75 pour le egg. 

Les charbons mous n'ont pas change 
non plus. 

Cuirs et peaux. — L'excitation dans les 
cuirs n'a rien perdu de son intensite. 
Les fabricants de chaussures se mon- 
trent desireux de faire des contrats pour 
livraison future mais les tanneurs ne 
veulent pas en entendre parler. Toutes 
les sortes de cuir sont en hausse ; outre 
les cuir:: ordinaires que nous cotons ail— 
leurs, on cote les petits cuirs en hausse 
de 50 p.c. et une megisserie de la ville a 
sa production vendue deux mois d'a- 
vance. Nous haussons de 2c nos cotes 
des cuirs noirs ; le veau canadien se cote 
de 65 a 70c. 

Le< peaux vertes sont encore rares et 
ont une tendance marquee a la hausse. 
On les paie aux bouchers sur le pied de 
$8.00 a $8.50 et on nous dit que les tan- 
neurs Feront bientdt forces de payer 
$9.50. Le marche semble dispose a 
monter jusqu'a 10c la livre. 



Nous cotons : 




No. 1 


8.00 


No. 2 


7.00 


No. 3 


6.00 


Moutons tondus 


0.00 


Agneaux 


0.60 


Moutons laine 


0.00 


Veaux 


0.06 



8.50 
7.50 
6.50 
0.00 
0.65 
0.03 
0.07 

Draps et nouveautes. — Les voyageurs des 
maisons de gros sont en tournee de 
reassortiment et font de petites ventes 
assez nombreuses, a la campagne les 
marchands sont dIus coufiants ; mais 
com me leurs debiteurs n'ont pas encore 
eu le temps de realiser leurs produit3, iU 
ne ppuvent pas encore payer beaucoup. 
Rien & s'gnaler dans les prix qui sont 
assez variables, m^me pour les articles 
fabriques par les " Combines ". Une fa- 
brique de cotonnades des provinces Ma- 
ritimes qui a eu dernierement sont as- 
sembiee annuelle d'actionnaires, a ete 
obligee de passer tout dividende. 

Epiceries. — Les thes du Japon sont 
ferine* a la hausse que nous avons si- 
gnage l'autre jour, et quelques sortes 
manquent dit on en premieres mains. 
Les autrea thes sont stationnaire3. Pas 
de changement dans les cafes. 

Les sucrea sont en hausse. Les raffi- 
nes blanc« se cotent en hausse de \ c. 
comme suit. 
Nous cotons : 

Extra ground [en fleur] par quart 8J 

bolte 8f 

Lump [morceau] par quart 7f 

" par J quart 711il6 

" par boite 7f 

Powdered [en pouire) par quart... 7\ 

Redpath granule par quart 7J 

pari " 7\ 

Par lots de 15 quarts, il faut deduire 
Jc sur ces prix. 

Les sucres jaunes valent de 5 J a 6 J 
avec gradation de Jc suivant la qualite. 

Termes ordinaires. 

Les meiasses de Barbades se tiennent 
tres fermes aux prix anterieurs; 35c en 
tonnes et 38$ en quarts et bariques. Un 
distillateur de Boston etait ici la se- 
maine derniere pour acheter de la 
m61asse et il a, dit-on, reu«ai a s'en faire 
vendre 1200 tonnes. II a paye de 33J a 
34c mais il y a de la meiasse de Pannee 
derniere dans le lot. Cette meiasse est 
destinee a faire du rhum. 

On a re9U par Londres et les vapeurs 
de \& ligne Allan quelques caisses de 
raisins de Valence de la nouvelle recol- 
te ; qu'on offre a 8c. Les Sultanas man- 
quent sur place, ils seront tres chers, a 
l'arrivee dea bateaux, car le prix cote 
equivaudrait a 15^c ici. Les corinthes 
seront probablement au uigme prix que 
Pannee derniere. Des vapeurs de la M£- 
diterranhee le " Dracona " doit parlir 
aujourd'hui de Patras et P" Escalona " 
est parti le 10 septembre de D6nia. Ila 
ne pourront, par conaequent, etre ici 
qu'au commencement d'octobre. 



a 



LE PRIX C0URAN1 



NOS PRIX COURANTS 



EPICERIES. 
This. 

Japon commun a bon « 

" bon a choix 

Nagasaki commun a bon 

Congou 

Oolong, bon a fin 

" Formosa 

Y Hyson commun a bon 

moyen a choix 

" choix extra 

Poudre a canon, com. a bon. 

" moyen a fin. 

fin a extra... 

Imperial, moyen a bon 

" fin a extra 

Souchong 

Cafts verts: 

Mocha 

Java Old Gov 

Ceylan Plant 

Rio 

Maracaibo 

Jamalque 

Chicoree 



14 22 

18 40 

15 18 

15 50 

45 65 



14 
25 
60 
15 
24 
57 
25 
37 
25 

23 
22 
22 
19 
20 
19 
08 



22 
40 
65 
34 
46 
65 
33 
58 
66 

26 
25 
25 
23 
23 
23 
12 
Ca f £s rdtis: Prix de Chase & Sanborn 

Standard Java 36c. 

Old Gov. " 34c. 

Imperial " 31c. 

Arabian Mocha 37c. 

Pure " 34c. 

Standard Java et Mocha 37c. 

Old Gov. Java et Mocha 35c. 

Java sittings 31c 

Jama que 29c. 

Maracaibo .... 31c. 

Rio 25$ a28$c. 

Epices : 

Poivreblanc 28 30 

" noir 18 20 

Cannelle 12 14 

Clous de girofle 22 25 

Gingembre moulu 15 25 

" racines 15 18 

Muscade 60 90 

Macis C 62$ 70 

Piment 08 00 

Anis 08 10 

Moutarde en boite la lb, 25 30 

en jarre de 4 lbs.. 70 00 
Fruits sees: 

Raisins Valence 08 00 

" Eleme.. 00 00 

" Loose Muscatels bte 00 2 50 

" London Layers 00 3 50 

" Black Baskets 00 4 25 

" Black Crown 00 5 00 

" Fine Dehesa 00 5 50 

" Sultana lb 15 16 

" Corinthe 06 06£ 

Prunes 06 06$ 

Amandes $ molles lb 11 12 

" molles, lb 14 15 

Noisettes 09$ 10 

Noix 00 00 

', Grenoble 15$ 164 

" Bresil 12 00 

Peanuts 12 13 

Pecan 14 o 00 

Pommes evap 08$ 00 

Spiritueux: {droits paySs) 

Brandy Hennessey, caisse... 11 75 o 00 
" " gallon.. 6 50 00 

" Martel, caisse......... 11 60 00 

" Boulestin & Cie, caisse * $11 25 
" " * * 12 25 



Engrand fr&res 



v.s.o 

V.S.O.P 
V.V.S.O.P 
* 

* # 
* * * 



14 25 

16 00 

17 40 
30 00 

10 00 

11 00 

12 50 

13 50 

15 00 
17 00 
20 00 

4 00 
00 

5 25 



v.o 

V.S.0 
V.S.O.P 
V.V.S.O.P 
" au gallon 

Jules Duret, caisse.. 10 50 
" gallon. 4 00 

Pinet, Castillon & 

Cie caisse 10 50 00 00 

do gallon. 4 00 4 25 
Otard, Dupuy & Cie 

caisse.... io 50 00 00 

Jules Robin & Cie, c. 7 50 10 00 

A. Matignon a Cie, c. 10 00 12 00 
Marquis & fils *** caisse... 8 00 

VO " 

Autres marques cais 7 

" gallon 3 

E. Foucauld & Cie, 

gallon 3 

do caisse 9 

E. Puet, gallon... . 3 

" caisse 10 75 30 00 

Emile Ponvert, a... 8 25 11 00 

B. Liet & fils, c 7 50 10 00 



9 00 
00 9 50 
00 3 25 

50 4 00 
00 15 00 

75 5 00 



WbiskyIrlandais,Rose,cais. 9 00 10 00 
" Irlandais, Dunville. 7 60 00 

" Ecossais, Stewart 6 35 7 10 

" " Hay F. & Co. 7 35 00 

" Loch Katrine 6 60 00 

Glenbrae 5 85 00 

Rum de la Jamaique, gal 3 75 4 25 

Gin, de Kuyper, c. vertes. ... 5 50 00 
" c. rouges.... 10 50 00 

gallon 2 75 2 85 

Sspritde vin 65 O. P 3 40 CO 

" pur "0 o CO 

50 " 2 95 00 

Bourbon vieux 160 00 

Rye whiskey 1 60 00 

Toddy " 1 60 00 

Malt " 1 60 00 

Vieux Rye, 4 axis 2 00 00 

" 5 ans 2 10 00 

6ans 2 20 00 

7 ans 2 40 00 

Vins : 

Bordeaux ordinaire 3 50 7 00 

par gal 1 15 2 50 

Claret : Clos du Caroubier, (propria ex- 
clusive de MM. L. Carton et A. Chouil- 

lou) lacaisc-e, 12 Q $4 00 

Clos du Caroubier do 24 P 5 00 

do au gallon.... 1 20 

Sicile, par gallon 1 40 00 00 

Sherry en caisse 4 50 7 00 

'* par gallon 150 4 00 

Porto en "aisse 4 50 7 00 

" par gallon 1 20 6 00 

Mad£re " caisses 7 50 10 00 

Champagne Mumm sec 26 00 31 00 

" Louis Rcederer... 29 00 31 00 

" Cliquot 28 00 30 00 

" Pommery 29 00 31 00 

" Morizet, caiese...l2 Q $25 00 
" do 24 P 26 00 

" do 48 ;4 27 00 

Vincendeau & Mounier : 

Bon claret, le gallon $0 50 

Bon Port do 50 

Claret et Port superieurs, le gall.... 75 

Port extra, le gallon 1 75 

Ports etShery do 1 50 a 3 00 

Liqueurs francaises, de la maison Ar- 
chambeaud Freres, de Bordeaux, as- 

sorties, la ca'sse $10 00 a $20 00 

Vinaigre 

Vinaigre Bordeaux 62$ 65 

" M. Lefebvre&Cie., 

encruche 1 65 1 70 

" Malt, gallon 55 00 

" LaBruyere 1 70 1 75 

SpicialitSs de Bourret,Leblanc & de : 

Mont Royal Standard gallon, 40c 

Pure English Melt X X X " 40c 

"XX " 35c 

Vinaigre de Bordeaux XXX " 35c 
XX 30c 

Vinaigre a Marinades " 28c 

Vinaigre de vin blanc X X X.. " 30c 

XX " 25c 

La Bruyere, en dame-jeannes de 4 

nc-rc $1.50 

set : 

Sel de table, sacs 224 lbs 135 140 

Sel gros 11 a 12 60 65 

Divers : 

Allumettes Eddy 3 55 3 85 

Allumettes autres 00 3 05 

Balais 1 40 3 35 

Briques a couteaux , 37$ 00 

Bouchons, grosse 20 00 

Brosses 60 2 00 

Chandelles la lb 16 16$ 

Cartes a jou'er par douz 40 2 50 

Empois Canada 04J 07 

Berger 10$ 11$ 

Epingles a linge la boite 75 00 

Huile d'olive B. & G 7 50 8 50 

Possellqts 2 75 3 50 

pts 3 75 00 

" Loubon, caisse 1 50 00 
Lessis concentr6 com 35 40 

«. „" , P ur - ° 70 o 00 

Mine Royal Dome g 1 70 00 

" James g 2 40 00 

" Rising Sun large douz.. 70 00 

" small douz.. 40 00 

" Sumbeam, large douz.. 70 00 

" " small 00 35 

Meches a lampe No. 1 20 22 

No. 2 12 15 

No. 3 11 13 

Savons, boite l 00 3 45 

Cable, Manilla, la livre 13 14 

do Sisal llf 12 a 

Ficelles 3 fils 30 pieds. 4 50 

" " 40 " 60 

48 " 70 

60 " 90 

72 " 1 08 

100 " 1 50 

6 fil s 30 " 75 

40 " 1 00 

48 " 1 20 

60 ■ 1 60 



72 " 1 80 

" " 100 " 2 50 

Vernis a chaussures Brown 90 

Pdtes et denries alimeniaires. 
Marque Magnin (J. Iberty* Cie.) M6- 

daille d'or a I'Exposition de Paris 1889 : 

Macaroni, imports, p. lb 11 00 

Vermicelle 11 

Petites pates 11 

Macaroni imports p. lb 11 



Vermicelle ■' " 1. 

Macaroni Catelli •' ., 
Vermic, ue " " ., 

Sagou p. lb. 

Manioca p. lb. 

Tapioca " . 

Barley pot 

" pearl 

Lait concentre p. doz. 
Nestle's food " . 

Rolled oats " . 

Dessicated wheat " 
Chocolat Menier fin p. lb. 35 



00 
00 
00 
00 



05$ 06 
05$ 06 
05 05$ 



Farine prepare 
do 10 



surfin 
Epps 

Frv 

lbs- 
lbs.... 



04 


05 


07 


00 


4 25 


4 50 


7 75 


00 


1 75 


00 


4 50 


4 65 


2 50 


00 


2 55 


00 


35 


40 


75 


00 



35 36 
24 00 



2 70 
1 45 



2 80 
1.50 



Produits de la " Ireland A alional Food Co.' 
Dessicated wheat, par 12 paquet*. $2.55 



Dessicated rolls oats 
Snow flake barley 

Rolled wheat flakes " 

Buck wheat flour S. R. " 
Prepared pea flour 
Baravena milk food 

Patent prepared barley " 

Patent prepared groats " 

Barley meal " 

Rye meal " 

White corn gritz '■ 

Farinose " 

Farina " 

Germ meal " 

Corn gritz " 

Gluten flour " 

Brpakfast homing " 

Frumenty " 
Pearl Barley [***] 

CONSERVES. 

Homards la caisse. 

Sardines " 

Maquereau la douz. 

Saumon " 

Huitres " 

Tomates " 

Pois (2 lbs.) " 

Haricot de Boston. " 

Bte-d'inde " 

" Yarmouth 

(2 lbs.) " 

" (3 lbs.).... " 

Pieds de cochon.... " 

Pouletroti(l lb.)... " 

Dinde rotie (1 lb.).. " 

Langue (1 lb.) " 

Langue (2 lbs.) " 

Soupeassortie(llb) " 

PoiresBartlett(21b) " 

Fraises(2 lbs) " 

Ananas (2 lbs) " 

Prunes (2 lbs " 

Marmelade " 

Gel£es en gobelets. " 

" tumblers " 

" $ tumblers " 

Confitures de Grav " 



2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
2.00 
3.35 
2.00 
1.70 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
3.10 
2.50 
1.40 
1.45 



$7 80 d 8 00 
8 50 al3 00 
1 50 a 1 60 
1 30 a 1 60 
1 40 a 00 
1 15 a 1 50 

1 25 a 00 

2 20 a 2 25 
1 00 a 1 50 



1 75 
00 

2 75 



50 
75 
10 
00 
70 
40 
25 
00 

1 50 

2 15 
2 00 

1 25 

2 15 
2 15 



a 00 
a 2 40 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 2 40 
a 00 
a 2 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 



Produits chimiques. 

Alun la lb. 

Borax 

Bleu (carr6) 

Pearline, boite 

Camphre anglais 

'• amer 

Couperose, 100 lbs. 



Gomme arabique p. lb 

epinette " 

Indigo Madras " -. 

" Bengal . " 

Soda a laver p. 100 lbs 

" a pate baril 

Soufre poudre " 

" batons " 

Acide carbolique 

Soda caustic 

Sels d'Epsom 

Extrait de CanipSche p. lb. 

" Paquete" 
Sulph, de morphine " 

Opium " 

Acide oxalique 
Iodure de potasse '• 

Quinine " 

Salpetre 

Creme de tartre " 

Acide'tartrique 
Vitriol 



02 
00 
14 
5 00 
85 
65 
90 
65 
25 

70 

1 50. 
90 

2 15 
2 50 
2 00 

55 
2 50 

1 25 
10 

12 

1 90 
4 00 
12 
4 00 
55 
09 
30 
45 
07 



2$ 
12 
17 
00 
95 

75 

1 00 
1 25 
00 

80 

1 75 

1 00 

2 25 

3 00 

2 50 
60 

3 00 

3 00 
11 
15 
2 00 

4 25 
15 
4 25 
60 
10 
35 
50 
09 



Essences et extraits. 

Eau de Cologne 1 50 00 

Hoytt's, doz. 1 85 00 
Eau de Floride Murray & 

Lemman 4 50 00 

Produits pharmaceutiguef. 
Huile de ricin (castor), .„ It. .. 11$ a 12$ 

do do 1 oz. p. doz 35 

do do 2 oz. " 50 

do do 3 oz. " 75 

do do 4 oz. " 90 

do do 6 oz. " 1 00 

Huile de foie de morue, demiards 

p. doz 1 50 

Huile de foie de morue Wyeth's 

demiards p. doz 6 50 

do do p. gal 1 00 

Tresor de nourrice p. doz. 1 50 

Sirop Dr Coderre (5o;o) " 1 75 

Hop Bitters " 7 50 

> adway Ready Relief " 1 90 

Pain Killer " 1 90 

Fpicialite de M. Geo. Tucker, le guiris 
seur sauvage : 

Arrapaho ou Baume dj la Montagne 
Verte, Sirop botanique, Emplatre souve- 
raine de la Montagne Verte, Bonbons 
de chocolats indien, Petites Pilules de 
Pom me de Mai. Assortis : 

La doz 2 00 

La grosse 21 00 

En lotde 5 grosses 90 00 

So£cialit£s de C. D. Morin : 
Sirop du Prince de Galles $18 la grosse, 

$ 1 . 75 la doz. et $1 7 par 5 grosses et plus. 
Pastilles a vers $18 la grosse, $1.75 doz. 
Poudre de condition $6 grosse, 75c doz. 

Remedes Sauvages de J. E. P. Racicot, 

1434, rue Notre-Dame, Montreal. 
Prix pour les marchands et pharmaciens. 
Pilules magiques p. grosse $18 00 

Gouttes Royales, tonique 
Onguent Delorme 
Rhumatisme. Royales 
Huile V6ne>ienne 

SpScifique contre lever solitaire " 175 00 
Poudre tonique " 

Nervine 

Preparation tonique 
Sirop Pectoral, 2 onces 
" " 8 onces ' 



18 00 
18 00 
75 00 
36 00 



18 00 
18 00 
75 00 
18 00 
75 00 



CUIRS 

Cuirasem. No 1 B. A p.m. 

Cuirasem. No 2 B. A " 

Cuir Buffalo No 1 " 

Cuir Buffalo No 2 ^ 

Slaughter No 1 * 

Harnais 

Vache ciree mince 

Vache cir6e forte ] 

Vache sur le grain. ' 

Vache grain Ecossais 

Taure francaise 

Taure anglaise 

Taure canadienne en peau -.- 

Veau canadien '' ( 

Veau francais 

Vache fendue moyenne 

Vache fendue forte 

Vache fendue petite " 

Carton cuir canadien.... 

Cuir verni grained.. P- P ie d 

Cuir verni uni P; ( 1 D 

Cuirgraine' ' 

Mouton mince 

Mouton gpais 

Buff 

CHARBON DANS LES CLOS 

Stove p. 2000 lb 

Nut 

Egg 

Furnace 

Scotch Grate 

Sotch Steam p. 2240 lb a 

Lower Ports Steam. 3 75 a 

Blacksmiths p. 2000 lb6.00 a 

Amer. Cumberland " 6 25 a 
Lehigh " 6 00 a 



24 
21 
18 
17 
27 
32 
34 
32 
32 
36 
90 
67 
52 

65 

1 35 
22 
19 
16 
12 
18 
17 
16 
39 
35 
16$ 



6 00 
6 00 
5 75 

5 75 

6 00 

5 00 
4 50 

6 25 
6 50 
6 50 



HUILES 

Huile de morue T. N p. gl 45 

" de loup-marin raflin6e..- "52$a 57$ 

" paille "50 a 55 

" de lard, extra "' 75 

No 1 '• 85 

" d'olive pourmachine 1 00 a 1.10 

" a bouche " 00 

" " a lampion 1.00 a 1 10 

" de sparmaceti 1 50 a 1 75 

" debaleine " 00 

" p^trole.. p.char 16$ 

« » p. lot 17 

" amenc p. char. 22 

« p. 10 qrt. 23 

« p. 5 qrt. 24 

<• p. qrt 24$ 



LE PBIX COURANT 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

■lu Commerce, de la Finance, de V Industrie 
de la Propriiti foncitre el des Assurances. 
Bureau : No. 32. rue Saint-Gabriel, Montreal 

ABONNEMENTS: 

Montreal, un an $2.00 

Canada et Etats-Unis 1.50 

France tt- 12.50 

PubllS par 

La Societe de Publication Commerciale, 
J. Monier. Dlreoteur. 
Telephone Bell No 2602. 

Telephone Federal No. 708. 

MONTREAL. 12 SEPT. 1890 
L'EXPEDiriON DESANIMAUX 

Si l'on songe que le commerce 
d'exportation d'animaux vivants 
par Montreal ne date pas de plus 
de vingt ans et qu'il en est arrive 
a un chiffre de 15,000 a 20,000 te- 
tes de gros be nil par mois, on ver- 
ra qu'il n'y a pas pour Quebec, de 
desesperer d'avoir une part dans 
cet immense trafic, paice qu'un 
seul chargement a ete pris encore 
cette annee dans son port. C'est deja 
un progres, puis qu'aucun n'avait 
ete pris les annees precedentes. 

Ne perdons pae patience jsuppor- 
tons sans nous facher les railleries 
de Montreal, qui plus avancee 
que nous de ce cote, se croit sur 
de lenir chez elle ce commerce 
lucratif. L'avenir est aux perseve- 
rants. Continuons done a agiter la 
question et a etudier les meilleurs 
moyens d'arriver a la solution de- 
siree. 

II n'y a pas le moindre doute 
que l'embarquement, a Quebec, au 
lieu de Montreal, diminuerait con- 
siderablement la mortalite des ani- 
maux qui se fait sentir a pen pres 
exclusivement de Montreal a l'em 
boucbure du fleuve. C'est le man- 
que d'air et la chaleur qui produi- 
sent cette morlaiite. Du moment 
que le navire est arrive dans le 
Golfe, le grand air et la fraicheur 
des brises salee* de la mer suffi- 
sent pour la respiration des anni- 
maux qui, aupavavant, etouffaient 
dans leurs etroites cabanes. 

Diminuer la distance entre le 
port d'embarquement et le Golfe, 
c'tst done diminuer les causes de 
mortalite parmi les animaux et, 
par consequent, augmenter les pro- 
fits de ce9 expeditions. Qu'y a-t-il 
done qui puisse empecher les na- 
vires de venir charger a Quebec ? 
D'abord la routine ; on est habitue 
a remonter a Montreal et on y re- 
monte. Ensuite, les animaux sont 
a Montreal; et enfin, les mar- 
chands sont a. Montreal, et les ban- 
ques de Montreal esconiptent leurs 
traites avec les connaissements. 

II doit etre possible, a Quebec, 
de 1 utter contre Montreal sur ces 
points Les compagnies de chemin 
ue fer, a Montreal, ont d'immenses 
cours ou elles dechargent leurs 
trains d'animaux, et ou, se tien- 
nent les marches oxi les exporta- 
teurs viennent completer leurs 
achats. Car les exportateurs ache- 
tent beaucoup sur les marches de 
Montreal. II serait done necessaire 
que le Pacifique eut a Quebec un 
pare aux animaux ; on pourrait 
m£me assez facilement, vu la 
moindre valeur des terrains, faire 
ce pare assez grand pour qu'il put 
6tre en meme temps un entrepot et 
un lieu de repos pour les animaux 
fatigues deja par plusieurs jour- 



nees en chars, et qui, rafraichis et 
reposes par quelques heures de se- 
jour au pare, seraient beaucoup 
plus en £tat de supporter le voyage 
sur mer. 

C'est pour niver a, un resultat 
analogue que feu M. Sonecal avait 
concu le projet de faire de 1'ile 
d'Anticosti un pare entrepot pour 
l'expedition des animaux vivants, 
en connection avec la compagnie 
de navigation qu'il voulait former. 
Qui bee a assez de navires ; qu'il 
ait un bon et vaste pare pas trop 
loin des quais, et les expediteurs 
ne manqueront pas de l'utiliser. 

En second lieu, il faudrait que 
Quebec eut aussi des marchands 
exportateurs. Les tnarchandises 
vont au marche et il n'y a de mar- 
ehe que la, ou il y a des acheteurs. 
Les propri£taires de ranches au 
Nord-Ouest, les brasseurs d'Ontario 
qui engraissent des animaux avec 
le residu des brasseries et des dis- 
lilleries, n'exportent que fort rare- 
ment pour leur propre compte ; ils 
envoient des trains entiers d'ani- 
maux au marche et si Quebec avait 
un marche, il pourrait compter 
sur sa part de ces expeditions. 
Que quelques uns de ses commer- 
cants entreprenants — car, malgre 
qu'on en dise, il y en a encore a 
Quebec, ouvre la voie. et donne 
l'exemple ; les profits de ce trafic 
sont assez beaux pour tenter un 
homme intelligent et les banques 
de Quebec ne refuseront pas l'ac- 
commodation financiere que les 
banques de Montreal donnent si 
largement. Les affaires de ce com- 
merce se font presque au comptant 
et demandent infinitnent moin de 
delai pour les realisations que les 
operations des marchands de bois, 
la construction des navires, etc, qui 
emploient une grande partie des ca- 
pitaux des banques de Quebec. 

De cet examen rapide de la 
question, il resulte que Quebec n'a 
qu'a le vouloir pour obtenir sa 
bonne part du commerce d'expor- 
tation des animaux vivants; com- 
merce qui, outre l'activite qu'il 
donne au port, donne une impul- 
sion tres considerable au com mer 
ce des fourrages, et peut ainsi 
donner un marche local avanta- 
geux a, une partie cr nsiderable de 
la recolte de foin des campagnes 
de Quebec. 

Nous etudierons, dans un pro- 
chain numero, une autre branche 
de commerce d'exportation, dont 
le port de Quebec pourrait aussi 
obtenir sa part. 



UN BON CONSEIL 



Croyez-vous qu'aucune maison 
de gros voudrait achtter sur lea 
cotes fournie3 par un seul impor- 
tateur? Elles ont les cotes de tous 
les importateurs et les agents ; 
elles corsultent les juurnaux com- 
merciaux, les courtiers ; elles out 
leurs correspondants aux lieux de 
production et suivent le cours des 
marches. Voila comment elles 
achetent. Voila, comment vous de- 
vriez aeheter. Quelle idee avez- 
vous d'aller vous fourrer, tout con- 
fiant, entre les mains d'une grosse 
maison, en lui disant : " Me voila, 
Messieurs; je suis un pauvre mar- 
chand decampagne, ignorant, trop 
paresseux pour lire; prenez-moi 
co nme je suis et traitez-moi bien." 
Naturellement ils vous traiteront 
bien, mais comme ils sont dans le 
commerce pour faire de l'argent, 



ils en feront a vos depem ; c'est cc 
qu'ils comprennent par bien vous 
traiter. Et vous etes justemenl 
l'homme avec lequel ils tendront 
le* prix elev6s un mois apres que 
le marche" aura baisse, auquel ils 
passeront le stock hors de mode et 
sur qui ils se dechargeront de tout 
ce qu'ils ne peuvent veudre ail - 
leurs. Ils sont honnetes, mais ils 
sont hommes. Soyez un homme 
aussi. Ne regardez pas a une pias- 
tre e 1 demie ou deux piastres ; 
lisez un bon journal de commerce 
et tenez-vous au courart des prix 
du marche. Ne soyez pas l'esclave 
du marchand de gros. — {Grocery 

World.) 

1 «•» > ■ — 

LE SAUMON EN BOITE 

La statistique preparee par le 
Canadian Grocer sur la mise en 
boite du saumon dans laColombie 
Anglaise, indique que, cette annee, 
il y aura une diminution de 25,000 
caisses sur l'annee derniere, quoi- 
que les chiffres exacts ne soient 
pas encore connus. La quantite 
reste encore enorme ; elle sera 
d'environ 370,000 caisses contre 
395,000 l'annee derniere. L'annee 
qui se rapproche le plus de ces 
chiffres 1882, n'a donne que 249,000 
caisses. 

Le saumon a ete aussi abondant 
sinon plus dans les pecheries cette 
annee que l'annee derniere, on ne 
s'y attendait pas du tout car les 
annees de grande abondance 
comme l'annee derniere sont ge- 
neralement suivies d'une petite 
annee. Les fabiicants de conserve 
ne s'y etaient pas prepares etn'ont 
pas ete en mesure de preparer tout 
le poisson qui a ete pris. Le gou- 
vernement federal prend beaucoup 
de soins depuis quelque temps 
pour la protection et le progres de 
cette industrie et la grande abon- 
dance de 1890 est sans doute due 
aux efforts du gouvernetne.it. 

Voici les chiffres de la fabrica- 
tion annuelle depuis 12 ans. 

Annees Caisses 

1879 37,394 

1880 61,156 

1881 173,800 

1882 249,400 

1883 177,412 

1884 138,947 

1885 107,088 

1886 163,004 

1887 204,000 

1888 170,000 

1889 395,000 

1890 (estimation) 370,000 

Ces rapports ont ete obtenus de 
16 fabriques sur le fleuve Fraser, 
de 3 sur la Maas,de 1 sur la Nimp- 
kish, de 3 sur le Rivers Inkt et de 
6 sur la Skeena. 

{Canadian Grocer.) 



LE LARD SALE D'ARMOUR 

M. James Allen, le representant 
au Canada de la maison Armour 
de Chicago, est alle a Ottawa ces 
jours-ci discuter avec le departe- 
ment des douanes la classification 
du l&rd entre par l'importateur 
comme '' Mess fork " et que l'on 
pretendait etre du ' Clear Pork. " 
La difference entre les deux classi- 
fications se chiffre, vis-a-vis la 
douane, par une difference de $3.00 
par baril. 

D'apres les derniers amendements 
au tarif, le '' Mess Pork " ou gros 
lard fait de quartiers nou pares de 



gros cochon dont pas plus de seize 
au baril, paie un droit de lie la 
livre, soit $3.00 par baril de 200 
livres net, tandis que tout autre 
lard paie 3c par livre ou $6. par 
barii. 

Le gros lard est surtout consom- 
me dans les chantiers de bois et 
les commercants de bois ont fait, 
a 1'epoque, de vives protestations 
contre l'augmentation du droit 
qui, precedemment n'etait que $2. 
par baril. Ils se plaignaient aussi 
qu'il leui etait desormais impossi- 
ble d'acheter le " Clear pork " 
americain, lard desosse qui natu- 
rellement, rend beaucoup plus au 
baril que le " Mess " ou tous les 
os sont restes sauf les epaules et 
les jambona. 

La maison Armour qui faisait 
precedemment un commere enor- 
me de salaisons avec le Canada, 
commerce qui avait ete presque 
mine par le nouveau tarif, s'est 
mise a fabriquer un autre genre de 
lard qui, quoique desoss6 dans la 
definition du "Mess Pork" donnee 
p&r le tarif. 

" Lard en baril, sale, fait des quartiers 
de gros cochon », apres separation des 
jambons et des epaules et ne contenant 
pas plus de seize morceaux au baril du 
poids de 200 lbs, un centin et demi la 
livre, le baril entrant en franchise : 

Le nouveau lard mis sur le mar- 
che par la maison Armour est de- 
sosse, par consequent doit etre 
classe comme '' Clear Pork," mais 
il remplit aussi les conditions don- 
nees plus haut pour etre admis 
comme "Mess Pork" et il a ete 
entre comme tel, a la douane. 

Quelques percepteurs de douane 
ont proteste contre cette entree, ila 
ont pretendu que ce lard etait du 
" Long clear," e'est-a-dire des 
cotes entiers, poitrine et flanc d'un 
seul morceau, et que ce n'etait que 
grace a cette supercherie qu'on 
avait pu les couper de maniere a 
ce que, meme desoss6s, seize mor- 
ceaux Assent le poids d'un baril: 
200 lbs. 

Sur la demande de M. James 
Allen, la question a etesoumiseau 
deparlement a Ottawa, et le depar- 
tment vient. nous dit M. Allen, 
de prendre une decision conforme 
a ses pretentions. Desormais, done, 
le •' Long Clear " d'Armour pourra 
etre importe comme "Mess " pour- 
vu qu'il n'y ait que seize morceaux 
au baril. 



LA STENOGRAPHIE 

En raison de l'usage de plus en plus 
frequent de la stenographic dans les 
bureaux des hommes d'affaires de notre 
6"poque, et reconnaissant les services 
que cette ■' ecriture rapide " rend chaque 
jour, nous approuvons de toutes nos for- 
tes l'idee de la faire enseiguer dans tou- 
tes les 6cole.s secondaires ; colleges clas- 
siques ou commerciaux ; academies, etc. 
La stenographic est l'e"criture de l'ave- 
nir et nous devrions mettre la genera- 
tion qui grandit et nous remplacera 
dans quelques annees, a meme d'utiliser 
seq services. C'est par consequent avec 
plaisir que nous reproduisons l'article 
>uivant du " Stiaoyraphe Canadien : 

ENSEKSN'ON'S LA Hl'ENOGRAPIUE 

Elle sera, dans peu d 'annees, 
aussi necessaire, aussi indispen- 
sable que la connaissance de nos 
deux langues officielles. Dans les 
professions liberates comme dans 
le commerce, on comprend chaque 



8 



LE PRIX COERANT 



jour davantage Futility de Pecri- 
ture abreviative, de cette ecriture 
aussi rapide que la parole, et l'on 
eait que, aujourd'hui, la stenogra- 
phic, au Canada, ne sert plus seu- 
lement dans les cours de justice et 
autour des tribunes, mais qu'on 
l'utilise dans tout bureau 

Et. grace a la methode Duploye, 
]a stenographic est devenue une 
ecriture aussi facile a apprendre 
. que n'importe quelle autre. 

Les progres de la stenographic 
.sont tels que certains "stenogra- 
phes officiels " en ont pris ombrage. 
Craignant de voir l'espece de mo- 
nopole qu'ils ont exerce pendant 
un certain nombre d'ann^es, grace 
a leur nombre restreint, leur 
echapper, ils n'ont cr.u mieux faire 
que de tenter de decourager les 
- jeunes en ecrivant, dans quelques 
journaux, que la stenographic est 
une science extraordinaire et qu'il 
faut, pour Papprendreafond, pour 
la pratiquer avec avantage, etre 
doue de talents non moins extra- 
ordinaire. C'est de l'exageration. 

Comme nous l'avons deja dit, il 
n'y a guere plus de signes dans la 
stenographic que de lettres dans 
l'alphabet : vingt-six lettres, vingt- 
neuf signes stenographiques. On 
apprend ceux-ci aussi vite que 
celles-la. Voila pour ecrire. 

Quant a relire ce qu'on a steno- 
graphic, il faut compter qu'on a 
entendu ce qu'on ecrit et qu'on se 
le rappelle vite : les phrases nous 
reviennent d'elles-memes a la me- 
moire. Bref, la stenographic s'ap- 
prend et la stenographie Duploye, 
tout le monde le reconnait, s'ap- 
prend facileinent et certains stdno- 
graphes ont tort de pretendre 
qu'eux seuls pouvaient apprendre 
la stenographie et qu'un petit 
nombre d'autres seulement pour- 
ront faire comme eux, pourvu 
qu'ila soient aussi bien doues 
qu'eux. 

Mais ces stenographes ont raison 
sur un point. Ils sont dans le vrai 
quand ils disent qu'il leur a fal- 
lu faire des etudes speciales et 
sacrifier encore trois ou quatre 
annees apres leur cours clas- 
sique pour arriver a stenographies 
aussi vite qu'il le faut pour ser- 
vir dans les cours de justice ou 
au parlement. Si on commence a 
apprendre la stenographie apres 
qu'on a appris tout le reste, c'est 
un nouveau cours a faire, moins 
long que le premier, sans doute, 
mais tres long quand meme, pour 
la stenographie seule, si Ton con- 
sidere que, dans le premier cours, 
on a appris plusieurs sciences a la 
fois. 
11 en est ainsi de la musique et de 
tout autre art. Mais, si l'eleve etu- 
die la musique en meme temps 
que ton cathechisine sa grammai- 
re, son histoire, sageographie, son 
arithmetiquo, etc., il apprendra la 
musique aussi vite que tout le res- 
te. De meme pour la stenographie. 
C'est pourquoi nous disons: Ensei- 
gnons la stenographie. 

Oui, enseignons la stenographie 
a l'enfant et n'attendons pas qu'il 
soit devenu jeunehomme, qu'il ait 
termine sea etudes, pour lui faire 
apprendre un art qu'il faudra que 
les enfants d'aujourd'hui sachent 
quand ils quitteront les classes. 

M. F. U. Cauchon, president de 
l'Union des Ecoliers Stenographes 
de Doudeville (France) dans un 
article qu'il nous adressait et que 
nous avons public en mai, 1889, 



peut amener aavouer ses torts, une 
personne qui se dit franchement 
l'adversaire de la stenographie et 
que cette personne " est ce beau- 
coup preferable a un individu que 
les oeuvres de progres laissent ab- 
solument insensible. " 

M. Cauchon. qui a l'experience, 
voulait sans doute, dans Particle 
qui ecrivait pour le Stenographe 
Canadien. nous faire com prendre 
que, dans notre ceuvre de propa- 
gande de la stenographie, nous 
reucontrerions des indifferents, les 
pires ennemis de tout progres. 
Nous en avons rencontre ; mais 
nous comptons bien ne pas trouver 
d'indifference chez les maitres de 
l'education. 

Au commencement de notre qua- 
trieine demi-annee, nous adres- 
sons notre journal a tous les di- 
re cteursde nos inaisons d'educa- 
tion. C'est un peutard, diront quel- 
ques-uns mais nous avons notre 
excuse.. II se publie tant de jour- 
naux, tant de publications periodi- 
ques, que nous avons voulu assu- 
rer l'existence du Stenographe 
Canadien avant de Foffrir a l'au- 
torite. C'est aujourd'hui chose 
faite. 

Notre petit journal mensuel a sa 
vie assuree, grace a l'encourage- 
ment de ceux qui savaient la ste- 
nographie quand il a fait son ap- 
parition et des jeunes qui ont vou- 
lu apprendre l'art abre\iatif 11 a 
fait des stenographes, mais il ne 
saurait sans le concours des auto- 
rites, profiter au grand nombre. 
Le Stenographe Canadien donne 
ses legons a, ses lecteurs : mais pour 
renconirer les besoins prochains 
des professions et du commerce, 
en ce qui regarde l'ecriture, pour 
que la prochaine jeunesseinsiruite 
soit a la hauteur de sa tache, il 
faut que les maitres s'en melent. 
C'est pourquoi nous repetons : 
Enseignons la stenographic 

Ou; enseignons la stenographie 
aux enfants, aux eleves, dont 1 'in- 
telligence, en se developpant, ra- 
masse tout presque sans qu'iis 
s'en appercoivent. 

Dans nos principales maisons 
d'education la stenographie Du- 
ploye est enseignee depuis plu- 
sieurs annees, car nous rencon- 
trons tous les jours des homines 
d'e profession ou de commerce qui 
nous disent l'avoir etudieeau col- 
lege. Les Freres de la Doctrine 
Chretienne enseignent aujourd'hui 
la stenographie Duploye dans 
presque toutes leurs academies et. 
comme leurs freres ont fait en Fran- 
ceils contribuent pour laplusgran- 
de part au succes dctetle methode 
superieure, au Canada. Mais nous 
croyons que, dans toute ecole, on 
commence trop tard a enseigner 
la stenographie : i n derniere annee 
ou a peu pre.s. C'est sans doute ce 
qui fait que ceux qui l'ont etudiee 
au college, ne la possedant pas a 
fond quand ils ont quitte les clas- 
ses, n'ont pas continue a l'ecri- 
re ont fini par l'oublier. Sans 
doute. son usage n'etait pas aussi 
repandu qu'aujourd'hui : mais ils 
auraient pu s'en servir, dans la 
clericature professionnelle oucpm- 
merciale, si elle leur eut ete ensei- 
gnee d'une maniere aussi complete 
que tout le reste. 

Dans quelques annees, qu'on ne 
l'oubiie pas, il faudra, pour servir 
dans n'importe quel bureau, sa- 
voir la stenographie et ceux qui 
ont charge de l'instruction ne doi 



aujourd'hui. de la stenographie 
une de3 sciences obligatoires de 
l'enseignement. 

Que l'on commence a enseigner 
la stenographie a l'enfant des qu'il 
saura lire et qu'il commencera a 
eciire. Qu'on lui montre les signes 
stenographiques en mSme temps 
qu'on lui apprend a ecrire les let- 
tres ; qu'on lui montre a relier ces 
signes en memes temps que les 
lettres auxquelles ils correspon- 
dent; plus tard, quand il com- 
mencera a connaitre son orthogra- 
phe et les regies de sa grammaire, 
on lui apprendra que, en stenogra- 
phie, on ne s'occupe ni de gram 
maire, ni d'orthographe, mais que 
l'on ne tient compte que des sons. 
Ensuite, avec la lecture du manus- 
crit, viendra le dechiffrement de 
la stenographie. De cette facon l'e- 
leve apprendra la stenographie sans 
efforts et, partant, sans lassitude, 
graduellement comme toutes les 
autres matieres, et la pratique qu'il 
en fera en classe lui fera acquerir 
toute la vitesse d'ecriture et de 
lecture possible a la main la mieux 
exerc^e. Bref au sortir des classes, 
l'eleve pourra stenographier n'im 
porte quelle discour^, car il sesera 
aussi familliarise avec les. abre- 
viations stenographiques, qui vien- 
nent d'elles-rngmes quand on con- 
nait bien la stenographie. 

Quand aux ecoles du soir, on 
pourra y enseigner la stenographie 
avec avantages aux plus jeunes 
eleves. Ce sera aux professeurs a 
juger du besoin d'un chacun de 
savoir l'ecriture abrevi itive. 

Nous esperons que les maitres 
de l'enseignement prendront en 
consideration ce que nous croyons 
devoir leur suggerer, en pre- 
sence du progres rapide de la ste- 
nographie et, par suite du besoir. 
qu'aura tout jeune homme instruit 
de la savoir avant la fin du dix- 
neuvienie siecle. 

ASSOCIATION DES EPICIERS 



MM. J. M. Dufresne, John Ro- 
bertson, S. Demers, Ed. Elliott, 
John Johnson et George Graham. 

Pour vice president : 

MM. 0. Ricard. John Robertson, 
S. Demers, Ed. Elliott, J. M. Du- 
fresne, John Johnson et L. M. 
Soucy. 

Pour secretaire honoraire : 

MM. S. Demers, S. D. Vallieres, 

A. D. Fraser. Thos Gauthier, W. 
Corbeil, J. O'Shaugnessy, H. Ga- 
riepy, P. B. Menard. 

Pour tresorier: 

M. James E. Manning. 

Pour membres du comite: 

MM. A. D. Fraser, John Robert- 
son, Geo. Graham, John Johnson, 
Z. Gascon, B. Connaughton, Ph. 
Desormiers, J. O'Shaughnessy, 0. 
Desjardins, Ed. Elliott, N. Colin, 
N. P. Laverty, S. D. Vallieres, John 
Scanlan, Thos, Gauthier, M. Dela- 
hanty, S. Demers, Geo. Hayes, P. 

B. Menard, M. Strong, L. M. Soucy, 
I. A. Daoust, 0. Ricard, J. C, Mar- 
chand, H. Gariepy, A. F. Graham, 
W. Corbeil, J. M. Dufresne, M. Kil- 
kerry, J. T. Watson, J. C. Camp- 
bell. 

Et apres quelques explications 
entre MU. B. Connaughton, Thos 
Gauthier, A. D. Fraser et auties, 
l'assemblee s'est ajourn^e. 



disait que, par les arguments, on I vent rien negliger pour faire des 



Assemblee mensuelle tenue au 
Mechanics Hall le 4 septembre 
1890. 

M. Alex. D. Fraser, president, au 
fauteuil. 

Etaient presents, MM. James E. 
Manning, B. Connaughton, S. D. 
Vallieres, Ths Gauthier, S. Demers, 
L. M. Soucy, P. B. Menard, 0. 
Ricard, J. O'Shaughnessy, Z. Gas- 
con, H. Gariepy. 

Le proces-verbal de la derniere 
assemblee est luet approuve. 

II i st proj ose par M. 0. Ricard, 
seconde par M. S. D. Vallieres, que 
M. Z. Gascon, epicier, No. 1233 rue 
Ontario, soit elu membrede l'asso- 
ciation. Adopte. 

Propose par M. Thos Gauthier, 
seconde par M. Jamts E. Manning, 
que MM. Phileas Desormiers, epi- 
cier, coin des rues Dorchester et 
St. Urbain, et J. C. Campbell, 2098 
Ste. Catherine, soient el us membres 
de l'association. Adopte. 

Sur motion de M. Gauthier, se- 
conde par M. Demers, M. S. D. 
Vallieres et J. Shaughnessy, fu- 
rent nommes auditeurs et charges 
de verifier les comptes du tresorier 
avant la prochaine assemblee. 

Puis il fut procede a la mise en 
nomination des candidats pour les 
differentes charges de l'association ; 
le vote devant avoir lieu le premier 
jeudi d'octobre. 

Ont 4t6 mis en nomination les 
messieurs suivants : 
Pour president: 



On signale la decouverte sur les 
bords de la mer Caspienne, d'une 
nouvelle plante textile, appelee 
dans le pays Kanoff, qui, par boh 
abondance, son bas prix, sea pro- 
prietes remarquables, paraft des- 
tinee a faire bientot une rude con- 
currence au jute. La filasse est 
souple, ^lastique, brillante, d'une 
grap.de force de resistance et elle 
se prete bien a la teinture. Comme 
force de resistance elle est supe- 
rieure au chanvre et elle est plus 
legere. 

. «■» 

EPICERIES 

La fabrique de conserve de M. 
D. W. Douglas, a St-Jean est en 
pleine operation depuis quelquea 
jours. 

Le stock de melasses des Bar 
bades sur le marche de Montreal 
est a peu pres la moitie de celui de 
Septembre 1889. 11 y a un an, le 
prix en gros etait de 49c; aujour- 
d'hui, il est de 34c. 



Les fabricants de savon d'On- 
tario se sont reunis a London, sa 
medi dernier, pour a'entendre sur 
leurs listes de prix. Les fabriquea 
de Toronto, Brantfort, Hamilton, 
Gait et Woodstock etaient repre- 
sentees. 

Une des meilleures maisons de 
Cognac, la maison Alexandre Ma- 
tignon & Cie, a sur le march6 quel - 
quescaisses d excel lente fine Cham 
pagne que nous pouvons recom- 
mander a nos lecteurs M.' James 
Allen, No 6 rue St Nicolas, est le 
reprtMentant de la maison au Ca- 
nada. 



. Les fruits en boite ue la Cali- 
fornie vont Stre desormais empa- 
quetes dans des boites en ferblanc 
soudees a l'exterieur. Cette me- 
thode a ete adoptee dans le but de 
regagner l'admission sur les mar- 
ches d'Allemagne oil le gouverne- 
ment avait interdit. pour raison de 
sante publique, Pimportation des 
boites de fruits soudeea a Pint4- 
rieur. 



LE PRIX COURANT 



La France qui, autrefois, n'ache- 
tait que fort peu de raisins sees de 
Corinthe est aujourd'hui le princi- 
pal consommaleur de cet article 
avec lequel on fait le " vin de rai- 
sins sees " qui rem place dans la 
consommation le veritable vin de- 
venu tiop rare et trop cher pour 
les classes pauvres depuis que le 
phyblosera exerce sts ravages. 
L'annee derniere, la France a 
achete' 50,000 tonnes de "Currants" 
et cette annee «a consommation va 
atteindre 85,000 tonnes. Les ap- 
parences de la recoite sont bonnes 
et si rien n'arrive, on lvalue le 
rendement entre 140,000 et 150,000 
tonnes. De sorte que, si la France 
achete autant en 1890-91 que cette 
annee, elle prendra a elle seule 
pres des deux tiers de la recjlte. 



— «•» 



RENSEIGNEMENTS COMMERCIAUX 

DEM ANDES DK SEPARATIONS DE BIENS 

Dame Marie Appolline Angedine Bois- 
seau, Spouse de M. Alfred Masse\ com- 
mercant, de Montreal. 

Dame Virginie Richard, Spouse de M. 
Joseph Massed commercant, de Ste An- 
gele de Laval. 

DIVIDENUES 

Dans l'affaire de Lagrenade Beau- 
champ & Cie ; premier et dernier divi- 
dende payable a partir du 22 septembre. 

CURATEURS 

M. Napoleon Matte a £te nomme" cura- 
teur a la faillite de M. Frs Bouchard, de 
de St Fedicien. 

MM. F. X. Bilodeau & Wm. Renaud 
ont et6 nommes curateurs a la hdllite de 
Mile Henriette Mou*seau. 

MM. Bilodeau & Renaud ont e^ notn- 
m6s curateurs a la faillite de M. Louis 
Rotert 

FAILLITES 



Ventks DE STOCKS 

Montreal. — II. Brouillet & Cie, gpiciers, 
vente par encan le 15 ceptembre, sur les 
lieux, No. 115 rue ^St Dominique, par 
Marcotte a freres. 

Louis Robert, marchand tailleur, bar- 
bier, etc., vendu a l'ancan le 18 septem- 
bre, chez marcotte & freres, 95 rue St- 
Jacques. 

Loui at villi: — L. H. Mineau, banqnier, 
etc., vente a l'ancan de droits miniers, 
d'actions et de mobilier ; le ler oetobre 
1890, par Marcotte & freres, au No 7 c6te 
de la Place d'Armes. 

St Angelle de Laval. Joseph Masse, ma- 
nufacturer de chaussure, vente a l'an- 
can, a la manufacture, le 16 septembre, 
a 10 h, a. m. 



EN LIQUIDATION 

Dans l'affaire de 

ALFRED DESMARAIS, 

Marchand General de l'Af-somption, l'.Q. 



AVIS DE FAILLITE 



Dans l'affaire de 

P. A. DONAIS, marchad-tailleur, de la 
ville de Sainte-Cunegonde, 

Failli. 

Les soussignes vendront par encan pu- 
blic, en bloc, LUNDI, le 15 8EPTEM- 
BRE, 1890, a 11 heures a.m., a leur salle, 
no 95 rue St-Jacques, tout l'actif mobilier 
da dit " 
savoir : 



failli, en 2 lots, com me suit, 



Ceux de nos abonnis qui disireraient 
avoir des informations precises sur les cau- 
ses de faillite, les principaux creanciers, la 
perspective de dividendes et le caraclbre d'un 
commercant en faillite, pourront s'adresser d 
MM. Cliaput Freres, agence commerciale, 10 
Place d'Armes, Montreal. 

Ste Ferdinand d'Halifax.- M. France 
Binette, voiturier, a fait cession de ses 
biens a la demande de La Banque Ra- 
tionale. 

Quebec. — M. A. F. Weippert, Spicier, a 
fait cession de fes biens. 

Montreal. — James Roberts, restaura- 
teur, a fait cession de ses biens a la de- 
mande de M. H. A. Bertram. 
Passif environ $5 700. 
Assembled des creanciers le 12 sep- 
tembre. 

Wm. Donahue & Arthur Birks, ( Wil- 
liam Donahue & Co) epiciers en gros ont 
fait cession a la demande de M. John 
Pinder. 
Passif environ $80,000. 
Assembled des creanciers le 17 sep- 
tembre. 

MM. Bos86 & Lee, navigatenrs ( Her- 
bert K. Lee Charles L. Bosse & H. J. 
Kavanagh) ont fait cession a la deman- 
de de M. Eusebe Lussier. 
Passif environ $10,000. 
As-amblee des creanciers le 19 sep- 
tembre. 

St Henri. — M. Eme>i Lacasse a fait 
cession a la demande de Calixte Choui- 
nard. 

St I-idore (Laprairie). — A. Raphael 
Bourdeau, magasin general a recu une 
demande de cession de la part de MM. James Wkight, 
Hudon Hubert * Cie. Ggrant. 



Monsieur Desmarais ayant recu un 
bonus de 13000 00 de la Corporation du 
village de l'Assomption, pour manufac- 
turer les chaussures au dit village de 
l'Assomption, pourvu qu'il abandonne 
son commerce comme marchand gene- 
ral, en consequence nous sommes requis 
par le dit A. Desmarais, de 

Vendre par Encan Public, 

AUX SALLES DE 

MM. MARCOTTE & FRERE 

ENCANTEURS 

No. 96, Rue St-Jacques, Montreal 

MERCREDI 

le 17eme Jour de Septembre 
courant, a Midi, 

tout son stock d'apres inventaire comme 
suit : 

Marchandises seches $5566.14 

Epiceries 410.94 

Quincailleries 358.08 

Chaussures 223.61 

Papeteries 185.80 

Vaisselles 46.53 

Fixtures de magasin 35.10 

$6826.10 



Lot no 1. Stock suivant 

inventaire $2,766.98 

Fixtures 184.50 

$2,951. 48 

Lot no 2. Dettes de li- 
vres 513.99 

$3,465.46 

Le magasin, no 3185 rue Notre Dame, 
sera ouvert Samedi, le 13 >Se itembre, 
pour l'inspeetion du stock. 
L'inventaire est au bureau du curateur. 
Pour plus amples informations s'a- 
dresser a 

CHS. DESMARTEAU, 

Curateur 
No 1598 rue Notre -Dame. 

MARCOTTE FRERES, 

Encan teurs. 



'^^^SSSSSBKKBtM 



FARINE 

Grains et Previa 

Gruau Pot Barley 

Son et Grue 
MonKSe de Bl^-d'Inde 



Sucre d'Erable 



AVIS DE FAILLITE 

DANS L'AFFAIRE DE 

JOSEPH MASSE, 

Manufacturer de chaussures de Ste-An- 
gele de Laval, Faii.li. 

Le sou-sign^ vendra par encan public 

Mardi, le 16 Septembre, 1890 

& 10 heures a.m., en bloc, tout l'actif mo- 
bilier de la faillite, comme suit, savoir : 

Stock de cuir $330 68 



chaussures. 
Machines 

Fournitures et garnitures., 



638 4 7 

436 00 
336 07 



$1,741 22 

201 (i.i 

Dettes de livres et billets 1,724 16 



Meublees de menage. 



Le tout sera vendu en bloc d'aprcs in- 
ventaire. Conditions : $1000 00 comptant 
sur adjudication, la balance un billet 5 
4 mois endoss6 & la satisfaction des ven- 
deurs, plus interet au taux de 7 p,c. par 
an. L'inventaire peut £tre vue en nos 
bureaux, Jeudi et Vendredi, les 11 et 12 
du courant. Le magasin sera ouvert A 
l'Assomption, les 15 et 16 courant pour 
inspection. 

Pour autres informations, s'adresser a 

BILODEAU & RENAUD, 
COMPTABLES, 

15, Rue St-Jacques, Montreal. 
MARCOTTE FRERE, 

Encaiiteurs. 



$3,666 38 

Les dettes de livres seront vendues 
s^parement. 

La vente aura lieu a la manufacture 
du failli, a Ste-Angele de Laval. 

Pour toutes informations s'adresser a 

CHAS. DESMARTEAU, curateur, 
1598 rue Notre-Dame Montreal. 



Jambons et viandes fumees 
Lard Short Cut et Mess 
Saindoux, seaux et chaudierea 

A (SSI 

Moulanges a avoine et a ble" 

Pierre a moulanges 

J. B. Renaud & Cie 

72 si 83 

RUE ST-PAUL - QUEBEC 



POISSON 

Derniers Arrivages 

Hareng du Labrador, quarts et demi- 
quarts de.s meilleures marque-. 
Mi. rue Verte Nos. 1 et 2 et large. 
Morue Seche. 

Saumon du Labrador, Nos. 1 et 2. 
Truite Nos. 1 et 2. 
Huile de Morue et de Loup Marin. 

GEO. TANGUAY 

MARCH AND DE 

Farines, Grains, Lard, Sain- 
doux, etc. 

COIN' DES 

Rues Arthur, Bel! et Leaden nail 

Basse-Ville, Quebec 

F.Kirouac&Fils 

March ands de 

Fleur, Grain, Sel, Gruau 
Barley, Huiles, Poisson 

Saindoux, Lard, etc. 

COIN DES RUES 

St-Pierre et St-Andre 

Basse- Ville, Quebec. 

Correspondunce sollicitge. 



VALENTINE, 

Encanteur, 



Trois-Rivieres. 



Federal Telephone Co'y 

INGENIEURS et FABRICANTS 
de toutes sortes 

d Appareils Telephoniques. 

Estimfis fournis pour la pose de lignes pri- 
vies, de bureaux < t rSseaux locaux 
et d'Cchanges. 

Seuls manufaeturiers au Canada du 

Telephone Systeme " LAW " 

le plus parfait systeme de telephone. 



L. B. LAFIERRE 



MAGASIN DE 



CHAUSSURES 

No. 60i 

Rue St- Dominique, Montreal. 

L. B. L. a le plaisir d'annoncer A ses D< m- 
breuses pratiques qu'il vient de s'aUac>-3r les 
services d'ouvriers capables, et qu'il osi 6re, 
par la qualite du cuir, la bonle et I'glegancc 
de l'ouvrage, continuer a mfiriter une bonne 
part de leur patronage. 

^^Ilcontinuera a seeha -ger du rgparage, 
qui sera fait avec soln et promptitude. 



Wm. Cassii.s, 

President 



DROUIN FRERES &, Cie 

Successeurs de O. DrouinA Fils 

ICPTCIERS en Gros 

et Manufacturers de 

Vinaigre et Marinades 

Uos. 27 et 29, Hue Smith 

St-Roch, QUEBEC. 
Kpeciallt6s: Tabao eu feuilles et Vinaigre. 
Correspondauce sollicitfie. 




Sources St-Leon. 



L'hotel de ces celebres sources es 
maintenant ouvert an public. Situe" su 
le bord de la Riviere du Loup, an milie 
■ paysa^e pittoresquc, amelior^ e 



d'un 



embelli, poss^dant tons le- jeux et aniu 
seiuents chanapetree, il offr? tout le bien 
6tre possible. Sa cuisine est sons la di- 
rection d'un chef de premier ordre; il y 
a aussi musique orchestrate an diner. 

C'est le rendez-vous de.s families et 
pas untouriste a'oublied'y sejourner. 

La riviere e t poissonneuse et le canot- 
tage sur ses bords ombrag^s est majjni- 
ii<)ue. Ces sources sont surtout c»51ebres 
par les cures nierveilleuses dedyspepsie, 
rhnmatismes, mal de rognons, etc, ope- 
res | ar leurs eaux, que les mgdecina d& 
clarent poss^der des propri^tes 6ton- 
nautes. Elles sont en Ameriqne, les seu- 
lea rivales des eaux si renomm^s de 
Vichy. Tons les maiade.,, tous les ama- 
teurs dafarniente et tons ceux qui ont le 
hbSoin de se reposer et de refaire leurs 
forces devraient y aller passer quelques 
eemaines. 

Lei conditions sont moderns. S'adres- 
ser au No 54 Carre Victoria, a Montreal 
ou augerant, 

A. Tuomas, Source St Leon, P. Q. 



10 



LE PRIX COtfRANT 



NOS PRIX COURANTS 



BOIS DE SERVICE 
6 a 16 pieds, 



Pin. 

fouce strip shipping cull, 
, 1^ et 2 pees. " 

pouce .shipping cull sidings 
i, U et 2 pees. " " 

pouce qualite marchande 
i, 1£ et 2 pees. " 
pouce mill cull, strip, etc. 
J,liet2pces. 
pouces mill cull sidings 
i, 1J et 2 pees. " " t 

3 pouces mill cull 

" bois clair ler qualite 
Epinette. 
1 pouce mill cull 5 a 9 pouces 

1J, L}et2pces. " 
3 pouces mill cull, 
1, li, 1£ et 2 pees, qualite march. 
Pruche 
2 et 3 pouces 
Colomhages en pin, 2x3, 3x3et3x 4— aux chars 
Lattes — lere qualite 

2e " 

Bardeaux pin XXX 16 pouces 

" XX 
" X " 

lere qualite 18 pouces 

« 2e 
Bardeaux cedre XXX 16 pouces 

XX 
X 
Bardeaux pruche marchande 

Charpente en pin 
de 16 a 24 pieds- 3 x 6 a 3 x 11 
de 25 a 30 " 
de31a35 " 

de 16 a 24 " — 3 x 12 a 3 x 14 
de25a30 ■' 
de 31 a 35 " 

Bois carri — pin 
de 16 a 24 pieds— de 5 a, 11 poucep carre 
de 25 a 30 " 
de 31 a 25 " 

de 16 a 24 " — de 12 a 14 pouces carre 
de25a30 " 
de 31 a 35 " 

Charpente en pruclie. 
de 17 a 30 pieds jusqu'a 12 pouces 
Charpente en Epinette 

" en Epinette rouge 



le M $11 00 

" 12 00 

" 15 00 

" 00 00 

" 20 00 

" 25 00 

" 8 00 

" 10 00 

" 10 00 

" 11 00 

'* 8 00 

" 6 00 

" 9 00 

" 10 00 

" 9 00 

" 12 50 

9 00 

10 00 

1 70 

" 1 40 

" 2 90 

" 2 40 

" 1 50 

" 3 00 

" 1 75 

2 90 

2 40 

1 50 
2 00 

16 00 

18 00 

21 00 

18 00 

20 00 

" 22 00 

17 00 
19 00 
21 00 

19 00 

21 00 

23 00 

15 00 
18 00 

25 00 



1 00 
00 00 
00 00 
18 00 
30 00 
35 00 
00 00 
00 00 

11 00 

12 00 
10 00 
00 00 

10 00 

11 00 
10 00 

13 50 

10 00 

11 00 
00 00 
00 00 
00 00 

02 50 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
02 50 
00 00 
00 00 

00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 

00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 

00 00 
00 00 
30 00 



BOIS DURS 



leM. 



Acajou da 1 a 3 pouces le pied 

Cedre rouge \ pouce 
Noyer noir 1 a 4 pouces 
Noyer noir 6 x 6, 7 x 7, 8 x 8 
Cerisier 1 a 4 pouces 
Frene 1 a 3 pouces 
Merisier 1 a 4 pouces 
Merisier5x8,6x6, 7x7,8x8 
Erable 1 a 2 pouces 
Orme 1 a 3 pouces 
Noyer tendre 1 a 2 pouces 
Cotonnier 1 a 4 pouces 
Bois blanc 1 a 4 pouces 
Chene 1 a 2 pouces rouge 
" „ blanc 

Plaquage (veneer x) : 

Uni, 

Francais, 

Americain, 

Erable pique, 

Noyer noir ond6, 

Acajou (mahogany) 



22 a 24 

10 a 12 

10 a 14c 

12 a 13c 

... . 8 a lOo 
21 00 a, 22 00 
20 00 a 25 00 
20 00 a 25 00 
25 00 a 30 00 
20 00 a 25 00 
25 00 a 30 00 
40 00 a 45 00 
18 00 a 22 00 
20 00 a 25 00 
40 00 a 45 00 



par 100 pieds 

la feuille 
«( 

le pied 



90 a 1 00 
15 a 25c 
a 18c 
a 5 c 
a 5c 
a 10c 



15 
00 
05 
08 



SGIENTIFICAMERIGAN 

ESTABLISHED 1845. 



Is the oldest and most popular scientific and 
mechanical paper published and has the larKest 
circulation of any paper or its class in the world. 
Fully illustrated. Best class of Wood Knirrav- 



A. RENAUD 



ARCHITECTS & BUIIDERC 
Edition of Scientific American. W 

A ereat success. Each issue contains colored 
lithographic plates of oountry and olty residen- 
ces or public buildings. Numerous engravings 
and fullplans and specifications for the use of 
such a. contemplate bnUdinr Price «2^ a year. 
15 cts. a copy. MUNN * CO., PUBU8H1K8. 



MARCHAND DE 



Bois de Sciage et de Charpente 

184 RUE PANET 

Prijs de la rue Ste Catherine, Montreal. 



Dupre Freres 



MARCHANDS DE 



Bois de Sciage et de Charpente 

834 RUE STE-CATHERINE 
Pres de la rue Fullum - Montreal. 



Toujours en main : — Pin, Epinette, Pruche 
Bois blanc,* Bois embouvetfi de toute gpais- 
seur, Bardeaux sci 6s et fendus, Lattes, Mou- 
lures et Bois de Charpente. 



JOSEPH PAQUETTE 

MANUFACTURER DE 

Portes, Chassis, Jalousies, Architraves 

Moulures de tous genres, et toute 

espece de travaux & la piece 

Bureau : S®€5, rae> Craig 

Fabrique : 12 a 22, rue Perthuis 

MONTREAL. 



I. Frefontaine 



MARCHAND DE 



Bois de sciage 

CHARPEN1E 
BARDEA UX LA TTES 

Etc, Etc, Etc. 

Coin des rues Vinet et Canal, 
MONTREAL. 



THIBODEAU & BOURDON 

No. 1203 RUE STE-CATHERINE 

Coin de la rue Papineau, MONTREA) 

Out constamment en mains une quantite 
considerable de 

JE3ois de Sciage Sec 

Qu'ils vendent a bas prix. Vente par chai 
et par pileaveclegere avance. 

Telephone No. 6039 



A. HURTEAU & FRERE 



MARCHANDS DE 




Tn case your mark is not registered In the Pat- 
.nr Office apply to Munn & Co., and procure 
tomema'e protection. Send for Handbook. 

COPYRIGHTS for books, charts, maps, 
etc., quickly procured. Address 

MUNN St CO., Patent Solicitors 
Gmuux Ofiici : 361 Broadway. N. T. 



Toujours en main: — Pin, Epinette, 
Pruche, Bois blanc, Bois etnbouvete de 
toute epaihseur, Bardeaux sci£s et fen- 
dus Lattes, Moulures et Bois de Char- 
pente. 

N.B. — Ouvertures de seconde main, 
grand choix de Moulures, Cadres, Plin- 
thes et tous autres inateriaux pour cons- 
truction. 



BOIS DE SCIAGE 

92, rue Sanguinet 

MONTREAL 



CLOS : Coin des rues Sanguinet 
Dorchester 
Telephone No 106. 

BASSIN WELLINGTON 

En face des bureaux du Grand Ironc 

Telephone No 1404. 



PIERRE DIDIER 

ENTREPRENEUR MENDISIER 

Arbitrages, Evaluations Agence 
d'Immeubles 

BUREAU : 

53 rue St- Jacques, Montreal. 
ED. BEAUVAIS & OIE 

magasins generaux 

Entrepdt No 76 V. R. 
Courtiers cle Douane 

Marchands a Commission 

Marchandises recues en consignation. 

Argent ayanc6 sur marchandises. 

5 et 7 Rue De Bresolles, Montreal 



La Banque du Peuple 

FONDEE EN 1835. 

CAPITAL - - 1,200,000 
RESERVE - - 400,000 

Jacques Grenier, ecr, president 

J. S. Bousquet, ecr, caissier. 

Ww. Richer, ecr, assistant .caissier. 

Arthur Gagnon, inspecteur. 

SUCCURSALK : 
(<iu6bec, basse-ville, P. B. Dumoulin, ggrant. 

" St-Roch, Nap. Lavoie, gerant. 
Trois-Rivieres, P. E. Panne ton, gerant. 
Saint-Jean, Pb. Beaudoin, gerant. 
Saint-J6rome, J. A. Theberge, gdrant. 
Saint-Rgmi.C. Bgdard, gerant. 
Coaticooke, J. B. Gendreau, G6rant. 
Montreal, rue Ste Catherine, A. Fournier, g. 

correspondants : 
TjOiidres, Ang., MM. Glyn, Mills, Currie 
The Alliance Bank (limited). 
New- York. The National B'k of the Republic 



Banque Ville-Marie 

Bureau principal, MONTREAL. 

Capital souscrit . - - $500,000 

DIRECTEURS : 

W. Weir, pr6s., W. Strachan, vice-pr£s. 

O. Faucher, John T. Wilson, Godf. Weir. 

Ubalde Garand, caissier. 

SUCCURSALES : 

Berthier, Hull, Lachute, Louiseville, Ni- 

colet, St. Cesaire, St. Jerome. 

Departement de l'Epargne : 

Bureau Principal, Hochelaga et Pointe 

St. Charles, Montreal. 

Agents d New-York : 
The National Bank of the Republic. 
Londrep : Banque de Montreal. 
Paris : La Societe GenSrale. 



Bill Si CAM 

CONSTRUCTEURS DE BATISSES 

Estimgs, evaluations de proprietes, et arb 
trage d'incendies. 

bureaux et ateliers : 

286, Saint-Charles Borromee 



LA BANQUE JACQUES-CARTIER 

Bureau principal, Montreal. 

CAPITAL PA JfE - - $500,000 

RESERVE - - - 150,000 

DIRECTEURS : 

Alph. Desjardins, M.P., president. 

A. S. Hamelin, vice-president. 

Dumi.nt Laviolette Lucien Huot. 

A. L. de Martigny. 

Bureau principal : 

a. de Martigny, directeur-gerant. 

D. W. Brunet, assistant-gerant. 

R. St Germain, in p cte r 
Agences : 
Beauharnois, H. Dorion, gerant 

Drummondville, J. E. Girouard, g6ra"t 

fraserville, J. F. Pelland, gerant 

Lauientides, Q,. A. Boyer, gerant 

Plei-sisville, Chevrefilset Lacerte, gerant 



Ohas- Desraarteau . 

COMPTABLE 

iUDITEUB ET C0MMI8SA1P1' 

1G08, RUE NOTRE-DAME 

MONTREAL. 

dpecialitfi Regleinentdenaflairei- de failliie 



Bois dt iSciuijt 




1033a 



St Sauveu.-, Q,uebec, 
St Hyacinthe, 
St Simon 
Valleyfield. 
Victoriaville, 
SteCunegonde, Mont 
St Jean Baptiste, ,, 
Rue Ontario 
St-Henri.Q,. 



N. Dion, gerant 

A. ( lament, gerant 

"J. Denis, ggrant 

L. depart igny, gerant 

A. Marchaii'l, g6rant 

, G. N. Ducharme ger. 

J. G. Lindsay, ggrant 

C. H Guimond, gerant 

F. St Germain, gerant 



Corresp. a Londres, Glyn, Mills, Currie <ft Co. 
a Paris, Credit Lyon nais. 
& New York, Nat. Bk. of Republic 



Cigares § Qranby 

" LA FAMEUSE " 
" LA MAYA " " HAVANA PEARL " 
•' PERFECTION " " FASCINATOR" 

"BABY PEARL" 

Premiere quality. Plus has prix du 
marche. Marques sp^ciales a ordre. 

Payne Freres k McFarlane 

GRANBY, P.Q. 



LE PRIX COURANT 



11 



04} 


05J 


05* 


00 


5 00 


06J 


0G$ 


3 25 


3 00 


(5 00 


3 25 


3 50 


13 


07 


04 


23 00 


00 00 


23 50 


00 00 


23 50 


00 00 


00 00 


22 00 


20 50 


00 00 



NOS PRIX COURANTS' 

METAUX $ C. $ C. 

Ciivre. Lingots par b 14J 16 

" en feuille 25 26 

Etain. lingots 24 25 

" barres 25 26 

Plomb : 

Saumons par lb 04 

Barres 05J 

Fouilles 05 

De chasse 06J 

Ttiyau par 100 lbs 4 50 

Zinc : 

Lingote, Spelter par lb 06 

Feuilles, No. 8 06} 

A ressort par 100 lbs 3 00 

A lisse 2 75 

Ame>icain 5 50 

A bandage 3 00 

A pince 3 25 

Fondu par lb 12 

Poule, ordinaire 00 

De m^canicien 00 

Fontes: p. ton. 

Siemens 22 00 

Coltness 00 00 

Calder 22 50 

Langloan 23 50 

Summerlee 22 50 

Gartsherrie .. 23 00 

Glengarnock 00 00 

Carnbroe 2150 

Eglinton 20 50 

Shotts 23 00 

Fer en barres : 

Canadien par 100 lbs 2 40 2 f-O 

Anglais 2 50 2 60 

Atfine 2 85 2 90 

De Suede 4 50 5 00 

DeNorvege 4 50 5 00 

Lowmoor 6 50 00 

" ei verge 09 10 

Feuillard cercler p. 100 lbs 3 00 3 25 
Double. 3 00 3 25 

FERRONNERIE ET QUINCAILLERIE. 

Fers d. cheval : 

Ordina;res p. 100 lbs 3 65 3 75 

En acier 00 00 

Fers&repasser p. lb 00 03£ 

Fiches : Couples, toutes di- 
mensions p 100 lbs 3 15 3 75 

Pressees, do £. 3 90 00 

" 7-16. 3 90 00 

f. 4 25 00 

5-16. 4 50 00 

}. 4 75 00 

Ml defer: Esc. 20 pc. 
Poli, de No. a Na. 8, 

par 100 lbs 2 60 00 

Brute, pour tuyau, la lb 0.07 0.08 

Galvanise 3 35 00 

Huil6 et brul6 2 70 00 

- Avance 5 p.c. 

Fil de laiton, a collets...p. lb 35 40 

Fontes MalUables " 09 10 

Enclumes 10J 11 

Charnieres : 

T. et" Strap" p. 5J 05$ 

"Straps" et Gonds 

filers " 04 05 

CLODS, ETC. 

Clous coupes a chaud : 

De 3 a 6 pes., p. 100 lbs. 

" 2J a 2\ " 

"2 a 2} " 

" li a 1J " " 

" 1 } pouce •' 
Hows coupes a froid : 

DelJalfpce-.P-lOOlbs. 

"1} pouce " 

Clous afinir par 100 lbs : 

1 pouce 

u " 

u " 

ii " 

2et2} 

2i a2| „ 

3 a6 

out a quart par 100 livres : 

I pouce 

1 " 

U " 

Clou* d river par 100 livres : 
1 pouce 

u 

Half " 

2} " 

2| " 

2* a 3 " 

3 a 6 " 

Clous d'acier 

Clous galvanises, par 100 lbs 
Clou a ardoise " 

Clou 4 cheval, No. 7 

" " 8 f 



Limes, rdpes et tiers-points : 
lere quality, escompte... 50 
2me quality " ... 50 " 

Miches de tariere, escompte. 50 

Tarieres. 40 " 

V%8, A hois, escompte 47$ " 

t Boulons a voiture, esc 55 " 

■ Boulons a bandage 50 " 

Boulons a lisses 65 " 

T&LE 
Noire, Nos 10 a 20, p. 100 lb.. 3.00 a 0.00 

" " 22 a 24 " 3.00 ii 0.00 

" 26 par 10U lbs.... 3.00 & 0.00 

" " 28 " 3.25 a 0.00 

Galvanised Morewood 0.06i{ a 0.07J 

Queens' head... 0.06 a 0.06J 

Etam£e,Nc 24, 72x30" 0.08A 

" 26 " " 0.08J 

" 28,84x36 p. 100 lbs 0.08$ 

Russie, Nos 8, 9etl0, p. lb 0.12 

Canada, par boite 2.90 3 00 

FERBLANC 

jCoke I C par boite 4.25 

Charbon de bois IC p. boite 4.75 

j " " IX " 5.75 

■Pour chaque X additionnel extra 1.00 

!Charbon de bois D C 

'Charbon de bois I C Bradley. 6 50 a 6 75 
Ferblanc terne 7 75 a 8 25 

I TUYAUX. 

Tuyaur. en gres : 
\ I ponces par longueur de '5 pieds 
H 5 



J. LAMARCHE 



2.45 
2.70 
3.05 
3.05 
3.45 

2.95 
3.45 

Pi 

!" 6.70 
\ 5.00 

i- 4.25 
4.25 
4.00 
3.75 
3.50 

5.15 
4.75 
4.45 

6.70 

a, 5.00 

^ 4.25 
3 4.00 

I. 3.75 
3.75 

3.50 
10c en sus 

$10.00 

5 00 

3 00 
2 88 
2 75 



" " 9, 10 u 

FUibres et Coussinets: 

liste Escompte 30 pour cent 

Tarauds-meres, (Taper taps) 

Escompte 30 



45" 
60 
90 



Coud.es ronds : 

4 pouces chacun 75 

6 " " 1 00 

9 " " 1 75 

12 " " .-. 2 50 

Tuyaux ae reduction : 

6 x 4 pouces chacun 1 40 

: 9x6 " " 1 90 

U2x9 " " 2 75 

Connection simple carrie oufausse Squerre: 

4x4 pouce chacans 90 



x4 

6x6 

9x6 

9x9 

12 x 9 

12 x 12 



Connection double, carrie ou fausse iquerre ; 

4 x 4 pouces chacun 1 40 

6x4 " " i 90 

6x6 " " 1 90 

9x6 " •' 2 75 

9x9 '• " 2 75 

12 x 9 " " 4 00 

12 x 12 " " : 00 

Syphon. simple douole 

4 pouces 



4d 
90 
75 
00 



Tuyaux a eheminie. 

9 pouces, par pied 25 

12 " " 40 

Ciments. 

Cimentde Portland 2 60 2 75 

Romain 2 60 2 75 

de Quebec 1 50 1 75 

Platre caking 1 80 2 00 

PLATRE POUR LA TERRE 

La poche de £ baril 45 a 50c 

do auchar 40 a 45c 

BRIQUES 

De Montreal $8.00 a 10.00 

Du Bord de l'eau 6.00 A 7.00 

ReTractaires 21.00 a 23.00 

PEINTURES 
Blanc de plomb pur, par baril de 

25 a 100 lbs 6.25 a 7.00 

No 1 6.00 a 6.50 

" 2 5.50*5.80 

" 3 4.00a4.50 

Blanc de plomb sec 5.75 a 6.00 

Rouge de Paris (Red Lead) 5.00 

Rouge de Venise( Anglais) 1.75 

Ocre jaune 1.50 

ere rouge 1.50 

Blanc de Ceruse 0.60 

Huile de lin crue 0.00 a 0.69 

" " bouillie 0.71 a 0.73 

Ess.de Te>6benthine 0.65 a 'V00 

Mastic par 100 lbs 2.00 a 2.50 

Papier goudronne" 1.50 a 1.60 

VERRES A VITRES 

United — 14 a 25. ..1.50 a 0.00 par 50 pds 

26 " 40... 1.60 a 0.00 " 

41 " 50...3.50a0.00parl00pds 

51 " 60. ..3.75 a 0.00 

61 " 70.. .4.00 a 0.00 

71 " 80... 4.25 a 0.00 

81 " 85...5.00a0.00 * 

86 " 90... 6. 00 a 0.00 " 

91 " 95 ' 



POSEUR 



D'Appareils de Chauffage 

m- HAUTE ET BASSE PRESSION.-Q* 




M. J. LAMARCHE se charge de 

Tout ouvrage de Gaz 

ET DE 

PLOMBERIE 

A DES PRIX MODERES. 

1608 Rue Notre-Dame - Montreal 

Telephone 1885. 



W.&F.P. Currie&Cie AVIS 



No. 100 Rue des Sceurs Orrises 

MONTREAL 

IMPORT AT EURS DE 

Tuyaux d'Egouts Ecossais, 

Ciment de Portland, 

TStes de cheminees, Ciment Romain, 

Tuyaux pour ventilateurs, Ciment Canadien, 
Couvercles de conduits, Chaux hydraulique 
Briques a feu, Terre ft f u, Borax, 

Plfttre de Paris. 

Blanc de Ceruse, 

Glaise a porcelaine. 



ft ceux qui out he-oin de 

Balances a Foin ou a Charbon 



•THE- 



FABRICANTS J ACIER BESSEMER 
RESSORT S DE S "A, FAUTEUILS, 
LITS, t ~ 



WARREN SCALE CO. 

Nos. 454 & 456 Rue St-Paul, Coin de la 
Rue St-Nicholas. 

Vu le perfectio nement et l'a::i6lioration 
de leur outillag<-, vendront ft l'avenir leurs 
balances ft charbon et ft foin aux prix sut- 
vants : 

Balances, 3 tonnes - - $60 
Balances, 4 tonnes - - $65 

Ces balances sont garanties et approuvfie. 

par le gouverneraent. 

Demandez aux m a rchands defer pour tout 
autre de nos balances, telles que : 

Balance Plateforme et Balance a Comptoif. 

Ces balances sont faites avec le meillear 
materiel poss ble et sont aussi bonnes sinon 
super ieuris ft toutes autres balances manu- 
facturers au Canada et aux E'ats Unis. 



C. H. LETOL'RNEVJX, pris. C. LETOURXEUX, vice pi fa. 3. LETOTJRNEUX, SeC.-triB. 

LeTOURNBUX, FILS & CIB 

(LiMirfi) 
MARCHANDS-FERRONNIERS 

Nos. 261, 263 et 265, RUE ST-PAUL 

Enseigne de l'Enclume. MONTREAL. 

ROBIN &, SADLER, 

MANUFACTURIERS HE 

COURUOIES JE1X CUIR 

3518, 3530 et 3523, BUK NOTRE-DAME, MONTREAL 



RESULTAT SATISF AISANT ! ! 

Notre sollicitatioa aupresdes marchands a donne le r^sultat le plus satisfaisant 
La liste suivante est compo-ee des meilleures maisons lesquelles nous serviront 
d'agents pour le gros et le detail : 

A Montreal : Gaucher & Telmosse, Thos. Wilson & Cie, (gros settlement), 
P. Cadoret, Jos. Brouillette. A Hochei.aga : Joseph Leblanc. A la Pointe St- 
Charles: Augustin Gignac, Joseph Biron, N. J. H. Roy, Francois Pins. A Ste- 
Cunegonde : F. Elie, M. Noel, H. Laniel. A St-Henri : V. G. Loiselle, O Lesieur. 
A Maskinonge: M. G. Lemire. A L'Assomption : A. Archauibault, A Louiseville : 
Thos. Lamy. A Berthierviu.e : Louis Tranchemontagne. A Joi.iette : L. G. Fro 
ment. A Trois-Rivieres : O. Carignan. A St-Jerome : Louis Labelle. A Terrebonne : 
Thos. Lapointe. A Watertoo : Ant. Juneau. A Farnham : J. A. Decelles. 

J. E. P. RACIOOT 

1434 Rue Notre-Dame, Montreal 

Proprietaire des 

Pilules Magiques, Gouttes Royales, Onguent de Lorme, Rhumatisme, Royales, Huile 

Venirienne, Spicifique contre le Vers Solitaire, Poudre Tonique, Nervine, 

Preparation Tonique, Sirop Pectoral. 

N. B. On devrait trouver les preparations sus-mentionnees dans toute raaisoo 
s^rieuse et bien assortie, 



12 



LE PRIX COURANT 



PERMIS DE CONSTRUIRE 

146.— Quartier St Laurent, rue Bagg, 
pras St Urbain ; une maison a 2 stages 
1 logernent 20 x 25 murs en hois et bri- 
qne, couverture plate en composition. 
Proprietaire Mme Geo. Sjvinbnrn, coin 
des rues Bagg et St Urbain. O'Ut pro- 
bable $1000. 

147. — Quartier Hochelaga rue Ste (.'a 
tberine pris Darling ; bloc lie six luge- 
inents, 3 etages 50 x 32 murs en bois <-t 
brique couverture plate en graVo^s. I'm 
prietaire et constructeur .Ids Amy>tte. 
Coftt probable $2,500. 

148. — Quartier Hocbelaga rne Darling 
No 132 ; une maison a 2£ stages 3 loge- 
ments 25 x 32 murs en bois et brique 
couverture mansardee en gravoia Pro 
prietaire, L. Seguin; constructeur, Jos. 
Amyotte. Cout probable $1,500. 

149-Qnartier St Lauren rue Hutchison 
Nos 29, 31 et 33; une maison a 3 Stages, 
3 logements 24 x 40 murs tn pierre et 
brique couverture mansardee en gravoi- 
et ciment de rcsine. Proprietaire, S. D. 
Vallieres, 35 Cherrier; arcbitectes, P. 
Lortie & fils; macon, M. Galarnesu, rue 
Rachel. Cout probable $3000. 








tSSift" /' 



La sante avant tout ! 

maladie dite a vue d'ceil. 
Examen et Consultation Gratis. 

Nous recevons la clientele de 9 hrs a.m. a 
8 hrs p.m. Aucun debit le dimanche. 

Nous certifions que nous avons la 
meilleure purgation de poumons pour 
purger dans aucun temps de Pannee, 
dans les cannicules ou autrement. 



OERTIFICAT 



Mai 1890 




sssssKSsseswSsse 



DEMANOEZ ..T.O.U JDUR.S A \/OT.RE^P.HARMAClEN 
OU EPlCIER;LES.REMEDESikDIENS ; OE LA 
COMPAGNIE DU &AUNIE OES, MONTAGNES VSRTES 

•-~r- de GEO, ■nttpKERy^rr- - 

SI SES INVENTEURS AVAlENT FOrDAlls LA. " 
VAt-EUR DE LEURSgfJiE DECiN6S;jNE jilH D R Al E NT 
»\S SUR LA REPUTATION DXIN. AUTRE, 
* JVTA1S CO^NiE-liuR'pjrlie^RA^ON'il^NTfAS 

dendrite ils^eserM^tdomauvais 

PRINCiPEVOliyfrTER L0 : jAUf RETS^, ,— ^ 
4r—N OU^ DEmAKSS&N'S AU PUBLIC DE 

S ASSURER GLUE LE N^M«Q^GE0,TUCKE.R 
S0IT SOUFFLE. DANS LrVtRRE (BOUT EILLE^ 
AINSI l'ADRES^E ^29;R\JE -CRAIG MONTREAL 
VENOUS PAR TOUSLES PrtAf»MACtENS,ET EPIC1ER8 . 

• ■;' RESPECTABLE'S.' ■• * «.'( 



SooScolScooaooseaBoeoooaogooasSSoS 



Evans & Sons. 



Kerry Watson & Cie. Lyman & Knox. 

'PHARMACIENS EN GROS 
A VIS aux Pharmaciens et Marchands des Campagnes : 

Pour avoir l'Arrapaho ou le veritable B^ume des Montagnes Vertes, de Geo. 
Tucker, il faut s'adresser a N. Quintal & Fils, Hudon, Hehert A Cie, L. Chapnt, fil< 
& Cie, Gaucher & Telmosse, Hudon & Orsali, Laporte, Martin & Cie, epiciers en 
gros, Montreal. F, Barrette, Hull et tout le comte" d 'Ottawa ; U. Carrignan, Trois- 
Rivieres ; Dr Sylve«tre, Sorel ; Dr St Jacques, St Hyacinthe ; Dr E. D. Morin & Cie, 
Quebec ; W. Brnnet & Cie, Quebec ; Dr Daigneault, St Jean ; O. G. Dion, LSvis ; 
L. Robitaille, Joliette ; Hoerner & Williams, Trois-Rivieres, pharm. gros et detail. 
AVIS SPECIAL — Les Remedes Indiens de la Cie du Baume des Montagnes 
Vertes de Geo Tucker, ont et6 enregistrS au " Registre des marques de commerce 
No 13, folio 2810 " conform6ment a " TActe des marques de commerce et dessinsde 
fabrique de 1879," par Geo Tucker. Les remedes Tudiens de la Compagnie du 
Raume des Montagnes Vertes deviennent si populaires qu'un grand nombre de 
pharmaciens et epiciers se servent de ce titre pour vendre des preparations falsi- 
fiees. II y a aussi des gens qui parcourent les campagnes; des bommes nortantdes 
cheveux longs, afin de mieux rSussir a tromper les personnes, et se disant soit 
agent de Cie, soit associ6 et quelque fois meme, frere du proprietaire. II y a jusqu'a 
des femmes qui pretendent etre agents de la Cie. Mefiez-vous de ces imposteurs. 
M. G. Tucker pr^vient qu'il ne sera pas responsable pour aucun accident qui 
pourra arriver a ceux qui se servent de fausses preparations vendues f>ous le nora 
la Cie du Baume des Montagnes Vertes. Demandez toujours les remedes de Geo. 
Tucker et exigez que son nom soit souffle dans le verre de la bouteille et l'adrespe 
429 rue Craig, Montreal," sur chaque Ooite. 



A. Demers 



C. Brunet 



A. Therien 



Eo aoat 18S0, il y avaitS ans qu» j'avais la 
dyspepsie chronique, j'etai' reduits a ne 
manger aucun legume et aucune sorte de 
•Wende. Si j'cn fai<ais usage j'avais alors des 
douliurs atroces dans 1'estomac, et j'6tais 
fcftme obligg de lendre ce que j'avais pris. 
J'ai commence et. persevere ft prendre des 
nemedes deMde Desmarals & Lacroix pen- 
dant pres de trois mois. La gu6rigon a et6 
complete. Au bout de 3 ans y m'etais cassg 
une aiguille dans le bras.je I'ai ^ard^-e 13 se- 
maines; je corarai ncais & avoir !'>s nerfa at- 
taques ; ayant peur que mon sang ne devint 
empoisonn?, j'ai consults Mile D smarais & 
Lnernix qui M'ont dit qn'ils me la feraient 
sortir, car lis avaient toujours rgussi dans 
tous les cas de ce genre. lis m'ont dnmie une 
b uteille di- r* medes pour m'apliquer sur le 
bras, en me disant avec la grace de ! ieu, iis 
fitaient certains du ma guGuson: je m'en 
suis »f rvi et une heure ap-cs l'application, 
l'aiguille e^t sortie com me par enchante- 
ment. J'ai l'aiguille chez m«>i . t puisla mon- 
trer A tous ceux ou cellesqui veulent. la voir. 
Lorsque ma femme et im-s eufants ont 6tg 
malades, je les ai toujours fait poizner par 
Md6 Desmarais <t L-icroix. et ils ont tou- 
jours reussi A les guerir. 

M. A. PAQJJETTE. 

Ki7 rue Vim t. 

Dame Ve. R. Desmarais et Lacroix, Fils 

Successeur de Mme Ve Desmarais 

1263 rue Mignonnc, coin rue Ste-Eliznbeth, 

Montreal. 

Vieille maison en bois qui imite toujours le 

sauvage et nous soignons aussi commeeux. 

Mfiflez-vous des contrefacons. 



Drapeau, Savig-nac & Cie 

MM. DEMERS, BRUNET & THERRIEN faisant affaire sous la raison sociale 
de " DRAPEAU, SAVIGNAC & CIE," ont le plaisir d'aunoncer a leurs clients 
qu'ils sont maintenant instalies dans leur nouvel etablissement, rue St Laurent. 
Ces messieurs sont maintenant en <*tat de r£pandre avec promptitude a toutes 
commandes qu'on voudra leur confier, tels que : 

Couverture, Plomberie et Pose d' Appareils a Eau Chaude. 

Ces messieurs remercient le public de l'encouragement q i'il a bien voulu leur 
donner durant cette derniere ann£e et comptent encore sur le m6me encourage- 
ment durant l'ann£e presente. 

Avis aux Entrepreneurs Cie Canadienne de Caoutchouc 



ARCHITECTES 



A. PREF0NTAINE 

ARCHITECTE 

Successeur de feu Victor Bourgeau 

12, PLACE D'ARMES 

MONTREAL 



V. LACOMBB 

Architecte et Mesureur 
1213, Rue Notre-Dame 



MONTREAL 



DaousfcGendron 

Architected et Evaluateurs 

No 09, RUE SAINT-JACQUES 
MONTREAL. 
Telephone No. 2540. 




J.B. ResthersFils 

ARCHITECTES 

Chambres Nos 60 et 66, 

Batisse "Imperial" 

107 RTJE ST-JACQUES 

MONTREAL. 



VENTE A SACRIFICE 

A vendre ou a echanger pour une pro- 
priete de la meme valeur, la manufac- 
ture de Meubles, appartenant autrefois a 
MM. Noel & Ferland, et situ6e No 264 
rue Montcalm, y com pris tout son outil- 
lage, engin, bouilloire de 12 forces, etc. 
Prix, $2,500 dont $500 seulement sont 
exigibles en argent, la balance a interet 
de 7 par cent. 

S'adresser a, Henry Hovvison, comp- 
table. Bureau du Sher'f de Montreal. 



La "Societe des Artisans." 
Ernest Mireau faisant partie 
de cette Societe sollicite res- 
pectueusement le patronage 
de ses confreres. 

"Dominion Steam Laundry.'' 



I. FRECHETTE & CIE 

Ingenieurs-Mecaniciens 

Veudeurs et acbeteurs de toutes especes de 

TWacliinerie, Fournttures de toutes 

especes de machineries, 

Apparells a Gaz, les Engins a vapeur, etc. 

Prop ietaires et fabricants de la celebre 
Machine a Bardean brevetg de Frechette. 

Une Usine " Macliine Shop" estattachge & 
1'elablissement. 

Nos 686 et 688, Rue Craig 

I Telephone 3849, MONTREAL. 



DE MONTREAL 

Manufacture de Claques et Bottes en Caout- 
chouc, Bottines en Feutre et Drap, Cour- 
roies, Boyaux et Paquetages, Boyaux pour 
pompe a incendie, Drap en Caoutchouc pour 
voitures, etc. etc. 

Bureaux et entrepdts : 

323 et 325, RUE SAINT-PAUL 

A tellers : 

97 a 1000, Notre-Dame, Carre Papineau, 

MONTREAL. 

Succurmle : 45, rue Yonge, Toronto. 



J. EMILE VANIER 

(Ancien gleve de 1'Ecole Polytechnique) 

Ingenieur Civil et Arpenteur 
107 rue St Jacques 

Eq fa~e du Carr6 de la Place d'Arrnes. 

Se charge de plans de ponts, aqueducs, 
6goo.ts, de traegs de chemins de fer et routef, 
d'arpentages publics et particuliers, de de- 
mahdes de brevets d'invention, etc. 
Telephone No. 1800. 

J. H. LBCLAIR 

Arpenteur, Ingenieur Qivil 
et Architecte 

Se chargent d'Arpentages publics etprlves. 
Confection de Cadastres et Livres de Renvo', 
Chemins de Fer, Aqueducs, Egouts, Brevets 
d'invention et Marques de Commerce, etc. 

G2 JE&xxe St-Jacq u.e s 

MONTREAL. 



R. Montbriand 

ARCHITECTE et MESDREDR 
1583, Rue Ste- Catherine, 1583 



MONTREAL 



Brasserie Alsacienne 

K0RMAN, Proprietaire, TORONTO 



J. A. GRENIER 

ARPENTEUR et INGENIEUR CIVIL, 
SOLLICITEUR DE PATENTES. 

BUREAU : 

No. 17 Cote de la Place d Arm.es 

MONTREAL 



UHUPm 



JOS. DOMPHOUSSE, Depositaire 

MONTREAL 



H. M- PERRAULT 

ARCHI'lECTE & ARPENTEUR 

No. 17 Cote de la Place d'Arrnes 

MONTREAL 



Felix Boismenu 
Arbitrages, Evaluations 

BUREAU : 

17, COTE de la PLACE D'ARMES 

Residence : 301 RUE ST-HUBERT 

Telephone JNo 2277. 



LEf-K.XCOuRANT 



18 



(•: Untoliins— Telephone 2488— J. W. Pbrbee 

B. HUTCHINS & CIE 

Agent! d'linmeubles, de Location et de 

Finances. 

Chnmbre 21)1, ler Etage 

BATISS' " NEW YORK LIFE" 

S.)ii> le I'IjiCM d'A mes - - Montreal 

Npgoelatiins d'Actions, D Dentures et 
Prets d'Argent. 

NOTAIRES 



IMPERIAL 

l^iwo Iiisut**iiico Company of* IjoikIoii 



HETU & HETU 

NOTAIRES 
30, RUE SAINT-JACQUES. 

Telephone No 1014. 



Ls. N. DUMOUCHEL 

NOTAIRE 

Commissalre de la Cour Superieure, etc. 

No. 44 ST VINCENT. MONTREAL 

R. K. THOMAS 

Agent dUmmeubles et de Placements 
30 RUE ST-JEAN. 

Batisse Waddell coin de la rue Notrc-Dame 



TELEPHONE No. 



MONTREAL 



Se charge du louage de* maisons 
de la collection des loyers. 

AVOCATS 

OSCAR GAUDET 

AVOCAT 
1572, NOTRE-DAME 

MONTREAL 



FONDEE EN 1803 

Capital, en espeees, $5,850,000 
Actif reel, au-dessus de 8,000,000 

DEPA utement canadten 
Bdtissesde la Compagnie, 107, RUE ST-JACQUES 

MONTREAL 

E. I>. LACY, DlRKGTEUR Rksiiunt. 



Doherty & Doherty 

AVOCATS 

No. 13, RUE DE UHOPITAL 

MONTREAL 

Girouard & deLorimier 

AVOCATS 
30, rue St-Jacques, Montreal. 

Telephone No. 1937 



Compagnie d'Assurance Royale 

D'ANGLETElf 13 JE 

BUREAU PRINCIPAL AU CANADA - - MONTREAL 

CAPITAL - - - #10,000,000 

PLACEMENTS - - #80,000,000 

Montant place" au Canada pour la protection des porteurs de police, principalemen 
an fonds du gouvernement, $800,000. Responsabilite" des actionnaires lllimitee 

La KOYALE a le plus grand surplus d'actif au dessus du passif de toutes les Com 
pagnies d'Assurances contre l'incendie du monde. 

WILLIAM TATLEY, Agent Principal et GSrant residant. 
E. HURTUBISE et A. ST-CYR, Agents sp£ciaux du depart, franyais, Montreal 

LA ROYALE CAMDIENNE 

Compagnie d Assurance Maritime et contre 

l'incendie. 



President 
Vice-President 



ANDREW ROBERTSON, Ecuyer. 
Hon. J. R. THIBAUDEAU. 
H. McKENRY, Girant. 



C. R.Hardy 4 Cie 

Agents Financiers 

Imtneubles, Assurance et Finance. 
ARGENT PRETE. 

Chambre 49, Batisse "Imperial?' 

PJace d'Armes, Montreal 
Telephone Bell 2569. 



E. R. GAREAU 

AGENT D'IMMEUBLES ET 
PRETS D' ARGENT 

57, rue St. Gabriel 

OFFRE EN VKNTE, propriety de 

ville et de campagne. 
A LOUER, magasins et maisons 

privees. 
PRETS D'ARGENT sur premiere 

hypothfique a 5o/o. 
LOUAGE DE MAISONS, attention 
particuliere donnee a cette branche. 
COLLECTION DES LOYERS a un 

taux mod^re. 



L. N. BERNARD 

AVOCAT 
DRUMMONDVILLE, P.Q. 

P.E. Emilede Lorimier 

Comptable et Auditcur 

SPtCIAUTE : 

Reglenient d'Affaires de Faillites. 

BATISSE IMPERIALE, 

107 St-Jacques, Montreal. 

Telephone Federate No 941. 

Residence, 724 Berri. 
Negotiation de prets ; Vente et achat de 

Proprietes Foncieres. 
4@°" M. deLorimier offre en <e moment 
de magnitiques occasions pour place- 
ments en proprietes foncieres [en ville]. 

Grant & Landerman 

1£>, Rue St-Jacques 

AGENTS GENERAUX 

IMMEU3LES, PLACEMENTS, ASSURANCE ET 
COLLECTION. 

Negotiation de prets, Administration de 

succession, specialtte d'Assurance . 
Proprietes a vendre dans toutes les par- 
t, . ties de la ville. Maisons a louer. 
Telephone 2767. 



"LA CANADIENNE" 

COMPAGNIE D'ASSURANCE sur LA VIE 

Un montant exeedant les obligations de la Compagnie envers les assures 
sera toujours depose au credit du Gouvernement. 

Bureaux : 114, rue St-Jacques, bureau 



CHARLES HOLLAND 

VENTE ET ACHAT 

PROPRIETES 

SUE COMMISSION 

249, Rue St-Jacques 

A vendre a bon marche 
ou a echanger 

pour propriety do ville, une magnifique pro- 
pric c ii Sl-JerOme- eonnu sous le nom 
d'Hdtel Barcelo. II y a un msirche avanta- 
geux a i'aire, pour queonque desirerait ou- 
vrlr un niagasL, <>u tenir hotel. 

S'adressera M. THIBODEAT', 

1203, rue Ste-Catherine, Montreal. 

REVUE IMMOBILIERE 



FACE DU 

DE ' POSTE 



M!0 NTPftEA.IL, 



fonseil d' Administration : L'Hon. J. G. Laviolette, President ; F. X. Moisan, Nego- 
ciant, Vice-President; Hon. J. E. Robidoux, Secretaire-Provincial; Hon. G. 
Bresse, M.C.L. ; Hon. H. G. Malhiot, J.C.S., Quebec ; A. S. Plamelin, Echevin, 
vice-president Banque Jacques- Cartier; J. G. Laviolette, M.D. ; J. Ls. Mi- 
cbaud, Secretaire. 

Les Bycicles de Brantford ZS^gSJ^JgS&Sf %n\ 

Demandez le catalogue. 



Les Bycicles de Brantford K^ZK^itc: 

(Limited), Brantford, Ont. Demandez le catalogue. 

Les Bycicles de Brantford TOn aS u \tet^p1tf/ P e u7S b,e ' 

Demandi z le catalogue a la <ioold Bycicle Co., (Limited), Bi antlord, Out. 



LA CIE D'ASSURANCE 

PHCENIX 

De HAKTFOKD, Conn. 

Etat)lie en 18S1 

Capital comptant $2,000,000 

Actif 5,305,000 

Succursale au Canada 

BUREAU PRINCIPAL '. 

114, Rue St-Jacaues, Montreal 

GERALD A. HART, Gtrant G&ntral i 



ARGENT A PRETER 

en tout temps, sur propriety de cite de pre- 
miere classe. Intere't ptu eleve et condi- 
tions tres faciles pour rembonraement. 

Sun Life Assurance Company 

OF CANADA. 

R. MACAULAY, Directeur-Gerant. 

104 rue St Jacques, Montreal. 



evenu. Actif. 

$503,110.52 $2^233,322,72 

Polices sans condition. 



Assurance 

sur la vie 

en vigueur . 

$13,337,9s;i.0s 



La seinaine terrainee le septembre 
a £te tnieux remplie que les pr6c6dentes 
aux diflerents bureaux d'enregistrement 
sauf celui de Montreal Ouest ou il y a 
encore beaucoup de tranquillity. Des 
ventes de blocs considerables ont eu lieu 
lieu dans la pirtie est et dans le quartier 
St Laurent uiais la plupart des proprietes 
vendues dans le centre et l'ouest de la 
ville sont des lots a batir dont les prix 
ne paraissent pas fail lir cotnme on en 
jugera par le tableau suivant: 
Ville : 

Rue Fulluui 40 c. le p. 

" St Hubert [arricre] . ... 32 " 

Avenue Laval 75 " 

Rue Ste Fatnille 50 •■ 

" Hutchison 05 " 

" Stanley 1.00 " 

" McGregor 50 '* 

" St Luc 73 " 

" Drolet [St.-J.-B.] 30 " 

St Louh 

Rue St Denis 33 c. le p. 

Mile- End : 

Rue Robi n 1 8 c. le p. 

St Cunigond( : 

Rue ( 'oursol (>2£ c. le p. 

Voici les totaux des prix de vente par 
quartiers. 

Quartier Ste-Marie $12,000 00 

St Jacques 14,210 35 

" St Louis 21,172 00 

St-Laurent 17,311 25 

" Centre 

" Et 



14 



LE PRIX COtJRANT 



J. Cradock Simpson & Cie 

AGENTS D'IMMEUBLES ET DE FINANCES. 

OFFRENT EN VENTE — Residences de Ire classe; bonnes maisons ; propriety 

cominerciales et magnifiques lots a batir. 
OFFRENT A LOUER — Maisons meublees ; maisons non-meublees et magasins. 
FONT DES PRETS sur bonnes hypotheques a des taux d'inte>et tres bas. 
ASSURENT les risques de tout genre dans des Compagnies de premier ordre. 
ADMINISTRENT LES PROPRIETES pour les proprietaires ou Fidei Cornmis- 

saires, au mieux de leurs interets. 
VENTE D'IMMEUBLES A L'ENCAN tons les quinze jours, le MERCREDI. 

Batisses de l'Assurance la Citoyenne 
181 9 J^ne St-Jacques - - Montreal 



St-Antoine 29,835 30 

" Ste-Anne 10,354 56 

" Ouest 

St-Jean-Baptiste 19,350 00 

Hocbelaga 750 00 

St-Gabriel 27,156 00 

Maisonneuve 3,492 50 

C6'e Visitation 

C6te St-Louis 8,122 64 

Mile-End 998 00 

Ste-Cunegonde 2,000 00 

St-Henri 11.487 94 

C6te St Paul 

C6te St Antoine 

Montreal Junction 

Outremont 

Notre-Datne de Graces 

f 175,260- 54 

Semaine pr^cedente 2-3,466 86 

Ventes anterieures 6,742,764 38 

Depuis le ler Janvier 7,141,491 78 

Semaine correspondante 1889 $87,015 46 
Semaine correspondante 1888 145,453 37 

A la meme date 1889 $5,605,562 11 

A la meme date 1888 5,258,(02 94 

Les prets hypothecates ont ete pen 
nombrenx ; mais les taux parais.-ent se 
raffirmer. A part un pret de $6,500 a 5J 
p.c. tous les antres portent de 6 a 7 p.c. ; 
on en trouve meme un de $7,500 a 7 p c. 

Voici les totaux de.- prets par catego- 
ries de preteurs : 

Cies de pret 8,500 

Cies d'assurances 2,500 

Autres corporations 2,400 

Successions 1,000 

Particuliers 29,929 

Total $44,3.9 

Semaine precedente 110,185 

Semaines anterieures 3, '-39,068 

Depuis le ler Janvier $3,393,582 

Semaine corr. 1889 $63,330 

do 1888 95,600 

A la m6me date, 1889 $3,093,167 

do 1888 2,844,227 



VENTES ENREG1STREES 

Pendant la semaine terminpe le 

6 septembre 1890. 

montreal-est 
Quartiir Ste- Marie 

Rue Fullum — Lot 1460-12 quartier Ste 
Marie, terrain mesurant 25 x 100 va- 
cant; vendu par Patrick Lynch a Rodri- 
gue Carriere, prix $1000. 

Rue Lafontaine — Lots 1362-40 et 41 
quartier Ste Marie, terrain mesurant 
5032 pieds en superticie vac ant ; vendu 
par The Canada Investment and Agency 
Coy a Joseph Ulric Emard, prix $500. 

Rue Lafontaine — Lots 1362-40 et 41 
quartier Ste Marie, terrain mesurant 
5032 pieds en superficie avec maison 
Nos 146 a 152 rue Lafontaine ; vendu par 
Joseph Ulric Emard a John Wm. Mount, 
prix $!• ,500. 



Quartier St. Jacques. 
Rue Montcalm— Partie S. E. lot 1022 
quartier St Jacques, terrain mesurant 
40 x 71 avec maison Nos 265 et 267 rue 
Montcalm ; vendu par Hubert Charles 
Sentenne a " Jean & Frere," prix $2000. 
Rue Berri— Lot 1203-103 quartier St 
Jacques, terrain mesurant 36 x 1C9 avec 
maison Nos 213 a, 217 rue Berri ; vendu 
par Tancrede Rodolphe Barbeaa a Joseph 
Alfred Dagenais, prix $4,600. 

Rue Lagauchetiere — Partie du lot 229 
quartier St Jacques, terrain mesurant 
50 x 99.3 avec maison Nos 324 et 326 rue 
Lagauchetiere; vendu par Adolphe Bis- 
sonnette a Virginie Morin, Spouse de 
Joseph Lamoureux, prix $6000. 

Rue St Hubert [arriere] — Partie lots 
1195-10-11 et 12 quartier St Jacque^, ter- 
rains mesurant 26.7£ x 64£ chacun va- 
cants ; vepdu par Napoleon PreTontaine 
a Joseph Lambert jr, prix $1,610.35. 
Quartier St-Louis 
Rue St Coustant.— Lot 523 quartier St- 
Louis, terrain mesurant 43 x 130 avec 
maison Nos 192 a 196 rue St Constant; 
vendu p r La Sue Mary Ann Bridgman, 
epouse de Daniel Bowes a Wm. Henry 
Dickinson prix $4,500. 

Rue St Constant.— Lot 523 quartier St- 
Louis. terrain mesurant 43 x 130 avec 
maison Nos 192 a 196 rue St Constant; 
vendu par Wm. Henry Dickinson a E. 
Ann Dickinson, Spouse de Harry R. 
Richards prix $4,500. 

Avenue Laval.— P. lot 906 quartier St 
Louis, terrain mesurant 24 x 82 vacant ; 
vendu par Marie Sophie Gonee a Zephi- 
rin Chapleau prix $1,476. 

Rue St Elizabeth. — Lot 661 quartier 
St Louis, terrain mesurant 16 x 62 avec 
maison No 123 rue St Elizabeth ; vendu 
par-Oscar Amyot a" Alben'c Leclair prix 
$1,700. 

Rue Drolet.— Lot 903-151 quartier St 
Louis, terrain mesurant 20 x 72 ave- 
maison No' 148 rue Drolet ; vendu par 
Mary Ann Doran, epouse de J. F. Piche" 
a Eusebe H. Lesage prix $1,600. 

Rue Mignonne.— Lot 571 quartier St 
Louis, terrain mesurant 62.9 x 37.4 avec 
maison No 1321 rue Mignonne; vendu 
par Chs. Desmarteau esqualite" a la Ban- 
que Jacques Cartier prix $3,296. 

Rue St Laurent et St Dominique. — 
Lot 279 et ia $ S. E. de 280 quartier St 
Loni-', terrain mesurant 21.9 x 80, 2 p, 
10 x 70 avec maisons Nos 166 rue St Do- 
minique et No 231 rue St Laurent; vendu 
par Patrick James O'Brien a Timothy 
Chs. O'Brien prix $2,750. 

Rue St Elizabeth.— Lot 666 quartier St 
Louis, terrain mesurant 15.9 61.3 avec 
maison No 181 rue St Elizabeth ; vendu 
par E. P. Guyon dit Lemoine, e>se J. B. 
Perrault a Elebnor Fleurrent prix $1350. 
Quartier Si-Laurent 
Rue Ste Famille.— La £ du lot 89 quar- 
tier St Laurent, terrain mesurant 25 x 
130 vacant; vendu par Warwick Has- 
ting Ryland a Alexander Hart es-qual 
I et al, prix $1,625. 



Rue St Urbain.— Lot 798 quartier St 
Laurent, terrain mesurant 55 x 89 avec 
maison Nos. 14 et 16 rue St Urbain; 
vendu par M. Ann Sargison, veuve G. 
Swinburne a Chs. A. Houghton, prix 
$9,500. 

Rue Hutchison. — Lot 44-108 quartier 
St Laurent, terrain mesurant 25 x 89 
vacant; vendu par Lome Campbell et 
al a, Stanislas D lphis Vallieres, prix 
$1,446.25. 

Rue Hutchison.— Lots 44 130 et 168 
quartier St Laurent, terrain mesurant 
25 x 89 et 24 x 85 vacant : vendu par 
Hugh Francis Kerrin a James Bremner, 
prix $3,208. 

Rue Hutchison. — Lot 44-167 quartier 
St-Laurent, terrain mesurant 24 x 85 va- 
cant ; vendu par Hugh Francis Kerrin a 
Gertrude M. Hodgson, epouse de J. F. 
Riepert, piix $1,632. 

MONTREAL-OUEST 

Quartier St-Antoine. 

Rue Tupper — Partie des lots 1628-J et 
1628-K quartier St Antoine, terrain me- 
surant 22.6 x 72.7 cottage en pierre et 
brique No 54 rue Tupper ; vendu par 
Misses Caroline Jane et Lizzie Henshaw 
a Dame Emina S. Sweetapple, veuve de 
Francis D. Gwilt, prix $4,500. 

Rue Stanley — Lot 1759-1.) quartier St 
Antoine, terrain meeurant 52.6 x 100 va- 
cant; vendu par Edward G. Penny a 
Henry Reinhardt, prix $5,250 [$l.t0 le 
pied.] 

Rue Versailles — Lot 516 quartier St 
Antoine, terrain mesurant 42.1 x 72.3 
maison en construction Nos 87 et 89 rue 
Versailles ; vendu par Charles Dub6 a 
Antime Gadbois, piix $4000. 

Rue McGregor— Lot 1726-C quartier 
St Antoine, terrain mesurant 100 x 206 
d'un cote et 212.6 de l'autre vacant; 
vendu par George C. Bishop a John 
Auld, prix $10,712.50. 

Rue St Luc et Closse — Partie des lot 
1054-s 68-1 2 et 3, 4 et 5 quartier St An- 
toine, 4 terrains mesurant 23 x 80 cha- 
cun vacants ; vendu par Stephen Hunt 
Taylor a Murdo Tolmie, prix $5,372.80. 
Quartier Ste. Anne. 

Rue Bourgeoys— Lots 159-B 1, 2, 3 160- 
C 1, 3 et 4, 161C-1 2 et 3 quartier' Ste An- 
ne, sept terrains mesurant les 3 lers 17 x 
88.6 chacun et les 4 derniers 19 x 88.6 
chacun sept maisons en construction 
Nos 54 a 66 rue Bourgeoys ; vendu par 
The Montreal Loan and Mortgage Co a 
Richard Lamb, prix $10,354.56. 

HOCHELAGA 

Quartier St-Jean-Baptiste. 

Rue Mentana. — Lot 8-37 quartier St 
Jean Baptiste, terrain mesurant 25 x 106 
maison en construction ; vendu par Ovila 
Gagnon a Jos. Delisle et Alph Vezina 
prix $850. 

Rue Drolet. — Lots 15-613 a 617 quar- 
tier St Jean Baptiste, terrains mesurant 
20 x 72 chacun vacants ; vendu par 
Isaie Forget dit Depatie a Charles For- 
tier, prix $2,250. 

Rua St Denis. — Lot 15-351 et partie S. 
E. de 350, quartier St-Jeau-Bapti-te, ter- 
rain mesurant 48 x 95, maison Nos 721 
a 723 rue St-Denis ; vendu par Stanislas 
Paquette a Joseph Gagnon, prix $7,500. 
Rue Dutferin. — P. dn lot 7-156, quar- 
tier St-Jean Baptiste, terrain mesurant 
13 x 80, vacant; vendu par Joseph Go- 
dard dit Lapointe a Alphonse Poupart, 
prix $100. 

Rue Pantaleon.— P. S.-E. du iet 15-1271 
et P. N.-O. de 1272, quartier St-Jean- 
Baptiste, terrain mesurant 8 x' 64, mai- 
son Nls 101 et 103 rue Pantaleon ; vendu 
par Eugene Bedard a Larie Goyette, 




A VBNDRE 



PAR 



R.L.deMartigny 

85 rue St-Jacques 



Coin des rues Bleury et Lagauchetiere, 
occupe' par M. Elliott, Spicier. Terrain 
3400 pieds et maison en pierre. 

Coin des rues Lagauchetiere et Gain, 
une maison neuve, magnifique place 
pour un boucher, et 3 logements, 6curie, 
hangars. Terrain 25£ x 76. 

Terrain rue Cadieux, pres de la rue 
Sherbrooke, 12900 pieds faisant face sur 
deux rues, front 75 pieds, profondeur 172 
avec une grande maison. 

Coin des rues Sherbrooke et Cadieux 
deux grandes mai-ons avec un terrain 
pour batir. 

l,OS£» LOTS 

dans la Ville de Maisonneuve, en face 
de la raffinerie de sucre " St. Lawrence," 
dans le faubourg de Montreal qui pro 
gresse le plus rapidement. 

20 Lots a Outremont 

aussi, 50 maisons et logements dans la 
ville. 

Nos 932 a 942 rue St- Dominique. — Une 
eplendide propri^te, consistant de 13 lo- 
gements a 3 etages, lambrisses eD bri- 
que, fondation en pierre, toit francais, 
lot 90x90. Abas prix. 

Nos 249, 251 et 253 rue Rivard-Qua- 
tre logements de 4 appartements, mai- 
son a 2 Stages, bois et brique, fondation 
en pierre, avec 2 ecuries, 2 greniers a 
foin, hangars et cours bien cl6turees. 

Nos 390 et 392 rue St Hypolite - Une 
maison lambrissee en brique, fondation 
en pierre, 4 logements, lot 40 x 90. 

Nos 737 et 739 rue St Dominique— Une 
maison nouvellement batie, 3 logements 
bois et brique, fondation eu pierre. 

No 282 rue Iberville — Maison lambris- 
see en brique, 2 stages, 3 logements. Lot 
30 x 100. 

Nos 543 et 545 rue Rivard — Une mai- 
son lainbriss^e en brique nouvellement 
batie, fondation en pierre, 2 logements. 

No 356 rue St Hypolite — Cottage en 
bois, nouvellement r6par£. 

Coin sud des rues Mignonne et Pai- 
thenais — Maison a 3 stages en bois et 
brique, fondation en pierre. Lot 20 x 6C 
avec ruelle. 

Nos 1187 et 1189 rue St Laurent — Un 
lot de terre 45 x 90 pieds, avec batisses 
dessus e>igees. 

Nos 195 et 197 Avenue Laval — Une 
maison en brique et bois, fondation en 
pierre, 2 logements. 

No 1208 rue St Laurent — Un magnin- 
que lot 30 x 180, avec maison, boulan- 
gerie, etables, etc. 

Avenue Mout Royal — Entre les pro- 
prieties Stuart et Cadieux, 3 lots 25 x 1J0 
pieds. 

Nos 46, 48, 50 et 50$, rue Mignonne — 
2 maisons et 2 logements a 2 stages et 
allonge en bois et en brique, nou w elle- 
mrent batie-. 

Nos 203, 2u5 et 207 rue Poupart — 4 lo- 
gements, en bois et en brique, fonda- 
tions en pierre, une bonne maison. 

Nos 374 a 380 rue St Hypolite— Maison 
nouvellement batie, 4 logements a 2 eta- 
ge-, en brique et en bois, fondation en 
pierre. 

A OUTREMONT — Plusieurs lots su 
le chemin du Cimetiere et le Cheinin 
Ste Catherine. 



LE PRIX COURANT 



15 



veuve Alfred M. de la Durantaye, prix 
$1150. 

Rue Languinet. — P. du lot 15-868, qur- 
tier St-Jean-Baptiste, terrain mesurant 
15 x 72, maison en construction ; vendu 
par Charles Fortier a Joseph P. E. Levy 
es qual, prix $1200. 

Rue Rivard. — Lot 15-227 quartier St 
Jean Baptiste, terrain mesurant 20 x 70 
maison Nos 525 et 527 rue Rivard ; ven- 
du par Gustavo Bousquet a James W. 
Withell prix $2,100. 

Rue Dufferin. — Lot 7-200 quartier St 
Jean Baptiste, terrain mesurant 25 x 80 
maison en bois No 108 rue Dufferin ; 
vendu par Joseph Milord a Henri Bazi- 
net prix $1,000. 

Rue Rivard.— Lots 15-237 et 238 quar- 
tier St Jean Bapti te terrain mesurant 
21 x 70 chacun maison Nos - r i(>7 a-T73 rue 
Rivard ; vendu par Mme Win. Spalding 

a Louis St Louis prix $3,000. 

» 

Quartier St. Gabriel. 

Rue Bourgeois. — Lots 105 Ste Anne et 
3107-112 St Gabriel terrains mesurant 
96 x 88.0 vacauts ; vendu par The Mont- 
real Loan et Mortgage Ci a Richard 
Lamb prix $5,568. 

Rue du Grand Tronc— Lots 3069-5, 6 
et 7 et 3068-8 quartier St Gabriel terrain 
mesurant 4092 pieds en superficie maison 
No 239 a 245 rue du Grand Tronc ; vendu 
par Wm. G. Cruikshant a Mathew Hut- 
chinson prix $6,480. 

Rue Bourgeoys.— Lots 3167-112 et P. 
de 113 quBrtier St Gab-iiel ei 165 et P. de 
164 quartier Ste Anne vacant; vendu 
par Richard Lamb a Mathew Hutchin- 
son prix $13,360. 

Rue St Albert — Partie du lot 2618 
quartier St Gabriel, terrain mesurant 
22.6 x 85 vacant; vendu par leSemiiiaire 
de Montreal a Augustin Bayard, prix 
$548. 

Rue Bourgeoi-. — Lot 3167-113 quartier 
St Gabril, et 163c Ste Anne, terrain me- 
surant 72 x 88.6 vacant; vendu par The 
Montreal Loan and Mortgage Co a Ri- 
chard Lamb, prix $1,200. 

Quartier Hochelaga. 
Rue Ste Catherine— Lots 31-158 et 159 
quartier Hochelaga, ter-iains mesurant 
25 x 90 chacun maison No 12 rue Ste Ca- 
therine; vendu par Jean-Bte Campeau 
a Thos J. Darling Alex. Cress, prix $750. 

Maisonneuve. 

Rue Notre-Dame— Partie du lot 15-4 
Maisonneuve, terrain mesurant 21 x 120 
vacant [droits indivis] ; vendu par Alph. 
Desjardins, e-qual. a Emile Racine, prix 
$112.50. 

Avenue Lecours — Lot 8-65 Maison- 
neuve, terrain mesurant 25 x 100 va- 
cant; vendu par Chas. H. Letourueux a 
Antoine Pigeon, prix $300. 

Avenue Lassalle— Lots 9-21, 22 23 et 
24 Maisonneuve, terrains mesurant 35 x 
110 chacun vacants ; vendu par Mme J. 
G. Guimond a William et Zotique Re- 
naud, prix $3,08« . 

Cdte St Louis. 

Rue St Denis.— Lot 162-211 Cote St- 
Louis terrain mesurant 23 x 95 batistes 
etc; vendu par Mme veuve A. Brazeau 
a Cleopha* Onimet prix $546 64. 

Rue des Carrieres. — Lots 209 271 a 274 
et P. de 275a Cote St Louis terrain me- 
surant 09,414 pieds en superficie vacants ; 
vendus par J. J. C. Comte a William 
Brough prix $0,270. 

Rue St Denis.— Lots 162-205 et 204 et 
P. de 103 et 103a. Cote St Louis, terrain 
mesurant 22 x 95 vacant ; vendu par 
Thomas Kearney a Magloire Ouimet 
prix $650. 

Rue St Denis.— P. des lot 163a. et 163, 



lots 102-204 et 205 Cote Louis terrain 
mesurant 22 x 95 vacant; vendu | ar 
Thomas Kearney a Joseph Francceur 
prix $050. 

Mile-End. 

Rue Robin.— Lot 138-11 Mile-End ter- 
rain mesurant 25 x 70 vacant; vendu 
par Ed, 1>- Roy a Gedeon Rainville prix 
$315. 

Rues Robin et Albina. — P. des lots 
138-12-13 et 14 Mile-End terrains mesu- 
rant 25 x 70 vacant ; vendu par Ed. D. 
Roy a Adelard Precourt prix $315. 

Rue Boulevard.— Lot 138-3 {Mile-End, 
terrain me.-urant 23 x 80 vacant ; vevdu 
par Ed. D. Roy a Joseph Mnrray prix 
$308. 

Stc-Cunigonde 

Rue Con rsol. — Lots 397-2, 343 1 et 2, 

309-1 403a et 7 et 404 7, deux terrains 

mesurant 20 x S" chacun vacants; vendu 

par la Succ. Smith a James H. Redfern 

prix $2,000. 

St- Herri 

Rues Delisle et Richelieu. — Lots 941- 
42 a 49, 72 a 80 St Henri, terrains mesu : 
rant ensemble 41208 pieds en superficie 
vacants ; vendu par Ormiston Brown 
esqual a The Dissentient School Trustes 
of St Henri prix $11,487.94. 

VENTES PAR LE SHERIF 

Pour la semaine prochaine. 
Berezy v-'. Moss ) 
Outremont 
La moitie indivise du lot No. 13 de la 
paroisse de Montreal, Cote Ste Catherine 
mesurant environ sept arpents avec ba- 
tisees. 

Vente au bureau du sherif le 20 sep- 
tembre, a 10 heures a.m. 

La Banque Nationale vs Papineau 

Montreal 
Rues Sanguinet et Vitre\ — Lot No. 147 
du quartier St Louis, terrain mesurant 
02.6 a 79.9, maison en brique a 2 etages, 
Nos 21 et 23 rue Sanguinet. 
Evaluation de la corporation |6,500. 
Vente au bureau du sherif le 20 sep- 
tembre, a 11 heures a.m. 



PROPRIETES A VENDRE 

A V*NTE PRIVEE 
Par J. Cradock Simpsox & Cie. 
Rue St Laurent, splendide propriete 
commercial, appartenant a M. Jsicob 
Wurtele ayant un front de 184.9 rue St- 
Laurent et de 183 rue St Charles Borro- 
mee, par une profondeur d'environ 116 
pieds, d'une rue a l'autre.soit une super- 
ficie totale de 21,410 pieds. Sera vendue 
en six lots de 26 pieds chacun et un de 
28.9. Prix ch que lot $2.75 le pied su- 
perficiel. Pas de comptant si l'acheteur 
batit. La seule batisse sur la projjriete 
est a l'ext.emite du lot, sur la rue St 
Charles Borromee et se loue $192 par 
annee. 

C'est une occasion tout a fait excen- 
tionnelle de faire un placement sur et 
avantageux (35). 

Rue St Laur snt, lot a batir tres avan- 
tageux de 21.4 de front x 115.8 de pro- 
fondeur jusqu'a la rue St Charles Bor- 
romee et ayant un front de 33.8 sur la 
rue Dorchester. Superficie totale 3,0S0 
pieds (372). 

Maisonneuve, une propriete tres desi- 
rable pour batir, pres du fleuve et pres- 
que au coin de la route de la Longue 
Pointe et ayant un front tres etendu 
sur un bou chemin. Belle occasion pour 
une speculation sure. Venez-voir le plan 
(263). 

Rue Notre Dame, pres Pond Belle pro- 



priete ayant une facade de plus de 250 
pieds sur la rue Notre Dame, avec une 
maison ancienne inais solide. Serait, 
avantageusement subdivisee par lots--. 
Belle occasion pour un spiVulatenr. 

Rue Notre Dame Ouest, coin de la rue 
Fulford. Bloc de nouveaux logements 
sur la rue Fulford comprenant sept lo- 
gements avec un magasin et lngemc-nt 
au dessus au coin de la rue Notre Dame, 
rapportant un revenu de plus de $1,500 
qui sera augmente au premier mai. Un 
placement de premier ordre a 10o[o. 

Rue St Denis, maison de premiere 
elas.se a faeede en pierre a deux cdte j , 
25 x 50, lot de 13C de profondeur, sur la 
plus belle partie de la rue. En bon ordre 
etbien louee. Prix $7,000. (59-3) 

Rue St Denis, maison bien batie, a 
facade en pierre, a deux cotes, 25 x 40 
lot de 90 de profondeur en excellente 
condition, pres du earre St Louis. Louee 
$425 par annee. Tennes faciles (,77-3). 

Rue Cherrier, trois maisons neuves a 
2J etages, facade en pierre, l'unc £tant 
aucoinde rue. Toute< les ameli' rations 
modernes, fonrnaises a eau chaude avec 
radiateurs J' Bundy", plouibage et 6gouts 
parfaits on vendrait aussi le lot a batir 
voisin, 25 x 100. Prix des trois mai-ons 
avecle lot $21,500 (353 £). 

Rue Moreau, (Hochelaga). — Une ran- 
gee de six maisons en briijue, indt^pen- 
dantes, les unes des autres, avec bonnes 
cours et ruelle. Toutes bien louees. Prix 
$7,500 (110£). 

Rue Ste Catherine. — Splendide pro- 
priete de 43 x 86, coin de la rue St Jus- 
tin, avec batisse en brique solide connue 
sous le noui de Russell Hall. Serait ven 
due a conditions faeiles, (303). 

Sweetsburg. — Une belle maison dou 
ble en bois en face de la station du C. 
P. R. contenant douze chambres, chauf- 
fee par une fournaie a eau chaude, bon 
puits a la porte de la cuisine, bonne ecu 
rie, remise et petite maison pour le gar 
dien, sur un lot de deux acres. Les batis- 
ses seules content $0000. Seraient vendue 
a un prompt acheter pour $1000. 

Rue St Jacques, coin de la cote St 
Lambert un des plus beaux placements 
possible, (pour le prix) sur cette rue; 
115.9 de front rue St Jacques, environ 86 
cote St Lambert et 118 ruelle des Forti 
fications, Superficie 10 164 pieds. A 
moins de 100 verges de la batis-e de la 
New-York Life, doit surement augmen 
ter de valeur (187). 

Rue Bishop. — Nouvelle et belle mai 
son a facade en pierre de 24 x 44, allon 
ge de 13 x 18 sur un lot de 24 x 126 avec 
une ruelle de 30 pieds en arriere. La 
maison est garnie de toutes les amelio- 
rations modernes ; sonnettes electriques, 
tuyaux acoustiques, bassins en ardoise 
pour le lavage et w. c. pour les domesti- 
ques au sous-sol; fournaise Daisy a, l'eau 
chaude. Tuyaux d'egotit de9 pouces jus- 
qu'a la rue. Plomberie et ventilation par 
faites, manteaux de cheminees et grilles 
dans le salon, la salle de reception et la 
salle a manger. Les deux premiers eta- 
ges finis en cotonnier ; escaliers en ce- 
risier ; porte principale en chene avec 
glaces biseautees. Tout est des meilleurs 
materiaux, du fini le plus parfait, e.\e- 
cutes par la main-d'eeuvre la plus ha 
bile et arrange specialement pour leur 
commodite et ;e confort. 

Rue Fulford. — Bloc en brique solide 
sur fondation en pierre divise en onze 
logement-', en bon etat de repartition, 
et loues a des locataires de premiere 
classe pour $1578 par annee (47-3). 

Ventes d'immeubles par encan le mer- 
credi de chaque quinzaine. J. Cradock 
Simp-on & Cie, 181 rue St Jacques. 



Par R. K. Thomas. 
Rue St Jacques. Temple Building. 

Rue Ste Catherine, con University. 

Rue de la Montague, s'etendant jus- 
qu'a la rue Drummond. 

Rue Gnilbert, nouveaux logements en 
pierre. 

Rife I ; niversite, residence double iso- 
lee. 

Avenue Argyll, residence isolee et 
pare. 

Rue Sherbrooke, maison a facade en 
pierre. 

Rue Mackay, belle et grande m lison, 
presque nenve. 

Avenue du College McGill, maison en 
brique- 

Rue Mance. Cottage en brique. 

Rue St Dominique, logement en bri- 
que. 

Rue Balmoral, cottage en brique. 

Rue du PalaH, residence a facide en 
pierre. 

Rue St Antoine ouest, maison en 
pierre. 

Rue Mansfield, bloc en brique. 

Avenue Clarke, f'6te St Antoine, mai- 
son et pare. 

Avenue Oxenden, cottage a fagade en 
pierre. 

Rue Bayle, deux cottages neufs. 

Rue Stanley, maison en brique pres 
du Windsor. 

Rue St Denis, cottage a fagade en 
pierre. 

Rue St Charles Borromee, maison a 
facade en pierre. 

Rue Dorchester, Ouest, deux lots de 
25 pieds de front. 

Rue St Paul, deux proprietes commer- 
cia'.es. 

Rue Parthenais, quinze arpents de 
terrain 

Rue Ste Catherine, a l'ouest de la rue 
Guy. Lots a batir. 

$50,000 a preter. 
Maisons a Loner. 
R. K. Thomas 
Agent d'immeubles. 

30 rue St Jean. 



D. ALLUISI et FILS 



FABMCANTS de 



COTTRES et ORNEMEHTS 
33, Rue Bonsecours 

MONTREAL 



L. J. HERARD 



MARCITAXD DE 



Ferronneries, Qmncailleries, Outils, 
Usteri'iiles de Cuisine, etc. 

102, Rue Saint-Laurent 

MONTREAL 



Banque d'Hochelaga 

Capital verse - - - $710,100 

Reserve .... 125,000 

F. X. St Charles, president. 

M. Laurent, vice-president, 

R. Bickerdike, Chas. Chaput et J. D. Rolland 

Directeurs. 

M. J. A. l'rendergast, cais.sier. 

Bureau Principal - - MONTREAL 

Sucoursalcs Q6rairts, 

Trois- Rivieres - . H. N. Bolre 

J.»liette - - J. H. Ost.igny 

Sorel ... a. A. Larocque 

Valleyfteld - - S. Kortier 

Abattoirs de 1'Est - 

Vankleek Hill, Ont. - Wm. Ferguson 

Correspoudants : 
L.jndres, \ng., The Clydesdale Bank, limited 
Paris, r ranee, Lv Creuil Lyonnais. 
New- York, The .Vatiunal Park Bank. 
Boston, The Maver/ck National Bank. 

Collect ions dans tout le Canada aux taux 
les plus t> is. 

PJmet des credits coramerciaux etde^ let- 

b eirculaires pour le- voyjjgeurs, payables 

ns toutes les parties du monde. 



16 



LE PRIX COURANT 






Les marchandises fabriquees par 

La compagrnie de GRANBY 

sont superieures a toutes autres. 



Torn les Marchands qui desirent etre Lien as- 
sortis doivent tenir un assortimeht complet de 



CLAQUES GRANBY 



BUREAU ET ENTREPOT 



No. 15, CARRE VICTORIA 



MONTREAL 



ETA B LIE EN 185(3. 



Successeurs de feu J. C. McLA REN 



the j. c. McLaren belting co 

SEUL FABRICANT DE 

Courrois en Cuir au Tan de Chene 

DANS luA. PUISSANCE. 

On sollicite les commandes du Commerce. Vescompte reduit les prix auniveau 

des Courroies tannees a Vecorce de pruche. Demandez les prix 

avant de placer, vos commandes. 

Nos. 292 & 294 rue St-Jacques, MONTREAL 



Lumiere Electrique 



t 



Lumiere Electrique 



La Cie. Royale d'Electricite 

Seide propriStaire du Systeme Thomson-Houston pour le Canada 

FABRICANT DE GENERATEURS ET DE LAMPES 

Entrepreneur el constructeur de materiel a lumiere incandescente et a arc, en Canada, 
aussi de materiel de lumiere incandescente par circuit d'arc. Le seul systeme parlait a 
rGgulateur automatique, qui existe au monue. Levis, estimgs et prix fournis sur demance. 

BUREAU, USINE ET STATION : 

54, 56, 58 et 60 RUE WELLINGTON, MONTREAL. 
Hon. J. R. Thibaudeau, Pres. Chas. W. Hagar, Geraiit. 



Encres Toiray-Maurin 

Fabrique la plus importante du monde, et qui compte un siecle du plus brlllai.t succis. 




ARTICLES ENDEMANDE 

Glacieres en bois franc, air froid et sec, a bon marche. 

Sorbetieres, toutes dimensions et prix. 

Tondeuses pour l'herbe, $5.50 a 7.50. 

Toile en fil metallique depuis 20c la verge. — Aussi, Cadres 

en bois pour faire les portes et fenetres a l'epreuve des 

mouclies, prix 60 a 7oc. 
Balais a Tapis (nouveaux) $2.25 a 4.00. 

AU NOUVEAU MAGASIN DE 

L.J.A.SURVEYBR 

O, rue St-Laurent 



Encre Syrienne — "Violet te-noire. communicative, copiant mfime six mois 
apres l'ecriture. 

Encre Azullne — Bleu noir fixe. Cette encre d'une jolie nuance bleue in- 
tense en ecrivant tourne de suite au noir parfait. 

Encre du IXe Siecle— Triple-noi re inalterable. SpeciaU pour comptablllte. 

C.urmins j-arfumte. — Encres d marqver le linge — Encres m6lal- 
liques — Colles liquids — Cires, Pains & cachcter, etc. 

Les qualites de ces produits en imposent l'emploi a toutes les classes de la 
M ct.te et se trouv< nt en vente chez tousles libraireset les principaux 
marchands. 

J. B. ROLLAND & FILS, 

Seuls Agents pour le Canada. — 6 a 14 rue St- Vincent, Montreal 

Lumiere Electrique Incandescente 

EDISON 

Pour l'eclairage des MAISONS, des MANUFACTURES ou des RUES, par dea 
Appareils isoles ou des Stations Centrales. 

N. B. — L'usage de toute autre forme de Lampe Incandescente est un empietement 
sur les patentes d'Edison, et ces empietements seront traites en conse- 
quence. 

M. X>. BARR <fc CIK 



AGENTS POUR LE CANADA 

107, rue St-Jacques, 



Montreal 



Oh ! c'est excellent 

D'avoir la force d'un geant, 

Mais c'est une tyrannie 

De s'en servir comine un g£ant. 

(Shakespeare,) 



La meilleure maniere d'acquerir de la force, c'est de prendre de la nourriture qui 
contienne une forte proportion d'elements fortifiants, telle que : 




Le Grand 
Fortifiant. 



LK PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIBE 

Du Commerce, de la Finance, de l'lndustrie, de la Propriete Fonciere et des Assurances 



VOL. VII 



MONTREAL, VENDREDI, 19 SEPTEMBRE 1890. 



No. 3 



NFBEDARD 

17 rue William, Montreal 

Marchand de Fromage 

A COMMISSION 

et Negociant de toutes sortes de Fourni- 

tures pour 

Fromageries et Beurreries 

AGENT DE 

MacPherson & Schell 

Alexandna, Ont. 
pour la vente ile leur fameux ixiis ft bojte 
reconnu par le grand nombre des frnmagfrs 
com me n'ayant pas son egal ici en Canada, 
ainsi que leur moulin a plier lesboltes le\url 
travail le a perfection. 

On pourra voir ce moulin etun gchantillon 
du bols a mon magasin. 

Pour prix et plus amples details vmillez 
correspondre A l'adressc ci-dessus. 

Pour communication par telephone, de- 
niandez le No 2461- 

SA.INDOUX 




EMPAQUETE EN 

Seaux de 3, 5, 10 et 20 lbs. 

et en tinettes de GO H>s. 



LE SAIXlOl'X 

A N" O H o : 

est bien superieur aux saindoux de 

Chicag< . 

Et se vend a meilleur mar •':.'. 

IVI. LAING <Sc SONS 

Empaqueteur-, Montreal. 

Demandez la liste des prix. 

En \errfe chez tons lea Epiciere. 

Bureau : Telephone Xo. 344: 

Maison d'Emi'aquteage : 

Telephone No. 6036 

DUCKETT, HODGE & Cie 

Elxportatt -urs de 

BEURRE et FROMAGE 

et Marchands de 

PRO VISIONS en GENERAL 
104 rue des Soeurs Grises 



Coin de 1 rue William 



McArthur 
Corneille & Co. 

Fabricants et Importateurs de 

Couleurs et de Vernis 

VERRE A VITRE 

Glaces ordinaires etde choix. — Polies. 
Huilea de toute espece. 

Produits chimiques, Teintures, etc. 

I'r. -nrietaires il» la marque eglebre Crown 
Diamond de Blanc de Plouib. 

316 a 316, Rue St-Paul 
J. A. VAILLAHCOURT 

Makciiand-Commissionxairede Provisions 
331, Rue des Commissaires 

BEUKRE, FROMARE et OEUFS places aux 

prix les plus avantageux. 
Attention speeialedonnee aux consignations 

d(- ben ire etde fromage. 
Avanees liberates .'ur consignations. 

TINETTES en belle epinette blanche, 30, 5« 
et 70 lbs, B'ournitures ponr Fromageries. 

Specialite de Tinettes pour beurreries. Aussi 
meilleur Sel Anglais pour beurreries. 

Soil cite la. consigns' U r de toutes sortes de 
Produits Agricolt s. 



REVUE DES MARCHES 

Montreal, 18 septembre 1890. 



GRAIXS ET FARINES 



MOK'I REAL 



Marches de gros 

Les marches d'Europe, aux dernieres 
nouvelles, sont assez calmes, quoique 
les prix sont maintentis. Mark Lane Ex- 
press, a la date du 5 septembre, dit : " II 
fait un temps splendide. Les fermiers 
out rentre lei;r ble et une grande partie 
de leur avoine. L'orge est dans une ex- 
cellente condition. Dans toutes les c& 
reales le rendement est souvenfeau des- 
sus de la moyenne. La qualite et la 
condition varient beaucoup, mais elles 
atteignent probablement la moyenne. 
Le ble anglais vieux a ete rare pendant 
lasemaiue, le nouveau s'est vendu de 
32 a 38s. Le commerce sur le ble' etran- 
ger a ete contre le- detenteurs, au debut 
de la semaine, mais la publication du 
rapport dn gouvernement des Ltats- 
Unis a cause une reaction. Le mai's et 
l'avoine ont faibli." 

La depeche de Beerbobm d'hier dit: 
"Chargements a la cote, ble soutenu, 
mail manque, chargements en route eta 
expedier, ble tran<]tiille mais soutenu, 
mais plus faible. Mark Lane, ble anglais 
et Stranger tranquiRe mais americain et 
du Danube ferme; farines anglaises et 
americaines, soutenues- Liverpool, ble 
et mais snr place, tranquilles. Estime 
olliciel de la re"colte francaise, 42,000,000 
de quarters [330,000,00.1 de minots 107,- 



520,000 hectolitresj que Ton considere 
beaucoup trop 61ev6." 

Les nouvelles d'Europe qui ont in- 
fluence les marches des Etats Unis con- 
cernent principalement la r6colte de la 
Russie qui ne rend pas dit-on, autant 
qu'on le croyait, etle rapport du gouver- 
nement francais qui depasse les donnees 
precedentes. 

Ces deux influences contraires au- 
raient probablement maintenu les cours 
au rn6me niveau si le rapport du gou- 
vernement des Et;its Unis, public au 
commencement de la semaine ne fut 
venu donner du poids aux opinions des 
haussiers. 

II y a eu aussi des ordres d'achat de 
quantites importantes, sur le marche de 
Chicago, pour le compte de maisons 
franchises, et les exportations de New- 
York, Baltimore et Philadelphie ont ete - 
actives. En somme done les principales 
influences qui gouvernent les marches 
de speculation sont a la lyiusse. 

Quant au disponible, il est aussi af- 
fects par le rapport du gouvernement 
federal; et malgre les arrivages conside- 
rables aux points de concentration, les 
meuniers achetent lib6ralement et la 
tendance est tres marquee a la hausse. 

Voici les cours de ces principaux mar- 
ches : 

10 sept. 17 sept. 

Chicago (dec.) 1.00J 1.02$c 

New-York (dec.) 1.01£ 1.06£c 

St- Louis (disp.) 0.96| 0.99£c 

Duluth (disp.) 1.00 1.02ic 

Au Manitoba les livraisons de bie ont 
commence et quelques achats ont ete 
faits sur la base de 70 a 75c pour le ble 
No 1 dur pris a la station, mais le man- 
vais temps ernpeehe le battage qui ne 
peut se faire que sur le champ et il y a 
encore fort peu de ble battu et par con- 
sequent pret a etre mis sur le marche. 
Les echantillons recus a Winnipeg ne 
sont pas atusi beaux qu'on l'esperait. 
Une partie du grain livre aux station- 
pour etre entrepose, est frais et menace 
de chauffer, si Ton n'a pas soin de l'aerer. 
Dans ces conditions, il n'est pas encore 
possible de pr^voir commentse conduira 
le march6 lorsqu'il sera ouvert pour tout 
de bon. 

II y a eu de la neige et de la gelee ces 
jours-ci dans le Nord-Ouest et du noru 
du Manitoba, mais cela ne fait que peu 
de dommage actuellement. Un expert 
de Chicago qui vient de faire un voyage 
au Manitoba, estime que cette province 
aura de 10 a 12 millions de minots de 
ble a exporter. D'autres voyageurs, plu- 
tot touristes qu'experts, disent 20 mil- 
lions de minots ; mais e'est un peu fort. 

Dans la province d'Ontario, le ble 
vaut de 95 a 97c h Hamilton et de 90c a 
SI a Toronto. 




PIANOS 

Les Pianos canadiens par excellence. 




Notre Dame Montreal* 



Sen! importateur des 

Pianos Hazelton et Fischer, 

et des Orgues Eoliennes et Dominion. 



Le plus grand assortment en Canada. 



CD. MORTN 

1386, RUE NOTRE -DAME 

Manufacturier et Marchand en Gros 

d'Essences Culinaires, Huile a eheveux, 
Parfumerie, Lessi et Caustique a la livre ou 
au quart, Huiles d'Olive, de Castor, de Foie 
de morue, a Machines & coudre, etc. 

Vinaigre en cruches ou au quart de pr 
miere qualite seulement et au plus bas pr. 
du marche. 
Proprietaire du Sirop du Prince de Gal "es 
Toute commande par la malle executee 
avee diligence et les effets livres dans toute 
la ville et les environs ou a borddes chars on 
vapeurs sans charge extra. 



Cie de Telephone Bell 

DU CANADA 

C. F. SISE. President, 

GEO. W. MOSS, Vice-Pres. 

C. P. SCLATER, Sec.-Trcsorier. 

Bureau principal : a Montreal. 

Cette Compagnie vendra ses instruments 
il <les prix variant de 10 ft 23 piastres le set. 
Ces Instruments sont proteges paries brevets 
que possfede la compagnie, et ten acquereura 
sont par consequent a I'abri d< contestations 
etpourront se servir des lignesprineipa.es 
aux prix des abonnes. 

La compagnie prendra des arrangement! 
pour relier leslocalit6spriv6es de communi- 
cations t.eiephontques, avec le bureau de 
telegiaphie le plus proche, ou encore cons- 
truira des lignes privees pour les Indi vidua 
ou les compagnies, pour relier leurs resi- 
dences a leurs places d'affaires. Elle est 
prete A manufacturer toutes sortes d'appa- 
reils electriques. 

Pour details complets s'adresser au bureau 
de la Compagnie A Montreal. 



TAPIS ! 



D. COLLINS 

Manufacturier de 

BALANCES 

Balances a foin et a charbon et toutes 

autres Balances en mains. Specialite pour la 

reparation des Balancesa foin 

et a charbon. 

Reparations faites sur les lieuxft la campa- 

gne, avec garautie et a bon maiehe. 



RIDEAUX ! 



TAPIS ! 



TJEIOBfl! A.S LIGGET expose quelques magnifiques specimens de beaux arts en TAPIS ainsi 
que des quantity considerables des patrons et eflfets les plus nouveaux sortant des metiers de fabricants c^lebres 

tels que : Cross lev. Humphry, Henderson, Templeton et autres. Ces fabricants ont une reputation universalis 
pour les plus belles productions et produisent des dessins et effets speciaux semi-annuellement pour 

THOMAS LIGGET, 1884 Rue Notre-Dame, Batisse Glenora 



LE PRIX COURA^T 



AUBIN &THIBAULT 

Marcliands en Gros de 

PROVISIONS 

335 rue des Commissaires 

Beurrc, fromagp, oeufs, fl' ur, en quarts et 

poche?, pofe, feves, sueie d'erable, 

poia rendu, papier tie paille,etc. 

Eilets livres gratis. 

Telephone Bell 970. 

Telephone Federate 1486. 

C. E. JACQUES 

Marchand-Commissiormaire 

Farines, Grains, Foin 

ETC, ETC. 

Agent General pour The Manitoba 
Milling' & Brewing Co, Carberry, 
Manitoba., aus-i agent de laCIEDETHE 
YOKOHAMA. — Farines de commerce 
et Farines fortes de boulanger, une spe- 
cialite. — Consignations et commandes 
sollicitees. 

C. E. JACQUES 
Bureau principal : 

303, Rue des Conmiissaires 

Pres de la rue St-Sulpice. 



THE 



Montreal Biscuit Co'y 

84, HUE MeGILL 

MONTREAL 
Manufacturiers de toutes sortes de 

BISCUITS SECS 

et de GALETTES 



On sollicite une comniande d'essai de la 
part des detaillants que notre reprfisentant 
fl'a pas vu personnellement. 



Ou allez-vous ? 
Au No. 8, Cote du Beaver Hall 

Pourquoi ? Pour boire, 
Quoi ? L'eau fameuse de 

Ste 
G 
E 

N 

GENEVIEVE 
I 
E 
V 
E 

Vous pouvez aussi vous desalterer en 
buvant les Eaux de Richelieu, Caledo- 
nia (sonffree et saline), Abenaki?, Geor- 
gianne, St-Leon (nouvelle source) et 
autres. A vendre en gros au 

Depot General d'Eaux Minerales 

8 Cote du Beaver Hall 

PAR 

A. Poulin & Cie 

Telephone No. 2037 



AUX MARCHANDS 

lake Canadian 

EN FEUILLE 
Specialite de Premiere Classe 

EN GROS SEULEMENT 

l®"Au plus BAS PRIX du marche 

S'adresser a. 

EPHREM BOLDUC, 

JOLJETTE r».Q, 



Sur notre marche il n'y a encore rien 
a faire en ble disponible. 

Les farines sont tranquilles mais sou- 
tenues. II n'y a pas de reduction possible 
sur le prix de la farine forte du Mani- 
toba des moulins de la ville ; les forte? 
du Haut Canadi se vendent de $5.25 a 
$5.50 suivant qualite. Les patentes sont 
fermes, II n'y a pas de fortes ameri- 
caines sur le marche. La demande est a 
peu pres normale, la boulangerie et le 
commerce de la campagne font encore 
les affaires a pen pres au jour le jour. 

Les pois sont fermes, quoique sana 
transactions notables sur place. Le mar- 
che anglais monte ; Liverpool cote 5s 
lOd, ce qui est une hausse de 2£d depuis 
huit jour.*. Le >, prix ici Bont de 77 a 78c 
par minot a dot. A la campagne on paie 
lc la livre, mais il y a encore fort peu de 
livraisons. 

L'avoine s'est raffermie et des ventes 
ont ete faites cette semaine a 45c pour 
l'avoine du Haut Canada et 43c par 32 
lbs pour l'avoine du Bas Canada. La 
recolte est decidement inferieure en 
quantite, quoique superieure en qualite 
a celle de l'ann6e derniere. 

L'orge est ferme comme tous les grains 
destines au fourrage, mais sans uiouve- 
ment encore. On n'en achete que fort 
peu a la campagne de peur de ne pou- 
voir e- ouler lorsque le bill McKinley 
sera en vigueur. 

Le ble d'inde est ferme a 65c en gros 
et 70c au detail. II n'y a pas de sarrazin 
nouveau sur le marche ; le vieux se vend 
65c par 50 lbs. 

Les frets haussent, on a cote cette se- 
maine Is 3d pour Liverpool et Is 6d pour 
Londres et Glasgow. 

Nous cotons en gros : 
Ble roux d'hiver, Canada No. 2. 1.00 a 1.03 
" blanc d'hiver, " " 1.00 " A. 03 

" du printemps, " " 0.95 " 0.98 

" du Manitoba, No. 1 dur 0.00"0.00 

" " " 2 dur O.OO'UOO 

Avoine 42 " 45 

Ble d'inde, en douane 57£" 00 

do droits pay^s 65 " 70 

Pois, No. 1 _. 90 " 95 

" " 2, (ordinaire) 77 " 78 

Orge, par minot 55" 65 

Sarrazin, par 50 lbs 63 " 65 

Seigle, par 56 lbs 00 "00 

FARINES 

Patent* d'hiver $5 50 a 5 85 

do du printemps 6 10 a 6 35 

do Amfericaine.. 6 75 ft 7 00 

Straight roller 5 00 ft 5 10 

Extra 4 65 ft 4 85 

Superfine 4 10 ft 4 35 

Forte de boulanger (ciT6) 00 ft 6 00 

do Amgricaine 5 00 ft 5 76 

EN SACS D'ONTABIO 

Medium 2 65 a 2 80 

Superfine 1 80 ft 1 90 

Farine d'avoinestandard,enbarils 4 90 ft 5 00 
Farine d'avoine eranulge.enbarils 5 00 ft 5 25 
Avoine roulge. en barils 5 25 ft 5 50 

Marche de detail 

L'avoine se vend assez bien au mar- 
che - et elle a eu une petite hausse cette 
semaine. 

En magasin, l'avoine vaut $1.10 pour 
celle de Quebec et $1.15 pour celle d'On- 
tario, par 80 lbs. 

L'orge No. 2 de la province vaut $1.25 
pai 100 livres; l'orge No. 1 d'Ohtario 
vaut $1.30. 

Le ble d'inde blanc ou jaune des Etats 
Unis se vend 70c par minot. 

Le sarrazin se vend $1.40 par 100 lbs. 

La graine de lin par minot de 60 lbs. 
vaut $1.30 a $1.40. 

La farine de seigle vaut $2.60 par 100 
livres. 

La farine d'avoine vaut $2.25 a $2.40 
par 100 livres. 



La farine de sarrazin vaut $1.70 par 
100 livres. 

BEURRE. 

Marche de Liverpool. 
La circulaire de MM. W. Heapy & 
Son. en date du 4 septembre dit: 

" Les kiels se sont vendus rapide- 
ment, aussitot debarques, aveo une nou- 
velle haus-e de 4 a 5s. en sympathie 
avec les marches du continent. II ne pa- 
rait pas qu'il en soit reste sur la place. 
Le beurre d'Amerique reellement fancy 
de beurreries, de qualite parfaite, a ete 
en bonne demande ; mais toutce qui est 
echauffe le moindrement est neglige. Le 
beurre d'Irlande est activement recher- 
che et les qualites de choix ont hausse. 
Nous cotons en cloture : 

Danois, extra fin, kiels 114 a 116s. 

" I kiels 115 a 116s. 

fin 00 a 00s. 

Irlandais, extra fin 106 a 112s. 

choix 98 a 103s. 

fin 85 a 92s. 

Americain.extra fin cremeries 93 a 00s. 
" qual. marchande. 40 a 50s. 
March & de New- York 
II y a eu de la faiblesse dans le mar- 
che du beurre par suite du mauvais 
temps et des forts arrivages. Le prix ex- 
treme pour les beurreries de i'etat a 6te 
24c et pour le beurre de ferme 19c On se 
plaint que les arrivages montrent des si- 
gnes de dommage par la chaleur et les 
commissionnaires se hatent d'ecouler 
leurs consignations aussitot qu'elles arri- 
vent. Dans ces conditions, il est naturel 
que les prix fl6chissent quoique nous ne 
croyons pas a une bai a se ulterieure. 
Marche de Montreal 
II y a eu plus de demande cette se- 
maine, de la part du commerce local, 
pour les beurres de beurrerie du mois 
d'aout et du commencement de septem- 
bre ; ce qui a donne de la fermete au 
marche et a permis aux commercants 
de payer un peu plus cher aux beurriers. 
Le beurre de septembre de qualite choix, 
vaut 20c en gros, et on pretend meme 
que 21c aurait ete obtenu ; mais nous ne 
pouvons le garantir. Les prix varient, 
suivant les mois et I'etat de conservation, 
de 17 a 20 pour les beurriers. 

Les beurres de ferme ont aussi plus de 
demands, surtout les townships frais et 
bien faits pour lesquels on obt ent jus- 
qu'a 18c mais ce prix est encore extreme. 
Les autres beurres se sont raffermis en 
proportion. 

Nous cotons : 
Beurre de beurrerie : 

Juin et juillet 17 a 18c 

do (detail) 19 a 20c 

Aout 19 a 20c 

do [detail] 20 a 21c 

Septembre 20 a 21 c 

Beurre de ferme : 

ToAvnships 16 a 18c 

Morrisburg & Brockville... 15 a 17c 

Province 15 a 16c 

De l'Ouest 13 a 15c 

FROMAGE' 
MarchS de Liverpool. 
La circulaire de MM. Win. Heapy a 
Sons, 25 Mat hew street, Liverpool, en 
date du 4 septembre, dit : 

" II y a eu une bonne demande pour 
la consommation et en sympathie avec 
les nouvelle9 fermes d'Amerique, les 
cours out hausse de 2s. par quintal pour 
les sortes de choix. Les qualites moyen- 
nes restent negligees et dans bien des 
cas les acheteurs ont pu obtenir des 
reductions avantageuses. Le marche 
cloture comme suit : Blanc au colore 
extra fin, de 43 a 46s. quelques froma- 



geries favorites font jusqu'a 48s. Vieux 
from age d'ete en bonnes conditions, de- 
mande lente, de 20 a 28s. Fromage mi- ' 
maigre, colore, de 25 a 33s. blanc, de 30 
a 36s. Cote de N. Y. 46?. 6d. c. et i. f. 

Marche de New -York 

Le marche au fromage pendant toute 
la semaine derniere a ete aussi stupide 
et aussi plat qn'aucune autre semaine 
cette saison. Le prix extreme est tornbe 
a 9ic et comme cela ne petit rembourser 
le cout d'une forte quantite du fromage 
achete a la campagne, il y a eu quelques 
exportations en consignations en Angle- 
terre. Les avis d'Angleterre indiquent 
que la production anglaise cet ete a ete 
ties reduite et que les Cheddars extra de 
fabrication anglaise se sont vendus jus- 
qu'a 6Ss, ce qui equivaudrait a 14c la lb 
pour notre fromage livre la bas. Mais 
les fromages domestiques se vendent 
toujours plus cher que ceux d'Amerique 
et nous ne mentionnons ce chiffre que 
pour montrer qu'il y a de la demande a 
l'etranger pour le fromage de qualite 
superieure, quelle qu'en soit la prove- 
nance, taudis que Ton ne dit que peu de 
bien du fromage de la Nouvelle Zelande. 
Si cet etat de choses continue, il parait 
certain qu'il y aura une demande active 
pour notre fromage de septembre et que 
les frontagers n'ont pas besoin de se 
presser pour le mettre sur le marche. 

En attendant, le fromage d'aout prete 
a l'incertitude. II a eu a supporter de 
fortes chaleurs et les acheteurs semblent 
en doute sur ses qualites de conserva- 
tion. Jusqu'ici, le commerce local a 
achete tout a fait liberalement, conside- 
rant ce fromage un bon placement aux 
prix de 9 a 9Jc et avec la perspective 
d'avoir a payer au moins lc de plus pour 
le fromage de septemtre. 

Les marches des deux dernieres se- 
maines auront 1'effet de hausser d'une 
facon appreciable la moyenne des prix 
de la eaison ; et comme il n'y a aucune 
probabilite d'une baisse marquee cette 
automne, cette moyenne sera probable- 
ment beaucoup meilleure qu'on ne s'y 
attendait il y a un mois— ( Utica Herald). 

Ogdensburg, N. Y. 13 septembre. — Deux 
mille neuf cents boites en offre ; 300 ven- 
dues a 9}c et 450 a 9|c marche calme. 

Canton, N. Y. 13 septembre. — Quinze 
cents fromages vendus a 9Jc. 

Buffalo, N. Y, 15 septembre. — Marche 
actif et ferme ; 2850 fromages vendus a 
9£c. 

Utica, N. Y. 15 septembre. — Marche 
assez tranquille, ?auf une competition 
assez vive entre deux acheteurs sur 
quelques lots de fromageries favorites 
qui a porte les prix de ces fromageries 
de J a Jc au dessus des prix courants. 
Les ventes ont ete : 6 lots a 8{j- 58 a Sfc 7 
a 8|c 19 a 9c 18 a 9Jc 20 a 9Jc 4 a 9fc 4 a 
prix secret, 650 a cornmission. Total 12,- 
927 meules. 

Little Falls, N. Y 15 septembre. — Le 
prix moyen est descend u de Jc sur le 
chiffre de la semaine precedente. Le 
marche a ete peu actif. Ventes : 2S lota a 
8Jc 39 a 8|c 30 a 9c 1 a 9£c 1 a 9^c 13 a 
commission. Total 5,770 boites. 

Marches d'Ontario 

London, Ont. 13 septembre. — Vin^t- 
cinq fromageries ont mis en vente S242 
boites d'aout. Ventes : 160 a 9f 320 a 
9 13/16 1900 a .?i et 600 a 10c marche as- 
sez actif. 

Belleville, Ont 16 septembre. — Sur ce 
marche, 21 fromageries ont mis en vente 
1090 fromages blancs et 555 colores. Les 
ventes ont ete de 270 blancs et 325 co- 
lores a 10c. 

Ingersoll, Ont, 16 septembre. — Vingt 



!,'. PRIX COURANT 



3 



et one fromageries ont mis en offre 
10.000 fromages d'aout. Ventes 160 
500 a 91c, blancs; 500 colore^ a 9 13/18c. 
Le systeme d'encheres a etc" applique 1 ici 
pour la premiere fois et a donne satis- 
faction. 

W'tiodstock, Ont 17 septembre. — Treize 
frouiageries ont mis en vente 733S fro- 
mages d'aout. I.es rentes ont £te" ; 280 a 
!i;c. 375 a 10c: Pes acheteurs ont offert 
i iiir le tout, mais le- veudeurs se 
tiennent a 10c. 

MarcM de Montreal. 
Le cable reste a 44s. et lea cablegram- 
nies particnliers indiquent un marche 1 
Btsez tranquille en Angleterre. Cepen- 
dant le ton de notre marche a 6t6 meil- 
leur et les prix obtenns. pour qualites 
egales sont en hausse de I a \c sur eeux 
de lasemaine derniere. 

Lundi, il y avait au quai environ 1500 
from ages qui se sont vendus depuis 9J 
jusqu'a9|c. II y a eu, comme lasemaine 
pr£cedente, coin petition entre deux ache- 
teurs pour une couple de lot* de tres 
beau fromage et le resultat a (He" que ces 
lots ont 6te achetes a 9 11 [Hie. e'est-a- 
dire 1[1G de plus que le prix extreme du 
marche. Pendant la setnaines d'autres 
ventes ont etc" faites a 9i et 9§c. pour la 
derniere quinzaine d'aout. II n'y a pas 
encore de fromage de Septembre en of- 
fre., mais il est probable qu'il y en aura 
quelques lots lundi prochain, le prix 
pour le mois favori s'ouvrira probable- 
ment entre 10 et 10|c. 

On nous a reproche, sur note marche, 
d'avoir conseille l'autre jour aux fronta- 
gers de ne pas vendre a la fromagerie 
pour le moment; nous signalons a ce 
sujet a l'attention de uos lecteurs un avis 
semblable donne par le Herald d'Utica 
IS. Y,, une autorite incontestable sur la 
question. Le confrere constate qu'il y 
aura certainement une bonne demande 
fax Angleterre pour le fromage de sep- 
tembre et pr^voit que ce mois se vendra 
un bon prix. Et quoique nous soyons 
d'avis, en regie generale.qu'il vaut mieux 
vendre a chaque quinzaine et lais-er la 
speculation aux cornmercants. Nous 
croyons de notre devoir de mettre nos 
lecteurs au courant des tendances u 
marche atin qu'ils en profitent. Si le 
fromage de septembre suit le cours ha- 
bituel des cboses, il atteindra probable- 
ment lOic ici, ce qui equivaut aux prix 
de 10 a 10Jc a la fromagerie, suivant la 
locality. 

La Gazette signale quelques ventes en 
speculation de septembre a livrer de 
l'autre cote' de l'oc£an, sur la base de 50s 
ce qui repr^senterait a peu pres 10 ici, 
mais cela nous semble fortement risque. 
<EUFS 

La demande reste lente et les arri- 
vages continuent, ce qui commence a 
causer des accumulations entre les mains 
des consignataires. Les prix sont assez 
faibles et peuvent se coter entre 16 et 
17c; quelques commercants vendent 
meme par quantites a 15Jc. 

POMMES DE TERRE 
On est toujours partage entre la crainte 
de voir pourrir toute la r^colte de patates 
si nous n'avons pas quelques jours de 
beau temps pour les arracher et les met- 
tre en lieu sec. En attendant, les culti- 
vateurs expedient en quantity et les prix 
sont tres bas. On cote de 55 a 60c par 
poena de 90 lbs. 

A Boston. — Les patates sont en bonne 
demande et les prix sont bons ; si le bill 
McKinley ne nous fermait pas les portes 
de ce marche\ il y aurait la de bonnes 
affaires a y faire pour nos produits. On 
y cote : 



le mi not 
Iloultons Hebrons * 65 a 70c 

do Roses 65 a 00c 

Aroostook Hebrons 60 a 65c 

do Roses 60 4 65c 

N. H. Roses et Hebrons 65 a 00c 

N. Y. et Vermont do 65 a 00c 



FRUITS 
Nous cotons en grc-8 : 
Bananes, rouges et jaunes. 



Rai.-ins canadiens, la livre.... 

do de Californie, boite.. 

do Delaware 

Melons, douzaine, choix 

do do commons- 

Pasteque-*, la piece 

Bluets Saguenay, boite carree 

do do petite boite. 

Ponimes Duchesses No. 1 

" " "2 

" Astrackan 

" Golden Swede 

" Alexandie 

Pommes peVhes 

Oranges Jamaique, le quart.. 
Citrons, la caisse 



0.60 a 0.90 
0.03 a 0.05 
0.13 a 0.14 
0.10 a 0.11 
3.00 a 3.50 
1.00 a 2.09 
0.25 a 0.46 
0.90 a LOO 
0.50 a 0.60 
3.C0 a 3.50 
1.90 a250 
1.50 a 1.75 
2.00 a 2.25 
3.00 a 3.25 
2.25 a 2.75 
7.50 a 8.00 
6.50 a 7.00 



KOIN ET PAILLE 
Le mauvais temps et les mauvais che- 
mins ont diminne. le nombre des arriva- 
ges de foin au marche. II n'y avait que 
20 charges en offre a la rue du College, 
mardi. La demande est assez bonne, 
mais les achete ira ont l'air de compter 
sur une baisse et n'achetent que pour 
les besoins imm^diats, Les prix paj es 
ont 6te de $6 a $S suivant qualite. La 
pai'.le s'est vendue §4 les 100 bottes. 

FOIN PRESSE. 
A New-York, MM. Billenback & Peck, 
cotent : 

New- York Brooklyn 

Choix 0.00 a 0.65 0.00 a 0.00 

No. 1 0.55 a 0.60 0.00 a 0.00 

No. 2 0.50 a 0.00 0.00 a 0.00 

No. 3 0.40 a 0.45 0.00 " 0.00 

Shipping 0.00a 0.35 0.00 " 0.00 

M616 0.40 a 0.45 0.00 " 0.00 

Paille de seigle.. 0.80 a 0.85 0.00 " 0.00 

" d'avoine... 0.30 a 0.00 0.60 " 0.C0 

Arrivages de la semaine 33 0GO balles. 

Marche* sans changement quant aux 

prix, tranquille et plat. La paille de 

seigle peu abondante se vend a l'arrivee 

a nos prix. Les dernieres expeditions 

dimontrent qu'il n'y a pas autant de bon 

foin cette annee que Ton s'y attendait et 

le foin de choix achete judicieusement 

devrait bien faire dans quelque temps. 

A Boston on cote : 

Foin de choix fancy $16 00 a 17 00 

" bon a choix 13 00 " 15 00 

" pauvre a ordinaire.... 7 00 a 12 00 

" mil ettrefle 7 00 a 10 00 

Paille, seigle, de choix 15 00" 16 CO 

" avoine 8 00 " 8 50 

A Montreal le foin press6 est un peu 
plus actif, les exportations d'animaux 
etant tres con-id6rables, une forte quan- 
tity de foin s'ecoule de ce cot£. II n'y a 
pas de commerce avec les Etats-Unis. 

Nous cotons en magasin : 

Foin presse No. 1, la tonne$9 50 a 10 00 

No 2, " 8 00a 9 00 

No 3, " 6 00 a 7 00 

Paille " " $ 5 00 a 00 

Moulee, extra, la tonne . 00 00 a 26 00 

No 1, " 00 00 "24 00 

No 2, " 00 00 " 22 00 

" No 3, •' 00 00 " 00 00 

Gru blanc " 00 00 " 25 00 

Son " 17 00" 17 50 

do au char " 15 50" 16 00 

Ble-d'inde blanc moulu 26 00 " 00 

B16-d'inde jaune moulu 27 00 " 00 00 

Farine de ble-d'inde 100 lbs 1 40 " 00 



L'ECONOMTSTE FRANCATS 

Sommaire de la livraison du 30 aout 1890 
Partie Ecokomique 

L'£migration europeenne dans ces der- 
nieres annees : les pays de provenance 
et les pays de destination, p. 257. 

Le commerce exterieur de la France 
pendant les sept premiers mois de 1890, 
p. 259. 

Le commerce exterieur de l'Angleterre 
pendant les sept premiers mois de 1890, 
p. 261. 

La legislation sur les protets et les re- 
formes a y introduire, p. 262. 

Le commerce europeen en S:b6rie et 
les nouvelles voies de penetration : I'ou- 
verture de la mer du Kara, p. 264. 

Lettres du Japon : la revision des 
traites ; la publication des Codes civil et 
de procedure ; le commerce et l'indus- 
trie ; les crises fina.nciercs, p. 206. 

La revision du Code civil en Belgique, 
p. 267. 

Lettre d'Angleterre : la baisse on taux 
de l'escompte.a la banque d'Angleterre ; 
la crise monetaire a New-York etlanou- 
velle loi sur la frappe de I'argent; Sex- 
ploitation des chemins de fer duns le 
Royaume-Uni en 1889; le commerce des 
thes de Chine, p. 268. 

L'organisation cooperative du credit 
agricole, p. 270. 

Revue e.conomique, p. 271. 

Nouvelles d'outre-mer : Republique 
Argentine, Uruguay, p. 272. 

Partie Commekciale. 

Revue g6nerale, p. 272 — Sucres, p.275 — 
Prix courant des mdtaux sur la place 
de Paris, p. 276 — Cours des fontes, p. 276 
— Correspondances particulieres : Bor- 
deaux, Lyon, le Havre, Marseille.p. 276. 

Revue Immobiliere 

Adjudications et vente amiables de 
terrains et de constructions a Paris et 
dans le departement de la Seine, p. 277. 

Partie financiere 
Banque de France ; Banque d'Angle- 
terre ; Tableau general des valeurs ; Mar- 
che des capitaux disponibles; Marche 
anglais ; Rentes franchises ; Obligations 
municipales ; Obligations diverses; Ac- 
tions des chemins de fer ; Institutions 
de Credit ; Fonds etrangers ; Valeurs di- 
verses ; Assurances ; Renseignements 
financiers : Recettes des Omnibus de 
Paris, de la Compagnie Frangaise de 
Tramways et du Canal de Suez; Changes; 
Recettes hebdomadaires des chemins de 
fer, p, 278 a 285. 

L'abonnement pour les pay?, fai- 
sant partie de rUnion postale est: 
un an, 44 francs, 6 mois 22 francs. 

S'adresser aux bureaux; Cite 
Bergere, 2, a Paris. 



Succes toujours croissant de notre pre- 
paration pour faire toinber les poils f 1- 
lets dans la figure des dames : vu son 
usage universel, seuleraent $1.50 la bou- 
teille y compris une boite d'onguent. 

On a toujours en mains la preparation 
pour teindre la barbe et rendre aux che- 
yeux leur couleur naturelle. Aussi une 
des meilleures preparations pour netto- 
yer la bouche et les gencives et pour 
donner bonne haleine. Rousselures et 
taches au visage enlevees pour tou- 
jours, ainsi que le mal de dents et les 
cors. Comme par le passe, quant aux 
poudres pour le visage, en erreurs de la 
nature, notts en avons le depot. Nous 
avons aussi la purgation des poumon9 
qui est infaillible. Lisez les certificats 
qui paraissent dans nos colonnes d'an- 
nonces. 

Mme Vve R. Desmarais et Lacroix, fii.s, 
1263 rue Mignonne, 
Coin de la rue St-Elizabeth. 



Un homme pose, bien au fait de 
la comptahilite. mensuration et 
cubage, demande un emploi. 

S'adresser 

Bureau du Prix- Courant. 



ANNONCES 
DANSLESJOURNAUX 



Nous venous de publier une nouvelle 
Edition de notre livro intituled: "Newt? 
/><:/>, r Advertiring." Le volume a 256 na- 
ges et par mi -on contend on pent citer 
les listes et catalogues suivants dejour- 
naux : 

JouKNAfx quotidiens djb Nbw-Yobk 
avec leur tarif d'annouces. 

Joi i.NAi'x QCOTrniKXS dbsvilleb WANT 
une population <le plus de 150,0(K!, et ne 
contenant que les tneilleurs. 

JOURNAL'X arOTIDTEKS DES VILLKS AYA.N'T 

plus de 20,00) de population, ne conte- 
nant que les ineilleurs 

La UBILLEURE i.i-i'i; DBS jorRN.vux i.o- 
canx, comprenant toutes les villes et les 
villages ayant jilus de 26,000 de popula- 
tion et tous les chefs-lieux importantsde 
comtes. 

UN JOURNAL PAR CHAQUE ETAT. Le MEIL- 

leur pour I'ann-onceur qui n'eu veut 
qu'un. 

CoMBIN.USONS PAR 1VIATS I>K JOURN\UX 

quotidiens et hebdomadaires, dans les- 
quels les annonces sont inserees a moitie 
prix. 

Une coukte lxste de jdurnaux dans 
lesquela on pent annoncer de maniere a 
couvrir toutes les parties <lu pays ; e'est 
une collection choisie, faite avec le plus 
grand soin aid6 d'une longue experience. 

Les plus graxdes circulations. Listh 
cou ple.te de ton^ les journaux ameri- 
cains publiant regulierement plus de 
25,000 exemplaires. 

NEUF OCCASIONS EN ANNONCES l'OUR CEL'i 

qui veulent essayer. 

Annonces a bon makche dans les jour- 
naux quotidiens d'un grand nombre des 
principales villes et villages ; cette li-te 
offre des avantages spgeiaux a certain- 
annonce'urs. 

JOUNAUX SPECIAUX. CATALOGUE TRES 

considerables, des meilleurs. 

6,652 JOURNAUX DE CASIPAGNE OU LES AN- 

nonces coutent $46.85 la ligne ]io:ir pa- 
raitre dans tous ces journaux. Phis de 
la moiti6 de tous les journaux hebdoma- 
daires amerieains. 

Le volume est expedie a toute adresse 
pour Trente Centins. 

GEORGE P. ROWELL & CO., 

Newspaper Advertising Bureau, 

10 Spruce Street, New York. 



AUX MARCHANDS 



GRAINES DE TABAC 

VARIETES SUIVANTES : 

Connecticut Seed Leaf, Kentucky, 

Petit Havana ou Tabac Canelle, 

Wliite Burley, Muscat de Perse.etc, 

B'RANCO par la malle sur reception du prix. 
Detail 25c, 10 paquets $2.00, 25 paquets .$4.00. 
Demandez une circulaire, s'adresser : 

PLANTATION FOUCHER 

St-Jacques de l'Achlgan, P.Q. 



BASTIEN & GAGN0N 

Plomtoiers sanitaires 

Fer"bl an tiers et Couvreurs 

Poseurs d'Appan ils a Gaz, a Air, a Eau 

chaude eta Vapeur, Haute 

et Basse pressiou. 

1955 RUE STE-CATHERINE 

Prix tres racd6r6s. 

Pour vendre vos Propriety 

Annoncez-les dans 

LE PRIX COURANT. 



LE PRIX COURANT 



D. Ft. HTJRTTJBISE 

[Succesfienr de CREVIER & CIE] 

Perblantier, Plombier et Couvreur 

Coin des Rues St-Maurice et St-Henri 

MOB1TREAL 

Entreprlses ile couverture, Pose d'appareils a, eau cbaude, etc, exfeutees promptement 

et ouvrage garanti. 



, HEBERT & CIE 

Importateurs de Yins, liqueurs et provisions 

EN GROS 
304 et 306, RUE ST-PAUL. — 143 et 145, des Comraissaires 



N. B. — Nous faisons une sp^eialite 1 <les VTNP 'le MESSE, et tenons constamnient en mains 
pour cet usaee, les vins tie Sieile, Tarragomi<- et les Sauternes, 

GAUCHER &. TELMOSSE 

IMPORTATEURS DE 

VINS, LIQUEURS El EPICERIES 

J34SS, SI44 & 846 RXJE ST-JPATTL, 

VIS-A-VIS LA RUE ST- VINCENT 

D'epartement Special: — Farines, Provisions, Beurre. Graisse, Lard, etc., etc. 

None nous chargeons de la vente de BEURRE, G^UFS, et autres Produits que 
70U8 voudrez bien nous consigner. 

87-89-91-93 rne des Commissaires, MONTREAL 

Medaille d'Or a l'Exposition ile Quebec. 

Medaille a l'Exposition de 'ion iitu 

Compagnie Centrale de la Charente 

ALEXANDRE MATIGNON & CIE. 
GO GNAC 

Veritable Cognac, Fine Champagne, en futs, bouteilks, flask?, carafes 

1GENTS : 
A Quebec: II. Beautey, rue de la Fabrique. 

A Brantford : T. S. Hamilton & Cie 
A Montreal: JAMES ALLEN, 6, St-Nicolas. 
Pricre de se mcfier des contrejagons. 






Laurent, Laforce & Bourdeau 



IMPORTATEURS DES 



Gelebres : PIANOS 

" Hardman," de N.-Y. 

"Marshall & Wendell " d' Albany 

" Stevenson & Co." de Kingston, Ont. 

Cette maison qui existe depnia pres d'un demi sieile est- universellenient re- 
uonnue par son konorabilite. — Une visite est sollicitee aux Salles 

1637 Rue Notre-Dame, Montreal 



THIBAUDEAU BROS.&C 

IMPORTATEURS DE 

Marchandises Franchises 

ANGLAISES et AMERICAINES. 

332 Rue ST-PAUL, MONTREAL 

QUEBEC, WINNIPEG et LONDftES, Angleterre. 



AU COMMERCE ! 

Saisons du Printemps et d'Ete 




1830 

Vous trouveroz toujours en magasin 
I'assortiment le plus varie et le 
plus complet de Marchan 
dises Seches, 
chez 



SPECIALITY DE 

Marchandises Seches 

EN GROS 
DCs! rabies pourtous. — Une seule Marque 

270 RUE ST-PAUL, Montreal 

et MANCHESTER, Angleterre 



OE SOTVT X_,E£S 31EILLEURES 



Demandez le catalogue. Adressez : 

HON. DANIEL F. BEATTY, 



WASHINGTON, NEW-JERSEY. 



Pianos 




eatty 



eiv us^gke partout 



Demandez le catalogue. Adressez: 

Ex-Maire DANIEL F. BEATTY 

WASHINGTON, NEW JERSEY. 



CSeuetal $tmtk J^griwg 



TSS*-rS*SS*S/*S/*//*//*S/*SS*S '*■"*■ - 



IMPORTATION EXCLUSIVE ET DIRECTE 

ID IE — 

PRODUITS FRANQAIS 



v*SS*S/*/SS//*//J//J'//*//J>SS*-~' 



C. ALFRED CHOUILLOU 

9 & 11 RUE ST -ALEXIS, et 12 &: 14 RUE ST-JEAN 



Cognac E. PUET 

Pccommande par les principaux midecins. 

En "Vente oliez tous les Epiciers 

a $1.25 

JULES GIROUX, Agent-General, a Montreal, 

ARTHUR LEFAIVRE, ReprSsentant a Montreal. 



LE PRIX COURANT 



CITY 31 ILLS — MONTREAL 



vQJ 



OJ 



f— 1 

<3 


u 


fe 


r— 1 


o 


• i-H 


^ 


a 


-Jl 


o 


->^ 


5h 


c 


(^ 


c8 




o 


o 


• 1— 1 




— 


—J 




Fax-ine Patentee et Fariue Forte it Boulangcr 

faites du meilleur ble dur de Manitoba. 

i'arines choisies pour Families et Farines patentees faitea de bl6 d'hiver soigneu- 

seinent choisi. — Qualite incomparable. 



LA SEMAINE COMMERCIALE 
ET FINANCIERE 

Montreal, 18 sept. 1890. 

Le marche monetaire est ferine, 
les capitaux disponibles sur notre 
piace ne sont pas exorbitants car 
on a place a New-York, tout ce 
dont on pouvait disposer sans trop 
de risque. Avec un marche mone- 
taire a, nos portes excite com me ce- 
lui de New-York, ou les fonds se 
pietent a 20 et 30 p. c. a demande, 
le surplus de fonds que nous pou- 
Yions avoir ici n'est pas reste long- 
temps de notre cote de la frontiere. 
Les preteurs, cependant, sont en- 
core assez raisonnablessur les taux 
qui restent a 5J et 6 p. c, mais ils 
prtter.t peu, n'ayant pas de fonds. 

A Londres les capitaux sont tres 
chers, comparativernent ; on ycote 
les prets a demande, sur le marche 
libre, a 4 p. c. La banque d'Angle- 
terre, dont le taux est encore 4 p. 
c. pourrait bien revenir avant peu 
k 5, si la tension du marche conti- 
nue. 

A Nex-York les prets a demande 
sont nominalement cotes 5 a 6 p. 
mais il est difficile de s'en procu- 
rer a ces taux. En prevision de la 
mise en vigeur du bill McKinley, 
un grand nombre d'importateurs 
ont fait venir des quantites enor- 
mes de marchandises et ils ont du 
les tirer d'entrspot pour pouvoir e- 
chapper aux nouveaux droits. Pour 
ce!a il ont imprunte contre garan- 
tie de ces marchandises, des som- 
mes dont le total se chiffre dans 
les centaines de milions. C'est ce 
qui cause la rarete de fonds a New- 
York ; et comme on a fait courir le 
bruit que les despositions du bill 
ne seraient appliqcees aux mar- 
chandises en douane qu'au mois 
de fevrier, ceux qui ont imprunte 
a des taux ruineux pour 3ortir 
leurs marchandises de la douane, 
risquentdese trouver a peu pres 
ruines. 

Le change sur Londres est sou- 
tenu; les banques vendent leurs 
traites a 60 jours de 8£ a 8i de 
prime (de $4.81 a $4.82) et leurs 
traites a vue de 9£ a 91 de prime 
(de $4.85 a 84.86). Les transferts 
par le cable sont cotes de $4.88 a 
$4.88*. 

Le change sur New -York est a I 
ou i de prime. A New-York les 
francs valaient hier 5.23i pour pa- 
pier long et L5.2H pour papier 
court. 
Voici le tableau des operations de 



Comptoir de Liquidation {Clearing House) 
de Montreal pendant la semaine ter- 
minee le 18 septembre 1890. 

Dates Bordereaux Balances 

12 sept 1890 $1,657,327 $324,223 

13 " " 1,613,590 221,210 

15 " " 1,564,961 325,550 

16 " " 2,221,724 286,639 

17 " " 1,927,250 . 222,983 

18 " " 1,762,459 283,012 



$10,747,311 1,663,622 
$10,563,006 $1,764,779 



Totaux 
Semaine prece- 
de nte 
Semaine corres 
pondante 1889, $9,899,551 1,502,432 
La bourse n'a pas 6te active, 
comme on devait s'y attendreavec 
un marche monetaire si serre, et 
la tendance generale a ete, natu- 
rellement vers la baisse. Le Paci- 
fique seul a ete actif et, malgre 
deux ou trois essais de reaction, il 
a a peu pres continuellement bais- 
se. 

La banque de Montreal a ete 
vendue cette semaine a 229£ et 
229|, mais elle cloture ce soir a 
229 vendeurs et 228 acheteurs. La 
banque Ontario est cotee 113 ven- 
deurs et 110 acheteurs. La banque 
du Peuple est soutenue ainsi que 
la banque Jacques-Cartier ; la ban- 
que d'Hochelaga est en hausse a 
102 vendeurs et 101 acheteurs. La 
banque Ville-Marie n'est pas cotee. 
Le Richeneu est en baisse a 5T I 
vendeurs et 56 acheteurs. Le Gaz 
est tranquille a 209 et 210 ; le Paci 
fique est descendu a 79J. 

Le mouvement general du com- 
merce est moderement actif ; les 
ventes sont bonnes comme nombre 
quoique fractionn^es ; mais les 
paiements n'offrent pas encore 
d'amelioration bien sensible. 

Alcalis. — II s'est fait quelques 
transactions cette semaine en po- 
tasses aux prix de 84.40 pour pre- 
mieres. II y a eu quelques expedi- 
tions de perlasses en consignation, 
mais on ne t-ignale pas de ventes 
sur place. 

Bois de chavffacje.— Pas de chan- 
gements a signaler dans ce mar- 
che. 

Charbons.— Le prix des charbons 
durs a'a pas encore hausse. Les 
charbons mo us sont assez tran- 
quilles, la plopart des consomma- 
teurs etant appro visionnes. 

Ouirs et peaux.— L'activite dans 
les cuirs se maintient avec la fer- 
mete des prix. La hausse actuelle 
represente une bonne moyenne de 



OXJFJL NATIONAL FOODS ! 

DAVID ROBERTSON & CO. 

No, 279, Rue des Commissaires, Montreal 

";»;' The Ireland National Food Co., Lim. 

MANDPACTORIERS DES 

Farines, Gruaus, Grains roules et mondeV les plus hygieniques et les 
plus parfaits. — La perfection des aliments. 

Demandez a voire epicier et essayez les produits suivants : 

Dessiccated Wh^at, Desiccated Rolled Oats, Hominy, Frumenty, Farina 

Germ Meal, Gluten Flour, Barley Meal, Rye Meal, Snow Flake 

Barley, Rolled Wheat Flakes. White Corn Grilz, 

Baravena Milk'Food, &c, &c. 



20 p. c. sur les prix anterieurs et 
elle n'est probablement pas arrivec 
a son maximum, si le prix des 
peaux se maintient. La demande 
est encore bonne, les manufactu- 
rers ayant pris autrefois l'habitu- 
de de n'acheter qu'au jour le jour, 
n'ont pas de stock et sont plus 
souvent sur le marche. 

Lea peaux vertes sont encore fer- 
mes, sur le pied de $8.00 a la bou- 
cherie, quelques acheteurs ont in 6- 
me paye une f:action de plus pour 
les belles peaux de bceuf, dememe 
qu'ils ont obtenu pour ces peaux 
de 9J a 9J des tanneurs. Le mar- 
che est pauvrement approvisionne 
et la perspective d'une reaction est 
tres eloignee. 

Dans la chaussure, les manufac- 
turers ont hausse les prix sur tou- 
tes les commandes acceptees re- 
cemment et ne prennent pas de 
commandes pour livraison eloi- 
gnee, de peur d'avoir a payer *le 
cuir encore plus cher qu'aujour- 
d'hui. 

Draps et nouveaut'es. — Le bill Mc- 
Kinley qui va fermer le marche 
des Etats-Unis a bon nombre d'ar- 
tacles de manufacture anglaise 
aura probalement pour effet de 
mettre ces articles a. meilleur mar- 
che pour nous. C'est une nouvelle 
source de competition pour nos fi- 
latures qui sont deja pas mal em- 
barrassees. 

I es ventes a la campagne sont 
un peu plus actives; mais a la ville 
il y a fort peu d'amelioration pour 
le detail. Quelques maisons de 
gros commencent a se fatiguer 
d'attendre et la serie des faillites 
recommence. 

Epiceries. — Bonne activite dans 
cette ligne ou Ton se declare satis 
fait des paiements. 

II regne une veritable excitation 
sur les ihes du Japon dont les prix 
varient presque d'un jour a, l'autre. 
On nous cote une ligne de thes 
verts, importe par une maison de 
gros^qui en avait fixe" son prix a 
23c. et qu'elle a revendue a une 
autre maison de gros a 25c. Les 
Etats-Unis sont de forts acheteurs 
en ce moment sur notre marche" 
et enlevent tout ce qu'ils peuvent 
trouver a, 1 et 2c. d'avance sur les 
prix courants. Cette excitation ne 
survivra pas, sans doute, a la mi- 
se en vigueur des nouveaux droits 
mais, d'ici hi, elle va etre la cause 
de nombreuses transactions. 

Les sucres sont fermes & nos der- 
nieres cotes. 

La mela^se des Barbades est en- 
core un autie article excite\ Les 
operations des icheteurs de Boston 
dont nous disions un mot la se- 
maine demiere n'ont pas ete res- 
treintes a Montreal. Les memes 
individus ont achete a Quebec a 
Halifax, a St-Jean, N. B. tout ce 
qu'ils ont pu trouver ; et ils ont 



paye 34c. 36c. et meme dit-on 38c. 
On commence a se douter qu'il ne 
s'agit plus seul ement d'achats pour 
la consoramation mais d'un corner 
que Ton voudrait faire sur la me- 
lasse. Aussi ceux qui en ont e: o 
re se gardent-ils bien de l'offrr aux 
prix qui sont cotes : 35 et 38£c; une 
maison, pourlant, a encore vendu 
hier 50 tonnes a 3 He. mais une 
autre a refuse" 36c. pour un lot 
beaucoup plus considerable et l'on 
ne sait plus quel prix nommer. Ce 
qui empeche les marchands de se 
mettre franchement a la hausse 
c'est que le syndicat de Boston n'a 
encore pris livraison d'aucun des 
lots qu'il a achetes. 

Dans tous les cas, nous pouvons 
dire a nos lecteurs qu'ils peuvent 
s'attendre a payer de 38 a 40c. a la 
tonne avant qu'il soit longtemp?. 

Le marche des Barbades est clos 
et il n'y a pas d'argent a faire en 
faisant venir des melasses des pro- 
vinces maritime s ici au-dessous 
de 40c. 

Lesdegumes en conserve sont en 
bonne demande ; les omates sont 
as. ez rares et le prix ferme a SI. 10 
la douzaine, avec une tendance a 
la hausse. Le ble d'inde est aussi 
ferme aux prix $1.10 a $1.15. 

Fers, j'erronneries et metaux. — Le 
marche des fontes est toujours fer- 
me et moderement actif. Les ven- 
tes de ferronneries sont actives, 
mais pour de petites quantites ge- 
neralement. Les prix se tiennent 
bien. La tole est fermej Les clous 
sont stationnaires ; on n'y coupe 
plus les prix. 

Huiles, pein'.ures, etc. — II est ru- 
meur que les raffineurs de petrole 
se sont entendus encore une fois 
pour egaliser les prix ; on cote 12 '>c 
pour septembre et 14c. pour oc- 
tobre, f. o. b. c. Petrolia ce qui 
equivaut a 16 et 16*c, ici au char. 
Le prix au quart est toujours 17c. 

L'huile de lin reste ferme au 
prix cote la semainne derniere, 
l'essence de terebenthine est en 
baisse; nous cotons de 63 a, 65c. 
le gallon. 

Les verres a vitres sont enfin 
dans une position stable; les mai- 
sons qui vendaient $1.40 la pre- 
miere coupe ont consenti hier soir 
a mettre leurs prix a $1.50 pour la 
premiere et $1.60 pour la seconde 
coupe de 50 pieds et $3.50 pour la 
premiere coupe de 100 pieds. 

Poisson. — On commenc a, se 
preoccuper du poisson en previ- 
sion de l'avent; le marche est fort 
pauvrement approvisionne; il n'y 
a pas de hareng du Labrador ni de 
Cap Breton sur le marche. mai? il 
y a du hareng de Terreneuve qui 
se vend $5. le quart, et de la mo- 
rue en quarts qui se vend de $5.00 
a $5.50. 



- > <•» -»- 



LE PRIX C0URAN1 



. ! 



NOS PRIX COURANTS 



EPICERIES. 
This. 

Japon commun a bon 

" bon a choix 

Nagasaki rommuii a b< n 

pongriu 

Oolong, bon a fin 

" Formosa 

Y Hyson commun a bon 

moyen a choix 

•' choix extra 

Poudre a canon, com. a bon. 

" moyen a fin. 

fin a extra... 

Imnerial.rjGoyen A bon 

" fin a extra 

Souchong 

Cafes verts: 

Mocha 

Java Old Gov 

Ceylan Plant 

Rio 

Maracaibo 

Jamaique 

Chicoree 



14 
IS 
15 
15 
45 



22 
40 
18 
50 
65 



14 22 
25 40 
60 65 
15 34 
24 46 
57 65 
25 33 
37 58 
25 66 

23 26 

, 22 25 

22 25 

19 23 

20 23 

19 23 

08 12 

faff* rods: Prix de Chase & Sanborn. 

Standard Java 36c. 

Old Gov. " 34c. 

Imperial " 31c. 

Arabian Mocha 37c. 

Pure " 34c. 

Standard Java et Mocba 37c. 

Old Gov. Java et Mocha 35c. 

J a siftings 31c. 

Jarna que ....'. 29c. 

Mararaibo 31c. 

Rio 25* 4 28*c. 

Epw.es : 

Poivreblanc 28 30 

" near 18 20 

Cannelle 12 14 

Clous de girofle 22 25 

Gingembre moulu 15 25 

" racines 15 18 

Muscade 60 90 

Macis 62* 70 

Piment 08 00 

Anis 08 10 

Moutarde en boite la lb 25 30 

" en jarre de 4 lbs.. 70 00 

Fruits sees: 

Raisins Valence 08 00 

" Eleme 00 00 

" Loose Muscatels bte 00 2 50 

" London Layers 00 3 50 

" Black Baskets 00 4 25 

" Black Crown 00 5 00 

" Fine Dehesa 00 5 50 

" Sultana lb 15 16 

" Corinthe 06 06$ 

Prunes 06 06* 

Amandes * molles lb 11 12 

molles, lb 14 15 

Noisettes 09* 10 

Noix 00 00 

' Grenoble 15* 16* 

" Bresil '. 12 00 

Peanuts 12 13 

Pecan 14 00 

Pommes 6vap 08* 00 

piritueux : (droits payis) 

Brandy Hennessey, caisse... 11 75 00 
gallon.. 6 50 00 

" Martel, caisse 11 60 00 

" Boulestin & Cie, caisse * $11 25 

* * 12 25 

" " * * * 14 25 

V.S.O 16 00 

V.S.O.P 17 40 

V.V.S.O.P 30 00 

10 00 

11 00 

12 50 

13 50 
15 00 
17 00 
20 00 

4 00 
00 

5 25 



Engrand freres 



4 00 



V.O 

V.S.O 

VJ3.0.P 

V.V.S.O.P 

" au gallon 

Jules Duret, caisse.. 10 50 

'" gallon. 

Pinet, Castillon & 

Cie caisae 10 50 00 00 

do gallon. 4 00 4 25 
Otard, Dupuy & Cie 

caisse 10 50 #0 00 

Jules Robin & Cie, c. 7 50 10 00 

A. Matignon & Cie, c. 10 00 12 00 
Marquis & fils *** caisse™ 8 00 

VO " 9 00 

Autres marques caie 7 00 9 50 
" gallon 3 00 3 25 

E Foucauld & Cie, 

gallon 3 50 4 00 

do caisse 9 00 15 00 

E. Puet, gallon... . 3 75 5 00 

" caisse 10 75 30 00 

Emile Pan vert, c & 25 11 00 

B. Liet & fils, c 7 50 10 00 



Whiskvlrlandais.Rose.cais. 9 00 10 00 

Irlandais, Dunville. 7 60 00 | 

" Ecossais, Stewart 6 35 

Hay F. & Co. 7 35 

Loch Katrine 6 60 

Glenbrae 5 85 

Rum de la Jamaique, gal 3 75 

Gin, de Kuyper, c. vertes. ... 5 50 

" c. rouges.... 10 50 

gallon 2 75 

w-sprit de vin 65 O. P 3 40 



pur. 
50 



95 
'■0 
60 
60 
60 



7 10 
00 
00 
00 
4 25 
00 
00 
2 85 
'0 
• '0 
00 
00 
00 
0(1 
00 
00 
00 
00 
00 



Hourhon vienx 1 

Rve whiskev 1 

Toddy " " 1 

Malt" " 1 

Vieux Rye, 4 ans 2 00 

5 ans 2 10 

6 ans 2 20 

7 ans 2 40 

Vins : 

Bordeaux ordinaire 3 50 7 00 

par gal 1 15 2 50 

Claret : Clos dn Caroubier, (propriety ex- 
clusive de MM. L. Carton et A. Chouil- 

lou) lacais.e, 12 Q $4 00 

Clos du Caroubier do 24 P 5 00 

do au gallon 1 20 

Sicile, par gallon 1 40 00 00 

Sherry en caisse 4 50 7 00 

'• par gallon 150 4 00 

Porto en ^aisse 4 50 7 00 

" pai gallon 1 20 6 00 

Madere " caisses 7 50 10 00 

Champagne Mumm sec 26 00 31 00 

" Louis Roederer... 29 00 31 00 

Cliquot 28 00 30 00 

Pommery 29 00 31 00 

" Morizet, caisse. ..12 Q $25 00 
" do 24 P 26 00 

" do 48 24 27 00 

Vincendeau & Mounier : 

Bon claret, le gallon $0 50 

Bon Port do 50 

Claret et Port superieurs, le gall.... 75 

Port extra, le gallon 1 75 

Ports etShery do 1 50 a 3 00 

Liqueurs francaises, de la maison Ar- 
chambeaud Freres, de BOrdeaux, as- 

sorties, la ca : sse $10 00 a $20 00 

Vinaigre 

Vinaigre Bordeaux 62* 65 

" M. Lefebvre&Cie., 

encruche 1 65 1 70 

" Malt, gallon 55 00 

" LaBruyere 1 70 1 75 

Spicialitis de £ourrtl,Leblanc & Cie : 

Mont Royal Standard gallon, 40c 

Pure English Melt X X X " 40c 

tt u it v "V it oc „ 

■X. A. 35c 

Vinaigre de Bordeaux X XX " 35c 
XX 30c 

Vinaigre 4 Marinades " 28c 

Vinaigre de vin blanc X X X.. " 30c 

X'X " 25c 

La Brnyere, en dame-jeannes de 4 

uorc $1.50 

isei: 

Sel de table, sacs 224 lbs 135 140 

Sel gros 11 a 12 60 65 

Divers : 

Allumettes Eddy 3 55 3 85 

Allumettes autres 00 3 05 

Baiais 1 40 3 35 

Briques a couteaux ; . 37* 00 

Bouchons, grosse 20 00 

Brosses 60 2 00 

Chandelles la lb 16 16* 

Cartes a jouer par douz 40 2 50 

Empois Canada 04£ 07 

Berger 10* 11* 

Epingles a linge la boite 75 00 

Huile d'olive B. & G 7 50 8 50 

Possell qts 2 75 3 50 

pts 3 75 00 

" Loubon, caisse 1 50 00 

Lessis concentre com 35 40 

pur. 70 00 

Mine Royal Lome g 1 70 00 

" James g 2 40 00 

" Rising Sun large douz.. 70 00 

small douz.. 40 00 

" Sumbeam, large douz.. 70 00 

" " small. 00 35 

Mtjches a lampe No. 1 20 22 

No. 2 12 15 

No. 3 11 13 

Savons, boite l 00 3 45 

Cable, Manilla, la livre 13 14 

do Sisal Ollf 12f 

Ficelles Jj ^aj 30 pieds. 4 50 

60 
70 

90 

1 08 
1 50 

75 

1 00 
1 20 
1 50 \ 



6 file. 



40 
48 
60 
72 
100 
30 
40 
48 
60 



100 



Vernis a chaussures Brown.... 
Pdles et denrees alimmtaires. 



Marque Magnin (J. Iberty 
daille d'or ad'Exposition d 

Macaroni, importe, p. lb 

Vermicelle 

Petites pates 

Macaroni importe p. lb 

Vermicelle •' " 

Macaroni Catelli " 

Vermis 'le " " 

Sagoo 
Manio^a 

Tapioca ' 

Barley pot 

" pearl 

Lait con'-entre p. doz 

Nestle's food " 

Rolled oats " 

Dessicated wheat " 

Chocolat Menier fin p. lb. 
" " surfin '• 



lb. 
lb. 



Farine 
do 



>repare 
o 



Epps 
Frv 
lbs- 
lbs.... 



a Cie.) 
e Paris 

11 

11 

11 

11 

11 

05* 

05* 

05 

04 

07 

4 25 
75 
75 
50 
50 
55 

35 

75 

35 

24 
2 70 

1 45 



1 80 

2 50 
90 

Me- 
1889: 

00 

00 

00 
00 
00 

Q6 
B6 

05* 
05 
00 
4 50 
0.00 
00 
4 65 
00 
00 
40 
00 
36 
00 
2 80 
1.50 



Produits de la " Ireland Rational Food Co." 



Dessicated wheat, par 12 paquet-. 

Dessicated rolls oats " 

Snow flake barley " 

Rolled wheat flakes " 

Buck wheat flour S. R. " 

Prepared pea flour " 

Baravena milk food " 

Patent prepared barley " 

Patent prepared groats " 

Barley meal " 

Rye meal " 

White corn gritz " 

Farinose " 

Farina " 

Germ meal " 

Corn gritz " 

Gluten flour " 

Breakfast homing . " 

Frumenty " 

Pearl Barley [***] " 



CONSERVES. 

Homards la caisse. 

Sardines " 

Maquereau la douz. 

Saumon....! " 

Huitres " 

Tomates " 

Pois(2 1bs.) " 

Haricot de Boston. " 

Bl^-d'inde, " 

" Yarmouth 

(2 lbs.) " 

(3 lbs.).... " 

Pieds de cochon.... " 

Poulet r6ti (1 lb.)... ■" 

Dinde rotie (1 lb.).. " 

Langue (1 lb.) " 

Langue (2 lbs.) " 

Soupeassortie(llb) " 

PoiresBartlett(21b) " 

Fraises(2 lbs) " 

Ananas (2 lbs) " 

Prunes (2 lbs " 

Marmelade " 

Gelees en gobelets. " 

" tumblers " 

" * tumblers " 

Confitures de Gray " 



$7 80 a 8 CO 
8 50 413 00 
1 50 a 1 60 
1 30 a 1 60 
1 40 a 00 
115 4 1 50 

1 25 a 00 

2 20 a 2 25 
1 00 a 1 50 



1 75 
00 

2 75 



a 00 
a 2 40 
a, 00 
a 00 
a, 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 2 40 
a 00 
a 2 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 



Produits chimiquts. 

Alun la lb. 

Borax 

Bleu (carre) 

Pearline, boite 

Camphre anglais 

amer : 

Couperose, 100 lbs 

Gomme arabique p. lb 

" £pinette " 

Indigo Madras " ...:.. 

" Bengal " 

Soda a laver p. 100 lbs 

" a pate • baril 

Soufre poudre 

" batons " 

Acide carbolique 

Soda caustic 

Sels d'Epsom 

Extrait de Campeche p. lb. 

" " Paquet£ " 

Sulph, de morphine " 

Opium " 

Acide oxalique " 

Iodure de potasse '• 

Quinine " 

Salpetre 

Creme de tartre " 

Acide tartrique " 

Vitriol 



02 
00 
14 
5 00 
85 
65 
90 
65 
25 

70 

1 50 
90 

2 15 
2 50 
2 00 

55 
2 50 

1 25 
10 

12 

1 90 
4 00 
12 
4 00 
55 
09 
30 
45 
07 



2* 
12 
17 
00 
95 

75 

1 00 
1 25 
00 

80 

1 75 

1 00 

2 25 

3 00 

2 50 
60 

3 0C 

3 00 
11 
15 
2 00 

4 25 
15 
4 25 
60 
10 
35 
50 
09 



50 
75 

90 

1 00 

1 50 



Essences et extrait*. 

Eau de Cologne 1 50 00 

Hoytt's, doz. 1 85 00 
Eau de Floride Murray & 

Lemman 4 50 00 

Produitspharmaeeutiauec, 
Huile de ricin (castor), ... IS. .. 11* a 12* 

do do 1 oz. p. doz 35 

do do 2 oz. " 

do do 3 oz. " 

do do 4 oz. " 

Jo do ti oz. " 

Huile de foie de morue, demiards 

j). doz 

Huile de foie de morue Wyeth's 

demiards p. doz 6 50 

do do p. gal 1 00 

Tresor de nourrice p. doz 1 50 

Sirop Dr Coderre (5op) " 1 75 

Hop Bitters " 7 50 

adway Readv Relief " 1 90 

Pain Killer " 1 90 

^picialiti de M. Geo. Tucker, le gu£ri* 
seur savvage : 

Arrapaho ou Baume d-i la Montagne 
Verte, Sirop botauique, Emplatre sonve- 
raine de la Mont gne Verte, Bonbons 
de chocolats indien, Petites Pilules de 
Pomme de Mai. Assortis : 

La doz 2 00 

La gro3se 21 00 

En lot de 5 grosses 90 00 

Speciality de C. D. Morin : 
Sirop dn Prince de Galles $18 la grosse, 

$1.75 la doz.et $17 par 5 grosses et plop. 
Pa-tilles a vers $18 la grosse, $1.75 doz. 
Poudre de condition $6 grosse, 75c doz. 

Remedes Sauvages de J. E. P. Racicot, 

1434, rue Notre-Dame, Montreal. 

Prix pour les marchands et pharmacifns. 

Pilules magiques p. grosse $18 00 

Gouttes Roy ales, tonique 18 00 

Onguent Delorme " 18 00 

Rhumatisme. Roy ales 75 00 

Huile Vene'rienne " 36 00 

Specifique contre le ver solitaire " 175 00 

Poudre tonique " 18 00 

Nervine " 18 00 

Preparation tonique " 75 00 

Sirop Pectoral, 2 onces " 18 00 

" " 8 onces " 75 00 



CUIRS 



..p. m. 



°4 
21 
18 
J 7 
27 
32 
34 
32 
32 
36 
90 
67 
52 

65 

1 35 
22 
19 
16 
12 
18 
17 
16 
39 
35 
16J 



Cuir a sem. No 1 B. A... 

Cuirasem. No 2 B. A " 

Cuir Buffalo No 1 " 

Cuir Buffalo No 2 " 

Slaughter No 1 " 

Harnais 

Vache cir6e mince " 

Vache cir£e forte 

Vache sur le grain. 

Vache grain ecossais ' 

Taure francaise 

Taure anglaise 

Taure canadienne en peau '' 

Veau canadien '' 

Veau francais 

Vache fendue moyenne * 

Vache fendue forte " 

Vache fendue petite.... 

Carton cuir canadien " 

Cuir verni graine' p- pied 

Cuir verni uni p- lb 

Cuirgraine » 

Mouton mince 

Mouton £p:i,is • 

Buff " 

CHARBON DAXS LES CLOS 

Stove p. 20001b 6 00 

Nut " 6 00 

Egg " 5 ;5 

Furnace " 5 /o 

Scotcn Grate " 6 00 

Sotch Steam p. 2240 lb a 5 o>< 

Lower Po-ts Steam. 3 75 a 4 50 

Blacksmiths p. 2000 lb6.00 a 6 25 

Amer. Cumberland " 6 25 a 6 50 
Lehigh " 6 0046 50 

HUILES 

Huile de morue T. N p. gl 45 

" de loup-marin raffin^e-. "52*i 57* 

" paille "50 455 

" de lard, extra '' 75 

-" " No 1 '• &5 

" d'olive pourmachine 1.00 4 1.10 

" " a bouche " 00 

" " a lampion 1.00 4 110 

" de sparmaceti 1 50 4 1 75 

" de baleine " 00 

" petrole p.char 16.J 

" • p. lot 17 

" americ p. char 22 

" " p. 10 qrt. -3 

" •. p. 5 qrt. L'l 

p. qrt 24* 



LE PRIX COURANT 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

du Commerce, de la I'Hnance, de V Industrie 

de la Propriltt fonciere et des Assurances. 

Bureau: No. 32. rue Saim-Gabriel, Montreal 

ABONNEMICNTS: 

Moutveal, nnau $2.09 

Canada et Etats-Uuis 1.60 

France <>• 12.50 

Publie par 

La Societe de Publication Commercials. 
J. Monikk. Dlrcetenr. 
Telephone Bell No 2602. 

Telephone Federal Ko. 708. 

MONTREAL. 19 SEPT. 1890 

UNCHEMIN DE FEE ELEVE 

Une compagnie a ete organised 
il y a quelques annees sous le nuiii 
de " Chemin de fer du Pare et de 
Pile de Montreal " dont le but est 
de construire une ou plusieurs 
voies ferrees reliant Montreal a Res 
faubourgs et aux villages de Pile: 
La partie principale de ses projets 
comporte la construction de voies 
elevees dans les rues de Montreal. 

Nous savons tous quel deplora- 
ble service nous donne la Cora pa 
gnie des Chars Urbains; comine 
elle a le monopole des transport 
des passagers dans nos rues, cette 
Compagnie ?e moque absoluraent 
du public. Un de ses directeurs l'a 
dit francheraent au Conseil, son 
but est de faire de l'argent ; tout 
le reste n'est que d'une importance 
3€condaire. 

Mais en supposant meme que la 
Compagnie des Chars Urbains eut 
pour le public qui la fait vivre le 
respect auquel il a droit, en sup- 
posant que son trafic ne fut jamais 
interrompu et desorganise par le 
pavage des rues, la construction 
des egouts etc il est Evident qu'elle 
n'est pas en position dedonner un 
service regulier, constant et uni 
forme ; les variations de la tempe- 
rature ne le lui permettent pas. Elle 
doit, suivant les saisonse, mployer 
trois sortes de voitureo, ce qui 
l'oblige a, tripler son materiel rou- 
lant. L'et6 en char sur les rails, 
Pautomne et le printempa en om- 
nibus sur les cahots du degel et 
l'hiver en sleigh sur la neige. 

Les chars d'ete sont assez con- 
fortables ; les omnibus sont d'a- 
troces machines plus etroites a la 
base qu'att sommet et par conse- 
quent en constant danger de ver- 
ser ; les sleighs sont passablesmais 
trop etroits et trop rares. 

La perspective de posseder quel- 
ques jours une voie elevee qui l'a 
menera a. la ville, a son bureau ou 
a son atelier, regulierement, qu'il 
neige ou qu'il pleuve, qu'il vente 
ou qu'il tonne, confortablement et 
rapidement, le citoyen que l'eco- 
noraie a pousse a se loger a quel- 
que distance du centre, est pour 
lui comme une vision de PEden ; 
un avant-gout du bonheur parfait. 
Eh bien, cette perspective nous 
parait en bonne voie dese realiser. 

On se rappelleque la Corupagnie 
du Chemin de fer eleve a 6te com 
battue devant le conseil, par les 
proprietaires de la rue St Georges 
ou la figne elevee pour la Monta- 
gue devait etre construite. La 
Compagnie a, aujourd'hui, change 
ses plans et elle profite de l'elar- 
gissement de la rue St Laurent 
pour demander la permission de 
monter par cette rue. Le plan pri- 
mitif, d'ailleurs. est essentielle- 



ment modifie : i! comprend aujour- 
d'hui: lo La ligue du Pare, des- 
servant aussi les deux cimetieres ; 
2o une ligne : ur la rue Craig et 
3o une autre ligne sur la rue Dor- 
chester ; cette derniere devant des- 
servir la Cote St Antoine, Notre- 
Dame de Graces etc, d'un cote" et 
tou le grand "faubourg de Que- 
bec," avec Hochelaga et Maison- 
neuve de l'autre. 

Profitant des pr >gres apportes 
dans les engins de traction, la 
compagnie a adopts l'electrieite. 
comme force motrice; ce qui di- 
minue singulierement le poids, la 
masse de la voie et des trains, aus- 
si, an lieu d'une voie appuyee de 
chaque cot6 sur une serie de po- 
teaux. il n'y auraqu'un seul pilier 
se bifurquant a une certaine hau- 
teur et supportant la voie de ses 
deux bras. 

Ainsi ni feu ni fumee pour effra- 
yer les chevaux et femplii Pair de 
poussiere de charbon ; une force 
motrice sure, non explosive, silen- 
cieuse et rapide; uneseule serie de' 
piliers pour encombrer la chaus- 
see. Confort, rapidite, regularity 
et securite. Voila les principaux 
avantages aue le chemin de fer 
eleve va conferer a nos concito- 
yens. 

Pas n'est besoin de dire que nou' 
appuierons de toutes nos forces la 
requete de la Compagnie aupre^ du 
du Conseil de Ville. La Compagnie 
est solvable : elle a passe avec une 
" Compagnie de Construction " 
composed de capitalist es francais 
un marche pour la construction et 
l'outillage de ses voies; il ne lui 
reste plus qu'a obtenir du Conseil 
l'autorisation de planter ses piliers 
dans nos rues, et nous esperons 
que le conseil ne la lui refusera 

pas. 

' »— 

LE PONT DES DETTES 

On s'imagine que le " systemede 
credit " appartient a une civilisa- 
tion avancte et qu'il n'est pas 
compatible avec les usages et les 
prejuges des ages primitifs. II 
fleurit, cependant parmi des popu- 
lation dont les usages et les idee< 
ont suivi de fort loin les progres 
de la vie moderne. Dans le Tyrol 
Autrichien, il y a une vallee qu'on 
appelle la vallee de Possey. La, 
quoique la population ait des 
mceurs et des occupations toutes 
primitives et champetres, toutes 
les affaires se font a credit et se re- 
glent une fois Pan. 

A certain jour, dans l'hiver, tous 
les habitants de la vallee se reunis- 
sent sur le pont de St Leonard, a 
peu pres au centre du pays et la 
journee se passe a balancer les 
comptes. 

Le premier ordre du jour, a ces 
assemblies, e'est le paiement des 
dettes. Tout le monde paie ce qu'il 
doit, quelques uns comptent sur 
ce qu'ils pourront collector pout- 
payer leurs pro pres dettes ; raais 
les habitants de Possey sont en ge- 
neral economes et honnetes et il y 
a generalement assez d'argent pour 
que tout le monde soit paye 

Et d'autres ter.oes, le pont de St 
Leonard et la '" Clearing House de 
la vallee de Possey." 

A pres les dettes payees, on fait 
les contrats pour l'annee suivante. 
On engage les domestiques et les 
ouvriers et souvent on vend 1a 
recoKe d'avance. 

Si quelque debiteur fait defaut 
sur le pont et ne paie pas ses det- 



tes le jour do reglement, ils est 
mis au bon de la vallee et person- 
ne ne veut plus rien transiger avec 
lui. On lui refuse tout credit et, 
generalement, il est oblig6 de se 
hater de payer ses dettes, des qu'il 
le peut. La preuve qu'on est res- 
pectable et solvable se donne en 
assistant la tote haute aux assem- 
blies du pont. 

II existe dans le Tyrol une tra- 
dition d'apres laquelle, il y a 
longtemps, il est arrive une fois 
que, apres une annee de mau 
vaises recoltes et de calamites, les 
habitants de Possey se sont 
reunis sur le pont de St-Leonard. 
Chacun devait quelque chose a son 
voisin. Par consequent chacun at- 
tendait que son voisin Peut paye, 
pour pouvoir lui-meme payer ses 
dettes. 

Mais comme personne n'avait 
• l'argent, personne ne pouvait pa 
yer. Les gens etaient la, ahuris, 
desesperes, ne sachant comment 
sortir Je cette facheuse position 
lorsque tout it coup on vit arriver 
le meunier qui passait pour riche 
et qui devait avoir de l'argent. 

Bon ! s'ecria Hans Melchior, le 
tailleur; voila Guillaurne Gutp- 
fennig. II va mettre l'argent en 
circulation. 

A qui devez-vous, Guillaurne? 

— A personne ! 

— Vrai ? Alors, voulez vous me 
preter quarante thalers d'or jusqu'a 
tnidi? 

Le meunier reflechit un instant 
puis il repondit : 

— C'est bon, je vous crois un 
honnete homme, Hans Melchior, 
je vais vous preter la somme. 

II avanga done les quarante tha- 
lers a Hans qui paya sa dette a, 
Pleter, le "isserand; Pleter paya a 
un autre citoyen et l'argent passa 
ainsi de mains en mains, acquittant 
les dettes tres moderees des habi- 
tants- de Possey, jusqu'au dernier 
qui se trouvait devoir juste qua- 
rante thalers a Hans Melchior. Ce 
dernier, immediatement, rembour- 
sa Guilla me. 

Et comme le meunier s'etait 
paye au fur et a. mesure sur sa 
monture, personne ne lui devait 
rien ; ses quarante thalers avaient 
paye toutes les dettes de Possey. 
Tout ce monde etait arrive au pont 
le matin sans argent et -'en retour- 
nait le soir, sans argent encore, 
mais quitte envers tous, solvable et 
heureux. — N. E. Grocer. 



LA CONSTRUCTION 



On dit que les scieries, Hurdman 
manquent de billots, et, qu'il en 
sera de meme jusqu'a la fin de la 
saison. 

La concurrence parmi les chau- 
fourniers a fait baisser considera- 
blement le prix de la chaux a 
Montreal. On la vend maintenant 
depuis 25c. 



MM. St Louis freres achevent 
en ce moment la grande batisse de 
MM. Morgan & Cie, rue Ste (Cathe- 
rine ; apres cet ouvrage termine. hi 
societe sera dissoute et MM. Jean- 
Baptiste St Louis et Emmanuel 
St Louis entreprendront chacun 
pour leur compte personnel. 



M. J. Lamarche, No. 1608 rue 
Notre-Dame, conseille aux pro- 
prietaires de faire visiter et reparer 
des ce moment les appareils de 
chauffage, afin qu'on ne soit pas 
surpris avec une chaudiere en 
mauvais etat et des tuyaux bou- 
ches ou perces lorsque les froids 
arriveront. 

Nous recommandons aux archi- 
tectes, aux entrepreneurs ct aux 
proprietaires M. N. O. Rochon. 
peintre decoratcur, dont les tra- 
vaux sont deja bien connus. M. 
Rochon donne a tous les ouvrages 
qu'il entreprend ce fi ni artist) qua 
qui en double la valeur au poi t 
de vue de la vente ou de la loca- 
tion. On trouvera son adresse dsns 
nos colormos d'annoq^es. 



C'est le moment de faire reparer 
les couvertures, avant que la neige 
les couvre et rende les repmations 
tres couteuses avant le priutemps. 
M. J. E. C. St. Amour, 373 rue d^s 
Seigneurs, fera Pouvrage au plus 
juste ]>rix et de maniere a donner 
la plus grande satisfaction. W. St. 
Amour prie aussi MM. les archi- 
tectes et constructeurs de ne pas 
l'oublier lorsqu'ils demandent des 
soumissions. 



Une pierre artificieile appelee 
"pierre de boi.s" (ivwd stone) vient 
d'etre inventee. On la fabrique avec 
de la sciure de bois et de la ma- 
gnesie calcinee que l'on melange 
dans l'eau et que l'on sournet en- 
suite a une forte pression hydrau- 
lique, dans des moules qui lui don- 
nent la forme uesiree. On la dit 
impermeable a l'eau, incombusti- 
ble et susceptible de prendre un 
poli tres brillant. 



Les MM. Gilmour ont vendu 
toutes les dependances de leurs 
anciennes scieries de HulL Toutes 
les remises, les glissoires, le reser- 
voir, etc, ont ete vendus a MM. 
Tellier, Daigneau, Lambert, Go- 
yette pour des sommes minimes. 
M. Tellier a achete un grand gazo- 
metre qu'il a revendu de suite a 
grands profits a M. C. B. Wright. 
Si. Tellier a achete le reservoir 
pour 845. seulement. La tole qui 
le recouvre vaut plus que cela a 
elle seuie. 



La societe Gilmour & Cie a ete 
dissoute. M. Allan Gilmour reste 
seul proprietaire des moulins dela 
riviere Trent et MM. John Gilmour 
pereet fils, des moulins de Chelsea 
et des terrains a Hull. 



Une compagnie a ete organiseea. 
Kingston, au capital de $50,000 
pour la fabrication du ciment de 
Portland, du platre calcine et des 
tuiles, M. Strathy est a la tete de 
cette entreprise. 



CELLULOIDE 

Voici le procede dont on se sert 
en France pour faire la celluloide. 
On prend un immense rouleau de 
papier que Ton fait derouler lente- 
ment ; et pendant qu'il se deroule, 
on etend dessus avec soin un me- 
lange compose de cinq parties d'a- 
cide sulfurique et de deux parties 
d'acide nitrique. L'effet de ce bain 
est de changer la cellulose du pa- 
pie* en pyroxiline. En suite on 
procede a l'extraction de l'exeei 
d'acide du papier au moyen de la 
pression et du lavage a grande 
eau. Apres cela, on reduit le pa- 
pier en pulpe, on blanchit, on 
filtre et on mele avec de 20 a 40 
fois le meme poids d'eau. Puis on 



3 



LE PRIX COURANT 



mElange et Ton broie de nouveau 
et enfin on Etend la pulpe en feuil- 
les minces que Ton fait passer en- 
tre des rouleaux ou elles subissent 
line ^norme pression hydraulique 
et d'ou elles sortent parfaitEment 
seches. Elies passent ensuite entre 
des rouleaux chauffes et elles sor- 
tent de cette derniere pression en 
rubans Elastiques auxquels on 
donne la forme desiree. 

1 «■> ■ 

LE BILL McKINLEY. 

Les droits imposes par le bill 
McKinley, qui doivent etre exigEs 
a partir du ler octobre pr&chain, 
onl et.e amendes par le Senat et 
ceux, en particulier, qui nous con- 
cernent sont maintenant comme 
suit : 

Droits Droits 
aetuels. nouveaux. 
Pommes naturelles. Franco. 5c la lb 

Pomrnes seches Franco 5c la lb 

Betes a corne, 1 an 

au rnoins Franco $2 par tete 

CEufs Franco 5c par doz. 

Paille Franco 30 pour c. 

Orge .'..... 10c le m. 30c le m. 

Grge-malt 20c le m. 45c le m. 

Feves 10 p. c. 40c le m. 

Beurre 4c la lb. 6c la lb. 

Clioux 10 p. c. lc la piece 

Fromage 4c la lb. 6c la lb. 

Foin $2 la ton. $4 la tonne 

Honblon 8c la lb 15c la lb 

Avoine 10c le m. 15c le in. 

Farine d'avoine |c la lb lc la lb 

Oignons 10 p. c. 40c le rn. 

Pois verts 20 p. c. 40c le m. 

Pois sees 20 p. c. 15c le m. 

Pois fondus 20 p c. 50c le m. 

Patates 15c le m. 25c le m. 

Ble 20c le m. 25c le m. 

Farine de ble 20 p. c. 25c p. c. 

Betes a comes plus 

d'un an 20 p. c. $10 par tete 

Chevaux et mulets. 20 p. c. $30 par tete 
Chevaux valant plus 

de $150 20 p. c. 30 p. c. 

Cochons 20 p. c. $1.50 p. tEte 

Moutons 20 p. c. $1.50 p. tete 

Agneaux 20 p. c. 75c p. t6te 

Autres auimaux vi- 

vants 20 p. c. 20 p. c. 

Viande de mouton. lc la lb 2c la lb 

Volaille*, vivantes.. 10 p. c. 3c la lb 

Yolailles, rnortes.... 10 p. c. 5c la lb 

FAUSSES 
MARQUES DE COMMERCE 



Un fabricant qui produit un bon 
article non falsifie, a le droit d'etre 
protege contre la malhonnetete 
d'un competiteur qui vend uu ar- 
ticle inferieur sous un empaque- 
tage et avec des etiquettes qui le 
font passer pour ce dont il n'est 
que Limitation. La loi de 1888, au 
sujet des fausses marques de com- 
merce, 51 Vic. chap, 41, est, a bon 
droit, tres rigoureuse. Elle a pour 
but de proteger le fabricant qui 
marque ses produits exactement 
pour ce qu'ils sont, comme quan- 
titE et qualite; et d'empEcher de 
mettre dans le commerce des mar- 
chandises falsifiees sous une Eti- 
quette trompeuse. 

M. lejugeDesnoyers, a, Montreal, 
a eu recemment a decider une cau- 
Be qui interesse au plus haut point 
les epiciers et les dEbitants de bois- 
Bons. La maison Finlayson Hirsch 
& Cie, de la rue St Sacrement, itait 
accuses de vendre sous une fausse 
marque de commerce indiquant 
du vrai gin imports de Hol- 



lande, des spiriiueux ernbouteillEs 
par elle meme, avec une Etiquette 
portant le nom d'un fabricant 
hollandais imaginaire. Dans la 
cause en question, il s'agissait de 
gin en flacons portant le nom de 
"' John Vankuren & Son, Ratter- 
dam". Les dEfendeurs ont plaide 
courable3 et, comme c'Etait la pre- 
miere poursuite prise sous la nou- 
velle loi, le juge les condamna a, 
une legere amende, la loi l'auto 
risant a condamner a la prison ou 
al'amende*ou aux deux, mais il 
ordonna la destruction des Eti- 
quettes et des fers a marquer*. 

Nous croyons qu'il aurait du, 
au contraire, faire un exemple et 
donner a la sentence toute la pu- 
blicity possible afin que le public 
fut mis sur ses gardes contre les 
marchandises sortant de cette mai- 
son. II y a la, en effet, double frau- 
de, fraude envers le detailleur et 
le consommateur qui croient avoir 
achete une marchandise de bonne 
qualite; et fraude envers les im por- 
tateurs honnetes dont les marchan- 
dises sont deplacees par ces imi- 
tations frauduleuses qui sont tou- 
jours a meilleur marche. 

Une loi de la derniere session 
oblige les industriels qui font ici 
des coupages et des melanges avec 
les spiritueux imposes, a mettre 
sur les etiquettes des bouteilles 
dans lesquelles ils vendent ces 
preparations une mention indi- 
quant l'endroit ou elles ont subi 
cette operation, 

La maison Finlayson Hirsch & 
Cie Etait aussi en contrevention 
avec cette loi, qui nous parait par- 
faitement juste. Si des industriels 
croient pouvoir trouver au Canada 
un marche pour leurs preparations 
chimiques qu'ils decorent du nom 
de '' Gin " ou de " Brandy ", libre 
a eux de tenter l'aventure ; mais 
qu'ils ne trompent pas le public et 
qu'ils ne vendent pas ces prepara- 
tions pour du veritable gin ou 
brandy importes. 

L'honnetete du commerce et la 
santE du public sont egalement 
interessees a ce que la loi sur ce 
point soit rigoureusement appli- 
quEe. 

LE MOT FRANgAIS POUR 
TYPE-WRITER (*) 

' "Du choc des id6es jaillit la lumiere." 

II y a quelques semaines nous 
n'avions pas de mot connu pour 
designer ,le type-writer en francais 
et a prEsent nous en avons trop, 
et nous devons cela a" notre con- 
frere du " Monde Illusive." 

Dans le numEro du 30 aotit der- 
nier M. J. Alcide ChaussE propo- 
sal le mot Machinegraphe (du grec 
michank machine en grapho j'Ecris). 
La semaine suivante une autre 
collaborateur du mEme journal 
annoncait que le mot Mecanigraphe 
(des memes mots grecs que le mot 
prEcEdent) Etait dEja en usage sur 
des formules de demande d'ad- 
mission aux examens du service 
civil. Nous croyions la question 
tranchEe quand M. J. A. ChaussE a 
retire son mot pour faire place 



(*) Voir le Monde lllustri du 30 aout. 
Notes et Faits par J. Alcide Chaus°£, 
numero du 6 septembre MacltinSgraplric 
et Mecanif/raphie par G. Des. Chaussers, 
numero du 13 septembre Notes tt Faits 
par J. Alcide Chausse et le numero du 
20 septembre Correspondances par Louis 
Frechette et C. M 



a ce dernier, mais nous nous Etions 
trompes car le dernier numEro du 
Monde Illustre nous arrive avec deux 
autres mot-: Clavigraphe " Clavier 
a Ecrire," (de latin clavum clef d'ou 
clavier et du grec graphs j'Eciis) 
M. Louis FrEchette qui propose ce 
mot nous dit qu'il l'a proposE en 
France et que deux revues s'en 
sont dEja servies, l'autre est pro- 
posE par M. E. M... d'Ottawa e'est 
Graphotype ni plus ni moins que 
typographe tran^posE, qui ie i'avoue 
est la vraie traduction de type- 
writer mais Graphotype n'a pas le 
don de si bien sonner a l'oreille 
que le mot de M. FrEchette. 

De ces quatre mots lequel de- 
vons nous employer ? 

Un Abonne. 



LES POUDRES A PATISSERIE 
I 

II serait difficile de se faire une 
idEe exacte du nombre prodigieux 
de poudres a patisserie lancees 
dans le commerce sous les noms 
les plus pompeux, nombre que 
presque chaque jour voit se multi- 
plier assez souvent au dEtriment 
de la santE publique. La vraie 
poudre a patisserie, celle qui seule 
devait etre admise comme prEsen- 
tant toutes les garanties d'inno- 
cuitE pour la santE publique est 
composee de deux parties en poids 
de crEme de tartre pour une de 
bicarb nate de soude. Mais la cre- 
me de tartre est toujours d'un prix 
assez ElevE, et le grand mobile des 
inventeurs est de lui subsiituer 
une autre substance acide capable 
d'agir dans le meme sens que la 
creme de tartre pour dEcom poser, 
a la faveur de 1'humiditE, le bicar- 
bonate de soude, et provoquer 
dans le sein de la pate le dEgage- 
ment du gaz acide carbonique qui 
la fait lever, et il n'est pas rare de 
voir employer pour cela des subs- 
tances capables de provoquer de 
vEritables empoisonnements. 

L ! 'American Analyst, chaque fois 
que l'occasion s'en' presente, ne se 
fait pas faute de dEclarer une 
guerre acharnee a des manoeuvres 
aussi pernicieuses, et il y a peu 
temps, il adressait au DEpar'.ement 
d'Hygiene publique de New-York 
la communication suivante que 
nous traduisons: 

" New- York, 18 juillet 1890 

" Nous attirons votre attention 
sur une soi-disant poudre a patis- 
serie vendue sous le nom de "Dr. 
Or vine's French. Tartar " Creme de 
tartre francaise du Dr Orvine), par 
Maross Jenkins, 124 Warren Str. 
et fabriquE par F. W. Orvine, 92 
Washington St. Cette poudre con- 
tient quarante pour cent d'acide oxa- 
Hque.TttUe est vendue sous differents 
degres de for:e et differents Echan- 
tillons ont EtE fournis par le dit 
Jenkins. Cette poudre a ete em- 
ployee par la N.-Y. Baking Co ici, 
et par d'autres en dehors de cette 
cite. 

<; Votre. etc. 

" The Ameican Analyst ". 

Et l'American Analyst ajoutait : 
II appartient a prEsent au DEpar-' 
tement d'Hygiene de prendre les 
mesuresi nEcessaires pour empe- 
cher que l'emploi d'une prEpara- 
tion aussi dangereuse se gEnera- 
lise. Pour nous, nous avbns fait 
notre devoir. 



Remarquons que l'article vendu 
Etait appuye par les certificats de 
plusieurs chimistes amEricains. 
Les Echantillons obtenus de M. 
Jenkins ont ete soumis a des chi- 
mistes Eminents de New- York. Le 
bulletin d'analyse du premier, le > 
Dr Gedeon E. Moore porte: 

'' L'Echantillon soumis consiste 
essentiellement en un mElange 
d'acide oxalique et d'empois de 
mais avec une faible quantitE de 
soda, de chauxet d'acide phospho- 
rique. La force acide de Vechantillon 
est due exclusivement a Vacide oxali- 
que qvSl contient. '' 

Le Dr. ThEodore Breyer corro- 
bore exactement ce bulletin. Enfin 
les Drs. Wyatt et Weingaertner 
donnent le certificat suivant de 
leurs analyses : 

" Nous avons examinE les deux 
Echantillons de " French Tartar " 
marquEs A et B. qui nous ont ete 
soumis. A est un mElange d'em- 
pois et d'acide oxalique, et il. ne 
contient aucune autre substance 
capable d'agir pour faire lever la 
pate. B contient de l'acide phos- 
phorique, de la chaux et de bem- 
pois avec une quantitE considEra- 
ble d'acide oxalique. 

La publication de cds bulletins 
prodnisit une consternation facile 
a comprendre si Ton considere le 
tEmoignage du Dr. A. W. Blythe, 
une autoritE en toxicologic moder- 
ne qui dit: 

" La plus petite dose comme 
d'acide oxalique capable de pro- 
duire la mort est de soixante grains 
(un huitieme d'once). En ce qui 
concerne l'oxalate de soude (subs- 
tance qui prend naissance quand 
on fait agir le French Tartar sur le 
bicarbonate de soude dans la pate) 
on a pu en incorporer une demi once 
sans rEsultat fatal, quoiqu'il se pro- 
duisit des symptomes sErieux et 
que l'absorbsion d'une dose aussi 
forte puisse habituellement causer 
la mort. 

Une dose de deux grains d'oxa- 
late de soude injectee chaque jour 
sous la peau d'un chat produit sa 
mort en six jours. " 

Le French Tartar contenant qua- 
rante pour cent d'acide oxalique, 
deux cuillers a the de poudre prE- 
parEe avec elle contiennent trente 
cinq grains d'acide oxalique. Com- 
me e'est la la dose pour une pinte 
de farine, il s'en suit que chaque 
livre de pain renfermerait plus de 
vingt grains d'oxalate de soude. 
Bien que cette dose ne doive pas 
produire une mort immEdiote, 
elle n'en produit pas moins des 
effets pernicieux sur le systeme ner- 
veux, effets qui ne peuvent que 
s'aggraver rapidement par suite 
d'une absorbsion rEp6tEe. 
(A siiivre) 

RENSEIGNEMENTS COMMERCIAUX 

DEMANDES DE SEPARATIONS DE BIENS 

Dame Domitilde Matte, epouse d'Eu- 
sebe Leclair, journalier, de Montreal. 

Dame Bella Nachtigall, Spouse de 
James Lipsky, marchand de Montreal. 

DIVIDENDES 

Dans l'affaire de W.E.Potter, de Mont- 
real ; dividende payable a partir du 25 
seotembre 1890. 

Dans l'affaire de Bernard Sauvage, de 
St-Jean ; dividende payable partir a du 
25 septembre. 

Dan? l'affaire de Anselme Asselin, de 
St-Joseph d'Alma ; second et dernier 
dividende payable a partir du 22 septem- 
bre. D. Arcand, curateur. 



LE PRIX COURANT 



Dan- l'affaire de M. Anthime Robert; 
premier et dernier dividende payable a 
partir du ler octobre. P. Fafard, cnrateur 
Upton. 

Dans l'affaire de " The Ilibbord Elec- 
tric Manufacturing & Supply Co " pre- 
mier dividende payable a partir du 29 
septembre. A. W. Stevenson, liquida- 
teur. 

Dans l'affaire de E. Beaulieu : premier 
«t dernier dividende payable a partir 
du 30 septembre. C. Millier et J. J. 
Griffith, curateurs Sberbrooke 

Dans l'affaire de Stanislas Gendron ; 
premier et dernier dividende payable a 
partir du 30 septembre. C. Millier et J. 
J. Griffith, curateurs, Sberbrooke. 

Dans l'affaire de I.eandre Proulx ; pre- 
mier et dernier dividende payabl a par- 
tir du :;<) septembre. C. Millier et J. J. 
Griffith, curateurs. 

Dans l'affaire de M. F. X. Lepage, de 
t Quebec, deuxieme et dernier dividende 
payable a partir du 27 septembre 1890. 
H. A. Bedard, curateur. 

Dans l'affaire de F. A. Lallemand, de 
Montreal ; dividende payable a partir du 
29 septembre. 

CURATEURS 
MM. Bilodeau & Renaud ont ete - nom- 
mea curateurs a la faillite de M. Chs Le- 
nt ire de l'Assomption. 

M. Juhn McD. Hains a et6 nomme' 
curateur a la faillite de S. Jacques Orn- 
atein, de Montreal. 

M. Chprles Desmarleau a ete nomme 
curateur a la faillite de M. James Ro- 
berts, de Montreal. 

MM. Bilodeau & Renaud ont et6 nom- 
inees curateurs a la faillite de M. Emerie 
Laca?se, de St Henri. 

FAIULITES 
Ceux de nos abonnh qui disircraient 
avoir des informations prtcises sur les cau 
teg de faillite, les principaux crianciers, la 
pi /'-■/). ctive de dividendes el le caraciere d'un 
cornmercant en faillite, pourr ont s'adresser a 
MM. Chaput Preres, agence commerciale, 10 
Place d'Armes, Montreal. 

Quebec. — M. Napoleon Rousseau, bou 
1 anger, a fait cession de ses biens. 

L'As-omption. — M. Charles Lemire, 
magasin general, a fait cession de ses 
biens. 

Montreal. — M. Denis Benjamin Viger 
et M. A'.-.gustre Grundler [Viger etGrun- 
dler] marchands de nouveautes, ont fait 
cession de leurs biens a la demande de 
M. Joseph Duclos. 

Passif environ $3,000. Assemblee des 
cr^anciers le 19 septembre. 

M. David Lanthier, marchand tailleur, 
a fait cession a la demande de M. G. 
Marsolais. 

Passif environ $2,400. Assemblee des 
cr^anciers le 19 septembre. 

M. Joseph Millette, entrepreneur, a 
fait cession de ses biens a la demande de 
M. Antoine Baignoche. 

Passif environ $8,500. Assemble des 
cr^anciers le 23 septembre. 

Une demande de cession a £te signi- 
fied a Mile Mary L. Timmonds, modiste, 
a l'instance da MM. D. McCall et autres. 

M. Geo. H. Gauvreau, nouveautt's, a 
fait cession a la demande de MM. Thi- 
baudeau freres & Cie. Passif environ 
$4,500. Assemblee d.es crganciers le ?4 
septembre. 

Marieville — M. S. Boucher, magasin 
general, a recti une demande de cession. 

St Michel, Co Napierville— M. Benja- 
min Leclaire, magasin general, a recu 
une demande de cession. 

West Farnham. — Jos. N. Massicotte, 
ferblantier, offre 25c dans la piastre a 
ees cr6anciers. 



Ventes DB stocks 
Pierreville— G6d6on Genest, magasin 

g6ne>al. Vente a l'enean en bloc an N". 
95 rue St Jacques, BfontrSal, mardi.le 23 
septembre, a 11 heuras a.m. 

Montreal- James Roberts, restaura- 
teur " The Rialto." Vente a l'enean, sur 
les lieux, jeudi, le 25 septembre, a 11 
heures a,m, 

Napierville. — Joseph Filion. Vente 
d'un lot de bois de corde et d'un empla- 
cement avec batistes dans le village de 
Napierville, par encan, a la porte de \'& 
glise, jcudi, le 25 septembre, a 10 heures 
a.m. 



AVIS DE_FAILLITE 

DANS L'AFFAIRE DE 

JAMES ROBERTS 

Restaurateur de la Cite de Montreal, Faill. 

Les soussignes vendront par Encan Public, 
JEUDI, LE 25 SEPTEMBRE 1890, 

ft 1] onze hr.s a.m., 
sur les lieux No 121 rue St Francois Xavier, 
tout l'actlf mobilier du dit faUlt, ainsi que 
l'achalandage du restaurant, savolr : 
Stock de liqueurs, oigare 4, argente- 
rle, vaisselle, ponies, garnitures d i 
"bar," de salle a diner, etc, etc, se 
montant, d'apros l'inventaire, a. . $1754 80 
Le " Rialto" sera ouvert Mercredi le 24 cou 
rant, pour l'insp^ction. 
L'iavsntaiie est, an bureau du curateur. 
CHS. DESMARTE AU, Curateur. 
159S rue Notre-Dame. 
MARCOTTE FREREi 

Encanteurs. 



Lachlan MacKay 

Agent Financier 
Vente et Achat d'Immenbles, Comptable et, 

Auditeur. 
No. 90, RUE ST-JACQUES, MONTREAL 
B. P. Boitell03. 
References: MM. L. Gunn 4 Co, Kingston, 
Taylor Bros., Trenholme, Taylor & Buelian, 
Kerry Watson & Co, Kittson & Ready, Wm; 
McLennan (deWm McLennan & Fry). Monti 



Fedsral Tclsphono Co'y 

INGENIEURS et FABRICANTS 



de toutes sortes 
<$ Appareils Telephoniques. 

Estimes fournis pour la pose de lignes pri- 

vees, de bureaux et reseaux locaux 

et d'echanges. 

Seuls manufacturiers au Canada du'. 

Telephone Systeme " LAW " 

le plus parfait systeme de telephone. 

James "Wright, Wm. Cassils, 

Gerant. President 



LA ■ OMPAGNIE 



CAMDIENNE D'ELECTRICITE 

DE MONTREAL 

Preparation active pour la manufacture 
en grand 

d'Appareils Electriques 

tels que : 

Sonneries, Piles, Indicateurs 

Reductions de moitie dans les prix. Plus 

d'importation, plus de tarif douauler 

il payer, aussi notre nouveau 

systeme de telephone 

deja trea en vogue. 

No. 1953, Rue Ste-Catherine 

Pres du Cyclorama 

M. F. JANNARD, Gerant. 



Fabrique Frangaise 

VINS DE TOUTES SOUTES 

GROS ET DETAIL 



VINCENDEAU & MOUNIER 
No. 1950, Rue Ste-Catherine 

MONTREAL 



- X* -, ..*<. 





JONC 0'0R S0LIDE, 

35c. pour un jonc valani $2. 

Co jonc est fabriquo d'uno composi- 
tion metalline reconverts de ueux 
lourdeB r»n.i-8 d'or eolidi: do IS knrat. 
Ill est guami et g irdera sonlufitreet 
sa beautc des armeea. TJne garantic 
- — a ^^^- "bona-fide," est envoyee avec chaque 
jonc ainni qu' nn blano. que voua pouvez remplir et "m'oyer 
avec le tone s'il no voua donnc pas Hamfaction ; alors noni voua 
remettrons votro argent. Co Jone se vend generalemen »2 .00 
on no pcutlo distingucr davec on de JJ10.00. Poor introdulre 
nos montros ot nos bijouteries nous enverrons ce Jonc et en pliu 
notro Catalogue etnoa Termes Speciauxaux Agents, etc.. sur re- 
ception de sr.c. en timbrcs-postcs. I.'annoncod an Jonc de cette 
qualite n'a jamais ete taite auparavr nt. tnvoyez voscomman- 
3es aussitot que possible ; car b.entot it sera trop ard. (E dtotm 
un morccau aepapier de le grosseur de votre doigt.) Adieaiez 
SEABS ET OIE., 112 Eue Yonge, Toronto, Can. 



tout ! 

MALADIE DITE A VUE d'oRIL. 

Examen et Consultation Gratis. 

Nous recevons la clientele de 9 hrs a.m. ft 
8 hrs p.m. Aucun debit, le dimanche. 

Nous certifions que nous avons la 
meilleure purgation de poumons pour 
purger dans aucun temps de l'annee, 
dans les eannicules ou autreraent. 

OERTIFICAT 

Mai 1890 

En aoAt 18S0, il y avait5 ans qui j'avais la 
dyspepsia chronique, j'etais rfiduits A ne 
manger aucun legume et aucune sorte de 
viende. Si j'er>faisais usage j'avais alors des 
douleurs atroces dans l'estomac, et ,| etais 
■(me oblige de rendre ce que j'avais prls. 
J'ai commence et persevire A prendre ties 
r.'ni.'dps deMde Desmarais & Lacroix pen- 
dant pre3 de trois mois. La gufirison a 6t6 
complete. Au bout, de 3 ans j • m'etais passe 
une aiguille dans le bras.je l'ai gardee 13 se- 
maines; je commencais a avoir les nerfs at- 
taques ; ayant peur que mon sang ne aevint 
erapoisonne, j'.ii consulte Mde D-sraaraisis 
Lacroix qui m'ont dit qu'ils me la feraient 
sortir, car ils avaient toujours reussi dans 
tous les cas de ce gjnre. Ils m'ont d nine une 
biuteille de r^medes pour m'apliquer sur e 
bras, en me disant avec la grace de Ineu, ils 
etaient certains de ma gu6rison : je m'en 
suis servi et une heure aprcs l'application, 
l'aiguille est sortie comme par en?hante- 
ment. J'ai l'aiguille che/, nioi et puisla mon- 
trer ft tons ceux ou cellesqui veulent la voir. 

Lorsque ma femme et meseufants ont 6te 
malades, je les ai toujours fait souner par 
Mde Desmarais ot Lacroix, et ils ont tou- 
jours reussi A les guerir. 

M. A. PAQUETTE. 

1G7 rue Vinct. 

Dame Ve. R. Desmarais et Lacroix, Fils 

Successeur de Mme Ve Desmarais 
1263 rue Mignonne, coin rue Ste-Elizabeth, 

Montreal. 
Vieille maison en bois qui imite toujours le 
sauvage et nous soignoas aussi comme eux. 
M6fiez-vous des contrefacons. 



Banque d'Hochelaga 

Capital versS - - - $710,100 

Reserve .... 125,000 

F. X. St Charles, president. 

M. Laurent, vice-president. 

R. Bickerdike, Chas. Chaput et J. D. Rolland 

Directeurs. 

M. J. A. Prendergast, caissier. 

Bureau Principal - - MONTREAL 

Succursales Geran's. 

Trois-Rivi&res - . H. N. Boire 

Joliette - - J. H. Ostigny 

Sorel ... A. A. Larocque 

Valleyfleld - - - S. Fortier 

Abattoirs de l'Est - 

Vankleek Hill, Ont. - Wm. Ferguson 

Correspond ants : 
Ljndres, An?., The Clydesdale Bank, limited 
Paris, r'rance, Le Credit Lyonnais. 
New- York, The A'ational Park Bank. 
Boston, The Maven'ck National Bank. 

Collections dans tout le Canada aux taux 
les plus bas. 
Emet des credits commerciaux et des let- 
s circulaires pour les voyjageurs, payables 
n s toutes les parties du monde. 



Remede Universel Inoffensif 

pour detruire les 

CORS et les DUEILLONS 

EX TEU DE JOURS. 

Prix : 25 CTS la boite. 

Entrep6t General: 

EDMOND BEAUCHAMP, 112 Ste-Elizabeth 

MONTREAL 
#gg-Manufactur6 ft Paris, Fiance, et recom 
maude par les sommiies medicales. 

Pour impressions commerciales, s'a- 
dresser a A. T. Lepixe & Cie., 32 rue St 
Gabriel. 



L. COUSINEAU 

Entrepreneur et Constructed 

4lO r*ixe H-iclimoiicl 

(aS" Les plus grands travaux sont 
promptement executes. 

Telephone 1999. 



fcj 








Sources St-Leon 

L'hotel de ces c^lebres sources est 
maintenant ouvert an public. Situe" sur 
le bord de la Riviere du Loup, au milieu 
d'un paysage pittoresque, am^lior^ et 
embelli, poss^dant tous le= jenx et amu- 
sements champetres, il offre tout le bien 
etre possible. Sa cuisine est sous la di- 
rection d'un chef de premier ordre ; il y 
a aussi musique orchestrate au diner. 

C'est le rendez-vons des families et 
pas un touriste n'oublie d'y sojourner. 

La riviere e-t poissonneuse et le canot- 
tage sur ses bords ombrag^s est magni- 
fique. Ces sources sont surtont c^lebres 
par les cures merveilleuses dedyspepsie, 
rhumatismes, mal de rognons, etc, ope- 
res j ar leurs eaux, que les medecins de- 
clarent poss6der des proprietes 6ton- 
nantes. EHes sont en Amerique, les seu- 
les rivales des eaux si renomm£s de 
Vichy. Tous les malades, tous les ama- 
teurs du farniente et tous ceux qui ont le 
bbsoin de se reposer et de refaire leurs 
forces devraient y aller passer quelques 
s emaines. 

Le^ conditions sont models. S'adres- 
ser au No 54 Carre Victoria, a Montreal 
(jii aug4rant, 

A. Thomas, Source St Won, P. Q. 



C'EST GRATIS. 

Pour 1'exs.raeD. Conpei cette an- 
coiice.envoyez la a notre adresae et 
nous vou9 enverrons la montre par 
" express." C. O. D., "franc deport," 
ioub payens leafraisde transport. 
Vooa p uvez l'examiner; si vom 
ic la tronvez pas, telle que de- 
crite ici, laissszla entre les 
mains de l'agent ; si au con 
traire Tons en etes parfaite- 
ment satisfait tous n'avee 
^u' a lui payer notre Prix 
Spbciil $5.93 et a garder la 
montre. Une montre com- 
me celle-ci n' a jamais ete 
annoncee sur les jonr- 
naux anparavent. C'est 
un Mabche D'Ob qui 
merite toute votre atten- 
tion. Cette montre est 
fabriqnee d'une composi- 
tion metalleque recon- 
verts de deux lourdes 
lames d'or da 18 karat 
garantie en tout, la bo* 
fiere, la convercle, eto. 
Sont graves a la main, 
tree bien finds et garaniies. 

PRENEZ GABDE AVXliliTA- 
T10S9. 

Le moovement imite bean- 
coup le "Waltham/ 1 riche- 
ment monte snr rulii^, vitet?e 
b 1-.000 battementa par heure. 
w balancier a expansion, pignon et 
cohappment patente et earanti chro- 
nometre fidele Une garantie ctenvovee 
avec la montre. On vend ces montros pour $2-5.00 paribus 
ajllners. Addressez SEARS ETCIE..11J Rue Yonge, Toronto 
Vftta ' 37 




aw 



10 



LE PRIX COURANT 



>'OS PRIX COURANTS 



BOTS DE SERVICE 
6 a 16 pieds, 



Fin. 
j dure b1 r shipping cull, 
}, ljet2pces. 
pouce Bhipping cull sidings 
i U et2 p 

pouce quality marchande 
§, l£et2pces. " 
ponce mill cull, strip, etc. 
i, 1J et 2 pees. " " 

ponces mill cull sidings 
i, 11 et 2 pees. 
3 ponces mil] cull 

" bois elair ler qualite 
Epinette. 
1 pouce mill cull 5 a.9 pouces 

U,l*et2pces. " " 

3 pouces mill cull, 
1, 1}, li et 2 pees, quality march. 
Pruche 
2 et 3 pouces 
Colombajres en pin, 2x3, 3x3et3x 4— aux chars 
Lattes — lere qualite" 

2e " 

Bardeaux pin XXX lfi ponces 

XX 
X 

lere qualite 18 pouces 

2e " 
Bardeaux mire XXX 10 pouces 

XX J 

X 
Bardeaux pruche marchande 

Charpente en pin 
de 1.6 a 24 pieds -.3 x 6 a 3 x 11 
de 25 a 30 " 
de 31 a 35 " 

de 16 a 24 " —3 x 12 a 3 x 14 
de25a30 •' 
de 31 a 35 " 

Boif carre— pin 
de 16 a 24 pieds— de 5 a 11 ponces carre 
de 25 a 30 " 
cle 31 a 25 " 

de 16 a 24 " — de 12 a 14 pouces carre 
de 25 a 30 " 
de 31 a 35 " 

Ckarpente en pruche 
de 17 a 30 pieds jusqu'a 12 pouces 
Charpente en epinette 

" en epinette rouge 

LOIS DURS 



Acajou da 1 a 3 pouces le pied 

Cedre rouge \ pouce 

Noyer noir 1 a 4 pouces 

Noyer noir 6 x 6, 7 x 7, 8 x 8 

Cerisier 1 a, 4 pouces 

Frene 1 a 3 pouces le M. 

Merisier 1 a 4 pouces 

Merisier5x8,6x6,7x7,8x8 " 

Erable 1 a 2 pouces 

Orme 1 a 3 pouces 

Noyer tendre 1 a 2 pouces 

Cotonnier 1 a, 4 pouces 

Bois blanc 1 a 4 pouces " 

Chene 1 a 2 pouces rouge 

" „ blanc " 

Plaquage {veneers) : 
Uni, par 100 pieds 

Francais, la feuille 

Americain, " 

Erable pique, le pied 

Noyer noir onde, " 

Acajou (mahogany) " 



le M $11 00 

" 12 00 

" 15 00 

" 00 00 

" 20 00 

" 25 00 

" 8 00 

" 10 00 

" 10 00 

" 11 00 

" 8 00 

" 6 00 

" 9 00 

" 10 00 

" 9 00 

" 12 50 

9 00 

10 00 

1 70 

" 1 40 

" 2 90 

" 2 40 

" 1 50 

" 3 00 

" 1 75 

2 90 

" 2 40 

1 50 

2 00 

16 00 

18 00 

21 00 

' 18 00 

20 00 

22 00 

17 00 

19 00 
21 00 

19 00 

21 00 

23 00 

15 00 
18 00 

25 00 



1 00 
00 00 
00 00 
18 00 
30 00 
35 00 
00 00 
00 00 

11 00 

12 00 
10 00 
00 00 

10 00 

11 00 
10 00 

13 50 

10 00 
il 00 
00 00 
00 00 
00 00 

02 5(1 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
02 50 
00 00 
00 00 

00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 

00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
()0 00 
00 00 

00 00 
00 00 
30 00 



22 a 24 

10 a 12 

10 a 14c 

12 a 13c 

... . 8 a 10d 
21 00 a 22 00 
20 (Ml a 25 00 
20 00 a 25 00 
25 00 a 30 00 
20 00 a 25 00 
25 00 a 30 00 
40 00 a 45 00 
18 00 a 22 00 
20 00 a 25 00 
40 00 a 45 00 

90 a 100 

15 a 25c 

, 15 a 18c 

00 a 5c 

05 a 5c 

08 a 10c 



Scientific American 

ESTABLISHED 18'lb. 



la the oldest and most popular scientific and 
mechanical paper published and has the largest 
circulation of any paper of Its class in the world. 
Fully Illustrated. Best class of Wood Engrav- 
ings. Published weekly. Send for specimen 
copv. Price $3 a year. Four months' trial, II. 
UU'NN & CO., P0BLJSHEB.S, 361 Broadway, ri.Y. 

ARCHITECTS* BUILDERQ 
Edition of Scientiflo American. V 

A gTeat success. Each Issue contains colored 
lithographic plates of country and city residen- 
ces or public buildings. Numerous engravings 
ill • 



A. RENAUD 



MARCHAND DE 



Bois de Sciage et de Charpente 

184 RUE PANET 

Pres de la rue Ste Catherine, Montreal. 



cea or puuiic ounaings. numwuua vukic»"i"*° 
and full plan* and specifications for the use of 
suchasconterr-'- 
!o cts. a copy. 



•uch'a's contemplste building. Price 12.50 a year, 
MUNN A CO., PUBLISHERS. 



I may be seenr- 
|ed by apply- 

. lng to Munn 
| & Co., who 
have had over 
40 years' experience and have made over 
100,000 applications for American and For- 
1 eign patents. Send for Handbook. Corres- 
pondence strictly confidential. 

TRADE MARKS. 

In e»»e your mark is not registered In the Pat- 
eat OIBM, apply to Munn * Co., and procure 
Immediate protection. Send for Handbook. 

COPYRIGHTS for books, charts, maps, 
etc., quickly procured. Address 

MUNI* & CO., Patent Solicitors. 

QXKBKAX, OFFICE: 381 BBOADWAT, IT. Y. 



Dupre Freres 



MARCHANDS DE 



Bois de Sciage et de Charpente 

834 RUE STE-CATHERINE 
Pres cle la rue Fullum - Montreal. 



Toujours en main : — Pin, Epinette, Pruche 
Bois blanc, Bois embouvete de toute epais- 
seur, Bardeaux sci 6s et fendus, Lattes, Mou- 
lures et Bois de Charpente. 



JOSEPH PAQUETTE 

MANUFACTURER DE 

Fortes, Chassis, Jalousies, Architraves 

Moulures de tous genres, el toute 

espece de travaux a la piece 

Bureau : SSO, r-ue Craig 

Fabrique : 12 a 22, rdk Peethuis 

MONTREAL. 



I. Prefoataiae 



MARCHAND DE 



Bois de sciage 

CHARPENTE 
BARDEA UX LA TTES 

Etc, Etc, Etc. 

Coin des rues Vinet et Canal, 

MONTREAL. 



PIERRE DIDIER 

ENTREPRENEUR MENUISIER 

Arbitrages, Evaluations Agence 
d'iinineubles 

bureau : 
53 rue St- Jacques, Montreal. 

ED. BEAUVAIS & CIE 

MAGASINS (iEXEKAUX 

Entrepot N >76 V. R. 

Courtiers cle Donane 

March.an -Is a Commission 

MarehanrKses r goes en consignation. 

Argent avance sur marchandis >. 

5 et 7 Rue I)e Bresolles, Montreal 

La Banque du Peuple 



FONDBE EN 

CAPITAL 
RESER VE 



1835. 

1,200,000 
400,000 
Jacques Greniee, ecr, president. 
J. S. Bousquet, £cr, caissier. 
Ww. Richer, £cr, assistant .caissier. 
Arthur Gagnon, inspecteur. 

SUCCURSALE : 
iuebec, basse-ville, P. B. Durnoulin, gerant. 

" St-Roch.Nap. Lavoie, gerant. 
rrois-Rivieres, p. E Panneton, gerant. 
s.aint-.Tean, Ph. Beau doir., gerant. 
jaint-Jerdme, J. A. Theberge, gfrant. 
Saint-Remi.C. Bgdard, gerant. 
Coaticooke, J. B Gendreai, Gerant. 
Montreal, rue Ste Catherine, A. Foamier, g. 

CORRESPONDANTS : 
Londres, Ang., MM. Glvn, Mills, Currie 
The Alliance Bank (limited). 
New- York. The National B'k of the Republic 



THIBODEAU & BOURDON 

No. 1203 RUE STE-CATHERINE 
Coin de la rue Papineau, MONTREA1 

Ont constamment en mains one quantite 
considerable de 

J3ois de Sciage Sec 

Qu'ils vendent a bas prix. Vente par char 
et par pileaveciegere avance. 

Telephone No. 6039 



A. HURTEAU & FRERE 



MARCHANDS DE 



Toujoors en main : — Pin, Epinette, 
Pruche, Bois blanc, Bois embouvete' de 
toute epaisseur, Bardeaux sci6s et fen- 
dus, Lattes, Moulures et Bois de Char- 
pente. 

N.B. — Ouvertures de seconde main, 
grand choix de Moulures, Cadres, Plin- 
thes et tous autres materiaux pour cons- 
truction. 



BOIS DE SCIAGE 

92, rue Sanguinet 

MONTREAL 



CLOS : Coin des rues Sanguinet 
Dorchester 
Telephone No 106. 

BASSIN WELLINGTON 

En face des bureaux du Grand Tronc 

Telephone No 1404. 



Banque Ville-Marie 

Bureau principal, MONTREAL. 

Capital souscrit . - - $500,000 

directeurs : 

W. Weir, pr£s., 'V. Strachan, vice-pr£s. 

O. Faucher, John T. Wilson, Godf. Weir. 

. Ubalde Garaxd, caiasier. 

SUCCURSALES : 

Berthier, Hull, Lachute, Louiseville, Ni- 

colet, St. Cesaire, St. Jerome. 

D6partement de l'Epargne : 

Bureau Principal, Hoclielaga et Pointe 

St. Charles, Montreal. 

Aaenls d New-York : 
The National Bank of the RepuMie. 
Londres : Banque dp Montreal. 
Paris: La Societe Generate. 



BOH i wm 

COHSTRUCTEURS DE BATISSES 

Estimes, Evaluations de proprietes, et arb 
trage d'incendies. 

BUREAUX ET ATELIERS : 

286, Saint-Charles Borromee 



Chas. Desmarteau 

COMPTABLE 

iUDITEUE ET COMMISSA1RI 

1608, RUE NOTRE-DAME 

MONTREAL. 

iSpfecialite Reglement des aflaires de faillite 



Bois dt Sciage <S\\ 

ET DE .^£^t*"^ 

Charpente 




Klephone 
1033a 



BUREAt 
PRINCIPA1 
Coin de«Rn*a 

Oraig et St-Deru? 

Ma. Cm* da Carre Vif w 



LA BANQUE JACQUES-CARTIER 

Bureau principal, Montreal. 

CAPITAL PA ) r E - - $500,000 

RESERVE - - - 150,000 

DIRECTEURS : 

Alph. Desjardins, M.P., president. 

A. S. Hamelin, vice-president. 

Dumi.nt Laviolette Lueien Huot. 

A. L. de Martigny. 

Bureau principal: 

A. de Martisny, directeur-gerant. 

D. W. Brunet, assistant-gerant. 

R. St Germain, in p cte r 
Agences : 
Beauharnois, H. Dorion, g6rant 

Drummondville, J. E. Giiiuard, gerant 

^raserville, J. F. Pelland, gerant 

Laurentides, Q. A. Boyer, gfiiant 

Ph ;-sisville, Chevrefilset Lacerte, gerant 
St Sauveu/, Quebec, N. Dion, g<"-rant 

St Hyacinthe, A. < lenient, gerant 

St Simon "J. Denis, gerant 

Valleyfield, L. de\f art igny, gerant 

Victoriaville, A. Marchand, ggrant 

Ste Cun^gonde, Mont., G. N. Ducharme g6r. 
St Jean Baptiste, ,, J. G. Lindsay, ggraat 
Rue Ontario C. H Guimond, gerant 

St-Henri, Q. P. St Germain, gerant 

Corresp. a Londres, Glyn, Mills, Currie & Co. 
" a Paris, Credit Lyonnais. 
" a New York, Nat. Bk. of Republic. 

Cigares s Qranby 

" LA FAMEUSE " 
" LA MAYA " " HAVANA PEARL " 
" PERFECTION " " FASCINATOR" 

"BABY PEARL" 

Premiere quality. Plus bas prix du 
rnarche\ Marques spdciales a ordre. 

Payne Freres & McFarlane 

GRANBY, p.q. 



11 



NOS PRIX COURANTS 

MET.UX $ C. 

Ciiivre, Lingots par b (I 14 A 

" en feuille 26 

Etain. lingots 24 

" barres 25 

Plomb : 

Sauinons par lb 04 

Barros 05J 

Feuilles 05 

Dechasse 06 J 

Tuyau par 100 lbs 4 50 

Zinc : 

Lingots, Spelter par lb 06 

Feuilles, No. 8 06} 

Acier : 

A ressort par 100 lbs 3 00 

A lisse 2 75 

Americain 5 50 

A bandage 3 00 

A pince "> 25 

Fondu par lb 12 

Poule, ordinaire 00 

De mecanicien 00 

Fontes : p. ton. 

Siemens '-- 00 

Coltness 00 00 

Calder 22 50 

Langlou 28 &B 

Summerlee 22 50 

Gartsberrie 23 00 

Glengarnocfc 00 00 

Carnbroe -1 50 

Eglinton 20 50 

Shotts 23 00 

Fer en barres : 

Canaiien par 100 11* 2 40 

Anglais 2 50 

Ariine 2 85 

De Suede 4 50 

l>e Norvege. . 4 50 

Lowmoor 6 50 

<? verge 09 

Fewllard < erder p. 100 lbs 3 00 
Double. 3 00 

VERRONNERIE ET QVIXCAILI.ERIE. 

ti rs & clteval : 

Ordinaires p. 100 lbs 3 65 

En acier 00 

Firs & repasser p. lb 00 

Fu-ltes : Coupees, toutes di- 
mensions p 100 lbs 



$ c. 


16 


(i 26 


25 


26 


04} 


052 


05* 


00 


5 00 


06* 


064 


3 25 


3 00 


6 00 


3 25 


3 50 


13 


07 


04 


23 00 


00 00 


23 50 


00 00 


■2?, -0 


(HI (1(1 


00 00 


22 oo 


26 r,i) 


00 00 


2 ;.o 


2 60 


2 90 


5 00 


5 00 


00 


10 


3 25 


3 25 

E. 


3 75 


00 


03$ 



Press.'es, do.. 



id ilr f, r : 
Poli, de No. 



7-16. 

i 

5-16. 

}• 



3 15 
3 90 

3 90 

4 25 
4 50 
4 75 



3 75 
00 
00 
00 
00 
00 



Esc. 20 pc. 



00 
0.08 
00 
00 



09 10 
10J 11 



5J 

(I 04 



05; 
05 



1 



a Nd 

par 100 lbs 2 60 

Brule\ pour tuyau, la lb 0.07 

Galvanise" 3 35 

Finite etbrule 2 70 

Avance 5 p.c. 
FU de laiton, a collets...p. lb 35 40 

Fontes MalUaUe* " 

Enclumes 

Charnitres: 

T. et "Strap" p. 

Straps " et Gonds 
filetes " 

CLODS, ETC. 

Clou* coupes a chaud: 

De 3 a 6 pes., p. 100 lbs 

" 2* a 2} " 
.. 2 ft 2 | ,, 

"lj&i*" 

" 1} pouce *' 

coupes a froid : 
Pel* alf pee., p. 100 lbs. 
" 1} pouce " 

a finir par 100 lba : 
1 pouce 

U " 

11 " 

1* " 

2et2} 

21 i 2| 

3 a 6 

ouz (1 quart par 100 livres : 
| pouce 

H " •••••••••" .'""." J 

'. Ion* a river par 100 livres : 
1 pouce 

H " 

li a 1| " 

i " 

ty a 3 " ZZZ".'.. 
3 a 6 " 



f-3 

o 



2.45 
2.70 
3.f'5 
3.05 
3.45 

2.95 
3.45 

6.7C 

5.00 
4.25 
4.25 
4.0n 
3.75 
3.50 

5.15 

4.75 

4.45 



3.C0 a 0.1 
3.00 a 0.00 
3.00 a 0.00 

3. 5 a O.iii i 



'Ames, rdpes et Hers-points: 
i^re quality, escompte... 50 

2me qualite, " ... 50 

Heches de tariere, escompte. 50 

Tarieres. 40 

i '/';;, fl lniix t »>*(-oinpte 47} 

I'oulons u voit.ure, BBC 55 

Houlons a bandage 50 

!'.< hi lone a liases 65 

ToI.K 

Noire, Nos 10 a 20, p. 100 lb.. 

" " 22 a 24 " 

" 26 par Ibu lbs.... 

" 28 " 

Galvanises Morewood 0.06| a 0.07 j 

" Queens' head... 0.05 J ;i 0.06 

Etamee.Nc 24, 72x30" .".. n.io;. 1 

" 26 " " 0.0W 

" 28,64x86 p. 100 lbs 

Russie, Nos 8, 9etl0, p. lb 0.12 

Canada, par boite 2.90 3 oo 

FERBI.ANC 

Coke I C par boite 1.-5 

Charbon de bois IC p. boite 4.7.". 

" IX « 5.75 

Pour chaque X additionnel extra 1.00 

( liarbon de bois DC 

Charbon de bois I C Bradley. 6 50 a 6 7" 
Ferblanc terne ". 7 75 a s 25 

TUYAUX. 

Tuyaux en grh : 

I ponces [>ar longueur de '3 piei 
6 
9 " " 

12 " " 

15 " '• 2 

18 " ■• o 

Goudes ronds : 

4 por.ces chacun ... 

6 " " i 

9 " " ] 

12 " " 9 

Tuyaux de reduction : 

6x4 pouces chacun l 

9x6 " " i 

12x9 " " 2 



ii 15 
U (J.; 
90 



Connection simple carree oufausse iquerre: 
4x4 pouce chacuns o 



6x4 
6x6 
9x6 
9x9 
12 x 9 
12 x 12 



Connection double, carrie ou favsse iquerre ; 
4x4 pouces chacun 1 



6x4 

6x6" " .. ...;" 

9x6 " •' 

9x9 '• " 

12x9 " " 

12 x 12 " " : 

Syphon. si'mpie 

4 pouces ] 40 

6 " 1 90 

9 " 2 75 

12 " 4 00 

Tuyaux a eheminie. 

9 pouces, par pied o 25 



40 
90 
90 

75 
75 
00 
00 
douole 
2 00 

2 75 

3 30 
6 00 



12 

Ciments. 

Ciment de Portland 2 60 

" Romain 2 60 

" de Quebec ] 50 

Platre calcine" 1 80 



40 





6. 70 


SO' 


5.i 


*. 


4.2.-. 


R 


4.0(1 





3.75 


X 


3.75 




3.50 



Clous d'acier 10c en sus 

Hous galvanises, par 100 lbs $10.00 

Llouaardoise " 5 00 

l lou a cheval, No. 7 3 t0 

" " 8 2 88 

r " 9, 10 •• 2 75 

FUieree et Cowrinets: 

liste Escompte 30 pour cent 

Taraudn-merti, (Taper taps) 

Escompte 30 



TLATRE POUR I.A TKRKE 

La poche de % baril 45 & 50c 

do an char 40 a 45c 

BRIQUEs 

De Montreal §8.00 a 10.00 

Du Bord de l'eau 6.00 1 7.00 

Refractaires 21.00 a 23.00 

PEIXTURES 
Blanc de plomb pur, par baril de 

25 a 100 lbs tj 25 a 7.00 

No 1 6.00 46.50 

" 2 5.50 45.S0 

" 3 4.00 44.50 

Blanc de plomb sec 5.75 3, 6.00 

Rouge de Paris (Red Lead) 5.00 

Rouge de Venise (Anglais) L75 

Ocre janne 1.50 

rouge 1.50 

Blanc de ('cruse 0.60 

Huile de lin crue n .i a 0.- 

" bouillie 0.714178 

Ess.de Tere.benthine 0.63 1 "05 

Mastic par 10U lbs 2.00 4 2.50 

Papier goudronnS i.50 4 1.60 

VERRES A VITRES 
UDited — 14 4 25. ..1.50 a n.O.i par 50 pds 
26 " 40.. .1.60 4 0.00 
41 " 50...3.50 a 0.00parl00p-ls 
51 " 60. ..3.75 4 0.0O 
(>1 " 70...4.U0 a 0.00 " 

71 " So. ..4.25 4 0.00 
SI " 85...5.00 4 0.00 " 
SO " 90. ..6.1 4 0.00 " 
91 " V6 



POSEUK 



D'Appareils de Chauffage 

a e:^\.xj chaude 




et it VAPEUK 

HAUTE ET BASSE PRESSION. 



Iff. J. LAMARCHE se charge de 

Tout ouvrage de Gaz 



ET DE 



PLOMBERIE 

A DES PRIX MODERES. 

1608 Rue Notre-Dame - Montreal 

Telephone 1885. 



VV.&F. P. Currie&Cie AVIS 



No. 100 Hue des Soeurs Grises 

MONTREAL 

IMPORTATEURS DE 

Tuyaux d'Egouts Ecossais, 

Ciment de Portland, 

Tetes de cheniinces, Ciment Romain, 

Tuyaux pour vent.ilateurs, Ciment Canadien, 
Couvercles de conduits, Chaux hydraulique 
Briques t\ feu, Terre A ft u, Borax, 

Piatrede Paris. 

Blanc de Ceruse, 

Glaise a porcelaine. 



it ceux qui ont be>o!n de 

Balances a Foin ou a Charbon 

THE 



FABRICANTS J ACIER BESSEMER 

RESSORT S DE ST "A, FAUTEUILS, 

UITS, t * 



WARREN SCALE CO. 

Nos. 454 & 456 Bne st-Ti-il. Coin do U 

Rue St-Nlcliolu,. 

Vu le perfectionnement et ['amelioration 
de leur outillage, vend root a I'avenir leura 
balances 6, charbon et & foin aux prix sui- 
vante : 

- $60 

- $65 

Ces balances sont garanties et approuv6e> 
par le gouvernement. 

Deinandezauxmarchands Je ferpour tout 
autre de nos balances, telles que : 

Balance Plateforme et Balance a Comptoir. 

Ces balances sont faites avec le meilleur 
materiel poss ble et sont aue 9inon 

superieurea a toutes autre'- balances manu- 
facturees an C'anadaet aux E*a;.s L":ii'. 



Balances, 3 tonnes 
Balances, 4 tonnes 



c. h. letoubxeux, prls. c. i.ETouBXEvx, 'ice-pres. j. letourneux, sec-trSs. 

LeTOURNBUX, FILS & CIB 

(LIMITE) 

MARCHANDS-FERRONNIERS 
Nos. 361, 263 et 265, RUE ST-PAUL 

Enseigne de l'Enclume. MONTREAL. 



ROBIN & SADLER 



MAXUFACTURIERS OE 



COURROIES M11S CUIR 

3518, 2520 et 2522, KCE NOTEE-DAJIE, MONTREAL 



RESULTAT SATISFAISANT 



Notre sollicitfttion anpresdes marcha;i!- a donne le r^sultat le plus satisfaisant 
La liste suivante est compo-ee des meilleure> maisons lesquelles nous aerviront 
d'a^ents pour le gros et le detail : 

A Moxtreal: Gaucher & Teluiosse, Thos. Wilson & Cie, (gros seulemi 
P. Cadoret, Jos. Brouillette. A Hochelaga : Joseph Leblanc. A la I 
Charles: Augustin Gignac, Joseph Biron, N. J. H. Roy, Francois i'i::s. A 
Cuxegonde: F. Elie, M. Noel, H. Laaiel. A St-Hsnbi : V. G. Loiselie, O Lesieur. 
A Maskixoxge: N. G. Lemire. A L'AbsoMptton : A. Archarubault. A Louisevillb ; 
Thos. Laiiiy. A F>erthiervii.i.e : Louis Traiu-henwmtagne. A. Joltbtte : L. < I 
ment. A Tbois-Rivxeres . O. ( 'arignan. A St- Jerome : Louis Labelle. A Terrebo^jne : 
Ttios. Lapointe. A Watektoo : Ant. Juneau. A Farxham : J. A. Deceltes. 

J. E. P. RACICOT 

1434 Rue Notre-Dame, Montreal 

Froprietaire des 
Pilules Magiques, Gouttes Royal**, Ong 

\7 fi-n sitvi i/,\t, 11 Vj,,jy.)' tit-ill,- fl/MT+Ki) It I*/'»>o .\iJ,fil,r 



Magiques, Gouttes Royales, Onmient de f.ornu, Bhumatieme, /.'■ tai . Huili 
Vtntnenne, HpicifiqiU contre U vers tooHtaire, Poudre Tonique, .\- r 

Frlnaration Ton'-iiv,. Sirov Pntorul. 



N. B. 



Prlparation Toniqui, sArop Pectoral. 



„ On devrait trouver les preparation- su~ : -mentionnees dans toute maison 
serieuse et bien assortie. 



12 



LE PRIX COURANT 



PERM IS DE CONSTRUIRE 

150.— QuartHT St Laurent, rnelle pn>- 
nant a la rue Dowd ; une manufacture a 
3 stages, 50 x 4S inurs en pierre et bri- 
que, couverture plate en gravois. Pro- 
prietaire, Miller Bros & Co, rue Dowd ; 
architecte Nelson & Clift, coustructeur 
K. Neville, rue Latonr. Cout probable 
$13,000. 

151.— Quartier St Laurent, rue St Ur- 
bain, No 218 ; une maison a 2£ etages, 
1 logement, 20 x 30 uiurs en brique cou- 
verture plate en composition. Proprie- 
taire, Robert Hammond, 216 rue St Ur- 
bain; constructeur, Hugh Beckham. 
Cout probable $2,200. 

152.— Quartier Ste Anne, No 1872 ru • 
Notre-Dame ; batisse a 4 etages en pierre 
et brique a etre montee a, 6 etage3, avec 
toit plat. Proprietaire, Robert Mille-, 
1872 Notre-Dame ; arcnitectes, Nelson & 
Clift ; inacons, Gauthier et Cote, rue St 
Denis; charpentiers, T. et D. Reunie; 
briqueteurs, Gauthier et Cote. Cout uro- 
bable $5,000. 

153.— Quartier Ste Anne, coin des rues 
Notre-Dame et St Henri ; batisse a 5 
etages en pierre et brique a etre montee 
a 6 etages avec toil plat en ciment Spar- 
ham, occupee comme magasin d'habille- 
ments en gros. Poprietaire, Hoi lis Sho- 
rey ; architectes, Nelson et Clift ; magon 
B. Hutchison ; charpentiers, Simpson et 
Peel ; briqueteurs, A. Cowen. Cout pro- 
bable $17,500. 



KfiTUGKER-^e 



EMPlATREdes MONTAGNES vertes 

& GEfi TUCKER, na pas 

>D 'EGALE POUR LES . ^ " 
D0ULEURS0ESREIN3 ^ 
\LAMIE DE~ 
OAMES^ 



AU MEBESM0NTAGNESV£R' E 

GEOTUCKER, ^ 

TERNES ET EXTERNES REMEDES BIEN CONNU. 



G£0 TUCKER est'. 

^^5ARANTl DE GUERIR la 
^fe^JOUX ET LA 

coqueluche; 



$5,000 
RECOMPENSE 

POURDE 
MEILLEURES 

MEDEGINES 
PATENTEE? 

VENDUS PARTOUS 



raiurTZM^Tairs 



. ET EPICIERS. 

RESPECTABLES - 

DEPOT CHEZ: 



MERES SAUVEZ LA 
VIEAV0SPE7I7S 
ENFANTSen 

iemandant70ujours 
avotrepharmacien 
les bonbons de 
CHOCOLAT'ndien 

DES MONTAGNES 
VERTES DE 

G!12 TUCKER 

POUR LES VERS. 



N'OUBLIEZ PASDE 
DEMANOER LES 
PETITES PiLULES 

POMMES^MAI 

DE LA MONTAGUE VEBTEj 

^GS° TUCKER 

POURU PURGATION. 

DYSPEPSIE, 
CONSTIPATIONetc 

|a2PILULESlaD0Se! 



DES MILLIERS 

DEPERSONNES 
S0UFFRANIE£ 
ONT 

immediatement 

recoorsaux 

RemedesSauvages 

DEI 

GEO. TUCKERS 



gygMrw 



N. O. ROCHON 

Artiste Peintre Eecorateur 

Speciality pour Decoration — Eglises, Resi- 
dences priveee, etc. 

Peinture et imitation de tous genres, 

1339, Rue Notre-Dame 

MONTREAL 

J. E. C. ST-AMOUR 

EKTREPKEXEUB BE 

Couvertures de toutes sortes 

et REPARAGES 
ZZTtS Rue ties Seigneurs 

MONTREAL 

D. ALLUrSI et FILS 

FABBICAXTS DE 

CINTHES et ORNEMENTS 

EINT PLATRE 

33, Rue Bonsecours 

MONTREAL 



PHAfiW^E^ENGROS^^ "" -yENFAGEOU -: 
FtME3T^PJ°W;MON TiP-EAjy ; I^WAMP ^WAjJil 



Kerry Watson & Oie. Lyman & Knox. Evans & Sens. 

PH ARM ALIENS EN GROS 

A VIS aux Pharmaciens et Marchands des Campagncs : 

Pour avoir l'Arrapaho on le veritable Bmime des Montagnes Vertes, de Geo. 
Tucker, ll faut s'adresser a N. Quintal & Fils, Hudon, Hubert & Cie, L. Chaput, fil<- 
& Cie, Gaucher * Tel mosse, Hudon & Orsali, Laporte, Martin a Cie, epiciers en 
gros, Montreal. F. Barrette, Hull et tout le cornte d'Ottawa; U. Carrignan.Trois- 
Rivieres ; Dr Sylve-tre, Sorel; Dr St Jacques, St Hyacinthe ; Dr E. D. Morin a Cie, 
Quebec; W. Brunet A Cie, Quebec; Dr Daigneault, St Jean ; 0. G. Dion, L6vis ; 
L. Robitaille, .loliette ; Hoerner A Williams, Trois-Rivieres, pharui. gros et detail. 

AVIS SPECIAL — Les Reruedes Indiens de la Cie du Baume ties Montagnes 
Vertes de Geo Tucker, ont 6te enregistre au " Registre des marques de commerce 
No 13, folio 2810 " conformement a " l'Acte des marques de commerce et dessinsde 
fabriqne de 1879," par Geo Tucker. Les remede* Indiens de la Compagnie du 
Baume des Montagnes Vertes deviennent s-i populaires qu'un grand nombre de 
pharmaciens et epiciers se servent de ce titre pour vend re des preparations falsi- 
fies. II y a aussi des gens qui parcourent les campagnes; des homines portantdes 
cheveux longs, afin de mieux reussir a. tromper les personnes, et se disant soit 
agent de Cie, soit associe' et quelqne fois meme, frere du proprietaire. II y a jusqu'a 
des femmes qui pr^tendent etre agents de !a Cie. M£fiez-vous de ces imposteurs. 
M. G. Tucker pr6vient qu'il ne sera pas responsable pour aucun accident qui 
pourra arriver a. ceux qui se servent de fausses preparations vendues tous le nom 
la Cie du Baume des Montagnes Vertes. Demandez toujours les remedes de Geo. 
Tucker et exigez que son nom soit souffle" dans le verre de la bouteille et l'adresse 
' 429 rue Craig. Montreal," sur chaque Ooite. 



ARCHITECTES 



A. PREF0NTAINE 

ARCHITECTE 

Suceesseur de feu Victor Bourgeau 
IS, PLACE D'ARMES 

MONTREAL 

V. lacombeT 

Architecte et Mesureur 
1213, Rue Notre-Dame 

MONTREAL 



Daoust-Gendron 

Architectes et Evaluateurs 

No 09, RUE SAINT-JACQUES 
MONTREAL. 
Telephone No. 2540. 




A. Demers 



C. Brunet 



A. Therien 



J.B. Resther^Fils 

ARCHITECTES 

Chambres Nos CO et 66, 

Batisse " Imperial " 

107 RUE ST-JACQUES 

MONTREAL. 



Drapeau, Savignac & Cie 

MM. DEMERS, BRUNET & THERRIEN faisant affaire sous la raison sociale 
de " DRAPEAU, SAVIGNAC & CIE," ont le plaisir d'annoneer a leurs clients 
qu'ils sont maintenant installs dans leur nouvel etablissement, rue St Laurent. 
Ces mes-ieurs sont maintenant en *tat de repandre avec promptitude a toutes 
commander qu'on voudra leur confier, tels que : 

Couverture, Plombtrie et Pose tV Appareils a Eau Chande. 

Ces messieurs remercient le public de l'encouragement q'i'il a bien voulu leur 
donner durant cette derniere aunee et comptent encore sur le meme encourage- 
ment durant l'annee preseute. 

Avis aux Entrepreneurs Cie Canadienne de Caoutchouc 



L. J. HERARD 

MAROHAND DE 

Ferronneries, Quincailleries, Outils, 
Uetennles de Cuisine, etc. 

102, Rue Saint-Laurent 

MONTREAL 



I. L. LAFLBTJR 

1932 Notre-Dame et 59 Dupre 

MONTREAL 
Importateur general de 

Ferronneries, Peintures, Vitres 
Huiles et Vernis. 

Sp6ci!<lits— Feiremen'.s pour batlBsee e! ma- 

t6.-iau.\ p Air canaux d'egouU. 



VENTE A SACRIFICE 

A vendre ou a, e'ehanger pour une pro- 
pri^t6 de la meme valeur, la manufac- 
ture de Meubles, appartenant autrefois a 
MM. Noel a Ferlaud, et situ£e No 264 
rue Montcalm, y compris tout son outil- 
lage, engin, bouilloire de 12 forces, etc. 
Prix, $2,500 dont $500 seulement sont 
exigibles en argent, la balance a interet 
de 7 par cent. 

S'adresser a Henry Howison, comp- 
table. Bureau du Hh^rif de Montreal. 



DE MONTREAL 

Manufacture de tlaquiset Bottes en Caout- 
chouc, Bottines en Feutre et Drap, Cour- 
roies, Boyaux et Paquetages, Bovsiux pour 
pompe a incendie, Drap en Caoutchouc pour 
voitures, ele. etc. 

Bureaux et entrepots : 

323 et 325, RUE SAINT-PAUL 

Ateliers : 

97 a 1000, Notre-Dame, Carr^ Papineau, 

MONTREAL. • 

ijucc.ursale : 45, rue Yonge, Toronto. 



J. EMILE VANIER 

(Ancien eleve de l'Ecole Polytechnique) 

Ingenieur Civil et Arpenteur 
107 i*»e St Jacques 

Eq face du Carre de la Place d'Arme^. 

Se charge de plans de ponts, aqueducs 
6gouts, de traces de chemins de fer et routt t 
d'arpentages publics et particuliers, de il< - 
mandes de brevets d'invention, etc. 
Telephone No. 1800. 



J. H. LBCLAIR 

Arpenteur, Ingenieur Civil 
et Architecte 

Se chargent d'Arpentages publics et pri\ ;-. 
Confection de Cadastres et Eivres de Ren- <-'\ 
Chemins de Fer, Aqueducs, Egouts, Biv\f:> 
d'invention et Marques de Commerce, etc . 

63 Rue St-Jacq ix<r s 

mo yr REAL. 



R. Montbriand 

ARCHITECTE et MESUREDR 
1583, Rue Ste-Catherine, 15S3 



MONTREAL 



I. FRECHETTE & CIE Brasserie Alsacienne 



Ingenieurs-Mecaniciens 

Vendeurs et achetears de toutes etpeces de 

Maclilnerie, Fournitures de toutes . 

especes de inacliineries, 

Apparells a Gaz, les Engins a vapeur, etc. 

Propi ietaires et faLricauts de la Celfibre 
Maclilne a Bardeau brevet 6 de Frechette. 

Une Usine " Machine Shop " est attachee a 
l'fitaLlisseinent. 

Nos 686 et 688, Rue Craig 

Telephone 384?. MONTREAL. 



K0RMAN, Proprietaire, TORONTO 



urn a d PORTEE 



JOS. DOMPHOUSSE, Dejositaire 

HHSj- J^LI MONTREAL 



J. A. GRENIER 

ARPENTEUR et INGENIEUR CIV J J , 
SOLL1CITEUR DE PATENTES. 

BUREAU : 

No. 17 Cote de la Place d Armes 

MONTREAL 



H. M. PERRAULT 

ARCHIiECTE & ARPENTEUR 

No. 17 Cote de la Place cP Armes 

MONTREAL 

Felix Boismenu 

Arbitrages, Evaluations 

BUREAU I 

17, COTE de la PLACE D'ARMES 

Residence : 301 RUE ST-HUBERT 

Telephone No 2l77. 



LE TR.X COURANT 



13 



B. Hutchins — Telephone 2186 — J.W. Forbes 

B. HUTCHINS & OIE 

Agents d'lmmeul.les, de Location et de 
Finances. 

Chambre 201, ler Etage 

BATISSE " NEW YORK LIFE" 

Square Place d'Armes - - Montreal 

Negotiations d'Actlons, Debentures et 
Prets d'Argent. 

NOTAIRES 



HETU & HETU 

NOTAIRES 
30, RUE SAINT-JACQUES. 

Telephone No 1014. 



Ls. N. DUMOUCHEL 

NOTAIRE 

Commissaire de la Cour Super! eure, etc. 

No. 44 ST VINCENT, MONTREAL 
ENCANTEURS 



R. K. THOMAS 

Agent cV Jmmeubles et de Placements 
30 RUE ST-JEAN. 

Batisse Waddell coin de la rue Notrc-Dame 

TELEPHONE No. 699. MONTREAL 

Se charge du louage des maisons 
de la collection des loyers. 



AVOCATS 



OSCAR GAUDET 

AVOCAT 
l.">r2, NOTRE-DAME 

MONTREAL 



Doherty & Doherty 

AYOCATS 

No. 13, RUE DE UHOPITAL 

MONTREAL 



Girouard & deLorimier 

AVOCATS 
BO, rue Si-Jacques, Montreal. 



Telephone No. 1937 



L. X. BERNARD 

ATVCXDAJT 

DRJUMMONDVILLE, P.Q. 



P.E. tmilede Lorimier 

Comptable et Auditeur 

SPECIAUTE : 

Reglement d'Affaires de Faillites. 
BATISSE IMPERIALE, 

107 St-Jacques, Montreal. 

Telephone Federate No mi. 

Residence, 724 Berri. 
Negociation de prets ; Vente et achat de 

Proprietes Foncieres. 
Jg®" M. deLorimier offre en ce moment 
de magnifiqies occasions pour place- 
ments en proprietes foncieres [en ville]. 

Grant & Landerman 

IS, Irfcxie St-Jacques 

AGENTS GENERAUX 

IMMEUBLES, PLACEMENTS, ASSURANCE ET 
COLLECTION. 

Negociation de prets, Administration de 
succession, specialtte d'Assurance j . 

Proprietes a vendre dans toutes les par- 
ties de la ville. Maisons a louer. 
Telephone 2767. 



IMPERIAL 

I^ire Insurance Ooixipany of" X^oiidon 

KnNDEE EN 1803 

Capital, en especes, $5,850,000 
Actif reel, au-dessus de 8,000,000 

DEPARTEMENT CAN A WEN 
BdtissesdelaCompagnie, 107, RUE ST-JACQUES 

MONTREAL 
E. I>. LACY, Directeur Residaxt. 



Compagnie d'Assurance Royale 

D'ANGLETER BE 

BUREAU PRINCIPAL AU CANADA - - MONTREAL 

CAPITAL - - • $10,000,000 

PLACEMENTS - - $30,000,000 

Montant place au Canada pour la protection des porteurs de police, principalemen 
au fonds du gouvernement, $800,000. Responsabilite des actionnaires lllimitee 

La ROYALE a le plus grand surplus d'actif au dessus du passif de toutes les Com^ 
pagnies d'Assurances contre l'incendie du monde. 

WILLIAM TATLEY', Agent Principal et Gerant r^sidant. 
E. HURTUBISE et A. ST-CYR, Agents speciaux du depart, francais, Montreal 

LA ROYALE CANADIENNE 

Compagnie d Assurance Maritime et contre 

l'incendie. 



Prisident - - ANDREW ROBERTSON, Ecuyer. 

Vice-PrSrident - - Hon. J. R. THIBAUDEAU. 

G. H. McEENRY, Girant. 



"LA CANADIENNE" 

COMPAGNIE DASSURANCE sur LA VIE 

Un montant excedant les obligations de la Compagnie envers les assures 
sera toujours depose" au credit du Gouvernement. 

Bureaux : 114, rue St-Jacques, bureTu fa de d poste 

Conseil d' Administration : L'Hon. J. G. Laviolette, President; F. X. Moisan, Nego- 
ciant, Vice-President; Hon. J. E. Robidoux, Secretaire-Provincial; Hon. G. 
Bresse, M.C. L. ; Hon. H. G. Malhiot, J.C.S., Quebec; A. S. Hamelin, Echevin, 
vice-president Banque Jacques- Cartier ; J. G. Laviolette, M.D. ; J. Ls. Mi- 
chaud, Secretaire. 

Les Bycicles de Brantford ^%Z£8fi&f%Z$3££%A 

Demandez le catalogue. 



Les Bycicles de Brantford g£KS? 



(Limited), Brantford, Ont. Demandez le catalogue. 



les par la Goold Byclcle Co., 



Les Bycicles de Brantford ^l^ftf&^SFSSiS?*' 

Demandez le catalogue a la Goold Byclcle Co., (Limited), Brantford, Ont. 



LA CIE D'ASSURANCE 

PHCENIX 

De HARTFOKD, Conn. 
Etablle en 1854 

Capital comptant 82,000,000 

Actif 5,305,000 

Succursale au Canada 

BUREAU PRINCIPAL : 

114, Rue St-Jacaues, Montreal 

GERALD A. HART, Gerant Ginf.ral 



ARGENT A PRETER 

en tout temps, sur propriety de cite de pre- 
miere classe. In pen eleve et condi- 
tions tres faciles pour remboursement. 

Sun Life Assurance Company 

OF CANADA. 

R. MACAULAY, Directeur-Gerant, 

164 rue St Jacques, Montreal. 



evenu. Actif. 

$563,110.52 ',322.72 

Polices sans condition. 



A -mi ranee 

sur la vie 

en vigueur, 

$13,337,983.08 






E. R. GAREAU 

AGENT D> IMMEUBLES ET 
PRETS D'ARGENT 

57, rue St. Gabriel 

OFFRE EN VFXTK, propriet.s ,le 

ville et de campagne. 
A LOUER, magasins et maisons 

privees. 
PRETS D'ARGENT sur premiere 

livpotheque a 5o;o. 
LOUAGE DE MAISoNS, attention 
partieuliere donnee a cette branche. 
COLLECTION DES LOYERS a un 

taux moder. . 



CHARLES HOLLAND 

VENTE ET ACHAT 

UK 

PROPRIETES 

SUR COMMISSION 

249, Rue St-Jacques 

C.R.Hardy & Cie 

Agents Financiers 

Immeubles, Assurance et Finance. 
ARGENT PRETE. 

Qhamhre 49, Batisse " ImperiaT* 
Place d'Armes, Montreal 

Telephone Bell 2569. 



A vendre a bon marche 
ou a echanger 

pour propriety de ville, une magnifique pro- 
priete a St-Jer6me, connu sous le nom 
d'Hotel Barcelo. II y a un marche avanta- 
geux a faire.pour qu conque desirerait ou- 
vrir un magasiu ou tenir h6tel. 

S'adresser a M. THIBODEAU, 

1203, rue Ste-Catherine, Montreal. 

REVUE IMMOBILIERE 



II n'y encore qu'une activity tres mo- 
der£e dans les ventea d'immeubles. Ce- 
pendant on y trouve quelques bonnes 
transactions ; ainsi deux maisons rue 
Berri en haut se sont vendues ensemble 
$10,000 une maison rue Metcalfe a et6 
payee $10,250 ; une autre rue Bishop, 
$9,250 et un bloc rue Guy, $10,000. On 
ne trouve que fort peu de ventes de lots 
a batir. Pour ce-; derniers, ils ont rap- 
porte les prix suivants par pied. 

Ville : i.e pied 

Rue Ste Famille 50c 

McGregor 60c 

Drolet, St J.-Ble. 28c 

Darling 30c 

Frontenac 15£ 

Mtiisonneuve : 

Rue Bourbonniere l:»c 

d'Orleans 19c 

Mile-End : 

Rue Boulevard 22c 

St Henri : 
Rue Annie 24£ 

Voici les totaux des prix de vente par 
quartiers. 

Quartier Ste-Marie $10,645 00 

St Jacques 13,800 00 

St Louis 8,905 00 

St-Laurent 1,625 00 

" Centre 

Est 

" St-Antoine 55,700 00 

Ste-Anne 310 00 

" Quest 



14 



LE PRIX COURANT 



J. Cradock Simpson & Cie 

A GENTS D'IMMEUBLES ET DE FINANCES. 

©FFRENT EN VENTE — Residences de 1 re classe ; bonnes niaisons ; propriety 

commerciales et magnifiques lots a b&tir. 
OFFRENT A LOUER — Maisons meublees ; maisons non-meublees et magasins. 
F( )XT DES PRETS sur bonnes hypotheques a des taux d'interet tres bas. 
ASSURENT les risques de tout genre dans des Compagnies de premier ordre. 
ADMINISTRENT LES PROPRIETES pour les proprietaires ou Fidei Coinmis- 

saires, au mieux de leurs interets. 
VENTE D'IMMEUBLES A L'ENCAN tous les quinze jours, le MERGREDI. 

Batisses de l'Assurance la Citoyenne 
181 9 Ptue St-Jacques - - Montreal 



" St- Jean-Baptiste 9,776 00 

Hochelaga 973 20 

St-Gabriel 1,815 00 

Maisonneuve 2,672 40 

Cote Visitation 

Cote St-Louis 725 00 

Mile-End 3,375 00 

Ste-Cunegonde 

St-Henri 4,895 50 

C6te St Paul 

Cote St Antoine 

Montreal Junction 

Outremont 800 00 

Notre-Dame de Graces 650 00 

$116,667 10 

Semaine precedente 175,260 54 

Ventes anterieures 6,966,231 24 

Depuis le ler Janvier 7,258,158' 88 

Semaine correspondante 1889$140.019 94 
Semaine correspondante 1888 102,807 92 

Alameme date 1889 $5,745,582 05 

A la memedate 1888 5,360,810 86 

Les prets hypothecates ne sont ni 
nombreux ni interessants ; les taux res- 
tent sans changement. 

Voici les totaux des prets par catego- 
ries de preteurs : 

Ciesde pret 20,500 

Cies d'assurances 8,800 

Autres corporations 3,200 

Successions 21,000 

Particuliers 25,475 

Total ;. $78,975 

Semaine precedente 44,329 

Semaines anterieures 3,349,253 

Depuis le ler Janvier $3,472,557 

Semaine corr.1889 $62,075 

do 1888. 70,417 

A la meme date, 1889 $3,175,342 

do 1888 2,914,644 



VENTES ENREGISTREES 

Pendant la semaine terminee le 

13 septembre 1890. 



MONTREAL-EST 

Quartier Ste-Marie 

Rue Papineau — Partie lot 1145-3, Par- 
tie S. E. de 1145-5 et i N. O. de 1145-6 
quartier Ste Marie, terrain mesurant 40 
x 80 ensemble avec maisons Nos 359, 
361, 363 et 365 rue Dufresne ; vendu par 
Gedeon Guilbault esqual et al a Gedeon 
Coupal, prix $2,460. 

Rue Shaw — Partie S. E. lot 456 quar- 
tier Ste Marie, terrain mesurant 2 x 52 ; 
vendu par Hector L'Heureux a Wm, 
Bishop, prix $225. 

Rue Fullum— Lots 1320 1339 et Partie 
de 1338 quartier Ste Marie, terrain me- 
surant. 5051 en superficie avec maison 
Nos 334 et 336 rue Fullum et rue Har- 
mony 43.3 x 87.6 vacant ; vendu par Mi- 
ohael Grace & Damase Perrault, prix 
$2,500. 

Coin des rues Gain et Lagaucbetiere — 
Lot 212 quartier Ste Marie, terrain me- 



surant 1928 en superficie avec maison 
Nos 27 et 29 rue Gain ; vendu par Marie 
Lse Leveque, epse R. L. de Martigny a 
Louis Nai. Dupuis, prix $3000. 

Cbemin Papineau — Partie S. E. lot 
1145-5 \ N. O. de 1145-6 et Partie de 1145- 
3 quartier Ste Marie, terrain mesurant 
40 x 80 avec maisons Nos 359, 361, 363 et 
365 Chemin Papineau ; vendu par Ge- 
deon Coupal a Gedeon Limoges, prix 
$2,460. 

Quartier St. Jacques. 

Rue St Christophe — Lot 866 quartier 
St Jacques, terrain mesurant 3,000 piedt- 
en superficie, avec maison Nos. 193 a, 199 
rue Sc Christophe ; vendu par l'hon. P. 
J. O. Chauveau es qual. a The Trush & 
Loan Company of Canada, prix $800. 

Rue Montcalm — Lot 620 quartier St 
Jacques, terrain mesurant 3,709 pieds en 
superficie, avec maison Nos. 148 et 150 
rue Montcalm ; vendu par Wm O'Brien 
Desautels et ux a Napoleon Giroux, prix 
$3,000. 

Rue Berri— Lots 1203-30, 31, 36 et 37 
quartier St Jacques, terrains mesurant 
20 x 80 chacun, avec maisons Nos. 336 a 
340 et 358 a 364 rue Berri ; vendu par 
Damase Leclaire a la succession James 
Skelly, prix $10,000. 

Quartier St-Louis 
Avenue Laval — Lot 902-11 quartier St 
Louis, terrain mesurant 1,728 pieds en 
superficie, maison en construction No. 
101 avenue Laval ; vendu par l'hon. J. 
R. Thibodeau es qual. a Charles Berger, 
prix $2,905. 

Rue Drolet— Lot 903-121 quartier St 
Louis, terrain mesurant 20 x 72, avec 
maison Nos. 147 et 149 rue Drolet ; ven- 
du par Odilon Vanier a Frederick Pea- 
cock, prix $3,100. 

Rue Drolet— Lot 903-109 quartier St 
Louis, terrain mesurant 20 x 72, avec 
maison No. 112 rue Drolet; vendu par 
Henriette C. Chaffer*, veuve Jos. Levy, 
a Jos. Ls. .Exilda Doray es qual. et al, 
prix $400. 

Coin rues Vitre et Ste Elizabeth— P. 
du lot 18 quartier St Louis, terrain me- 
surant 3,000 pieds en superficie, maison 
No. 30 rue Vitrei ; vendu par M. E. Paills" 
veuve T. Castonguay a David Ouimet, 
prix $2,500. 

Quartier Sl-Laurenl 
Rue Ste Famille— La | S. E. du lot 88 
quartier St Laurent, terrain mesurant 
25 x 130 vacant ; vendu par W. H. Ry- 
land a Agnes Sarah Hart, epouse de J. 
H. Sorley, prix $1,625. 

MONTREAL-OUEST 

Quartier St-Antome. 

Rue St Jacques.— Lot 64 quartier St 
Antoine, terrain mesurant 30 x 90 mai- 
son Nos 1227, 1229 et 1231 rue St Jacques ; 
vendu par Octavie Carrieres veuve de 
Jos Pilotte a George Par6 prix $3,700. 

Rue Metcalfe.— Lots 1423-4 et 1423-a-7 

quartier St Antoine, terrain mesurant 

28 x 105 rntfison en pierre et briqus a 1\ 

\ etages No 119 rue Metcalfe; vendu par 



Mine veuve John Binmore a Charles 
Ernest Gault et autres prix $10,250. 

Rue McGregor. — Lot 1726-a quartier 
St Antoine, terrain mesurant 27500 
pieds en superficie vacant; vendu par 
Samuel Bell a. Alexander & Duncan G. 
McBean prix $16,500 (60 c. par pied). 

Rue Bishop. — Lot 1979-13 quartier St- 
Antoine, terrain mesurant 24 x 126, une 
maison en pierre a 2 etages No 44 rue 
Bithop ; vendu par Jean Bte Brouillet a 
Alexandre G McBean prix $9,250. 

Rue Guy. — Lot 1685 quartier St Antoi- 
ne, terrain mesurant 90 x 101 d'uu cote 
et 114 de l'autre cinq maisons en brique 
a 2 e>ages Nos 460, 462, 464, 466 et 468 
rue Guy ; vendu par Alexander Saunders 
a Thomas J. et William Vipond prix 
$16,000. 

Quartier Ste. Anne. 

Rues Centre et Shearer — Lot° 965 et 
966 quartier Ste Anne, [droits succes- 
sifs] ; vendu par le Sherif de Montreal a 
Pierre B. Menard, prix $6 rt . 

Rue McCord — Lot 1368 quartier Ste 
Anne, [droits successife] ; vendu par Ja- 
mes Johnston a Thomas Johnston, prix 
prix $250. 

HOCHELAGA 

Quartier St-Jean-Bapliste. 

Rue Rochel — Lot 8-59 quartier St Jean- 
Baptiste, terrain mesurant 24 x 100 mai- 
son Nos 220 et 222 rue Rachel ; vendu 
par Mme Marc Charbonneau a S. O. Per- 
rault, prix $1,7:5. 

Rue St Laurent — Lot 406-B quartier St 
Jean-Baptiste, terrain mesurant 558C 
pieds en superficie maison Nor 1208 et 
1210 rue St Laurent ; vendu par Olivier 
B. Durand et autres a L£andre Demers, 
prix $2,550. 

Rue Pantaleon— Lot 15-1274 et la i S. 
E. de 1273 quartier St Jean-Baptiste, ter- 
rain mesurant 30 x 64 d'un cot6 et 67 de 
l'autre maison Nos 93 et 95 rue Panta- 
leon ; vendu par Mme veuve Ed. Galar- 
neau et autres a Louis Vallee, prix 
$1,801. 

Rue des Erables— Lots 10-137 et 138 
quartier St Jean Baptiste, terrains me- 
surant 24 x 94 chacun, vacants ; vendu 
par le cotnte d'Hochelaga a Abraham 
Urbain, pour taxes. 

Rue Drolet— Lots 15-758 et 759 quar- 
tier St Jean Baptiste, terrains mesurant 
20 x 72 chacun, vacants ; vendu par N. 
Lecours et M. Paquette a Eusebe Roy, 
prix $800. 

Rue St Dominique — Lot 257 quartier 
St Jean Baptiste, terrain mesurant 4,402 
pieds en superficie, maison Nos. 911 a 
917 rue St Dominique ; vendu par Adol- 
phe Chabot a Malvina Lamarche, epouse 
de Sinai Prevost, prix $2,91 0. 

Rue Rivard — La i indivise des lots 15- 
382, 383, 384 et 385 quartier St Jean Bap- 
tiste, terrains mesurant 20 x 70 chacun 
vacants ; vendu par Justinien Tremblay 
a Joseph Daigneault, a la charge des 

dettes. 

Quartier Hochelaga. 

Rue Darling. — Lot 31-102 quartier Ho- 
chelaga terrain mesurant 22 x -102 va- 
cant ; vendu par Mme veuve Darling et 
autres a Celerine Lemay epse Alexandre 
Hebert prix $673.20. 

Rue Fronctenac— Lot 166-302 quartier 
Hochelaga terrain mesurant 22 x 83 va- 
cant ; vendu par S. R. O. Dufresne a 
Aime Mars an prix $300. 

Quartier St. Gabriel. 

< Rue Fortune.— La \ S. E: des lots 3239 
106, 107 et 108 quartier St Gabriel terrain 
mesurant 67.6 x 40 maison Nos 5 et 7 rue 
Fortune ; vendu par Thomas' Westcott a 
Frank R. England, prix $1,815. 



PROPRIETES 



A VBNDRE 



P^R • 



R.L.deMartigny 

85 rue St-Jacques 



Coin des rues Bleury et Lagauchetiere, 
occup6 par M. Elliott, epicier. Terrain 
3400 pieds et maison en pierre. 

Coin des rues Lagaucbetiere et Gain, 
une maison neuve, magnifique place 
pour un boucher, et 3 logements, ecurie, 
hangars. Terrain 25£ x 76. 

Terrain rue Cadieux, pres de la rue 
Sherbrooke, 12900 pieds faisant face sur 
deux rues, front 75 pieds, profondeur 172 
avec une grande maison. 

Coin des rues Sherbrooke et Cadieux 
deux grandes ruaions avec un terrain 
pour batir. 

l,OS£> LOTS 

dans la Ville de Maisonneuve, en face 

de la raffinerie de Sucre " St Lawrence," 
dans le faubonrg de Montreal qui pro 
gresse le plus rapidement. 

20 Lois a Outremont 

aussi, 50 maisons et logements dans la 
ville. 

Nos 932 a 942 rue St- Domini que. — Une 
splendide propri6t6, consistant de 13 lo- 
gements a 3 etages, lambrisses en bri- 
que, fondation en pierre, toit francais, 
lot 90 x 90. A bas prix. 

No's 249, 251 et 253 rue Rivard— Qua- 
tre logements de 4 appartements, mai- 
son a 2 etages, bois et brique, fondation 
en pierre, avec 2 ecuries, 2 greniers a 
foin, hangars et cours bien cloturees. 

Nos 390 et 392 rue St Hypolite — Une 
maison lambrissee en brique, fondation 
en pierre, 4 logements, lot 40 x 90. 

Nos 737 et 739 rue St Dominique — Une 
maison nouvellement batie, 3 logemente 
bois et brique, fondation en pierre. 

No 282 rue Iberville — Maison lambris- 
see en brique, 2 etages, 3 logements. Lot 
30 x 100. 

Nos 543 et 545 rue Rivard — Une mai- 
son lambrissee en brique nouvellement 
batie, fondation en pierre, 2 logements. 

No 356 rue St Hypolite — Cottage en 
bois, nouvellement repare. 

Coin sud des rues Mignonne et Pai- 
thenais — Maison a 3 Stages en bois et 
brique, fondation en pierre. Lot 20 x 60, 
avec ruelle. 

Nos 1187 et 1189 rue St Laurent — Un 
lot de terre 45 x 90 pieds, avec batisses 
dessus erigees. 

Nos 195 et 197 Avenue Laval — Une 
maison en brique et bois, fondation en 
pierre, 2 logements. 

No 1208 rue St Laurent — Un magnifi- 
que lot 30 x 180, avec maison, boulan- 
gerie, etables, etc. 

Avenue Mont Royal — Entre les pro- 
priety Stuart et Cadieux, 3 lots 25 v 110 
pieds. 

Nos 46, 48, 50 et 50£, rue Mignonne — 
2 maisons et 2 logements a 2 (Stages et 
allonge en bois et en brique, nouvelle- 
ment baties. 

Nos 203, 205 et 207 rue Poupart — 4 lo- 
gements, en bois et en brique, fonda- 
tions en pierre, une bonne maison. 

Nos 374 a 3S0 rue St Hypolite— Maison 
nouvellement batie, 4 logements a 2 Sta- 
ge?, en brique et en bois, fondation en 
pierre. 

A OUTREMONT — Plusieurs lots su 
le chemin du Cimetiere et le Chemin 
Ste Catherine. ' 



LK PRIX COURANT 



15 



Wat 

Rue Bourbonniere— Lot 18-40 Maison- 
neuve, terrain meaurant 30 x 106 va- 
cant; vendu ar J. O. Bourbonniere et 
autres A Robert Gilbert. ]>ri v $572. 

Rue Bourbon nifere.— Lot ls-t;<iB Mai- 
eonneuve, terrain mesurant 40 x 110 va- 
cant; vendu par J. 0. Bourbonniere et 
autres a Robert Scott, prix $836. 

Rue d'Orleans.— Lot 18-34 Maisonneu- 
ve, terrain mesurant 30 x 107 vacant; 
vendu par J. O. Bourbonniere et autrea a 
Ovide Lepine, prix $609.90. 

Rut Ste Catherine.— Lot 18-<35 et 65-a 
Maisonneuve, terrain mesurant 35 x 115 
vacant: vendu par J. O. Bourbonniere 
et autres a James Tobin, prix ;?(>34.50. 
C6te St Louis. 

Rue St Denis— Lot KS2-238 et 165-12 
Cute St Louis, terrain mesurant 22 x 99 
maisou en pierre et briqne etc; vendu 
bar Mme veuve M. Charbonneau a 
Emma Charbonneau, epse de P. G. Mar- 
tineau, prix $(100. 

Rue Dufferin. — Lot 329-10 Cote St 
Louis, terrain mesurant 22 x 80 vacant; 
vendu par John D. Molson a Joseph 
Frappier, prix $125. 

Mile-End. 

Rue St Laurent. — Lot 10-171 Mile End 
terrain mesurant 30 x 115 plus 40 x 5<> 
vacant; vendu par Joseph Desjardins a 
Ed. D. Roy prix $975. 

Rues Boulevard et Edouard Charles. 
—Lots 12-2 4 20 et 21 Mile-End, terrains 
mesurant le ler 28. 8 x (54.9 et les 2 der- 
niers 28.8 x 65.1 chacun ; vendu par Cy- 
rille Laurin a Joseph Juteau prix $1,200. 

Rue St Laurent.— Lot 58 Mile End ter- 
rain mesurant 25 x 80 maison en bois 
etc ; vendu par Augustin Crevier a The 
Montreal Loan et Mortgage Co prix 

$1,200. 

Outremont 

Avenue Maitland et rue Edouard 
Charles.— Lot 32-1-43 et 44 Outremont 
terrain mesurant 24 x 69 chacun ; va- 
cants ; vendu par Cyrille Laurin a 
Leandre Deiners prix $800. 
St- Henri 

Rue Notre Dame.— P. N r . S. lot 1643 St 
Henri, maison en bois etc ; vendu par 
Eustacbe Prudhomme a Louis Pepin dit 
Ban > let prix $1,050. 

Rue Annie — Lot 1113 St Llenri terrain 
mesurant 40 x 84.0 vacant ; vendu par 
la S.icc. Mackey a Benoni Beaudin prix 
$826. 

Rue Notre Dame.— Lot 1049 et P. S. E. 
de 10] 9 St Henri, terrain mesurant le 
ler 30 x 109 d'un cote" et 120 de l'autre et 
ie 2d. 30 x 99; vendu par Succ. Mackay 
a La Corporation de la v i lie de St Henri 
prix $2,917.50. 

JNoire-Dame de Ordces. 
Rue Projetee.— Lot 186-52 et h 8. O. de 
51 Notre Dame de Graces terrain mesu- 
rant 30 x 80 maison en bois etc ; vendu 
par Wm. Murphy a Edinond Papineau 
prix $650. 



PROPRIETES A VENDRE 

A VI NTE PRIVKE 
Par J. Cradock Simpson & Cik. 
Rue St Laurent, -plendide propria 
commercial, appartenaut a M. Jacob 
Wiirtele ayant un front de 184.9 rue St- 
Laurent et de 183 rue St Charles Borro- 
mee, par une profondeur d'environ 110 
pieds, d'une rue a l'autre, soit une super- 
prie totale de 21,410 pieds. Sera vendue 
en six lotB de 26 pieds chacun et un de 
> 28.9. Prix ch que lot $2.75 le pied su- 
perfi-iel. Pas de comptant si l'acheteur 
batit La seule batisse sur la propriete 
est a l'extiemite du lot, sur la rue St 



Charles Borromee et se loue $192 par 
annee. 

C'est une occasion tout A fait exceo- 
tionnelle de faire un placement sur et 
avantageux ;35). 

Rue St Laurent, lot a batir tres avan- 
tageux de 21.4 de front x 115.8 de pro- 
fondeur jusqii'a la rue St Charles Bor- 
romee et ayant un front de 33.8 sur la 
rue Dorchester. Superficie totale 3,636 
pieds (372). 

Maisonneuve, une propriete tre-« desi- 
rable pour batir, pres du fleuve et pres- 
que au coin de la route de la Longae 
Pointe et ayant un front trCs t'-tendu 
sur un bon chemin. Belle occasion pour 
une speculation sure. Venez-voir le plan 
(263). 

Rue Notre Dame, pri;s Pond Bt lie pro- 
priete ayant une facade de plus de 250 
pieds sur la rue Notre Dame, avec une 
maison ancienne mais solide. Serai t, 
avantageusement subdivisee par lots. 
Belle occasion pour un speculatenr. 

Rue Notre Dame Ouest, coin de la rue 
Fulford. Bloc de nouveaux logetnents 
sur la rue Fulford comprenant sept lo- 
gements avec un magasin et logement 
au dessus au coin de la rue Notre Dame, 
rapportant un revenu de plus de $1,500 
qui sera augmente an. premier mai. Un 
placement de premier ordre a 10o[o. 

Rue St Denis, maison de premiere 
classe a facede en pierre a deux cdt& 5 , 
25 x 50, lot de 130 de profondeur, sur la 
plus belle partie de la rue. En bon ordre 
et bien louee. Prix $7,000. (59-3) 

Rue St Denis, maison bien batie, a 
facade en pierre, a. deux cotes, 25 x 40 
lot de 90 de profondeur en excellente 
condition, pres du carre St Louis. Louee 
$425 par ann6e. Termes faciles (77-3). 

Rue Cherrier, trois maisons neuves a, 
2.] etages, facade en pierre, l'une etant 
au^coin de rue. Toutes les ameliorations 
modernes, fournaises a eau chaude avec 
radiateurs |' Bundy", plombage et 6gouts 
parfaits pn vendrait aussi le lot a batir 
voisin, 25 x 100. Prix des trois maisons 
avec le lot $21,500 (353J). 

Rue Moreau, (Hochelaga). — Une ran- 
gee de six maisons en brioue, indepen- 
dantes, les unes des autres, avec bonnes 
cours et ruelle. Toutes bien loupes. Prix 
$7,500 (110£). 

Rue Ste Catherine. — Splendide pro- 
priete de 43 x 86, coin de la rue St Jus- 
tin, avec batisse en brique solide connue 
sous le noin de Russell Hall. Serait ven- 
due a conditions faciles, (363). 

Sweetsburg. — Une belle maisou dou- : 
ble eu bois en face de la station du ('. 
P. R. contenant douze chambres. chanf- 
f!§e par une fournai-e a eau chaude, bon 
puits a 1 1 porte de la cuisine, bonne ecu- 
rie, renrse et petite maison pour le gar- ; 
dien, sur un lot de deux acres. Les batis- 
ses seules coutentJOOOO. Seraient vendue 
a un prompt acheter pour $1000. 

Rue St Jacques, coin de la cote c t 
Lambert un des plus beaux placements 
possible, (pour le prix) sur eette rue; 
115.9 de front rue St Jacques, environ 86 
c6te St Lambert et 118 ruelle des Forti- 
fications, Sii|jerficie 10 164 pieds. A 
moins de 100 verges de la batis-e de la 
New-York Life, doit surement auginen- 
ter de valour (1S7). 

Rue Bishop. — Nouvelle et belle mai- 
son a facade en pierre de 24 x 44, allon- 
ge de 13 x 18 sur un lot de 24 x 126 avec 
une ruelle de 30 pieds en arriere. La 
maison est garnie de toutes les amelio- 
rations modernes ; sonuettes electrifies, 
tuyaux acoustiques, bassina en ar.loise 
pour le lavage et \v. c. pour les domesti- 
ques au sous-sol; fournaise Daisy a l'eau 
chaude. Tuyaux d'egout de 9 pouces jus- 



qu'ala rue. Plomberie et ventilation par 
faites, manteaux de cheminees et grilles 
dans le "alon, ia Balle de reception et la 
salle a manger. Les deux premiers 6ta- 
ges finis en cotonnier ; escaliers en ce- 
risier ; porte principale en chene avec 
glaces biseautees. Tout est des meilleurs 
materiaux, du fini le plus parfait, exe- 
cutes par Ia main-d'o'uvre la ])lus ha- 
bile et arrange specialement pour leur 
commodity et e confort. 

Rue Fulford. — Bloc en brique solide 
sur fondation en pierre divis6 en onze 
lugenient-, en bon etal de repartition, 
et loues a des locataires de premiere 
classe pour $1578 par annee (47-3). 

Ventes d'immeubles parencan le mer- 
credi de ehaque quinzaine. J. Cradock 
Simp on & Cie, 181 rue St Jacques. 
Par R. K. Thomas. 

Propriete a vendre a Maisonneuve, 
comprenant hotel et magasin situee au 
coin des rues Ste Marie et Jeanne d'Arc, 
en face de la raflinerie de Sucre de la 
Compagnie du St Laurent. Cette pro- 
priete sera vendue a tree bon man he 
c'est une occasion magnifique de spe; 
eolation, car la Cie de Raflinerie est pro 
pritjtaire des terrains de ehaque cote et 
en arriere. 

Rue St Jacques. Temple Building. 

Rue Ste Catherine, con University. 

Rue de la Montagne, s'etendant jus- 
qu'a la rue Drummond. 

Rue Guilbert, nouveaux logements en 
pierre. 

Rue Universite, residence double iso- 
lee. 

Avenue Argyla, residence isol6e et 
pare. 

Rue Sherbrooke, maison a, facade en 
pierre. 

Rue Mackay, belle et grande niiison, 
presque neuve. 

Avenue du College McGill, maison en 
brique- 

Rue Mance. Cottage en brique. 

Rue St Dominique, logement en bri- 
que. 

Rue Balmoral, cottage en brique. 

Rue du Palais, residence a fagade en 
pierre. 

Rue St Antoine ouest, maison en 
pierre. 

Rue Mansfield, bloc en brique. 

Avenue Clarke, C6te St Antoine, mai- 
son et pare. 

Avenue Oxenden, cottage a facade en 
pierre. 

Rue Bayle, deux cottages neufs. 

Rue Stanley, maison en brique prea 
du Windsor. 

Rue St Denis, cottage a fagade en 
pierre. 

Rue St Charles Borromee, maison a 
fagade en pierre. 

Rue Dorchester. Ouest, deux lota de 
25 pieds de front. 

Rue St Paul, deux proprittes commer- 
cials. 

Rue Parthenais, quinze arpents de 
terrain 

Rue Ste Catherine, a l'ouest de la rue 
Guy. Lota a ba'ir. 

$50,000 a preter. 
Maisons a Louer. 

Lots a batir dans la pa' tie ouest. 

Pour details sur le- proprietes a dessus 
mentiouuees on d'autres que j'ai a ven- 
dre s'adresser a mon bureau. 
R. K. Th iuas 
Agent d'immeubles. 

30 rue St Jean. 

Pour vendre vos Proprietes 

Aunoncez-les dans 



Grains et Provisions 

I iruau Pot Barley 

Son et Grue 
Motive de Bl<§-d'Inde 



Hticr-e fl'Eratole 



Jambons et viandes fum^es 
Lard Short Cut et Mess 
Saindoux, seaux et chaudieree 

AI'SSI 

Mmdanges a avoine et a ble 

Pierre a m oulanges 

■1 J. B. Renaud & Cie 

RUE ST-PAUL - QUEBEC 



POISSON 

Derniei's Ari-iAages 

Hareng du Labrador, quarts et e'emi- 
quarts des meilleures marques. 
Morue Verte Nos. 1 et 2 et large. 
Morue Seche. 

Saumon du Labrador, Nos. 1 et 2. 
Trnite Nos. 1 et 2. 
Huile de Morue et de Loup Marin. 

GEO. TANGUAY 

MARCIIAND DE 

Farines, Grains, Lard, Sain- 
doux, etc. 

COIN DES 

Rues Arthur, Bell et Leadenhall 

Basse- Ville, Quebec 

F.Kirouac&Fils 

Marchands de 

Pleur, Grain, Sel, Gruau 
Barley, Huiles, Poisson 

Saindoux, Lard, etc. 

COIN DES RUK- 

St-Pierre et St-Andre 

Basse-Ville, Quebec. 

CorrespondaDce sollicitee. 



DROUIN FRERES & Cie 

Successeurs de O. Drouin A Fits 

EPTCIERS exx Gros 

et Matiufiictuiiers ile 

Vinaigre et Marinades 

Nos. 27 et 29, Rue Smith 

St-Roch, QUEBEC. 
Epgciatitgs: Tabac en feuill set Vinaigre. 
Correspondance soltlcitee. 



i, ti. LAnMuL 



magasin de 



CHAUSSURES 

IVo. OOj 

Rue St-Dominique, Montreal. 

L. B. L. a le plalslr d'anoono r i sea n< n-.- 

s pr tiquesqu'il vlent de u'uLiachar 1 s 

a d'ouvriers oapablee . 

p ir la qualiig du cuir, la boat.' e1 I'slggancu 

I :'mi\ ra-^e, conlinuer a m.^rite: vine bonne 

pari df inn patronage. 

^^,11 con tin lie ra ft seclia _ arage. 

qui e«ra fait avec soiu et promptitude. 



La "Societe des Artisans." 

Ernest Mireau faisant partie 
de cette Societe sollicite res- 
pectueusement le patronage 
de ses confreres. 



LE PRIX COURANT "Dominion Steam Laundry." 



lb 



LE PRIX COUKANT 



D. MARSHALL LANG, GSrant Gentral, Londrcr, Angleterre. 



J T. VINCENT et^RICHARD FRYGANG, GSrants-conjoinls pour le Canada. 



s - 

h 2 




DIRECTEURS 



3D B 

3D § 

o s. 



8» 

(3 

o 

o 

c 



QD *3 



o 
a 

8» 



W. H. HUTTON, Ecr, [Jas. Hutton & Cie, Montreal.] 
R. C. JAMIESON, Ecr, [R. C. Jaraieson & Cie, Montreal.] 
W. CASSILS, Ecr, [Pre?. Can. Dis. Tel. Co., Montreal.] 
D. GIROUARD, Q. C, M.P. 

Inspectevr pour la Province de Quibec : C. GELINAS. 



LARRATT W. SMITH, D.C.L., [Pr6s. Building & Loan Ass.], Toronto. 
S. NORDHEIMER, Ecr, [Pr<§8. Federal Bank] Toronto. 
GEO. R. R. COCKBURN, Ecr, M.P., [Pr&. Toronto Land and Lot Corp. 
Toronto. 



Agents dans toutes les principales villes du Canada. 



ETABLIE EN 1856.' 



Successenrs de feu J. C. McLAREN 



THE J. C. McLAREN BELTING CO 

SEUL FABRICANT DE 

Courrois en Cuir au Tan de Chene 

r>ATVS TuJ± puissance. 

On sollicite les commandes du Commerce. Vescompte rcduitles prix au niveau 

des Loxirroies tannees a Vecorce de pruche. Demandez les prix 

avant de placer vos commandes. 

Nos. 292 & 294 rne St-Jacques, MONTREAL 
Lumiere Electrique ! Lumiere Eledrique ! 

La Cie. Royale. d'Blectricite 

Seule propriStaire du Systeme Thomson- Houston pour le Canada 

FABRICANT DE GENERATEURS ET DE LAMPES 

Entrepreneur et. coustructeur de materiel a lumiere incandescente et a arc, ei: Canada, 
aussi de materiel de lumiere incandescente par circuit d'arc. Le seul systfcme parfait a 
rfigulaieur automatique, qui existe au monde. Devis, c-8tim<§s et prix fournis sur riemant.e. 

BUREAU, USINE ET STATION : 

54, 56, 58 et 60 RUE WELLINGTON, MONTREAL. 
Hon. J. R. Thibaudeau, Pres. Chat?. W. Hagar. Gor:u t. 



Encres Toiray-3Xaixriix 

Fabrique la plus importante du monde, et qui compte un siCcle du plus brillant succ£s. 




Encre Syrienne — Violette-noire communicative, copiant mgme six mois 
apres l'6criture. 

Encre Azuline — Bleu noir fixe. Cette encre d'une jolie nuance bleue in- 
tense en ecrivant tourne de suite au noir parfait. 

Encre du IXe Slecle— Tiiple-noire inalterable. Speciale pour comptabilite 

Carminx parfumSs. — Encres d marqver le linge — Encres metal- 
liques — Colles liquides — Cires, Pains & cache ter, etc. 

Les qualites de < es produits en imposent l'emploi a toutes les classes de la 
t-Ciel'-'te' et se irouvt nt en-vente chez tousks libraires et les primeipaux 
marcbands. 

J. B. ROLLAND & FILS, 



Seuls Agents pour le Canadf 



6 a 14 rue St- Vincent, Montreal 



ARTICLES EN DEMANDS 

Glacieres en bois franc, air froid et sec, a bon marche\ 

Sorbetieres, toutes dimensions et prix. 

Tondeuses pour l'herbe, $5.50 a 7.50. 

Toile en til metallique depuis 20c la verge. — Aussi, Cadres 

en bois pour faire les portes et fenetres a l'epreuvedes 

mouches, prix 60 a 75c. 
Balais a Tapis (nouveaux) $2.25 a 4.00. 

AU NOUVEAU MAGASIN DE 

L. J. A. SURVEYER 

6, rue 8t-Laurent 



Lumiere Electrique Incandescente 

EDISON 

Pour l'6clairage des MAISONS, des MANUFACTURES ou des RUES, par des 
Appareils isoltSs ou des Stations Centrales. 

N. B. — L'usage de toute autre forme de Lainpe Incandescente est un empietement 
sur les patentes d'Edison, et ces enipietements seront trails en conse- 
quence. 



AGENTS POUR LE CANADA 

107, rue St-Jacques, 



Montreal 



Un Aliment Veritablement Fortifiant 



Pour les 
Malades 




Pour les 
Convales- 
cents. 




le phosphate pour les os, ce qui, combine, donne la forme la plus parfaite de 
l'aliment concentre". 



I K PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Dn Commerce, de la Finance, de l'lndustrie, de la Propriete Fonciere et des Assurances 



VOL. Vll 



MONTREAL, VENDREDI, 26 SEFTEMBRE 1890. 



No. 4 



FBEDARD 

17 rue William, Montreal 

Marchand de Fromage 

A COMMISSION 

et Klgociant de toutes sortes de Fourni- 

tures pour 

Fromaireries et Beurreries 



AOENT DE 

MacPherson & Schell 

Alexandria, Ont. 
P"iir la vente de leur fameux bois a boite 
rrenuiu par le sirand nombre des from ag<rs 
comme n'ayant pas son egal ici en Canada, 
ainsi que leurmoulin a plier lesboltes le<iuel 
travaille a perfection. 

On pourra voir ce moulln et un gchantlllon 
du bois a mon magasin. 

Pour prix et plus amples details veuillez 
correspondre a 1'adresse ci-dessus. 

Pour communication par telephone, de- 
manded le No 2461- 



SAJNDOUX 







EMPAQTJETti EN 

Seanx de 3, 5, 10 et 20 lbs. 

et en tinettes de SO lbs. 



LE SAINDOUX 

ANCHOR 

est bien superieur aux saindoux de 

Chicago. 

Et se vend a meilleur marched 

M. LAING <Sc SONS 

Empaqueteurs Montreal. 

Demandez la liste des prix. 

En \ente chez tous les Epiciers. 

Bureau : Telephone No. 344 

Maison d'Empaquteage: 

Telephone No. 6036 



McArthur 
Corneille & Co. 

Fabricants et Importateurs lie 

Couleurs et de Vernis 

VERRE A VITKK 

Glaces ordinaires et de choix. — Polies. 
Huiles de toute espece. 

Produits chiiniques, Teintures, etc. 

Prv^orifitaires do la tnarque cetf-bre Crown 
Diamond de Blanc de I'loinb. 

316 a 316, Rue St-Paul 



J. A. VAILLAUCOURT 

MarchandCommissionnairede Provisions 
331, Rue des Commissaires 

BEURRE, FROMAOE et CEUFS places aux 

prix les plus avantageux. 
Attention speciale donnee aux consignations 

de beurre etde fromage. 
Avances liberates sur consignations. 

TINETTES en belle gplnette blanche, 30 5» 
et 70 lbs, Fournitures ponr Fromageries. 

Speciality de Tinettespoui beurreries. Aussi 
meilleur Sel Anglais pour beurreries. 

Soil cite In consignal'r r de toutes sortes de 
Produits Agricoles. 



REVUE DES MARCHES 

Montreal, 25 septembre 1890. 



GRAINS ET FARINES 



DUCKETT, HODGE &Cie 

Exportateursde 

BEURRE et FROMAGE 

et Marcbands de 

PROVISIONS en GENERAL 
104 rue des Sceurs Grises 

Coin del rue William MON'l REAL 



Marches de gros 
Les marches d'Europe sont trauquilles, 
avec tendance a la faiblesse pour le bl£, 
les farines etc. La demande est calme, 
il y a peu d'acheteurs sur le marc he, 
tandis que, au contraire, les offres sont 
considerables. Cette situation est due au 
fait que la Rut-sie exp^die en ce moment 
d'immenses quant tea de ble. 

Les expeditions de la semaine derniere 
des ports de la Baltique et de la mer 
Noire ont 6te" de 4,420,000 minots contre 
960,000 minots pour la semaine corres- 
pondante de 1S89. Une bonne partie de 
ce ble entra en France par Marseilles, 
mais la plus grande partie e-t a destina- 
tion des ports anglais ou l'on va se trou- 
ver pendant quelque temps avec un sur- 
plus considerable'de disponible. 

La meme influence a pese sur les mar 
ches des Etats-Unis, ou, d'ailleur-, le 
mouvement tres actif des livraisons vient 
aider a la baiste ; la demande pour l'Eu- 
rope diminue, les uouvelles du Nord 
Quest sont a la baisse, les quantites visi 
bles augmentent a vue d'ce.l et quelques- 
un8 des plus connus parmi les sp^cnla- 
teurs a la hausse se sont mis a vendre 
pour se proteger. 

Les marches de disponible sont 6ga- 
lement plus bas que la semaine der- 
niere. 



Voici les cours de ces principaux mar- 
ches : 

17 sept 24 sept. 

Chicago (dec.) 1.02* 0.99*0 

New York (dec.) 1.06* LOSfo 

St-Louis (disp.) 0.99} 0.97Jc 

Duluth (disp.) 1.02* 1.00 c 

Le Commercial de Winnipeg rapporte le 
marche" du Manitoba comme suit : " Sur 
place il n'y a encore aucnn mouvement 
et il faudra encore quinze joura de temps 
sec pour que Ton commence a recevoir 
liberalement du ble, quelques voyages 
ont £te" recus a quelques points de la 
campagne, mais la quantite est si petite 
qu'elle ne vaut presque pas la neine 
d'en parler. Les acheteurs a la campa- 
gne semblent vouloir offrir de 75 a 80 c. 
pour les meilleures <jchantillons A Por- 
tage la Prairie, il est venu une certaine 
quantite" de bl6, mais ce ble a et6 mis 
dans l'616vateur des fermiers et n'a pas 
ete" offert sur le marche\ Les pluies ont 
tellement retarde" la moisson et le batta- 
ge qu'il y aura fort ,ieu de ble en mouve- 
ment avant la cloture de la navigation. 
En ce moment, c'est a peine si Ton expe- 
die un char par jour. " 

Dans son rapport sur la r£colte, le 
m£me journal dit : " On se plaint qu'il a 
ete" mis en meules du ble" humide. Les 
61<jvateurs ont refuse" du ble" qui etait 
frais, mais il est encore trop tot pour en 
dire long sur ce sujet. Le ble" humide 
offert a probablement £te battu avant 
d'etre mis en meule. On ne croit pas 
qu'il y ait eu beaucoup de grain germ6. 
Que.ques 6chantillons de ble" germ£ 
qui ont £te" montr^s en ville proviennent 
dit-on de gerbes que l'on avait laissees 
couchees a terre. Mai 1- quoique que nous 
croyions que le dommage de ce cote est 
restreint, il serait absurde de pr^tendre 
que la pluie n'a pas fait de dommage. 
Le grain ne peut resister sans en souffrir 
a des arrosages reputes et la quality mo- 
yenne de la r^colte en sera conside>a 
blement diminu^e. 

Le- marchands de grains n'otfrentpas 
de ble" No 1 dur pour livraison future 
avant de voir comment la recolte va 
tourner, craignant d'offrir de trop fortes 
quantites de cette clase pour ce qu'ils 
pourront en trouver plus tard." 

A Hamilton le ble" est cote de 93 a 95c; 
4 Toronto, le ble d'automne est cot£ a 
$1.00 et le ble" de printemps de 90 a 92c. 

A Montreal il n'y a encore aucun mou- 
vement en bl6. 

Les farines sont plus tranquilles; la 
baisse du ble dans l'Ouest a ralenti la 
demande pour les farines que l'on espere 
voir a meilleur marche" Les prix cepen- 
dant se maintiennent assez bien et ce 
ne sont guere que pour de ventes impor- 
tantes ou pour des considerations sp6- 



Pianos et Orgues 

D'OCCASION 

de toutes les manufactures a des prix 

grandement r£duits et a des 

termes faciles. 




PR 




1676 

Notre Dame Montreal 

Seul importateur des 

Pianos Hazelton, Fischer et Dominion, 

et des Orgues Eoliennes et Dominion. 



Le plus grand assortment en Canada. 



C. D. MORTN 

1386, RUE NOTRE -DAME 

Manufacturier el Marchand en Orot 

d'Essences Culinalres, Hulle & cheveax, 
Parfumerie, Lessi et Caustique A la livre ou 
au quart, Huiles d'Olive, de Castor, de Fole 
de morue, & Machines & coudre, etc 

Vinalgre en cruches ou au quart de pr 
miere qualite seulement et au plus bas prl 
du marche. 
Proprietalre du Sirop du Prince de Gal 'es 
Toute commande par la malle executee 
avec diligence et les effets livres dans toute 
la ville ei, lee: eu\ irortsuu a Dordues cnars ou 
vapeurs sans charge extra. 



Cie de Telephone Bell 

DU CANADA 

C. F. SISE, President, 

GEO. W. MOSS, Vice-Pres. 

C. P. SCLATER, Sec.-Tresorier. 

Bureau principal : a Montreal. 

Cette Compagnie vendra ses instruments 
a des prix variant de 10 a 25 piastres le set. 
Ces instruments sont proteges par les brevets 
que possede la compagnie, et les acquereurs 
sont par consequent & l'abri de contestations 
et pourront se servir des lignes princlpa.es 
aux prix des abonnes. 

La compagnie prendra des arrangements 
pour relier les localitesprivees de communi- 
cations telephoniques, avec le bureau de 
telegraphic le plus proche, ou encore cons- 
trulra des lignes prtvees pour les individue 
ou les compagnies, pour relier leurs resi- 
dences a leurs places d'affaires. Kile est 
prfite a manufacturer toutes sortes d'appa- 
reils electriques. 

Pour details complets s'adresser au bureau 
de la Compagnie & Montreal. 



Tel. Bell 129. Tel. Federal 181. 

Chs. Langlois et Cie 

Marchands-Commissionnaires de 

PROVISIONS 

Patates au char. Beurre, CEufs, Fromag*. 
Lard, Saindoux. 

91, Rue Saint-Paul 

MONTREAL 
Entrepots, 161 rue Sanguinet 



TAPIS ! 



RIDEAUX ! 



TAPIS ! 



expose quelques magnifiques specimens de beaux arts en TAPIS ainsi 
que des quantites considerables des patrons et effets les plus nouveaux sortant des metiers de fabricants c£lebres, 
tels que : Crossley, Humphry, Henderson, Templeton et autres. Ces fabricants ont une reputation universelle 
pour les plus belles productions et produisent des dessins et effets sp£ciaux semi-annuellement pour 

THOMAS LIGGBT, 1884 Rue Notre-Dame, Batisse Glenora 



LE PRIX COURANT 



AUBIN &.THIBAHLT 

Marchands en Gros de 

PROVISIONS 

335 rue des Commissaires 

BetJrre. fromage, oeufs, fleur, en quarts et 

poches, pois, feves, sucre d'e'rable, 

poisfendu, papier de paille, etc. 

Effets livres gratis. 

Telephone Bell 970. 

Telephone Federate 1486. 

C. E. JACQUES 

Marchand-Commissionnaire 

Farines, Grains, Foin 

ETC, ETC. 

Agent General pour The Manitoba 
Milling: & Brewing Co, Carberry, 
Manitoba. , aussi agent de la CIE de THE 
YOKOHAMA. — Farines de commerce 
et Farines fortes de boulanger, une spi- 
cialiti. — Consignations et commandes 
sollicitees. 

C. E. JACQUES 
Bureau principal : 

803, Rue des Commissaires 

Pr£s de la rue St-Sulpice. 



THE 



Montreal Biscuit Co'y 

84, RUE McGIUL 

MONTREAL 
Manufacturers de loutes sortes de 

BISCUITS SECS 

et de GALETTES 



On sollicite une commande d'essai de la 
part des dgtaillants que notre reprgsentant 
n'a pas vu personnellement. 



Ou allez-vous ? 
Au No. 8, Cote du Beaver Hall 

Pourquoi ? Pour boire, 
Quoi ? L'eau fameuse de 

Ste 
G 
E 
N 
E 
GENEVIEVE 
I 
E 
V 
E 

Vous pouvez aussi vous desalterer en 
buvant les Eaux de Richelieu, Caledo- 
nia (souffree et saline), Abenaki?, Geor- 
gianne, St-Leon (nouvelle source) et 
autres. A vendre en gros au 

Depot General d'Eaux Minerales 

8 Oote du Beaver Hall 

par 

A. Poulin & Cie 

Telephone No. 2037 



AUX MARCHANDS 

Tabac Canadien 

EN FEUILLE 
Speciality de Premiere Classe 

EN GROS SEULEMENT 

JST Au plus BAS PRIX du marchi 
S'adresser a 

EPHREM BOLDUC, 

JOLIETTE I».Q, 



ciales que l'on fait une reduction de 5 
a 10c. 

L'avoine continue a monter, ici, quoi- 
qu'elle soit en baisse a Quebec, ou, d'ail- 
leurs, elle avait ete portee a un tros haut 
prix a cause de sa rarete. On rote ici l'a- 
voine de Quebec 44c par 32 lbs, en gros, 
et 45c celle du Haut-Canada. 

Les pois sont pen actifs et un peu 
moins fermes ; le prix a Liverpool ayant 
baisse de Jd. On cote 77c par C6 lbs en 
magasin et 78c a flot. 

L'orge est encore sans mouvement sur 
place. Les prix que Ton offre a la eam- 
pagne varient de 45 a 55c suivantla qua- 
lite, mais il n'y aura plus de marche a 
ces prix pour notre orge du moment ou 
le tarif McKinley sera en force aux Etats 
Unis. On cote ici, d'une facon nominale, 
de 50 a 52c pour l'orge a mouiee et de 60 
a 65c pour l'orge a malter. 

Le ble d'inde est en petite demande 
aux prix anterieurs. 

Le sarrazin vaut encore $1.30 par 100 
livres. 
Les farines d'avoine ont baisse" un peu. 
Nous cotons en gros : 
Ble roux d'hiver, Canada No. 2. 1.00 a 1.03 
" blanc d'hiver, " " 1.00 " L 03 

" du printemps, " " 0.1*5 " 0.98 

" du Manitoba, No. 1 dur 0.00"0.00 

" " " 2 dur 0.00'UOO 

Avoine 42 " 45 

Ble d'inde, en douane 57i" 00 

do droits pay^s 65 " 70 

Pois, No. 1 90 " 95 

" 2, (ordinaire) 77 " 78 

Orge, par minot 55 " 65 

Sarrazin, par 50 lbs 63 " 65 

Seigle, par 56 lbs 00 "00 

FARINES 

Patente d'hiver $5 5U a 5 85 

do du priDteinps 6 10 a 6 35 

do Americaine 6 754700 

Straight roller 5 00 a 5 10 

Extra 4 65 a 4 (-5 

Superfine 4 10 a 4 35 

Forte de boulauger (cii6) 00 a 6 00 

do Americaine 5 00 il 5 75 

EN SACS D'ONTARIO 

Medium 2 65 a 2 80 

Superfine 1 80 a 1 90 

Farine d'avoine standard,enbarils 4 75 a 4 85 
Farined'avoinestranuiee.enbarils 4 90 a 5 00 
Avoine roulge. en barlls 5 00 a 5 10 

Marche de detail 

II y avait peu de grains au marche" 
mardi, et les cultivateurs qui avaient de 
l'avoine ont vendu facilement de $1.05 a 
$1.15. 

En magasin, l'avoine vaut $1.15 pour 
celle de Quebec et $1.20 pour telle d'On- 
tario, par 80 lbs. 

L'orge No. 2 de la province vaut $1.25 
pai 100 livres; l'orge No. 1 d'Ontario 
vaut $1.30. 

Le ble" d'inde blanc ou jaune des Etats 
Unis se vend 70c par minot. 

Le sarrazin se vend $1.40 par 100 lbs. 

La graine de lin par minot de 60 lbs 
vaut $1.30 a $1.40. 

La farine de seigle vaut $2.60 par lOi 
livres. 

La farine d'avoine vaut $2.25 a $2.40 
par 100 livres. 

La farine de sarrazin vaut $1.70 par 
100 livres. 

BEURRE. 



be>alement a nos prix et il se fait un 
mouvement plus actif sur les secondes 
quality Le* lots de choix de cremeries 
d'Ame>ique ont et£ en bonne demande; 
mais les qualites moyennes ont ete" ne- 
gligees et faibles. 
Nous cotons en cl6ture : 

Danois, extra fin, kiels 120 a 124s. 

" i kiels 124 a 000s. 

fin 00 a 00s. 

Irlandais, extra fin 110 a 114s. 

choix 100 a 105s. 

fin 88 ft 95s. 

Americain.extra fin cremeries 90 a 95s. 
" qtial. marchande. 40 a 45s. 
Marche de New ■ York 
Pendant les premiers jours de la se- 
maine derniere, il a phi presque eonti- 
nuellement ; le commerce a ete lent et, 
avec un ex^edant de stock de choix, les 
prix ont ete plus faibles; 2 l$c a ete le 
prix extreme pour les cremeries de 
l'ouest : mai-> la temperature etant de- 
venue plus favorable, le commerce local 
a ete plus actif et les prix se sont un peu 
releve. En cloture .es cremeries fancy de 
l'ouest font 22c. 

Marche de Monlrial. 
Le beurre de beurreries de septembre 
est assez rare sur le marche et se vend 
a des prix fermes. Les beurriers qui veu- 
lent vendre penvent obtenir 21c. pour 
tout le mois assez facilement, mais il y 
< n a plusieurs qui croient pouvoir obte- 
nir mieux et qui sereservent. 

Les beurreries d'aout se vendent plus 
difficilement. II e.-t reste entre les mains 
des expediteurs qui ont fait des achats, 
il y a quelques semaines, un assez bon 
nombre de lots dont ils ne peuvent trou- 
ver l'ecoulement en Angleterre, ils es- 
saient de les placer ici et se contente- 
raient de 19c. ou me"me d'une fraction 
au dessous. On nous dit que Ton peut 
acheter aujourd'hui le mois d'aout a 18c. 
a la campagne, mais nous n'avons con- 
naissance d'aucune vente a ce prix. Pour 
les trois premiers mois, il est probable 
que 18c. serait accepts, mais pour aout 
seul, c'est douteux. 

Les beurres de ferme frais se vendent 
tranquillement; avec des prix assez 
bien tenus, mais tout le reste n'a que 
fort peu de demande. 

Nous cotons : 
Beurre de beurrerie : 

Juin et juillet 17 a 18c 

do (detail) 19 a 20c 

Aout 18 & 19c 

do [detail] 20 a 21c 

Septembre 21a 00c 

Beurre de ferme : 

Townships 16 a 18c 

Morrisburg & Brockville... 15 a 17c 

Province 15 a 16c 

De l'Ouest 13 a 15c 



Marchi de Liverpool. 

La circulaire de MM. W. Heapy & 
Son, en date du 11 septembre dit: 

" En sympathie avec les avis du con- 
tinent, les beurres de Danemark ont en- 
core hausse de 5 a 6s. La hausse a quel- 
que peu ralenti la demande etle marche 
est tranquille en cl6ture. Les arrivages 
paraissent s'etre assez bien 6coules. Les 
meilleures qualites de beurre d'Irlande 
passent dans la consommation assez li- 



FROMAGE 
Marchi de Liverpool. 

La circulaire de MM. Wm. Heapy a 
Sons, 25 Mathew street, Liverpool, en 
date du 11 septembre, dit : 

" La demande reste mod£ree et les lots 
fancy commandent les prix extremes. 
Ceux qui ont quelque peu souffert de la 
chaleur se vendent au prix des ache- 
teurs. La cote offi ielle constate une 
nouvelle hausse. Les lot* moyens sont 
tranquilles. Voici les cours de cloture : 
From age extra fin ou colore, de 43.6 a 
46.6. Quelques lots sped aux font jus ju'a 
48s pour colore. Vieux fromageen bonne 
condition, de 20 a 28s. Fromage mi-mai- 
gre, colore, de 25 a 35s blanc de 30 a 36s. 
Cote de New-York, 47s c. i. et f." 

Marche" de New -York 
II n'y a pas eu d'excitation cette se- 



maine, mais le marche de New-York esti 
reste ferme et a acquis une hausse de }c 
Bur le fromage fancy. Le fromage blanc' 
a ete mis en meme niveau que le colore;] 
il se vend aujourd'hui le meme prix avec 
une prime legere lorsqu'il s'agit de lots; 
de fromageries favorites. Les expedi-J 
teurs semblent avoir pris plus d'interet] 
au marche pour le milieu ou la fin 
d'aout. Nous somme« s-ous l'impressioni 
que le marche anglais n'est pas encom-j 
bre pour la saison et qu'une bonne quan- 
tite de fromage d'automne y trouvera I 
une demande serieuse. Ce fait, avec l'ac- 
tivite de la demande locale, devrait nous j 
assurer de bons prix et une bonne de- 
mande pour le fromage d'automne. Lai 
cloture est ferme a 9\ ponr le mois d'aout | 
et de 9f a 9£ ponr septembre. 

Ogdensbury N. Y. 20 septembre. — 2,600 
froniHges en offre ; 500 vendus a 9Jc et| 
765 a 9ic. 

Canton N. Y. 20 septembre.— 1.800 fro- 
mages vendues a 9|c. 1,100 a 9£c et 400 | 
a9Jc. 

Little Falls N. Y. 22 sept.— Le marche" 
est tres calme. Voici les ventes : 1 lot a 
8Jc. 40 lots a 9c. 45 a 9}c. 11 a 9Je. 17 a 
commission ; en tout 6070 fromages. 

Utica N. Y, 22 sept.— Marche le meme . 
que la semaine derniere. Plusieurs fro- 
m»gers qu'esperaient avoir plus cher, 
ont ete desappointes et n'ont pas vendu. 
La semaine prochaine on offrira du fro- 
mage de septembre. Voici les ventes ; 8 
lots 8$c. 55 lots a 8fc. 17 a 8|c. 21 a 9c. 
23 a 9J,c. 19 a 9£c. 9 a commission ; en 
tout 152 lots 12,435 boites, prix moyen 
8?c. 

Buffalo N. Y. -2 septembre.— Marche | 
tranquille mais vendeurs fermes. Ven- 
te : 1,6(0 fromages Cloverfield a 9|c. 
Marchis d'Ontario 
London Ont 20 sept. — Dix huit froma- 
geries ont mis en vente 5913 boites dont I 
2,000 de septembre et le reste d'aout. 
Ventes : 1,300 a 9|c. 300 a 9|c. ' 48 a 9Jc. 
450 a 9 15?16 et 240 a 10c. 

Lngcrsoll, Ont, 23 sept — Dix-neuf fro-l 
mageries ont mis en offre 9,200 fromages f 
d'aout Ventes : 580 a 9£c. Marche lourd. 
Woodstock, Ont, 24 sept— Sur notre 
marche, aujourd'hui, dix fromageries 
ont mis en offre 3,985 boites de fromage 
d'aout ; 190 ont ete vendues a 9Jc. Mar- | 
che lourd. 

Marche de Montreal 
Le cable est monte a 45s, ce qui est Is 
de plus que la semaine derniere. Les 
ordres d'achat des maisons anglaises ne 
sont pas tres nombreux mais il y en a 
quelques uns et ceux qui ne demandent 
pas un prix exorbitant vendent assez 
facilement. 

Lundi dernier, il y avait 1,964 froma- 
ges au quai, le tout du mois de septem- 
bre. Les prix ont ete a peu pres ce que 
nous avions prevu ; on a paye 9| et 9Jc 
pour les bons fromages et 10c pour les 
fromages de choix ; un lot special a fait | 
une toute petite fraction de plus. 

On nous dit qu'il s'est fait plusieurs 
ventes k la campagne dans les prir de 
9| a 9Jc pour le mois d'aout et que l'on a 
meme pu obtenir 10c pour le mois d'aout ] 
et le commencement de septembre. 

Chez les coinmercants il a ete vendu 

plusieurs lots d'aout dans les prix de 9J 

a 9fc, mais il fallait un fromage de choix 

pour obtenir 9Jc. 

Nous cotons, prix reguliere : 

Aout 9 i * 9Jc 

Septembre 9| a 10c 

CKITFS 
Le prix des ceufs s'est raffermi, sous 
l'influence d'une bonne demande, quoi- 
que les arrivages soient encore conside 



LE PRIX COURANT 



ables. On cote de 17 a 17Jc la donz. ce 
lernier prix pour les cenfs mires. 
POMMES DE TERRE 

Quoique Ton parle encore beaucoupde 
a maladie et quelques-uns des lota ap- 
>ortes au marche portent des signer de 
•oinmencement de pourriture, il y a lieu 
le croire qu'on pourra sauver une bonne 
jartie de la r^colte, si I'on proflte du 
*mps sec pour l'arracher. 

II n'y a pas encore de prix en groseta- 
)ji sur notre marche, mais le detail paie 
mcore de 60 a 65c pour les patates saines 
>t de 35 a 50c suivant quality pour les 
nitres. 

A Boston.— La demande est onne, on 

r cote : 

le mi not 

aoultons Hebrons 65 a 70c 

do Roses 65 4 00c 

Aroostook Hebrons 65 a 70c 

do Roses 00 4 65c 

S. H. Roses et Hebrons 65 4 00c 

N. Y. et Vermont do 65 4 Ode 

Le Daily Advertiser dit : " II n'y aura 
;>as de rarete en faitde patates blanches 
nais les probalite* sont que les r^coltes 
ieront si legeres que les prix resteront 

fermes toute l'annee Les reVoltes du 

New Hampshire et du Maine sont pa- 
rait-il, excellentes et les cultivateurs en 
retireront tout le profit possible car ils 
savent qu'il n'y en a pas dans l'oue-4. 
Quand aux provinces rauadiennes et 4 
risle du Prince Edouard, elles auront 
une r^colte considerable, mais l'augmen- 
tation de 10c. dan- les droits aura pour 
effet d'en hausser le prix ici, car les cul- 
tivateurs demandent le m£me prix 

qu'avant. " 

FRUITS 

Nous cotons en gros : 

Pommes St Laurent $3,00 4 3.15 

Pippin et Culvert. 3.00 4 3.25 

" communes 2.00 4 2.50 

Citrons 5.50 4 6.00 

Oranges Jamai'que le quart. 5.50 a 6.00 

Bananes 0.75 4 1.00 

Attacas baril 9.00 4 10.00 

Bleuet grandes boites 1.00 4 M0 

" petites boites 0.75 4 0.80 

Rai-in bleu la lb 03 

" rouge et blanc 05 

" Almeira le quart. 5.00 
Oignons du pays le quart... 2.00 

" d'Espagne boite... 3.00 4 3.50 
MM. O. et E. Hart ont fait cette se- 
maine leur premiere expedition de Pau- 
tomne, par deux navires : le " Lake On- 
tario" pour Liverpool et le "Buenos 
Agrcan" pour Gksgow et leur seconde 
expedition est partie hier pour Liverpool 
par le vapeur " Toronto." 

MARCHE AUX CFEVAUX 
Ce marche est bien calme : il n'y a pas 
d'acheteurs amencains en ville et fort 
peu de chevaux 4 vendre. 

FOIN ET PAILLE 

La temperature elant meilleure et les 
chemins plus praticables, il arrive plus 
de foin au marche: la demande, de son 
cote, est meilleure et les prix plus fer- 
mes. On cote le No 1 pur mil de $8.50 4 
$9.00 et les autres de $7.00 4 $8.00. 

La paille vaut de $5 4 $7. 

FOIN PRESSE. 

A New-York, MM. Dillenback & Peck, 

cotent: „ 

New- York Brooklyn 

Choix 0.00 4 0.65 0.00 4 0.00 

No. 1 ~ 0.55 4 0.60 0.00 4 0.00 

No. 2 - 0.50 4 0.00 0.00 4 0.00 

No. 3 0.40 4 0.45 0.00 " 0.00 

Shipping 0.004 0.35 0.00 " 0.00 

Mele ~ 0.40 4 0.45 0.00 " 0.00 



Paille de seigle.. 0.80 4 0.85 0.00 " 0.00 
" d'avoine... 0.30 4 6.00 0.00 *' 0.00 
A Boston on cote : 

Foin de choix fancy $16 00 4 17 00 

" bon 4 choix 13 00 " 15 00 

" pauvre a ordinaire.... 7 00 412 00 

" mil et trefle 7 00 4 10 00 

Paille, seigle.de choix 15 00" 16 00 

« avoine 8 00" 8 50 

A Montreal il y a une bonne demande 
en foin presse pour les vapeurs trans- 
portant des animaux vivant- ; la moulee 
et le gru sont on hausse, le foin au con- 
traire est en bai-se. 

Nous cotons en magasin : 

Foin press6 No. 1, la tonne$9 50 4 10 00 

« » No 2, " 8 00 4 9 00 

■< " No 3, " 6 00 4 7 00 

Paille " " $ 5 00 4 00 

Moulee, extra, la tonne 00 00 4 28 00 

No 1, " 00 00 " 26 00 

No 2, " 00 00 " 23 00 

No 3^ •' 00 00 " 00 00 

Gru blanc " 00 00 " 26 00 

Son " 16 50 " 17 00 

do auchar " 15 00" 16 00 

Bie-d'inde blanc moulu 26 00 " 00 

Bie-d'inde jaune moulu 27 00 " 00 00 

Farine de bie-d'inde 100 lbs 1 40 " 00 

Succes toujours croissant le notre pre- 
paration pour faire tomber les poils f 1- 
lets dans la figure des dames: vu son 
usage universe!, seulement $1.50 la bou- 
teille y compris une boite d'onguent- 

On a toujours en mains la preparation 
oour teindre la barbe et rendre aux che- 
yeux leur couleur naturelle. Aussi une 
des meilleures preparations pour netto- 
yer la bouche et les gencives et pour 
donner bonne haleine. Rousselures et 
taches au visage enlevees pour tou- 
jours, ainsi que le mal de dents et les 
cors. Com me par le passe, quant aux 
poudres pour le visage, en erreurs de la 
nature, nous en avons le depot. Nous 
avons aussi la purgation des poumons 
qui est infaillible. Lisez les certificate 
qui paraissent dans nos colonnes d'an- 
nonces. 

Mme Vve R. Desmakais et Lacroix, fils, 
1263 rue Mignonne, 
Coin de la rue St-Elizabeth. 



L'ECONOMISTE FRANgAIS 

Sommaire de la livraison du 6 sept. 1890 
Partie Economique 

Les charbonnages beiges: les gains 
des exploitants ot les salaires des ou- 
vriers, p. 289. 

L'exploitation et la construction des 
chemins de fer francais en 1889, p. 291. 

Le mouvement economique et social 
aux Etats-Uiiis: le commerce exterieur 
pour l'annee 1889-1790; la greve mm le 
New York Central ; le comite pour l'ar- 
bitrage en cas de greve, p. 293. 

Les institutions de pr6voyance et les 
gens de mer, p. 295. 

L'assurance sur la vie en Allemagne 
en 1888 : le nombre et la nature dee 
coutrats d'assurauce, p. 297. 

Affaires municipales : droits de lamu- 
nicipalite sur la 1 restitution ; l'article 
334 du code penal; minimum nece^saire 
de legislation ; la surveillance de l'in- 
dustrie insalubre ; afoondance des pro- 
jet-t de r6forme, etc., p. 299. 

L'organisation du commerce des ce- 
reales en Angleterre, p. 301. 

Le bill MacKinley et les formalites 
qu'il exige, p. 304. 

Revue economiq e, p. 304. 

Nouvelles d'outre-mer : Martinique, 
Guadeloupe, Sainte Marie de Madagas- 
car, Tonkin, Nouvelle Caledonie, p. 3 5. 
Partie Commercials. 

Revue generale, p. 305 — Sucres, p.SOrf — 
Alcools, p. 308 — Prix courant des m6- 
taux sur la place de Paris, p. 309— Cours 



des fontes, p. 309— Correspondances par- 
ticulieres : Bordeaux, Lyon, le Havre, 
Marseille.p. 309. 

Partie financiers 
Banqne de France ; Banque d'Angle- 
terre; Tableau general des valeurs ; Mar- 
che des capitaux disponibles; Marche 
anglais ; Rentes franchises ; Obligations 
municipales; Obligations di verses; Ac- 
tions des chemins de fer ; Institutions 
de Credit; Fonds etrangers ; Valeurs di- 
verses ; Assurances ; Renseignements 
financiers : Recettes de la Tour Eiffel, 
des Omnibus de Paris, des Voitures de 
Paris et du Canal de Suez; Changes; 
Recettes hebdomadaires des chemins de 
fer. p, 811 4 818. 

L'abonnement pour les pays fai- 
sant partie de l'Union postale est: 
un an, 44 francs, 6 mois 22 francs. 

S'adresser aux bureaux; Cite" 
Bergere, 2, a Paris. 




La sante avant tout ! 

maladie dite a vue d'ceil. 

Examen et Consultation Gratis. 

Nous recevons la clientele de 9 hrs a.m. a 
8hrsp.m. Aueuu debit le dlmanche. 

Nous certifions que nous avons la 
meilleure purgation de poumons pour 
purger dans aucun temps de l'annee, 
dans les cannicules ou autrement. 
CERTIFIOAT 

Je, soussigne, certifle que je souffrais de- 
puis bien longtemps de differentes maladies, 
lels que le catarrhe desceudu en branches 
sur les poumons dans la consomption angou- 
reuse, dyspepsie, maladie des rognons, u.al 
de matr:ce et debilite generale, et maladie 
du cceur a tel point que j'etaisdesesperee, par 
tant de douleurs et surtout apres avoir con- 
suite les meilleurs medecins et toujours sans 

SUCCi s 

J'eta'is bien desole car apres avoir tant fait 
pour me guerir je me voyais sur le bord de la 
torn be au milieu de terribles souffrances. 

Mais il est un fait bien vrai qu'il ne faut 
jamais desesperer, car ayant entendu parler 
des prodigieuses guerisons operees par Mme 
Vve Desmarais & Lacroix, je me suis decidee 
d'aller consuller ces personnes, a qui j'ai fait 
part que i'etais malade depuis mon jetineay:e 
et que les trois dernieres annees, mes souf- 
frances etaient de venues insupportables. 

Je me suis done mis sous les soins de ces 
personnes, en automne 1887 et six mois apres 
j'etais radicalement guerie. 

Je ne pourrals done que trap recommander 
les remedes devenus si celebres de Mme Vve 
Desmarais <& Lacroix a ceux qui souffrent, et 
Je me ferai un plaisir, meme un devoir de 
donner toutes les informations necessaire 
aux personnes qui voudront bien s'adresser 
a mon domicile. 

Aussi, mon beau-frere a ete gueri d'un 
rliumatisme de 16 ans, alnsi que plusieurs 
autres membres de ma famille ; des 111 tla> 1 i e-, 
graves. 

Dame OCTAVE CASSETTE. 
Valleyneld, P.Q, 

Dame Ve. R. Desmarais et Lacroix, Fils 

Successeur de Mme Ve Desmarais 
1263 rue Mignonne, coin rue Ste-Elizabeth, 

Montreal. 
Viellle maisonen bois qui imite toujours le 
sauvage et. nous soignous aussi comme eux. 
Mefiez-vous des eontrefayons. 



D. COLLINS 

Manufacturer de 

BALANCES 

Balaiit es a foin et & charbon et toutes 

autres Balances en mains. Speciality pour la 

reparation des Balances a foin 

et & charbon. 

Reparations faites sur les lieux a la campa- 

gne, avec garaniie et a bon marches 



Un homme pose, bien au fait de 
la comptabilite, mensuration et 
cubage, demande un emploi. 

S'adresser 

Bureau du Prix- Courant. 

ANN0NCES 
DANSLESJOURNAUX 



Nous venons de publier une nouvelle 
edition de notre livre intitule: "News- 
paper Advertising." Le volume a 256 Da- 
ges et parmi con contenu on peut citer 
les listes et catalogues suivants de jour- 
naux : 

JOURNAUX QUOTIDIENS DE NEW-YORK 

avec leur tarif d'annonces. 

JOURNAUX QUOTUM KNS DES VILLES AYANT 

une population de plus de 150,000, et ne 
contenant que les meilleurs. 

JOURNAUX QUOTIDIENS DES VILLES AYANT 

plus de 20,000 de population, ne conte- 
nant que les meilleurs. 

LA MEILLEURE LISTE DES JOURNAUX LO- 

caux, comprenant toutes les villes et les 
villages ayant plus de 20,000 de popula- 
tion et tous les chefs-lieux importantsde 
comtes. 

Un journal par chaque Etat. Le meil- 
leur pour l'annonceur qui n'en veut 
qu'un. 

COMBINAISONS PAR EtATS DE JOURN 4UX 

quotidiens et hebdomadaires, dans les- 
quels les annoncessontinserees a moiti6 
prix. 

Une courte liste de journaux dans 
lesquels on peut annoncer de maniere a 
couvrir toutes les parties du pays ; e'est 
une collection choisie, faite avec le plus 
grand soin aide d'une longue experience. 

Les plus grandes circulations. Listb 
conplete de tous les journaux ameri- 
cains publiant regulierement plus de 
25,000 exemplaires. 

Neup occasions en annonces pour ceux 
qui veulent essayer. 

Annonces a bon marche dans les jour- 
naux quotidiens d'un grand nombre des 
principales ville3 et villages ; cette liste 
offre des avantages speciaux a certains 
annonceurs. 

JOUNAUX SPECIAUX. CATALOGUE TRES 

considerables, des meilleurs. 

6,652 JOURNAUX DE CAMPAGNE OU LES AN- 

nonces coutent $46.85 la ligne pour pa- 
raitre dans tous ces journaux. Plus de 
la moitie de tous les journaux hebdoma- 
daires americains. 

Le volume est expedie a toute adresse 
pour Trente Centins. 

GEORGE P. ROWELL & CO., 
Newspaper Advertising Bureau, 

10 Spruce Street, New York. 

AUX MARCHANDS 



GRAINES DE TABAC 

VARIETES SUTVANTES ! 

Connecticut Seed Leaf, Kentucky, 

Petit Havana ou Tabac Canelle, 

White Burley, Muscat de Perse.etc, 

FRANCO par la malle sur reception du prix. 
Detail 25c, 10 paquets $2.00, 25 paquets $4.00. 
Dernandez une clrculaire, s'adresser : 

PLANTATION FOUCHER 

St-Jacques de 1'AcnJgan, P.Q. 



Remede Universel Inoffensif 

pour detruire les 

CORS et les DURILLONS 

EN PEU DE JOURS. 

Prix : 25 CTS la boite. 

Entrepot General : 

EDMOND BEAUCHAMP, 112 Ste-Elizabeth 

MONTREAL 

^^Manufacture a Paris, Fiance, et recom- 
maude par les sommitfis medicales. 



LE PRIX COURANT 



[Successeur de CREVIER & (IF.] 

Perblantier, Plombier et Couvreur 

Coin des Rues St-Maurce et St-Henri 

MOMTRE A L 

Entreprises de couverture, Pose d'a PP areils ft e«u .haudr, etc, exfcutfes promptemem 



HUDON, HEBERT &, CIE 

Importateurs de Yins, liqueurs et provisions 

EN GROS 
304 et 306, RUE ST-PAUL. — 143 et 145, des Oommissaires 



N B — Nous faisons une speciality des VINf* de MESSE, et tenons constamment en mains 
' 'pour cet usage, les vins de Sicile, Tarragona et les Sauternes. 



IMPORTATEUKS DE 



VINS, LTQUEURS El EPICERIES 

S4S, 844 &> S46 RTJE ST-PAUL 

VIS-A-VIS LA RUE ST- VINCENT 

Devartement Special: — Farines, Provisions, Beurre. Graisse, Lard, etc., etc. 
Nous nous chargeons de la vente de BEURRE, CEUFS, et autres Produits que 
vous voudrez bien nous consigner. 

87-89-91-93 rne des Oommissaires, MONTREAL 



MSdaille d'Or & l'Exposition de Quebec. 

Medaille a, l'Exposition de lor< nl 

Compagnie Centrale de la Charente 

ALEXANDRE MATIGNON & CIE. 
COGNAC 

Veritable Cognac, Fine Champagne, en futs, bouteilles, flasks, carafes 

1GENTS : 
A Quebec: H. Beautey, rue de la Fabrique. 

A Brantford : T. S. Hamilton & Cie 
A Montreal : JAMES ALLEN, 6, St-Nicolas. 
Priere de se mefier des contrejacons. 



Orgues ie Beatty 



Demandez le catalogue. Adressez : 

HON. DANIEL F. BEATTY, 

WASHINGTON, NEW-JEKSEY. 



Pianos ie Beatty 



Demandez le catalogue. Adressez : 

Ex-Maire DANIEL P. BEATTY 

WASHINGTON, NEW JERSEY. 




Laurent, Laforce & Bourdeau 

IMPORTATEURS DES 

Celebres : PIANOS 

"Hardman" de N.-Y. 
"Marshall & Wendell" d' Albany 
" Stevenson & Co." de Kingston, Ont. 

Cette maison qui existe depuis pres d'un demi siecle est universellement re- 
connue par son honorabilite. — Une visite est sollicitee aux Salles 

1637 Rue Notre-Dame, Montreal 

THIBAUDEAU BROS.&C 

IMPORTATEURS DE 

Marchandises Frangaises 

ANGLAISES et AMERICAINES. 

332 Rue ST-PAUL, MONTREAL 

QUEBEC, WINNIPEG et LONDRES, Angleterre. 



AU COMMERCE! 

Saisons du Printemps et d'Ete 




Vous trouverez toujours en magasin 
l'assortiment le plu- vari6 et le 
plus complet de Marchan 
dises Seches, 
chez 



SPECIALITIES DE 

Marchandises Seches 

EN GROS 
Desirables pourtous. — Une seule Marque 

270 RUE ST-PAUL, Montreal 

et MANCHESTER, Angleterre 



(Senegal £vm\i J^eMg 



■~~rx0-rj-MSS*//*//*//*//*//*SS*S V«t* - 



IMPORTATION EXCLUSIVE ET DIRECTE 

IDE — 

PRODUITS FRAN£AIS 



M*SSSSSJS/*//*//*//*//*S/*SS*r-*>— - 



C. ALFRED CHOUILLOU 

9 All RUE ST-AL'EXLS, et 12 a 14 RUE bT-JEAN 



Cognac E. PUET 

Recommande far les principaux medecins. 

En "Vente chez tons les Epioiers 

a $1.25 

JULES GIROUX, Agent-General, a Montreal. 

ARTHUR LEFAIVRE, ReprSsentant a Montreal. 



LE PRIX COURANT 



c5c o~ 

CITY MILLS — MONTRKAL 



£> 



at 



k O 







o ;s ^5 



C£ OP 

G Q 



Fnriiio Patentee et Farine Forto «\ Boulanger 

faite* da meilleur ble dur de Manitoba. 
Purines ehoisies pour Families et Farines patentees fuite-> de ble d'hiver soigneu- 



OTJFt NATIONAL FOODS ! 



DAVID ROBERTSON & CO. 

No. 279, Rue des Commissaires, Montreal 

n^The Ireland National Food Co., Lim. 

MANUFACTUHIERS DES 

Fiirines, GrTiaws drains routes et mondeV les plus hygieniques et lea 
plus parfaite. — La perfection des aliments. 

Demundtz u voire ipicier et essayez le> produils suivants : 

Deesiccated Wheat, Dessiccated Rolled Oats, Hominy, Frumenty, Farina 

Germ Meal, Gluten Flour, Barley Meal, Rye Meal, Snow Flake 

Barley, Rolled Wheat Flakes. White Corn Gritz, 

Baravena Milk Food, &c, &c. 



sement choisi. — Qualite incomparable. 



LA 



SEMAINE COMMERCIALS 
ET FINANCIERE 



Montreal. 25 sept 1890. 

A mestire que la certitude se fait jour 

au sujet des recoltes, le desappointe- 

ment de quelques-uns se con fond dans 

la note generate de demi-satisfaction. II 

n'est plus possible de nier que la recolte 

a desappointe ceux qui esperaient la voir 

abondante et de belle qualite. Malgre les 

rapports couleur de rose du departement 

de l'Agriculture, l'avoine n'a donne 

qu'une recolte mediocre ; le foin, assez 

abondant se vend difficilement. L'orge 

a donne une bonne recolte en quantity 

niais elle a ete decoloree par la pluie 

dans bien des localites. II n'y a guere 

parmi nos recoltes principales, que les 

pois qui aient donne un bon rendement. 

D'un autre cote, les grains sont cliers, 

et pour tous ceux auxquels nous pou- 

vons trouver un debouche en Angleterre, 

les prix que retireront les cultivateurs 

Beront renumerateurs. Pour les autres, 

e'est le bill McKinley qui deeidera. 

L'orge, meme decoloree, se ven- 
drait probablement lc la livre a la cam- 
pagne, si nous gardions notre debouche 
aux Etats-Unis pour celle qui peut ter- 
vir a faire le malt; au cas contraire, les 
prix vont tomber. II est inutile de son- 
ger a faire exporter du foin en Angle- 
terre; il n'y a done point d'ainelioration 
a attend re de ce c6te. 

Ceux qui pourront recolter des patates 
saine.- et le.- conserver eu tireront pro- 
bablement plus de $100 la pot-he, car 
malgre l'augmentation des droits, les 
Etats Unis seront forces d'en acheter 
chez nous. 

En somme done il y a dans la provin- 
ce as^ez de p roduits agritoles pour liqui- 
der les dettes courantes de la plupart 
des cultivateurs ; mais il faudrait qu'ils 
vendissent tout de suite afin qu'on put 
exporter avant la cloture de la naviga- 
tion ou expedier aux Etats Unis avant 
la mise en vigneur du bill McKinley. 

Notre mart-he monetaire est de plus 
ferme, vu surtout que nous approchons 
de la liu du mois, il y a cependaut des 
fonds suflisants pour les besoir.s de la 
place aux taux de 6 p. c. pour les pret* 
sur titres et de 7 a 8 p.c. pour les es- 
comptes commerciaux. A Londres, les 
fonds disponibles se coteut sur le mar- 
ch^ libre a 4 p.c. A New York les prets 
sur titre te font au taux de deux pour 
cent, le marche monetaire s'etant calme 
depuis la semaine derniere. 

Le change sur Londres est calme avec 
une tendance a la faiblesse.Les banques 



vendent leurs traites sur Londres a CO 
jours de vue de 8g a 8£ ($4.81 i a 4.82) et 
leurs traites a vue, de 9} a 9£ ($4.85£ a 
$4.80£); les transferts par le (able valent 
de 9J a 10 ($4.87* a $4.89 J. Lo- billets 
americains et les traites a vue sur New- 
York 5.23f pour papier long et 5.21 \ pour 
papier court. 

Le bruit court ce i-oir qu'un courtier et 
cambiste trop engage dans le Pacifique 
Canadien, a suspendu ses paiements. 

La bourse a eu quelques velleites d'ac- 
tivit6 depuis lundi ; 1 s Pacifique, sur- 
tout, a ete actif. 

Les actions de banque sont assez bien 
tenues ; quoique la banque de Montreal 
ait perdu 1 p. c. depuis la semaine der- 
niere ; les autres banques, surtout nos 
banques canadien ties qui ont presque 
toutes eu des ventes cette semaine, >ont 
ou fermes ou en hausse. Ainsi la ban- 
que Ville-Marie s'e&t vendue au pair; la 
banque du Peuple a fait 99 ; la banque 
Jacques-Cartier a ete vendue 100J- et la 
banque d'Hochelaga au pair. La banque 
de Quebec a fait 120; la banque Natio- 
nale reste seule sans affaires a 83 ven- 
deurs. En cl6ture, la banque d'Hoche- 
laga est cotee 102| vendeurs et 101 acha- 
te ura. 

La banque des Marchands a 146 et la 
banque du Commerce a 126 sont as>ez 
bien tenues. 

Le Richelieu a eu quelques ventes 
mais en baisse, le dernier cours ce ma- 
tin etait 55. Le Telegraphe se maintient 
au pair. Mais la valeur la plus active 
e'est Taction du Pacifique Canadien qui 
a ete constant ment a la laisse, malgre les 
efforts de quelques speculateurs 6erieu- 
sement embarrasses des lots d'actions 
achetees pendant la hausse et dont ils 
n'out pas eu inspiration de se libeier a 
temps. Le dernier cours aujourd'hui de 
cette valeur est 76J. 



Le commerce d'automne commence a 
faire revivre un peu les magasins; mais 
il n'y a encore qu'une activity fort mo- 
d£ree. 

Bois de chavffage. — Le marche reste 
suffisammeut approvisionne et, sauf la 
hausse sur l'epinette qui se maintient, 
les autres sortes sont sans changement. 

Bois de construction — La demande aux 
clos de la ville diminue; il est evident 
qu'il y aura fort peu de con-truction 
d'ici au printemps et jusqu'a ce que les 
premiers mois d'hiver etant passes, on 
sache ce qu'il y aura a e-perer du prin- 
temps, il est difficile de prevoir quand 
viendra la reprise des affaires. 



leurs rendu le commerce tres prudent et 
Ton n'a fait que fort peu d'achats aux 
scieries de sorte que les clos ne sont pas 
encombres. 

Charbons — Rien de nouveau dans 
les charbons durs ; voici les froids qui 
commencent et qui vont mettre en train 
la consommation, et forcer les retar a- 
taires a s'approvisionner. On ne sait 
pas encore si le ler octobre apportera 
une hausse. 

Cuii 8 . t peaux — La fermete continue 
dans les cuirs et la tendance a la hausse 
est bien marquee, quoique nous ne 
croyons pa-- devoir changer nos cotes. 

Dans les peaux vertes la meme situa- 
tion existe, mais on espere voir le mar- 
che un peu mieux approvisionne dans 
quelques semaines, iorsque les cultiva- 
teurs auront des peaux a envoyer au 
march6. 

On paie encore aux bout hers $8.00, 
$7.00 et $6.00 pour les peaux de becuf ; 
les peaux d'agneaux valent de 65 a 70c 
et les veaux de 6 a 7c la livre. 

Draps tt nouveautes — Les voyageurs 
continuent a remettre a leurs maisons 
des tommandes en nombre .'-atisfaisant 
quoique toutes ou presque toutes pour 
petites quantites ; mais il est evident 
que les stocks sont bas a la campagne 
et que les marchands sontfi rces d'ache- 
ter. Les maisons de gros font aussi leurs 
achats pour lasaisonde 1891 et trouvent 
les agents des manufacturiers generale- 
ment accomodants sur les prix. 

En ville le detail a fait des ventes 
cette semaine, aussi a-t-il paye un peu 
mieux ; mais a la campagne il n'y a pa- 
de collection possible en ce moment. 

Epictries. — Les affaires en 6piceries 
sont actives : mais les paiements de la 
campagne laissent a desirer. On nous 
prie d'informer nos lecteurs que les mai- 
sons de gros n'entendent pas plaisanter 
avec les reglements et qu'edes ne ven- 
dront qn'a ceux qui regleront d'une ma- 
niere satisfaisante. Nous sommes per- 
euadeque nos abonnes n'avaient pas be- 
soin de cet avis et que tous tiennent en 
de bons termes avec leurs foumisseurs. 

Le marche des sucres est ferme et ac- 
tif aux dernieres cotes. 

A la suite des operations des Boston- 
nais que nous avons racontees dans nos 
derniers numeros, la melasse de Barba- 
des a hausse de 24.c le gallon ; on la cote 
aujourd'hui 37£c en tonnes, 41c eu quarts 
et barriques, avec escompte de lc par 
gallon pour lots de pas moins d'un char. 
Termes, 60 jours. 

Le bill McKinley devant hausser les 
droits d'entree sur les gins et le brandy, 
les importateurs des Etats-Unis se ha- 



prix vont etre fermes, au moins jusqu'a 
l'arrivee des importations d'automne. 

Les raisins de Valence, nouvelle re- 
colte, sont un peu plus abondantes ; ils 
se vendent aujourd'hui de 7J a 7}c. La 
maison Hudon Hebert & Cie offre a arri- 
ver, par le " Dracona " qui sera ici au 
commencement d'octobre, les meilleures 
marques de raisins Fees de Valence a 6c 
la livre. 

Les Sultanas sont encore tres fermes, 
on le cote a arriver de 14 a 15c. la livre 
II n'y a pas de Malaga nouvelle recolte. 
sur le marche. 

Fersferronneries et mitaux. — La tendan- 
ce du marcrte pour les fontes est a la 
hausse mais il se fait peu d'affaires en 
ce moment sur place, la plupart des 
consommateurs ay ant fait leurs appro- 
visionnement. Le cuivre et te plomb 
sont en hausse sur les principaux mar- 
ches et tres fermes ici. Les clous sorjt 
stationnaires. La t61e noire est ferme, 
au plutot en hausse de 10c. car il est 
impossible de l'acheter au dessous de 
$3.00 la boite. 

La demande en quincaillerie est tran- 
quille, m is il y a un bon mouvement 
pour la ville en ferronneries etc. la ville 
paie aussi bien mieux que la campagne. 
Huiles, peintures, etc — Le march^ des 
huiles de poisson est ferme. L'huile de 
lin est soutenue sur les marches de pro- 
duction, mais comme l'entente qui exis- 
tait ici entre les principaux detenteurs a 
pris fin, nous la cotons en baisse de lc. 

L'es.-ence de terebenthine est ferme et 
sans changements. 

Le prix des verres a vitres n'a pas 
changed 

L'huile de petrole est encore cotee a 
17c au quart 

Poisson — Le marche est un peu plus 
approvisionne que la semaine derniere, 
mais il y manque encore beaucoup d'ar- 
ticles; ainsi les haiengs du Labrador 
manquent; il y a cependant quelques 
quarts de harengs du Cap Breton que 
Ton cote $6 et $3.25 pour les demi-quarts. 
Le hareng de Terreneuve se vend $"> le 
quart ; la morue verte de $5 a $5.50 le 
quart 

Salaisons — Les lards sales sont station- 
naires aux cotes anterieures : $18 pour 
le Canada Short Cut ainsi que pour le 
Morgan Clear Pork, et $17.50 pour le 
Heavy Western Clear. 

Un competiteur pour te saindoux est 
entr6 dans le marclte. La maison Fair- 
banks, de Chicago, ne pouvant exporter 
chez nous a caHse des droits, a ouvert 
une manufacture au Canada, et son 
agent M. McLennan place du saindoux 
Fairbanks, fabrique au Canada aux prix 



tent de faire entrer des marchandises ] de $1.75 a $1.80 te seau 



sous les droits actuels. Un courtier a 
recu de Bo?-tou des ordres d'achats tres 
importants et il est en train de les 
executer aussi rapidement que possible, 
prenant tout ce qu'il trouve chez los im 



Les faillites d'entrepreneurs ont d'ail- | por t a teurs. On peut en conclure que les 



La graisse " Anchor " de la maison 
M. Laing & fils, en canistres, a et^ bais- 
see de Jc. par livre. 



Pour Vendre vos Proprietes 
Annoncez dans le PRIX COURANT 



LE PRIX C0URAN1 



22 
40 
65 
34 
46 
65 
33 
58 
66 

26 
25 
25 
23 
23 
23 
12 



NOS PRIX COURANTS 

EPICERIES. 
This. 

Jajion commun a bon - 14 22 

" bon a choix 18 40 

Nagasaki commuu a bon 15 18 

Congou 15 50 

Oolong, bon a fin 45 65 

" Formosa 

Y Hyson commun a bon 14 

" moyen a choix 25 

•' choix extra 60 

Poudre a canon, com. a bon. 15 
" moyen a fin. 24 

" fin a extra... 57 

[niperial,moyen a bon 25 

fin a extra 37 

Souchong 25 

Cafes verts: 

Mocha 23 

Java Old Gov 22 

Ceylan Plant. 22 

Rio 19 

Maracaibo 20 

Jamaique 19 

Chicoree 08 

Ca'Ss r6tis : Prix de Chase & Sanborn. 

Standard Java 36c. 

> Old Gov. " 34c. 

Imperial " 31c. 

Arabian Mocha 37c. 

Pure " 34c. 

Standard Java et Mocha 37c. 

Old Gov. Java et Mocha 35 c. 

J<va sittings 31c. 

Jama que . 29c. 

Maracaibo 31c. 

Rio 25$ a28$c. 

Epwes : 

Toivre blanc 28 

" noir 18 

Cannelle 12 

Clous de girofle 22 

Gingembre moulu 15 

" racines 15 

Muscade 60 

Macis 

Piinent 

Anis 08 

Moutarde en boite la lb, 25 

" en jarre de 4 lbs.. 70 
Fruits sees: 

Raisins Valence 08 

" Eleme 00 

" Loose Muscatels bte 00 

" London Layers 00 

" Black Baskets 00 

" Black Crown 00 

" iineDehesa 00 

" Sultana lb 15 

" Corinthe 06 

Prunes 06 

Amandes $ molles lb 11 

" molles, lb 14 

Noisettes 09$ 10 

Noix 00 00 

• Grenoble 15$ 

" Bresil... 12 

Peanuts 12 

Pecan 14 

Pommes evap 08$ 

tpiritueux: (droits pay is) 

Brandy Hennessey, caisse... 11 75 
" " gallon.. 6 50 

" Martel, caisse 11 60 

" Boulestin & Cie, caisse 



9 00 10 00 
7 60 00 
7 10 
00 
00 
00 
4 25 
00 
00 
2 85 
<0 
■ '0 
00 
00 
00 
00 
00 
00 
00 
00 
00 



95 
00 
60 
60 
60 
00 
10 
20 
40 



30 
20 
14 
25 
25 
• 18 
90 
62$ 70 
08 00 
10 
30 
00 

00 
00 

2 50 

3 50 

4 25 

5 00 
5 50 
16 
06$ 
06$ 
12 
15 



16$ 
00 
13 
00 
00. 



Engrand freres 



V.S.O 
V.S.O.P 
V.V.S.O.P 



* 



00 

00 

00 

* $11 25 

■ 12 25 

14 25 

16 00 

17 40 
30 00 

10 00 

11 00 

12 50 

13 50 

15 00 
17 00 
20 00 

4 00 
00 

5 25 



Whisky Irlandais,Rose,cais. 
" Irlandals, Dunville. 

" Ecossais, Stewart 6 35 

Hay F. & Co. 7 35 

" Loch Katrine 6 60 

" " Glenbrae 5 85 

Rum de la Jamaique, gal 3 75 

Gin, de Kuyper, c. vertes. ... 5 50 
" c. rouges.... 10 50 

gallon 2 75 

Esprit de vin 65 O. P 3 40 

pur i' 

50 " 2 

Bourbon vieux 1 

Rye whiskey 1 

Toddy " 1 

Malt " 1 

Vieux Rye, 4 ans 2 

" 5 ans 2 

" 6 ans 2 

7 ans 2 

Vins : 

Bordeaux ordinaire 3 50 7 00 

par gal 1 15 2 50 

Claret : Clos du Caroubier, (propri£te ex- 
clusive de MM. L. Carton et A. Chouil- 

lou) la cais e, 12 Q $4 00 

Clos du Caroubier do 24 P 5 00 

do au gallon 1 20 

Sicile, par gallon 1 40 00 00 

Sherry en caisse 4 50 7 00 

'• par gallon 150 4 00 

Porto en ^aisse 4 50 7 00 

" pai gallon 1 20 6 00 

Madere " caisses 7 50 10 00 

Champagne Mumm sec 26 00 31 00 

" Louis Rcederer... 29 00 31 00 

" Cliquot 28 00 30 00 

" Pommery 29 00 31 00 

" Morizet, caisse. ..12 Q $25 00 
do 24 P 26 00 

do 48 ?4 27 00 

Vincendeau * Mounier : 

Bon claret, le gallon $0 50 

Bon Port do 50 

Claret et Port supeneurs, le gall.... 75 

Port extra, le gallon l 75 

Ports etShery do 1 50 a 3 00 

Liqueurs francaises, de la maison Ar- 
chambeaud Freres, de Bordeaux, as- 

sorties, la ca'sse $10 00 a $20 00 

Vinaigre 

Vinaigre Bordeaux 62$ 65 

M. Lefebvre&Cie., 

encruche 1 65 1 70 

Malt, gallon 55 00 

" LaBruyere 170 175 

Spiciahles de Bourret,Leblanc & Cie : 

Mont Royal Standard gallon, 40c 

40c 
35c 
35c 
30c 
28c 
30c 
25c 

$1.50 

1 40 

65 

3 85 
3 05 
3 35 

00 
00 

2 00 



72 " 1 80 

" " 100 " 2 50 

Vernis a chaussures Brown 90 

JPdtes el denries alimenlaires. 
Marque Magnin (J. IbertyA Cie.) M6- 

daille d'or a 1'Exponition de Paris 1889: 

Macaroni, import6, p. lb 11 00 

Vermicelle 11 00 

Petites pates 11 00 

Macaroni imports p. lb 11 



lb. 
lb. 



04 
07 
4 25 



Vermicelle "•' " " 1! 

Macaroni Catelli 
Vermic> Ue " 
Sagou 
Manioca 
Tapioca 

Barley pot 

" pearl 

Lait concentre 
Nestle's food 

Rolled oats " 

Dessicated wheat " 

Chocolat M6nier fin p. lb. 

surfin '• 

Epps '* 

Frv 
lbs 

.bs 



00 
00 



05$ 06 
05$ 06 
05 05$ 



p. doz. 



Farine prepare 
do .0 



75 

75 

50 

50 

55 

35 

75 

35 

24 
2 70 

1 45 



05 
00 
4 50 
00 
00 
4 65 
00 
00 
40 
00 
36 
00 
2 80 
1.50 



Produils de la " Ireland 3 alional Food Co." 



Essences et extraits. 

Eau de Cologne 1 50 

" Hoytt's, doz. 1 85 

Eau de Floride Murray & 

Lemman 4 50 

Produitspharmaceutiauex , 
Huile de ricin (castor), ... .1. .. 
do do 1 oz. p. doz. 

do do 2 oz. " 

do do 3 oz. " 

do do 4 oz. " 

do do 6 oz. " 

Huile de foie de morue, demiards 

p. doz 

Huile de foie de morue Wyeth's 

demiards p. doz 

do do p. gal 

Tresor de nourrice p. doz 

Sirop Dr Coderre (5o/o) " 

Hop Bitters " 

' adway Ready Relief " 

Pain Killer " 



00 
00 

00 



11$ a 12$ 
... 35 
... 50 
.... 75 
.... 90 
1 00 



1 50 



M. Geo. Tucker, le gu&ris 



Dessicated wheat, par 12 paquete. 

Dessicated rolls oats " 

Snow flake barley " 

Rolled wheat flakes " 

Buck wheat flour S. R. " 

Prepared pea flour " 

Baravena milk food " 

Patent prepared barley " 

Patent prepared groats " 

Barley meal " 

Rye meal " , 

White corn gritz '• 

Farinose " 

Farina " 

Germ meal " 

Corn gritz " 

Gluten flour " 

Breakfast homing " 

Frumenty " 

Pearl Barley [***] '* 



$2.55 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
2.00 
3.35 
2.00 
1.70 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
3.10 
2.50 
1.40 
1.45 



10 50 00 00 
4 00 4 25 



v.o 

V.S.0 
V.S.O.P 
V.V.S.O.P 
" au gallon 

Jules Duret, caisse.. 10 50 
" gallon. 4 00 

Pinet, Castillon & 

Cie caisse 

do gallon. 
Otard, Dupuy & Cie 

caisse 10 50 00 00 

Jules Robin & Cie, c. 7 50 10 00 

A. Matignon &Cie,c.lO 00 12 00 
Marquis & fils *** caisse... 8 00 

VO " 9 00 

Autres marques cais 7 00 9 50 

" gallon 3 00 3 25 
E Foucauld & Cie, 

gallon 3 50 4 00 

do caisse 9 00 15 00 

E. Puet, gallon... . 3 75 5 00 

" caisse 10 75 30 00 

Emile Ponvert, c... 8 25 11 00 

B. Liet & fils, c 7 50 10 00 



Pure English Melt XXX ' 

"XX " 

Vinaigre de Bordeaux X XX " 
, T . '. " XX 

Vinaigre a Marinades " 

Vinaigre de vin blanc X X X.. " 

_ " " XX " 

La Bruyere, en dame-jeannes de 4 
norc 
set: 

Sel de table, sacs 224 lbs 1 35 

Sel groB 11 a 12 60 

Divers : 

Allumettes Eddy 3 55 

Allumettes autres 00 

Balais 1 40 

Briques a couteaux 37$ 

Bouchons, grosse 20" 

Brosses 60 

Chandelles la lb 16 16$ 

Cartes a jouer par douz 40 2 50 

Empois Canada 04£ 07 

" Berger 10$ 11$ 

Epingles a hnge la boite 75 00 

Huile d'olive B. & G 7 50 

Possell qts 2 75 

pts 3 75 

" Loubon, caisse 1 50 
Lessis concentre' com 35 

,,. J! P u r- 70 
Mine Royal Dome g 



James 



g- 



1 70 

2 40 
70 
40 
70 



" Rising Sun large douz.. 

small douz.. 

Sumbeam, large douz.. 

" small 00 

Meches a lampe No. 1 20 

No. 2 12 

" No. 3 11 

Savons, boite 1 (jy 

Cable, Manilla, la livre 13 

do Sisal 11J 

Ficelles b am 30pieds. 4 



8 50 
3 50 
00 
00 
40 
00 
00 
00 
00 
00 
00 
35 
22 
15 
13 
3 45 
14 
12J 
50 



CONSERVES. 

Homards la caisse. 

Sardines " 

Maquereau la douz. 

Saumon " 

Huitres " 

Tomates " 

Pois(2 1bs.) " 

Haricot de Boston. " 

B16-d'inde, " 

" Yarmouth 

(2 lbs.) " 

(3 lbs.).... " 

Pieds de cochon.... " 

Poulet roti (1 lb.)... " 

Dinde rotie (1 lb.).. " 

Langue (1 lb.) " 

Langue (2 lbs.) " 

Soupeassortie(llb) " 

PoiresBartlett(21b) " 

Fraises(2 lbs) " 

Ananas (2 lbs) " 

Prunes (2 lbs " 

Marmelade " 

Gelees en gobelets. " 

tumblers " 

" $ tumblers " 

Confitures de Grav " 



$7 80 a 8 00 
8 50 al3 00 



ISpicialUi de 
seur sauvage : 

Arrapaho ou Baume dj la Montagne 
Verte, Sirop botanique, Emplatre souve 
raine de la Mont igne Verte, Bonbons 
de chocolats indien, Petites Pilules de 
Pomme de Mai. Assortis : 

La doz 2 CC 

La grosse 21 00 

En lotde 5 grosses 90 00 

Speciality de C. D. Morin 
Sirop du Prince de Galles $18 la grosse. 

$1.75 la doz.et $17 par 5 grosses et plus, 
Pastilles a vers $18 la grosse, $1.75 doz. 
Poudre de condition $6 grosse, 75c doz. 

Remedes Sauvages de J. E. P. Racicot, 

1434, rue Notre-Dame, Montreal. 
Prix pour les marchands et pharmaciens, 
Pilules magiques p. grosse $18 

18 

18 0« 
75 

36 O 

175 

18 0C 

18 

75 00 
18 00 
75 0C 



Gouttes Royales, tonique 

Onguent Delorme " 

Rhumatisme. Royales " 

Huile V6nerienne " 
Sp6cifique contre le ver solitaire 

Poudre tonique " 

Nervine " 

Preparation tonique " 
Sirop Pectoral, 2 onces 

" " 8 onces " 



50 a 1 60 
30 a, 1 60 
40 4 00 
15 a 1 50 
25 a 00 



25 

50 



1 75 a 00 

00 a 2 40 

2 75 a 00 
50 a 00 
75 a 00 
10 a 00 
00 a' 00 
70 a 00 
40 a 00 
25 a 2 40 
00 a 00 
50 a 2 00 
15 a 00 
00 a 00 

1 25 a 00 

2 15 a 00 
2 15 a 00 



Produits chimiques. 

Alun la lb. 02 

Borax 00 

Bleu(carr^) 14 

Pearline, boite 5 00 

Camphre anglais 85 

'• ame> 65 

Couperose, 100 lbs 90 

Gomme arabique p.. lb 65 

epinette " 25 

Indigo Madras " 70 

" Bengal " 1 50 

Soda a laver p. 100 lbs 90 

baril 2 15 



6 fils. 



40 


tt 


60 


48 


tt 


70 


60 


tt 


90 


72 


tt 


1 08 


100 


tt 


1 50 


30 


it 


75 


40 


it 


1 00 


48 


tt 


1 20 1 


60 


tt 


1 50' 



" a pate 

Soufre poudre 

" batons 



2 50 
2 00 



Acide carbolique 55 

Soda caustic 2 50 

Selsd'Epsom 1 25 

Extrait de Camp6che p. lb. 10 
" " Paquete " 12 

Sulph, de morphine " 1 90 

Opium " 4 00 

Acide oxalique " 12 

Iodure de potasse *• 4 00 

Quinine " 55 

Salpetre " 09 

Creme de tartre " 30 

Acide tartrique " 45 

Vitriol 07 



2$ 
12 
17 
00 
95 

75 

1 00 
1 25 
00 

80 

1 75 

1 00 

2 25 

3 00 

2 50 
0-60 

3 00 

3 00 
11 
15 
2 00 

4 25 
15 
4 25 
60 
10 
35 
50 
09 



CUIRS 

Cuirasem. No 1 B. A p.m. 24 1 

Cuir a sem. No 2 B. A " 21 

Cuir Buffalo No 1 " 18 | 

Cuir Buffalo No 2 " 17 

Slaughter No 1 " 27 

Harnais " 32 

Vache ciree mince " 34 

Vache cir^e forte " 32 

Vache sur le grain " 32 

Vache grain ecossais " 36 

Taure francaise " 90 

Taure anglaise " 67 

Taure canadienne en peau •' 52 

Veau canadien •' 65 

Veau francais " 135 

Vache fendue moyenne " 22 

Vache fendue forte " 19 

Vache fendue petite " 16 

Carton cuir canadien " 12 1 

Cuir verni grain£ p. pied 18 

Cuir verni uni p. lb 17 

Cuirgraine" " 16 1 

Mouton mince " 39 

Mouton epais ... " 35 J 

Buff " 16| 

CHARBON DANS LES CLOS 

Stove p. 2000 1b 6 001 

Nut " 6 00 

Egg " 5 75 

Furnace " 5 75 

Scotch Grate " 6 00 1 

Sotch Steam p. 2240 lb a 5 00 

Lower Ports Steam. 3 75 a 4 50 

Blacksmiths p. 2000 lb6.00 a 6 25 

Amer. Cumberland " 6 25 a 6 50 
Lehigh " 6 00 a 6 50 

HUILES 

Huile de morue T. N p. gl 45 1 

" de loup-marin raffine^..- "52$a 57J 

" paille "50 a 55 J 

" de lard, extra •' 75 

" " No 1 '• 85 

" d'olive pourmachine 1 00 a 1.10 1 

" a bouche " 00 1 

" " a lampion 1.00 a 1 101 

" de sparmaceti 1 50 a 1 75| 

" debaleine " 00| 

" parole p.char 16 J 

" " p. lot 171 

" americ p.char 22 

" p. lOqrt. 23 

" " p. 5 qrt 24 1 

" p. qrt 24fl 



LE PRIX COURANT 



LE PRIX COURANT 

REVUE HKBDOMADAIRE 

in Commerce, de la Finance, de V Industrie 
de la PropriUt fonciere et des Assurances. 
lurcau : No. 32. rue Sain'-Gabriel. Moutreal 
Akonnements: 

lontreal, un an $2.00 

JaruidaetEtats-Unls 1-50 

l-rance fr. 12.50 

ubll6 par 

La Societe de Publication Commercials. 
J. Monier. DIrecteur. 
Telephone Bell No 2«02. 

Telephone Federal No.. 708. 



MONTREAL. 26 SEPT. 1890 



ACTUALITES 

La Compagnie Canadienne de 
Caoutchouc expose a Toronto une 
mmense variete d'articles en 
caoutchouc. La derniere nouveaute 
qu'elle expose est la cbaussure 
pour "lawn tennis " dont l'empei- 
gne est en Stoffe quadrillee. Les 
baches de voituies, les impermeo- 
bles, les nattes en caoutchouc 
vien'nent s'aj outer a leurs produits 
Bi connus en courroies, tuyuux et 
et chaussures. 



" Notre but est de fournir de la 
nourritu'-e condensee, et not mar- 
chandises sont faites pour les per- 
sonnes qui out la digestion diffi- 
cile aussi bien que pour les bien 
portants qui aiment la perfection 
dans les aliments farineux." C'est 
par ces paroles que se terminent 
un entretien instructif avec M. 
Ireland de la " National Foods 
Company. " dont tous les visiteurs 
devraient examiner les prepara- 
tions. On y trouve les " gluten 
flour, dried wheat rolled oats, 
rolled wheat " et: ce qu'il y a de 
plus curieux,le "dessicated wheat" 
qui ressemble a de friands gateaux. 
La " Farina " qui provient du ble 
est une preparation tres attrayante 
et facile a cuire. "Frumenty, " un 
aliment hygienique, fait de ble, 
figure|al'exposition ; il yaaus^ile 
F dessicated rolled wheat, " pre- 
pare, pret a etre mange, et facile a 
digerer mais que Ton peut faire 
cuire, si on le desire. Le but de 
ces preparations est, comme nous 
l'avons dit, de donner une nourri- 
ture concentree, et il y aabondan- 
ce de preuve que ce but a ete at- 
teint par le "National Foods Com- 
pany" — {Monetary Times). 

LA SITUATION DES BANQUES 

Au 31 aout 1890, l'etat general 
de la situation des banques cons- 
tate : lo. une augmentation de 
$1,600,000 dans la circulation et de 
$400,000 dans les escomptes. 2o. 
une augmentation de $800,000 dans 
les placements de nos banques aux 
Etats-Unis ; 3o. une diminution de 
$755,000 dans les depots en comp- 
te courant, avec une augmentation 
de $452,000 dans les depots portant 
interet, laissant une diminution 
nette de $300,000 dans le total des 
depots du public. 

L'activite du commerce des ani- 
maux et des produits de la laiterie 
pendant le mois d'aout explique 
l'augmentation de la circulation ; 
celle des e^comptes s'explique par 
l'obligation ou Ton a ete derenou- 
veler des billets 6chus tout en 
ouvrant de nouveaux credits aux 
exportateurs. La raiete de Tar- 



gent et le taux eleve" des prets sur 
titres sur le marche' de New- York 
y attirent de plus en plus nos 
fonds disponibles et la tranquillity 
des affaires f urnit une explication 
toute naturelle du fait que les de- 
pots en compte courant ont dimi- 
nue tandis que les depots pour 
placement ont augmented 

On constate aussi qu'une plus 
grande activite dans les operations 
de bourse a permis a nos banques 
de prtter plus d 'argent contre ga- 
rantie de titres, l'augmentation sur 
ce chapitre atteignant presque 
$2,000,000. 

Le rapport de l'actif imm^diate- 
ment realisable au total du passif 
(capital et reserve non compris) 
est actuellement de 22.8 pour cent ; 
et son rapport aux depots du pu- 
blic de 30.4 pour cent. Les reser- 
ves en numeraire et en billets du 
Dominion egalent 9 p.c. du passif. 

Voici un tableau comparatif con- 
dense de l'etat officiel public par 
le gouvernement : 

PAS8IF 

Aout .Tuillet 

1890 1890 

Capital autorise 70,008,665 76,008,666 

Capital verse" 59,881,243 59,634,914 

Reserves 21,499,035 21,134,035 



Circulation 

Depots des gouver- 
nements 

Cautionnements ... 

D6p. publics remb. 
a demande 

Dep. publics reinb. 
apres avis.. 

Dep- ou prets d'au- 
tres Banques ga- 
rantis 

De'p. ou prets d'au- 
tres Banques 
nongarantis 

Balances dues a 
d'autres Banques 
au Canada 

Balances dues a 
d'autres Banques 
a l'etranger 

Balances dues a 
d'autres Banques 
er Angleterre 

Autres dettes 



32,718,364 31,117,628 



6,491,102 
150,812 

54,630,576 

76,635,176 

244,386 



6,237,811 
140,212 

53,874,953 

77,077,061 

254,( 00 

1,591,102 1,937,593 

743,293 675,685 

100,545 109,321 



Prets a d'autres 
Banques, non ga- 
rantis 405.214 335,213 

Escompt. en cours..l51,234,334 150,820,722 

Efiets eehus et non 
garantis 1,141,770 1,080,674 

Autres cr lances 
eclmes, non ga- 
ranties 83,080 73,005 

Effets & creance 
echus, garantis... 1,329,883 1,426,599 

Immeubles 1,042,886 1,551,847 

Creances hypothl- 
caires 706,836 708,142 

Immeubles occu- 
pls par les bu- 
reaux des Ban- 
ques 4,063,799 4,054,653 

Autres valeurs 2,739,646 2,473,428 



Totaux. actif. $256,084,446 254,648,943 

Nous terminons par nos compa- 
raisons ordinaires : 

PASSIF 

31 aout 1890 $174,480,184 

3i juillet 1890 $173,935,855 



1,601,777 
141,067 



1,696,783 
196,289 



Totaux.passif. $174,480,184 

ACTIF 

Especes 6,202,575 

Billets du Domi- 
nion 9,558,038 

Billets & cheques 
d'autres Banques 5,853,177 

Crlances sur Ban- 
ques canadiennes. 2,912,851 

Crlances sur Ban- 
ques Itrangeres.. 12,868,709 

Creances sur Ban- 
ques anglaises... 2,450,409 

Actif prom ptement 

realisable $39,845,759 

Obligations f6d6- 
rales 2,556,759 

Valeurs publiques 
Strangles 5,943,869 

Prets aux gouvern. 
Prov. & Fed, 1,352,614 

Prets sur titres, va- 
leurs 15,269,507 

Prets a des corpora- 
tions municip.... 3,398,307 

Prets a d'autres 
corporations et 
Compagnies 24,806,323 

Prets a d'autres 
Banques, garan- 
tis 163,801 



173,935,855 

6,375,880 
9,610,147 
5,980,498 
2,978,975 
12,069,930 
2,412,184 



£39,427,614 
2,556,759 
5,939,927 
1,632,521 

13,414,475 
3,938,458 

25,278,225 

435,577 



Augmentation. 



$544,329 



ACTIF 



31 aout 1890 256,084,446 

31 juillet 1890 254,648,943 



Augmentation 

Augmentation du passif..... 

Augment, nette de l'actif.... 
Juillet 1890. 

Actif. $254,648,943 

Moins 4,264,437 



Passif. $173,935,855 

Moins 3,924,447 



51,435,503 
$544,329 

$891,174 



$250,384,506 



$170,011,408 



Excedant $80,373,098 

Capital et reserve 77,402,317 



En plus $2,970,481 

Aout 1890. 

Actif. $256,084,446 

Moins 4,733,965 



Passif. $174,486,184 

Moins 4,154,990 



$251,350,481 
$170,331,194 



Excedant $81,019,287 

Capital et reserve 77,405,312 



En plus $3,613,975 

LES ARCHITECTES 

Nous avons eu une deuxieme 
assemblee d'architectes jeudi le 11 
septembre courant au Mechanic's 
Hall sous la presidence de M. A. 
C. Hutchison (de Hutchison & 
Steele) M. Chris. Clift agissait 
comme secretaire, seulementdouze 
architectes canadiens presents 
etaient M. M. J. Z. Resther, G. deS. 
Languedoc, J. H. Bernard et J. 
Alcide Chausse. II est regrettable 
que nos architectes canadiens mon- 
trent si peu d'enthousiasine dans 
la fondation d'une societe d'archi- 
tectes. Les autres architectes pre- 
sents 6taient M. Hutchison, Clift, 
Dunlop, Hodgson, Bulman, Tay- 
lor, Mann et Wright et un autre 
dont le noin m'echappe. 

Le but de cette assemblee etait 
de reviser un projet de Constitu- 
tion et Reglement qui avait ete 
iinprime (en anglais) et envoye a 
tout" les architectes de la Province, 
et de recevoir un rapport du secre- 
taire qui avait communique avec 
nos confreres de Quebec. 

J'ai vu plusieurs architectes ca- 
nadiens et ils sont presque tous 
mecontents de voir que toutce qui 



a 6te fait a propos de cette Asso- 
ciation a ete fait en anglais. Les ar- 
chitectes canadiens francais sont 
en majorite et ils aimeraient que 
les reglements soient imprimes en 
francais et que les minutes aux 
assemblies soient 6crites et lues en 
francais et en anglais. 

J. Alcide Chausse. 



LES MINES D'AMIANTE A 
TIIETFORD 

II y a actueilement en operation 
a Thetford Mines douze grandes 
mines que l'on pretend inepui- 
sables. Elles sont rendues a une 
profondeur de quarante acinquante 
pieds et donnent de l'amiante plus 
riche et plus en abondance que 
jamais. Le nombre des mineursest 
d'environ 800. 

La population est en grande ma- 
jorite canadienne-francaise, il n'y 
a d'anglais que les agents et les 
commis des mines; elle gagne sa 
vie aux mines et aux moulins ; on 
ne compte pas douze cultivateurs 
dans Thetford. Le salaire des mi- 
neurs est de $1 a $1.50 par jour, et 
les proprietaires vendent leur 
amiante de $100 a $250 la tonne. 

Le village n'a actuellement 
qu'une petite chap^lle pour cette 
population a, peu pres exclusive- 
ment catholique. II n'y a qu'un 
seul pretre aussi pour desservir, le 
reverend M. D'Auteuil, qui de plus 
fait la desserte de Coleraine. 

L'an prochain, il doit entre- 
prendre la construction d'une 
grande eglise la ou est situee la 
chapelle, au centre du village. 

(Le Canadien.) 



CONSERVATION 
DES LEGUMES EN HIVER 

Oignons. — L'essentiel est de les 
tenir dans un endroit sec, bien 
acre et frais, mais non expose a la 
gelee. Si les oignons viennent a 
etre geles une fois, il faut eViter 
de les laisser degeler et geler de 
nouveau, car ils seraient perdus. 

Une des meilleures methodes 
pour conserver les oignons est de 
disposer sur le sol ou sur un plan- 
cher un lit de dix-huit pouces de 
paille battue au fleau. On met les 
oignons huit a dix pouces epais, 
les recouvrant d'un lit de paille de 
deux pieds d'6paisseur que l'on 
charge de vieilles planches ou au- 
tre bois hors de service. Pourvu 
que les oignons soient hors d'at- 
teinte de la gelee, il n'y a pas de 
danger qu'ils souffrent de8 varia- 
tions de la temperature exterieure, 
et ils se conserveront en parfait 
etat jusqu'en mai. 

Une cave fraiche et seche sous 
une grange ou une remise a voi- 
tures, est un excellent endroit pour 
conserver les oignons, pourvu tou- 
tefois qu'elle soit pourvue de fe« 
netes ou soupiraux pour assurer 
la ventilation convenable. La ca- 
ve de la maison est generalement 
trop chaude. On etablit uneespece 
de theatre dont les planches sont 
un peu espacees pour assurer la 
circulation de l'air et on 6tend les 
oignons en list de six pouces £pais. 
Avec cette 6paisseur, on place un 
minot par chaque espace carre" de 
dix-huit pouces de cote\ Aux 
approches du froid. on ferme por- 
tea et fenetres et on maintient la 
temperature juste un peu au-des- 
sus du point de congela.ionqui est 
32 Farenhiet. Avec des soins con- 



3 



LE PRIX COURANT 



vcnables, on peut les conserver 
ainsijusqu'au printemps. Le grand 
point, c'est de ne pas laisser des- 
cendre la temperature de la cave 
jusqu'a 32 degres, mais de la 
maintenir de 35 a 40 degres. 



* 

* * 



Pour les fruits et les legumes en 
general, voici un procede assez 
simple dont on dit beaucoup de 
bien. 

On place pres des tas de legumes 
un tonneau rempli d'eau ; aussitot 
que cette eau est gelee, on rem- 
place ce tonneau par un nouveau. 
Tant que le tonneau contiendra de 
l'eau non congel£e, on est certain 
que les fruits ou legumes ne gele- 
ront pas. 






Choux ordinaires. — On peut ou les 
suspendre par la tige la tete en bas 
dans la cave, ou bien les planter, 
egalement dans la cave, dans du 
sable fin et sec, en les inclinanfc et 
les rapprochant de maniere que 
les tetes se touchent. La racine 
seule plonge dans le sable. 

Choux de Milan ou de Savoie. — On 
coupe les tiges a deux ou trois 
pouces du sol et on creuse dans la 
moelle un trou de dix lignes de 
profondeur en ayant soin de ne 
pas blesser l'exorce. On suspend 
ensuite les choux au plafond, au 
moyen de cordes attachees a la 
partie de la tige creusee de ma- 
niere que le trou soit en haut et on 
remplit ce trou d'eau fraiche tous 
les matins. Cela suffit pour entre- 
tenir la fralcheur des choux pen- 
dant plusieurs semaines. 

Les choux de Bruxelles peuvent 
se conserver comme les choux or- 
dinaires, mais on peut aussi les 
dess6cher completement, et quand 
on veut les employer, on les fait 
revenir en les trempant assez long- 
temps dans de l'eau chaude. 

Pour conserver les choux-fleurs 
on les recolte par un temps sec en 
laissant cinq ou six pouces de tige 
et une couronne de feuilles autour 
de la tete, et on les suspend par la 
tige dans un endroit sec, frais et 
bien a6re a l'abri de la gelee. 



# * 



Asperges. — Apres les avoir fait 
blanchir en les passant a l'eau 
bouillante, on les plonge dans de 
l'eau fraiche, puis on les fait 
egoutter ; on les place debout, le 
pied en bas, dans un local conte- 
nant de l'eau sal6e a cinq onces de 
sel ou une bollee pai pinte d'eau. 
Le tout est recouvert d'une couche 
d'huile d'olive et les asperges se 
conservent aussi une annee et 
plus. 



* 
* * 



Citrons. — On fait secher comple- 
tement du sable fin, soit au feu 
soit au four, et quand il est bien 
refroidi, on en met une couche sur 
le fond d'une caisse bien seche et 
bien propre. On enveloppe les ci- 
trons d'un morceau de papier de 
soie et on les plante dans le sable 
la queue en bas, mais de maniere 
qu'ils ne se touchent pas. Un lit 
de citrons etant forme, on met du 
sable jusqu'a deux pouces au-des- 
sus des citrons et on recommence 
un nouveau lit. On continue ainsi 
et on termine par une couche de 

sable. 

1 <■> . 

LE CAVIAR 



Le caviar est une substance ali- 



mentaire que Ton fabriquesur une 
grande echell? en Russie avec les 
oeufs de l'esturgeon qui abonde 
dans cette contree. II est tres esti- 
me et s'exporte dans presque tous 
les pays du monde. A l'instar des 
Rus?es, les Americains ont aussi, 
depuis quelques annees, etabli des 
fabriques importantes de ce pro- 
duit sur les rives des grands lacs 
ou l'on trouve l'esturgeon en abun- 
dance. 

L'esturgeon est un grand pois- 
son d'eau douce qui pese jusqu'a 
9 et 10,000 livres et qui atteint une 
longeur de quinze a vingt pieds. 
Ses ceufs different beaucoup de 
ceux des autres poissons : ils sont 
beaucoup plus gros ; leur envelop- 
pe tres mince contient une gelee 
huileuse qui fond dans la bouche 
sans laisser de residu. La masse 
retenue dans une espece de reseau 
ou tissus cellulaire excede la gros- 
seur de la tete d'un homme. Pour 
detacher !es ceufs, on enveloppe 
la masse dans un filet a mailles 
serrees, qui sert comme de tamis 
et on presse legerement en petris- 
sant au dessus d'un vaisseau en 
bois ou ils tombent parfaitement 
separes, ayant une couleur brun- 
fonce. Pour faire le caviar granule, 
on r6pand sur les ceufs du sel 
moulu tres fin dans la proportion 
de cinq livres pour 36 livres d'ceufs 
par les temps chauds, ou If a 2b 
par les temps froids. Le moins on 
peut en mettre, le mieux c'est. 
Puis on brasse avec unefourche en 
bois a huit dents. La masse de- 
vient d'abord pateuse, puis se 
gonfie, puis rend un son comme 
si l'on remuait du verre pile, ce 
qui est la marque que l'operation 
est finie et le caviar est mis dans 
des barils en bois dur pour l'expe- 
dition ou le conservation. Si l'on 
veut avoir le caviar en grains, on 
fait tomber les ceufs dans une sau- 
mure ou ils sont brasses comme 
precedemment, puis on les soumet 
par quantites de cent livres a une 
forte pression dans des sacs en 
toile brute jusqu'a ce que toute la 
saumure soit partie, laisaant une 
masse molle et visqueuse. Environ 
un tiers des ceufs sont expulses 
avec la saumure. Le caviar ainsi 
fait est mis dans de grands barils 
garnis de toile fine, d'ou son nom 
caviar a la serviette. Le caviar a sac 
est un caviar presse de choix que 
l'on met dans des sacs en toile et 
que l'on expedie dans des uanistreB 
en fer blanc hermetiquemnt scel- 

lees. 

1 ■»» 

LES POUDRES A PATISSERIE 

(Suite etfin) 

Mais cette poudre que nous ve- 
nons de signaler est loin d'etre la 
seule dont l'usage est dangereux. 
II en est une foule d autres qui 
contiennent de l'alun et de l'am- 
moniaque dont l'usage doit etre 
proscrit. Nous donnone ici une 
liste de celles qui sont signalees 
dans les rapports officiels des gou- 
vernements des Etats-Unis et du 
Canada et par les commissions ali- 
mentaires des Etats d'Ohio, New 
Jersey et Massachusetts. La no- 
menclature est bonne a conserver. 
Les poudres dont le nom est en 
italiques paraissent, le plus com- 
munement mises en vente, etant 
mentionnees dans plusieurs rap- 
ports : 

American Gilt Edged 

Aunt Sally 

Brooks and McGregor 



Brunswick 

Buckeye 

Burnett's Perfect 

Cm n't be beat 

Capitol 

Carlton 

Centennial 

Challenge 

Cook's Acme 

Cook's Best 

Cook's Choice 

Cook's Favorite 

Cook's Finest 

Coral 

Cottage 

Crown 

Crystal 

Daisy 

Davis 0. K. 

Dixon's 

Dooley's 

Dry Yeast 

EcHpse 

Empire 

Enterprise 

Eureka 

Feather Weight 

Fleur de Lis 

Forest City 

Four Ace 

Gem 

Geo. Washington 

Globe 

Gold 

Golden Sheaf 

Grape 

Great Eagle 

HenkoVs 

Higgins 

Holynke 

Hygienic 

International 

James 

Jersey 

Kenton 

Lincoln 

London 

Mason's 

Metropolitan 

Miles Premium 

Miles Prize 

New Eva 

Ocean Foam 

Ocean Wave 

Old Colony 

One Spoon 

One Top 

Oriole 

Our Best 

Our Own 

Patapsco 

Pearsons 

Perfection 

Peerless 

Pride of Ottawa 

Pride of Toronto 

Princess 

Purity 

Royal 

Scioto 

Silver Creame 

Silver Queen 

Silver Spoon 

Silver Star 

Silver Tinible 

Snowdrift 

Sovereign 

Star 

State 

Standard 

Sterling 

Sun Flower 

Superior German 

Veteran 

Vienna 

Washington 

Welcome 

Wheeler's No. 15 

White Star 

Wk.dsor 

Zipp's Grape Crystal 

Tous ces noms plus ou moins 



sonores ou ronflants n'ont aucune 
valeur et ne sont que des attrappe- 
nigands. Tci surtout on doit sede- 
fier d'un lion inarche qui ne peut 
etre qu'un appa! trompeur. Mieux 
vaut cent fois et mille foi.? payer le 
prix et ne pas risquer de s'^mpoi- 
sonner par un sentiment d"econo- 
mie mal entendu. II serait bien *, 
souhaiter que les fabricants de 
noudre a patisserie, tout en con- 
servant la liberte de choisir le nom 
fantaisiste qu'il leur plairait, fus- 
sent obliges de par la loi d'indi- 
quer sur le paquet la proportion 
des elements actifs qui entrent 
dans la composition de la poudre 
a pate, et surtout la quantity de 
creme de tartre pure. Ce serait 
une garantie de leur honnetete\ et 
cela eviterait aux detaillants bien 
des disagreements et aux consom- 
mateurs bien de graves m^comptes. 



VENTE DE MOULINS 



On nous informe que des nego- 
ciations sont en train entre M. 
Wm. W. Ogilvie et un syndicat 
anglais pour la vente de toutes les 
proprietes de la maison A. W. Ogil- 
vie & Cie, y compris les moulins 
de Montreal, ceux de Stratford, 
ceux de Manitoba, les elevateurs 
etc. 

Nous n'avons pas de details sur 
le prix offert, mais il est probable 
qu'il ne sera pas eloigne du mil- 
lion, vu que les proprietes de 
Mon'real, seules, ont ete achetees 
par M. Ogilvie de la succession 
John Ogilvie pour $400,000 en- 
viron. 

RENSEIGNEMENTS COMMERCIAUX 



DEMANDES DE SEPAHATIONS DE BIENS 

Dame. Marie Lacouture epouse de M. 
Bruno Mongeon, notaire, de Montreal. 

Dame Marie Lea Bessette, 6pouse de 
X6nophile Barseau, laitier, de Montreal. 

DIVIDENDE8 

Dan- l'affaire de P. E. Fugere, premier 
et dernier dividende payable a partir du 
2fi septembre. Bilodeau et Renaud, cu- 
rateurs. 

Dans l'affaire de A. Barr6, de l'Ange 
Gardien ; premier et dernier dividende 
pa} r able a partir du 9 octobre. J. Morin, 
curateur, St Hyacinthe. 

Dans l'affaire de Thomas G. Chene- 
vert, de St Cuthbert; premier et dernier 
dividende payable a partir du 6 octobre. 
A. Lamarche, curateur, Montreal. 

Dans 1'affaire de Wm. Gari6py de 
Montreal ; dividende sur li prcduit de la 
vente des lots 902-9 et 10 du quartier St 
Louie, Montreal, payable a partir du 6 
octobre. J. Frigon, curateur. 

Dans 1'affaire de M. Auguste, D'Anjou, 
de St Mathien; premier dividende paya- 
ble a partir du 4 octobre. H. A. Bedard, 
curateur. 

C Dans l'affaire de A. Hubert Bernard, 
de St Jean Isle d'Orl£ans, premier et 
dernier dividende payable a partir du 4 
octobre. H. A. Bedard, curateur. 

Dans l'affaire de J. P. Perrault, de Ste 
Anne de la Perade ; premier et dernier 
dividende payable a partir du 4 octobre. 
H. A. Bed ard, curateur. 

CURATEURS 

M. Charles Desmarteau a ete nomine 
curateur il la faillite de M. Albert Man- 
seau. 

M. J. E. Metbot, d'Arthabaskaville, a 
ete nomm6 curateur a la faillite de M 
France Binette, de St Ferdinand d'Ha- 
lifax. 



LE PRIX COURANT 



9 



MM. A. L. Kent & A. W. Stevenson, 
ntete' nommes curateurs conjoint* A la 
lillite (ie Win. Donahue & Cie, de 
loiilrt'al. 

M. II. A B^dard a t'U' nomme cnra- 
eur A la faillite de A. F. Weippert A < 'ie, 
Ie Quebec. 

M. II. A. Bt'dard a etc nommd cnra- 
*ur a la faillite tie M. Jos. L'Abbg, de 
Ju^bec. 

M. David Seatli a eie nomm^ curateur 
I curateur A la faillite de M. George II. 
Janvreau. 

M. J. M. Marcotte a et6 nomm<5 cura- 
teur A la faillite de M. Jos. Millette. 

MM. Kent & Turcotte ont etc" nomnies 
mrateors A la faillite de M. David Lan- 
thier, A celle de MM. Viger et Grundler 
et A celle de M. Boss£ et Lee. 

FAILLITES 
Ceux de no* abonnfa qui disireraient 
avoir de s informations pr Seises sur les cau- 
ses di hi ill ite,les principaux criancias. la 
ctive de dividendes et le caractere d'un 
commtreant en faillite, pourront s'adresser a 
MM. Chaput Freres, agence commerciale, 10 
d'Armes, Montreal. 
Iberville. — Dame Marie Goyette, 
[Dame Louis Baril & Cie], magasin ge- 
neral, a fait cession de ses biens. 

Sherbrooke.— Robert G. Berry, vet6ri- 
naire et loueur de chevaux, a fait ces- 
sion de ses biens A la demande de H. 
Anuitage & Son. 

Ste Cun6gonde.— M. L6andre Laurin, 
nouveautes, a fait cession de ses biens a 
la demande de M. P. Hudon. 

Passif environ $7,500. Assemblee des 
creanciers le 2 octobre. 

Montreal — M. Jos. Dagenais, Spicier, 
a fait cession de ►es biens A la demande 
de M. A. A. Gauthier, 

l'assif environ $3,500. Assembled des 
creanciers le 2 octobre. 

Win. C. Craig, agent de manuf ctures, 
a fait cession A la demande de H. J. 
Farmer. 

Passif environ $3,000. 
Edmond Beaucbamp et Henri Beau- 
champ •' Beauchamp & Cie," £piciers, 
ont fait cession A la demande de M. J. 
C. llavar. 

Passif environ $1000. Assemble des 
creanciers le 29 septembre. 

Ventes de stocks 

Plaisance. — Albert Manseau, magasin 
general, vente le ler oclobre, voir Pan- 
nonce. 

Montreal. — David Lanthier, nouveau- 
tes j vente par encan le ler octobre, chez 
Marcotte & frere. 

J. Cadieux, manufacturer, vente A 
1'encan aux moulins, le 30 septembre a 
10 heures a m. 

NOTES. 

M. J. B. A. Trudel, libraire, de la rue 
Ste ( atherine, Montr6al, a convoque une 
a8semblee de ses creanciers. 

Un certain nombre de petits commer- 
cants, de Montreal, sont sous le coup de 
jngements et menaces d'etre vendus par 
huissier ; ent'rautres ; Godfroi Bedard 
bois de sciage ; W. Doherty, Spicier ; C. 
Dennarais, hotelier; David E. Towner, 
Spicier; D. Leroux, hotelier et Mile Anna 
Laverdure, buanderie. 

M. Nap. Normaudin, nia'_r.isin general, 
Roxton Pond, est en m'gociation avec 
ses creanciers. 

M. Adolphe Thibodeau, de StCasimir, 
a vendu son magasin A son frere, Henri 
Thibodeau et est venu a Montreal >-e 
joindre a un autre frere, M. Isidore Thi- 
bodeau, avec lequel il va continuer le 
commerce de gros sous la raison sociale 
de " Isidore Thibodeau & Cie." 



Avis de Faillite 

Dans I'affalre de 

ALBERT MANSEAU, 
Marcband de Plaisance, North Nation 
Mills, l'wu.i. 

Les Boussigngs vendrpnt par encan 
public, Mercredi, le ler Octobre 

lS'.M) all hrs a.m., a lenr salle d'encan 
N.i 95 rue; St Jacques, tout l'actif du dit 
failli, en bloc, a tant dans la piastre, 
com me suit savoir : 

Stock— Marchandbea soches 740 '.1 

Ferronnerie 218 12 

Epiceriee 146 75 

Vaisselle, papeterie, etc... 80 29 

Fixtures etnuilant 66 04 

1 harmonium S)0 00 




JONC O'OR S0LI0E, 

35c. pourunjoncvalant$2. 

Co lone ostfabrlqoo d'nne componi- 
tslUijue ruconverto do dmii 
lun.H d'Ot aolidc do IB karat. 
Uottganntl atg .r.l.msonluntreet 



na heauto den anneea. Une girantlo 
"bona-fldo," est envoyce avec chaiiao 

* ._ ... a,nM !•: .., r int n.ilnin 



romettronsTotrearc'iit. - 

on no pcutlodiKtiiiBiicr d'avec un do fl 



„ Poor introdniro 
iib enverrona CO Jonc et en plus 



3SBEBSRss&s& 



coptlon de asc. en tii: 



noRmontri'»otnoBtii)o»t.ri. *nn 

rii'.' nt. Envi 

„„ntotil»oratrop 
■oroean dc_papier de 1« gromour do votro doigt.) 
BEAB8KX CIE., 112 Rue Vongo. Toronto, Can. 



quallto na ]arnai» etc falto anparav. ,,,t I. 



/. voscnmman 
troptard. (Envoyes 



MimiM 

37 



LOTION PERSlENNt 



$13:;: i Bl 
Dettes de livres (vendues scpa- 
rSment) $1522 54 



f2867 35 

Le maga'in du failli sera on vert, Mar- 
di, le 30 septembre courant, pour ins- 
pection. 

L'inventaire est au bureau du < ura- 
te ur. 

CHS. DESMARTEAU, 

( 'urateur, 
1598 rue Notre Dame, Montreal. 
MARCOTTE FRERES, Encanteurs. 



IN RE 

J. CADIEUX, 

Manufacturier, Failli. 
Nous avons recu instruction du cura- 
teur de vendre par encan public, au No. 
214 Chemin Papineau, 

Mardi, le 30 Septembre, 

A DIX hrs a.m., toutes les proprietes mo- 
bilieres consistant en 1 safe, 2 chevaux, 
2 voitures legeres et d'ouvrages, un as- 
sortiment de bois de sciage, ma- 
nes pour menuisiers et different* ou- 
tillages en usage chez les entrepreneurs. 

Conditions argent comptant. 

L'etablissement pourra etre visite le 
29 septembre ou en aucun temps, en 
s'adressant au curateur. 

N.B. — Les manufacturiers eont pries 
de remarquer que les moulins etles ma- 
chines seront vendus prochainement. 

D. PARIZEAU, Curateur. 
BENNING & BAR3ALOU, 

Encanteurs. 




avec la montre. 

ijjllni I.:. 



C'EST GRATIS. 

Pont l'cxamcn. Conpea cotto an- 
nonce, envoycx la a uotre adresio et 
nuua voub enverrona la montre par 
exproaa," C. O.D., "tranc deport, 
tout payona lea frala do transport. 
Vons pouvez l'oxamlner ; b1 vom 
io la tmuvez pas, tollo quo de- 
crita let, laiBHS/.la cntre lea 
malna de l'agcnt; il au con- 
traire voni en etca parfaito- 
"<int Batlatalt vona n'aver. 
i' a lul payer notre Pbix 
rrcUL $6.y3 ot a gardcr la 
montro. Une montre com- 
me celle-cl n' a Jamais ete 
annoncce snr lea Jour- 
naux auparavent. C'eat 
im M*»cna U'Ob qui 
mcrito touto votre atten- 
tion. Cette montre eit 
fabriquoo d'uno compoal- 
tlon metallcquo recou- 
verte de deux lourdea 
lamea d'or it 18 karat 
Kamntlo en tout, la ba- 
in ii , 1 1 mnvercle.eto. 
Sont graves a la main, 
trc-B blcn flndB et garanlics. 

I iltHE AL'X iMITA- 
TIONS. 

i Movement imite beau- 
conn le " Waltham," richo* 
mint rnonto aur rubifl, Titcsne 
Im.000 battcmenta par heure. 
icier a cxpanBion, pignon et 
appim-nt, pfttentc et garanti chro- 
nometrc ftdole I'negarantieoatcnvoyoe 
^. On vend CM mnntrca pour $25.00 partout 
Addressez SEA.K8 ET CIE.. 112 Buo longe, Toronto, 




37 



T *A?~ 



-A 



I'ouvblanohirleteint, l"i rendi 

l i ujeurde n.sc, fniro di-:. n ni " 

Bears, le masque et au ' 

La LOTION i'i:i;srryxi: < -t .- ■ 

(ion sfiriense, ani n en i " re. <"''>}" ' 

table itKMi.ni'. pour In peiui. * e i i I 
nondre I delny(5e dai ■ ■■ ■ [ • ' ''' , .'" 

I., Lotio i Persn nrc. i Irime 

est i, ic pr6piiratinn mddicinale, trui *p» route e 
Umpide eomme de I'cau. . . 

Lorsqtie Ii pcaii esl Itrunte par la noleil, 1. 

;,,:i on Persienne li.i r I 

ur el son teint ro?e, e i "t i"'-> 

i i les matins aTeaii i.n 

r, a Lotion Pers'u se vend dans ; ■ 

bonm ■ pharmacies de In Puissance, ei 
de60 oents. Metiez-vous dea ■ ontn 

S. LACHANCE, Proprietaire, 
1538 & 1540 Rue St»-Catherinc, Montreal. 



: 







CATARRHE 

GUERI PAR 

Inhalation Medecinale 



L'Inhalation est la seule m6thodo r.iison- 
nable pour obtenir la KuCrison du Catarrhe. 
Par ce moyen les remedes approprifs aitei- 
Ktient, sous formp de vapeur, chaque e< 11 u Ie 
d'air malade du nez et de la gorge. Par son 
influence les secretions sont assgch6es et les 
surfaces irrit6es sont adoueies et gue'ries. 
Une autre liste. de l&moignages Canadiens: 

Rev. II. Brown, Toronto, dit: Votrelnha 
hateur avec le remede ont. reussi a guerlr 
mn a catarrhe et ma surdity cataitiiali. .Je 
pui- maintenant precher avec la plus par- 
laiie l'acilite. 

AV. H. Hopper, Bureau da '* Sentinel " To- 
ronto. Votn- traitement par Inhalation m'a 
gueri radlcalement en trols raois, d'tm cas 
iuv6t6' 6 de catarrhe chronique. 

\V. t'eter, Arpenti. u; , 2 V rue Seaton, To- 
ronto. Voire Inh-Mateur a parfaltement 
r.' iissi a me gufi ir d'un catarrhe chronique 
Facile il employer et d'un prix raisonnajle. 

.1. AVililauis, jsj A venue Manning Toronto. 
Ie puis recommander votre traitement eom- 
me un remede pour le Catarrhe et l'Astliin.- 
Catarrhal. J'«n al fait l'.xperience. 

AViii. Hamilton, Surint. American Life 

Insurance Comp'y London. Votre traite- 
ment par Inhalation remplit toutes leg con- 
ditions que vous prfitendez, Je puis le i 
tnander iV tous ceux qui souflrent du e;i- 
tarrhe. 

>ir. Doldge, o72 rue Wellesley 'lor. into, 
dit: tiuoique mon catarrhe I'd i tr.'s vietix, 
votre traitement na'a complete meut gueri ef 
'•1 n'e^l pas r.venu depute que J'al employe 
l'lnhalaleur. 

Notre prix pour traitement it domicile est 

$5 00 Pour cette somme, nous enverrona 
notre Inhalateur Germicide et assez de re- 
mede pour gufirlr les plus mauvais cas chro- 
alques, 

.N. 1!.— Nous mnimfs certains de vous KU6- 
rir. Ecrivez pour avoir des details et tT'au 
tree tgmoignagea. Envoyez une enveloppe 
aflianchie a I'adresse de ceux a qui nous 
von- refereronsel vous vona c onva l ncn / des 

merltea'de notre traitement. flZSS~ Un enfant 
peut se servlr de notre Inhalateur "T53t 

MEDIDAL INHALATION CO, 

28ti Church Street, Toronto. 



Banque d'Hochelaga 

Capital verse - - - $710,100 

Reserve - - - 125,000 

F. X. St. Charles, president. 
M. Laurent, vice-president. 
R. Bickerdike, Chas. Chaput etJ. D. Rolland 
Directeurs. 
M. J. A. Prendergast, eaissier. 
Bureau Principal 

Buccursalea 
Trois-RivlereB 
Joliette 

Sorel ... 

Valleyfield 
Abattoirs de l'Est 
Vankleek Hill, Ont. 

Correspondants : 
L.>ndres, -\ng., The Clydegdale Bank.limited 
Paris, nance, Le Credit Lyonnais. 
New- York, The National Park Bank. 
Boston, The Maverick National Bank. 

Collections dans tout le Canada aux t aux 
les plus has. 
Emet des credits commerciaux et de li I 
k circulairespour les voypgeurs, payables 
us toutes les parties du monde. 



MONTREAL 
Gerants. 
H. N. Boire 
J. H. Ostigny 

A. A. Larocqu.- 
S. Kortier 

Wm. Ferguson 



Sources St-Leon 

L'hotel de ces celcbre.s sources est 
maintenant otivert an public. Situe sur 
le bord de la Riviere du Loup, au milieu 
d'un paysage pittoresque, ameliorfj et 
embelli, possedant tons le- jeux et amu- 
sements champetres, il offre tout leibien 
otre i>ossible. Sa cuisine est sons la di- 
rection d'un chef de premier ordre ; il y 
a aussi musique orchestrale au diner. 

C'est le rendez-vous des families et 
pas un touriste n'oublie d'y sejourner. 

La riviere e-t poissonneuse et le canot- 
tage sur ses borda ombragea est masni- 
fique. Ces sources sont surtout c<ilebres 
par les cures merveilleuses dedyspepsie, 
rhntnatismes, mal de rognons, etc, ope- 
res | ar leurs eaux, que les m6decins d& 
clarent possSder des propri^Ws 6ton- 
nantes. Elles sont en Amerique, les sett- 
les ri vales des eaux si renommes de 
Vichy. Tous les malade*, tous les ama- 
teurs dufarnknte et Lone ceux qui ont le 
bbsoin de se reposer et de refaire leurs 
forces devraient y aller passer quelques 
-emaines. 

Les conditions sont mode>es. S'adres- 
ser au No 54 Carre Victoria, a Montreal 
ou <tu gerant, 

A. Thomas, Source St L£on, P. Q- 




Agents demandes partout 



;t offrc est bon pour 6o jours, et 
nous le fesons afin d'avoir cie bons 
agents qui introduiront nos montrcs ; 
Bt alin tk: nous | rotcger contre les 
sp4culateurset marchandsqui ordon- 
icraieiitde fortes quantitc ; nous vou- 
ins que chaque personnc coupe cette 
inonce et nous l'envoie avec son ordre 
'engageant a essayer de faire iU-s wn- 
pour nous avec limmense catalogue 
nous envoyons gratis avec chaque 
ntre. Sur reception de 50c en tim- 
bres, cominc garantie dc bonne foi, 
nous vousenverronsla m 

xpress C. O. D. sujet A votre 
examen. Sitoutebtsatisfaisant 
et tel que represent 
pourrcz payer la difference, 
55.37 et garder la montre. 
autrement vous nc paycz 
rien. Le boitier est garan- 
ticn Oroid solide, un me- 
tal qui ne peut ctre recon- 
lu dc Tor que par des 
Mcperts; richetnent gravrf, 
solide dans toutes ses 
parties, vcrre francais, 
et gannti pour 20 ans. 
Lc tnouvenient est im- 
potti, monte a, la main, 
.tjustcet regU et pleine- 
ment garanti. tn en 
prenant soin unpeu, cette 
montre dureratoute votro 
vie. C'est votre demiere 
chance d'avoir une montre 
de $30 pour $5.87, et une 
pour rien si vous nous en 
/endezfi. Adressez : 
A C ROEBUCK & CO., 
67 & 69 Adelaide St. 
iBt, Toronto, Can. Si vous 
r cette montre par 
la in. til.*, il faudra envoyer le mon- 
Unt complet car la marchandise ne 
peut pas etre enTnyt*e C. O. 1) par la malic. Quand le montant 
complet de I'ordre est '-nvoyede suite, nous envoyons gratis osm 
(oiic choiuc cu ox douUc. Noouncz ce journal 



AGENTS 

„- CO lui 



DEMANDES mriTOUT 

^^ Cette montre se vend d'nrtli. 

•15 00. Tour 60 jours 

r .us a S4.9S. avec 

H !/'•* *■'' ■ ■ c 

.r ri n. Coupczcccict 
' nousle avec ytc en tim- 
iiuiie gaiBJirie que vous 

S 1 

Bt/'tr.us 1! t r.pr- -. et POUS vuus en- 

i . montre C. O. D. sujei 

I est satis- 

. tel que rcpre. 

j'ouvez 
payer 1 1 difference 
t garder la mon- 
tre. autre ment 
- 
tciarien.Sivoas 
1 faitcs 
vendre 6, d'ici 
^.nous 
• n en- 
termns une 
gratis. Cette 
montre est 
importceeta 
: :i boitier en 
SilverineDu- 
ebcr dc 4 oz. 
face decou- 
,cric, et pa- 
antie sous 
1 us les rap- 
ports. Nousfe- 
Burcetta 
n\ ma s ccla 
\ endra 
, en or ct 
tores no 
gue qv" 

»oyez votre ordre r 1 ent, Ctttcannonce ne paraitr* 

Scut-ttre plus, a . C. Roebuck&Co., 

7 & 69 Adelaide St. iaet. Toronto. Canada. Nous 
recommandons cctie montre A tous crux qui llront cette annon- 
cc. En ordonnant, menrionncz cc journal. 

Si vousdesircz rccevoir cette montre par la malle. H faudra 

envoyer le montant coin; let, car la merchandise ne i>cut pas etro 

I , O. U. par la matte, Quand lc muntant complet de 

k'ordfe est envoyec de suite* nous envoyons gratis une Job* 

chaineen or *" 1 " 1 **. 




10 



LE PRIX COURANT 






NOS PRIX COURANTS 



BOIS DE SERVICE 
6 a 10 pieds, 



5 a 9 polices 



aux chars 



16 pouces 

CI 

u 

18 pouces 

16 pouces 



fouce Btrip shipping cull, 
, l£et2pces. " 

ponce shipping cull sidings 
\, 1 1 et 2 pees. " 

pouce qualite marchande 
\, 14et2pces. " 
pouce mill cull, strip, etc. 
\, 1^ et 2 pees. " 

pouces mill cull sidings 
i, 1J et 2 pees. 
3 pouces mill cull 

" bois clair ler quality 
Epinette. 
1 pouce mill cull 
1J, ljet2pces. " 
3 pouces mill cull, 
1, \\, 1£ et 2 pees, qualite march. 
Pruche 
2 et 3 pouces 
Colombages en pin, 2x3, 3x3 et 3x4 
Lattes — lere qualite 

2e 
Bardeaux pin XXX 
XX 
X 
" lere qualite 
" 2e " 
Bardeaux cedre XXX 

XX • 
X 
Bardeaux pruche marchande 

Cfiarpente en pin 
de J.6 a 24 pieds- 3 x 6 a 3 x 11 
de25a30 " 
de31a35 " 

de 16 a 24 " — 3 x 12 a 3 x 14 
de25a30 •' 
de 31 a 35 " 

Bois carri — pin 
de 16 a 24 pieds— de 5 a 11 pouces carre 
de 25 a 30 " 
de31a25 " 

de 16 a 24 " — de 12 a 14 pouces carre 
de25a30 " 
de 31 a 35 " 

Cliarpente en pruche 
de 17 a 30 pieds jusqu'a 12 pouces 
Charpente en epinette 

" en epinette rouge 

BOIS DURS 

Acajou da 1 a 3 pouces le pied 

Cedre rouge } pouce 

Noyer noir 1 a 4 pouces " 

Noyer noir 6 x 6, 7 x 7, 8 x 8 " 

Cerisier 1 a 4 pouces 

Frene 1 a 3 pouces 

Merisier 1 a 4 pouces 

Merisier 5x8, 6x6, 7x7, 8x8 

Erable 1 a 2 pouces 

Orme 1 a 3 pouces 

Noyer tendre 1 a 2 pouces 

Cotonnier 1 a 4 pouces 

Bois blanc 1 a 4 pouces 

Ch6ne 1 a 2 pouces rouge 

" „ blanc 

Plaquage (veneers) : 
Dni, 

Francais, 
Americain, 
Erable pique, 
Noyer noir onde, 
Acajou (mahogany) 



le M $11 00 

" 12 00 

" 15 00 

" 00 00 

" 20 00 

" 25 00 

" 8 00 

" 10 00 

" 10 00 

" 11 00 

" 8 00 

" 6 00 

" 9 00 

" 10 00 

" 9 00 

" 12 50 

9 00 

10 00 

1 70 

" 1 40 

" 2 90 

" 2 40 

" 1 50 

" 3 00 

" 1 75 

2 90 

2 40 

1 50 

2 00 

16 00 

18 00 

21 00 

18 00 

20 00 

22 00 

17 00 

19 00 

21 00 

19 00 

21 00 

23 00 

15 00 

18 00 

25 00 



leM. 



par 100 pieds 

la feuille 
<i 

le pied 



00 
00 00 
00 00 
18 00 
30 00 
35 00 
00 00 
00 00 

11 00 

12 00 
10 00 
00 00 

10 00 

11 00 
10 00 

13 50 

10 00 

11 00 
00 00 
00 00 
00 00 
02 50 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
02 50 
00 00 
00 00 

00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 

00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
r0 00 
00 00 

00 00 
00 00 
30 00 



22 a 24 

10 a 12 

10 a 14c 

12 a 13c 

... . 8 a lOo 
21 00 a 22 00 
20 00 a 25 00 
20 00 a 25 00 
25 00 a 30 00 
20 00 a 25 00 
25 00 a 30 00 
40 00 a 45 00 
18 00 a 22 00 
20 00 a 25 00 
40 00 a 45 00 

....... 90 a 1 00 

15 a 25c 

15 a 18c 

00 a 5c 

05 a 5c 

08 a 10c 



SGITOFieAMERIGAN 

"'. ESTABLISHED 16(45 



Is the oldest and most popular scientific and 
mechanical paper published and has the largest 
circulation of any paper of Its class in the world. 
Fully illustrated. Best class of Wood Knarav- 
Ihks. Published weekly. 8end for specimen 
copv. Price $3 a year. Four months' trial, $1. 
UU'NN & CO., Publishers, 361 Broadway, N.Y. 

ARCHITECTS & BUILDERC 
Edition of Scientific; American. V 

A tcreat success. Each Issue contains colored 
lithographic plates of country and olty residen- 
ces or public buildings. Numerous engravings 
»nd full plans and specifications for the use of 
such as contemplate building. Price $2.50 a year, 
to cts. a copy. MUNN & CO., PUBLISHERS. 

I may be secur- 
|ed by apply- 
ing to Monn 
J A Co., who 
have had over 
have made over 
„merlcan and For- 
__-• Handbook. Corres- 
pondence strictly confidential. 

TRADE MARKS. 

In case your mark Is not registered In the Pat- 
ent Office, apply to Munn 1 Co., and procure 
Immediate protection. Send for Handbook. 

COPYRIGHTS for books, charts, maps, 
ltc„ quickly procured. Address 

MUNN Ac CO.. Patent Solicitor*. 
Qbxeslaj. Or jici s S61 Bboadwav. N. T. 




A. RENAUD 



MARCHAND de 



Bois de Sciage et de Charpente 

184 RUE PANET 

Pre* de la rue Ste Catherine, Montreal. 



Toujours en main : — Pin, Epinette, 
I ruche, uois blanc, Bois embouvete de 
toute epaisseur, Bardeaux seies et fefl- 
dns Lattes, Moulures et Bois de Char- 
pente. 

N.B. — Ouvertures de seconde main 
grand choix <le Moulures, Cadres, Plin- 
thes et tons autres materiaux pour cons- 
truction. 



Chas. Desmaiteau 

COMPTABLE 

iUDITEUR ET COMMISSAJR1 

1608, RUE NOTRE-DAME 

MONTREAL. 

ripecialite' Reglementdesafiairetde falllit* 



Dupre Freres 

MARCHANDS de 

Bois de Sciage et de Charpente 

834 RUE 3TE-CATHERINE 
Pres de la rue Fullum - Montreal. 

Toujours en main : — Pin, E)>inette, Pruche 
Bois blanc, Bois embouvete de toute epais- 
seur, Bardeaux scies et feudus, Lattes, Mou- 
lures et Bois de Charpente. 



J0SF.PH PAQUETTE 

MANUFACTURIER DE 

Portes, Chassis, Jalousies, Architraves 

Moulures de tous genres, et toute 

espece de travaux a la piece 

Bureau : 386, rue Craig 

Fabrique: 12 a 22, rue Perthuis 

MONTREAL. 



I. Frefontaine 



MARCHAND DE 



Bois de sciage 

CHARPENTE 
BARDEA UX LA TTES 

Etc, Etc, Etc. 
Coin des rues Vinet et Canal, 

MONTREAL. 



THIBODEAU & BOURDON 

No. 1203 RUE STE-CATHERINE 
Coin de la rue Papineau, MONTREA1 

Ontconstamment eu mains une quantity 
considereble de 

J3ois cle Sciag-e Sec 

Qu'ils vendent a bas prix. Vente par chai 
et par pileaveclegere avance. 

Telephone No. 6039 



A. HURTEAU & FRERE 



MARCHANDS DE 



BOIS DE SCIAGE 

92, rue Sanguinet 

MONTREAL 



CLOS : Coin des rues Sanguinet 
Dorchester 
Telephone No 106. 

BASSIN WELLINGTON 

En face des bureaux du Grand Trom 

Telephone No 1404. 



si & udz 

CONSTRUCTEURS DE BATISSES 



EstimSs, evaluations de proprigtes, et arb 
trage d'incendies. 

BUREAUX ET ATELIERS : 

286, Saint-Charles Borromee 



Bois (It tSciU'J? 

ET DE 



Cliarpente 




Telephone 
1033a 



vV^ BUREAi 
PRINCIPA1 
Coin desRntr 

Oraig et St-Denis 
Id £m» da Curt VigK 



PIERRE DIDIER 

ENTREPRENEUR MENU1S1ER 

Arbitrages, Evaluations Agence 
d'Immeubles 

BUREAU : 

53 rue St- Jacques, Montreal. 

I. L. LAFLETJR 

1932 Notre-Dame et 59 Dupre 

MONTREAL 
Importateur general de 

Perronneries, Peintures, Vitres 
Huiles et Vernis. 

Spgcialite — Forrements pour batisses et ma- 
te iaux pour canaux d'egouts. 



ED. BEAUVAIS & CIE 

MAGASINS GENERAUX 

Entrepot No 76 V R. 

Courtiers de Douane 

Marcliands a Commission 

Marchandises recnes en consignation. 

Argent avancg sur marchandises. 

5 et 7 Rue De BresoUes, Montreal 



La Banque du Peuple 

FONDEE EN 1835. 

CAPITAL - - 1,200,000 
RESERVE - - 400,000 

Jacques Grenier, ecr, president. 

J. S. Bousquet, 6cr, caissier. 

Ww. Richer, ecr, assistant caissier. 

Arthur Gagnon, inspecteur. 

SUOCURSALE : 
Q,u6bec, basse-ville, P. B. Dumoulin, gerant. 

" St-Roch, Nap. Lavoie, gerant. 
Trois- Rivieres, P. E. Panneton, gerant. 
Saint-Jean, Pb. Beaudoin, gerant. 
Saint-Jerome, J. A. Theberge, gerant. 
Salnt-Remi, C. Bedard, ggrant. 
Coatieooke, J. B Gendreau, G6rant. 
Montreal, rue Ste Catherine, A. Fournier, g. 

CORRESPONDANTS : 
Londres, Ang., MM. Glyn, Mills, Currle 
The Alliance Bank (limited). 
New-York, The National B'k of the Republic 



Banque Ville-Marie 

Bureau principal, MONTREAL. 

Capital souscrit . - - $500,000 

DIRECTEURS : 

W. Weir, pres., 'V. Strachan, vice-pres. 

0. Faucher, John T. Wilson, Godf. Weir. 

Ubalde Garand, caissier. 

SUCCURSALES : 
Berthier, Hull, Lachute, Louiseville, Ni- 
cole t, St. Cesaire, St. Jerome. 
Departement de l'Epargne : 
Bureau Principal, Hochelaga et Pointe 
St. Charles, Montreal. 

Agents a New-York : 
The National Bank of the Republic. 
Londres : Banque de Montreal. 
Paris: La Society G6n6rale. 



LA BANQUE JACQUES-CARTIER 

Bureau principal, Montreal. 

CAPFl'AL PAfE - - $500,000 

RESERVE - - - 150,000 

DIRECTEURS : 

Alph. Desjardins, M.P., president. 

A. S. Hamelin, vice-president. 

Dumont Laviolelte Lucien Huot. 

A. L. de Martigny. 

Bureau principal : 

A. de Martigny, directeur geiant. 

D. W. Brunet, assislant-gerant. 

R. St Germain, in p cte r 
Agences : 
Beauharnois, H. Dorion, g6rant 

Drummondville, J. E. Girouard, g6ra"t 

?raserville, J. F. Pelland,gerant 

Laurentides, Q,. A. Boyer, ggrant 

Plessisville, Chevrefils et Lacerte, ggrant 
St Sauveu. - , Quebec, N. Dion, gerant 

St Hyaclnthe, A. i lament, gerant 

St Simon %J. Denis, gerant 

Valleyfield. L. deMarlign3', gerant 

Victoriaville, A. Marchaud, gerant 

SteCunegonde, Mont., G. N. Ducharme ger. 
St Jean Baptiste, „ J. G. Lindsay, gerant 
Rue Ontario • C. H Guimond, gerant 

St-Henri,Q,. F. St Germain, gerant 

Corresp. a Londres, Glyn, Mills, Currie <& Co. 
" a Paris, Credit Lyonnais. 
" a New York, Nat, Bk. of Republic. 



LE PRIX COtTRANT 



np 



NOS PRIX COURANTS 

METAUX $ e. $ c. 

Cuivre, Lingots par b 14$ 16 

" en feuille 25 20 

Etain, lingots 24 25 

" barres 25 26 

Plomb : 

Saumons par lb (H 04$ 

Barres 05£ 05ii 

Feuilles 05 05$ 

De chasse 06J 00 

Tuyan par 100 lbs 4 50 5 00 

Zinc : 

Lingots, Spelter par \\, 06 06J 

Feuilles, No. 8 06J 06$ 

Acier : 

A ressort par loo lbs 3 00 3 25 

A lisse 2 75 3 00 

American! 5 50 6 00 

A bandage 3 00 3 25 

Apince. 3 25 3 50 

Fondu par lb 12 13 

Poule, ordinaire 00 07 

De mecanicien 00 04 

Fontes: p. ton 

Siemens 



22 00 

Coltness 00 00 

Calder 22 50 

Langloan 23 50 

Suinmerlee 22 50 

Gartsberrie 23 00 

Glengarnock 00 00 

Carnbroe 21 50 

Eglinton 20 50 

Shotte 23 00 

Fer en barres : 

Cana uen par 100 lbs 

Anglais 

Arfine 

De Suede 

De Norvege 

Lowmoor 

" e 1 verge 

Feuillard cercler p. 100 lbs 

" Double. 

FERRONNERIE ET QUINCAILLERIE, 

Fern et cheval : 

Ordinaires p. 100 lbs 

En acier 

Fers & repasser p. lb 

Fiches : Coupees, toutes di- 
mensions p. 100 lbs 



2 40 
2 50 

2 85 
4 50 
4 50 
6 50 
09 

3 00 
3 00 



3 65 
00 

00 



23 00 
00 00 
23 50 
00 00 
23 50 
00 00 
Oft 00 
22 00 
20 50 
00 00 

2 bO 
2 60 

2 90 
5 00 
5 00 
00 
10 

3 25 
3 25 



Pressees, do.. 



Fil defer: 
Poli, de No. 



7-16. 

i 
5-16. 



15 
90 
90 
25 
50 
75 



3 75 
00 
03$ 

3 75 
00 
00 
00 
00 
00 



Limes, rdpes et tiers-points: 
1<Ve quality, escompte... 50 
2me quality " ... 50 " 

Miches de tariere, escompte. 50 
Tarieres. 40 " 

Vis, d bois, escompte 47.1 " 

Boutons & voiture, eac 55 " 

Bou Ions & bandage 50 " 

Bonlons a lisses 65 " 

TOLE 
Noire, Nos 10 a 20, p. 100 lb.. 3.00 a 0.00 

" 22 a 24 " 3.00 i Q.Q0 

" " 26 par luu lbs.... 3.00 a 0.00 

" 28 " 3. 5 a 0.0(1 

Galvanisee Morewood 0.0(i;i a 0.n7$ 

" Queens' head... 0.05$ A 0.06 

Etam6e,Nc 24 ,72x30" .".. 0.08$ 

" 26 " " 0.08* 

" 28,84x36 p. 100 lbs 0.08$ 

Russie, Nos 8,9etl0, p. lb 0.12 

Canada, par boite 2.90 3 00 

FERBI.ANC 

Coke I C par boite 4.25 

CharbondeboisICp. boite 4.75 

" IX " 5.75 

Pour chaque X additionnel extra 1.00 

Cbarbon de bois D C 

Charbon de bois I C Bradley. 6 50 a 6 75 
Ferblanc terne 7 75 a 8 25 

TUYAUX. 

Tuyaux en gres : 

i pouces par longueur de 'i piods 45 

6 " 60 

9 " * 90 

12 " " 1 26 

15 " '• 2 16 

18 " " 2 70 

Coudes ronds : 

4 pouces cbacun 75 

6 " " 1 00 

9 " " 1 75 

12 " " 2 50 

Tuyaux de reduction : 

6 x 4 pouces chacun 1 40 

9x6 " " l 90 

12x9 " " 2 75 

Connection simple carree oufausse equerre: 

4x4 pouce chacuns 90 



Esc. 20 pc. 



09 10 
10$ 11 



5$ 
04 



1 



a No, 

par 100 lbs 2 60 00 

Brule, pour tuyau, la lb 0.07 0.08 

Galvanise 3 35 00 

Huile et brute 2 70 00 

Avance 5 p.c. 
Fil de laiton, a collets...p. lb 35 40 

Fontes MalUables " 

Enclumes 

Charnieres : 

T. et "Strap" p. 

"Straps" et Gonds 
filetes " 

CLOU 3, ETC. 

Clous coupes a chaud : 

De 3 a 6 pes., p. 100 lbs. 

" 2$ a 2| " 

"2 a 2£ " 

" 1$ a If " 

" 1J pouce •' 
Dlous coupes a froid : 
Del$al| pee., p. 100 lbs. 

" 1J pouce " 

Clous ajinir par 100 lbs : 

I pouce 

U " 

1* " 

II " 

2et2J 

2$ a2| 

3 a 6 

juc d quart parlOOlivres 
$ pouce 
1 

H " 

Clous A river par 100 livres : 
1 pouce, 

H 



6x4 
6x6 
9x6 
9x9 
12 x 9 
12 x 12 



3 00 



:J 



05j 
05 



2.45 
2.70 
3.05 
3.05 
3.45 

2.95 
3.45 

6.7C 
5.00 
4.25 
4.25 
.4.00 
3.75 
3.50 

5.15 
4.75 
4.45 



Connection double, carree ou fausse iquerre ; 

4 x 4 pouces chacun 1 40 

6x4 " " 

6x6" 

9x6" •' 

9x9'- " 

12 x 9 " " 

12 x 12 " 
Syphon. 

4 pouces 



simple 
1 40 

1 90 

2 75 
4 00 



.. 1 90 
.. 1 90 
.. 2 75 
.. 2 75 
.. 4 00 
00 
douole 
2 00 

2 75 

3 30 
6 00 



Tuyaux & eherninee. 

9 pouces, par pied 25 

12 " " 40 

Ciments. 

Ciment de Portland 2 60 

" Romain 2 60 

" de Quebec 1 50 

Platre calcine" 1 80 



2 75 
2 75 

1 75 

2 00 



2} 

2* 

2$ a 3 
3 a 6 



6.70 
5.00 
4.25 
4.00 
3.75 
3.75 
3.50 



Clous d'acier 10c en sus 

Clous galvanises, par 100 lbs $10.00 

Clou a ardoise " 5 00 

Clou a cheval, No. 7 3 00 

" 8 2 88 

" 9, 10 " 2 75 

Filieres et Coussinets: 

liste Escompte 30 pour cent 

Tarauds-meres, (Taper taps) 

Escompte 30 



PLATRE POUR LA TERRE 

La poche de $ baril 45 a 50c 

do auchar 40 a 45c 

BRIQUES 

De Montreal $8.0" a 10.00 

Du Bord de l'eau 6.00 a 7.00 

Refractaires 21.00 a 23.00 

PEINTURES 
Blanc de plomb pur, par baril de 

25 a 100 lbs 6.25 a 7.00 

No 1 6.00 a 6.50 

" 2 5.50a5.S0 

" 3 4.00a4.50 

lane de plomb sec 5.75 a 6.00 

"Rouge de Paris (Red Lead) 5.00 

R uge de Venise( Anglais) 1.75 

Roe jaune 1.50 

Ocr ' r 1.50 

Blanc de Ceruse 0.60 

Huile de lin crue 0.00 a 0.69 

" " bouillie 0.714 0.73 

Ess.de Terebenthine 0.63 a <> 05 

Mastic par 100 lbs 2.00 a 2.50 

Papier gouJronne 1.50 a 1.60 

VERRES A VITRES 
United — 14 a 25. ..1.50 a 0.00 par 50 pds 
26 " 40.. .1.60 a 0.00 " 
41 " 50.. .3.50 a O.OOpar 100 pds 
" 51 " 60... 3.75 a 0.00 
" 61 " 70... 4. 00 a 0.00 
71" 80.. .4.25 a 0.00 
81 " 85...5.00a0.00 " 
" 86 " 90...6.00 a 0.00 " 
91 " 95 



J. E. C. ST-AM0UR 

ENTREPRENEUR DE 

Couvertures de toutes sortes 

kt R EPA RACKS 
HTZZ Ruo dea Heieneurs 

MONTREAL 



D. ALLUISI et FILS 



FA URIC ANTS I)E 



CINTRES et 0RUEME1TTS 

EN PLATRE 



33. 



Rue Bonsecours 

MONTREAL 



L. J. HERARD 



MARCIIAND DE 



Ferronnerics, Quincaill cries, Outils, 
Ustensiles de Cuisine, etc. 

102, Rue Saint-Laurent 

MONTREAL 



BASTIEN & GAGN0N 

Plomteiers sanitaires 

Ferblantiers et Couvreurs 

I'if-eurs d'Appa lis a (;;iz, .*. Air, tk Baa 

chaudeeta VHpi-u r , Haute 

et Basse 1 • i-« smoii. 

1955 RUE STE CATHERINE 

Prix tirs 111 dergs. 



N. O. ROCHON 

Artiste Peintre Decorateur 

8j)6cialite pour I>.'-> o:ai ion — EgUeex, R6A- 
donres privCe^, etc. 

Peintu:e et imitation de tous genres, 

1339, Rue Notre-Dame 

MONTREAL 



W. k F. P. Currie & Cie 

No. 100 Rue des Soeurs Grises 

MONTREAL 

IMPOKTATEURS DE 

Tuyaux d'Egouts Ecossais, 

Ciment de Portland, 

Tfites de cheminfes, Ciment Romain, 

Tuyaux pour ventilateurs, Ciment Canadien, 
Couvercles de conduits, Chaux hydraulique 
Briques a feu, Terre a f« u, Borax, 

Plaire de Paris. 

Blanc de Ceruse, 

G-laise a porcelaine. 



FABRICANTS D ACIER BESSEMER 

RESSORT- DE S? "A, FAUTEUILS, 

LITS, t ~ 



AVIS 

a ceux qui ont 1 e oin de 

Balances a Foin ou a Charbon 

THE 

WARREN SCALE CO. 

Nos. 454 & 456 Rue St-Paul, Coin de la 
Hue St-Nicholas. 

Vu le perfectionnement et l'amelioration 
de leur outillag^, vendront d. l'avenir leurs 
balances & charbon et & foin aux prix sui- 
vants : 

- $60 

- $65 

Ces balances sont garanties et approuvge. 
par le gouveruement. 

Demandez aux marchandsde ferpour tout 
autre de nos balances, telles que : 

Balance Plateforme et Balance a Comptoir. 

Ces balances sont faites avec le meilleur 
materiel poss:ble et sont aussi bonnes sinon 
superieuris & toutes autres balances manu- 
facturees au Canada et aux Eats tTnis. 



Balances, 3 tonnes 
Balances, 4 tonnes 



C. H. LETOUBNEUX, pris. 



C. LEToURNEUX, vice pi fa. 



J. LETOURNEUX, sec.-trfa. 

LeTOURNBUX, FILS & CIS 

(LI MITE) 

MARCHANDS-FERRONNIERS 
Nos. 261, 263 et 265, RUE ST-PAUL 

Enseigne de l'Enclume. MONTREAL. 



ROBIN & SADLER, 



MANUFACTURERS BE 



COURROIES JEIV OUIJEt 

2518, 2530 et 2522, RUE NOTRE-DAME, MONTREAL 



RBSULTAT SATISF AISANT ! ! 

Notre sollicitation aupres des marchands a donne le resultat le plus satisfaisant 
La liste suivante est compo-ee des meilleurei maisons lesquelles nous serviront 
d'agents pour le gros et le detail : 

A Montreal : Gaucher & Telmosse, Thos. Wilson & Cie, (gros settlement), 
P. Cadoret, Jos. Brouillette. A Hochelaga : Joseph Leblanc. A la Pointe Si*- 
Charles: Augustin Gignac, Joseph Biron, N. J. H. Roy, Francois Pins. A 8te- 
Cunegonde : F. Elie, M. Noel, H. Laniei. A St-Henri : V. G. Loiselle, O. Lesieur. 
A Maskinonge: N. G. Lernire. A L'Assomption : A. Archambault. A Louisevii.le ; 
Thos. Lamy. A Berthierville : Louis Tranchemontagne. A Joliette : L. G. Fro 
ment. A Trois- Rivieres : O. Cariguan. A St-Jerome: Louis Labelle. A Terrebo.vxe : 
Thos. Lapointe. A Watertoo : Ant. Juneau. A Farnham : J. A. Decelles. 

J. E. P. RAOICOT 

1434 Rue Notre-Dame, Montreal 

Proprietaire des 

Pilules Magiques, Gouttes Royales, Onguent de Lorme, Rhumatisme, Royales, Huile 

Venirienne, Spicifique contre le Vers Solitaire, Poudre Tonique, Nervine, 

PrSparation Tonique, Sirop Pectoral. 

N. B. On devrait trouver les preparations 8us-mentionnees dana toute maiaon 
serieuse et bien assortie. 



12 



LE PRIX COURANT 



PERMIS DE CONSTRUIRE 

154. Quartier Ste Marie, coin des rues 
Ste Catherine et Parthenais, une b&tisse 
bureau et entrepot, 8 2J etages, 140 x GO. 
aiurs en brique, couverture plate en ci- 
meat et gravois. IVoprietaire " The Do- 
minion Oil Cloth Company " architectes 
Hutchison & Steele, in aeons A. B. Des- 
roche, charpei. tier Jos. Trudel et Win. 
Hood & fils, briqueteur W. Lavtrs. Cout 
probable $10,0W) environ. 

155. Quartier St Antoine, rue Crescent 
No 102, une maison a 3 etage-, un loge- 
ments, 23.4 x 36, nmrs en pierre et bri- 
que, couverture plate en ciinent sper- 
ham, et a conible en ardoise. Proprie- 
taire Geo. A. Mace, 15 Crescent, archi- 
tects, P. N. Picard, 1592 rue Notre-Dame 
macons P. Mainville & fils, tharpentiers 
Juteau & Leduc, biqueteur F. Gagnon. 
Cout probable $3,000. 

156. Quartier St Jean Bapliste, rue 
Pantaleon No 225, une maison, a 1\ eta- 
ges 3 logements, 20 x 28, murs en bois 
et brique, couverture a toit francais en 
t61e. Proprietaire, Alphonse Morin, 229 
rue Pantaleon. Cout probable $850. 



EMPLATREoes MONTAGNES VERTES 

<^ Geo TUCKER- NA pas 

o'egale pour les >_ 
0quleurs0es reins ^ 
il'amie de" 

,0AMES 



AU MEDESM0NTACNESVER>t 



GI2 TUCKER est'. 

^s^GARANTI de.guerirla 
^fe^TOUX ET LA 

JOQUELUCHE/ 



ARCHITECTES 



les MALADIES INTERNES ET EXTERNES REMEDES BIEN C0NNIL 



$5,000 
RECOMPENSE 

POUR PE 
MEILLEURES 

MEDECINES 
PATENTEES 

VENDUS PAR tdtls 



EtEPICIEftSv 
respectables: 



ftOES SAUVEZLAl 
VIEAVDSPE7ITS 
ENFANTSem 

EMANDANT TOUJOUR! 
A VOIRE PliARMACIEN] 
LES BONBONS DE 

CHOCOLATE" 

DE3 MONTAGNES 

VERTES DE 

G!L27UC!^-R 

POUR LES VERS. 



N'OUBLIEZ PASDE 
DEMANDER LES 
PETITES PILULES 

POMMES^MAI 

DELAMONTAGKEVERTlii 

<£-G*E TUCKER 

POUnLAPURGATION. 

DYSPEPSIE, 
GONSTIPATIONmc 
I«2PILULESlaD0SE 



;des milliers .■■;. 
de personnel;? 

SOUFFRA " 
ONT 
(MMEDIATEWENTj^ 



i n lift rWT<WT<li 



.^NGROS 



GEOipCKERl 



VENTES PAR LE SHERIF 

Pour la semaine procbaine. 
Love vs McVey 
Montreal 
lo. Terrain faisant front sur une ruel- 
le, etant la partie S. E. du lot 1366 du 
quartier St Antoine ruesurant 34.9 sur la 
ruelle, 19.2 en arriere, par 5b' de profon- 
deur d'un t6te et 55 de l'autre, avec hen- 
ries etc, (en arriere dew Bains lures). 

2o. Un autre terrain si^uee au meme 
endroit, faisant partie du dit lot 1366 dn 
quartier Ste Antoine, mesuraut 80 en 
front 77 en arriere par 62 d'un tote et 59 
de l'autre, sans batisses. 

3o. Un terrain en triangle faisant par- 
tie du lot 1308, quartier St Antoine, me- 
suraut 19 en front, 3.4 d'un < ote et 0.0 de 
l'autre, avec batisse en brique etc. 

Vente au bureau du Sherif el 3 octobre 
a 10 h. a. m. 

Piette vs Eredette 

St Bruno 

Une terre dans la conce-sion des dou- 

ze, contenant 2 arpents par 12, avec 

maison et autres batisses. Etant les lots 

227 et 22S du cadastre de St Bruno. 

Vente a la porte de l'eglise le 3 oct6- 
bre a 11 h. a. in. 



Kerry Watson & Cie. Lyman & Knox. Evans & Sons. 

PHARMACIENS EN GROS 
A VIS aux Pharmaciens ct Marchands des Campagnes : 

Pour avoir l'Arrapaho on le v6ritable Bonnie des Montagues Vertes, de Geo. 
Tucker, il faut s'adresser a N. Quintal & Fils, Hudon, Henert & Cie, L. Chapnt, fil* 
& Cie, Gaucher & Telmosse, Hudon A Orsali, Laporte, Martin & Cie, epiciers en 
gros, Montreal. F. Barrette, Hull et tout le comte d 'Ottawa; U. Carrignan, Trois- 
Rivieres ; Dr !%lve~tre, Sorel ; Dr St Jacques, St Hyacinthe ; Dr E. D. Morin & Cie, 
Quebec; W. Brunet & Cie, Quebec; Dr Daigneault, St Jean ; O.G.Dion, L6vis ; 
L. Robitaille, Joliette ; Hoerner & Williams, Trois-Rivieres, pharm. gros et detail. 

AVIS SPECIAL — Les Remedes Indiens de la Cie du Baume des Montagnes 
Vertes de Geo Tucker, ont ete enregistre" au " Registre des marques de commerce 
No 13, folio 2810 " conformement a " l'Acte des marques de commerce et dessinsde 
fabriqne de 1879," par Geo Tucker. Les remede-< Tndiens de la Compagnie du 
Paume des Montagnes Vertes deviennent s-i populaires qu'un grand nombre de 
pharmaciens et 6piciers se servent de ce titre pour vendre des preparations falsi- 
fiees. II y a aussi des gens qui parcourent les campagnes; des homines portantdes 
cheveux longs, arm de mieux reussir a tromper les personnes, et so disant soit 
agent de Cie, soit associe et quelque fois meme, frere du proprietaire. II y a jusqu'a 
des femmes qui pretendent etre agents de la Cie. M6fiez-vous de ces imposteurs. 
M. G. Tucker pr6vient qu'il ne sera pas responsable pour aucun accident qui 
pourra arriver a ceux qui se servent de fausses preparations vendues >-ous le nom 
la Cie du Baume des Montagnes Vertes. Demandez toujours les remedes de Geo. 
Tucker et exigez que son nom soit souffle dans le verre de la bouteille et l'adresi-e 
' 429 rue Craig, Montreal," sur chaque boite. 



A. PREFONTAINE 

ARCHITECTE 

HurceRseor df feu Victor Bnurijean 

ISJ, PLACE I>'A.X1>J:K' 

MONTREAL 






V. LACOMBB 

Architecte et Mesureur 
1213, Rue Notre-Dame 



MONTREAL 



Daoust-Gendron 

Architectes ct Evaluateurs 

No 99, RUE RAINT-JACQUES 
MONTREAL. 

Telephone No. 2540. 




J.B.ResthersFils 

ARCHITECTES 

Chambres Nos 60 et 66, 

Batisse " Imperial " 

107 RTJE SX-J4.CQXJE9| 

MONTREAL. 



A. Demers 



C. Brunet 



Drapeau, Savignac 



A. Therien 

& Cie 



J. EMILE VANIBKI 

(Ancien 616ve de l'Eoole Polytechuique) 

Ingenieur Civil et Arpenteui 

107 rue St Jacques 

En fa"e dn Carr6 de la Place d'Armes. 
charge de plans de ponts, aqueducsl 



V 

i ae 



se . 
6goflts, de traces de chemins de fer et route e| 
d'arpentages publics et particuliers, de dt 
mandes de brevets d'invention, etc. 




MM. DEMERS, BRUNET & THERRIEN faisant affaire sous la raison sociale 
de " DRAPEAU, SAVIGNAC & CIE," ont le plaisir d'annoncer a leurs clients 
qu'ils sont maintenant instalies dans leur nouvel etablissement, rue St Laurent. 
Ces messieurs sont maintenant en ftat de repandre avec promptitude a toutes 
commandes qu'on voudra leur confier, tels que : 

Couverture, Plomberie et Pose d' A^>pareils a Eau Chaude. 

Ces messieurs remercient le public de l'encouragement qn'il a bien voulu leur 
donner durant cette derniere ann6e et comptent encore sur le meme encourage- 
ment durant l'annee presente. 



Telephone No. 1800. 



" LA FAMEUSE " 
"LA MAYA" "HAVANA PEARL' 
" PERFECTION " " FASCINATOR" 

"BABY PEARL" 

Premiere aualite. Plus has prix du 
marche. Marques speciales a. ordre. 

Payne Freres & McFarlane 

GRANBY, P.Q, 



Avis aux Entrepreneurs 

VENTE A SACRIFICE 

A vendre ou a echanger pour une pro- 
priete de la meme valeur, la manufac- 
ture de Meubles, appartenant autrefois a 
MM. Noel & Ferland, et situee No 204 
rue Montcalm, y compris tout son outil- 
lage, engin, bouilloire de 12 forces, etc. 
Prix, $2,500 dont $500 seulement sont 
exigibles en argent, la balance a interet 
de 7 par cent. 

S'adresser a Henry Howison, comp- 
table. Bureau du Sherif de Montreal. 



Fabrique Frangaise 

VI1TS DE TOUTES SOUTES 

GROS ET DETAIL 



Cie Canadienne de Caoutchouc 

DE MONTREAL 

Manufacture de Claques et Bottes en Caout- 
chouc, Bottines en Feutre et Orap, Cour- 
roies, Boyaux et Paquetages, Boyaux pour 
pompe a incendie, Drap en Caoutchouc pour 
voltures, etc. etc. 

Bureaux et entrepots : 

323 et 325, RUE SAINT-PAUL 

Ateliers : 

97 a 1000, Notre-Dame, Carre Papineau, 

MONTREAL. 

Succursale : 45, rue Yonge, Toronto. 



J. H. LECLAi: 

Arpenteur, Ingenieur Oivil 
et Architecte 

Se chargent d'Arpentages publics etprlv6a| 
Confection de Cadastres et Livres de Renvo^f 
Chemins de Fer, Aqueducs, Egouts, Brevet* 
d'invention et Marques de Commerce, etc. 

62 IR/tie St-Jacquei 

MONTREAL. 



R. Montbrian 

ARCHITECTE et MESUREUR 
1583, Rue Ste- Catherine, 1581 



MONTREAL 



I. FRECHETTE & CIE Brasserie Alsacienne 



VINCENDEAU & MOUNIER 
No. 1950, Rue Ste-Catherine 

MONTREAL 



Ingenieurs-Mecaniciens 

Vendeurs et acheteurs de toutes especes de 

Macliinerie, Fournitures de toutes 

especes de machineries, 

Appareils a Gaz, les £ngins a vapeur, etc. 

Piopi ielaires el. fabricants de la celcbre 
Machine a Iiardeau brevetg de Frechette. 
Une UMne " Machine Shop" est attachee a 
l'SUiblisseineiit. 

Nos 686 et 688, Rue Craig 

Telephone 2S49. MONTREAL. 



K0RMAN, Proprietaire, TORONTO 



AQEB BEER and PORTER 



JOS. DOMPHOUSSE, Depositaire 

MONTREAL 



J. A. GRENIER 

ARPENTEUR et INGENIEUR CI VI] 
SOLLICITEUR IDE PATENTES. 

BUREAU : 

No. 17 Cote de la Place <$ Armt 

MONTREAL 

RTm. PERRAUL" 

ARCHI1ECTE& ARPENTEUR 

No. 17 Cote de la Place <X Arm\ 

MONTREAL 

Felix Boismenu 

Arbitrages, Evaluation 

BUREAU : 

17, COTE de la PLACE D'ARMJ 
Residence : 301 RUE ST-HUBE] 
Telephone No 2277. 



LEPK.XCOURANT 



13 



K Hutrliins - Telephone 2488 — J. W. Forbee 

B. HUTCHINS & CIE 

Agent* (1'Iinmeubleg, <le Location ot de 
Finances, 

Chnmbre 201, lef Etaga 

BATISS " NEW YORK LIFE" 
Squ:ire I M lice d'A paei - - Montreal 

Negoolatlons d'Actions, D ben' ares 8t 
Prets d'Argent. 

I\"OTA.ITil':S 



HETU & HBTU 

NOTAIRES 
30, RUE SAINT-JACQUES. 



Telephone No 1014. 



Ls. N. DUMOUCHEL 

NOTAIRE 

Commissalre de la Cour Superieure, etc. 

No. 44 ST VINCENT, MONTREAL 



IMPERIAL 

Jb^ire Insurance Company of* I^ondon 



FONDEE EN 1803 



ENCA^TEURS 



R. K. THOMAS 

Agent dUmmeubles et de Placements 
30 RUE ST-JEAN. 

Batisse Waddell coin de la rue Notrc-Dame 

TELEPHONE No. 699. MONTREAL 

Se charge du louage des maisons 
de la collection des loyers. 



AVOCATS 



OSCAR GAUDET 

AVOCAT 
1573, NOTRE-DAME 

MONTREAL 



Doherty & Doherty 

AVOCATS 

No. 13, RUE DE UHOPITAL 

MONTREAL 



Girouard & deLorimier 

AVOCATS 
30, rue St-Jacques, Montreal. 



Telephone No. 1937 



L. N. BERNARD 

AVOCAT 

DRUMMONDVILLE, P.Q. 

Grant & Landerman 

1£>, Rue St-Jacques 

AGENTS GENERAUX 

IMMKUBLES, PLACEMENTS, ASSURANCE ET 
COLLECTION. 

Negotiation de prets, Administration de 
succession, specialty d'Assurance . 

Propri6te-< a vendre dans toutes les par- 
ties de la ville. Maisons a louer. 
Telephone 27h7. 

Lachlan M!acKa;v 

Agent Financier 
Venle el Achat d'lmmei.bli s, Comptable et 

Auditour. 
No. 90, KUE ST-JACQUlES, MONTREAL 
B. P. Bolte 1103. 
Reference*: MM. L. Gunn A Co, Kings to 1 , 
Taylor Bros., Trenholme, Taylor A Buchan, 
Kerry Watson & Co, Kittson <t Ready, Win . 
McLennan (de Win McLennan & Fry). Mont. 

A vendre a bon marche 
ou a echanger 

pour propriete de ville, une magnifique pro- 
priete a St-Jer6me. connu sous le nom 
d'Hotel Barcelo. U y a un marche avanta- 
geux a faire.pour qu conque deslreraii ou- 
vrlr un magasin ou tenir hotel. 

a'adresser a M. THIBODEAIT, 

1203, rue Ste- Catherine, Montreal, i 



Capital, en especes, $5,850,000 
Actif reel, au-dessus de 8,000,000 

DEPARTEMENT CANADIEN 

Bdtisses de la Compagnie, 107, RUE ST-JACQUES 

MONTREAL 
E. D. LACY, Directeur Residant. 

Compagnie d'Assurance Royale 

D'ANGLETEK jB E 

BUREAU PRINCIPAL AU CANADA - - MONTREAL 

CAPITAL - - $10,000,000 

PLACEMENTS - - #30,000,000 

Montant place' au Canada pour la protection des porteurs de police, principalemen 
au fonds du gouvernement, $800,000. Responsabilit6 des actionnaires lllimitee 



La ROYALE a le plus grand surplus d'actif au dessus du passif de toutes les Com 
pagnies d' Assurances contre l'incendie du monde. 

WILLIAM TAT LEY", Agent Principal et Gerant residant. 
E. HURTUBISE et A. ST-CYR, Agents speciaux du depart, francais, Montreal 

LA ROYALE CANADIENNE 

Compagnie d'Assurance Maritime et contre 

l'incendie. 



President - - ANDREW ROBERTSON, Ecuyer. 

Vice-PrSsident - - Hon. J. R. THIBAUDEAU. 

G. H. McEENRY, Girant. 



ti 



LA CANADIENNE" 

COMPAGNIE DASSURANCE sur LA VIE 

Un montant excedant les obligations de la Compagnie envers les assures 
sera toujours depose au credit du Gouvernement. 

Bureaux : 114, rue St-Jacques, bureau 



FACE DU 

DE POSTE 



m:o NT real 



Conseil d' Administration : L'Hon. J. G. Laviolette, President; F. X. Moisan , Nego- 




-pr^side 
chaud, Secretaire 



Les Bycicles de Brantford JS&J^iSS^tJiSSSS^^ 

Demandez le catalogue. 



Les Bycicles de Brantford gSSf«& * r co ia 

(Limited), Brantford, Out. Demandez le catalogue. 



tiennent la corde partout ; Us s>»nt 
Ooold Byclcle Co., 



Les Bycicles de Brantford roa i^SS? 6 %? d« 1 |f u s 8 r ^ri. ble 

Demandez le catalogue a La tioold Bycicle Co., (Limited), Brantford, Out. 



E. R. GAREAU 

AGENT D'IMMEUBLES ET 
PRETS D' ARGENT 

57, rue St. Gabriel 

OFF RE EN VENTE, propriety de 

ville et de campagne. 
A LOUER, magasins et maisons 

privees. 
PRETS D'ARGENT sur premiere 

hypotheque a 5o/o. 
LOUAGE DE MAISONS, attention 
particuliere donnee a cette branche, 
COLLECTION DES LOYERS a un 

taux modern. 






CHARLES HOLLAND 

VENTE ET ACHAT 

DE 

PROPRIETES 

SUR COMMISSION 

249, Rue St-Jacques 

C.R, Hardy &Cie 

Agents Financiers 

Immeubles, Assurance et Finance. 

ARGENT PRETE. 

Chambre 49, Batisse "ImperiaV 

PJace d'Armes, Montreal 

Telephone Bell 2569. 



REVUE IiMMOBILIERE 



LA CIE D'ASSURANCE 

PHCENIX 

De HARTFORD, Conn. 
Etablie en 1851 

Capital comptant $2,000,000 

Actif 5,305,000 

Succursale au Canada 

BUREAU PRINCIPAL : 

114, Rue St-Jacaues, Montreal 

GERALD A. HART, Gi rant Ginfral 



ARGENT A PRETER 

en tout temps, sur propriety de cit6 d • pre- 
miere classe. Interet pn sieve el condi- 
tions tres faciles pour remboursement. 

Sun Life Assurance Company 

OF CANADA. 

R. MACAU LAY, DirecteurGenint, 

104 rue St Jacques, Montreal. 



evenu. Actif. 

$563,110.52 s.322.72 

Polices sans condition. 



Assurance 

sur la vie 

en vigueur . 

$13,337,983.03 



Les affaires paraissent bien tranquil- 
les, en ce qui concerne la propriety fon- 
ciere et, dans les trois bureaux d'enre- 
gistrement, on constate que les ventes 
n'avaient pas ete si peu nombreuses 
depuis longtemps. II n'y a guere ii si- 
gnaler qu'une ou deux ventes dans la 
partie est: un bloc rue Grant, une resi- 
dence privee coin des rues St Denis et 
Ernest, et un bloc avenue Laval. Pres- 
que rien dans le quartier St Antoine pas 
plus que dans les faubourgs. Les quel- 
ques lots a batir vendus ont rapporte : 
Ville : le pied 

Rue Congregation 7j c 

Rue Coleraine io c 

Rue Charron 17 c 

Mile End: 

Avenue du Pare 16 c 

Outremont : 

Rue St Louis Sljc 

C6tr St Antoine : 

Rue Dorchester 10 c 

Rue St Luc 60 c 

A remarqner surtout le j>rix obtenu 
par M. (yrille Laurin pour des lota rue 
St Louis a treuumt. 

Voici lestoUux ded prix de vente par 
quartiers. 

Quartier Ste-Marie $9,025 00 

St Jacques 11,600 00 

St Louis 35,190 00 

" St-Laurent 9,500 00 

'' Centre 

Est 

" St- Antoine 3,300 00 

" Ste-Anne 3,600 00 

" Ouest 

" St-Jean-Baptiste 7,700 00 

Hochelaga 13,500 00 

St-Gabriel 3,640 00 

Maisonneuve 2,000 00 

C6le Visitation 



■fcj. 



14 



LE PRTX COURANT 



J. Cradock Simpson & Cie 

AGENTS DUMMEUBLES ET DE FINANCES. 

OFFRENT EN VENTE — Residences de Ire classe ; bonnes maisons ; proprietes 

commerciales et magnifiques lots a batir. 
OFFRENT A LOUER — Maisons meublees ; maisons non-meublees et magasins. 
FONT DES PRETS sur bonnes hypotheques a des taux d'int6ret tres bas. 
ASSURENT les risques de tout genre dans des Compagnies de premier ordre. 
ADMINISTRENT LES PROPRIETES pour les proprietaires ou Fidei Commis- 

saires, au mieux de leurs interets. 
VENTE D'IMMEUBLES A L'ENCAN tous les quinze jours, le MERCREDI. 

Batisses de l'Assurance la Oitoyenne 
181, F£x*e St-Jacques - - Montreal 



Cote St-Louis 

Mile-End 300 00 

Ste-Cunegonde 8,274 00 

St-Henri 400 00 

Cote St Paul 

Cote St Antoine 8,618 75 

Montreal Junction 

Outremont 1,800 00 

Notre-Dame de Graces 

$118,443 75 

Semaine pr^cedente 116,667 10 

Ventes anterieures. 7,141,491 78 

Depuis le ler. Janvier 7,376,602 63 

Semaine correspondante 1889$21 3,505 48 
Semaine correspondante 18S8 121,666 97 

A la meme date 1889..., $5,959,087 53 

A la mtae date 1888 5,482,477 83 

Les prets hypothecates sont egale- 
ment peu nombreux ; le plus important 
est de $15,000 a 5$ p.c. Le reste est dans 
les $1,000 a $3,000 et porte 6 p.c. 

Voici les totaux des prets par catego- 
ries de preteurs : 

Ciesde pret 3,000 

Cies d'assurances 4,500 

Autres corporations 1,200 

Successions 4,500 

Particuliers 33,761 

Total $50,931 

Semaine prec^dente 78,975 

Semaines anterieures 3,393,582 

Depuis le ler Janvier $3,523,488 

Semaine corr.1889 $289,^60 

do 1888 83,728 

A la m6me date. 1889 $3,444,502 

do 1888 2,998,689 

1 «•« 

VENTES ENREGISTREES 

Pendant la semaine terminee le 

20 septembre 1890. 

montreal-est 
Quartier Ste- Marie 

Rue Plessis — Lot 369 quartier Ste Ma- 
rie, terrain mesurant 23.6 x 95 avec mai- 
son Nos. 49 et 51 rue Plessis , vendu par 
Gaspard Desserres a Elinina Labelle, 
prix $1,025. 

Rue Pauet — Lot 773 quartier Ste Ma- 
rie, terrain mesurant 40 x 70 avec tuai- 
son Nos. 238 a 244 rue Panet ; vendu par 
Arthur Gravel a Adoljdie Trudeau, prix 
$3,500. 

Rue Papineau— Partie du lot 179 quar- 
tier Ste Marie, terrain mesurant 26.6 x 
98 avec maison Nos. 15 et 17 chemin 
Papineau ; vendu par Mary Murphy et 
al a Patrick Doran, prix $2,500. 

Rue Notre Dame — Lot 1575-2 quartier 
Ste Marie, terrain mesurant 1170.9 de 
superficie, avec maison Nos. 809 et 811 
rue Notre Dame; vendu par Sophie Fer- 
kmd. epouse de R. F. Ferland a Riche- 
mont L. de Martigny, prix $2,000. 
Quartier St. Jacques. 

Rue Grant,— Partie S. E. du lot 28 



quartier St Jacques, terrain mesurant 82 
x 43 avec maison Nos. 7 et 9 rue Grant ; 
vendu par Daniel Hatton a Michael 
Saxe, pjix $8,000. 

Rue Beaudry — Lot 1006-3 quartier St 
Jacques, terrain mesurant 43 x 56 avec 
maison No. 352 rue Beaudry ; vendu par 
Edmond Brodeur a Joseph Labelle, prix 
$1,000. 

Rue St Andr6 et rue Jacques Cartier — 
Lot 854-36 et 896 quartier St Jacques, 
terrains mesurant 20 x 75 chacun avec 
maisons No. 126 rue St Andre et No.*302 
rue Jacques Cartier ; vendu par N. Henri 
Marien a Clementine Racette, epouse de 
Jacques Perrault, prix $2,600 
Quartier St-Louis 

Ruelle Charlotte— La j S. E. du lot 
298 quartier St Louis, terrain mesurant 
44 x 42.6 avec maison No. 15 ruelle 
Ch rlotte : vendu par The Montreal 
Laan & Mortgage Co a Annie Hall, prix 
$3,890. 

Coin des rues St Denis et Ernest — Lot 
902-110 quartier St Louis, terrain mesu- 
rant 30 x 115 avec maison double en 
pierre et brique No. 394 rue St Denis ; 
vendu par Olivier Robert a l'hon. Chs. 
C. de Lorimier. prix $10,000. 

Rue Lagauchetiere — Lot 107 quartier 
St Louis, terrain mesurant 7346 de su- 
perficie, avec maison Nos. 498 et 500 rue 
Lagauchetiere ; vendu par Wm Patton a 
Maxime Rodrigue et ux, prix $3,500. 

Avenue Laval— Lots 902-12, 13, 14 et 
15 quartier St Louis, avec maison Nos. 
103 a 117 avenue Laval ; vendu par l'hon. 
P. J. O. Cbauveau es-qual. a Samuel C. 
Marson, prix $17,800. 

Quartier Si-Laurent 

Rue St Philippe— Lot 394 quartier St 
Laurent, terrain mesurant 40 x 76 avec 
maison Nos. 29 a 35 rue St Philippe ; 
vendu par Eugene Piche a Thomas Gau- 
thier, prix $9,500. 

'MONTREAL-OUEST 

Quartier St-Antome. 

Rue Notre-Dame— Lot 870 quartier St 
i.ntoine, terrain mesurant 3516 pieds en 
superricie, maison Nos. 1973 a 1979 rue 
Notre Dame : venda par Michael Mc- 
Shane, prix $800 (avec le lot 1787 quar- 
tier Ste Anne . 

Rue Albert— Lot 29 et i N. E. de 28 
quartier St Antoine, terrain mesurant 45 
x 80, maison Nos. 546 a 550 rue Albert; 
vendu par John Sullivan et autres a An- 
toine Normandin, prix $2,500.50. 
Quartier Ste. Anne. 

Rue Conde— Lot 666 quartier Ste Anne, 
terrain mesurant 50 x 100, maison Nos, 
23 a 33 rue Cond6 ; vendu par Thomas 
Buchanan a Hugh Gallagber.prix $2,500. 

Rue Congregation— Lot 232 quartier 
Ste Anne, terrain mesurant 45 x 90 va-( 
cant ; vendu par les Sceurs de la Con- 
gregation Notre Dame a William Smith, 
prix $300. 

Rue Notre Dame— Lot 1787 quartier 

Ste Anne, terrain mesurant 28 x 40, 

y maison Nos. 1968 a 1974 rue Notre Dame; 



vendu par Michael McShane a James 
McShane, prix $800 [avec le lot 870 
quartier St Antoine] 

HOCHELAGA 

Quartier St-.Tean-Baptiste. 

Rue Rachel— Lots 1-220 et221 quartier 
St Jean Baptiste, terrains mesurant 25 x 
116 chacun, maison Nos. 49 et 51 rue 
Rachel : vendu par Louis Christin St 
Amour k Hermiuie Picotte, prix $2,500. 

Rue Rachel — Lot 1-220 quartier St 
Jean Baptite, terr in mesurant 25 x 116 
maison No. 49 rue Rachel; vendu par 
Herminie Picotte a Dolphis Courville, 
prix $1,700. 

Rue Pantaieon— Lot 15-1219 quartier 
St Jean Baptiste, terrain mesurant 20 x 
64, maison No. 151 rue Pantaieon; ven- 
du par Olivier Reeves a Moi'se Vaine, 
prix $1,000. 

Rue Cadieux — Lot 26 quartier St Jean 
Baptiste, terrain mesurant 1(>74 pieds en 
superricie, maison No. 463 et 465 rue Ca- 
dieux ; vendu par The Montreal Loan & 
Mortgage Co a Ferdinand Leon Sarrazin, 
prix $2,500. 

Quartier Hochelaga. 

Rue Frontenac — Lots 166-193 et 194 
quartier Hochel ga, terrains mesurant 
22 x 80 chacun. maison No, 229 a 233 rue 
Frontenac ; vendu par Chri.-tin Levac a 
Charles A. Barnard, prix $4,500. 

Rue Dezery— Lot 54-26 et 27 quartier 
Hochelaga, terrains mesurant 25 x 100 
chacnn, maison Nos. 180 a 186 rue De- 
zery ; vendu par Mine F. F. Ferland a 
Richmond L. de Martigny, prix $9,000. 
Quartier St. Oabriel. 

Rue Coleraine — Lot 3370-61 quartier 
St Gabriel, terrain mesurant 25 6 x 79.5 
vacant; vendu par la succession Knox a 
Michel Lalonde, prix $300. 

Rue Coleraine— Lots 3369-a-19 et 3370- 
60 quartier 'St ; Gabriel, terrain mesu- 
rant 25.6 x 79 vacant ; vendu par la suc- 
cession Knox a Ferdinand Filiatrault 
dit St. Louis, prix $300. 

Rue Charron— Partie du lot 3167-126 
quartier St Gabriel, terrain mesurant 16 
x 87 vacant ; vendu par les Sceurs de la 
Congregation Notre Dame a Tuomas P. 
Hunt, prix $200. 

Rue Charron— Partie du lot 3167-121 
quartier St Gabriel, terrain mesurant 
2124 pieds en superficie vacant ; vendu 
par les Sceurs de la Congregation Notre 
Dame a John Cross, prix $300, 

Rue Charron— Partie du lot 3167-124 
quartier St Gabriel, terrain mesurant 
1092 pieds en superficie vacant ; vendu 
par les Sceurs de la Congregation Notre 
Dame a Thomas B. Collinsoc„prix $340. 

Rue Centre — Lot 2602 quartier St Ga- 
briel, terrain mesurant 45 x 63, maison 
No. 584 rue Centre ; vendu par Napoleon 
Cyr a Benjamin Boivln, prix $2,200. 
Verdun. 

Rue Gough— Lots 3262 et3263 Verdun, 
terrains mesurant 461 en front x 446 en 
arriere par 103.2 en profondeur, maison 
etc; vendu par James McShane a M ; - 
chael McShane, prix non specifie. " 
Maisonneuve. 

Avenue Lecours — Lot 8-33 Maison- 
neuve, terrain mesurant 25 x 100, mai- 
son en bois et brique ; vendu par Joseph 
Charest a Leon Payette, prix $2,000. 
Mile-End. 

Avenue du Pare — Lot 13-52 Mile End, 
terrain mesurant 23$ x 83 vacant; ven- 
du par Jane Lappin a Loui- Stuive, prix 

$300. 

Outremont 

Rue St Louis— Lots 32-147, 47 et 49 
Outremont, terrains mesurant 24 x 80 
chacun vacants ; vendu par Cyrille Lau- 




A VENDUE 



PAR 



R. L. de Martigny 

85 rue St-Jacques 



Coin des rues Bleury et Lagauchetiere, 
occupe par M. Elliott, epicier. Terrain 
3400 pieds et maison en pierre. 

Coin des rues Lagauchetiere et Gain, 
une maison neuve, magnifique place 
pour un boucher, et 3 logements, ecurie, 
hangars. Terrain 25$ x 76. 

Terrain rue Cadieux, pres de la rue 
Sherbrooke, 12900 pieds faisant face sur 
deux rues, front 75 pieds, profondeur 172 
avec une grande maison. 

Coin des rues Sherbrooke et Cadieux 
deux grandes mai-ons avec un terrain 
pour batir. 

1,085 LOTS 

dans la Ville de Maisonneuve, en face 
de la rafnnerie de sucre " St Lawrence," 
dans le faubourg de Montreal qui pro 
gresse le plus rapidement. 

20 Lois a Outremont 

aussi, 50 maisons et logements dans la 
ville. 

Nos 932 a 942 rue St- Dominique. — Uue 
splendide propriete, consistant de 13 lo» 
gements a 3 6tages, lambrisses en bri- 
que, fondation en pierre, toit francais, 
lot 90 x 90. A bas prix. 

Nos 249, 251 et 253 rue Rivard— Qua- 
tre logements de 4 appartements, mai- 
son a 2 etages, bois et brique, fondation 
en pierre, avec 2 ecuries, 2 greniers a 
foin, hangars et cours bien cl6turees. 

Nos 390 et 392 rue St Hypolite — Une 
maison lambrissee en brique, fondation 
en pierre, 4 logements, lot 40 x 90. 

Nos 737 et 739 rue St Dominique— Une 
maison nouvellement batie, 3 logemente 
bois et brique, fondation en pierre. 

No 282 rue Iberville — Maison lambris- 
see en brique, 2 etages, 3 logements. Lot 
30 x 100. 

Nos 543 et 545 rue Rivard — Une mai- 
son lambrissee en brique nouvellement 
batie, fondation en pierre, 2 logements. 

No 356 rue St Hypolite — Cottage en 
bois, nouvellement repare. 

Coin sud des rues Mignonne et Pai- 
thenais — Maison a 3 etages en bois et 
brique, fondation en pierre. Lot 20 x 6C. 
avec ruelle. 

Nos 1187 et 1189 rue St Laurent — Un 
lot de terre 45 x 90 pieds, avec batisses 
dessus erigees. 

Nos 195 et 197 Avenue Laval — Une 
maison en brique et bois, fondation en 
pierre, 2 logements. 

No 1208 rue St Laurent — Un magnifi- 
que lot 30 x 180, avec maison, boulan- 
gerie, etables, etc. 

Avenue Mont Royal — Entre les pro- 
priety Stuart et Cadieux, 3 lots 25 x 110 
pieds. 

Nos 46, 48, 50 et 50$, rue Mignonne — 
2 maisons et 2 logements a 2 etages et 
allonge en bois et en brique, nouvelle- 
ment baties. 

Nos 203, 205 et 207 rue Poupart — 4 lo- 
gements, en bois et en brique, fouda- 
tions en pierre, une bonne maison. 

Nos 374 a 380 rue Si Hypolite— Maison 
nouvellement batie, 4 logements a 2 eta- 
ge«, en brique et en bois, fondation en 
pierre. 

A OUTREMONT — Plusieurs lots su 
le chemin du Cimetiere et le Chemin 
Ste Catherine. 



LB PRIX COtJRAN? 



16 



rin a Eerdinand Poirier pere, prix $1,800 
[31 Jc le pied]. 

Stc-Ounigonde 

Rue Albert— Lots 781 a 788 Ste Cund- 
gonde, terrains mesurant ensemble '232.2 
en front, 201,2 en arriere par line profon- 
deur moyenne de 91 pieds avec batis-es 
en boif ; vendu par Louis N. Dnpuis a 
Frank W. Newman, prix $8,274. 
St- Hrnri 

Rue Gareau — Lot 1705-18 et 19 Saint 
Henri, terrains mesurant 24 x 73 chacnn 
vacants; vendu par The Sun Life Assu- 
rance Co a Alphonse Martin, prix $400. 
Ctite St Antoine 

Rue Dorchester — Partie des lots 208- 
68a, 69a, 70a, 71a et 71b C6te St Antoine, 
terrain mesurant 181.9 x 16 d'un c6t6 et 
111.9 de l'autre vacant; vendu par Ths. 
C. Bulmer a Charles Irvine, prix $1,350. 

Rue St Luc— Lots 375-18-324, 375-19- 
182, 375-20-1 et 2. 375-2 J- 1 et 2, 375-22-1 
C6te St Antoine, terrain mesurant 110.6 
x 79 d'un c&te" et 95.6 de l'autre vacant; 
vendu par George T. Bishop a James 
Rronner, prix $5,606. 

Avenue Greene — Lot 375-18-324 et p. 
S. E. de 375-19-1 et 2 C6te St Antoine, 
terrain mesurant 25 x 110.6 vacant; 
vendu par James Bronner a Richard D. 
Auglin, prix $1,662.75. 



PROPRIETES A VENDRE 

A ViNTE PRIVEE 
Par J. Cradock Simpson & Cie. 

HUE STE. -CATHERINE 

Un excellent coin, tout pres et a l'est 
de la rue St,-Laurent, avec de bonnes ba- 
tisses en briques. Prix mcd£re* et condi- 
tion faciles. 

RUE ST. -LAURENT 

Environ 206 pieds de front sur le c6te" 
dlargie de la rue, entre les rues Dorches- 
ter et Ste-Catherine. s'dtendant jusqu'a 
la rue St-Charles Borromruee.sera vendu 
par lot. Pas de comptant exige. 

RUES KING AND QUEEN 

Les propri6t.es bien situees de la Raf- 
fineries du St»-Laurent, comprennent 
trois terrains de 33,800, 9,312 et 8,400 
pieds respectivement. Le grand terrain 
sera subdivise' si on le demande. Aug- 
mentera certainement de valeur avant 
un an: 

RUE NOTRE-DAME 

257 pieds de front sur la rue Notre- 
Dame, joignant la rue Sohmer ; superfi- 
cie, environ 54,000 pieds, coin de la rue 
St.-Ignace, l'arri&re partie, pres des ate- 
liers de la Cie Royal, d'£clectricite\ est 
admirablement situee pour Erection de 
manufactures. 

RUE DUROCHER 

Cottage double, isole\ en pierre, en 
bon 6tat, chauffe" a eau chaude, avec 
bonne dcurie et remise. Lot de 80 pieds 
de front par environ 125 pieds. Mai-on 
bien situ£e et confortable. 

RUE DU PLATEAU 

Maison en brique solide a 3 Stages 
avec un petit cottage en arriere. Lot en- 
viron 25 x 80 ; loyer~$436, pourrait etre 
divisee en deux logements. sera vendue 
pour liquider une succession. 

RUE UVIVECITE 

Deux belles maisons a facade en 
pierre, coin de la rue Prince Arthure, 
en bon 6tat, ave> toutes les ameliorations 
modemes, chauffe" a l'eau chaude et; tin i 
artistique. 

RUE DORCHESTER 

Belle maisons a facade en pierre, pres 
de la rue Mackay, viennent d'etre ache- 
v<jes, excellent site, toutes les amelio 



rations, fini de premiere cla°se, lambris- 
sage en hois dug, perron en pierre. 

RUB OSBORNE 

Quatre exctllents cottages en brique, 
avec cuisines en Allonge ; toujours bien 
loueS et donnant un bon revenu. l'rix 
$15,000 settlement. 

BUB GUY 

Maison isolee, coin de la rue, avec 
toutes les ameliorations moderne j , spa- 
cietises, et confortable. sera vendu a un 
prix moddrd. Demandez des details. 

RUE BLEURY, $6250 

Maison en pierre en excellent etat, 
avec allonge pour salle a manger et cui- 
sine. Peut-etre facilement divisee en lo- 
gements. 

RUE ST.-LAURENT 

Splendide propriety commerciale, vis- 
a vis le marche" St-Laurent, front de 184 
pieds 9 pousses sur la rue St-Laurent et 
182 pieds sur la rue St-Charles Borro- 
m6e, s'etendant d'une rue a l'autre, sera 
vendu par lots ou en bloc , on exige pas 
de comptant (35 3). 

RUE CHERKIER 

Tiois maisons a facade en pierre, de 
premiere clas.-e, 1'une d'elle 6tant un 
coin de rue; tout s les commodity ; 
anssi lot a batir de 25 x 100 [353i-2]. 

RUE ST DENIS 

Plusieurs bonnes maisons a logements 
dans la meilleure partie de cette rue ; 
I roprietes produisant de bons revenus. 

RUE MOREAU 

Un bloc de 6 logements en brique ; 
bonnes cours et ruelle. 

Nous avons a vendre de magnifiques 
maisons dans la partie Ouest, a des prix 
variant de $8,250 a $12,500, sur quelques 
uns des plus beaux emplacements de la 
ville. Venez demander des details. 

Pour details et permission de visiter, 
s'adresser a notre bureau. 

Ventes a l'encan le mercredi da cha- 
que quinzaine ou quand le besoin s'en 
fait sentir. 

J. Cradock Simpson & Cie 
Agents d'Immeubles et 
Encanteurs d'Immeubles 
181 rue St Jacques. 

Par R. K. Thomas. 



I 



Propriety a vendre a Maisonneuve, 
comprenant hotel et magasin situee au 
coin des rues Ste Marie et Jeanne d'Arc, 
en face de la raffinerie de sucre de la 
Compagnie du St Laurent. Cette pro- 
priety sera vendue a tres bon marche" ; 
e'est une occasion magnifique de spe" 
culation, car la Cie de Raffinerie estpro- 
prietaire des terrains de chaque cote et 
en arriere. 
Rue St Jacques. Temple Building. 
Rue Ste Catherine, con University. 
Rue de la Montague, s'dtendant jus- 
qu'a la rue Drummond. 

Rue Guilbert, nouveaux logements en 
pierre. 

Rue University, residence double iso- 
lee. 

Avenue Argyle, residence isolee et 
pare. 

Rue Sherbrooke, maison a facade en 
pierre. 

Rue Mackay, belle et grande m lison, 
presque neuve. 

Avenue du College McGill, maison en 
brique- 
Rue Mance. Cottage en brique. 
Rue St Dominique, logement en bri- 
que. 
Rue Balmoral, cottage en brique. 
Rue du Palais, residence a facade en 
pierre. 



Rue St Antoine ouest, maison en 
pierre. 

Rue Mansfield, bloc en brique. 

Avenue Clarke, Cote St Antoine, mai- 
son et pare. 

Avenue Oxenden, cottage a facade en 
pierre. 

Rue Bayle, deux cottages nenfs. 

Rue Stanley, maison en brique pres 
du Windsor. 

Rue St Denis, cottage a facade en 
pierre. 

Rue St Charles Borromee, maison a 
facade en pierre. 

Rue Dorchester. Ouest, deux lots de 
'25 pieds de front. 

Rue St Paul, deux proprietes commer- 
cia'.es. 

Rue Parthenais, quinze arpents de 
terrai a 

Rue Ste Catherine, a IVuest de la rue 
Guy. Lots a batir. 

$50,000 a preter. 
Maisons a Louer. 

Lots h batir dans la pa'tie one.st. 

Pour details sur les proprietes a dessus 
mentionnees ou d'autres que j'ai a ven- 
dre s'adresser a mon bureau. 
R. K. Thomas 
Agent d'Immeubles. 

30 rue St Jean. 

P.E. Emilede Lorimier 

Comptable et Auditeur 

specialite : 
Reglement d'Affaires de Faillites. 

BATISSE IMPERIALE, 

107 St-Jacques, Montreal. 

Telephone Federate No 941. 

Residence, 724 Berri. 
Negociation de prets ; Vente et achat de 

Proprietes Foncieres. 
8®*" M. de Lorimier offre en ce moment 
de magnifiques occasions pour place- 
ments en proprietes foncieres [en ville]. 



. ^*4LJ0U 



Grains et Provisions 

Gruau Pot Barley 

Son et Grue 
Mouiee de Bied'Inde 



Sucre d'Erable 



Jambons et viandes fumees 
Lard Short Cut et Mess 
Saindoux, seaux et chaudieres 

AUSSI 

Moulanges a avoine et a bie 

Pierre a moulan ges 

J. B. Renaud & Cie 

7S a S3 

RUE ST-PAUL - QUEBEC 



POISSON 

Dei'niers Ai-rivaffeis 



Hareng du Labrador, quarts et e'emi- 
quart8 des meillenres marque-. 
Morue Verte Nos. 1 et 2 et large. 
Morue Seche. 

Saumon du Labrador, Nos. 1 et 2. 
Truite Nos. 1 et 2. 
Huile de Morue et de Loup Marin. 

GEO. TANGUAY 

MARCHAND DE 

Farines, Grains, Lard, Sain- 
doux, etc. 



COIN DES 



Federal Tclophone Co'y 

INGENIEURS et FABRICANTS 
de toutes sortes 

d'Appareils Telephoniques. 

Estimes fournis pour la pose de lignes prl- 

vees, de bureaux et reseaux locaux 

et d'echanges. 

Seuls manufacturiers au Canada du. 

Telephone Systeme " LAW " 

le plus parfait systeme de telephone. 



James Wright, 

Gerant. 



Wm. Cassils, 

President 



LA OMPAGNIE 

CANADIENNE D'ELECTRICITE 

DE MONTREAL 

Preparation active pour la manufacture 
en grand 

d'Appareils Electriques 

tels que : 

Sonneries, Piles, Indicateurs 

Reductions de moitie dr.ns les prix. Plus 

d'importation, plus de tarif douanier 

a payer, au>si notre nouveau 

systeme de leiephoue 

deja trfes en vogue. 

No. 1953, Rue Ste-Catherine 

Pres du Cyclorama 

M. F. JANNARD, Gerant. 

HOTEL ST. LOUIS 

J. JOHNSTON & Cie, Prop. 

No. 64, Rue St-Gabriel 

MONTREAL 

Vins, Liqueurs et Cigares de choix. 
Sarvlce parfait. 



Rues Arthur, Bel! et Leadenhall 

Basse- Ville, Quebec 

F.Kirouac&Fils 

Marchands de 

Fleur, Grain, Sel, Gruau 
Barley, Huiles, Poisson 

SaiDdoux, Lard, etc. 

COIN DES RUES 

St-Pierre et St-Andre 

Basse-Vllle, Quebec. 

Correspondance sollicitee. 



DROUIN FRERES & Cie 

Successeurs de O. Drouin & Flls 

EPICIEUS en Gros 

et Manufacturiers de 

Vinaigre et Marinades 

Nos. 27 et 29, Rue Smith 

St-Roch, QUEBEC. 
ccp6cialit6s: Tabac en feuilles et Vinaigre. 
Correspondance sollicitee. 



LB. 




MAGASIN DE 



CHAUSSURES 

TVo. 60J 

Rue St- Dominique, Montreal. 



L. B. L. a le plaisir d'annoncer & ses ntm- 
breuses pr .tiques qu'il vient de s'attaci-sr les 
s^rviges d'ouvriers capables, et qu'il escere, 
par la qualite du cuir, la bonte et I'elegauce 
de l'ouvrage, contlnuer & merlter une bonne 
part de leur paironage. 



continuera a se charger du reparage. 
qui eera fait avec soin et promptitude. 



La "Societe des Artisans." 
Ernest Mireau faisant partie 
de cette Societe sollicite res- 
pectueusement le patronage 
de ses confreres. 

"Dominion Steam Laundry." 



16 



IE PRIX COURANT 



i ■ i ■ . ■ 






Les marehandises fabriquees par 

La compagnie de GRANBY 

sont superieures a toutes autres. 



Tous les Marcharuls qui desirent etre Men as- 
sortis doivent tenir un assortiment complet de 



CLAQUES GRANBY 



BUREAU ET ENTREPOT 



No. 15, CARRE VICTORIA 



MONTREAL 



ETABLIE EN 185(5. 



Successeurs de feu J. C. McLAREN 



THE J. C. McLAREN BELTING CO 

SEUL FABRICANT DE 

Courrois en Cuir au Tan de Chene 

OATVS J^A. PUISSANCE. 

On sollicite les commandes du Commerce. Vescomptereduitles prix au niveau 

des Courroies tannees a Vecorce de pruche. Demandez les prix 

avant de placer vos commandes. 

Nos. 292 & 294 rue St-Jacques, MONTREAL 



Lumiere Electrique 



t 



Lumiere Electrique 



Encres Toiray-Maurin 

Fabrique la plus importante du monde, et qui compte un siecle du plus brillai.t succSs. 




La Cie. Royale d'Electricite 



Senle proprieiaire du Systeme Thomson- Houston pour le Canada 

FABRICANT DE GENERATEURS ET DE LAMPES 

Entrepreneur el constructeur de materiel a lumiere incandescente et a arc, en Canada, 
aussi de materiel de lumiere incandescente par circuit d'arc. Le seul systeme parfait a 
regulateur automatique, qui existe au monde. Devis, estimes et prix fournis sur demanoe. 

BUREAU, USINE ET STATION : 

54, 56, 58 et 60 RUE WELLINGTON, MONTREAL. 
Hon. J. R. Thibaudeau, Pres. Chas. W. Hagar. G6rant. 



ARTICLESjEN DEMANDE 

Glacieres en bois franc, air froid et sec, a bon marcbA 

Sorbetieres, toutes dimensions et prix. 

Tondeuses pour l'herbe, $5.50 a 7.50. 

Toile en fil metallique depuis 20c la verge. — Aussi, Cadres 

en bois pour faire les portes et fenetres a l'epreuve des 

mouches, prix 60 a 75c. 
Balais a Tapis (nouveaux) $2.25 a 4.00. 

AU NOUVEAU MAGASIN DE 

L. J. A. SURVEYER 

O, rue ^t-Laixreirt 



Encre Syrienne — Violette-noire communicative, copiant mfime six mois 
apres l'ecriture. 

Encre Azullne — Bl< u noir fixe. Cette encre d'une jolie nuance bleue in- 
tense en ecrivani tourne de suite au noir parfait. 

Enpre du IXe Steele— Triple-noire inalterable. SpeciaU pourcomptabilite' 

Carmivs parfumis. — Encres & marqver le linge — Encres mital- 
liques — Colles liquides — dreg, Pains a cacheter, etc. 

Les qualitgs de res produits en imposent l'emploi a toutes les classes de la 
Mtii'lf tt se trouvi nt en vente chez tousles libraires et les principaux 
marchands. 

J. B. ROLLAND & FILS, 

Seuls Agents pour le Canada. — 6 a 14 rue St- Vincent, Montreal 

Lumiere Electrique Incandescente 

EDISON 

Pour l'eclairage des MAISONS, des MANUFACTURES ou des RUES, par des 
Appareils isoles ou des Stations Centrales. 

N. B. — L'usage de toute autre forme de Lampe Incandescente est un empietement 
sur les patentes d'Edison, et ces ernpietements seront traites en conse- 
quence. 

M. X>. B^ISJEfc & CIE 

'AGENTS POUR LE CANADA 

107, rue St- Jacques, - - Montreal 

Tous les elements nutritifs du Bceuf de premiere 

qualite 



sont 



fi**^"* 



conserves 



dans le 




Johnston's 
Fluid 



Bee: 



Nourriture incomparable pour tous ceux qui ont besoin d'un( 

nourriture fortifiante sous une forme de 
I digestion facile. 



LJ£ PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Du Commerce, de la Finance, de l'lndustrie, de la Propriete Fonciere et des Assurances 



VOL. VII 



MONTREAL, VENDREDI, 3 OCTOBRE 1890. 



No. 



N.F.BE 

17 rue William, Montreal 

Marchand de Fromage 

A COMMISSION 

et Negociant de toutes sortes de I 
tures pour 
Fromageries et Beurreries 



AGENT DE 

MacPherson & Schell 

Alexandna, Ont. 

pour la vente de Iftur fame us bois i\ boite 
reconnu par le grand nombre des frontagers 
comme n'ayant pas son ogal ici ca Canada, 
ainsi que lour moulin a plier les holies lesuel 
travaille a perfection. 

On pourra voir ce moulin etun echant.il ion 
du bois a mon magasin. 

Pour prix et plus amples details veuillez 
correspondre h 1' ad r esse ci-dessus. 

Pour communication par t61gphon< . de- 
mandez le No 2461- 



SAINDOUX 




EMPAQUETE EN 

Seam de 3, 5, 10 et 20 lbs. 

et en tincttes tie SO ll>s. 



LE SAINDOUX 

ANCHOR 

est bien superieur aux saindoux de 

Chicago. 

Et se vend a meilleur marche. 

M. LAING <St SONS 

Empaquotours, Montreal. 

Demandez la liste des prix. 

En \ente chez tons les Ejncitrs. 

Bureau : Telephone No. 344 
Maison d'Empaquteage: 

Telephone No. 6036 



DUCKETT, HODGE &Cie 

Exportateurs de 

BEURRE et FRUMAGE 

et Marchands de 

PRO VISIONS en GENERAL 
104 rue des Sceurs Grises 



McArthur 
Corneille & Co. 

lubricants et Importateurs de 

Couleurs et de Vernis 

VERKE A VITKE 

Glares ordinaires et de choix. — Polies. 
Huiles de toute espece. 

Produits chimiques, Teintures, etc. 

Pr .mii iotuii -i s de la marque ceiebre Crown 
Diamond de Blanc de Plomb. 

310 a 316, Rue St-Paul 
J. A. VAILLANCOURT 

MaKCIIANJ>-< OMMISSIONNAIREDE PROVISIONS 

331, Kue des Commissaires 

BE1THRE, FKOMARE et CEDFS places aux 

prix los plus avantageux. ' 
At to u t ion speeiale donnee aux consignations 

de D< ui re et de fromage. 
Avances liberates sur consignations. 

TINETTES en belle epinette blanche, 30, 51 

et 711 lbs, Fournitures ponr Fromageries. 
Speciality deTinettespour beurreries. Aussi 

meilleur Sel Anglais pour beurreries. 
Soil cite la cons'igna'Vr de toutes sortes de 

Produits Agricoles. 

REVUE DES MARCHES 

Montreal, 2 octobre 1890. 



GRAINS ET FARINES 



Coin de 1 rue William 



MONTREAL 



Sfarchis de gros 

La faiblesse signalee par nous la se- 
maine derniere sur les inarches euro- 
peens s'est traduite les jours suivants par 
une baisse effective de 6d environ par 
cental (100 livres) sur les bles etrangers. 
Les livraisons des cultivateurs anglais 
sont abondantes et le prix des bles an- 
glais baisse constamment. Lesnouvelles 
d'Australie proinettent une recolte abon- 
dante, la superficie en ble etant beau- 
coup pins considerable que l'annee der- 
niere. La recolte d'Australie se fait en 
Janvier. La recolte de la Hongrie est 
evaluee maintenant a 157,800,000 minot- 
ct celle de l'Autriclie a 47,01:0,000 de ini- 
nots, ce qui lai-serait au double empire 
un surplus de 32,000,000 de minots pour 
l'exportation\ 

Mark Lane Express de lundi dernier 
resume ainsi la situation a Londre* : 
" Les offres de bles anglais sont plus 
considerables et les prix ont baisse de 
tid. Les ventes pendant la semaine der- 
niere ont ete faites a 31s 6d contre 29s Id 
pendant la semaine corre-pondante de 
1889. II y a eu une baisse generale de 
6d sur les bles etranger? ; a Liverpool, 
les bles de Californie, pour livraison fu- 
ture, ont baisse de Id par cental. L'orge 
a baisse de 3d et le mai's de Id. L'avo'ne 
est faible. Les farines etrangeres sont en 
baisse de 6d." 



Beerbohm, a la date d'hier, cote les 
marches anglais mieux tenus, et les 
marches frail cais tranquilles. 

Aux Etats Unis, les fluctuations ont 
ete legeres cette semaine et le ton gene- 
ral soutenu. 

Le niois le plus actif en sp6culation 
est encore decembre. et ce mois se tient 
a Chicago aux environs de $1.00, ne des- 
cendant pas au dessous de 99£ et ne 
montant pas au dessus de $1.00J On 3 
specule sur les nouvelles du Nord-Ouest 
ou les livraisons connues sont rares, 
quoique l'on sache que les minoteries de 
Minneapolis achetent sur une grande 
echelle ; l'absence d'ordres d'achat pour 
l'etranger et la baisse des cour a Liver- 
pool et a Londres fournissent des argu- 
ments serieux aux baissiers, tandis que 
les haussiers pretendent que le r ipport 
du gouvernement pour le mois de sep- 
tembre constatera une depreciation con- 
siderable dans 1'evaluation de la recolte 
du ble de printemps. 

Les marches de disponible sont en 
hausse de £c sur la semaine derniere. 

Voici les cours de ces principaux mar- 
ches : 

24 sept. 1 oct. 

Chicago (dec.) 0.99J 0.99|c 

New-York (dec.) 1.03f 1.03|c 

St-Louis (disp.) 0.97J 0.98}c 

Duluth (disp.) 1.00 l.OOic 

Le Commercial, de Winnipeg, a la date 
de samedi, constate qu'il n'y a encore 
qu'un fort leger mouvement dans .e ble, 
les cultivateurs ayant profite du beau 
temps de la semaine derniere pour met- 
tre leurs gerbes en meules. Maintenant 
le battage doit etre commence et le ble 
va arriver en quantity aux points de re- 
ception. Les echantillons recus jusqu'ici 
sont en general, de quahte mediocre ; il 
y aura fort peu de ble pouvant etre 
clause No 1 dur. II n'en est presque pas 
venu de cette classe a Winnipeg et les 
eoinmercants ne veulent pas en vendre 
a livrer. Les prix payes a la campagne 
varient de 75 a 80c pour les meilleurs 
echantillons. Une depeche plus recente 
cote SOc coin me le prix moyen sur les 
chars, en gare a Winnipeg. En ajoutant 
le fret par le Pacifique, cela represente 
95c a. Port Arthur et, si Ton n'a pas a 
payer d'entreposage et de main-d'ceuvre 
a ce port, le cout net, rendu a Montreal, 
serait de $1.05 a $1.07£ pour le No 1 dur 
de Manitoba. Le ble No 1 de Duluth, a 
$1.00^ la-bas, represeuterait a peu pres 
$1.10 ici. 

Nous n'avons cependant connaissance 
d'aucune vente a Montreal sur laquelle 
on puisse baser un cours. 

Les farines sont en meilleure deman- 
de, quoique les ventes soint generale- 
mant pour de petits lots ; il n'y a de 
stocks nulle part chez les consommateurs 



HUM 

La plus grande merveille musicale 




HqtreDame Montreal 



Seul importateur des 

Pianos Hazelton, Fischer et Dominion, 

et des Orgues Dominion. 

Le plus grand assortment en Canada. 



C. D. MORTJSF 
1386, RUE NOTRE -DAME 

Manufacturer et Marchand en Gros 

d'Essences Culinaires, Huile a cheveux, 
Parfumerie, Lessi et Caustique a la livre ou 
au quart, Huiles d'Olive, de Castor, de Foie 
de morue, & Machines a. coudre, etc. 

Vinaigre en cruches ou au quart de pr 
miere qualite seulement et au plus bas pri 
du marche. 
Proprietaire du Sirop du Prince de Gal 'es 
Toute commande par la malle exgcutee 
avec diligeuce et les effets livres dans toute 
la ville et les environs on &. bord des chars ou 
vapeurs sans charge extra. 



Cie de Telephone Bell 

DU CANADA 

C. F. SISE, President, 

GEO. W. MOSS, Vice-Pres. 

C. P. SOLATER, Sec.-Tresorier. 

Bureau principal : a Montreal. 

Cette Compagnie vendra ses instruments 
& des prix variant de 10 il 25 piastres le set. 
Ces instruments sont proteges par los brevets 
que possede la compagnie, et les aequereurs 
sout par consequent a. l'abri de contestations 
et pourront se servir des lignes principa.es 
aux prix des abonnfis. 

La compagnie prendra des arrangements 
pour relier les localitesprivees de communi- 
cations telephoniques, avec le bureau de 
telegraphie le plus proche, ou enc ire cons- 
truira des lignes priv6es pour les individus 
ou les eompagnies, pour relier leurs resi- 
dent; a leurs places d'affaires. Elle est 
prete a manufacturer toutes sortes d'appa- 
reils electriques. 

Pour details complets s'adresser au bureau 
de la Compagnie a Montreal. 



Tel. Bell 129. 



Tel. Federal 181. 



Chs, Langlois et Cie 

Marcbands-Commissionnaires de 

PROVISIONS 

Patates au char. Beurre, CEufs, Fromage. 
Lard, Saindoux. 

Ol, JR-ne Saint-Paul 

MONTREAL 
Entrep6ts, 101 rue Sanguinet. 



r»-^i*iJBii plie :bi^e:t^e:tje: pour x>ottbi^tj:rje i>e: tapis 



Elle dureraTRt us FOIS plus longteuaps que toute autre d ublure. 

Elle est beaucoup plus ELASTIQ,CrE el c'esi la seule doublure qui conserve son eias- 
ticite juscju'a ce qu'elle soit completement usee. C'est la doublure la plus parfa . 
l'on puisso placer sur lepla DpS"her le bruil I pas 1, causs de son efas- 

ticite elle donne do la souplesse a ix personaes qui traverse at des appj aents cou verts 
de cette doublure; olio conserve aussi le tapis. Cel nve des 

Mites par suite d'une composition chimique que l'on y introdult lore de sa fabrication. 

Uu fait reconnu c'est qu 1 o- p ijiier est un aon-conducteurp iriait .le 1 1 chaleur et du 
lroid, et comme ce papier eloigne plus que tout autre les pieds du plan jher et est, com- 
pose de parties a l'eprouve de lair, il 1 ; fait qui sera 
promptement apprecie. C'est la seule doublure qui outieaneiau receptacle parfail pour 
la poussiere et 1'empScht de couper le Tapis. Ces receptacles ou plis pjuvent etre promp- 



tement nettoyes en roulant le papier sur le revers eteule sejouant aux bouts ou en le 
brossanl. II no contieut aucune substau'^e qui le rende mou et qui fasse faire des bosses 
comme le cas arrive dans los doublure- d i CO to a ouate et vous n'avez pis l'ennui de voir 
de la charple, poussiere, etc, dans I'appartement 

Cette doublure est plus jolie et se veud beaucoup plus facilement que tout autre. Eile 
esten rouleaux do 50 verges et chaque verge est num6rotee pour epargaer le trouble de 
mesurage lors do la vente. Les Dames voient et reconnaissont immediatement sa valeur 
ct la veute se fait aussitot que cette marchandise est exp ■ 

Elle est en usage depuis un an et les marchands qui l'ont vendue, et les m6nag6re» 
qui en ont fait usage sont ses meilleurs ami-. Cette doublure est a tro : 1 a-dire 

trois pouces d'epaiss ur et pese li livre a la verge. La largeur reiculiere est d'una verge. 

Aussi, Bourreleti d'Escalier. Euvoyez chercher des echantillons. 



THOMl^S LIGGET, Seul Agent pour le Canada, 1884 Rue Notre-Dame, MONTREAL 



LE PRIX COURANT 



AUB1N&THIBA1ILT 

Marchands en Gros de 

PROVISIONS 

335 rue des Commissaires 



Beurre, fromage, ceufs, fleur, en quarts et 

poches, pois, feves, sucre d'6rable, 

poisfendu, papier dc paille.etc. 

En"ets livres gratis. 

Telephone Bell 970. 

Telephone Federate I486. 



C. B. JACQUES 

Marchand-Commissionnaire 

Farines, Grains, Foin 

ETC, ETC. 

Agent General pour Tlie Manitoba 
Milling & Brewing Co, Carberry, 
Manitoba., aus;-i agent de la CIE de THE 
YOKOHAMA. — Farines de commerce 
et Farines fortes de boulanger, une sp6- 
cialiti. — Consignations et commandes 
sollicitees. 

C. E. JACQUES 
Bureau principal : 

203, Rue des Coinniissaires 

Pres de la rue St-Sulpice. 



THE 



Montreal Biscuit Co'y 

84, RTJE McGILL 

MONTREAL 
Manufacturiers de toutes sortes de 

BISCUITS SECS 

et de GALETTES 



On solllcite une commande d'essai de la 
part des detaillants que notre representant 
a'a pas vu personneUement. 



Ou allez-vous ? 
Au No. 8, Cote du Beaver Hall 

Pourquoi ? Pour boire, 
Quoi ? L'eau fameuse de 

Ste 
G 
E 
" N 
E 
GENEVIEVE 
I 
E 
V 
E 

Vous pouvez aussi vous d6salt£rer en 
buvant les Eaux de Richelieu, Caledo- 
nia (souffree et saline), Abenaki?, Geor- 
gianne, St-Leon (nouvelle source) et 
autres. A vendre en gros au 

Depot General d'Eaux Minerales 

8 Cote du Beaver Hall 

PAR 

A. Poulin & Cie 

Telephone No. 2037 



AUX MARCHANDS 

Tabac Canadien 

EN PEUILLE 
Special'rte de Premiere Classe 

EN GROS SEULEMENT 

«©*Au plus BAS PRIX du marche 

S'adresser a 

EPHREM BOLDUC, 

JOLJETTE P.Q, 



et, d'un autre cote, les marchands sont 
assez dispo^s 4 se montrer coulants 
pour se debarrasser des vieilles farines 
avant l'arriv^e des nouvelles. Les prix 
sont nominalement soutenus, quoique, 
pour faire une bonne vente, il y ait peu 
de detenteurs qui ne consente a une re- 
duction de 10 a 20c. 

Des echantillons de farines de ble 
nouveau du Manitoba sont arrives ici ; 
le commerce les considere comme d'ex- 
cellente quality et egalant les farines de 
l'annee derniere. Naturellement ces 
echantillons proviennent de bl£s recoltes 
au debut et classes a la tete de la liste. 
On a aussi vu des echantillons de farines 
d'Ontario qui sont sans contredit, supe- 
rieures a celle de l'annee derniere. Les 
patents et les rollers sont splendides. 

Les farines d'avoine sont faibles. 

Les pois n'ont pas de mouvement ap- 
preciable; il n'y a pas encore de pois de 
la province sur" le marche ; ceux d'On- 
tario se vendent a la parity de 77 a 78c 
rendus ici par 66 lbs. 

L'avoine est moins ferme ; la demande 
a un peu diminue et les arrivages sont 
un peu plus forts. Cependant on rap- 
porte que beaucoup de cultivateurs ne 
veulent pas encore vendre. On peut 
ceter, en gros ici, de 41 a, 52c par 32 lbs 
pour notre avoine, et de 43 a 44c pour 
celle du Haut Canada. 

L'orge du Haut Canada a ete tres ac- 
tive depu's quelques jours ; d'immenses 
quantites ont ete transportees au dela de 
la frontiere, par bateau et par chemin 
de fer, pour profiter des derniers jours 
du tarif actuel. On la paie 70c le minot. 
La n6tre n'a pas encore de mouvement ; 
elle est toujours inferieure en quality et 
ne se vend qu'apres celle de nos voisins. 
fSiCe sera done principalement votre orge 
qui aura a souffrir de l'augmentation des 
droits. On croit cependant que les bras- 
seurs devront venir nous Pacheter, mais 
comme il faudra 30c par minot au lieu 
de 10c de droits, il faudra que nos culti- 
vateurs partagent avec eux la difference. 
Pour le moment on peut coter nominale- 
ment 85c pour l'orge a malter et 50c pour 
l'orge a moulee. 

Le sarrazin est moins ferme ; il va en 
arriver bientot des quantites considera- 
bles achetees sur la riviere Ottawa que 
1'on offre des aujourd'hui a $1.20 par 100 
lbs. 

Le ble d'inde des Etats Unis reste a 
65c en gros et 70c au detail. 

Les frets de mer sont faibles, on de- 
mande Is. pour Liverpool et Is. 6d. pour 
Glasgow. 

Nous cotqns en gros : 
Ble roux d'hiver, Canada No.2.1.00 a 1.03 
" blanc d'hiver, " " 1.00 " 1.03 

" du printemps, " " 0.95 " 0.98 

" du Manitoba, No. 1 dur 1.05"1.07J 

" " " 2 dur 0.00"0.00 

Avoine 41 " 42 

Ble d'inde, en douane 57J" 00 

do droits payes 65 " 70 

Pois, No. 1 90 " 95 

" " 2, (ordinaire) 76 " 78 

Orge, par minot 50" 65 

Sarrazin, par 50 lbs t 60 " 62 

Seigle, par 56 lbs 00 "00 

FARINES 

Patent* d'hiver $5 40 4 5 75 

do du printemps 6 004625 

do Am6ricaine 6 604675 

Straight roller 4 85 4 5 00 

Extra 4 50 4 4 65 

Superfine 4 00 4 4 10 

Forte de boulanger (cite) 00 4 6 00 

do Am6ricaine 5 00 4 5 76 

EN SACS D'ONTARIO 

Medium 2 50 4 2 65 

Superfine 1 70 4 1 80 

Farine d'avoine standard.enbarils 4 75 4 4 85 



Farined'avoineeranul6e,enbarils4 90 4 5 00 
Avoine roulee. en barils 5 00 4 5 10 

March'e de detail 

II y avait peu de grains au marche 
mardi, et les cultivateurs qui avaient de 
l'avoine ont vendu facilement de $1.00 a 
$1.05. 

En magasin, l'avoine vaut $1.10 pour 
celle de Quebec et $1.15 pour celle d'On- 
tario, par 80 lbs. 

L'orge No. 2 de la province vaut $1.25 
pai 100 livres; l'orge No. 1 d'Ontario 
vaut $1.30. 

Le ble d'inde blanc ou jaune des Etats 
Unis se vend 70c par minot. 

Le sarrazin se vend $1.30 par 100 lbs. 

La graine de lin par minot de 60 lbs. 
vaut $1.30 a $1.40. 

La farine de seigle vaut $2.60 par 100 
livres. 

La farine d'avoine vaut $2.25 a $2.40 
par 100 livres. 

La farine de sarrazin vaut $1.70 par 
100 livres. 

BEURRE. 

MarcM de Liverpool. 

La circulaire de MM W. Heapy & 
Son, en date du 18 septembre dit: 

" Les prix eleves demanded pour les 
kiels ont evidemment ralenti la deman- 
de. Les acheteurs ont ete plus r6serves 
et la marche cl6ture tranquille. Les 
beurres de choix d'Irlaride passent len- 
tement dans la consommation ; les mar- 
chands s'attendent a une baisse et n'a- 
chetent en consequence que fort peu; les 
secondes qualites sont plus active?. Les 
cremeries fancy d'Arnerique, en bonne 
condition, ont eu une bonne demsmde, 
mais les autres sortes sont encore une 
fois plus faibles. 

Nous cotons en cloture : 

Danois, extra fin, kiels 120 k 124s. 

" " i kiels 124 a 000s. 

fin 00 a 00s. 

Irlandais, extra fin 110 a 114s. 

choix 100 a 105s. 

" fin 88 a 95s. 

Americain,extra fin cremeries 90 a 95s. 
" qual. marchande. 35 a 40s. 
Marche de New- York 

Le marche du beurre a ete peu encou- 
rage par les exportateurs, la semaine 
derniere et.en consequence, les prix sont 
restes bas mais soutenus, quoique la 
temperature ait ete froide et les arriva- 
ges moderes. Les acheteurs, toutefois, 
s'insurgent contre tout mouvement de 
hausse et il y a assez d'offres pour qu'ils 
puissent obtenir tout ce dont ils ont be- 
soin a leurs prix. Les tinettes et les 
seaux de cremeries se vendent au meme 
prix ; 23c. Les beurres de ferme sont 
cdtes a 19c. 

MarcM de Montr kd. 

II se fait quelques petites expeditions 
de beurre de beurrerie pour PAngleterre, 
mais le commerce d'exportation ne peut 
guere prendre de 1'activite tant que les 
beurriers tiendront a de trop hauts prix. 
Un lot de 600 tinettes exp£die par MM. 
Bell Simpson & Cie par le '■Kehrweirdir' 
pour Hambourg comprend le produit de 
deux beurreries du comte des Deux 
Montagnes pendant les mois de juin, 
juillet et aoftt qui a ete paye en bloc 18£c. 

En realite, il n'y a guere de mouve- 
ment que pour le commerce local qui re- 
cherche surtout bs beurres les pi isfrais. 
Pour septembre 21c est facile a obtenir, 
lorsque le beurre est de choix, mais les 
beurrjers demandent souvent 22c, ce que 
peu de commercants veulent payer. 
Aout peut etre cote de 19 a 20c suivant 
qualite ; juin et juillet varied suivant 
l'etat de conservation. 

En beurre de ferme les townships de 



choix valent de 18 a 19c en gros et 20c 
en demi-gros ; le beurre ordinaire de la 
province vaut de 16 a 18c. 

Nous cotons : 
Beurre de beurrerie : 

Juin et juillet 17 a 18c 

do (detail) 19 a 20c 

Aout 19 4 20c 

do [detail] 20 a 21c 

Septembre 21 a 22c 

Beurre de ferme : 

Townships 18 a 20c 

Morrisburg & Brockville... 16 a 18c 

Province 16 a 18c 

De l'Ouest. 13 a 16c 

FROMAGE 
MarcM de Liverpool. 

La circulaire de MM. Wm. Heapy A 
Sons, 25 Mathew street, Liverpool, en 
date du 18 septembre, dit: 

" La demande a ete moderee et on ne 
peut signaler aucun changement dans 
les cours. Les arrivages actuels etant de 
fromage d'aout, les detenteurs sont plus 
reserves, mais les acheteurs ne paraia- 
sent pas disposes a payer de plus hauts 
prix. Les qualites moyennessontcalmes 
et pour effectuer des ventes il a fallu 
faire de nouvelles concessions. Voici les 
cours de cloture : Fromage extra fin, 
blanc ou colore, de 43.6 a 46.6. Quelques 
fromageries de choixse sont vendues jus- 
qu'a 48s. Vieux fromage d'ete, mur, en 
bonne condition, de 20 a 28c. Fromage 
mi-maigre, colore, de 25 a 35s. Do blanc 
28 a 36s. Cote de New York 47s 6d c. i. f. 

Marche de New -York 

Le fromage a eu une vente lente cette 
semaine et le marche a desappointe tout 
le monde. Les consignataires se plai- 
gnent de ne pouvoir ecouler leurs mar- 
chandises et aussi de ne pouvoir etablir 
la base d'une hausse future ; et la majo- 
rite des expediteurs n'etaient evidem- 
ment pas prepares a l'indifference avec 
laquelle leurs offres ont ete recues a 
l'etranger. 

II parait que les acheteurs anglais 
veulent essayer encore une fois le peu 
de patience et attendre que les deten- 
teurs ici soient fatigues de garder leur 
fromage. 

Ogdensburg, N.Y., 27 sept. — Deux mil- 
les quatre cents fromages en vente ; on 
a offert 9Jc, les fromages se tiennent a 
9f et 10c, par consequent pas de ventes. 

A peu pres tout le mois d'aout est 
vendu et les fromagers croient qu'ils de- 
vraient avoir 10c ou plus pour leur sep- 
tembre. 

Canton, N.Y., 27 sept. 500 fromages 
vendus de 9J a 9f c. 

Utica, N. Y., 29 sept. — Le marche a 
ete Iourd. Les offres faites n'avaient rien 
de seduisant. Le commerce local parait 
approvisionne et les ordres de l'etranger 
ne sont pas nombreux. Ventes : 4 lots a 
8|c, 30 lots a 8f c, 10 a 8Jc, 4 k 9-, 10 k 
commission. Total 98 lots, 7,126 froma- 
ges, prix moyen 8£c. L'annee derniere a 
pareille date le prix moyen etait 10c. 

Little Falls, N.Y., 29 sept. — Marche tres 
lent. Ventes : 3 lots a 8Jc, 3 lots a SJc, 
14 a 8f c, 25 a 9c, 7 a commision ; total 
5043 fromages. 

Buffalo, N.Y., 29 sept. — Pas de vente 

de fromage. Les vendeurs demandent 

un haut prix et les acheteurs refusent de 

le payer. 

MarcMs d'Ontario 

London, Ont. 27 sept. — Dix-sept froma- 
geries ont mis en vente 5310 fromages 
dont 4,250 de septembre, le reste d'aout. 
Pas de ventes. Marche lourd. 

Lngcrsoll, Ont. 30 sept— En offre au- 
jourd'hui, 7,200 fromages, dont4375 aout 



LE PRIX COURANT 



3 



et 2825. septembre. Ventes : 400 ft 9J, 
570 &9|. 

Marche tranquille pour le fromage 
d'aout. On a offert 10c pour le sept >mbre 
mais les fromagers demandentlOJ. Pour 
le mois d'aout 9J a 6t6 g6n6ralement 
offert. 

Belleville, Ont. 30 sept.— Sur notre mar- 
che 31 fromageries out mis en vente 1815 
framages blancs et 1,127 colores. Ventes : 
815 blancs ft 10c 510 colores a 10 1?16. Ces 
prix ont ete offerts pour tout le fromage 
mis en vente, mais le reste des vendeurs 
a refuse. 

Woodstock, Ont. 1 octobre.— Sept fro- 
mageries ont offert 4200 from ages d'aout. 
Pas de ventes. 

Marche de Montreal 

Pas de changement dans la cote du 
cable, qui n'est d'ailleurs que pour le 
fromage d'aout, le seul qui soit encore 
eur le marche" anglais. Maiu les cable- 
grammes prives indiquent un marche" 
lourd et sans vie en Angleterre et ne 
donnent aucune latitude aux ex porta - 
teurs pour acheter sur notre inarchg. 

Au quai, lundi, il n'y avait qu'un lot 
de 350 boites d'une seule combinaison 
et nous ne croyons pas que le vendeur 
ait pu trouver le prix qu'il demandait. 
Nous sommes porte a croire qu'il a du le 
laisser en consignation. Les fromagers 
en general ont peu consign^ cette eemaine 
et nous n'avons pas entendu parler de 
ventes a la campagne. En ville il a ete 
vendu quelques petits lots restes de la 
semaine derniere, dans les prix de 9£ a 
9Jc pour fromage du commencement de 
septembre. Peut-etre offrira-t-on 10c. au 
quai lundi, mais c'est encore douteux et 
cela d£pendra absolument du ton des 
cablegrammes qui seront ^changes d'ici 

lft. 

(ETIFS 

Des quantites tres considerables d'ceufs 
ont ete expedies ces jours-ci aux Etats- 
Unis, ce qui a allegi le marche et le 
laisse en bonne position. La demande 
locale est bonne et les existences mode- 
ls. On peut coter de 16i ft 17c suivant 
quantite ; le prix de 17£c etant quelque- 
fois realist ft la caisse. 

POMMES DE TERRE 
Quelques lots de char sont arrives du 
Haut Canada ; il vient aussi des lots par 
bateau et, avec ce qu'apportent lee culti- 
vateurs des environs, le marche est bien 
approvisionne. On vend par lots 60c la 
poche de 90 livres. Au char, le prix 
varie de 50 ft 55c. 
A Boston. — La demande est bonne, on 

y cote : 

le minot 

Houltons Hebrons 65 ft 68c 

do Roses 63 ft 65c 

Aroostook Hebrons 65 ft 00c 

do Roses - 63 ft 65c 

N. H. Roses et Hebrons 60 ft 65c 

N. Y. et Vermont do 60 ft 65c 

FRUITS 

Un commerce actif a ete fait en pom- 
mes d'Ontario pour les Etats Unis ; plu- 
sieurs nxportateurs ont aussi fait des 
expeditions cette semaine pour l'Angle- 
terre, par les vapeurs Lake Winnipeg, 
Pomeranian, Polynesian et Oregon ; ces 
expeditions se montent ft environ 2,000 
barils. Le marche" anglais est excellent. 
La recolte des pommes d'automne et 
d'hiver au Canada est la plus petite qu'on 
ait vu depuis 20 ane. Sur place, il n'y a 
pas de changement dans les prix. 

Nous cotons en gros : 

Pommes St Laurent $3.00 ft 3.15 

Pippin et Culvert. 3.00 ft 3.25 
communes 2.00 ft 2.50 



Citrons r 5.50 ft 6.00 

Oranges Jamaique le quart. 5.50 ft 6.00 

Bananes 0.75 ft 1.00 

Attacasbaril 9.00 ft 10.00 

Bleuet grandes boites 1.00 ft 1-10 

petitea boites 0.75 ft 0.80 

Rai.-in bleu la lb 04 

" rouge etblanc 05 ft 0.06 

" Almeira le quart.. 5.00 

Oignons du pays le quart... 2.00 ft 2.25 

d'Espagne boite... 3.00 ft 0.00 

MARCHE AUX CITEVAUX 
II y a eu de la demande cette semaine 
de la part des acheteurs americains, 
mais il y a pen de chevaux en vente. 
Les prix realises sont satisfaisants. 
FOIN ET FAILLE 
La demande pour le foin en botte reste 
assez bonne. II a ete amene" au marche 
mardi une cinquantaine d voyages qui 
se sont vendus assez facilement entre 
$7 et $9 suivant quality. La paille est 
ferme ; il s'en est vendu 20 voyages aux 
prix de $5 ft $6 les 100 bottes. 
FOIN PRESSE. 
A New- York, MM. Dillenback & Peck, 

cotent : 

New-York Brooklyn 

Choix 0.00 ft 0.65 0.00 ft 0.00 

No. 1 0.55 ft 0.60 0.00 ft 0.00 

No. 2 0.50 ft 0.00 0.00 ft 0.00 

No. 3 0.40 ft 0.45 -0.00 " 0.00 

SMpping 0.00ft 0.35 0.00 " 0.00 

M&e 0.40 ft 0.45 0.00 " 0.00 

Paille de seigle.. 0.80 ft 0.85 0.00 " 0.00 
" d'avoine... 0.30 ft 0.00 0.00 " 0.00 
A Boston on cote : 

Foin de choix fancy $16 00 ft 16 50 

" bon ft choix 13 00 " 15 00 

" pauvre a ordinaire.... 7 00 ft 12 00 

" mil et trefle 7 00 ft 10 00 

Paille, seigle, de choix 16 50 " 17 00 

« avoine 8 00" 9 00 

A Montrial, la dem ande pour le foin 
presse est assez bonne et les prix soute- 
nus. Le gru est en baisse ainsi que le 
eon. 

Nous cotons en magasin : 
Foin presse No. 1, la tonne$9 50 ft 10 00 



No 2, 
" " No 3, 
Paille " 

Moulee, extra, la tonne 
No 1, 
No 2, 
" No 3, 
Gru blanc " 

Son 

do au char " 
Ble-d'inde blanc moulu 
Ble-d'inde jaune moulu 



8 00 ft 9 00 
6 00 ft 7 00 
$ 5 00 ft 00 
00 00 ft 28 00 
00 00 " 26 00 
00 00 " 23 00 
00 00 " 00 00 
00 00 " 25 00 
16 50 " 00 00 
15 CO" 00 00 

26 00 " 00 

27 00 " 00 00 



Farine de ble-d'inde 100 lbs 1 40 " 00 



L'ECONOMISTE FRANgAIS 

Sommaire de la livraison du 13 sept. 1890 
Paetie ECONOMIQUE 

La hausse de la Bourse et les perspec- 
tives du marche de Paris, p. 321. 

Les biens ruraux ft rente fonciere, 
p. 323. 

Le commerce europeen en Siberie et 
les nouvelles voies de penetration: les 
projets de chemin de fer, p. 325. 

Les discussions de la Societe d'eco- 
nomie politique de Paris : Y a-t-il oppor- 
tunity ft renouveler le privilege de la 
Banque de France ? p. 327. 

Lettre d' Angleterre : le marche mon£- 
taire ; la cote de l'argent en lingots ; le 
marche des laines ft Londres; le com- 
merce exterieur de l'Angleterre en aout 
1890; la petite propriete agricole en An- 
gleterre, p. 328. 

Le rencherissement de la viande en 
Allemagne, p. 330. 



Correspondance : la Delimitation an- 
glo-frangaise en Afrique, p. 331. 

La production des combustibles mini- 
mus pendant le premier semestre de 
1890, p. 332. 

Le bill Edmunds, p. 333. 

Revue economique, p. 334. 

Bulletin bibliographique, p. 335. 

Nouvelles d'outre-mer : Republique Ar- 
gentine, Uruguay, Bresil, p. 336. 
Partik Commerciai.e. 

Revue generale, p. 337 — Sucres, p.340— 
iUcools p. 340- -Prix courant des metaux 
sur la place de Paris, p. 341 — Cours des 
fontes, p. 341 — Correspondances particu- 
lieres: Bordeaux, Lyon, le Havre Mar- 
seille, p. 341. 

Partie financiers 

Banque de France ; Banque d' Angle- 
terre ; Tableau general des valeurs ; Mar- 
che des capitaux disponibles; Marche 
anglais ; Rentes franchises ; Obligations 
municipales ; Obligations diverses ; Ac- 
tions des chemins de fer ; Institutions 
de Credit; Fonds etrangers ; Valeurs di- 
verses ; Assurances ; Renseignements 
financiers : Recettes de la Compagnie 
Francaise de Tramways des Omnibus de 
Paris, et de la Compagnie du Canal de 
Suez ; Changes ; Recettes hebdomadaires 
des chemins de fer, p, 343 ft 350. 

L'abonnement pour les pays, fai- 
sant partie de rUnion postale est : 
un an, 44 francs, 6 mois 22 francs. 

S'adresser aux bureaux; Cite 
Bergere, 2, a Paris. 

Succes toujours croissant de notre pre- 
paration pour faire tomber les poils f 1- 
lets dans la figure des dames : vu son 
usage universel, seulement $1.50 la bou- 
teille y compris une boite d'onguent. 

On a toujours en mains la preparation 
pour teindre la barbe et rendre aux che- 
yeux leur couleur naturelle. Aussi une 
des meilleures preparations pour netto- 
yer la bouche et les gencives et pour 
donner bonne haleine. Rousselures et 
taches au visage enlevees pour tou- 
jours, ainsi que le mal de dents et les 
cors. Comme par le passe, quant aux 
poudres pour le visage, en erreurs de la 
nature, nous en avons le depot. Nous 
avons aussi la purgation des poumons 
qui est infaillible. Lisez les certificats 
qui paraissent dans nos colonnes d'an- 
nonces. 

Mme Vve R. Desmarais et Lacroix, fils, 
1263 rue Mignonne, 
Coin de la rue St-Elizabeth. 



O. DEROME 

Tient constamment en mains des 

VIANDES de toutes sortes 
A des Prix tres reduits 

Telsque: Bceuf, Veau, Mouton, Lard, Ve- 
naison, etc., frais et sale. 

NTo.53 MARCHE BONSECOURS 

" LA FAMEUSE " 
"LA MAYA" "HAVANA PEARL" 
" PERFECTION " " FASCINATOR ' ' 

"BABY PEARL" 

Premiere qualite. Plus bas prix du 
marche. Marques speciales ft ordre. 

Payne Freres & McFarlane 

GRANBY, P.Q. 



La "Societe des Artisans." 

Ernest Mireau faisant partie 
de cette Societe sollicite res- 
pectueusement le patronage 
de ses confreres. 

"Dominion Steam Laundry." 



Un homme pose, bien au fait de 
la comptabilite, mensuration et 
cubage, demande un emploi. 

S'adresser 

Bureau du Prix-Courant. 

ANNONCES 
DANSLESJOURNAUX 



Nous venons de puhlier une nouvelle 
edition de notre livre intitule: "News- 
paper Advertising." Le volume a 256 oa- 
ges et parmi pon contenu on peut citer 
les listes et catalogues suivants de jour- 
nanx : 

•JOURNAUX QUOTIDIEN8 DE Ne\V-YoRK 

avec leur tarif d'annonces. 

JOUUNAUX QUOTIDIKNS DES VILLUS AYANT 

une population de plus de 150,000, et ne 
con tenant que les meilleurs. 

JOURNAUX QUOTIDIENS DES VII. LES AYANT 

plus de 20,000 de population, ne conte- 
nant que les meilleurs. 

La meilletjbh liste des .jockxaux lo- 
caux, comprenaht toutes les villes et les 
villages ayant plus de 20,000 de popula- 
tion et tous les chefs-lieux importantsde 
comtes. 

Un journal par ciiaque Etat. Le mkil- 
leur pour l'annonceur qui n'en veut 
qu'un. 

COMBINAISONS TAR ElATS DB J0URN\UX 

quotidiens et hebdomadaires, dans les- 
quels les annouces sontinserees ft moitie 
prix. 

Une courte liste de journaux dans 
lesquels on peut annoneer de maniere ft 
couvrir toutes les parties du pays ; c'est 
une collection choisie, faite avec le plus 
grand soin aide d'une longue experience. 

Les plus grandes circulations. Liste 
cotr -plete de tous les journaux ameri- 
cains publiant regulierement plus de 
25,000 exemplaires. 

Neuf occasions en annonces pour ceux 
qui veulent essayer. 

Annonces a bon marche dans les jour- 
naux quotidiens d'un grand nombre des 
principales villes et villages ; cette liete 
offre des avantages speciaux ft certains 
annonceurs. 

JOUNAUX SPECIAUX. CATALOGUE TRES 

considerables, des meilleurs. 

6,652 JOURNAUX DE CAMPAGNE OU LES AN- 

nonces coutent $46.85 la ligne pour pa- 
raitre dans tous ces journaux. Plus de 
la moitie de tous les journaux hebdoma- 
daires americains. 

Le volume est expedie ft toute adresse 
pour Trente Centins. 

GEORGE P. ROWELL & CO., 
Newspaper Advertising Bureau, 

10 Spruce Street, New York. 

AUX MARCHANDS 



GRAINES DE TABAC 

VARIETES SUIVANTES : 

Connecticut Seed Leaf, Kentucky, 

Petit Havana ou Tabac Canelle, 

■White Burley, Muscat de Perse.etc, 

FRANCO par la malle sur reception du pvix. 
Detail 25c, 10 paquets $2.00, 25 paquets $4.00. 
Demandez une circulaire, s'adresser : 

PLANTATION FOUCHER 

St-Jacques de l'Aculgan, P.Q. 



Remede Universel Inoffensif 

pour detrulre les 

CORS et les DURILLONS 

EN PEU DE JOURS. 

Prix : 25 CTS la boite. 

Entrepot General: 

EDMOND BEAUCHAMP, 112 Ste-Elizabetli 

MONTREAL 

^^■Manufacture a Paris, Fiance, et recom- 
maude par les sommites medicales. 



LE PRIX COURANT 



D. Ft. HURTUBISE 



[Successeur de CREVIER & CIE] 



Perblantier, Plombier et Couvreur 

Coin des Rues St-Maurice et St-Henri 

MOMTREAL, 

Entreprises de couverture, Pose d'appareils ft eau chaude, etc, exgcutges promptement 

et ouvrage garanti. 



HUDON, HEBERT & CIE 

Impftrtateurs de Yins, liqueurs et provisions 

EN GROS 

304 et 306, RUE ST-PAUL. — 143 et 145, des Oommissaires 



N. B. — Nous faisons une speciality des VINS de MESSE, et. tenons constamment en mains 
pour cet usage, les vins de Sicile, Tarragonne et les Sauternes. 

G-ATJCMJER «3c TELMOSSE 

IMPORTATEUES DE 

VINS, LIQUEURS El EPICERIES 

S4S, S44 <& 846 RTJE ST-PMlTTH, 

VIS-A-VIS LA RUE ST- VINCENT 
Departement Special: — Farines, Provisions, Beurre, Graisse, Lard, etc., etc. 

Nous nous chargeons de la vente de BEURRE, (EUFS, et autres Produits que 
vous voudrez bien nous consigner. 

87-89-91-93 rue des Oommissaires, MONTREAL 




Laurent, Laforce & Bourdeau 



IMPORTATEURS DES 



Celebres : PIANOS 

u Hardman " de ST.-Y. 
"Marshall & Wendell 1 ' d' Albany 
" Stevenson & Co." de Kingston, Ont. 



Medaille d'Or a l'Exposition de Quebec. 

Medaille a, l'Exposition de Ion nto 

Compagnie Centrale de la Charente 

ALEXANDRE MATIGNON & CIE. 
COGNAC 

Veritable Cognac, Fine Champagne, en flits, bouteilles, flasks, carafes 

\GENTS : 
A Quebec : H. Beautey, rue de la Fabrique. 

A Brantford : T. S. Hamilton & Cie 
A Montreal : JAMES ALLEN, 6, St-Nicolas. 
Priere de se mefier des contrefagons. 





CE SONT X^IKS MEILLEURES 



Demandez le catalogue. Adressez : 

HON. DANIEL F. BEATTY, 

WASHINGTON, NEW-JERSEY. 



Pianos de Beatty 

EJX TJSA.OJE PARTOUT 



Demandez le catalogue. Adressez : 

Ex-Maire DANIEL P. BEATTY 

WASHINGTON, NEW JERSEY. 



Cette maison qui existe depuis prcs d'un demi siecle est u'niversellement re- 
connue par son honorabilite.— Une visite est sollicitee aux Salles 

1637 Rue Notre-Dame, Montreal 

THiBAUDEAU BROS.&C 

IMPORTATEURS DE 

Marchandises Prangaises 



ANGLAISES et AMERICAINES. 



332 Rue ST-PAUL, MONTREAL 

QUEBEC, WINNIPEG et LONDRES, Angleterre. 



AU COMMERCE ! 

Saisons du Printemps et d'Ete 




Vous trouverez toujours en magasin 
I'assortiment le plus varie et le 
plus complet de Marchaa- • 
dises Sgches, 
chez 



SPECIALITES DE 

Marchandises Seches 

EN GROS 

Desirables pourlous. — Une seule Marque 

270 RUE ST-PAUL, Montreal 

et MANCHESTER, Angleterre 



dkttwal £vmh JtgttKg 



wsS*-fS*SS*//*//*//*//*//*-/S*S '-*--™. - 



IMPORTATION EXCLUSIVE ET DIRECTE 

DIE — 

PRODUITS FRAINigAIS 



-*~***/s*//*//*//*//W//*//S//*/s* 



C. ALFRED CHOUILLOU 

9 &.11 RUE ST-ALEXIS, et 12 &' : 14 RUE ST-JEAN 

:m:02sTT:R,:E3.AXi. 



Cognac E. PUET 

Recommande par les principaux medecins. 

En Vente oliez tons les Epioiers 

a 5j)i.^o 

JULES GIROUX, Agent-G6n6ral, a Montreal. 

ARTHUR LEFAIVRE, Repr&e'ntant a Montreal. 



LE PRIX COURANT 



IRA GtOTJI^D <sc S9?s 

CITY MULLS — MONTREAL 







"fUBE 




all B 1 I ^ 



Patentee et Farine Forte ii Boulanger 

faites du meilleur ble dur de Manitoba. . 

Marines choisies pour Families et Farines patentees faites de ble d'hiver soigneu- 
sement choisi. — Qualite incomparable. 



LA SEMAINE COMMERCIALE 
ET FINANCIERE 

Montreal. 2 octobre 1890. 

Le marche monetaire est ferme ; 
les reglernents de fin de inois ont 
employe une bonne partie des 
fonds disponibles et il n'y aura de 
relachement appreciable qu'apres 
le -i octobre, samedi, jour d'eche- 
ance pour une bonne partie des 
billets donnes en reglement des 
factures de nouveautes. La facon 
dont les billet3 seront payes le . 4, 
donnera une bonne idee des res- 
sources financieres de la campa- 
gne, car les marchanda auront du. 
exercer la pression necessaire sur 
leur clientele pour obtenir un re- 
glement, maintenant que lesculti- 
vateurs ont en mains des produits 
dont ils peuvent tirer parti. Avrai 
dire, il n'y a encore guere que les 
produits de la laiterie, le beurre, 
le from age et les ceufs qui ont ete 
mis generalement sur le marche ; 
il a ete vendu du foin, aussi, mais 
cet article etait a si bas prix que 
les cultivateurs n'ont pas ete bieu 
disposes a vendre. On n'a encore 
realise que peu de grains. Les 
fonds qui viendn nt de la cam pa- 
gne d'ici a samedi, indiqueront par 
consequent quels fonds ont ete 
realises sur les produits secondai- 
res de la ferme plutot que sur la 
recolte de grains. Cette derniere 
aura plus d'influence sur I'eche- 
ance du 4 novembre. 

Les prets sur titres sont cotes a 
6 p.c. et les billets commerciaux 
sont tscomptes a 7 et 8 p.c. 

A Londres, les capitaux dispo- 
nibles sur le marche libre, ont ete 
ties fermes ; ils ont monte jusqu'a 
5J p.c; ils sont aujourd'hui un 
peu plus faciles a 5 p.c. Des de- 
peches priveas disent cependant 
que Ton y fait des prets a deman- 
de a 6 p.c. et que la banque d'An- 
gleterre doit mettre son taux d'es- 
compte ces jours-ci a 6 p.c. 

A New- York, les prete sur titres 
sont cotes a 3J p.c. 

Le change sur Londres est ferme 
et en hausse. Les banques vendent 
leurs traites a 60 jours de vue de 
Si a 8f Ue $4.82 a $4.82*) et leurs 
traites a demande de 9§ a 9£ ($4.86* 
a $4.87), 

Les transferts par le cable sont 
cotes a 10 de prime ($4.89). Les 
traites a, vue sur New- York et les 
billets americains valent de} a 1 
de prime. Les francs valaient bier 
a New-York 5.23£ pour papier long 
et 5.20b pour papier court. 



Voici le tableau des operations de 
Comptoir de Liquidation {Clearing House) 
de Montreal pendant la semaine ter- 
minee le 2 octobre 1890. 

Dates Bordereaux Balances 

26 sept 1890 $1,934,924 $369,313 

27 " " 1,959,994 219,064 

29 " " 1,300,376 ' 285,522 

30 " " 1,997,808 232,480 

1 oct. " 1,378,898 229,154 

2 " " 1,965,609 326,150 



Totaux $10,537,609 $1,711,683 
Semaine prece- 

dente $10,194,166 1,490,649 

Semaine corres- 

pondaute 1889, $9,660,744 1,892,106 

La bourse a ete fort tranquille 
toute la semaine, excepte le Paci- 
fique qui a ete actif et a fourni une 
forte somme de transactions tous 
les jours. 

Les banques sont plus fermes 
que la semaine derniere, malgre 
que les fonds soient chers. La 
banque de Montreal fait 229£ ; la 
banque du Commerce 129 et la 
banque des Marchands 147. 

Nos banques canadiennes se 
maintiennent, mais elles n'ont pas 
eu de ventes depuis jeudi dernier. 
On les cote ce soir : 

Vendeurs Acbeteurs 

B. duPeuple 99 97 

B. Jacques Cartier... 100] 95 

B. d'Hochelaf a 102| 101J 

B. Nationale 83 

B. Ville-Marie 

Comme on le voit, la banque 
Hochelaga gagne i p.c. sur la cote 
de la semaine derniere. Le Riche- 
lieu est un plus ferme; il a eu des 
ventes a 56. Le Telegraphe est 
descendu au dessous du pair, a 99i 
et 99£. Le Pacifique a vacille en- 
tre 77i et 78J ; il a eu des ventes 
ce matin a 782, 781 et 78 J- . 



OUR NATIONAL FOODS ! 



Dans les magasins de gros i'on 
constate que les ventes de septem- 
bre 1890 ont ete, en somme, meil- 
leures que celles de septembre 1889 
quoiqu'il y ait encore une bonne 
marge a franchir pour que le com- 
merce soit actif. 

Alcalis — Le mouvement des po- 
tasses et des perlasses est lent ; 
d'ailleurs les existences sont fort 
peu de choses. II reste en magasin 
au ler octobre 155 barils de po- 
tasse et clO de perlasse, contre 410 
barils de potasse et 132 de perlasse 
au ler octobre 1889. Les prix sont: 
$4.c0 pour potasses premieres, 
$3.75 pour secondes, et $5.25 pour 
perlasses. 



DAVID ROBERTSON & CO. 

No. 279, Rue des Commissaires, Montreal 

s '*„tr"The | re | and Nationa | p ood COii Ljmi 

MANTJFACTURIERS DES 

Farines, Gruaus, Grains roules et mondef les plus hygieniques et le3 
plus parfaits. — La perfection des aliments. 

Demandez a votre epicier et essay ez les produits suivants : 

Dessiccated Wheat, Dessiccated Rolled Oats, Hominy, Frumenty, Farina 

Germ Meal, Gluten Flour, Barley Meal, Rye Meal, Snow Flake 

Barley, Rolled Wheat Flakes, White Corn Gritz, 

Baravena Milk Food, &c, &c. 



Charbons. — Les charbons durs 
sont rares, les commercants ont 
quelque difficulte a acheter ce dont 
ils ont besoin. Le prix a New- York 
est hausse de 40c cette semaine et, 
quoiqu'il n'y ait pas eu de change- 
ment de prix ici, au ler octobre, il 
est possible que le prix soit pro- 
chainement augmente de 50c pour 
faire compensation a la hausse de 
New- York. En charbons mous les 
existences sont legeres et les prix 
fermes. 

Draps et nouveautes. — Les mar- 
chands de gros continuent a rece- 
voir des commandes err bon nom- 
bre et pour de petites quantites ; 
leurs ventes sont meilleurs que 
l'annee derniere a pareille epoque 
et leurs collections sont assez bon- 
nes, si l'on tient compte du temps. 
L'echeance du 4 va probablement 
forcer ces maisons a financer pour 
une partie de leur clientele ; mais 
on ne croit pas qu'elle amene 
beaucoup de faillites. 

On a signale la presence a Monc- 
ton de MM. D. Morrice et A. F. 
Gault, representant la compagnie 
de coton d'Hochelaga. On croit 
que ces Messieurs, n'ayant pu con- 
clure avec le syndicat anglais, se 
sont decides a former ce syndicat 
sur place pour acheter ou louer les 
filatures qui leur font concurrence. 

Les prix des cotonnades sont 
assez fermes ; quelques-uns seront 
probablement avanoes dans le 
cours du mois. En attendant, le 
stock ne parait pas encombrant. 

Les mannfacturiers de lainages 
ont vendu aux magasins de gros 
leur provision d'automr.e et d'hi- 
ver aux memes prix que l'annee 
derniere. 

Epiceries. — Dans l'epicerie la de- 
mande a ete bonne et les paiements 
plus satisfaisants. Les thes sont 
actifs et a des prix tres fermes. Les 
cafes sont sans changement. 

II y a un peu de faiblesse dans 
les sucres jaunes que nous cotons 
aujourd'hui de 5£ a 6£c. 

Les melasses sont fermes aux 
prix cotes la semaine derniere et 
qui sont, pour Barbades: 37 ic. en 
tonnes et 41c. en quarts et barri- 
ques, avec un escompte de lc. sur 
les lots de char. 

Les spiritueux ont ete tres actifs 
par suite de la continuation des 
achats des maisons americaines ; 
une seule maison en a vendu trois 
chars, a uneavance remuneratrice. 
Ces achats arrivant a la veille de 
i'epuisement des vieux stocks et 
vont laisser le marche en bon etat 
pour recevoir les importations 
nouvelles que l'onjattend d'ici a 
quelques jours. 

Les raisins sees de Valence se 
vendent a, arriver 6c la livre ; mais 
une depeche annonce une hausse a 
Londres, ce qui devra maintenir 
les prix fermes ici. Le3 Sultanas 
font de 16 a 17c. la livre. Un lot 



de 35 caisses de vieux raisins Sul- 
tanas a ete vendu; dans le gros 16c 
hier. 

A signaler : une hausse de 20 a 
30c. sur les savons de la maison 
Barsalou. 

Fers ferronneries et mUaux. — Les 
fontes sont en hausse de 50c a 
$1.00 par tonne. Une hausse se 
produit generalement vers cette 
Ipoque tous les ans, mais celle que 
nous signalons est plutot causee 
par les nouvelles d'unegreve parmi 
les ouvriers fondeurs en Ecosse. 
qui a amene l'extinction de plu- 
sieurs hauts fourneaux : les mai- 
tres de forge menacent meme de 
fermer tous leurs etablissements 
si leurs ouvriers ne devienn* nt 
pas plus raisonnables. Cela aurait 
naturellement pour effet de haus- 
ser considerablement les prix des 
fontes en Angleterre mai3 cet effet 
ne se ferait ressentir ici que gra- 
duellement car toutes les importa» 
tions d'hiver sont achetees et la 
plupart sont en route pour le Ca- 
nada. 

Dans les ferronneries il n'y a a 
signaler qu'une hausse de 10c dans 
la tole noire en boite " Canada 
Plate " qui se vend de $3.00 a 
$3.10. Le ferblanc est aussi tres 
ferme. 

Les metaux sont fermes et pour- 
raient etre cotes en hausse d'une 
fraction. 

Huiles, peintures etc. — Aucun 
changement a signaler dans les 
huiles de lin ni dans la terpen- 
tine. 

L'huile de morue a hausse con- 
siderablement a Quebec, et on peut 
considerer notre cote, 45c comme 
un prix tres bas ; on cote meme 
jusqu'a 47c ici. 

L'huile de loup marin est sta- 
tionnaire. 

Poissons — La morue verte est 
rare sur le marche et les quelques 
quarts de No 1 disponibles en pre- 
miere main sont tenus a $5.00 en 
gros ce qui mettrait le detail a 
$5.50. 

Lc hareng Cap Breton est sta- 
tionnaire a $6 en quart et $3.25 en 
demi-quarts ; le hareng de Terre- 
neuve se vend $5 le quart. 

Salaisons — Rien de change dans 
le lard ni dans le saindoux. 



Fabrique Frangaise 

vlUS DE TOUTES SORTES 

GROS ET DETAIL 



VINCENDEATJ & MOUNIER 
No. 1950, Rue Ste- Catherine 

MONTREAL 



8 



LE PRIX C0URAN1 



22 
40 
65 
34 
46 
65 
33 
58 
66 

26 
25 
25 
23 
23 
23 
12 



NOS PRIX COURANTS 

EPICERIES. 
This. 

Japon commun a bon - 14 22 

" bon a choix 18 40 

Nagasaki commuL a bon 15 18 

Congou —• 15 50 

Oolong, bon a fin 45 65 

" Formosa 

Y Hyson commun a bon 14 

" moyen a choix 25 

" choix extra 60 

Poudre a canon, com. A bon. 15 
" moyen a fin. 24 

" fin a extra... 57 

Imperial.moyen a bon 25 

" fin a extra 37 

Pouchong _ 25 

Cafes verts: 

Mocha 23 

Java Old Gov 22 

Ceylan Plant. 22 

Rio 19 

Maracaibo 20 

Jamaique 19 

Chicoree 08 

CaUs rdtis : Prix de Chase & Sanborn. 

Standard Java 36c. 

Old Gov. " 34c 

Imperial " 31c. 

Arabian Mocha 37c. 

Pure " 34c. 

Standard Java et Mocha — 37c 
Old Gov. Java et Mocha..... 35c 

Java siftings 31c 

Jama que.. 29c 

Maracaibo 31c 

Rio 25$ a28$c 

Epicet: 
Poivreblanc. 28 

■ noir _ 18 

Cannelle 12 

Clous de girofle 22 

Gingembre moulu 15 

" racines 15 

Muscade 60 

Maris.- 62* 

Piment. 08 

Anis 08 

Moutarde en boite la lb, 25 

" en jarre de 4 lbs.. 70 

Fruits sees : 

Raisins Valence 06 

" Eleme 00 

" Loose Muscatels bte 00 

" London Layers. 00 

" Black Baskets 00 

" Black Crown 00 

" Pine Dehesa 00 

" Sultana lb 16 

«' Corinthe 06 

Prunes 06 

Amandes $ molles lb 11 

'* molles, lb 14 

Noisettes 09$ 10 

Noix 00 00 

«, Grenoble 15$ 16$ 

" Bresil .. 12 00 

Peanute 12 13 

Pecan 14 00 

Pommes evap 08$ 00 

Spiritueux: (droits payis) 

Brandy Hennessey, caisse... 11 75 00 

■ " gallon.. 6 50 00 

■ Martel, caisse 11 60 00 

" Boulestin & Cie, caisse * $11 25 

* * 12 25 
« « * * * 

V.S.0 

V.S.O.P 

V.V.S.O.P 

■ Engrand frSres * 



30 
20 
14 
25 
25 
18 
90 
70 
00 
10 
30 
00 

00 
00 

2 50 

3 50 

4 25 

5 00 
5 50 
16$ 
06* 
06$ 
12 
15 



14 25 

16 00 

17 40 
30 00 

10 00 

11 00 

12 50 

13 50 

15 00 
17 00 
20 00 

4 00 
00 

5 25 



V.O 
V.S.0 
V.S.O.P 
V.V.S.O.P 
" au gallon 

Jules Duret, caisse.. 10 50 
" gallon. 4 00 

Pinet, Castillon & 

Cie caisse 10 50 00 00 

do gallon. 4 00 4 25 
Otard, Dupuy & Cie 

caisse 10 50 00 00 

Jules Robin & Cie, c. 7 50 10 00 

A. Matignon&Cie.clO 00 12 00 
Marquis & fils *** caisse. „ 8 00 

VO " 9^)0 

Auires marques caia 7 00 
" gallon 3 00 

E Foucauld & Cie, 

gallon 3 50 4 00 

do caisse 9 00 15 00 

E. Puet, gallon... . 3 75 5 00 

" caisse 10 75 30 00 

Emile Ponvert, c... 8 25 11 00 

B. Liet & fils, c 7 60 10 00 



9T0 
3 25 



Wliiskylrlandais.Rose.cais. 9 00 10 0° 



60 



75 
50 



95 
60 
60 
60 
60 



00 
7 10 
00 
00 
00 
4 25 
00 
00 
2 85 
CO 
(! fO 
00 
00 
00 
00 
00 
00 
00 
00 
00 



7 00 
2 50 



24 P 5 00 
1 20 

1 40 00 00 
4 50 7 00 
1 50 4 00 
00 
00 



Irlandals, Dunville. 7 

" Ecossais, Stewart 6 35 

" " Hay F. & Co. 7 35 

" Loch Katrine 6 60 

Glenbrae 5 85 

Rum de la Jamaique, gal 3 

Gin, de Kuyper, c. vertes. ... 5 

" c. rouges.... 10 50 

" gallon 2 75 

Esprit de vin 65 O. P. 3 40 

pur " 

" 50 " 2 

Bourbon vieux 1 

Rye whiskey 1 

Toddy " 1 

Malt " 1 

Vieux Rye, 4 ans 2 00 

5 ans 2 10 

6 ans 2 20 

7 ans 2 40 

Vins : 

Bordeaux ordinaire 3 50 

" pargaL. 1 15 

Claret : Clos du Caroubier, (propria ex- 
clusive de MM. L. Carton et A. Chouil- 

lou) _ la caisse, 12 Q $4 00 

Clos du Caroubier do 

do au gallon 

Sicile, par gallon 

Sherry en caisse .„ 

'' par gallon 

Porto en ^aisse 4 50 7 

" pai gallon 1 20 6 

Madere " caisses 7 50 10 00 

Champagne Mumm sec 26 00 31 00 

Louis Rcederer... 29 00 31 00 

" Cliquot 28 00 30 00 

Pommery 29 00 31 00 

" Morizet, caiese...l2 Q $25 00 
do 24 P 26 00 

" do 48 ;4 27 00 

Vincendeau 4 Mounier : 

Bon claret, le gallon $0 50 

Bon Port do 50 

Claret et Port superieurs, le gall.... 75 

Port extra, le gallon 1 75 

Ports etSher.y do 150 a 3 00 

Liqueurs francaises, de la maison Ar- 
chambeaud Freres, de BOrdeaux, as- 

sorties, la ca r sse $10 00 a $20 00 

Vinaigre 

Vinaigre Bordeaux 62$ 65 

M. Lefebvre&Cie., 

encruche 1 65 1 70 

" Malt, gallon 55 00 

" LaBruyere 1 70 1 75 

Spicialitis de Bourret,Leblanc & Cie : 

Mont Royal Standard gallon, 40c 

Pure English Melt X X X " 40c 

"XX " 35c 

Vinaigre de Bordeaux X XX " 35c 
XX 

Vinaigre a Marinades " 

Vinaigre de vin blanc X X X.. " 

XX " 

La Bruyere, en dame-jeannes de 4 

norc 

isel: 

Sel de table, sacs 224 lbs 1 35 

Sel gros 11 a 12 60 

Divers : 

Allumettes Eddy 3 55 

Allumettes autres 00 

Balais 1 40 

Briques a couteaux 37$ 00 

Bouchons, grosse 20 00 

Brosses 60 2 00 

Chandelles la lb 16 16$ 

Cartes a jouer par douz_ 40 2 50 

Empois Canada „ 04J 07 

Berger 10$ 11$ 

Epingles a linge la boite 75 

Huile d'olive B. & G 7 50 

" Possellqts 2 75 

" pts 3 75 

Loubon, caisse 1 50 

Lessis concentre com 35 

pur. 70 

Mine Royal Dome g 

" James g 

" Rising Sun large douz.. 
' " small douz.. 

" Sumbeam, large douz.. 

" " small 00 

Meches a lampe No. 1 20 

" No. 2 12 

" No. 3 11 

Savons, boite i 00 

Cable, Manilla, la livre 13 

do Sisal 11J 12| 

Ficelles3a» 30 pieds. 4 50 



30c 
28c 
30c 
25c 

$1.50 

1 40 
65 

3 85 
3 05 
3 35 



1 70 

2 40 
70 
40 
70 



00 
8 50 
3 50 
00 
00 
40 
00 
00 
00 
00 
00 
00 
35 
22 
15 
13 
3 45 
14 



6 fils. 



40 
48 
60 
72 
100 
30 
40 
48 
60 



60 
70 

90 

1 08 
1 50 

75 

1 00 
1 20 
1 50^ 



" * 72 " 1 80 

100 " 2 50 

Vernis a chaussures Brown 90 

Pdles et denri.es alimentaires. 
Marque Magnin (J. Iberty* Cie.) Me- 

daille d'or a l'Expo.sition de Paris 1889: 

Macaroni, importe, p. lb 11 00 

Vermicelle 11 

Peti tea pates 11 

Macaroni importe* p. lb 11 



Vermicelle 
Macaroni Catelli 
Vermic He " 
Sagon 
Manioca 
Tapioca 

Barley pot. 

" pearl 

Lait concentre 
NestJe's food 
Rolled oats " 

Deasicated wheat " 
Chocolat Menier fin 



11 



00 
00 
00 
00 



p. lb. 
p. lb. 



Farine preparee 
do io 



04 
07 

4 25 

7 75 

p. dot 1 75 

" 4 50 

" 2 50 

2 55 
35 
75 
35 

24 
2 70 

1 45 



05$ 06 
05$ 06 
05 05$ 



surfin 
Eppa 

Frv 

lbs... 
lbs.... 



p. lb. 



05 
00 
4 50 
00 
00 
4 65 
00 
00 
40 
00 
36 
00 
2 80 
1.50 



Produiis de la " Ireland Rational Food Co." 



Dessicated wheat, par 12 paquets. 

Dessicated rolls oats " 

Snow flake barley " 

Rolled wheat flakes " 

Buck wheat flour S. R. " 

Prepared pea flour " 

Baravena milk food " 

Patent prepared barley " , 

Patent prepared groats " 

Barley meal " 

Rye meal " , 

White corn gritz " 

Farinose " 

Farina " 

Germ meal " , 

Corn gritz " 

Gluten flour " 

Breakfast homing " 

Frumenty " 

Pearl Barley [***] " , 



CONSERVES. 

Homards la caisse. 

Sardines " 

Maquereau la douz. 

Saumon " 

Huitres " 

Tomates " 

Pois (2 lbs.) " 

Haricot de Boston. " 

Ble-d'inde, " 

" Yarmouth 

(2 lbs.) " 

(3 lbs.).... " 

Pieds de coch on.... " 

Poulet roti (1 lb.)... ' «' 

Dinde rotie (1 lb.).. " 

Langue (1 lb.) " 

Langue (2 lbs.) " 

Soupeassortie(llb) " 

Poires Bartlett(2 lb) " 

Fraises(2 lbs) " 

Ananas (2 lbs) " 

Prunes (2 lbs " 

Marmelade " 

Gelees en gobelets. " 

" tumblers " 

" $ tumblers " 

Confitures de Gray " 



62.55 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
2.00 
3.35 
2.00 
1.70 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
3.10 
2.50 
1.40 
1.45 



17 80 a 8 00 
8 50 al3 00 
1 50 a 1 60 
1 30 a 1 60 
1 40 a 00 
1 15 U 50 

1 25 a 00 

2 20 a 2 25 
1 00 a 1 50 



1 75 
00 

2 75 
2 50 

2 75 
10 
00 

70 
40 
25 
00 
50 
15 
00 
25 
15 
15 



a 00 
a 2 40 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 2 40 
a 00 
a 2 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 
a 00 



Produits chimiques. 

Alun 

Borax 

Bleu (carr6) 

Pearline, boite 

Camphre anglais 

'• amer 

Couperose, 100 lbs 

Gomme arabique p. 

" epinette 
Indigo Madras ' 



.la lb. 



lb. 



Soda a laver p. 100 lbs 

" a pate baril 

Soufre poudre " 

" batons " 

Acide carbolique 

Soda caustic 

Sels d'Epsom 

Extrait de Campe'che p. lb. 

" Paquete 
Sulph, de morphine " 

Opium " 

Acide oxalique " 

Iodure de potasse '• 

Quinine " 

Salpetre " 

Creme.de tartre " 

Acide tartrique " 

Vitriol 



02 
00 
14 
5 00 
85 
65 
90 
65 
25 

70 

1 50 
90 

2 15 
2 50 
2 00 

55 
2 50 

1 25 
10 

12 

1 90 
4 00 
12 
4 00 
55 
09 
30 
45 
07 



2$ 
12 
17 
00 
95 

75 

1 00 
1 25 
00 

80 

1 75 

1 00 

2 25 

3 00 

2 50 
60 

3 00 

3 00 
11 
15 
2 00 

4 25 
15 
4 25 
60 
10 
35 
50 
09 



11$ a 12$ 
.... 35 

50 

75 

90 

1 00 



1 50 



50 
00 
50 
75 
50 
90 
90 



guiris 



Essences et extraits. 

Eaude Cologne 1 50 00 

Hoytt's, doz. 1 85 00 
Eau de Floride Murray & 

Lemman 4 50 00 

Produitspharmaceutigw*. 
Huile de ricin (castor), ». lb. .. 
do do 1 oz. p. doz. 

do do 2oz. " . 

do do 3 ox " . 

do do 4 oz. " 

do do 6 oz. " 

Hnile de foie de morue, demiards 

p. doz 

Huile de foie de morue Wyeth's 

demiards p. doz 

do do p. gal 

Tresor de nourrice p. doz 

Sirop Dr Coderre (oojo) " 

Hop Bitters " 

Sadway Ready Relief " 

Pain Killer 

Spieialiii de M. Geo. Tucker, 
seur sauvage .• 

Arrapaho ou Baume de la Montagne 
Verte, Sirop botanique, Emplatre souve- 
raine de la Montagne Verte, Bonbons 
de chocolats indien, Petites Pilules de 
Pomme de Mai. Assortis : 

La doz 2 00 

La grosse 21 00 

En lot de 5 grosses 90 00 

Socialites de C. D. Morin : 
Sirop du Prince de Galles $18 la grosse, 

$1.75 la doz.et $17 par 5 grosses et plus. 
Pastilles a vers $18 la grosse, $1.75 doz. 
Poudre de condition $6 grosse, 75c doz. 

Remedes Sauvages de J. E. P. Racicot, 
1434, rue Notre-Dame, Montreal. 
Prix pour les marcliands et pharmaciens. 
Pilules magiques p. grosse $18 00 

Gouttes Royales, tonique " 18 00 

Onguent Delorme " 18 00 

Rhumatisme. Royales " 75 00 

Huile Venerienne " 36 00 

Specifique contre le ver solitaire " 
Poudre tonique 
Nervine 

Preparation tonique 
Sirop Pectoral, 2 onces 
" " 8 onces " 



18 00 
18 00 
75 00 
18 00 
75 00 



CU1RS 

Cuirasem. No 1 B. A p. m. 

Cuirasem. No 2 B. A " 

Cuir Buffalo No 1 " 

Cuir Buffalo No 2 M 

Slaughter No 1 * 

Harnais " 

Vache ciree mince 

Vache ciree forte 

Vache sur le grain. * 

Vache grain ecossais 

Taure francaise 

Taure anglaise 

Taure canadienne en peau, " 

Veau canadien 

Veau frangais 

Vache fendue moyenne * 

Vache fendue forte * 

Vache fendue petite || 

Carton cuir canadien 

Cuir verni grain6 p- pied 

Cuir verni uni P; Id 

Cuirgrain6. 

Mouton mince 

Mouton epais '•• * 

Buff. I " 

CHARBON DANS LES CLOS 

Stove p. 2000 lb 6 00 

Nut 

Egg 

Furnace 

Scotch Grate 

Sotch Steam p. 2240 lb 

Lower Parts Steam. 3 75 a 4 50 

Blacksmiths p. 2000 lb6.00 a 6 25 

Amer. Cumberland " 6 25 a 6 50 
Lehigh " 6- 00 a 6 60 

HUILES 

Huile de morue T. N p. gl 45 

" de loup-marin raflfinee.... "52$a 57$ 

" paille "50 a 55 

" de lard, extra '' 75 

• « » No 1 '• 85 

" d'olive pourmachine 1.00 4 1.10 

" a bouche " 00 

" " a lampion 1.00 a 1 10 

" de sparmaceti 1 50 a 1 75 

" debaleine "0 00 

" petrole p. char 16 

« « p. lot 17 

" americ p. char 22 

« .. p. 10 qrt. 23 

« » p. 5 qrt. 24 

« p. qrt 24$ 



24 
21 
18 
17 
27 
32 
34 
32 
32 
36 
90 
67 
52 

65 

1 35 
22 
19 
16 
12 
18 
17 
16 
39 
35 
164 



6 00 
5 75 

5 75 

6 00 
a 5 00 



LE PRIX COURANT 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

du Commerce, de la Finance, de Vlndustrie 
<fe fa PropriMi foncilre et des Assurances. 
Bureau : No. 32. rue Saint-Gabriel. Montreal 

ABONNKMENTS: 

Montreal, un an $2.00 

Canada et Etats-Unis 1.50 

France fr. 12.50 

Publie par 

L» SocirTE de Publication Commercial!, 
J. MojriER. TMreou-ur. 
Telephone Bell No 2fi02. 

Telephone Federal No. 708. 



MONTREAL. 3 OCTOBRE 1890. 
LA LOI McKINLEY 

Le bill McKinley est devenu 
loi ; et les dispositions qu'il con- 
tient seront appliquees a la percep- 
tion des droits de douanes, sur la 
frontiere des Etats-Unis, lundi 
procbain, le 16 octobre. II n'y a 
done plus a esperer une modifica- 
tion en notre faveur, pas meme 
■ftne offre de reciprocity. II faut en 
prendre notre parti. 

Impossible de se dissimuler que 
notre commerce va en souffrir. 
Malheureusement deux principaux 
produits de notre province le foin 
et l'orge, n'avaient de marche a 
l'exterieur qu'aux Etats-Unis. La 
loi McKinley augmente de $2.00 
par tonne le droit sur le foin, de 
20c. par minot le droit sur l'orge 
et de 10c. par minot sur les pa- 
tates. Nos cultivateurs ont cette 
ann6e du foin, de l'orge et des pa- 
tates a vendre ; que vont-il en 
fai re ? 

Les probabiliies sont qu'ils pour- 
ront vendre leurs patates aux Etats- 
Unis, m6me avec un droit de 25c. 
par minot, car la recolte de ce 16- 
gume a mangue' dans une grande 
partie des Etats-Unis et les prix 
haasseTont assez pour que Ton 
puisse en importer du Canada, 
pourvu que nos cultivateurs con- 
sentent I perdre une partie de 
l'augmentation des droits. Pour 
Forge, le meme rSsultat suivra 
probablement, car notre orge est 
nebessaire a certains brasseurs qui 
ne peuver.t faire la biere dont ils 
ont la sp6cialit6 avec l'orge des 
Etats de 1'Ouest. Et si nous cen- 
sentons a perdre 10c. sur notre 
prix, les autres 10c. de Taugmen- 
tation de droits sera payee par les 
brasseurs des Etats-Unis. Quant 
au foin, il ne faut pas compter 
pour cette ann£e qu'on pourra en 
exporter. La recolte aux Etats-Unis 
est tres abondante et les prix y 
sont bas. Nous ne soinmes plus 
au temps ou le foin se vendait $24 
la tonne A New-York et a Boston 
et ou nos exportateurs realisaient 
de beaux benefices tout en payant, 
comme ils l'ont fait longtemps, un 
droit de 20 p. c. droit illegal dont 
ils nout encore pu se faire rem- 
bourser. 

Mais la demande pour l'orge et 
les patates ne pourra se faire sen- 
tir que lorsque Ton aura epuise 
les enormes quantites que l'on a 
fait entrer ces jours-ci pour profi- 
ter des derniers jours de l'ancien 
tarif, et lorsque, par suite de la 
restriction des approvieionne- 
ments, les prix auront assez haus- 
si pour depaBser Jes prix de con- 
sommation sur notre propre mar- 
che. Nous avons douc, devant 
nous, en tout etat de cauBe, quel- 
ques mois de stagnation commer- 



cial e qui vont peset lourdement 
sur nos marchands de la campa- 
gne deja si en retard pour leurs 
reglements. 

II est fort Men de dire que nous 
allons changer notre mode de cul- 
ture de maniere a n'avoir que des 
produits pour le rnarche" anglais. 
Cette evolution est neeessaire et se 
fera, mais elle ne pourra pas avoir 
son effet sut la recolte actuelle; 
elle ne diminura pas la crise qui 
se prepare ; elle n'air.eliorera pas 
le sort des marchands dont les d6- 
biteurs ne peuvent payer qu'en 
vendant leur foin et leur grain. 

Tachons done de prendre nos 
mesures pour attenuer autant que 
possible 1 'effet de la crise, d'abord; 
e'est le plus urgent. Ensuite met- 
tons-nous a chercher de nouveaux 
debouches pour les produits que 
noxis avons. Un marche a. l'etran- 
crer ne se fait pas en un jour, mais 
en cherchant bien, nous pouvons 
peut-etre trouver quelque part des 
gens qui nous debarrasseraient 
d'une partie de notre surplus. 

On a tente a, plusieurs reprises 
comme nos lecteurs le savent, d'ex- 
porter du foin en Angleterre, mais 
le resultat de ces tentatives a d6- 
montrS que le marche anglais ne 
pouvait etre qu'accidentellement 
favorable a cette exportation. II 
faut done chercher ailleurs. 

Precisement, voici une occasion 
qui se presente de faire 1'essai d'un 
nouveau marche\ L'exposition qui 
va avoir lieu cet hiver a la Jamai- 
que et ou legouvernement de Qne- 
bec doit se faire representer, va 
nous peime'fetre de nous creer, si 
e'est possible, in debouche dans 
les Antilles ou nos fourrages, nos 
grains, nos produits laitiers, sans 
parler des produits de notre Indus- 
trie, pourraient, dit-on, se verwire 
facilement a des prix remunera- 
teurs. 

Ce serai t notre revanche de la 
loi McKinley. Les Antilles, ou In- 
des Ocoidentales, achetent aux 
EtatB-Unis une grande partie de ce 
qu'il leirr faut de ces articles pour 
leur conso ruination. Or l'effet na- 
turel et voulu de la loi en question, 
ce sera de rencherir aux Etats- 
Unis tous les produits similaires 
aux produits canadiens. Or, du 
moment que ces produits seront 
plus chers aux Etats-Unis et moins 
chers ici, il s'en suivra que nous 
avons I'avantage sur les Etats- 
Unis, pour exporter de toute la 
difference entre les prix de nos 
marches respectifs. 

Une Ibis etablis a la Jama'ique, 
il nous sera facile de faire rayonner 
notre commerce sur les Antilles 
espagnoles, Cuba. Porto Rico, sur 
Haiti, et sur les autres iles de ce 
groupe. Efin, e'est un marche de 
plusieurs millions d'habitants que 
nous nous ouvrirous par la. 

Esseyons done de chercher une 
compensation aux Antilles pour 
ce que nous perdons aux Etats- 
Unis. 

< »■» ' — 

LA BANQUE D'HOCHELAGA 

On se rappelle que la Banque 
d'Hochelaga avait ete obligee de 
poursuivre la " London Guarantee 
Company " pour obtenir le paie- 
■ment du cautionnement de $10,000 
donne" par la compagnie pour l'ex- 
caiBsieT A. D. Parant. Jugement 
vient d'etre rendu en faveur de la 
banque par M. le juge Jette, qui 
s'est exprime comme suit : 

" Le montant demande est celui 



d'une police d'assurance emise par 
la defenderesse, assurant lafidelite 
de A. D. Parant, alors caissier de 
la banque. La defenderesse plaide 
qti'elle ne doit pa3 etre tenue res- 
ponsable, et pretend que les d6- 
tournements de Parant sont dus a 
la negligence des diree'eurs de la 
banque. II est adniis que le 14 fe- 
vrier 18S1, une police a ete 6mise 
pour $4,000. Parent etait alors 
eomptable et il a ete represents 
qu'il n'avait aucun contr61e eur les 
fonds de la banque et que ees 
comptes efaient r^gulierement ve- 
rifies et balances- En fevrier 1884, 
la police a ete portee a $10,000, 
Parant ayant ete nomme caissier. 
La compagnie allegue que, lors du 
detournement, on a constate que 
les comptes de Parant n'avaient 
pas etS verifies tt qu'il y existait 
de serieuses irregularites. 

" La Oour, cependant, n'a pu 
trouver la moindre preuve de ne- 
gligence de la part des directeurs 
qui, au contraire, lui paraissent 
s'etre entoures de beaucoup plus 
de precautions que ceux d'aucune 
des autres banaues dont les affaires 
ont et6 soumises a un examen. La 
defenderesse a aussi 6te dument 
notifiee des detournements. Le 
plaidoyer de la defenderesse est 
par consequent renvoye et juge- 
ment est rendu en faveur de la 
banque." 

'<— 

LES EPICIERS DE BOSTON 

La semaine derniere, une soixan- 
taine de membres de l'Association 
des Epiciers de la Nouvelle Angle- 
terre, accompagnees de leurs plus 
belles moitiees visitaient le Cana- 
da, sious la conduite de notre ho- 
nore confrere, M. Johnson, du 
New England Grocer; de Boston, 
qui avait organise 1'excursion. 

Le president de l'Association des 
epiciers de Montreal, M. Alex. D. 
Fraser, ayant appris leur arrivee 
au Windsor, se hata d'aller leur 
souhaiter la bien venue, an nom de 
leurs confreres; M. Johnson lui 
rendit sa visite et M. Eraser lui 
demanda s'il voudrait bien arran- 
ger son programme de facon a ce 
que les epiciers de Montreal pub- 
sent reoevoir un pen plus cereino- 
nieusement leurs confreres de Bos- 
ton et de la Nouvelle Angleterre. 
Les excursionnistes devant partir 
pour Quebec, ne purent designer 
pour cette reception, que 1'apTes- 
mi li de vendredi dernier. Oe jour- 
la, il fut convenu qu'ils atten- 
draient les epiciers de Montreal au 
Windsor, a 3 h. p. m. 

Au jout dit et a i'heure dile, une 
deputation de l'Association des 
Epiciers de Montreal se rend ait a 
l'hotel Windsor, M. Fraeer en tete, 
et faisait entrer bcb hdtes dans une 
trentaine de voituTes a deux che- 
vaux qui les conduisiTent sur le 
Champ de Mars. Sut la vaste place 
sablee qui s'^tend en arriere de 
rhotel-de-ville, la brigade du fen, 
sous les ordres du ehef-Benoit, 
avait deploye ses engins a vapeurs 
avec leurs cbaudieres de cuivre 
poli et brillant comme de Tor, 
leurs superbes attelages, les gran- 
des eehelles, les dividoirs etc. 
Malheureusement la pluie qui 
tombait constamment depuis midi 
a gate la splendeur du spectacle. 
Tel qu'il a e4e, cependant. le defile 
de nos appareils de guerre contre 
l'incendie a, d(t faire une impres- 
sion tres favorable sur les excur- 
sionnistes. 



Apres ce spectacle organise par 
l'6chevin Stevenson en Phnnneur 
des botes de l'association,nne r6cep 
tion Bemi-officielle, organisee par 
M. l'echevin Thomas Gauthier, 
leur 6tait faite a l'hotel de ville. 
On fit asseoir les visiteuTS dans la 
salle du conseil et M. le maire J. 
Grenier leur souhaita une cordiale 
bienvenue ; regrettantque le temps 
si court a leur disposition ne lui 
permit pas de leur faire plus di- 
gnement les honneurs de la ville. 
M. le colonel Stevenson prit en- 
suite la parole et sut paT ses sail- 
lies spirituelles, et tonjours dHion 
gout, r-6pandre l'hilarite et le plai- 
sir Mir tout l'auditoire. M.Johnson 
repondant aux souhaits die bien- 
venue, declara que les excursion- 
nistes etaient on ne peut plus en- 
chantes de la maniere cordiale 
dont il? avaient ete recus partout 
depuis qu r ils avaient mis le pied 
dans la province de Quebec, et re- 
merciatous lies canadiens qui les 
avaient si bien traites, en particu- 
lar ME. le Maire, le Colonel Steven- 
son, le conseil de ville et les epi- 
ciers de Montreal. M. l'eehevin 
Gauthier, M. Fraser, M. l'echevin 
Cunningham et M. Robert White, 
parlerent ensuite : du cote dhes visi- 
teurs, une dame dont nous n'avons 
pu nous procurer le nom, fit deux 
petits discours tres spirituels et M. 
Cobb, un des plus riches epieiers 
de Boston, r6pon lit pour l'associa- 
tion des epiciers detailleurs de 
Boston, dont il est le vice-presi- 
dent. II termina en demandant 
trois hourrahs pour le Maire; le 
conseil et les epiciers de Montreal. 
Ces hourrahs furent donnes avec 
vigueur et ensemble par les ex- 
cursionnistes et leur furent d'ail- 
leurs rend us avec enthousiasme 
paries citoyens de Montreal. 

Les excursionnistes devant pren- 
dre le train a o\ hemes pour Bos- 
ton, le temps qui restart alors etait 
bien court et l'on fut oblige d'a- 
bandonner le projet que l'on avait 
forme de leur faire visiter quelques 
uns de nos magasins d'epiceries en 
detail On dut se contenter de les 
conduiTe aux splendides magasins 
de MM. L. Chaput fils & Cie, coin 
des rues I>e Bresoles et St T3izier. 
En arrivant au magasin qu'ils trou- 
verent pavoise de drapeaux am6- 
ricains ; ils furent recus par le ve- 
nerable fondate*ur de la maison, M. 
Leandre Chaput, par les associ^s 
actuels, MM. Charles Chaput, St. 
Denis, Geoffrion etSt. Arnaud, qui, 
apres avoir offert des sieges aux 
dames, firent eirculer de savou- 
reux gateaux avec un delicieux 
champagne pour les arroser. Cette 
delicate attention fit eclore de nou- 
veaux hourrahs et de nouveaux 
souhaits de bienvenue, de la pait 
de M. Charles Chaput et de M. C. 
P. Hebert, de la maison Hudon, 
Hebert & Cie, vice-president de 
l'association des epiciers en gros. 

L'heure du depart approchant, 
les 6piciers conduisirent leurs hd- 
tes a la station de Bonaventure et 
leur tinrent compagnie jusqu'au 
depart du train. La. encore, les ex- 
pressions de sympathie reciproque 
se firent jour ; M. Johnson, au nom 
de ses coinpagnons de voyage, in- 
vita les epiciers de Montreal a vi- 
siter Boston, leur promettant une 
cordiale bienvenue . M. Fraser, 
pour terminer, proposa trois hour- 
rahs pour les dames de Boston et, 
au moment ou le train se mettait 
en marche, un messager arrivant a 
la course remit au colonel Steven- 



8 



LE PRIX COURANT 



son qui s'empresaa dele passer aux 
excursionnistes, un panier rempli 
de bouquets pour les dairies, pro- 
venant des serres de la corporation 
au pare Logan. Naturellement il y 
eut une derniere explosion de 
hourrahs et les excursionnistes 
emport&a par la locomotive, dispa- 
rurent bientot sur la route du pays 
qui va 6tre lundi sous l'operation 
du bill McKinley. 

AUX CONSTRUCTEURS. 

Nous signalons a l'attention des cons- 
tructeurs, entrepreneurs, propriety ires, 
plombiers, etc., le projet de reglement 
elabore" par le Dr Laberge et qui doit 
etre soumis au Conseil de ville, au sujet 
du drainage et de la plomberie. 

PROJET DE REGLEMENT 

ADOPTE PAR LE COMITE SPECIAL 

SUR LE DRAINAGE ET LA PLOMBERIE 

A. Tout maitre plombier ou tout 
terrassier poseur de tuyaux de 
drainage, devra enregistrer son 
nom et l'adresse de sa place d'af- 
faires au Bureau de Sante et, au cas 
de demenagement, en donner avis 
au susdit Bureau. 

B. On publiera une fois l'an, ou 
mois de mai, une liste officielle 
des plombiers et terrassiers poseurs 
de drains reconnus par le Bureau 
de Sante. 

C. Nul ne pourra exercer le me 
tier de plombier ou de terrassier 
poseur de drains, dans les limites 
de la cite de Montreal, si son nom 
n'est pas inscrit comme il est pres- 
ent plus haut. 

D. Tous les travaux de plombe- 
rie et de drainage devront 6tre 
executes en conformite des regle- 
lnents suivants : 

lo. Les travaux de drainages ou 
de plomberie ne pourront se faire 
qu'a la condition que le proprie- 
taire en ait prealablement depose 
au Bureau de Sante des plans et 
devis suffisants, au moins buit 
jours avant le commencement de 
l'ouvrage et a la condition expres- 
se d'en avoir obtenu l'autorisation 
de l'offlcier prepose a cette fin. En 
cas de reparation, un avis preala- 
ble de 24 heures sera exigible par 
le dit Bureau; 

2. — Nulle partie des travaux ne 
sera recouverte ou dissimulee tant 
.qu'elle n'aura pas ete examinee et 
approuvee par l'inspecteur du bu- 
reau de eante et par l'inspecteur 
des egouts prives. On sera aussi te- 
nu d'aviser le bureau lorsqu'il y 
aura lieu de faire cet examen : 

3o. Le departement de l'eau exi- 
gera un certificat de l'inspecteur 
du bureau de sante 6tablissant le 
bon etat des travaux, avant d'ope- 
rer la connexion entre les tuyaux 
de distribution de l'eau de la ville 
et ceux de la maison : 

4o. Tout les materiaux employes 
devront etre de bonne qualite et 
exempts de defauts, et la main- 
d'oouvre sera irreprochable sous 
tous rapports : 

5o. La disposition des tuyaux 
de cbute et des tuyaux de vidange 
sera aussi dirctes que possible, et 
telle que ia pente minimum soit 
d'un pouce au pieds ; 

6o. Tous les tuyaux de chute, 
de trainage de vidange et de ven- 
tilation seront en tous temp3 vi- 
sibles, de maniSre a pouvoir etre 
examines et a offrir toute commo 
dite" pour la reparation. 

7o. Chaque fois que la necessite 
exigera que les tuyaux de chute, 
de drainage, de vidange et de ven- 



tilation soient enlaces dans les 
cloisons ou dans les murs, on de- 
vra les recevoir d'une boiserie pou- 
vant s'ouvrir au moyen de pen- 
tures afm qu'on puisse facilement 
y avoir acces, il est absolument 
interdit de les recouvrir d'une boi- 
serie fixe ; 

8o. Toute maison ou batiment 
devra gtre raccorde et independam- 
ment par son tuyaux de drainage 
avec logout de la rue, et autaut 
que possible ce raccord devra se 
faire directement en face de la 
maison ; 

9o. Le drain de la maison sera 
en fonte (*) (tuyaux lourds) ou en 
poterie vernissee par le procede 
salt glaze. Ces tuyaux devront 6tre 
cylindriques et avoir une inclinai- 
son vers la rue au moins un quart 
de pouce au pied (1 dans 48). II 
ne devra pas y avoir de joints im- 
mediatement sous le mur de la 
maison, il aura quatre pouces de 
diametre ; et dans le cas ou il ser- 
virait a l'ecoulement des matieres 
des water-closets, on ne devrait 
pas luidonvier plus de six pouces de 
diametre. Ces tuyaux seront poses 
autant que possible en lignedroite; 
tous les changements de direction 
seront faits avec des tuyaux cour- 
bes et tous le5 raccordements avec 
ies tu} 7 aux d'embranchements se 
feront au moyen de raccords obli- 
ques et coudes arrondis ; 

lOo. Tout drain ou egout de 
maison pose et recouvert sans avis 
prealable au Bureau de Sante sera 
decouvert pour en permettre l'exa- 
men sous la direction de l'insp- 
teur officiel ; 

llo. II est defendu de se servir 
de conduits en brique, en t61e ou 
en poterie, ou encore d'utiliser les 
tuyaux decheminees pourventilei 
un eg >ut ou un siphon, ou un tu- 
yau de chute ou de vidange ; 

12o. Les tuyaux de chute seront 
toujours en fonte et auront le poids 
indique a la section 20 ; ils devront 
depasser d'au moins deux pieds la 
partie la plus elevee du toit ou du 
faite ou de la lanterne. Ils auront 
un diametre uniforme d'un bout a 
l'autre, lequel n.3 sera en aucun cas 
inferieur a quatre pouces. II est 
interdit de les couronner d'un mi- 
tron (ventilateur) ; 

13o, Les tuyaux de chute, de 
vidange ou de ventilation des ap- 
pentis, ba3-cotes, to., situes a une 
distance moindre que vingt pieds 
desfengtres du corps-de-logis prin- 
cipal ou des maisons voisines se- 
ront prolonged jusqu'au dessus de 
la partie la plus haute du toit du 
corps-de-logis principal ; 

14o. II est defendu de faire de- 
boucher les tuyaux de descente du 
toit (dalots) dans l'egout, a moins 
d'une autorisation speciale du bu- 
reau de sante ; 

15o. Tous les joints, de quelque 
nature qu'ils soient, seront parfai- 
tement etanches a lepreuve de 
l'eau et de l'air ; 

16o. Lorsqu'il n'y a pas de wa- 
ter-closets ventil6s suivant les re- 
glements specifics, tous les tuyaux 
de vidange seront en plomb ou te& 
fer du poids specific a la sectiaft 
20 et devront avoir au moins deux 



(*) Malgre" que ce projet n'exclut pas 
les drains en gres, ceux en fonte doivent 
avoir la preference des mairrtenant, pour 
la double raison de leur gconomie et de 
leur durability, il est aussi probable que 
prochainement ils seront les seuls auto 
rises. 



pouces de diametre, a moins qu'il 
n'y ait plus de quatre eviers. au- 
quel cas le diametre en sera porte 
a trois pouces. En outre, ce tuyau 
sera place absolument comme le 
tuyau de chute et devra se prolou- 
ger jusqu'a la partie la plus haute 
du toit ; 

17o. Quand on se servira de tu- 
yaux en plomb pour raccorder les 
appareils de drainage avec les tu- 
yaux de chute ou de vidange, ou 
pour raccorder les siphons avec 
les ventilateurs verticaux, on de- 
vra employer des tuyaux faits de 
feuilles de plomb pesant cinq li- 
vres au pied carre ; 

l8o. Le tuyau principal des vi- 
danges ou de3 eaux menageres ne 
devra pas gtre muni de siphon ; 

39o. Tous les tuyaux en fer de 
vront etre en bon etat, exempts de 
trous ou de fissures ; 

20o. Les points suivants par 
pied courant seront considered 
comme types : 

TUYAUX DE FER 

Pour etre employes dans les ou- 
vrages de plomberie 

2 pouces 4 lbs par pied courant 

3 " 5 " " " 

^ (t o, " " " 1' 

5 " 12 " " " " 

6 " 15 ' " " 

Pour les tuyaux de drainage des 
egouts 

4 pouces 12z lbs par pied courant 

5 " 16 " " 

6 " 20 " " " " 

TUYAUX DE PLOMB 

Pour servir aux tuyaux de 
vidanges 

2 pouces 10 lb3 par pied courant 

3 " 15 " " 

N. B. — Tous les tuyaux de vi- 
dange en plomb, les coudes ou 
siphons, ne porteront pas moins 
de 6 lbs au pied carr6de plomb en 
feuille ; 

21o. Tous les accessoires aux 
susdits tuyaux devront leur cor- 
respond re en poids et en qualite ; 

22o. On n'emploiera pas de tu- 
yaux en fonte goudronnes ; 

23o. Les ouvrages de plomberie 
devront subir l'epreuve de l'huile 
de menthe, de la fumee ou de 
l'eau, ou toute autre epreuve ap- 
prouvee par le bureau, et cela. en 
presence de l'inspecteur dudit bu- 
reau etde celle du plombier, quand 
ce sera necessaire ; 

24o. S'il se trouve des tuyaux 
defectueux, ils devront 6tre enle- 
ves et remplacc-s par des tuyaux 
irreprochables ; tou? les joints en 
mauvais etat seront rendus imper 
meables, et toute partie des tra- 
vaux ou l'on d^couvrira des de- 
fauts sera reprise de maniere a ce 
qu'elle soit conforme aux regies et 
ordonnances ; 

25o. Tous lss joints des tuyaux 
de fer des egofits, ceux des cabi- 
nets d'aisance et de vidange seront 
remplis avec de l'etoupe et du 
plomb de' maniere a ce qu'ils 
soient impermeibles a l'air; ils ne 
'seront ni peints, ni vernis, gou- 
dronnes ou mastiques qu'apres 
l'inspection qui en aura ete" faite ; 
ou bien egalement les dits joints 
pourront 6tre visses : 

26o. Tous les raccords de tuyaux 
de plomb avec les tuyaux de fer se 
feront au moyen d'une bague ou 
virole de laiton ou de cuivre ae la 
rneme dimension que les ti^aux 
de plomb places dans la tulipe de 



I'embranchement du tuyau de fer 
et calfeutrer avec du plomb; et le 
tuyau de plomb sera 6x6 a la virole 
au moyen d'un joint braze ; 

27o. Toutes les liaisons de tuy- 
aux de plomb se feront par joints 
e3suy6s ; 

28o. Nul tuyau en gres ne sera 
relic" au tuyau de chute ou de vi- 
dange a moins qu'il ne soit garni 
d'une tulipe qui renae la liaison 
plus solide ; 

29o. Tous water-closets, uri- 
noirs, e>iers, baignoirs, lavabos, 
cuve3 a laver seront isoles indivi- 
duellement et effectivement au 
moyen d'un siphon ; 

30o Tous les joints entre les 
tuyaux de fer et les tuyaux en gres 
se feront au moyen de ciment de 
Portland ou du ciment Romain,ou 
par tout autre proc6de approuve 
par le Bureau ; 

31o. Les siphons seront plac6s 
aussi pres que possible des appa- 
reils de plomberie; et dans aucun 
cas un siphon ne pourra 6tre dis- 
tant de plus de 2 pieds d'aucun 
appareii ; 

32o. On ne tol^rera qu'un seul 
siphon sous chaque water-closet, 
lequel siphon devra etre imme- 
diatement sous l'appareil ; 

33o. Tous les appareils de plom- 
berie, le3 water closets exceptes, 
seront munis a leur embouchure 
d'un treillis metallique destine" a 
en exclure les matiere3 suscepti- 
bles de le3 obstruer ; 

34o. II est interdit de brancher 
le tuyau de vidange d'une bai- 
gnoire ou d'un appareii de plom- 
berie quelconque dans le siphon 
d'un water-closet ; 

35o. Les tuyaux de trop-plein 
des appareils devront toujours se 
reli-er a la branche d'arriver du si- 
phon immediatement au-dessous 
du niveau normal de l'eau de • 
garde ; 

36o. Tous les tuyaux purgeur3 
ou de trop plein provenant de3 
water-closets et de tout autre ap- 
pareii de plomberie ou encore de 
citerne3 autres que celles de water- 
closets ou glaciere, deboucheront 
dans un endroit visible et acces- 
sible, et il est formellement de- 
fendu de les brancher soit dans un 
drain, soit encore dans un tuyau 
de chute de vidange; 

37o. Tous les cabinets de water- 
closets devront communiquer avec 
l'air exterieur au moyen d'une fe- 
ngtre ou d'un tuyau d'aerage ou 
par une communication avec la 
cheminee. 

38o. Le3 water-closets a l'inte- 
rieur des maisons ne seront jamais 
alimented d'eau provenant directe- 
ment des tuyaux de distribution 
de l'aqueduc. Excepte dans les 
maisons a. plusieurs logements, oil 
un groupe de water-closets, pourra 
etre alimente par une seule citerne, 
mais les w.-closet3 places sur diffe- 
rents paliers ne j)ourront pas rece- 
voir leur chasse d'eau d'une seule 
et meme citerne ; dans les maisons 
a plusieurs logements, chaque wa- 
ter-closet sera pourvu de sa citer- 
ne; et chaque famille devra avoir 
.son propre water-closet; 

3jo. Les tuyaux de trop-plein 
des citernes de water-closets pour- 
ront deboucher soit dans un Ivier, 
soit dans la cuvette d'un water- 
closet, ou dans tout autre endroit 
oil l'ecoulement de l'eau pourrait 
attirer l'attention et en indiquerle 
gaspillage, mais il est interdit de 
Jes brancher soit dans un tuyau de 









LK PRIX COURANf 



vidange ou de chute, soit dans le 
drain ou l'egofit ; 

40o. Les valves des water-closets 
seront ajustees et Stablies de ma- 
niere a preVenir toute perted'eau ; 

41o. On ne tolerera pas de fos- 
ses d'aisance ou de cloaque (cess- 
pool) dans aucune partie de la 
cite oil les water-closets peuvent 
se relier a l'egout de la rue, a 
moins que la chose ne soit inevita- 
ble et que le Bureau de Sant6 n'y 
ait donneson assentiment, et dans 
ce cas, ces fos.°es devront etre 
Stanches et d'une capacit6 de 45 
pieds cubes ; les parois et le fond 
seront en maeonnerie de brique et 
de ciment dedouze pouces d'epais- 
seur et reconverts ii Tinterieur d'un 
end nit en ciment hydraulique, on 
pourra egaleinent les construire en 
fonte, la forme en sera ou circu- 
laire ou oblongue, sans angles vifs 
et le fond en sera concave ; elles 
seront niunies d'un tuyau d'aera- 
ticn de 4 pouces au moins de dia- 
metre, partant de la fosse et se 
prolongeant jusqu'au dessus du 
toil ; lea sieges seront fermes par 
un couvercle-hermetique, le plan- 
cher sera impermeable k l'air et 
sera garni d'une trappe hermetique 
communiquant avec la fosse ou 
bien tera muni d'une tubulure 
d6bouchant dehors pour en per- 
mettre le curage par le procede 
pneumatique ; la trappe aura 2 
pieds par li, le dessus de la fosse 
sera a un pied- au-dessus du sol ; 
■ces fosses ne devront recevoir que 
les matieres fecales; ces latrines 
seront placees aussi loin que pos- 
sible de la maison dont elles de- 
ient et des maisons voisines ; 
les latrines seront curves quand 
le niveau des matieres fecales sera 
a un pied en contrebas du sommet 
de la fosse ou quand le bureau de 
Sante le j ugera a propo? ; ce travail 
se fera par les vidangeurs recon- 
hus par le bureau ; on ne tolerera 
pas qu'il s'en echappe aucune 
odeur ni gaz deletere. Mais en au- 
cun cas on ne tolerera une latrine 
a l'interieur d'une maison d'habi- 
tation ou adosse aux murs exte- 
rieurs ; 

42o. Les tuyaux de descente ou 

dalots ne pourront pas etre utili- 

joit comme tuyaux de chute, 

de vidanges ou de ventilation en 

reciproquetnent ; 

43o. L'echa ppement des machi- 
nes a vapeur et en general la va- 
peur provenant d'une chaudiere 
quelconque ne devra pas etre di- 
rige dans L'egout ou dans un drai- 
nage, tuyau de chute ou de vi- 
dange ; cette vapeur sera condense 
dans un recipient ad ho: d'ou l'eau 
de condensation pourra etre con- 
duite a l'egout par un tuyau muni 
d'un siphon ; 

44o. Les caves ne devront pas 
etre reliees a l'egout a moins d'ab- 
eolue necessite ; la connexion ne 
pourra se faire que sur une autori- 
sation Bpeciale emanant du Bureau 
et d'apres l«s plans apportes par 
le dit bureau ; 

45o. Le dra nage du sol qui 
pourrait etre exigible si l'humidi- 
t6 du terrain le reclame, se fera a 
l'entiere satisfaction du Bureau 
qui pourra reclamer l'interposition 
d'un siphon entre ce drainage et 
l'egout public ; 

46o. l'interposition d'un siphon 
entre fa canalisation' privee et l'e- 
gout public est interdite par le 
Bureau qui se reserve cependant 
le droit de tolerance, a. la condi- 
tion toutefois que ce siphon soit 



^ pourvu d'un bouchon de visite et 
d'un tuyau de prise d'air (fresh air 
inlet) le tout devant etre ctabli sur 
Vindication de l'inspecteur des 
egouts privet ; 

47o. Dans les court), l'egout, sera 
muni d'un siphon a l'abri de la 
gelep ; e'est-a-dire a quatre pieds 
en terre au minimum ; 

48o. Quant aux fosses d'aisan- 
ces actuellement en connexion 
avec l'egout public, elles devront 
etre isolees au moyen d'un siphon 
a l'abri de la gel6e et 6tablies d'a- 
pres les indications du Bureau ; 

49o. Dans le cas de maisons 
neuves ou encore de maisons en 
reparation sur des rues possedant 
un eg"U? public, on sera tenu d'y 
installer des water-closets a l'ex- 
clusion complete des fosses d'ai- 
sances ; 

E. — Clause penale (la me me que 
celle de la section 56 du reglement 
No. 105). 

Vu et approuve. 

L. Laberge, 
Medecin officies de Sante. 
Montreal. 

RENSEIGNEMENTS (JOMMERCIALJX 



DIVIDEXDES 

Dans l'affaire de John Reiplinger; 
premier et dernier dividende payable a 
1 parti r du 3 octobre. John' Macintosh, 
curateur. 

Dans 1'afFaire de Laughran Adams ; 
premier ctdernier dividendende payable 
apartirdu 7 octohr \ G. Deserres, cu- 
rateur. 

Dans l'affaire de C. H. Craig & Cie ; 
premier et dernier dividende payable a 
partir du 16 octobre. F. Valentine, cu- 
rateur. 

Dans l'affaire de D. Campbell & fils ; 
deuxieme et dernier dividende payable 
a partir du 13 octobre. A. F. Riddell, 
curateur. 

Dans l'affaire de N. Deschamps & Cie 
(Eugene Charlebois) ; premier et dernier 
dividende payable apartirdu 11 octobre. 
Chas. Desmarteau, curateur. 

Dans l'affaire de M. Apollinaire Mo- 
renoy ; premier et dernier dividende 
payable a partir du 11 octobre. H. A. 
Beclard, curateur. 

DEMANDES DE DECHABGE 

M. Louis Charbonneau, manufacturier, 

de piano, de Montreal, donne avis qu'il 
demandera sa decharge a. la Cour le 13 
novembre prochain. 

\\ "llliam Bean, John Bean et Charles 
Bean, (Bean Brothers) entrepreneurs.de 
Montreal, donnent avis qu'ils demande- 
ront leur decharge a la cour le 15 octobre 
prochain. 

CURATEURS 

MM. J. E. Archambault et Hector 
Champagne ont ete nornmes curateurs a 
la faillite de Severe Marion, hotelier, de 
St Gabriel de Brandon. 

MM. C. Millier et J. J. Griffith ont .!<■ 
nommes curateurs ^conjoints a la faillite 
de Joseph A. Boug'e. 

M. Chas. Desmarteau a ete nomme 
curateur a la faillite de M. Raymond 
Beaudoin. 

M. J. M. Marcotte a ete nomme cura- 
teur a la faillite de M. Joseph Milette. 

M. F X Lemieux, Xotaire deQuebee, a 
ete nomme" curateur ;i la faillite de M. 
N'apoleon Rousseau. 

MM. Leonard Thomas et James Mairs 
out ete nommes curateurs a la faillite de 
M. YV'm. Be«ttie, de Melbourne. 

MM. Kent & Turcotte ont 6te nommes 
curateurs a la faillite de M. Leandre 
Laurin, de Ste Cunegonde. 



M. Thomas Gauthier a etc no* me cu- 
rateur a la faillite de M.Jos. Dagenais. 

MM. Bilodeau A Renaud out &£ nom- 
mes curateurs a la faillite <1<- MM. Beau- 
champ & * 'ie. 

FAILLITEs 

Ceux ill vox abonnia qui disireraient 

avoir ties in formations precises sur Irs cau- 
ses de faillite, les principaux crianciers, la 
)„ r )■, rtive ili dividend) t rl le caractere d'un 
commercant en faillite, pourront s'adrrsyi r i\ 
MM. Chaput Freres, agence com.merc.iah, 10 
Place d'Armes, Montreal. 

Fraserville. — M. D.imase A. Morin, 
magasiu general, a fait ces-ion de ses 
biens. 

Quebec — M. /ephyroi Lafrance, h&te- 
lier, a fait cession de ses biens. 

M. Wilbrod Dore\ Spicier, a fait ces- 
sion de ses biens. 

M. A. Perron, entrepreneur, a fait ces- 
sion de ses biens. 

MM. 0. Begin & Cie, manufacturers 
de chaussures, St Roch, Quebec, ont fait 
cession d^ lenrs biens. 

Montreal — M. Armand Boyce, phar- 
macien, a fait cession a la demande de 
Lyman Sons & Co. Paesif environ $6- 
728. 

M. Chaetas H. Desmarais, restaura- 
teur (Christina restaurant) a fait cession 
a la demande de M. Lazare Alin. Passif 
environ $1,600. Assembled des crian- 
ciers le 8 octobre. 

M. Godfroi Bedard, marchand de bois, 
a fait cession ii la demande de M. Eus- 
tache H. Lemay. Passif environ $3,000. 
Assemhlee des creanciers le 8 octobre. 

Robert Laming, loueur de "voitures, a 
fait cession a la demande de L. Ro--en- 
bloom. 

Passif environ $1200. 

Assemhlee des creanciers le 3 octobre. 

William Whelan, bois et charbon, a 
la demande de M. D. Brodeur. 

Passif environ $2,500. 
M. David Latour, manufacturier de 
chaussures, a fait cession a la demande 
de Geo. S. Hubbell et autres, 

Passif environ $5000. 

A-sembl£e des creanciers le 4 octobre. 

M. Wm Sipling etant absent, ses cre- 
anciers ont ete convoque^ pour le 15 oc- 
tobre, pour le declarer en faillite. 

Ottawa — M. Louis Godefroy Founder, 
(Founder Frere-) nouveautes, a fait ces- 
sion de ses biens a M. John W. Law- 
rence, syndic. A<semblee des creanciers 
le 10 octobre. 

Ventes de stocks 

Montreal — II. Gauvreau, nouveautes, 
vente par encan le 7 octobre. 

Sudbury, Ont, — Daniel Rothschild, 
maga=in general, vente par encan au No 
29 rue Sparks, Ottawa, le 10 octobre. 

Montreal — The Henderson Lumber Co 
bois de service ; vente par encan du bois 
sci6, du materiel roulant et des dettes de 
livre, le 10 octobre. 



Fetal Telephone Ge'y 

1 NGENIEURS et FABRICANTS 

de toutes sortes 
(V AjijHireUs TelSphoniques. 

Es'imes fournis pour la pose de lignes pri- 
vies, d i bureaux et rflseaux locaux 
et d'6chan 

Heuls mantifaotuiiere au Canada du 

Telephone Systeme " LAW " 

le plus pa> fait systeme de t616plnno. 



P.E. Emilede Lorimier 

Comptable et Auditeur 

BPttGLAJ ni: : 
Reglement d'Affaircs de Faillites. 

BATISSE IMPERIALE, 

107 St-Jacques, Montreal. 

T61^phone Fe'de'rale No 941. 

Residence, 724 Berri. 
Negociation de prets ; Vente et achat de 

Proprietes Foncieres. 
D@y M. deLorimier offre en ce moment 
de magnifiqnes occasions pour place- 
ments en proprietes foncieres [en ville]. 

LA '''OMl'AGNIE 

CANADIENNE D'ELECTRICITE 

DE MONTREAL 

Preparation active pour la manufacture 
en grand 

d'Appareils Electriques 

tels que : 

Sonneries, Piles, Indicateurs 

Reductions de moitlg dans les prix. Plus 

d'importation, plus de tarlf douanier 

ft payer, au-si not re uouveau 

systeme de tcdephone 

d6jft tres en vogue. 

No. 1953, Rue Ste-Catherine 

Pifs du Cyclorama 

M. F. JANNARD, Gerant. 

HOTEL ST. LOUIS 

J. JOHNSTON & Cie, Prop. 
No. 64, Rue St-Gabriel 

MONTREAL 

Vins, Liqueurs et Cigarcs de choix. 
Service parfait. 

CATARRHE 

GUEEI PAR 

Inhalation Medecinale 



L'Inhalation est la seule mgthode raison- 
nahle pour obtenlr lagugrison du Catarrhe. 
Par ce moyen les remedes approprifis attei- 
gnent, sous forme de vapeur, chaque cellule 
d'air malade du nez et de la gorge. Par son 
influence les secretions sont assgehfies et les 
surfaces irritges sent adoucies et gu6ries. 

Une autre liste de temoignages Canadiens : 

Rev. H. Brown, Toronto, dit: Votrelnha- 
hateur avec le remede ont rgussi a gugrir 
mon catarrhe et ma surdity catarrhale. Je 
pui- maiutenant precher avec la plus par- 
taite facility. 

W. H. Hopper, Bureau du "Sentinel " To- 
ronto. Vol re trattement par Inhalation m'a 
gu6ri radiealement en trois mois, d'un cas 
inv6t6:6 de catarrhe chronique. 

A\ . Fever, Arpenteur, 2'0 rue Seaton, To- 
ronto. Votre Juholateur a parfaltement 
reussi ft me gugrir d'un catarrhe cbroulque. 
Facile ft employer et d'un prix raisonna^le. 

J. Wllllams,"282 Avenue Manning Toronto. 
Je i>iis recommander votre traitement com- 
me un remede pour le Catarrhe et l'Asthme 
Catarrhal. JV d ai fait 1'expfrience. 

Wm, Hamilton, Suiint. American Life 
Insurance Comp'y London. Votre traite- 
ment par Inhalation rempht toutes h>s con- 
ditions que vous prgtendez, je puis le recom- 
mander ft tous ceux qui s'ougrent du ca- 
tarrhe. 

Mr. Doldge, 372 me AVellesley Toronto, 
dit: Q,uoiqu3 mon catarrhe f Q t tres vieux, 
votre traitement m'a complgtenieut gufirl et 
il n'e»t pas revenu depuis que j'ai employe 
l'Inhalateur. 

Notre prix pour traitement a domicile est 
$5 U0 Pour cette somme, nous enverrons 
notre InhalateuT Germicide et assez de re- 
ni. de pour gu6rir les plus mauvais cas cliro- 
ulques. 

^. B.— Nous sommes certains de vous gu€- 
rir. Ecrivez pour avoir des details et d'au- 
tics temoignages. Envoyez une enveloppe 
affranohle a l'adresse de ceux ft qui nous 
vims refererons et vous vous couvaiucrez des 
meriteisde noire traitement. ;/54T* Un enfant 
peut se servlr <le notre Inlialateur 'SB^ 
Ecrlre ft la 

MEDIDAL INHALATION CO, 

286 Churcb Street, Toronto. 



James Wbight, 

Guiant. 



Wm. Cassils, 

President 



D. COLLINS 

Manufacturier de 

BALANCES 

Balauces charbon et toutes 

auircs Balances en mains. Sp6cialit6 pour la 

reparation di's Balances ft foin 

et ft charbon. 

Rfiparat. i..s faltes sur leslieuxft lacampa- 

gne, avec garant;= et ft bon marchg. 



10 



LE PRIX COURANT 



TVOJ8? jRITTX COURANTS 



BOIS DE SERVICE 
6 a 16 pieds, 



5 a 9 pouces 



16 pouces 
ti 

<t 

18 pouces 
it 

16 pouces 



Pin. 
pouce strip shipping cull, 
i, l\ et2pces. 
pouce shipping cull sidings 
\, I$et2pces. 

pOice qualite marchande 
}, l]et2pces. " 
pouce mill cull, strip, etc 
i, 1$ et 2 pees, 
pouces mill cull sidings 
J, H et2 pees. " 
3 pouces mill cull 

" bois clair ler qualite" 
Epinette. 
1 pouce mill cull 
li, 1J et 2 pees. " 
3 pouces mill cull, 
1, 1J, 1J et 2 pees, quality march. 
Pruche 
2 et 3 pouces 
Colombages en pin, 2x3, 3 x 3 et 3 x 4— aux chars 
Lattes — lere qualite" 

2e 
Bardeaux pin XXX 
XX 
X 
•' lere qualite" 
2e " 
Bardeaux cedre XXX 
XX 
X 
Bardeaux pruche marchande 

Cliarpente en pin' 
de 1.6 a 24 pieds-3 x 6 a 3 x 11 
de25a30 " 
de 31 a 35 " 

de 16 a, 24 " — 3 x 12 a 3 x 14 
de25&30 •' 
de 31 a 35 " 

Bois caret—pin 
de 16 a 24 pieds— de 5 a 11 pouces carre" 
de25a30 " 
de31a25 " 

de 16 a 24 " — de 12 a 14 pouces earr6 
de 25 a 30 " 
de 31 a 35 " 

Charpente en pruche. 
de 17 a 30 pieds jusqu'a 12 pouces 
Charpente en Epinette 

" en epinette rouge 

BOIS DURS 



Acajou da 1 a 3 pouces le pied 

Cedre rouge \ pouce 

Nover noil- 1 a 4 pouces 

Noyer noir 6 x 6, 7 x 7, 8 x 8 Jj 

Cetisier 1 a 4 pouces 

Frene 1 a 3 pouces 

Merisier 1 a 4 pouces 

Merisier 5x8,6x6, 7x7, 8x8 

Erable 1 a 2 pouces 

Orme 1 a 3 pouces 

Noyer tendre 1 a 2 pouces 

Cotonnier 1 a 4 pouces 

Bois blanc 1 a 4 pouces 

ChSne 1 a 2 pouces rouge 

" „ blanc 

Plaqwjkge (veneers) : 
Uni, 

Francais, 
Americain, 
Erable piqu£, 
Noyer noir onde, 
Acajou (mahogany) 



le M $11 00 

" 12 00 

" 15 00 

" 00 00 

" 20 00 

" 25 00 

" 8 00 

" 10 00 

" 10 00 

" 11 00 

" 8 00 

" 6 00 

" 9 00 

" 10 00 

" 9 00 

" 12 50 

9 00 

10 00 

1 70 

" 1 40 

" -. 2 90 

" 2 40 

" 1 50 

" 3 00 

" 1 75 

2 90 

2 40 

1 50 
2 00 

16 00 

" 18 00 

21 00 

" 18 00 

" 20 00 

22 00 

17 00 

19 00 

21 00 
19 00 

21 00 
23 00 

15 00 

18 00 

25 00 



le M. 



par 100 pieds 

la feuille 
ii 

le pied 



1 00 
00 00 
00 00 
18 00 
30 00 
35 00 
00 00 
00 00 

11 00 

12 00 
10 00 
00 00 

10 00 

11 00 
10 00 

13 50 

10 00 

11 00 
00 00 
00 00 
00 00 

02 50 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
02 50 
00 00 
00 00 

00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 

00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 

00 00 
00 00 
30 00 



22 a 24 

10 a 12 

10 a 14c 

12 a 13c 

... . 8 a 10a 
21 00 a 22 00 
20 00 a 25 00 
20 00 a 25 00 
25 00 a 30 00 
20 00 a 25 00 
25 00 a 30 00 
40 00 a 45 00 
18 00 a 22 00 
20 00 a 25 00 
40 00 a 45 00 

, 90 a 1 00 

15 a 25c 

15 418c 

00 a 5c 

05 a 5c 

08 a 10c 



-^ 



SCIENTIFICAMERICAN 



ABl.lSME-D !B ] & 



is the oldest and most popular scientific and 
mechanical paper published and has the MM 
circulation of any paper of Its class in the world. 
Fully illustrated. Beit class of Wood «Wfraj- 
lh-gs: Published weekly. Bend for specimen 

ARCHITECTS & BUILBERO 
Edition of Scientific) American. V 

A *r«W success. Kach issue contains tolorW 
lithographic plates of country and elty residen- 
ces or public buildings. Numerous engravings 
and full plaus and specifications for the useot 
such as contemplate bulldinj. Prloe»2.50» yeBt, 
fccts. a copy. MUNN400.. FlTSL18a«a. . 

I may he seeur- 
led by apply- 
ing to Munn 
I ft Co., who 
— ' hare had over 
40 years' experience and hare made over 
100,000 applications for American and For- 

. Sign patents. Send for Handbook. Corres- 

rxmaeoc* strictly confidential. 

TRADE MARKS. - 

In ea»6 your,*nark Is not reflttered In the Pst- 
ent OTBCe. apply to munn°1 Co. and procure 
Immediate protection. S egd *or Handbook. 

COPYRIGHTS ItfrfTrjofci, charts, maps, 
etc., •quickly procured. Address 

MtlHM eV CO.. Patent Solicitors. 

eUTBAAL Ol*ICl ; J61 BBOADWAT, N. T, 



A. RENAUD 



MARCHAND DE 



Bois de Sciage et de Charpente 

184 RUE PANET 

Pres de la rue .Ste Catherine, Montreal. 



Toujours en main : — Pin, Epinette, 
Pruche, Bois blanc, Bois embouvete" de 
toute epaisseur, Bardeaux sci6s et fen- 
dus, Lattes, Moulures et Bois de Char- 
pente. 

N.B. — Ouvertures de seconde main, 
grand choix de Moulures, Cadres, Plin- 
thes et tous autres mat^riaux pour cons- 
truction. 



Dupre Preres 



MARCHANDS DE 



Bois de Sciage et de Charpente 

834 RUE STE-CATHERINE 
Prfes de la rue Fullum - Montreal. 



Toujours en main :— Pin, Epinette, Pruche 
Bois blanc, Bois enibouvete de toute epais- 
seur, Bardeaux scigs et feudus, Lattes, Mou- 
lures et Bois de Charpente. 



JOSEPH PAQUETTE 

MANUFACTURIER DE 

Portes, Chassis, Jalousies, Architraves 

Moulures de tous genres, et toute 

espece de travaux a la pilce 

Bureaa : 3® €5, i-ne Craig 

Fabrique : 12 a 22, rue Perthuis 

MONTREAL. 



I. Prefontaine 



MARCHAND DE 



Bois de sciage 

CHARPEN1E 
BARDEA UX LA TTES 

Etc, Etc, Etc. 

Coin des rues Vinet et Canal, 

MONTREAL. 



THIBODEAU & BOURDON 

No. 1203 RUE STE-CATHERINE 
Coin de la rue Papineau, MONTREA1 

Ont constamment en mains une quantlte 
consideruble de 

JBois de Sciage Sec 

Qu'ils vendent a bas prix. Vente par chat 
et par plleaveciegere avance.. 

Telephone No. 6039 



A. HURTEAU & FRERE 



MARCHANDS DE 



BQIS DE SCIAGE 

92, rue Sanguinet 

MONTREAL 

CLOS : Coin des rues Sanguinet 
Dorchester 
Telephone No 106. 

BASSIN WELLINGTON 

En face des bureaux du Grand Trouc 
Telephone No 1404. 




Chas. Desmarteau 

COMPTABLE 

iUDITEUR ET COMMISSA1RE 

1608, RUE NOTRE-DAME 

MONTREAL. 

Specialitfi Reglementdesaflairesde failiite 



CONSTRUCTEURS DE BATISSES 

Estimes, Evaluations de propfietes, et arb 
trage d'incendies. 

BUREAUX ET ATELIERS : 

286, Saint-Oharles Borromee 



Bois de Setam 



ET DE 



Charpente 




rgl^phone 

1033a 



BUREAU 

principjj. 

Coin des Rum 

Oraig et St-Denia 

In &C* da Carre Yif 



PIERRE DIDIER 
ENTREPRENEUR MENUiSIER 

Arbitrages, Evaluations Agence 
d'Immeubles 

BUREAU : 

53 rue St-Jacques, Montreal. 



I. L. LAPLEUR 

1932 Notre-Dame et 59 Dupre 

MONTREAL 
Importateur g£ne>al de 

Ferronneries, Peintures, Vitres 
Huiles et Vernis. 

Speciality — Ferrements pour batisses et ma- 
te -iaux pour canaux d'ggouts. 



ED. BEAUVAIS & CIE 

MAGASINS GENERATJX 
Entrepdt No 76 V. R. 

Courtiers tie Donane 

Marchands a Commission 

Marchandises recues en consignation. 

Argent avance sur marchandises, 

5 et 7 Rue De Bresolles, Montreal 



La Banque du Peuple 

FONDEE EN 1835. 

CAPITAL - - 1,200,000 
RESERVE - - 400,000 

Jacques Grenier, 6cr, president. 

J. S. Bousquet, ecr, caissier. 

Ww. Richer, 6cr, assistant caissier. 

Arthur Gagnon, inspecteur. 

suocursale : 
Quebec, basse-ville, P.B. Dumoulin, gerant. 

" " St- Roch, Nap. Lavoie, gerant. 
Trois-Riviferes, P. E. Panneton, gerant. 
Saint-Jean, Ph. Beaudoln, gerant. 
Saint-Jerome, J. A. Theberge, gerant. 
Saint- Remi, C. Bedard, gerant. 
Coaticooke, J. B Gendreau, Gerant. 
Montreal, rue Ste Catherine, A. Fournier, g. 

CORRESPONDANTS : 
Londres, Ang., MM. Glyn, Mills, Currle 
The Alliance Bank (limited). 
New- York, The National B'k of the Republic 



Banqus Ville-Marie 

Bureau principal, MONTREAL. 

Capital souscrit . - - $500,000 

directeurs : 

W. Weir, pr6s., W. Strachan, vice-pr6s. 

O. Faucher, John T. Wilson, Godf. Weik. 

Ubalde Garand, caissier. 

SUCCURSALES I 

Berthier, Hull, Lachute, Louiseville, Ni- 

colet, St. C<Ssaire, St. J6rome. 

D^partement de l'Epargne : 

Bureau Principal, Hochelaga et Pointe 

St Charles, Montreal. 

Agents «l New-York: 
The National Bank of the Republic. 
Londres : Banque de Montreal. 
Paris : La Societe Generale. 



LA BANQOE JACQUES-CARTIER 

Bureau principal, Montreal. 

CAPITAL PAtE - - $500,000 

RESERVE - - - 150,000 

DIRECTEURS : 

Alph. Desjardins, M.P., president. 

A. S. Hamelin, vice-president. 

Duiaont Laviolette Lucien Huot. 

A. L. de Martigny. 

Bureau principal: 

A. de Martigny, directeur-ggrant. 

D. W. Brun«.t» ass istant-geraat. 

R. St Germain, insp^cte r 
Agence s : 
Beauharnois, H. Dorlon^ gerant 

Drummondville, J. E. Girouard, gerant 

fi'raserville, J. F. Pelland, gerant 

Laurentides, Q, A. Boyex, gerant 

Pletsisville, Chevreflls et Lacei te, gerant 
St Sauveu.', Quebec, N. Dion, gerant 

St Hyaclnthe, A. clement, gerant 

St Simon O. Denis, gerant 

L. <4e Martigny, gerant 



Valleyfield, 

Victoriaville 

Ste Cun-egonde, Mont 

St Jean Baptiste, 

Rue Ontario 

StrHenri.Q, 



A, Marchand, gerant 

G. N. Ducharme g©r. 

^,' J. G. Lindsay, gerant 

C. H. Gaimond, gerant 

F. St Ctermain, go rant 



Coxresp. a Londres,- Glyn, Mills, Currie « Cq. 
a Paris, Credit Lyonnais. 
ft New York, Nat. Bk. of Republic. 



LE PRIX COURANT 



11 



NOS PRIX COURANTS 

METAUX $ C. $ C. 

Cuivre, Lingots par b 12 14 

" enfenille 25 26 

Etain, lingots 24 25 

" barres. 25 26 

Plomb : 

Saumons par lb 04 04£ 

Barres 06£ 05 J 

Feuilles 05 05* 

Dechasse 06*0 00 

Tuyaa par 100 lbs 4 50 5 00 

Zinc : 

Lingots, Spelter par lb 06 06* 

Feuilles, No. 8 06* 06J 

Aeier : 

A ressort par 100 lbs 3 00 3 25 

Alisse 2 75 3 00 

A-mericain 5 50 6 00 

A bandage 3 00 3 25 

Apince 3 25 3 50 

Fondu par lb 12 13 

Poule, ordinaire 00 07 

De mecanicien 00 04 

Fontes: p. ton. 

Siemens 23 00 23 50 

Coltness 00 00 00 00 

Calder 23 00 24 00 

Langloan 24 00 00 00 

Svminierlee 23 50 24 00 

Garteherrie. ..... 24 00 00 00 

Glengaraock 00 00 00 00 

Carnbroe 22 00 22 50 

Eglinton _ 21 00 22 00 

ShotUff 24 00 00 00 

Fer en barres : 

Canaiien par 100 lbs 2 40 2 hO 

Anglais 2 50 2 60 

Arfine- 2 85 2 90 

De Suede 4 50 5 00 

DeNorvege 4 50 5 00 

Lowmoor 6 50 00 

" si verge 09 10 

Feuillard >> cercler p. 100 lbs 3 00 3 25 
Double. 3 00 3 25 

FERRONNERTE ET QUTNCArLLERIE. 

Fers & cheval : 

Ordinaires p. 100 lbs 3 65 

En acier 00 

Fersarepasser p. lb 00 

Fiches : Coupees, toutes di- 
mensions p. 100 lbs 



Limes, rdpes et tiers-points : 
lere qualite, escompte... 50* 
2me quality, " ... 50 " 

Miches de tariere, escompte. 50 

Tarieres. 40 " 

Vis, a hois, escompte 47$ " 

Portions a voitnre, esc 55 " 

Boulons a bandage 50 " 

Boulons a lisses 65 " 

tOle 
Noire, Nos 10 4 20. p. 100 lb.. 3.00 a 0.00 

" "22 a 24 " 3.00 4 0.00 

" " 26 par lot) lbs.... 3.00 a 0.00 

" • 28 " 3.?5 a 0.60 

Galvanisee Morewood 0.06! a 0.07$ 

Queens' head.- 0.06* a 0.06 

Etamee,No24,72x30" 0.08} 

" " 26 " " 0.08} 

" 28,84x36 o. 100 lbs 0.08} 

Russie, Nos 8, 9 et 10, p. lb 0.12 

Canada, par boite 3.00 3 10 

FERBLANC 

Coke I C par boite 4.25 

Charbon de bois IC p. boite 4.75 

" IX " 5.75 

Pour chaque X additionnel extra 1.00 

Charbon de bois D C 

Charbon de bois I C Bradley. 6 50 a 6 75 
Ferblanc terne 7 75 a 8 25 

TUYAUX. 

Tuyaux en gres : 
4 pouoes par longueur de 3 pieds 



Pressees, do.. 



FU defer: 
Poli, de No. 



}• 
7-16. 

f. 

5-16. 

i- 



15 
90 
00 
25 
50 
75 



3 75 
00 
03} 

3 75 
00 
00 
00 
00 
00 



45 
6!) 
90 



Coudes ronds : 

4 pouces chacun 75 

6 " " 1 00 

9 " " 1 75 

12 " " 2 50 

Tuyaux de reduction : 

6 x 4 pouces chacun 1 40 

9x6 " " l 90 

12 x9 " " 2 75 

Connection simple carrie oufausse iquerre : 

4x4 pouce chacuns 90 



Esc. 20 pc. 



a No, 

par 100 lbs 2 60 

Brule, pour tuyau, la lb 0.07 

Galvanise 3 35 

Huile et brul6 2 70 

Ayance 5 p.c 
Rl de laiton, a collets...p. lb 35 40 

Fontes Malliables " 

Enclumes 

Charnieres : 

T. et "Strap" p. 

"Straps" et Gonds 
filetes " 

CLOD 3, ETC. 

Clous coupes a. chaud : 

De 3 a 6 pes., p. 100 lbs. 

" 2} a 2J " 

"2 a 2j " " 

" 1} a If " 

■ H pouce •' 
Clous coupes a froid : 
Del}aljpce.,p.l001bs. 

" li pouce " 
Clous afmir par 100 lbs: 
1 pouce - - 

U " 

1* " 

If " 

2et2i — 

2} a 2} 

3 a6 

out a quart par 100 livres : 
i pouce 

h " ::::::::t"*'"v.:: 

Vlous d river par 100 livres : 

1 pouce 

U " 

Half " ...» 

2i " 

2f " - -.. 

2} a 3 " 

3 a 6 " 



00 
0.08 
00 
00 



09 10 
10} 11 

5} 05j 

04 05 



2.45 
2.70 
3.05 
3.05 
3.45 

2.95 
3.45 



6x4 
6x6 
9x6 
9x9 
12x9 
12 x 12 



1 50 

1 50 

2 10 

2 10 

3 00 
3 00 



Connection double, carrie oufausse iquerre • 

4 x 4 pouces chacun 1 40 

6x4 " " J 90 

6x6 " " i 90 

9x6 " •« 2 75 

9x9 '• " 2 75 

12x9 " " 4 00 

12 x 12 " " : 00 

Syphon. simple douoie 

4 pouces 



1 40 

1 90 

2 75 
4 00 



2 00 

2 75 

3 30 
6 00 



o 



6.70 
5.00 
4.25 
4.25 
4.00 
3.75 
3.50 

5.15 
4.75 
4.45 





6.70 


» 


5.00 


*. 


4.25 


p 


4.00 


o 


3.75 


00 


3.75 




3.50 



Clous d'acier 10c en sus 

Clous galvanises, par 100 lbs $10.00 

Clouaardoise " 5 00 

Clou aiobeval, No. 7 3 00 

" "8 2 88 

" 9, 10 " 2 75 

Filieres et Coussinets: 

Hste Escompte 30 pour cent 

Tarauds-rrieres, (Taper taps) 

Fsfoin pte- 30 



Tuyaux d, eheminie. 

9 pouces, par pied 25 

12 " " 40 

Ciments. 

Ciment de Portland 2 60 2 75 

" Romain 2 60 2 75 

" de Quebec 1 50 1 75 

Platre calcine" 1 80 2 00 

PLATRE POUR LA TERRE 

La poche de } baril 45 a 50c 

do au char _ 40 a 45c 

BRIQUES 

De Montreal „ $8.00 a 10.00 

Du Bord de l'eau 6.00 a 7.00 

Rerractaires 21.00 a 23.00 

PEINTURES 
Blanc de plomb pur, par baril de 

25 a 100 lbs 6.25 a 7.00 

No 1 6.00 a 6.50 

" 2 5.50 45.80 

" 3.„ 4.00 44.50 

lane de plomb sec 5.75 a 6.00 

Bouge de Paris (Red Lead) 5.00 

R uge deVenise (Anglais) 1.75 

Roe 1.50 

Oci 1.50 

Blanc de Ceruse 0.60 

Huile de lin crue 0.00 a 0.B9 

" bouillie 0.7140.73 

Ess. de TeYebenthine 0.63 4 0.05 

Mastic par 100 lbs 2.00 4 2.50 

Papier goudronne 1.50 a 1.60 

VERRES A VITRES 
United— 14 4 25. ..1.50 4 0.00 par 50 pds 
26 " 40.. .1.60 a 0.00 
41 " 50.. .3.50 4 O.OOpar 100 pds 
" 51 " 60. ..3.75 4 0.00 
61 " 70...4.U0 a 0.00 
71 " 80.. .4.25 4 0.00 
81 " 85. ..5.00 40.00 
" 86 " 90.. .6.00 4 0.00 " 
91 "' 95i 



J. E. C. ST-AM0UR i BASTIEN & GAGN0N 



ENTREPRENEUR DE 

Couvertures de toutes sortes 

et REPARAGES 

373 Rue des Seiirnours 

MONTREAL 

~D. ALLUISI et FILS 

FABIUCANTS DE 

CINTRES et ORNEMENTS 

EIS" PLATRE 

33, Rue Bonsecours 

MONTREAL 

L. J. HERARD 

Ferronneries, Quincaillerics, Outtts, 
Ustensiles de Cuisine, etc. 

102, Rue Saint-Laurent 

MONTREAL 



Plombiers sanitaires 

Ferblantiers et Couvreurs 

Posenrs d'Appan Ila S Gaz, ft Air, a Eau 
chaude et ft Vapeur, Haute 

1955 RUE STE-CATHERINE 

Prix tres mr <i, 

N. O. ROCHON 

Artiste Peintre Dacorateur 

Sp^cialite pour Deoorati' — Eglisea, Resi- 
dences 1 >I ; 

Peintnre et imitation de tous genres, 

1339, Rue Notre-Dame 

MONTREAL 



W. & F. P. Currie & Cie 

No. 100 Rue des Soeurs Grises 

MONTREAL 

IMPORTATEURS DE 

Tuyaux d'Egouts Ecossais, 

Ciment de Portland, 

T6tes de chemin^es, Ciment Romain, 

Tuyaux pour ventilateurs, Ciment Cauadien, 
Couvercles de conduits, Chaux hydraulique 
Briques ft feu, Terre ft ftu, Borax, 

Platre de Paris. 

Blanc de Ceruse, 

Glaise a porcelaine. 



AVIS 

ft ceux qui ont besofa de 

Balances a Poin ou a Charbon 



THE 



FABRICANTS J ACIER BESSEMER 

RESSORT' DE S " "A, FAUTEUILS, 

LITS, L. - 



WARREN SCALE CO. 

Nos. 4,54 & 456 Rnc St-Panl, Coin de la 
Rne St-Nlchotas. 

Vu Ie perfectionnement et l'am^lioration 
de leur outillagp, vend'o-.t a l'avenir leura 
balances ft charbon et ft foin aux prix sui- 

vunt.s : 

Balances, 3 tonnes - - $60 
Balances, 4 tonnes - - $65 

Ces balances sont gara: I es et approuvgei. 
par le gouvernement. 

DemaDdezauxmarchaJids le I'erpour tout 
autre de nos balances, tell - que : 

Balance Plateforme et Balance a Comptoir. 

Ces balances sont faites avec le meilleur 
matfiriel possible et sont aossi bonnes sinon 
sup6rieures ft toutes aut"?r. balances manu- 
factures au Canadaet auz EtatstTnis. 



C. H. LETOURNEUX, pris. 



c. letourneux, vtce-pres. 



J. letourneux, sec.-tr6s. 



Le TOURNETJX, PILS & CIE 

(LIMITE) 

MARCH AN DS-FERRONNIERS 
Nos. 361, 263 et S65, JRXJE ST-PAUL 

Enseigne de l'Enclume. MONTREAL. 

ROBIN & S^VZ>LEI* 

MANUFACTURIERS »E 

COURROIE8 JSIX cum 

2518, 2520 et 2522, RCE NOTRE-DAME, MOSTREAL 



RESULTAT SATISF AISANT ! ! 

Notre sollicitation aupres des marchands a donn6 le r£sultat le p]us satisfaisant. 
La liste suivante est compo-ee des meilleureb maisons lesquelks nous servironc 
d'ageuts pour le gros et le detail : 

A Montreal : Gaucher & Telrnosse, Thos. Wilson & Cie, (gros seulement,, 
P. Cadoret, Jos. Brouillette. A Hochelaga : Joseph Leblano. A la PorNi 
Charles: Augustin Gignac, Joseph Biron, N. J. H. ESoy, Francois Pins. .\ 
Cunegonde: F. Elie, M. Noel, H. Laniei. A ST-HKNRr : V. G. Loiselle, 0. Lesieur. 
A Maskinongk: N. G. Lemire. A L'Assomi'Tion : A. Archambanlt. A Lotr~i:\ ; 
Thos. Lamy. A Bbrthiervii.le : Louis Tranchemontagne. A Jot.ru-. i :: : L G. i • r> > ■ 
ment. A Trots-Rivieres : 0. Carignan. A St-Jerome: Louis Labelle. A Terrebonne ; 
Thos. Lapointe. A Watertoo : Ant. Juneau. A Farnham : J. A. Decelles. 

J. E. P. RACICOT 

1434 Rue Notre-Dame, Montreal 

Proprietaire des 

Pilules Sfa§ique», Gouttes Royalcs, Onguent de Lorme, Rhumutisme, Royales, Huili 

Vinirienne, Sptcifique contre le Vers Solitaire, Poudre Toniqv.e, Nervine, 

Preparation Tonique, Sirop Pectoral. 

N. B. On devrait trouver les preparations saB-mentionn^es dans route maison 
serieuse et bien assortie. 



12 



LE PRIX COURANT 



PERMIS DE CONSTRUIRE 

157.— Quartier St Laurent; rue Hut- 
chison, deux maisons a 2J etages, 4 loge- 
raents 48 x 40 murs en pierre et brique, 
couverture mansardee en gravois et ar- 
doise. Proprietaire, Ciias. H. Lawlor ; ar- 
cbitecte, Win. Walbank ; inacon, L. 
Hugber; charpentier, Van Bogaert; 
briqueteur, A. Hand. Coilt probable 
$G 000. 

158.— Quartier St Jacques, rue Am- 
herst pres Cherrier ; une maison a 2h 
etages 3 logenients 25 x 38 murs en bois 
et brique, couverture mansardee en gra- 
vois. Proprietaire, Louis Labrecque 540 
Amherst ; magon, Joseph Germain 699 
Sanguinet; charpentier, Louis Labrec- 
que. Cout probable $30C0. 

159.— Quartier Centre, ruelle des For- 
tifications en arriere de 560 rue Craig ; 
reparations consistant en reconstruction 
du mur bordant la ruelle des Fortifica- 
tions en pierre et brique. Cout probable 
$188. Proprietaire, Geo. Brown ; masons, 
Hirsch freres. 




EMPlATREdes MONTAGNES VERTES 

^ Geo TUCKER- n*a pas -^ 

O 'EGALE POUR LES . 
QQULEURSOeS REINS - 
\ L'AMIE DE" 
\ DAMES -^ 



AlJ MEDESM0MTAGNESVERlt 

GI5TUCKER 



Gi9 TUCKER est' 

^^-GARANTI PE GUERIR LA 
^fe^TOUX ET LA 

COQJJELUCHE/' 



: MALADIES INTERNES E7 EXTERNES REMEDES BIEM C0NNU. 




$5,000 

DE 

RECOMPENSE 

POURDE 
MEILLEURES , 

MEDECINES 

PATENTEES 

VENDUS PARLOUS 
^P^P|WfXC)LJMS 
ETEPIC1ERS 

RESPECTABLES 

DEPOT .CHEZ . 



MERES SAUVEZLA 
VIEAVOSPETITS 
ENFANTGen 

lEMANDANT TOUJOUR^ 

avotrepharmacien 
les bonbons de 
CHQCOLAT'n°'™ 

DES MONTAGNES 
VERTES DE 

GE27UCKER 

POUR LES VERS. 



NDUBLIEZ PASDE 
DEMANDER LES 
PE7ITES PILULES 

POMMES"MAI 

DE LA MONTAGUE VEnTE| 

tf G*° TUCKER 

POURLA PURGATION. 

DYSPEPSIE, 
CONS7IPAT!0Netc 

|a2PILULESlaD0SE 



PHARNiACIE EN GROS, 
RUE S^- PAUL .MONTREAL, 



DES MILLIERS 

DE PERSONNES 

SOUFFRANTES 

ONT 

IMMEDIATEMENT 

RECOURSAUX 

Remedes Sauvages 

GEO. TUCKER , 

429, RUE GRAIG! 

EN FACE OU 5 

CHAMFfOEMARS 



Evans & Sons. 



La sante avant tout ! 

maladie dite a vue d'ceil. 
Examen et Consultation Gratis. 

Nous recevons la clientele de !> hrs a.m. a 
8hrsp.m. Aucun debit le dimancte. 

Nous certifions que nous avons la 
meilleure purgation de poumons pour 
purger dans aucun temps de l'annee, 
dans les cannicules on autre rnent. 
gertificat 

Je permets volontiers rt'.inooiicer &ur les 
journaux la guerison d'une maladie de peau 
tres grave qu'avait ma fille; sa figure et sa 
tele etaient couvertes de gales, j de pouce 
d'6paisseur, qui s'6tait Jetfie dans sa vueeton 
pensait blen qu'elle allait perdre la vue. Les 
mfidecins lui prodlguferent leu re soins pen- 
dant cinq ans sans lui donner aucun soulage- 
ment, et loin de la guerir lui out attaque' les 
nerfs. Apres 6 semaines du traitemtnt de 
Mme Lesmarais et Lacroix, elle a 6t6 parfai 
lement gugrie. 

Dame veuve LOUISE LANDRY, 
27 rue Marie-Louise. 

Dame Ve. R. Desmarais et Lacroix, Fils 

Successeur de Mme Ve Desmarais 

1263 rue Mignonne, coin rue Ste-Elizabeth, 

Montreal. 

Vieille maison en bois qui imite toujours le 

sauvage et nous soignoi.s aussi comme eux. 

Mefiez-vous des contrefaeons. 



Kerry Watson & Cie. Lyman & Knox. 

PHARMACIENS EN GROS 
A VIS aux Pharmaciens et Marchands des Campagnes : 

Pour avoir l'Arrapaho on le veritable Batime des Montagnes Vertes, de Geo. 
Tucker, il faut s'adresser a N. Quintal * Fils, Hudon, Hebert A Cie, L. Chaput, fils 
& Cie, Gaucher & Telrnosse, Hudon a Orsali, Laporte, Martin a Cie, 6piciers en 
gros, Monacal. F. Barrette, Hull et tout le comte d'Ottawa ; U. Carrignan, Trois- 
Rivieres ; Dr Sylvestre, Sorel ; Dr St Jacques, St Hyacinthe ; Dr E. D. Morin a Cie, 
Quebec ; W. Brunet a Cie, "'Quebec ; Dr Daigneault, St Jean ; O. G. Dion, Levis ; 
L. Robitaille. Joliette ; Hoerner a Williams, Trois-Rivieres, pharm. gros et detail. 

AVIS SPECIAL — Les Remedes Indiens de la Cie du Baume des Montagnes 
Vertes f'e Geo Tucker, ont £te enregistr^ au " Registre des marques de commerce 
No 13, iblio 2S10 " conform^ment a " l'Acte des marques de commerce et dessinsde 
fabrique de 1879," par Geo Tucker. Les remedes Indiens de la Compagnie du 
Ranme des Montagnes Vertes deviennent ti populaires qu'un grand nombre de 
pharmaciens et epieiers se servent de ce titre pour vendre des preparations falsi- 
fies. II y a aussi des gens qui parcourent les campagnes; des hommes portantdes 
cheveux longs, afin de mieux reussir a, tromper les person nes, et se disant soit 
agent de Cie, soit associe et quelque fois meme, frere du proprietaire. II y a jusqu'a 
des femmes qui pretendent etre agents de !a Cie. Mefiez-vous de ces imposteurs. 
M. G. Tucker previent qu'il ne sera pas responsable pour aucun accident qui 
pourra arriver a ceux qui se servent de fausses preparations vendues sous le nora 
la Cie du Baume des Montagnes Vertes. Demandez tonjours les remedes de Geo. 
Tucker et exigez que son nom soit souffle dans le verre de la bouteille et l'adresse 
' 429 rue Craig, Montreal," sur chaque boite. 



A. Demers 



C. Brunet 



A. Therien 



ARCHITECTES 



A. PREFONTAINE 

ARCHITECTE 

Successeur de feu Victor Bourgeau 

IS, PLACE D'ARMES 

MONTREAL 

V. LACOMBE 

Architecte et Mesureur 
1213, Rue Notre-Dame 

MONTREAL 



DaousteGendron 

Architectes et Evaluateurs 

No 99, RUE SAINT-JACQUES 
MONTREAL. 

Telephone No. 2540. 




gasatasH 



J.B.Resther^Fils 

ARCHITECTES 

Chambres Nos 60 et 66, 

Batisse " Imperial " 

107 RTJE ST-JACQUES 

MONTREAL. 



L. B. LAPIERRE 



Drapeau, Savignac & Cie 

AIM. DEMERS, BRUNET & THERRIEN faisant affaire sous la raison sociale 
de " DRAPEAU, SAVIGNAC & CIE," ont le plaisir d'annoncer a leurs clients 
qu'ils sont maintenant installs dans leur nouvel etablissement, rue St Laurent. 
Ces messieurs sont maintenant en etat de repandre avec promptitude a toutes 
commandes qu'on voudra leur confier, tels que : 

Couverture, Plomberie et Pose d' Appareils a Eau Chaude. 

• Ces messieurs remercient le public de l'encouragement qu'il a bien voulu leur 
donner durant cette dernitre annee et comptent encore sur le meme encourage- 
ment durant l'annee presente. 

Avis aux Entrepreneurs 

VENTE A SACRIFICE 

A vendre on a echanger pour une pro- 
priety de la meme valeur, la manufac- 
ture de Meubles, appartenant autrefois a 
MM. Noel a Ferland, et situee No 264 
rue Montcalm, y compris tout son outil- 
lage, engin, bouilloire de 12 forces, etc. 
Prix, $2,500 dont $500 seulement sont 
exigibles en argent, la balance a interet 
de 7 par cent. 

S'adresser a Henry Howison, comp- 
table. Bureau du Sherif de Montreal. 



AIAGASIN DE 



CHAUSSURES 

No. GOJ 

Rue St-Dominique, Montreal. 

L. B. L. a le plaisir d'annoncer a ses nr m- 
breuses pivitiques qu'il vient de s'attacher les 
services d'ouvriers capables, et qu'il espere, 
par la qualite du cuir, la boutg et l'61Cgance 
de l'ouvrage, contlnuer a mgriter une bonne 
part de leur patronage. 

^cg,Il continuera & se charger du reparage, 
qui sera fait avec soln et promptitude. 



I. FRECHETTE & CIE 

Ingenieurs-Mecaniciens 

Vendeurs et acheteurs de toutes especes de 

Macliinerle, Fournitures de toutes 

especes de machineries, 

Appareils a Gaz, les Kngins a vai>eur, etc. 

Prop ic'taii-cs et lubricants de la celebre 
Machine a liartleau brevetg de Frechette. 
Uni' Usine " Machine shop" est attached a 
l'etablissement. 

Nos 686 et 688, Rue Craig 

Telephone 2849. MONTREAL. 



Cie Canadienne de Caoutchouc 

DE MONTREAL 

Manufacture de t-laqucset Bottes en Caout- 
chouc, Bottines eh Feutre et Drap, Cour- 
roies, Boyaux et Paquetages, Boyaux pour 
pompe a incendie, Drap en Caoutchouc pour 
voitures, etc. etc. 

Bureaux ct entrepdts : 

323 et 325, RUE SAINT-PAUL 

Ateliers : 

97 a 1000, Notre-Dame, CarrS Papineau, 

MONTREAL. 

Succursale .: 45, rue Yonge, Toronto. 

Brasserie Alsacienne 

K0RMAN, Proprietaire, TORONTO 



J. EMILE YANIER 

(Ancien Sieve de 1'Ecole Polytechnique) 

Ingenieur Civil et Arpenteur 

107 rue St Jacques 

En fa^e dn Carre de la Place d'Armes. 

Se charge de plans de ponts, aqueducs 

6gouts, de traces de chemius de fer et route s 

d'arpentages publics et particuliers, de dt- 

mandes de brevets d'invention, etc. 

Telephone No. 1800. 



J. H. LBCLAIR 

Arpenteur, Ingenieur Civil 
et Architecte 

Se chargent d'Arpentages publics etprivfis, 
Confection de Cadastres et Livres de Renvo?, 
Chemins de Fer, Aqueducs, Egouts, Brevets 
d'Invent-ion et Marques de Commerce, etc. 

63 Rne St- JTacq tie s 

MONTREAL. 



R. Montbriand 

ARCHITECTE et MESUREUR 
1583, Rue Ste- Catherine, 1583 



MONTREAL 



LASER BEER and PORTER 



JOS, DOMPHOUSSE, Depositaire 

MONTREAL 



J. A. GRENIER 

ARPENTEUR et INGENIEUR CIVIL, 
SOLLICITEUR DE PATENTES. 

BUREAU : 

No. 17 Cote de la Place d'Armes 

MONTREAL 

H. M. PERRAULT 

ARCHIi ECTE & ARPENTEUR 
No. 17 Cote de la Place d'Armes 

MONTREAL 



Felix Boismenu 
Arbitrages, Evaluations 

BUREAU : 

17, COTE de la PLACE D'ARMES 

Residence : 301 RUE ST-HUBERT 

Telephone No 2277. 



LE PRIX COURANT 



13 



B. Hutehins — Telephone 218G — J.W. Forbes 

B. HUTCHINS & CIE 

Agents d'Immeubles, de Location et de 
Finances. 

Chambre 201, ler Etage 

BATISSE " NEW YORK LIFE" 

Square Place d'Armes - - Montreal 

Negotiation* d'Actlons, Debentures et 
Prets d'Argent. 



NOTAIBES 



HBTU & HETU 

NOTAIRES 
30, RUE SAINT-JACQUES. 

Telephone No 1014. 



Ls. N. DUMOUCHEL 

NOTAIRE 

Commissalre de la Cour Superieure, etc. 

No. 44 ST VINCENT, MONTREAL 



ETVCAIN^EXJJRS 



R. K. THOMAS 

Agent d'Immeubles et de Placements 
30 RUE ST-JEAN. 

Batisse Waddell coin dela rue Notrc-Dame 

TELEPHONE No. 699. MONTREAL 

Se charge du louage des maisons 
de la collection des loyers. 



AVOCATS 



OSCAR GAUDET 

AVOCAT 

lo7S, NOTRE-DAME 

MONTREAL 



Doherty & Doherty 

AVOCATS 

No. 13, RUE DE VHOPITAL 

MONTREAL 



Girouard & deLorimier 

AVOCATS 
30, rue St-Jacques, Montreal. 



Telephone No. 1937 



L. K BERNARD 

ATOCAT 

DR UMMOND VILLE, P. Q. 

Grant & Landerman 

15, Rue St -.Jacques 

AGENTS GENERA UX 

IMMBUBLES, PLACEMENTS, ASSURANCE ET 
COLLECTION. 

Negociation de prets, Administration de 
succession, specialty d' Assurance?. 

Propriety a vendre dans toutes les par- 
ties de la ville. Maisons a louer. 
Telephone 2767. 



Lachlan MacKa,y 

Agent Ft 

Vente et Achat d'Immeubles, Comptable et 

Audlteur. 
No. OO, RUE ST-JACQUES, MONTREAL 

B. P. BolteliOo. 

References: MM. L. Gnnn & Co, Kingston. 

Taylor Bros., Trenholme, Taylor A Buclian, 

Kerry Watson & Co, Kittson & Ready, \Yrn-, 

McLennan (de Wro McLennan it Fry). Mont." 

A vendre a bon marclie 
ou a echanger 

pour propriete de ville, line magnifique pro- 
priete ft St-.Terume, connu sous le nom 
a*H6tel Barcelo. II y a un marche avanta- 
geux a faire.pour qireonque desirerait on- 
vrlr nn magasiu ou tenir h6tel. 

S'adresser a M. THIBODEAU, 

1203, rue Ste Catherine, Montreal 



IMPERIAL 

JF'ire Insurance Company of" London 

FoNDEE EN 1803 

Capital, en especes, $5,850,000 
Actif reel, au-dessus de 8,000,000 

DEPARTEMENT CANADIEN 

Bdtisses de la Compagnie, 107, RUE ST-JACQUES 

MONTREAL 
E. I>. LACY, Directeuk Residant. 



Compagnie d'Assurance Royale 

D'ANGLETEK JB JE 

BUREAU PRINCIPAL AU CANADA - MONTREAL 

CAPITAL - - 010,000,000 

PLACEMENTS - - 089,000,000 

Montant place au Canada pour la protection des porteurs de police, principalemen 
au fonds du gouvernement, $800,000. Responsabilite des actionnaires lllimitee 

La ROYALE a le plus grand surplus d'actif au dessus du passif de toutes les Com];, 
pagnies d'Assurances coutre l'incendie du monde. 

WILLIAM TATLEY, Agent Principal et Gerant residant. 
E. HURTUBISE et A. ST-CYR, Agents sp6ciaux du depart, francais, Montreal 

LA ROYALE CANADIENNE 

Compagnie d Assurance Maritime et contre 

l'incendie. 



President - - ANDREW ROBERTSON, Ecuyer. 

Vice-Prisident - - Hon. J. R. THIBAUDEAU. 

G. H. McKENRY\ Girant. 



"LA CANADIENNE" 

COMPAGNIE D'ASSURANCE sur LA VIE 

Un montant excedant les obligations de la Compagnie envers les assures 
sera toujours depose au credit du Gouvernement. 

Bureaux : 114, rue St-Jacques, bureau a de du poste 

m:o ntreal 

Conseil d' Administration : L'Hon. J. G. Laviolette, President ; F. X. Mois'an, Nego- 
ciant, Vice-President; Hon. J. E. Robidoux, Secretaire- Provincial; Hon. G. 
Bresse, M.C.L. ; Hon. H. G. Malbiot, J.C.S., Quebec; A. S. Hamelin, Echevin, 
vice-president Banque Jacques- Cartier ; J. G. Laviolette, M.D. ; J. Ls. Mi- 
chaud, Secretaire. 

Les Bycicles de Brantford S^^^a^S^/SK&oMTont 

Demandez le catalogue. 



Les Bycicles de Brantford 'S 611 



(Limited), Brantford, Ont. Demandez le catalogue. 



riques par la Goolil Byclcle Co., 



Les Bycicles de Brantford ™i t %^&^ I ^Stt£ lM 

Demandez le catalogue a la Goold Byclcle Co., (Limited), Bi ant ford, lint. 



LA CIE D'ASSURANCE 

PHCENIX 

De HARTFORD, Conn. 

Ktablie en 1851 

Capital comptant 82,000,000 

Actif 5,305,000 

Succursale an Canada 

BUREAU PRINCIPAL \ 

114, Rue St-Jacaues, Montreal 

GERALD A. HART, Gerant '!■>/ 



ARGENT A PRETER 

en tout temps, sur propriete de cite de pre- 
miere classe. Intfiret pen eleve et condi- 
tions tres faciles pour remboursement. 

Sun Life Assurance Company 

OF CANADA. 

R MACAULAY, Directeur-Gerant, 

164 rue St Jacques, Montreal. 



CHARLES HOLLAND 

VENTE ET ACHAT 

DE 

PROPRIETES 

SUR COMMISSION 

249, Rue St-Jacques 

C. R.Hardy 4 Cie 

Agents Financiers 

Immeubles, Assurance et Finance. 
ARGENT PRETE. 

Chambre 49, Batisse "Imperial?' 
Place d'Armes, Montreal 

Telephone Bell 2569. 

REVUE IMMOBILIERE 



Les notaires paraissent avoir un peu 
neglige l'enregistrement de leurs actes 
pendant les vacances et s'etre donnes le 
mot pour en presenter un grand nombre 
a l'enregistrement a la fin de septembre. 
Notre liste est plus longue que d'habitu- 
de, et si elle ne comportait que les actes 
passes r^cemment, il en faudrait conclu- 
re a une vraie reprise de l'activite. Mais 
comme nous le disions plus haut, bon 
nombre de ces actes sont dates du temps 
des vacances et ce qui s'est fait recem- 
ment n'y figure que pour une moitie" a 
peu pres. 

A signaler : quelques ventes de blocs 
aux quartiers St Jacques et St Louis ; des 
residences privees vendues au quartier 
St Antoine ; un grand nombre de lots a 
batir vendus a Mile-End, au quartier St 
Jean-Baptiste et au quartier St Gabriel. 
A Mile-End, ce sont des lots de la ferme 
de M. Beaubien qui se vendent active- 
ment; le mouvement qui se propage 
dans les deux village de la Cote St Louis 
et de Mile-End pour l'annexion a la ville 
donne de l'activite a la speculation et, si 
l'annexion a lieu, 1'exemple du quartier 
St Jean-Baptiste demontre que la specu- 
lation sera bonne. 

Les lots a batir out rapports : 

Ville : le tied 

Ruelle Morin 25c 

Rue Dorchester $1 18$ 



Berri, rSt J Bte].. 
Drolet do 

de-* Erables do 
Rivard do 

Mentana do 
Rachel do 

St Denis do 
Edinburgh do 
Mullin do 



evenu. Actif. 

$563,140.62 :, 522.72 

Polices sans condition. 



v^urance 
BUT la vie 

en vigueur. 

$13,387,988.03 



28* 

36* 

16c 

32c 

13c 

15c 

50c 

20c 

14c 

Voici les totaux des prix de vente par 
quartiers. 

Quartier Ste-Marie $ 1,175 00 

" St Jacques 9,200 00 

St Louis 10,850 00 

St-Laurent 2,700 00 

Centre 

E-t 

St-An<oine 40,000 00 

Ste-Anne 5,200 00 

Ouest 18,000 00 

" St-Jean-Baptiste 15,421 25 

" Hochelaga 3,500 00 

St-Gabriel 7,156 61 

Maisonneuve 

C6te Visitation 

CoteSt-Louis 2,467 31 

Mile-End 10,275 00 

Ste-Cunegonde-V 2,500 00 



14 



LE PRIX COURANT 



J. Cradock Simpson & Cie 

AGENTS D'IMMEUBLES ET DE FINANCES. 

OFFRENT EN VENTE — Residences de Ire classe ; bonnes maisons ; proprieties 

commerciales et magnifiques lots a batir. 
OFFRENT A LOUER — Maisons meublees ; maisons non-ineublees et magasins. 
FONT DES PRETS sur bonnes hypotheques a des taux d'interet tres bas. 
ASSURENT les risques de tout genre dans des Compagnies de premier ordre. 
ADMINISTRENT LES PROPRIETY pour les proprietaires ou Fidei Conimis- 

saires, an mieux de leurs intents. 
VENTE D'IMMEUBLES A L'ENCAN tous les quinze jours, le MERCREDI. 

Batisses de l'Assurance la Citoyenne 
181, T^ne St-Jacques - - Montreal 



St-Henri 500 00 

C6te St Paul 

Cdte St Antoine 2,942 00 

Montreal Junction 

Outremont 

Notre-Dame de Graces 400 00 

Verdun 12,500 00 

$156,767 17 
Semaine pr£c6dente 118,443 75 

Ventes anterieures 7,258,158 88 

• 

Depuis le ler Janvier 7,533,369 80 

Semaine corresppndante 1889$228,973 78 
Semaine correspondante 1888 110,422 54 

A la mtoe date 1889 ....$6,188,061 31 

A la meme date 1888 5,592,900 37 

Oh trouve parmi les prets hypothecai- 
res quelques forts placements a 5 et 5£ 
p.c, ce dernier taux etant le plus fre- 
quent pour les sommes depassant $5000. 

Voici les totaux des prets par catego- 
ries de pr^teurs ; 

Ciesde pret 33,600 

Cies d'assurances 9,600 

Autres corporations 30,000 

Successions 4,000 

Particuliers 59,837 

Total $137,037 

Semaine prec6dente 50,931 

Semaines anterieures 3,472,567 

Depuis le ler Janvier $3,660,535 

■Semaine corr. 1889 $ 98,136 

do 1888 153,924 

A la meme date. 1889 $3,562,738 

do 1888 3,153,593 



VENTES ENREGISTREES 

Pendant la semaine terminee le 

27 septembre 1890. 

MONTREAL-EST 

Quartier Ste-Marie 

Rue St Alphonse. — P. lot 389 quartier 
Ste Marie, terrain mesurant 18 x40avec 
rnaison No 55 rue St Alphonse ; vendu 
par Wm. D. Quinn a Louis Cbristin dit 
St Amour prix $600. 

Ruelle Morin. — Lot 1542 quartier Ste 
Marie, terrain mesurant 32.6 x 50 va- 
cant ; vendu par Phonorable Tbibodeau 
esq. a Elizabeth Smart, epouse de James 
How ley prix $175. 

Ruelle Morin. — Lot 1542 quartier Ste 
Marie, terrain mesurant 32.6 x 50 va- 
cant; vendu par Elizabeth Smart, epse 
de J. Howley a Raymond Prefontaine 
prix $400. 

Quartier St. Jacques. 

Rue Berri.— Lot 1203-32 et 33 quartier 
St Jacques, terrains mesurant 20 x 83 
chacun avec rnaison Nos 350 a 356 rue 
Berri ; vendu par Jos. Narcisse Arsenault 
a Reverend ^Georges Chevrefils Pretre 
prix $2,500. 

Coin Cherrier et Montana. — Lot 1211-2 
quartier St Jacques, terrain mesurant 
26 x 84 avec rnaison Nos 31, 33 et 35 rue 
Cherrier ; vendu par Stanislas Delphis 



Vallieres a Marie Lucie Thomas, epse de 
J. Normandin prix $6,700. 

Quartier St-Louis 

Rue St Denis — Lot 176 quartier St 
Louis, terrain mesurant 30 x 140 avec 
rnaison No 58 rue St Denis ; vendu par 
la Sue. V. E. Beaudet, we J. L. Cassidy 
a Nap. Lefebvre. prix $7,900. 

Rue Mignonne— Lot 516 quartier St 
Louis, terrain mesurant 37 x 86.3 avec 
rnaison Nos 1328 et 1330 rue Mignonne ; 
vendu par Chs. Desmarteau es-qualite' a 
Edmond Labrecque, prix $2,950. 
Quartier Si-Laurent 

Rue St Laurent — Partie lot 614 quar- 
tier St Laurent, terrain mesurant 26 x 45 
rnaison No 134 rue St Laurent ; vendu 
par Michael Gue>in a John James Ed- 
mond Guerin, prix $2,700. 

MONTREAL-OUEST 

Quartier St-Antoine. 

Rue Dorchester— Partie du lot 1134 
quartier St Antoine, terrain mesurant 
43 x 80 deux maisons en brique a 2 sta- 
ges Nos 802 et 804 rue Dorchester ; vendu 
par Michael T. McGrail a Cyrus Ash- 
ford, prix $16,000. 

Rue University— La \ N. O. du lot 1291 
quartier St Antoine, terrain mesurant 
28 x 95.6 rnaison No. 116 rue University ; 
vendu par The Church Home a l'hon. 
James McShane, prix $6,000. 

Rue Dorchester — Partie S. E. du lot 
1621-11 quartier St Antoine, terrain me- 
surant 25 x 135 vacant; vendu par Mme 
W. E. Price a Annie L. Rickey 6pse de 
Wm. Clendinneug jr, prix $4,000. 

Rue Univcrsite— Partie du lot 1814-G 
quartier St Antoine, terrain mesurant 
25 x 136, rnaison en pierre No. 268 rue 
Universite; vendu par Duncan McDo- 
nald a Maurice N. Delisle, prix $8,000. 

*Rue Ste Catherine — Lot 1625-V quar- 
tier St Antoine, terrain mesurant 21 x 
111, maieon No. 2708 rue Ste Catherine; 
vendu par Angus Grant a Magloire La- 
rue, prix $6,000. 

Rue ^ otre Dame— Lot 870 quartier St 
Antoine, terrain mesurant 3,516 pieds en 
superficie, rnaison Nos. 1973 a 1979 rue 
Notre Dame; vendu par Mme M. J. 
Dunne a l'hon.James McShane, prix non 
sp6cifi£. 

Quartier Overt 

Rues Saint Paul, Commissaires et St 
Pierre — Lot 26 quartier Ouest, terrain 
mesurant 3,726 pieds en superficie, ba- 
tisses en pierre No. 500 rue St Pierre et 
315 rue des Commissaires; vendu par P. 
S. Ross es qual. a James S. Thompson, 
prix $18,000. 

Quartier Ste. Anns. 

Rue Madeleine — Partie du lot 201 
quartier Ste Anne, terrain mesnrant 22.6 
x 81. rnaison en bois et brique No. 21 
rue Madeleine ; vendu par Samuel 
Brickley a Dame Anna O'Brien, veuve 
de Geo. Bailey, prix $1,200. 

Rue Richardson— Lot 754 quartier Ste 

Anne, terrain mesurant 3,276 pieds en 

. 3uperficie, rnaison No. 67 rue Richard- 



son ; vendu par Eusebe Quintin dit Du- 
bois a Joseph Normandin, prix $3,200. 

Rue Notre Dame— Partie du lot 1787 
quartier Ste Anne, terrain mesurant en- 
viron 30 x 20 vacant ; droits vendus par 
l'hon. James McShane a Ellen McShane, 
Spouse de M. J. Dunne, prix $8(0. 

Rue Notre Dame — Partie du lot 1787 
quartier Ste Anne, terrain mesurant 20 
x 15 environ vacant; vendu par Mme 
M. J. Dunne a l'hon. James McShane, 
prix non specifie. 

HOCHELAGA 

Quartier St- Jean-Baptiste. . 

Rue Berri. — Lots 15-199 a 202 quartier 
St Jean Baptiste, terrains mesurant 20 x 
70 chacun vacauts; vendu par Michel 
Laurent et autres a. Wm. Mann prix 
$1,600. 

Rue Rachel — Lot 1218 quartier St Jean 
Baptiste terrain mesurant 2970 en super- 
ficie rnaison en construction ; vendu par 
Joseph Delongchamps a Clement Sou- 
lieres prix $300. 

Rue Drolet. — Lot 15-571 quartier St 
Jean B ptiste, terrain mesurant 20 x 72 
vacant; vendu par F. X. Rousseau a 
Elzear Cot6 prix $525. 

Rue des Erables.— Lots 10-100 et 101 
quartier St Jean Baptiste, terrains me- 
s rant 24 x 93 chacun vacants ; vendu 
John R. Alexander a Louis Jeannotte 
dit Lachapelle prix $700. 

Rue Champlain. — Lots 7-37 et38 quar- 
tier St Jean Baptiste, terrains mesurant 
25 x 80 chacun vacants ; vendu par Jos. 
U. Emard a Frank Vascell prix $300. 

Rue Berri. — Lot 15-127 quartier St 
Jean Baptiste, terrain mesurant 20 x 70 
rnaison Nos 750 et 752 rue Berri ; vendu 
F. X. Perras a Hermeline Renard, epse 
de A. Bousquet prix $1,600. 

Rue Rivard — Lots 15-373 et 374 quar- 
tier St Jean-Baptiste, terrains mesurant 
20 x 70 chacun vacants ; vendu par Jo- 
seph Riopelle a Henri Roy, prix $900. 

Rue Cadieux — Lot 89 quartier St Jean- 
Baptiste, terrain mesurant 864 pieds en 
superficie rnaison en construction No 255 
rue Cadieux ; vendu par Gilbert Migne- 
ron a John L. Morris, prix $1,500. 

Rue Sanguinet — Lot 15-745 quartier St 
Jean-Baptiste, terrain mesurant 20 x 72 
rnaison Nos 845 et 847 rue Sanguinet ; 
vendu par John L. Morris a Henri Julien, 
prix $1,600. 

Rue Rachel — Lots 6-21 a 27 quartier 
St Jean-Baptiste, terrain mesurant 28 x 
100 chacun vacants ; vendu par Jos. B. 
Trudel a Adolphe Collerette, prix $2,240. 

Rue Mentana— Lots 8-30 et 31 quartier 
St Jean-Baptiste, terrain mesurant 24 x 
110.6 vacant ; vendu par L. A. Boyer et 
autres a Jean-Bte Renaud, prix $675. 

Rue Mentana — Lot 8-32 quartier St 
Jean-Baptiste, terrain mesurant 24 x 
110.6 vacant; vendu par L. A. Boyer et 
autres a Edouard Sevigny, prix $300. 

Rue St Denis— Lot 15-480 et i N. O. de 
481 quartier St Jean Baptiste, terrain 
mesurant 37.6 x 95 vacant; vendu par 
Mme veuve L G Lacasse k Jean Bte St. 
Louis, prix $1,781.25. 

Avenue Mont Royal — Lot 14-2 et par- 
tie de 14-3 et de 15-693 quartier St Jean 
Baptiste, terrain mesurant 39.9 x 98.6, 
rnaison en constructon ; vendu par Alex- 
andre Hogue a Leonard Racon dit Bas- 
ctien, prix $1,400. 

Verdun. 

Rue Wellington — Lot 3267 Verdun, 
terrain mesurant 6 arpents, 87 perches 
et 161 pieds, batisses, etc ; vendu par 
The Ontario Bank a Michel Guerin, prix 
$12,500. 

Quartier St. Gabriel! 

Rue Edimbourg— Partie du lot 3239- 




A VBNDRE 



PAR • 



R.L.deMartigny 

85 rue St-Jacques 



Coin des rues Bleury et Lagauchetiere,. 
occupe par M. Elliott, epicier. Terrain 
3400 pieds et rnaison en pierre. 

Coin des rues Lagauchetiere et Gain, 
une rnaison neuve, magnifique place 
pour un boucher, et 3 logements, ecurie^ 
hangars. Terrain 25£ x 76. 

Terrain rue Cadieux, pres de la rue 
Sherbrooke, 12900 pieds faisant face sur 
deux rues, front 75 pieds, profondeur 172" 
avec une grande rnaison. 

Coin des rues Sherbrooke et Cadieux 
deux grandes mabons avec un terrain 
pour batir. 

1,085 LOIS 

dans la Ville de Maisonneuve, en face 
de la raffinerie de sucre " St. Lawrence," 
dans le faubonrg de Montreal qui pro 
gresse le plus rapidement. 

20 Lots a Outremont 

aussi, 50 maisons et logements dans la 
ville. 

Nos 932 a 942 rue St-Dominique. — Une 
splendide propriety, consistant de 13 lo- 
gements a 3 etages, lambrisses en bri- 
que, fondation en pierre, toit francais, 
lot 90 x 90. A bas prix. 

Nos 249,251 et 253 rue Rivard— Qua- 
tre logements de 4 appartements, rnai- 
son a 2 stages, bois et brique, fondation 
en pierre, avec 2 ^curies, 2 greniers a. 
foin, hangars et cours bien cloturees. 

Nos 390 et 392 rue St Hypolite — Une 
rnaison lambrissee en brique, fondation 
en pierre, 4 logements, lot 40 x 90. 

Nos 737 et 739 rue St Dominique— Une 
rnaison nouvellement batie, 3 logemente 
bois et brique, fondation en pierre. 

No 282 rue Iberville — Maison lambris- 
see en brique, 2 etages, 3 logements. Lot 
30 x 100. 

Nos 543 et 545 rue Rivard — Une mai- 
son lambrissee en brique nouvellement 
batie, fondation en pierre, 2 logements. 

No 356 rue St Hypolite — Cottage en 
bois, nouvellement reparg. 

Coin sud des rues Mignonne et Pai- 
thenais — Maison a 3 etages en bois et 
brique, fondation en pierre. Lot 20 x 60, 
avec ruelle. 

Nos 1187 et 1189 rue St Laurent — Un 
lot de terre 45 x 90 pieds, avec batisses 
dessus erigees. 

Nos 195 et 197 Avenue Laval — Une 
maison en brique et bois, fondation en 
pierre, 2 logements. 

No 1208 rue St Laurent — Un magnifi- 
que lot 30 x 180, avec maison, boulan- 
gerie, etables, etc. 

Avenue Mont-Royal — Entre les pro- 
prietes Stuart et Cadieux, 3 lots 25 x 110 
pieds. 

Nos 46, 48, 50 et 50J, rue Mignonne — 
2 maisons et 2 logements a 2 stages et 
allonge en bois et en brique, nouvelle- 
ment baties. 

Nos 203, 205 et 207 rue Poupart — 4 lo- 
gements, en bois et en brique, fonda- 
tion's en pierre, une bonne maison. 

Nos 374 a 380 rue St Hypolite— Maison 
nouvellement batie, 4 logements a 2 eta- 
ges, en brique et en bois, fondation en 
pierre. 

A OUTREMONT — Plusieurs lots sa 
le chemin du Gimetiere et le Chemin 
Ste Catherine. 



- 



LE PRIX COURANT 



15 



E. R. GAREAU 

AGENT DUMMEUBLES ET 
PRETS D' ARGENT 

57, rue St. Gabriel 

OFFRE EN VENTE, proprietes de 

ville et de campagne. 
A LOUER, rnagasins et maiaons 

privies. 
PRETS D' ARGENT sur premiere 

hypotheque a 5o;o. 
LOCATION DE MAISONS.attention 
particuIiOredonn^e a cette branche. 



183 quartier St Gabriel, terrain mesu- 
rant 2,080 pieds en superficie, vacant ; 
vendu par Mme veuve II. S. Lafontaine 
a Pierre Dansereau, prix $400. 

Rue Mnllins— Lot 2075-11 quartier St 
Gabriel, terrain mesurant 26 x 128 d'un 
cote et 126.6 de 1'autre, vacant ; vendu 
par Dennis Tansey a Jules Wermenlin- 
ger, prix ?450. 

Rue Charron.— P. du lot 3167-125 quar- 
tier St Gabriel, terrain mesurant 948 
pieds vacant ; vendu par les Sceurs de la 
Congregation a William Blow Notre 
Dame prix $320. 

Rues Mullins et Napoleon.— Lots 2675- 
1 a 13 quartier St Gabriel, terrain mesu- 
rant 317.9 x 14.0 d'un cote" et 114 de 1'au- 
tre vacant; vendu par Jobn S. Knox, 
esqual, a Dennis Taneey prix $3,730.29. 

Rue Napoleon.— Lot 3323-2 et 3 quar- 
tier St Gabriel, terrain mesurant environ 
6000 pieds en superficie vacant ; vendu 
par John S. Knox esquels a Caroline 
Kent 6pse de John A. Mooney prix 
$903.33. 

Rue Coleraine. — Lot 3370-71 quartier 
St (iabriel, terrain mesurant 25 x 79.5 
vacant ; vendu par Henry Smith a John 
S. Knox esquel prix $176.91. 

Rue Napoleon.— Lot 3333-1 a 5, 3334-2 
3 et 4 quartier St Gabriel, terrain mesu- 
rant 60 x 80 en moyenne vacant ; vendu 
par John S. Knox esquel a Samuel S. 
Marson pftx $1,1 75.58. 

Quartier Hochelaga. 

Rue D6ze>y. — Lots 54-26 et 27 quartier 

Hochelaga, terrains mesurant 25 x 100 

chacun maison en bois et brique Nos 

180 a 186 rue D6z6ry ; vendu par John 

L. Morris a Francois Gervais prix 

$3,500. 

C6te St Louin. 

Rue Dufferin— Lot 329-10 C6te St Louis, 
terrain mesurant 22 x 80 maison en bois 
etc ; vendu par Joseph Frappier a Philo- 
mene Arpin 6pse de A. Beaudrault, prix 
$450. 

Rue des Carrieres — Lot 275 C6te St 
Louis, terrain mesurant 180 x ".20 va- 
cant; vendu par la pucc L. A. Comte a 
William Brough, prix $2,017.31. 
Mile-End. 

Boulevard— Lots 90-a et Partie de 91 
Mile-End, terrain mesurant 40 x 80 en- 
viron maison en bois et brique ; vendu 
par Louis Z. Robin dit Lapointe a 
Edouard Deiorme, prix $2,075 et rente 
viagcre de $6. par mois. . 

Rue Cadieux — La J du lot 137-110 
Mile-End, terrain mesurant 21.3 x 87.6 
vacant; vendu par L'hon Louis Beau- 
bien a Benjamin Archambault, prix 
$250. 

Rue Stuart — La J S. du lot 137-174 
Mile-End, terrain mesurant 21.3 x 87.6 
vacant; vendu par L'hon. Louis Beau- 
bien a Ephrem Guindon, prix $200. 

Rue Stuart— Lot 139-178 Mile-End, ter- 
rain mesurant 42.6 x 87.6 vacant ; vendu 



par L'hon. Louie Beaubien a Toussaint 
Guindon, prix $400. 

Rue Stuart — Lot 137-173 Mile End, 
terrain mesurant 42.6 x 87.6 vacant ; 
vendu par l'hon. Louis Beaubien a David 
Guindon, prix $400. 

Rue St Hippolyte — Lot 137-35 Mile 
End, terrain mesurant 42.6 x 87.6 va- 
cant ; vendu par l'hon. Louis Beaubien 
a Israel Roger fils, prix $400. 

Rue St Hippolyte — Lot 137-37 Mile 
End, terrain mesurant 42.6 x 87.6 va- 
cant ; vendu par l'hon. Louis Beaubien 
a Aubert Themens, prix $400. 

Rue St Hippolyte — Lot 137-33 Mile 
End, terrain mesurant 42.6 x 87.6 va- 
cant; vendu par l'hon. Loui8 Beaubien 
a J6r6mie Paquette, prix $400. 

Rue Cadieux— Lot 137-143 Mile End, 
terrain mesurant 42.6 x 87.6 vacant ; 
vendu par l'hon. Louis Beaubien a Eu- 
clide Prevost, prix $450. 

Rue Cadieux— Lot 137-144 Mile End, 
terrain mesurant 42.6 x 87.6 vacant ; 
vendu par l'hon. Louis Beaubien a Louis 
Provost, prix $450. 

Rue Stuart— Lot 137-177 Mile-End, ter- 
rain mesurant 42.6 x 87.6 vacant ; vendu 
par L'hon. Louis Beaubien a Louis La- 
rose, prix $600. 

Boulevaid— Lots 134-6 et 137-68 Mile- 
End, terrain mesurant 25 x 119.6 va- 
cant; vendu par L'hon. Louis Beaubien 
a Edouard Deiorme fils, prix $550. 

Rue Stuart— La J S. du lot 137-246 
Mile-End, terrain mesurant 42.6 x 75 
vacant ; vendu par L'hon. Louis Beau- 
bien a Arthur Monette, prix $200. 

Rue St Hippolyte— Lot 137-90 Mile- 
End, terrain mesurant 42.6 x 87.6 va 
cant ; vendu par L'hon. Louis Beaubien 
a Joseph Boismenu, prix $400. 

Rue Ltuart— La \ N. du lot 137-174 
Mile-End, terrain mesurant 21.3 x 87.6 
vacant ; vendu par L'hon. Louis Beau- 
bien a Alphonse Biron, prix $200. 

Rue Stuart— Lot 137-160 Mile-End, ter- 
rain mesurant 42.6 x 87.6 vacant; vendu 
par L'hon. Louis Beaubien a Moi'se Gra- 
vel, prix $400. 

Rue Cadieux.— Lot 137-158 Mile-End 
terrain mesurant 49.6 x 87.6 vacant ; 
vendu par l'hon. Louis Beaubien a Wil- 
frid Charron prix $400. 

Rue Cadieux.— Lot 137-157 Mile-End 
terrain mesurant 42.6 x 87 6 vacant; 
vendu par l'hon Louis Beaubien a Clou- 
dia Roger, Spouse de E. L. Laforest prix 
$400. 

Rue Stuart— La J N. du lot 137-246 
Mile-End, terrain mesurant 21.3 x 75 va- 
cant ; vendu par l'hon Louis Beaubien a, 
Alderic Paquette prix $200. 

Rue Stuart— P. S du lot 127-251 Mile- 
End terrain mesurant 34 x 75 vacant ; 
vendu par l'hon Louis Beaubien a An- 
toine Paquin fils prix $330. 

Rue Stuart— P. N. du lot 137-151 Mile 
End terrain mesurant 33 x 75 vacant ; 
vendu par l'hon Louis Beaubien a Frs X 
Clement prix $320. 

Rue St Laurent. — Lot 114 Mile-End 
terrain mesurant 31.6 x 78 maison en 
bois et brique; vendu par Frs. Pellerin 
a Marc Trudel prix $2,000. 

Rue Albina— Lot 138-20 Mile-End, ter- 
rain mesurant 25.6 x 65 vacant ; vendu 
par Ed. D. Roy a Chas. Beaucaire, prix 
$200. 

Rue Robin— Lot 146-13 Mile-End, ter- 
rain mesurant 46 x 152.6 maison en 
bois ; vendu par Edouard Deiorme a 
Louis Z. Robin dit Lapointe, prix $1000. 

Rue Boulevard — Lots 137-259 a 265 
Mile-End, terrain mesurant 25 x 110 
chacun vacants ; vendu par Annibal D. 
Maguire aux Sceurs de la Providence, 
prix $3,250. 



Rue Albina— Lots 138-24 et 25 Mile- 
End terrains mesurant 25.6 x 65 chacun 
vacants ; vendu par Ed. D. Roy a Joseph 
Laverdure, prix $400. 

Ste-Ounigonde 

Rue St Jacques— Lot 802 Ste Cun6- 
gonde, terrain mesurant 36 x 85 d'un 
c6te et 85.10 de 1'autre, maieon en bois 
et brique ; vendu par Adelard Cardinal 
a Joseph Picard, prix $2,500. 
St-He.nri 

Rue Delinelle— Lot 1705-117 St Henri, 
terrain mesurant 38 en front, 62 en ar- 
riere x 73 vacant; vendu pir The Sun 
Life a Olivier Montpetit, prix $500. 
C6te St Antoine 

Rue Victoria- Lots 215-66 et 68 C6te 
St Antoine, terrains mesurant 50 x 125 
chacun, vacants ; vendu par Wm Ste- 
wart a James Gray, prix $600. 

Rue projetee— Lots 236-12 et 15 Cdte 
St Antoine, terrains mesurant 50 x 131.6 
chacun, vacant; vendu par Wm G. Mur- 
ray et autres a Adolphe Renaud, prix 
$2,630. 

Rue Ste Catherine— Lots 355-a-6 et p. 
de 941-257 et 259 Cote St Antoine, terrain 
mesurant 56 x 84 d'un cote" et 79 de 1'au- 
tre, vacant ; vendu par Geo. F. Jaques 
jnr a E. T. Graham, 6pouse de J. W. 
Collins, prix $2,912. 

Avenue Rosemount — Partie du lot 344 
C6te St Antoine, terrain en triangle me- 
surant 7,067 pieds en superficie, vacant ; 
vendu par l'hon. J. K. Ward a Eliza 
Ward, epouse de Charles J. Root, prix 

$,2800. 

Notre-Dame de Grdces. 

Rue projetee — Lot 1&6-4 Notre-Dame 
de Graces, terrain mesurant 20 x 80 va- 
cant; vendu par Jean-Bte Cazelais a 
Dositb.ee Deslauriers, prix $200. 

Rue projetee — Lot 196-5 Notre-Dame 
de Graces, terrain mesurant 20 x 80 va- 
cant; vendu par Jean-Bte Cazelais a 

Joseph Ethier, prix $200. 

1 » »» i 

PROPRIETES A VENDRE 

A. VENTE PRIVEE 
Par J. Ckapock Simpsox & Cie. 

KUE STE. -CATHERINE 

Un excellent coin, tout pres et a Test 
de la rue St,-Laurent, avecde bonnes ba- 
tisses en briques. Prix mod£re" et condi- 
tion faciles. 

RUE ST. -LAURENT 

Environ 206 pieds de front sur le cote' 
eiargie de la rue, entre les rues Dorches- 
ter et Ste-Catherine, s'etendant jusqu'a. 
la rue St-Charles Borrommee, sera vendu 
par lot. Pas de comptant exige. 

RUES KINO. AND QUEEN 

Les proprietes bien situ6es de la Raf- 
finerie8 du St-Laurent, comprennent 
trois terrains de 33,800, 9,312 et 8,400 
pieds respectivement Le grand terrain 
sera subdivise' si on le demande. Aug- 
mentera certainement de valeur avant 
un an: 

RUE NOTRE-DAME 

257 pieds de front sur la rue Notre- 
Dame, joignart la rue Sohmer ; superfi- 
cie, environ 54,000 pieds, coin de la rue 
St.-Ignace, l'arriere partie, pres des ate- 
liers de la Cie Royal, d'eclectricite, est 
admirablement situee pour l'erection de 
manufactures. 

RUE DUROCHER 

Cottage double, isole\ en pierre, en 
bon etat, chauffe a eau chaude, avec 
bonne ecurie et remise. Lot de 80 pieds 
de front par environ 125 pieds. Maison 
bien situde et confortable. 

KUE DU l'l .ATMAf 

Maison en brique solide a 3 stages, 



avec un petit cottage en arriere. Lot en- 
viron 25 x 80 ; loyer~$43G, pourrait etre 
divisee en deux logements, sera vendue 
pour liquider une succession. 

RUH U VI VI i | I 

Deux belles maisons a facade en 
pierre, coin de la rue Prince Arthure, 
en bon etat, ave toutes les ameliorations 
modernes, chauffe a l'eau chaude et fini 
artistique. 

RUE DOBCHBBTEB 

Belle maisons a facade en pierre, pres 
de la rue Mackay, vienuent d'etre ache- 
v6es, excellent site, toutes lea amelio- 
rations, fini de premiere classe, lambris- 
sage en bois dur, perron en pierre. 
rue osko: 

Qnatre excellents cottages en brique, 
avec cuisines en allonge ; toujours bien 
lou6s et donnant un bon revenu. Prix 
$15,000 seulement 

RUE c.uv 

Maison isol£e, coin de la rue, avec 
toutes les ameliorations modernes, spa- 
cieuses, et confortable. sera vendu a un 
prix modere. Demander des details. 



Grains et Provisions 

Gruau Pot Barley 

Son et Grue 
Mouiee de Ble-d'Inde 



Sucre d'Erable 



Jambons et viandes fumees 
Lard Short Cut et Mess 
Saindoux, seaux et c haudierea 

aussi 

Moulanges a avoine et a bie 

Pierre a moulanges 

J. B. Renaud & Cie 

ST-PAUL - QUEBEC 



RUE 



POISSON 

Derniers Arrivages 

Hareng du Labrador, quarts et demi- 
quarts des meilleures marques. 
Morue Verte Nos. 1 et 2 et large. 
Morue Seche. 

Saumon du Labrador, Nos. 1 et 2. 
Truite Nos. 1 et 2. 
Huile de Morue et de Loup Marin. 

GEO. TANGUAY 

MAECHAND DE 

Farines, Grains, Lard, Sain- 
doux, etc. 



COIN DES 



Rues Arthur, Bell et Leadenhal' 

Basse-Ville, Quebec 



F.Kirouac&Fils 

Marchands de 

Fleur, Grain, Sel, Gruau 
Barley, Huiles, Poisson 

SaiDdoux, Lard, etc. 

COIN DES BTJES 

St-Pierre et St-Andre 

Basse-Ville, Quebec. 

Correspondancc sollicitfie. 



DROUIN FRERES & Cie 

Successeurs de O. Drouin & Kiln 

EPICIERS en Groa 

et MaQufacturler* de 

Vinaigre et Marinades 

Nos. 27 et 29, Rue Smith 

St-Roch, QUEBE* . 
Xpeeialitgs : Tabac en fenlUea et Vinaigre. 
Correspondanoe sollicitee. 



16 



LE PRIX COURANT 



D. MARSHALL LANG, Girant Gtniral, Londrcs, Angleterre. 



J T. VINCENT et RICHARD FR YGANG, Girants-conjoints pour le Canada. 



fM 






& 

Eh 

Ph 



® a g 




W. H. HUTTON, Ecr, [Jas. Hutton & Cie, Montr6al.] 
R. C. JAMIESON, Ecr, [R. C. Jamieson & Cie, Montreal.] 
W. CASSILS, Ecr, [Pres. Can. Dis. Tel. Co., Montreal.] 
D. GIROTTARD, Q. C, M.P. . 

Jnspecteur pour la Province de Quebec : C. GELINAS. 



DIRECTEURS 



H 

3D 
3D 





TO 




o 




B 




B 




(T> 


Tl 


o. 


o 

s 


Cts 


o 

00 




fTS 


So 


<B 


TO 


» 


p 


C 


p 


O 


n 


o 


e-*- 


c 


G> 




C2- 
CD 


"1 
P 


00 


CD 


f» 


B 


91 


<T> 


00 

s 


B 


N 

TS 


a. 


00 


c 




n 




(2 




B 




P 




C- 




P 



LARRATT W. SMITH, D.C.L., [Pres. Building & Loan Ass.], Toronto. 
S. NORDHEIMER, Ecr, [Pre>. Federal Bank] Toronto. 
GEO. R. R. COCKBURN, Ecr, M.P., [Pre>. Toronto Land and Lot Corp. 
Toronto. 

figg" Agents dans toutes les principals villes du Canada. 



ETABLIE EN 1856. Successeurs de feu J. C. McLAREN 

THE J. C. McLAREN BELTING CO 

SEUL FABRICANT DE 

Ccmrrois en Cuir an Tan de Chene 

r>ATVS LA PUISSANCE. 

On sollicite les commandes du Commerce. Li 1 escompte r'cduit les prixau niveau 

des Courroies tannees a Pecorce de pruche. Demandez les prix 

avant de placer vos commandes. 

Nos. 292 & 294 rue St-Jacqnes, MONTREAL 



Lumiere Eledrique 



f 



Lumiere Eledrique J 



La Cie. Royale d'Eleetricite 

Seule proprietaire du Systeme Thomson- Houston pour ie Canada 

FABRICANT DE GENERATEURS ET DE LAMPES 

Entrepreneur et constructeur de materiel & lumiere incandescente et a arc, en Canada, 
aussi de materiel de lumiere incandescente par circuit d'arc. Le seul systeme parfait a 
rfigulateur automatique, qui existe au monde. Devis, estimfis et prix fournis sur demance. 

BUREAU, USINE ET STATION I 

54, 56, 58 et 60 RUE WELLINGTON, MONTREAL. 
Hon. J. R. Thibaudeau, Pres. Chas. W. Hagar. Gerant. 



Encres TToiray-J^JCaririii 

Fabrique la plus importante du monde, et qui compte un siecle du plus brillant succSs. 




Encre Syrienne — Violette-noire communicative, copiant mgme six mois 
apres l'ecriture. 

Encre Azuline — Bleu noir fixe. Cette encre d'une jolie nuance bleue in- 
tense en ecrivant tourne de suite au noir parfait. 

Encre du IXe Siecle— Triple-noire inalterable. Speciale pour comptabilite 

Carmins parfumts. — Encres & marquer le linge — Encres metal- 
Uques — Colics liquides — Cires, Pains a cacheter, etc. 

Les qualites de ces produits en imposent Pemploi & toutes les classes de la 
tociete et ee trouvent en vente chez tousles libraires et les principaux 
marchands. 

J. B. HOLLAND & FILS, 

6 a 14 rue St- Vincent, Montreal 



Seuls Agents pour le Canada. 



ARTICLE S EN DEMANDE 

Glacieres en bois franc, air froid et sec, a bon marche. 

Sorbetieres, toutes dimensions et prix. 

Tondeuses pour l'herbe, $5.50 a 7.50. 

Toile en fil metallique depuis 20c la verge. — Aussi, Cadres 

en bois pour faire les portes et fenetres a l'6preuve des 

mouches, prix 60 a 75c. 
Balais a Tapis (nouveaux) $2.25 a 4.00. 

AU NOUVEAU MAGASIN DE 

L. J. A. SURVEYER 



Lumiere Electrique Incandescente 

EDISON 

Pour l'eclairage des MAISONS, des MANUFACTURES ou des RUES, par des 
Appareils isoles ou des Stations Centrales. 

N. B. — L'usage de toute autre forme de Lampe Incandescente est un empietement 
sur les patentes d'Edison, et ces empietements seront trails en conse- 
quence. 

13. BARK & CIE 



AGENTS POUR LE CANADA 

107, rue St- Jacques, 



Montreal 



Restez fort 

en le 

prenant 

regulierement 

LE GRAND FORTIFIANT 



Devenez fort en 
prenant 
JOHNSTON'S 

FLUID BEEF 




Parce qu'il contient tous les elements nutritifs du Boeuf de 
premiere qualite sous une forme facilement assimilable. 



LJh] PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Du Commerce, de la Finance, de l'lndustrie, de la Propriete Fonciere et des Assurances 



VOL. Vll 



MONTREAL, VENDREDI, 10 OOTOBRE 1890. 



No. G 



NFBEDARD 

17 rue William, Montreal 

Marchand de Fromage 

A COM3IISS1GX 

et N£gociant <le toutes sortes de Fourni- 

tures pour 

Fromageries et Benrreries 

AGBX1 DE 

MacPherson & Schell 

Alexandra, Out. 
pour la vente de leur famrux bois ft boite 
in par le grand nombre des frnmagers 
coninic u'ayant pas rod egal ici en Canada, 
ainsi que leur monlin a pller lesboltes leMin 1 
tra vallle A perfection. 

On pourra voir of moulln ei un echantillon 
du Ixiis a iiion magas'n. 

Pour prix et plus amples derails veuillez 
correspond ie a I'adresse ci-dessus. 

Pour ec mmunication par telephone, de- 
niandez le No 2461- 



SAINDOUX 




McArthur 
Corneille & Co, 

Faineants et Itnportateurs i e 

Couleurs et de Vernis 

VERKE A VITKE 

lilacs ..nliiiaires et de clioix. — Polies. 
Huiles de toute eapece. 

Produits chimiques, Teintures, etc. 

IT ->n letain s de la ni;ii'(]iic relebre Crown 
Diamond de Blanc de Ploml). 

310 a 316, Rue St-Paul 

J. A. VAILLANCOURT 

M.u;aiANT)-CoMMissioNNAii:EDE Provisions 
331, Rue des Commissaires 

BEURKE, FROMAfiE et CEUFS i laces aux 

prix les plus avantageux. 
Attention speciale donnee aux consignations 

de beui re et de fromage. 
Avanees liberates i ur consignations. 

TINETTKS en belle epinette blanehe, 30 5" 
et 7e lb", Fourni tures pom- Fromageries. 

Speciality de Tinettei- poui beurreries. Aussi 
tcellleur Sel Anglais pour beurreries. 

Soil cite In. coiisi & r.a!*r r de toutcs sortes de 
Produits Agricoles. 

REVUE DES MARCHES 

Montreal, 9 octobre 1890. 



EMPAQUETE EN 

Seanx de 3, 5, 10 et 20 lbs, 

et en tinettes tie SO lt>s. 



GRAIN'S ET FARIXES 



LE SAINDOUX 

ANCHOR 

est bien superieur aux saindoux de 

Chicago. 

Etse vend a meilleur marched 

M_ LAIXNTG <Sc SONS 

Empaquetcur«, Montreal. 

Demandez la liste des prix. 
En \ente chez tous les Epicitrs. 

Bureau : Telephone No. 344 
M aison d'Empaquteage : 

Telephone No. 6036 

DDCETT.IdME&ll 

Lxportateurs de 

BEURRE et FROMAGE 

et Marebands de 

PROVISIONS en GENERAL 
104 rue des Sceurs Grises 

Coin del rue William MON'IKEAL 



^farckin de vf'^~'' a ' ' 
Le tile anglais fournit aetuellement la 
commation au Royaume Uni ; les fer- 
miers font des livraisons d'autant plus 
liberates que le prix qu'ils obtiennent 
est comparativenient eleve ; cependant, 
malgre" la liberalite des livraison a , le ton 
du marche est plus fermeque la semaine 
derniere. 

En Hongrie, an contraire, les fermiers 
livrent lentement, comptant sur de meil- 
leurs prix quand la saison sera plus 
avancee. Le Fermier estime que la 
France devra importer cette ann<§e 20,- 
000,000 de minots de ble; d'un autre 
(dte\ le ministre de l'Agriculture persiste 
a affirrner l'exactitude du cbiffre donne 
par son d£partement et dit que les opi- 
nions contraires ont ete formees au iuo- 
ment ou le ble sonffrait de l'exces d'hu- 
inidite. On estime a 48,000,000 de minots 
la quantity de ble disponible pour 1'ex- 
portation sur la recolte de la Roumanie. 
Murk Lane Express en date du 6 octo- 
bre, dit : " Les marches locaux sont bien 
approvisionnes ; les meuniers achetent 
Hberalement les bies anglais qui sont 
cotes : ble roux de 31 a 33s. ble blanc 
lere quality de 38s. 9 a 3s. Les ventes 
de la semaine ont ete faites a 31s. 2d. 
contre 29s. 3d. pendant la semaine cor- 
respond ante de l'anr.i§e derniere. Les 
bles etrangers sont en baisse de 6d. la 



depression 6tant due au bas prix dew 
fret-. 

L'orge et l'avoine sont en baisse de 3 
a Cd. Les importations d'orge sont con- 
siderables. Le mat's est en baisse de '"1 
A la suite de la publication du rap- 
port officiel du d£partement de l'Agri- 
culture, qui rt'duit encore l'ev luation 
de la recolte, le ble est mont6 rapide- 
ment sur les marches des Etats-Unis. 
La stati tique de l'approvisionnement 
visible est d'ailleurs favorable a la 
hausse, car, au lieu d'angmentation eile 
constate une diminution du bl6 en vue; 
ce que Ton explique d'ailleurs par le 
fait que les meuniers de Minneapolis 
achetent d'enormes qtiantites qu'ils em- 
magasinent dans des entrepots particu- 
liers, retirant ainsi, momenta tie ment, 
ces quantity de la vue du public sans 
qu'elles soient cependant hor? du mar- 
che, A Chicago le ble est monte un ins- 
tant a $1.04f pour de>embre, puis il y a 
en une reaction et il a cloture hier a 
$1.03} ce qui donne encore 3|c de hausse 
sur la cote de la semaine derniere. 

Les marches de disponible ont hausse 
egalement d'une maniere assez rapide et 
restent a une cote sup^rieure a celle d'il 
y a huit jours. 

Voici les cours de ces principaux mar- 
ches : 

1 oct. 8 oct. 

Chicago (dec.) 0.99| l.(3Jc 

New-York (dec. ) 1.0.'!; 1.07-J-c 

St- Louis (disp.) 0.98} 0.99Jc 

Duluth (disp.) l.OfJ l.f4Jc 

Le mouvement de la recolte augmente 
considerablement au Manitoba, dit le 
Commercial du 6 mais il e t encore leger. 
Ce n'est qu'a trois marches de campagne 
qre les fermiers font des livraisons assez 
considerables : Emerson, Portage la 
Prairie et Gretna. La temperature a ete 
tres favorable et a permis de completer 
la mise en meules dans de bonnes con- 
ditions. Le battage est commence pres- 
que partout et Ton peut s'attendre a un 
mouvement considerable d'ici a peu de 
temps, quoique les labours d'automne 
puissent g£ner un peu les livraisons. 

La semaine derniere les examinateurs 
de la chambre de Commerce de Winni- 
peg se sont rennis pour choisir les echan- 
tillons devant servir a la classification 
de la recolte. Les e>hantillons ont 6te 
recueillis sur tous les points de la pro- 
vince et donnent une id£e exacte de la 
moyenne de la quality. Presque tous 
les 6chantillons sont plus ou moins deco- 
lored. Beaucoup ont des traces de gel£e 
et on y trouve une quantite appreciable 
de grains verts et ratatines, ce dernier 
d; faut etant du A ce que le grain a ete 
coupe trop vert. Une particularite des 
echantillons de cette annee e'est qu'on 
n'a du y trouver de ble tendre, ce qui 




Le choix des artistes*. 




PR 




1676 

w Notre Dame Montreal 

Seul importateur des 

Pianos Fischer et Dominion, 

et des Orgues Eoliennes et Dominion. 



Le plus grand assortment en Canada. 



C. D. MORTJST 

1386, RUE NOTRE -DAME 

Manufacturier et Marchand en Oros 

d'Essences Culinaires, Huile a cheveux, 
Parfumerie, Lessi et Caustique & lalivre ou 
au quart, Huiles d'Olive, de Castor, de Folo 
de morue, a Machines & coudre, ete. 

Vinaigre en cruches ou au quart de pr 
miere qualite seulement et au plus bas pri 
du marche. 
Proprietalre du Sirop du Prince de Gal 'es 
Toute cojnmande par la malle executee 
avec diligence e1 

la ville et les environs ou A bord des chars ou 
vapeurs sans charge extra. 

CiTde Telephone Bell 

DU CANADA 

C. F. SISE, President, 

GEO. W. MOSS, Vice-Pres. 

C. P. SCLATER, Sec.-Tr'esorier. 

Bureau principal : a Montreal. 

Cette Oimpagnie vendra ^es Instruments 
4 des prix variant de 10 a 2.5 piastres le set. 
Ces instruments sont proteges par les brevete 
que posstde la couopagnie, et les aequereure 
sont par consequent ft l'abri de contestations 
etpourront, se servir des lignes princlpa.es 
aux prix des abonnes. 

La compagnie prendra des arrangements 
pour relier les local ites priv.es le nun muni- 
cations telephoniques, avec le bureau de 
tel^giaphie le plus proche, ou encore cons- 
truira des lignes privees pour les individus 
ou les compagnies, pour relier leurs resl- 
den> es ft leurs places d'affaires. Elle est 
prete ft manufacturer toutes sortes d'appa- 
veils glectriques. 

Pour details complets s'ad n sserau bureau 
de la Compagnie ft Montreal. 



Tel. Bell 129. 



Tel. Federal 181. 



Chs. Langlois et Cie 

Marchands-Com mission n aires de 

PROVISIONS 

Patates au char. Beurre, (Eufs, Fromage. 
Lard, Saindoux. 

191, Rue Saint- r*aul 

MONTREAL 

rntrejots, 161 rue Sanguinet. 



PAPIEK PLIE BREVETE pour DOUBLURE T>E TAPIS 



Elle durera TROIS POISplus longtenaps que toute autre d >ublure. 
Elle < st beaucoup plus ELASTIQlTE et c'esl la seule doub'ure qui conserve so. i ( a<- 
tieite jusqu'ft ce qu'eile sou complin ndent usee. C'est la doubture la plus parfaite o-e 
Ton puisse placer sur le plancher pour eiupe»her le bruit des pas et ft causs le ;onelas- 
ticite tile donne de la souplesse aux person aes qui travor-enl des aj»partemeuts couver U 
de cette doublun- : elle conserve aussl le tapis. Cette doublure est aussi ft l'Epreuve det 
Mites ptr suite d'une composition chimique que I'on y introdult lors de sa fabrieatiou. 

TJn fait leeonnu e'est que ce pai ier est un uon-conducteur parfalt <le 1 1 chaleur el du 
froid, et comme ce paper eloigne plus que tout autre les piedvdu planyher ft e»l com- 
pose de parties ft l'epreuve de l'air, il con trlbue plus a rechauffel les pleds-un fait q 
firoraptementapprecie. C'est la seule doublure qui contienneun receptacle parfait pour 
a poussiere et l'empecht de couper le Tapis. Ces receptacles ou plis peuvent etre promp- 

THOMAS LIGJ-GJ-ET, Seul Agent pour le Canada, 



tement nettoyes en roulant le papier sur le revers et on '.e seoouant aux bouts ou en le 
lu-osani. II ne c ntieut aneune substan-e qui la rende mou et qui fasse Cain 
co name leoas arrive dans les doublure*de coton ouate et vous a'avez pas l'ennul de voir 
de lacharp:e, poussiere, etc, dans 1'appaitement. 

plus jolie et se vend beaucoup plus facilement que tout autre. Elle 
est en rouleaux de 50 verges et chaque ver^e est numerotee pour epargner le trouble de 
mesurage lors de la rente. Les Dames voient et reconnaissent imniediatement sa valeur 
m la vente se tait aussitot que cette merchandise esl exposee. 

Elle est en usage depuis un an et les marebands qui l'ont vendue, el les menageres 
qui en ont fait usage sont ses meil leurs anus, cette doublure e-t a trois oils, e'est-ft-dire 
trois ponces d'epausseur et pese li livre ft la verge. La largeur re^uliere est d'uue verge. 
jsl, Bourrelets d'Escalier. Envoyez eliercherdes echantillons. 

1884 Hue Notre-Dame, MONTREAL 



LE PRIX COURANT 



AUBIN &THIBAHLT 

Marcliands en Gros de 

PROVISIONS 

335 rue des Commissaires 



Beurre, fromage, ceufs, flenr, en quarts et, 

poch.es, pois, ffives, sucre d'6rable, 

pois fentln, papierde paille,etc. 

Eltels livrgs gratis. 

Telephone Bell 970. 

Telephone Federate 1486. 

C. E. JACQUES 

Marchand-Commissionnaire 

Farines, Grains, Foin 

ETC, ETC. 

Agent General i>oiir The Manitoba 
Milling & Brewing Co, Carberry, 
Manitoba., aus-i agent de laCIEDETHE 
YOKOHAMA. — Farines de commerce 
et Farines fortes de boulanger, une spS- 
eialiti. — Consignations et commandes 
sollicitees. 

C. E. JACQUES 

Bureau principal : 

203, Rue des Commissaires 

Pres de la rue St-Sulpice. 



THE 



Montreal Biscuit Co'y 

84, PtTJE McGILL 

MONTREAL 
Mauufaeturiers de toutes sortes de 

BISCUITS SECS 

et de GALETTES 



On sollleite une eommande d'essai de la 
part des dgtaillants que notre reprfisentaut 
n'a pas vu personnellement. 



Ou allez-vous ? 
Au No. 8, Cote du Beaver Hall 

Pourquoi ? Pour boire, 
Quoi ? L'eau fameuse de 

Ste 
G 
E 
N 
E 
GENEVIEVE 
I 
E 
V 
E 

Vous pouvez anssi vous dfoalterer en 
buvant les Eaux de Richelieu, Caledo- 
nia (souffree et saline), .benaki-, Geor- 
gianne, St-Leon (nouvelle source) et 
autres. A vendre en gros au 

Depot General d'Eaux Minerales 

8 Cote du Beaver Hall 

PAR 

A. Poulin & Cie 

Telephone No. 2037 



AUX MARCHANDS 

Take Canadian 

EN FEUILLE 
Specfalite de Premiere Classe 

EN GROS SEULEMBNT 

1^-Au plus BAS PRIX du marche 
S'adresser a 

EPHREM BOLDTJC, 

JOLJETTE I>.Q, 



fait que les examinateurs n'ont pu faire 
de Handard de No 1 du Nord qui est an 
ble tendre. Tous les ecbantillons sont 
du ble dur. Les inspecteurs, cep endant 
sont autoris6s a classer com me No 1 , du 
Nord tous les grains qui se pr^senteront 
dans les conditions requises. En outre 
des classes regulierea de No 1 et No 2 
dur, on a fait une classe de No 3 dur, 
ce qui a ete nece>site oar la qualite 
inferieure de la recolte. II y a aussi 
deux classes d ■ ble atteint par la gelee 
(frosted). II a diversite d'opinion sur 
l'opportunite de faire les standards de si 
basse quality mais, meme a les prendre 
tels qu'ils sont, il y aura peu de ble qui 
puisse etre classe No 1, parcequ'il est 
en general trop leger. Les rapports du 
battage constatent en general un bon 
rendement et si la qualite est pauvre, la 
quantity sera considerable. 

Les prix aux points d'expedition ont 
6te faits d'abord tres hauts ; ou a pay 6 de 
70 a 85c et dans quelques cas jusqu'a 9i'e 
pour les meilleurs ecbantillons ; et en- 
core ces " meilleurs ecbantillons " n'at- 
teindront pas, en moyenne la classifica- 
tion de No 1 dur. Les meuniers, qui 
etaient completement a sec, ont achete 
activement, et lorsqu'ils seront approvi- 
sionnes, les prix devront baisser. 

Dans le Haut Canada on. paie le ble 
d'automne de 92 a 95c et le ble du prin- 
terups de 80 a 90c suivant qualite et lo- 
cation. 

A Montreal nous avons recu a la halle 
au ble les echantillons-types de ble du 
Manitoba, mais comme il n'y a pas en- 
core de ble sur le marche il est impos- 
sible de donner un cours reel. Les prix, 
cependmt, d'apres les plus recentes de- 
peches de Port Arthur et de Winnipeg, 
ne pourront guere depasser $1.00 pour 
No 1 dur, en calculant sur 70c comme 
prix moyen en gare a Winnipeg. 

Les farines sont absolument calmes; 
la boulangerie parait avoir une petite 
provision qu'elle va epuiseren attendant 
que les prix baissent, eventualite qui 
est assez probable. Les transactions qui 
se font actuellement sont sur la base des 
prix que nous cotons, mais il est encore 
facile pour un bon acheteur au comp- 
tant d'obtenir une deduction. Nous 
avons baisse un peu les prix faible j et 
nous laissons tels qu'ils etaient la se- 
maine derniere les prix forts qui sont 
encore pratiques de temps en temps. 

Les pois sont plus faibles, le march^ 
anglais ayant baisse de 2d depuis la se- 
maine derniere; les exportateursoffrent 
aujourd'hui 75c en maga-in et 76c a flot 
pour les pois du Bas Canada et lc de 
plus pour ceux du Haut Canada. 

L'avoine est egalement en ba^se; on 
Poffre en lots de char a 42c par 32 lbs 
pour avoine de Quebec et 44c pour avoine 
d'Outario. En demi-gros on vend de 
$1.02£ a $1.05 par 80 livres. 

L'orge n'a pas encore de mouvement 
sur notre place ; les marches des Etats 
TJnis etant desormais hors de portee, les 
prix sont faibles; l'orge a mouiee ne 
vaut que 50c et l'orge a m alter 65c par 
48 lbs, sans demande. 

Le ble* d'inde est tranqnilte aux prix 
precedemment cotes. 

Le -arrazin nouveau vaut $1.20 par 10C 
livres. 

Nous cotons en gros : 
Ble roux d'hiver, Canada No. 2. 0.92 a 0.95 
" blanc d'hiver, " " 0.90 " 0.92 

" du printemps, " " 0.95 " 0.98 

" du Manitoba, No. 1 dur I.G5"1.07J 

" " " 2 dur 0.00"0.00 

Avoine 41 " 42 

Bte d'inde, en douane — 57£" 00 

do droits pay^s 65 " 70 



Pois, No. 1 90 " 95 

" 2, (ordinaire) 76 " 78 

Orge, par minot SO" 65 

Sarrazin, par 50 lbs 60 " 62 

Seigle, par 5€J lbs 00 "00 

FARINES 

Patent* d'hiver $b &5 a 5 75 

fcj do du printemps 5 90 a 6 15 

do Americalne 6 504675 

Straight roller 4 85 ft 5 00 

Extra 4 50 a 4 65 

Superfine 4 00 a 4 10 

Forte de boulanger (cite) 00 ft 6 00 

do Americaine. 5 00 ft 5 7o 

EN SACS D'ONTABIO 

Medium 2 50 a 2 65 

Superfine 1 70 A 1 80 

Farined'avoir standard.enbarils 4 75 ft 4 85 
Fariued'avoine eranulge.enbarils 4 90 ft 5 00 
Avoine roulfe. en barils 5 00 ft 5 10 

Marche de detail 

Peu de grain au marche mardi; les 
prix te sont assez bien tenus, quoique le 
gros soit un peu plus faible. 

En magasin, l'avoine vaut $1.10 pour 
celle de Quebec et $1.15 pour celle d'On- 
tario, par 80 lbs. 

L'orge No. 2 de la province vaut $1.20 
pai 100 livres; l'orge No. 1 d'Ontario 
vaut $1.25. 

Le ble d'inde jaune des Etats Unis se 
vend 70c par minot, le blanc 75c. 

Le sarrazin se vend $1.20 par 100 lbs. 

La graine de lin par minot de 60 lbs. 
vaut $1.30 a $1.40. 

La farine de seigle vaut $2.60 par 100 
livres. 

La farine d'avoine vaut $2.25 a $2.40 
par 100 livres. 

La farine de sarrazin vaut $1.70 par 
100 livres. 

BEURRE. 

Marche de Liverpool. 
La circulaire de MM. W. Heapy & 
Son, en date du 25 septembre dit : 

" La demande pour le beurre du Da- 
nemark n'a pas ete satisfaisante ; les 
hauts prix demandes ont arrete la con- 
sommation pour le moment et quoique 
nous ne puissions coter en baisse ilsem- 
ble que les consignataires soient dispo- 
ses a faire de legeres concessions. 

Au debut de la semaine, le beurre 
d'Irlande a eu une demande assez ac- 
tive, mais cette demande s'est ralentie 
ensuite et les cours sont sans change- 
tuent notable. II n'est arrive pendant la 
semaine aucun lot fancy de cremeries 
americaines; le stock sur place a gene- 
ralement ete affecte par la chaleur et 
pour faire des ventes les detenteurs ont 
a subir une reduction de prix. 
Nous cotons en cloture : 

Danois, extra fin, kiel« 120 a 123s. 

" J kiels 124 a 000s. 

fiu 00 a 00s. 

Irlandais, extra fin 110 a 112*. 

choix 98 a 104s. 

fin 88 a 95s. 

Americain.extra fin cremeries ... a ...s. 
" qual. marchande. 35 a 45s. 

Marche de New -York 

Le beurre arrive encore en quantity's 
considerables et les prix en consequence 
.-ont faibles. II y a snrabondance de 
crerm-ries en seaux que l'on a de la difti- 
cnlte a vendre 22c. Les cremeries en 
tinettes sont plus rares et se vendent de 
23 a 23Jc. Les beurres de fermes sont 
stationnaires a 19c, mais dilficiles a ven- 
dre a ce prix. L'ecremage dulait destine 
aux fromageries augmente la production 
du beurre et cause un encombrement de 
stock qui durera probablement tout le 
mois. Puis les arrivages diminueront 
les prix seront plus fertnes.- Utica Herald. 
Marchi de Montreal. 

La situation du marche pour le beurre 



de beurrerie est eelle-ci : les beurriers 
demandent pour leur septembre des prix 
eieves que le commerce ne peut pas 
payer, de sorte qu'il ne se fait que fort 
peu de transactions en gros. On deman- 
de a la beurrerie de 23 a 24c tandis que 
les exportateurs ici disent qu'ils ne peu- 
vent payer pin* de 21c. Le commerce 
local est un peu plus aventureux etnous 
avons connaissance d'un lot de premier 
choix, 110 tinettes, tout septembre, qui a 
ete paye 22c ici. Les beurriers comptent 
sans doute sur l'excitation qii, d'habi- 
de, prend les commercants vers cette 
epoque et leur fait payer des prix tres 
eleves, pour se fa're concurrence les uns 
les autres. Cette excitation n'a pas en- 
core paru cette annee et il n'y a pas de 
signe de sa prochaine apparition. 

En attendant les commercants detail- 
lent a la tinette le beurre frais de beur- 
ries a 22c le beurre d'aout, de 19 a 20c et 
les beurres d'ete de 17 a 18. 

Les beurres de ferme sont abondants 
et pen demandes sauf lesmeillenres qua- 
lites des townships qui valent jusqu'a 18 
et 19c suivant le lot. Les autres beurres 
n'ont pas varie. 

Nous cotons : 
Beurre de beurrerie : 

Juin et juillet 17 a 18c 

do (detail) 19 a 20c 

Aout 19a20c 

do [detail] 20 a 21c 

Septembre 21 a 22c 

Beurre de ferme : 

Townships- 15 a 19c 

Morrisburg & Brockville... 15 a 18c 

Province 13 a 18c 

De l'Ouest 13 a 16c 

FROMAGE 

Marche de Liverpool. 

La circulaire de MM. Wm. Heapy a 
Sons, 25 Mathew street, Liverpool, en 
date du 25 septembre, dit: 

" La demande s'est un peu ameliors 
et il y a eu plus de disposition de la part 
des marchands de province a s'approvi- 
sionner de fromage de premier choix. 
II s'est fait une bonne somme d'affaires. 
Les qualites moyennes ont ete calmes 
et pour faire des ventes de qnantites, il 
a fallu accepter une tegere reduction de 
prix. Le marche ciotare comme suit: 
Fromages blanc ou colore extra fin, de 
44 a 47s; quelques lots speciaux sont te- 
nus a 50s. Fromage de l'ete dernier, en 
bonne condition, de 20 a 28c. Fromage 
mi-maigre, colore, 28 a 32s., blanc 28 a 
35s. cote de New York 48s c. i. f." 
Marches de New- York 

II est pins que probable que si l'on 
avait vendu a la ampagne tout le fro- 
mage en offre, la semaine derniere, les 
prix auraient baisses, car le man he 
n'aurait pu supporter ce poids. Mais 
comme les ventes ont ete legeres, les ar- 
rivages a New York ont ete moderes et 
les consignataires ont pu maintenir les 
prix, quelquefois les hausser d'uue frac- 
tion pour les lots fancy. Natorelletnent 
il n'y en a pas moins de fromage a ven- 
dre que i-i tout ce qu'il y a de disponiblt* 
eut ete mis sur te marche, mais les con- 
signataires ont profile de ('occasion pour 
ecouler une partie de ce qui restart des 
semaines precedentes et sous cette in- 
fluence le marche s'est releve. Les prix 
sont plus fernies et meilleurs qu"il y a 
huit jours, le prix extreme 6tant 9Jc avec 
une preference pour le fromage blanc. 
Le chemin de fer N.Y. Central livre en- 
core irregulierement moins que les se- 
maines precedentes, mais encore assez 
pour deranger les affaires, certains lots 
arrivant trop tard pour etre expedies par 
les vapeurs de s"amedi. {I'tiai Herald). 






— 



LE PRIX COURANT 



3 



Odgensbury, N. V., 4 oct. — Trois mille 
cinq rents fromages ont £t6 mis en 
vente ; 1,400 ont et6 vendus a 9;c. ; apres 
le marche, 600 ont ete vendus a !>Ac. (e 
reste est tenu a 10". 

Cardan, A'. F. 4 octobre.— II n'y a pas 
6te vendu line seule boite de frontage 
ici aujourd'hui. 

Little Fall* N. Y. 6 ott.— II y a pea 
d'amelioration dans les prix qui sont 
les memes dc la semaine derniere-. On 
est i-ous I'impression que, aux prix ac- 
tuels, le fromage de septembre est une 
linmhandi-e bonne a conserver. Ven- 
te-: 1 lot a 8Jc. 1 a 8fc. 48 a 9c. 89 ft 
•i if. 2 a prix secret, 1-' a commission ; 
total 7,043 boites. 

&ica N. Y. 6 octobre. — Le marche" 
MJourd'hui a 6te bien meillenre que ce- 
lui de la semaine derniere. La demande 
a etc plus active et les prix plus eleves. 
II y a encore en offre une quantity con- 
siderable de fromage d'aout qui se vend, 
en general, de J a Jc. en des.-us du sep- 
tembre. Veutes: 4 lots a 8|e. 54 a 9c. 
3'i a :i[c. 19 i 9fe. 2 a die. 13 a commis- 
sion ; total 135 lots, 11981 fromages; prix 
moyen 9c. 

Buffalo, N.Y., 6 octobre— Marcbe tran- 

quille ; 700 fromages East O.H. vendus 

Cloverfield a offert 1, COO fromages 

a 9Jc, mais elle n'avait pas vendu lors- 

que le marche a ferine. 

Marches d' Ontario 

London, Ont., 4 octobre— Yingt-six fro- 
paageries ont mis en vente 1A.693 boites 
dont 1,425 d'aout et le reste de septem- 
bre. Ventes: 190 acuta !>jc, :50 a 9|c, 
ptembre a 9 15/16 et 525 a lOJc. 
Marche cahne. 

rtoll Ont, 7 octobre— En vente au- 
jourd'hui 6,500 fromages. Pas de tran- 
sa< tione. Les />lus hauts prix offerts ont 
■our aout et 10 3/1 6c pour sep- 
tembre. 

Belleville, Ont, 7 octobre— Dix neuf fro- 
ries ont mis en vente 1.430 froma- 
ges dont 1,190 blancs et :40 colored. 
Marche" lourd, pas une offre n'a ete faite. 

Woodstock, Ont, 8 octobre. — Trois fro- 
Boageries ont mis en vente 1,595 fromages 
dont 1,220 d'aout et 375 de septembre. 
Ventes: 490 fromages d'aout a 9|c. Mar- 
ch^ lourd. 

Marche dt Montreal 

Samedi dernier, il a 6te vendu a Saint 
Hyacinthe de 1,800 a 2,< 00 fromages, de 
la premiere quinz ine de septembre, aux 
prix delO a lOJc. 

Lundi, au quai, il y avait ici 1,500 fro- 
mages, tous de septembre. Les ache- 
leurs ont pu, au d6but obtenir quelques 
lots a'. 1 ; et 9jC, mais bientot la concur- 
rence etantdevenue plus active, les fro- 
ntagers se sont montres plus indepen- 
dent- et il a fallu payer de 10 a 10 1/lGe, 
on dit niiine qu'un ou deux lots de fro- 
mageries favorites ont fait une fraction 
de plus, ce que nous n'avons pu veri- 
fier. 

Mais, comme d'liahitude, des le lende- 
main les prix etaient plus faihles et on 
ne pouvait pas depasser 10c. Les ex par- 
tateurs, d'ailleurs, ayant rempli les quel- 
ques rares commandes qu'ils avaient 
pour les vapeurs de mercredi, ne vou- 
laient plus metne se d^ranger pour aller 
voir le fromage qu'on leur offtait- C'est 
a peine si M. Bedard a pu avoir une 
oifre de 9|c pour un petit lot en consi- 
gnation. 

Le cable cote 47s aujourd'hui, mais ce 
ne peut Otre encore pour le septembre 
car il ne doit pas y en avoir assez a Li- 
verpool- pour permettre de fixer un cours 
ofriciel. Les depeches particulieres indi- 
quent un marche lent en Angleterre et 



j>eu d'ordres Bmit donnes qui puissent 
permettre des transactions. 

Les fromagers d'Ontario ne vendent 
pas; ceox de la province de Quebec nou a 
font l'effet de suivre cet exemple, soit 
volontairement, soit a cause de l'absence 
d'offres raisonnables, de sorte qu'il y a 
actoeHement dans les deux provinces 
une quan tit.' considerable de fromage 
qui attend la hausse du marche anglais. 

(EUFS 

Les temps froids ont ratfermis le mar 
ch6 des ceufs, les arrivages d'ailleur", ne 
sont pas considerables vu que Ton a ex- 
p£die la semaine derniere aux Etats- 
Unis tout ce qui etait disponihle. La 
demande est bonne et comme la saison 
at heve l'effet du bill McKinley se fera 
pen sentir cette annee sur les ecuf-. Les 
prix sont en hausse; nous cotons de 17 
a 18c. la douz. 

POMMES DE TERKE 

Le marche est bien approvisioniuS de 
patates des environ- ; sans compter les 
lots qui arrivent par chemin de fer et 
par bateau d'Ontario et du district de 
Quebec, Les prix sont stationnaires la 
demande etant tranquilles. Nous cotons 
50c. la poche en lots de char et de 60. a 
65e. en lots de detail. 

A Boston.— Marche lourd et en baisse, 
on y cote : 

le mi not 

Houltons Hebrons, 60 a 00c 

do Roses 00 a 65c 

Aroostook Hebrons 55 a 60c 

do Roses 55 a 00c 

N. H. Roses et Hebrons 55 a 00c 

N. Y. et Vermont do 55 a 00c 

N. B. et N. E. en barils $1.75 

FRUITS 
La semaine derniere a £te excellente 
pour les pommes qui se sont vendues en 
grande quantitc pour l'exportation a des 
prix tres fermes. MM. O. & E. Hart sont 
en marche de vendre un lot de 10,000 
quarts pour PAngleterre. 

On cote sur place : 

Pommes Fameuses No. 1... $3.50 a 4.00 

No. 2.... 2.75 a 3.00 

St Laurent No. 1.. 5.00 a 5.25 

No. 2.. 3.00 a 3.25 

Baldwins 3.00 a 3.25 

Citrons 5.50 a 6.00 

Oranges Jamaique le quart. 5.50 a 0.00 

Bananes 0.75 a 1.00 

Attacasbaril 0.00 a 10.00 

Bleuetgrandes boites 1.00 a 1-10 

" petites boites. 0.75 a 0.80 

Raisin bleu la |lb It'J a -023 

" rouge et blanc 03^ a 0.05 

" Almeira le quart. 5.00 
Oignous du pays le quart... 1.75 a 2.25 
d'Espagne boite... 3.00 a 0.00 

GIBIKK 

II ert arrive une bonne quantite de 
perdrix qui se vendent de 70 a 75c la 
paire pour No. 1 et de 40 a 50c pour les 
secondes quality?. 

MIEL ET CUM-. 
Le miel est a bon marche en ce mo- 
ment, mais il faut se mefier des melan- 
ges, i in cote le miel coulc de 8 a 10c et 
le miel en rayons de a 10c, le miel 
extra blanc vaut de 13 a 15c la livre. 
La cire vaut de 2-3 a 28c la livre 

FOIN ET PAILLE 

irrivages de foin en bottes sont 
considerables ; la demande est assez 
bonne, mais les prix sont baisse>. II y 
avait mardi une cinquantaine de voya- 
ges an marehi de la rue du Coll' 
prix pave a etc do ■ " '■ - J.50 suivant 
qualit.'-. La paille s'est vendue de $5.00 a 
$7.00. 



FOIN PRESSE. 

Comme il n'y a pas de probability que 
les marches des Ktats-Unis puissent re- 
cevoir notre foin, avec les $4. [>ar tonne 
de droits imposts par M. McKinley, au 
moins quant a ce qui concerne la recolte 
actuelle. nous croyons que les rapports 
de ce-* marches intere seraient fort peu 
nos lecteurs. 

A Montreal, les prix du foin pressed 
ont flechi de 50c par tonne. Le son est 
egalement en baisse de o'r. 

Nous cotons en magasin: 
Foin presse No. 1, la tonne$» 00 a 9 50 



No 2, 
No 3, 
Paille " 

Moulee, extra, la tonne 
*' . Nol, 
No 2, 
No 3, 
Gru blanc " 

Son 

do au char " 

Ble-d'inde blauc moolu 
Ble-d'inde jaune moulu 



8 00 a 8 50 
6 00 a 7 00 
$ 6 00 a 00 
00 00 a 28 00 
00 00 " 26 00 
on oo •' 24 00 
00 00 " 00 00 
00 00 "25 00 
10 00 " 00 oo 
14 50 "15 00 

26 00 " 00 

27 ( " 00 00 



Farine do bl6-d'inde 100 lbs 1 40 " 00 

Succes toujours croissant de notre pre- 
paration [>our faire tomber les poils f I- 
lets dans la figure des dames: iu son 
usage universel, seulement $1.50 la bou- 
teille y compris une boitfi d'onguent. 

On a toujours en mains la preparation 
pour teindre la barbe et rendre aux che- 
yeux leur couleur naturelle. Aussi une 
des meilleures preparations pour netto- 
yer la bouche et les gencives et pour 
donner bonne haleine. Rousselures et 
taches au visage enlevees pour tou- 
jours, ainsi que le mal de dents et let 
cors. Comme par le passe, quant aux 
poudres pour le visage, en erreurs tie la 
nature, nous en avons le depot. Nous 
avons aussi la purgation des poumon a 
qui est infaillible. Lisez les certilicats 
qui paraissent dans nos colonnes d'an- 
nonces. 

_Mme Vve R. Deemakads et Lackoix, fils, 
1263 rue Migoonne, 

Coin de la rue St-Elizabeth. 



L'ECONOMISTE FRANCjAIS 

Sommaire de la livraison du 20 sept. 1S90 
Partie Ecoxomique 

De l'infiuence du degre de civilisation 
sur le mouvement de la population, p. 
353. 

Le commerce exterieur de la France 
pendant les huit premier* mois de l'an- 
nee 1890, p. 356. 

La reprise des affaires: la periode 
prospere, son etendue, sa duree, p. 356. 

La chasse au point de vue budgetaire 
et economique, p. 358. 

L'impot s-ur le revenu en Prus-e, p. 
360. 

Le mouvement economique et social 
aux Etats-Unis et au Canada : un nou- 
veau rapport de V Interstate Con 
Commission; les lenteurs du Congrcs ; 
les partisans du bill M cKinley et leurs 
uvres ; le deficit possible du Tre- 
sor, p. 362. 

Le" elfets de la recente loi sur la natu- 
ralisation, p. 364. 

Lettre de Tunisie : la crise monetaire, 
la reforme de la monnaie beylicale et 
l'etabli^sement d'une banque d'Etat, p. 
365. 

Compte rendu des operations de la 
banque de France et de ses succursales 
nendant l'annee 1889, p. 366. 

Revue economique, p. 368. 

Nouvelles d'outre-mer : Republique 
Argentiae, p. 369. 

Tableaux comparatifs des importa- 
tions et ties exportations de marclian- 
di.-es pendant les sept premiers mois des 
neuf dernieres annees, des importations 
et des exportations de metaux precieux, 



de la navigation et di rendement dea 
droits de douane [.endant les te\ t ]>re- 
miers moi? des annees 1890, 1889 -11888. 
Paetxb Commerce i 
Revue g.'-n.'rale, p. :.rn — Bucres, p.372 — 
Llcools p. 372— Prix courant des m. tanx 
sur la place de Paris, p. 372 — Couj 
fontes, p. :'i7.' — Correspondancea particu- 
lieres: Bordeaux, Lyos, le Havre, Mar- 
seille, p. 37:1. 

PaRTLB tr- wen i:r. 

Banque de France; Banque d' Angle- 
terre; Tableau general desvaleurs; Mar- 
ies capitaux disponibles; Mar. he 
anglais; Rentes francaises ; Obligations 
municipales ; Obligations diverses ; Ac- 
tions des chemins defer; Institutions 
de Credit; Fonds etrangers ; Valeurs di- 
verses; Assurances; Renseignements 
financiers: Recettes des Omnibi 
Paris et du Canal de Suez; Changes; 
b s 1m bdomadain s des chemina de 
fer, p, 374 a 381 

L'abonnement pour les payfi fai- 
sant partie de l'Union postale est: 
un an, 44 francs, <i mois 22 tV 

S'iidresser aux bureaux; Cite 
Bergere, 2. a Pari-. 



A. DESJABDINS 



I. E. I'EREAULT 



Desjardins et Perrauit 

Impoi tHteurs t n G ros <-t . d 1 etaii cL 



Etran'_-<-i 9 el I k •n,.--t iquea 

142-143, Marcho Bonsecours 

MONTREAL 

Ci-il'-vant OOClipt par O. <S K. ilari. 
Toute fciiiini i ml.- promptemeni ex 
Tel. Bl-M 1712. — T. 1. Federal 175. 



O. DE 



E 



Ti j n( c nstamment . n m^ iuc 

VIANDES de toutes sortes 
A des Pi is (res reduits 

Telsque: Boeuf, Veaa, Mouton, Lard, Ve- 
naison, etc., iraisei salf, 

No.53 MARCHE BONSECOURS 



Banque d'Hochelaga 

Capital verse - - - 8710,100 

Reserve .... 5 # Q00 

F. x si Charted, p' 

M. Laurenl, vic.'-pr.'^Klin'. 

R. Bickenlikc, I'has. ChapateU. D. Rutland 

Direefceurp. 

M. J. A. Prendersast, eai<wter. 

Bureau Principal - - MONTREAL 

Succursales mis. 

Trois- Ri vie rw - . II. x. Boire 

Joliette - - .J. H. Ostlgay 

Sorel ... \. A. Larocqiua 

Valleyfield - - - s. Fortier 

Abattoirs de I'Esl - 

Vank leek Hil', Ont. - Wm. Ferguson 

indants : 
Lj nd res, \n<r.. The Clydesdale Hank, 1 
Paris, r<'rance. Le Cr6dll Lyonnaia. 
N«w-York, The N'atlonaJ Park Bank, 
Boston, Tbe Maverick National Banic. 
Collections dans toul le Canada auxtanz 

les ))lus Iris. 

Emel des credits commerciaux et des let- 
s circa I aires pour les voypgeurs, payables 
ns toutes les p&xties <lu raonde. 

Ci FS iWy 

" LA FAME1 
"LA MAYA V "HAVANA PEARL" 
" PERFECTION" "FASCINATOR" 

"BABY PEARL" 

Premiere oualite. Plus has prix do 
inarclie. Marques spenales a ordre. 

Payne Freres &. McFarlane 

GRANBY, \:<). 
La "Societe des Artisans." 

Ernest Mireau faisant partie 
de cette Societe sollicite res- 
pectueusement le patronage 
de ses confreres. 

"Dominion Steam Laundry."' 






L£ PRIX C OUR ANT 



D. R. HTJFtTTJBISE 

[Successes de CREVIER & CTE] 

Perblantier, Plombier et Couvreur 

Coin des Rues St-Maurice et St-Henri 

MOMTREAL 

Entreprises de eouverture, Pose d'appaieils ft eau cliaude, etc, exficutees promptement 

et ouvrage garanti. 



HUDON, HEBERT &, CIE 

Importateurs de Vins, liqueurs et provisions 

EN GROS 

304 et 306, RUE ST-PAUL. — 143 et 145, des Commissaire s 



N. B. — Nous faisons une speciality des VINS de MESSE, et tenons constamment, en main<- 
pour cet usage, les vins de Sicile, Tarragonne et les Sauternes. 



IMPORTATEURS DE 



VINS, LIQUEURS El EPIOEEIES 

S4S, 344 & 846 RUE ST-PAUL 

VIS-A-VIS LA RUE ST- VINCENT 

Di-partement Special: — Farines, Provisions, Beurre, Graisse, Lard, etc., etc. 

Noub nous chargeons He la vente de BEURRE, CEUFS, et autres Produits que 
▼ jus voudrez bien nous consigner. 

87-89-91-93 rue des Commissaires, MONT REAL 

M6daille d'Or a l'Exposition de Quebec. 

Medaille a l'Exposition de Ion nto 

Compagnie Centrale de la Ckarente 

ALEXANDRE MATIGNON &, CIE. 
COGNAC 

Veritable Cognac, Fine Champagne, en flits, bouteilles, flasks, carafes 

1GENTS : 
A Quebec: H. Beautey, rue de la Fabrique. 

A Brantford : T. S. Hamilton & Cie 
A Montreal : JAMES ALLEN, 6, St-Nicolas. 
Priere de se mefier des contrejacons. 



Orgues de Beatty 

CE SONT T^ES I^IEILLEURES 




Laurent, Laforce & Bourdeau 

IMPORTATEURS DES 

Celebres : PIANOS 

"Hardman" de N.-Y. 

"Marshall & Wendell" d' Albany 
" Stevenson & Co." de Kingston, Ont. 

Cette maison qui existe depuis pres d'un demi siCrlp est universellement re- 
connue par son honorahilit6. — Une visite est sollicitee aux Salles 

1637 Rue Notre-Dame, Montreal 

THIBAUDEAU BROS.&C 

IMTORTATEURS DE 

Marchandises Franchises 

ANGLAISES et AMERICAINES. 

332 Rue ST-PAUL, MONTREAL 

QUEBEC, WINNIPEG et LONDRES, Angleterre. 




AU COMMERCE ! 

Saisons du Printemps et d'Ete 



Vous trouverez toujours en naagasln 
'assortinient le plu- varig et 1 
plus coraplet de Marchan 
dises Seches, 
chez 



SPECIALITfiS DE 

Marchandises Seches 



EN GROS 
Desirables pour tous. — Une seule Marque 



270 RUE ST-PAUL, Montreal 

et MANCHESTER, Angleterre 



Deman lez le catalogue. Adressez : 



HON. DANIEL F. BEATTY, 

WASHINGTON, NEW-JERSEY. 

Pianos de Beatty 



Demandez le catalogue. Adressez : 

Ex-Maire DANIEL F. BEATTY 

WASHINGTON, NEW JERSEY. 



(Rwwral J mwh J^mwjj 



IMPORTATION EXCLUSIVE ET DIRECTE 

IDE — 

PRODUITS FRANQAIS 



w*SS*SSSS/*//*//f//*//*//*ss* 



C. ALFRED CHOUILLOU 

9 & 11 RUE ST-ALEXIS, et 12. & 14 RUE ST-JEAN 



Cognac E. PUET 

Recommande par les principaxix medecins. 

En 'Vente eliez tons le*« Elpieiei-s 

a $1.25 

JULES QIROUX, Agent-G6n6ral, a Montreal. 

ARTHUR LEFAIVRE, Repr&entant a Montreal 



LE PRIX COURANT 



IRA GOULD ac Spws 

CITY >ITX.L>S — MONTREAL 



^<X> 



<X> 


cfl 


.s 


3 
cr 


«3 




pH 




O 


*0> 

• 1— 


T3 


£ 


QC 


fiz 


+-> 


r — 




— 


V 


0) 


»— i 


Q 


^c 






Farine Patentee et Fnrinc JTorte ji Bonlanger 

faite- da rneilleur bl6 dur de Manitoba. 

Farines choisies pour Famille- et Farines patentees faite* de ble d'hiver soigneu 

senient choisi. — Qualite incomparable. 



LA 



BEMAINE COMMFRCIALE 
ET FINANCIERE 



Montreal, 9 octobre 1800. 

Le marche mon^taire s'est un 
peu relaxe, apres que Ton a eu 
pourvu aux eclu'ances du 4 qui 
6taient assez fortes dans la plupart 
des banquesanglaises et dans quel- 
que3 unes des canadiennes. Le? 
reglements du 4 ont etc faits com- 
me d'habitude, par les maisons de 
gros qui out fourni les fonds ne- 
cessaires a leurs clients dont les 
billets en renouvellement seront 
prSsentes de nouveau a l'escompte 
un peu plus tard. En general, les 
niaisons de gros declarent avoir 
reeu de bons a coinptes de presque 
tous leurs clients ; quelquea uns 
nu-mes ont pay6 en plein maia 
d'autres aussi ont peu ou point 
paye. Ceux-la. vont avoir a fournir 
un etat de leurs affaires et, si l'etat 
n'est paa satisfaisant, ils devront 
remettre a leurs ereanciers la liqui- 
dation de leurs affaires. 

On peut en ce moment emprun 
ter sur garantie de titres, rembour- 
aement a demande aux taux de 5J 
a 6 |).c. 1 .es banques prenneni. de 
7 a 8 p.c. d'escompte sur les effets 
de commerce qu'elles escomptent 
Nos banques Canadiennes, en ge- 
neral, ne font l'escompte en ce 
moment que pour leur clientele 
attit.ee, les clients d'occasion sont 
presque invariablement refuses, 
menie s'ils valent leur pesant d'or. 
C'est chez les banquiers anglais 
que l'argent est plus abondant car 
eux tirent leurs- ressourcesen gran- 
de partie d'Ontario ou l'activite 
du mouvement des produits pour 
l'exportation aux Etats-Unis a mis 
de l'argent dans presque toutes les 
fermes ; dans notre province, ce 
mouvement a ete si restreint qu'il 
est pa»se presque inappercu. 

A Londres l'argent est un peu 
plus facile; on le cote aujourd'hui 
4f p.c. sur le marche libre. Le 
taux de la banque d'Angleterre 
est de 5 p.c. A New- York, les prets 
sur titres, remboursublesa deman- 
de ; ont cotes de 5 a 6 p.c. 

Le change snr Londres est tran- 
quille et en baisse. Les banques 
vendent leurs traitres sur Londres 
a 60 jours de vu ■ a une prime de 
81 & I (de 84.82 J a $4.83 i) et leurs 
traites a, demande a une prime de 
91 a i (de 84.87 a $4.88. Les trans- 
ferts par le cable valent de 10 a 101 
(de $4.&81 a 84.89 J)- Les traites a 
vue sur New- York et l'argent ame- 



ricain valent de i a i de prime. 
Les francs valaient bier ii New- 
York 5.23& pour pai>ier long et 
•5.201 pour papier court. 

Void le tableau des operations de 
Comptoir de Liquidation (Clearing Home) 
de Montreal pendant la semaine ter- 
ra inee le 9 octobre 1890. 

Dates Bordereaux - Balances 

3 oct, 1890 $1,957,095 $203,611! 

4 " " 1,446,664 132,494 

6 " " 1,186,754 225,582 

7 " " 1,816,100 236,757 

8 " " 1,806,302 346,272 

9 " " 1,571,091 196,875 



Totaux $9,786,006 1,341,596 
Semaine prece- 

dente $10,537,609 $1,711,683 

Semaine corres- 

poudante 1889J1 0,5 74,384 1,554,792 

La bourse est tranquille et si 
Ton ne comptait les ventes d'ac- 
tions du Pacifique, on pourrait la 
dire completement inactive. 

La banque de Montreal est cotee 
ce soir a 229J vendeurs et 228£ 
acheteurs. La banque des Mar- 
chands a fait aujourd'hui 146; la 
banque du Commerce etait cotee 
hier 128| et 128i La banque de 
Toronto a fait hier 223f, aujour- 
d'hui nous avons eu des venles de 
banque du Peuple a 98 et de ban- 
que de Quebec a 119. Les banques 
canadiennes sont cotees en cloture 
ce soir comme suit : 

Vendeurs Acheteurs 

B. du Peuple 99 98 

B. Jacques Cartier... loo 1 , 95 

B. d'Houhelapa 103| 101] 

B. Nationale 83 

B. Ville-Marie 

On constate uue nouvelle hausse 
de I p.c. dans la cote de la banque 
Hochelaga; les a litres sont fermes. 

Le Richelieu est revenu a 55 ; h 
Telegraphe est assez bien tenu a 
99* ; leGaz fait 102; le Pacifique 
Canadien est actif, raais moins 
ferine que la semaine derniere, il 
gravite autour de 76f. La Cie. de 
Cotcn de Montreal a ete vendue ce 
soir a 70. 



OUR NATIONAL FOODS ! 

DAVID ROBERTSON & CO. 

No. 279, Rue des Commissaires, Montreal 

The Ireland National Food Co., Lim. 



9, trig 



[gents 

pour 



MA.VUFACTUIUERS DES 



Farines, Gruaus, Grains roules et mondfr les plus hygi£niques et les 
plus parfaits. — La perfection des aliments. 

Demandcz a voire ! 1 drier et essayez le* produits suivants : 

Dessiccated Wheat, Desiccated Rolled Oats, Hominy, Frumenty, Farina 

Germ Meal, Gluten Flour, Parley Meal, Rye Meal, Snow Flake 

Barley, Rolled Wheat Flakes, White Corn (Iritz, 

Baravena Milk Food, &c, &c. 



Le mouvement general des mar- 
chandises est un peu plus actif; le 
commerce d'automne est commen- 
ce et on voit des acheteurs en 
ville. 

Bois de chaoffage — Le bois du 
bas du fleuve arrive maintenant en 
quantites considerables et les prix 
pour cet article, a quai sont un 



peu plus faibles, mais les beaux 
bois du Nord et del'Ouest airivant 
par chemins de fer ne sont pas en 
hop grande abondance ; ils se ven- 
dent a des prix fermes. 

Bois de construction. — II ne se 
fait presque rien en ce moment 
dans les clos de la ville, aux scie- 
ries, il n'y a pas d'animation et 
une quantite enorme de bois de 
sciage va rester pour l'annee pro- 
chaine, avec la perspective pour 
les detenteurs de ne pas la rendre 
plus cher au printemps, bien qu'il 
aura fallu payer l'interfit sur le 
cout. Le marche anglais est en 
mauvaise condition et celui des 
Etats-Unis ne peut pas encore nous 
etre bien favorable puisque nous 
n'avons pas profite de l'offre con- 
tenu dans le bill McKinley. Tout 
fait done rr^sager pour la pro- 
chaine saison un marche lourd et 
des prix faibles. 

Charbons. — La hausse prevue 
dans les charbons durs ne s'est pas 
encore produite et nous colons 
toujours sur la base de $6.C0 pour 
le stove. 

Ouirs et peaux. — La demande 
pour les cuirs a diminue un peu 
les stocks des fabricants de chaus- 
sures s'etant refaits sur un pied 
modere; mais il y a encore une 
demande suflisante pour entretenir 
les marchands de cuirs et les tan- 
neurs dans une humeur agreable. 
Les prix sont fermes, mais sans 
changement notable. 

Les peaux vertes se cotent com- 
me la semaine derniere, sur le pied 
de $8.00 pour No 1, 87.00 pour 
No 2 et $6.00 pour No 3 ; vente a 
$9.00, $8.00 et $7.00. Les agneaux 
valent de 65 a 70c. et les veaux de 
6 a 6Jc. la livre 

Draps et nouveautes. — C'est dans 
cette ligne surtout que l'on a eu 
des billets a payer le 4; et les mai- 
sons de gros savent ce qu'il leur 
en a coute pour ne paslaisser pro- 
tester le papier de leurs clients. 
La plupart des clients, cependant, 
ont envoye de bons a comptes. Les 
ventes I la campagne -ont un peu 
plus actives, mais |les commandos 
sont toujours petites. Jje detail a 
fort peu vendu ces jours-ci, a la 
ville comme a la campagne. 

La mission de MM. Gault el 
Morrice dans les provinces Mari- 
times parait avoir eu le succes de- 
sire. Ces messieurs ont acquis, 
pour la Compagnie d'Hochelaga, 
plusieurs des filatures de la Nou 
velle Ecosse et du Nouveau Bruns- 
wick. Ils reussiront probablement 
a former ici le syndicat qui devra 
r^gulariser plus parfaitement la 
production et maintenir les prix. 

Epiceries. Le marche des epice- 
ries est actif, avec de bonnes re 
mises. 

II y eu aujourd'hui vente publi- 



que aux encheres par M. Thomas 
•I . Putter, le populaire encanteur, 
de thes du Japon, importes par la 
maison John Duncan & Cie. Cette 
vente avait attire des acheteurs de 
toutes les parties du pays et si elle 
avait eu lieu la semaine derniere 
elle aurait aussi attire beaucoup 
d'acheteurs des Etats-Unis. Quoi- 
qu'il en soit, les 4 500 chests et demi- 
chests qui 6taient en vente ont tous 
ete vendus et les prix realises ont 
6te excellents ; plus eleves mGme 
dans la plupart des cas, que la va- 
leur des thes simi' aires actuelle- 
ment dans le marche. 

Les sucres sont en baisse da Jc 
depuis samedi dernier. 

Nous cotons : 

Extra ground [en fleur] par quart 8 

botte 8J 

Lump [morceau] par quart 7£ 

par J quart 7 9ilG 

" par boite 7| 

Powdered [en poulre) par quart... 7 } 

Redpath granule par quart 7 

parj " 7J 

Par lots de 15 quarts, il faut deduire 
Jc sur ces prix. 

Les sucres jaunes valent de 5J a 6c 
avec gradation de Jc suivant la quality. 

Termes ordinaires. 

Les melasses sont fermes et assez 
actives, quoiqu'une bonne partie 
des marchands soient maintenant 
approvisionnes, mais comme pres- 
que tout le stock en premieres 
mains a ete achete pour le compte 
de3 americains, le marche est peu 
fourni et les prix ont une tendance 
a la hausse. 

On attend aussi ces jours-ci des 
arrivages de gin, article dont les 
americains ont a peu pres vide 
notre marche. 

On signale une hausse de 10 a 
15c nar baril et se cote de $2 25 a 
$2.40. Le soda a laver est ferme. 

Fers, ferronneries et metaux. — Le 
marche des ferronneries est assez 
actif; les remises sont mediocres. 
II n'y a pas de changement a si- 
gnaler dans les prix. 

Huiles — Rien de nouveau dane 
les huiles de lin ni dans la ter^ben- 
thine. I es huiles de p£trole sont 
sans changement. 

Une hausse considerable en An- 
gleterre sur le rouge de plomb, cet 
article est cot6 ici aujourd'hui de 
$5.00 a $5.50 les 100 livres. 

Poissort*. II n'y a encore sur le 
marchS que les sortes de poisson 
cotees la semaine derniere : morue 
verte No 1 a $5.50 ; hareng de Ter- 
reneuve $5.00; hareng du Cap Bre- 
ton $6.00 le quart et $3.25 le demi- 
quart. 

Salaisons. MM. M. Laing & Sons 
cotent pour ce mois leur lard " An- 
chor." 



LE PRIX C0URAN1 



NOS PRIX COURANTS 

EPICERIES. 
TJiis. 

Japon commnn a bon 14 22 

" bon a choix 18 40 

Nagasaki commui. a bon 15 18 

Congou IB 50 

Oolong, bon a fin 45 65 

" Formosa 

Y Hyson commun a bon 14 22 

" moyen a choix 25 40 

choix extra 60 65 

Poudre a canon, com. a bon. 15 34 
moyen a fin. 24 46 
fin a extra... 57 65 

Imp£rial,moyen a bon 25 33 

fin 4 extra 37 58 

fouchong 25 66 

Cafes ver's 

Mocha 23 26 

Java Old Gov 22 25 

Ceylan Plant. 22 25 

Rio 19 23 

Maracaibo 20 23 

Jamaique 19 23 

Chicoree 08 12 

Ca f is rdtis: Prix de Chase & Sanborn. 

Standard Java 36c. 

Old Gov. " 34c. 

Imperial " 31c. 

Arabian Mocha 37c. 

Pure " 34c. 

Standard Java et Mocha 37c. 

Old Gov. Java et Mocha 35c. 

J -ivb siftings 31c. 

Jama cue 29c. 

Mararalbo ". 31c. 

Rio 25* a28$c. 

Epices : 

Poivreblanc 28 30 

" noir 18 20 

Cannelle 12 14 

Clous de girofle 22 25 

Gingembre moulu 15 25 

" racines 15 18 

Muscade 60 90 

Macis 62$ 70 

Piment 08 00 

Anis 08 10 

Moutarde en boite la lb, 25 30 

" en jarre de 4 lbs.. 70 00 

Fruits sees: 

Raisins Valence 06 00 

" Eleme 00 00 

" Loose Muscatels bte 00 2 50 

" London Layers 00 3 50 

" Black Baskets 00 4 25 

" Black Crown 00 5 00 

" Fine Dehesa. 00 5 50 

" Sultana lb 16 16$ 

Corinthe 06 06$ 

Prunes 06 06$ 

Amandes $ molles lb 11 12 

" molles, lb 14 15 

Noisettes 09$ 10 

Noix 00 00 

', Grenoble 15$ 16$ 

" Br&sil 12 00 

Peanute _ 12 13 

Pecan 14 00 

Pommes 6vap...., 08$ 00 

pirituevx : (droits pay&s) 

Tfndy Hennessey, caisse... 11 75 
" " gallon.. 6 50 

" M artel, caisse 11 60 

" Boulestin & Cie, caisse * < 



Whiskylrlandais.Rose.cais. 9 00 10 00 

" Irlandais, Dunville. 7 60 00 

' Ecossais, Stewart 6 35 

Hay F. & Co. 7 35 

Loch Katrine 6 60 

Glenbrae 5 85 



Rum de la Jamaique, gal 3 75 

Gin, de Kuyper, c. vertes. ... 5 50 
c. rouges.... 10 50 



75 
40 



95 
60 
60 
60 
60 
00 
10 
20 
40 



7 10 
00 
00 
00 
4 25 
00 
00 
2 85 
00 
(0 
00 
00 
00 
00 
00 
00 
00 
00 
00 



7 00 
2 50 



gallon 2 

Esprit de vin 65 O. P. 3 

pur 

50 " 2 

Bourbon vieux 1 

Rye whiskey 1 

Toddy " 1 

Malt " 1 

Vieux Rye, 4 ans 2 

5 ans 2 

6 ans 2 

7 ans 2 

Vins : 

Bordeaux ordinaire 3 50 

" par gal 1 15 

Claret : Clos du Caroubier, (propria ex- 
clusive de MM. L. Carton et A. Chouil- 

lou) lacais e, 12 Q $4 00 

Clos du Caroubier do 24 P 5 00 

do au gallon 1 20 

Sicile, par gallon- 1 40 00 00 

Sherry en caisse 4 50 7 00 

" par gallon.... 150 4 00 

Porto en "aisse 4 50 7 00 

" par gallon 1 20 6 00 

Madere " caisses 7 50 10 00 

Champagne Mumm sec 26 00 31 00 

" Louis Rcederer... 29 00 31 00 

Cliquot 28 00 30 00 

Pommery 29 00 31 00 

" Morizet, caiese.„12 Q $25 00 

do 24 P 26 00 

" do 48 j4 

Vincendeau & Mounier : 

Bon claret, le gallon 

Bon Port do 

Claret et Port superieurs, le gall. .. 

Port extra, le gallon 

Ports et Sher y do 1 50 a 3 00 

Liqueurs francaises, de la maison Ar- 
chambeaud Freres, de Bordeaux, as- 

sorties, la ca'sse $10 00 a $20 00 

Vinaigre 

Vinaigre Bordeaux 62$ 65 

M. Lefebvre&Cie., 

encruche 1 65 1 70 

Malt, gallon 55 00 

" LaBruyere 1 70 1 75 

Spicialitis de Bourret,Leblanc & Cie : 
Mont Royal Standard gallon, 40c 



72 " 1 80 

100 " 2 50 

Veruis a chaussures Brown 90 

Pdtes et denries alimenlaires. 
Marque Magnin (J. Iberty& Cie.) M& 
daille d'or a l'Expomtion de Paris 1889: 

Macaroni, imports, p. lb 11 00 

Vermicelle 11 

Petites pdtes 11 

Macaroni imports p. lb 11 



lb. 
lb. 



Vermicelle 

Macaroni Catelli 

Vermic. 'le " 

Sagou 

Manioca 

Tapioca 

Barley pot 

" pearl 

Lait concentre 

Nestle's food 

Rolled oats " 

Dessicated wheat " 

Chocolat M6nier fin p 
" surfin 
" Epps 
" Fry 

Farine pr£par6" lbs.... 
do <.o lbs 



11 



00 
00 
00 
00 



05$ 06 
05$ 06 
05 05$ 



p. doz. 



lb. 



04 

07 
4 25 
7 75 

1 75 
4 50 

2 50 
2 55 
35 
75 
35 

24 
2 70 

1 45 



05 
00 
4 50 
00 
00 
4 65 
00 
00 
40 
00 
36 
00 
2 80 
1.50 



Produits de la " Ireland 3 alional Food Co." 



27 00 

$0 50 
50 

75 

1 75 



Engrand fibres 



V.S.0 
V.S.O.P 
V.V.S.O.P 



V.O 
V.S.0 
V.S.O.P 
V.V.S.O.P 
au gallon 
Jules Duret, caisse.. 10 50 
" gallon. 4 00 

Pinet, Castillon & 

Cie caisse 10 50 00 00 

do gallon. 4 00 4 25 
Otard, Dupuy & Cie 

caisse 10 50 00 00 

Jules Robin & Cie, c. 7 50 10 00 
A. Matignon ACie.c.10 00 12 00 



00 

00 

00 

ill 25 

12 25 

14 25 

16 00 

17 40 
30 00 

10 00 

11 00 

12 50 

13 50 

15 00 
17 00 
20 00 

4 00 
00 

5 25 



Pure English Melt X X X " 40c 

" . " "XX " 35c 

Vinaigre de Bordeaux XXX " 35c 
„. ". " XX 30c 

Vinaigre a Marinades " 28c 

Vinaigre de vin blanc X X X.. " 30c 

T " s " XX " 25c 

La ±sruyere, en dame-jeaunes de 4 

a orc $i.5o 

set: 

Sel de table, sacs 224 lbs 135 140 

Sel gTos 11 a 12 o 60 65 

Divers : 

Allumettes Eddy 3 55 

Allumettes autres 00 

Balais 1 40 



$7 80 a 8 00 
8 50 al3 00 



Marquis & fils *** caisse.- 



8 00 

9 00 
9 50 
3 25 



VO 
Autres marques cais 7 00 
gallon 3 00 
E Foucauld & Cie, 

gallon 3 50 4 00 

do caisse 9 00 15 00 

E. Puet, gallon... . 3 75 5 00 

" caisse 10 75 30 00 

Emile Ponvert, c... 8 25 11 00 
B. Liet & fils, c 7 50 10 00 



85 

U5 

_ 35 

Brtques a couteaux 37$ 00 

Bouchons, grosse ;.. 20 00 

Brosses 60 2 00 

Chandelles la lb 16 16$ 

Cartes a jouer par douz. 40 2 50 

Empois Canada 04J 07 

" Berger 10$ 11$ 

Epingles a linge la boite 75 00 

Huile d'olive B. & (i 7 50 

Possell qts 2 75 

" pte 3 75 

" Loubon, caisse 1 50 

Lessis concentre com 35 

pur. 70 

Mine Royal Dome g 

" James g 

" Rising Sun large douz.' 

" small douz.. 

" Sumbeam, large douz„ 

small 00 

Meches a lampe No. 1 20 

No. 2 12 

No. 3 11 

Savons, boite 1 00 

Cable, Manilla, la livre 13 

do Sisal Ollf 122 

Ficelles a sub 30 pieds. 4 50 

60 
70 

90 

1 08 
1 50 

75 

1 00 
1 20 
1 50 



1 70 

2 40 
70 
40 
70 



8 50 
3 50 
00 
00 
40 
00 
00 
00 
00 
00 
00 
35 
22 
15 
13 
3 45 
14 



Dessicated wheat, par 12 paquets. 

Dessicated rolls oats " 

Snow flake barley " 

Rolled wheat flakes " 

Buck wheat flour S. R. " 

Prepared pea flour " 

Baravena milk food " 

Patent prepared barley " 

Patent prepared groats " 

Barley meal " 

Rye meal " , 

White corn gritz '• 

Farinose " 

Farina " , 

Germ meal " , 

Corn gritz " 

Gluten flour " 

Brpakfast homing " , 

Frumenty " .... 

Pearl Barley [***] " 



CONSERVES. 

Homards la caisse. 

Sardines " 

Maquereau la douz. 

Saumon " 

Huitres " 

Tomates " 

Pois (2 lbs.) H 

Haricot de Boston. " 

Bl£-d'inde, " 

" Yarmouth 

(2 lbs.) " . 

(3 lbs.).... " 

Pieds de cochon.... " 

Poulet r6ti (1 lb.)... " 

Dinde rotie (1 lb.).. " 

Langue (1 lb.) " 

Langne (2 lbs.) " 

Soupe assortie (1 lb) " 

PoiresBartlett(21b) " 

Fraises(2 lbs) " 

Ananas (2 lbs) " 

Prunes (2 lbs " 

Marmelade " 

Gelees en gobelets. " 

tumblers " 

" $ tumblers " 

Confitures de Grav " 



$2.55 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
2.00 
3.35 
2.00 
1.70 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
3.10 
2.50 
1.40 
1.45 



Essences et extraits. 

Eaude Cologne 1 50 00 

Hoytt's, doz. 1 85 00 
Eau de Floride Murray & 

Lemman 4 50 00 

Produits pJiarmaceutiauee. 
Huile de ricin (castor), ... It. .. 11$ a 12$ 



do 
do 
do 
do 
do 



1 oz. p. doz. 

2 oz. " . 

3 oz. " . 

4 oz. " 
6 oz. 



35 
50 
75 

90 

1 00 



50 a 1 60 
30 a 1 60 
40 a 00* 
15 a 1 50 
25 a 00 
20 a 2 25 
00 a 1 50 



1 75 a 00 
00 a 2 40 

2 75 a 00 
2 50 a 00 
2 75 a 00 



10 a 00 
00 a 00 
70 a 00 
40 a 00 
25 a 2 40 
00 a 00 
50 a 2 00 
15 a 00 
00 a 00 
25 a 00 
15 a 00 
15 a 00 



Huile de foie de morue, demiarda 

p. doz l 50 

Huile de foie de morue Wyeth's 

demiards p. doz 6 50 

do do p. gal 1 00 

Tresor de nourrice p. doz 1 50 

Sirop Dr Coderre (5o?o) " 1 75 

Hop Bitters " 7 50 

adway Ready Relief " 1 90 

Pain Killer " 1 90 

Fpicialiti de M. Geo. Tucker, guiris 
seur sauvage : 

Arrapaho ou Baume dd la Montague 
Verte, Sirop botanique, Emplatre souve- 
raine de la Mont.igne Verte, Bonbons 
de chocolats indien, Petites Pilules de 
Pomme de Mai. Assortis : 

La doz 2 00 

La grosse 21 00 

En lotde 5 grosses 90 00 

Sp£cia!ites de C. D. Morin : 
Sirop du Prince de Galles $18 la grosse, 

$1 . 75 la doz. et $1 7 par 5 grosses et plus. 
Pastilles a vers $18 la grosse, $1.75 doz. 
Poudre de condition $6 grosse, 75c doz. 

Remedes Sauvages de J. E. P. Racicot, 

1434, rue Notre-Dame, Montreal. 

Prix pour les marchands et pharmaciens. 

Pilules magiques p. grosse $18 00 

Gouttes Roy ales, tonique " 18 00 

Onguent Delorme " 18 00 

Rhumatisme. Royales " 75 00 

Huile Venenenne " 36 00 

Sp£cifique contre le ver solitaire " 175 00 

Poudre tonique " 18 00 

Nervine " 18 00 

Preparation tonique " 75 00 

Sirop Pectoral, 2 onces " 18 00 

8 onces " 75 00 

CTJIRS 

Cuir asem. No 1 B. A p. m. ?4 

Cuirasem. No 2 B. A " 21 

Cuir Buffalo No 1 " 18 

Cuir Buffalo No 2 " 37 

Slaughter No 1 " 27 

Harnais " 32 

Vache ciree mince " 34 

Vache circle forte " 32 

Vache sur le grain " 32 

Vache grain ecossais " 36 

Taure frangaise " 90 

Taure anglaise " 67 

Taure canadienne en peau •' 52 

Veau canadien •' 65 

V T eau frangais " 1 35 

Vache fendue moyenne " 22 

Vache fendue forte " 19 

Vache fendue petite " 16 

Carton cuir canadien.. " 12 

Cuir vemi graine" p. pied 18 

Cuir verni uni p. lb 17 



Produits chimiques. 

Alun la ib. 02 

Borax 00 

Bleu (carrg) 14 

Pearline, boite 5 00 

Camphre anglais 85 

'• amer tj 05 

Couperose, 100 lbs 90 

p. lb 65 

" 25 

" 70 

1 50 



6 fils.... 



40 
48 
60 
72 
100 
30 
40 
48 
60 



Gomme arabique 
" epinette 

Indigo Madras 
" Bengal 

Soda a laver p 
" a pate 

Soufre poudre 
" batons 



100 lbs. 
baril. 



2 25 
2 50 
2 00 



Acide carbolique 55 

Soda caustic 2 50 

Sels d'Epsom 1 25 

Extrait de Campeche p. lb. 10 
" Paquete " 12 

Sulph, de morphine " 1 90 

Opium " 4 00 

Acide. oxalique " 12 

Iodure de potasse '• 4 00 

Quinine " 65 

Salpgtre " 09 

Cr£me de tartre " 030 

Acide tartrique " 45 

Vitriol 07 



2$ 
12 
17 
00 
95 

75 

1 00 
1 25 
00 

80 

1 75 
'1 00 

2 40 

3 00 

2 50 
60 

3 OC 

3 00 
11 
15 
2 00 

4 25 
15 
4 25 
60 
10 
35 
50 
09 



Cuir grained 
Mouton mince 
Mouton £p.iiE.., 
Buff 



16 
39 
35 
16$ 

CHARBON DANS LES CLOS 

Stove .: p. 2000 lb 6 00 

Nut " 6 00 

Egg s " 5 V5 

Furnace " 5 75 

Scotch Grate " 6 00 

Sotch Steam p. 2240 lb a 5 00 

Lower Ports Steam. 3 75 a 4 50 

Blacksmiths p. 2000 lb6.00 a 6 25 

Amer. Cumberland " 6 25 a 6 50 
Lehigh..... " 6 00 a 6 5<> 

HUILE8 

Huile de morue T. N„ p. gl 45 

" de loup-marin raffin6e.._ "52$a57$ 

" paille "50 a 55 

" de lard, extra •' 75 

No 1 " 85 

" d'olive pourmachine 1 00 a 1.10 

" '* a bouche " 00 

" a lampion 1.00 a 110 

" de sparmaceti 1 50 a 1 75 

" de baleine " 00 

" p6trole p.char 16 

" p. lot 17 

" am&ric p. char 22 

" p. 10 qrt. 33 

" p. 5 qrt. 24 

p. qrt 21 





LE PRIX COURANT 

EKVUK HEBDOMADAIRE 

du Commerce, de la I'biance, de ^Industrie 

de la Propritti fonciere et des Assurances. 

Bureau : No. 82. rue Saiui-Gabriel, Montreal 

ABONNEMBNTS : 

Montreal, un au J'-- 00 

Canadaet Etats-Unis 1-50 

Frauce fr - 12 - 50 

Publte par 

La Societe de Publication Commebciale, 
J. Monier. Dlrectenr. 
Telephone Bell No 2602. 

Telephone Federal No. 71*. 



LE PRIX COURANT 



MONTREAL. 10 OCTOBRE 1890. 
ACTUALITES 

MM. De3Jardins et Perrrault, qui 
ont achete '-et et6 le stock de MM. 
0. et E. Hart, au uaarohe Bonee- 
COurs, continuent les traditions du 
magasin et veadent toujours ley 
plus beaux fruits du marche" aux 
prix les plus raisonnables. lis 
tiennent egalemeut les legumes, 
olgnons, navets, patates etc, qu'ils 
vendent en lots a la volonte des 
epiciers aux prix du gros. 

Notre confrere, le "New England 
Grocer," de Boston, contient dans 
son num6ro du 3 octobre un comp- 
te rendu tresdetaille del'excursion 
au Canada des epiciers de la Nou- 
velle Angleterre. Le confrere de- 
clare que les exeursionnistes ont 
6te enthousiasm^s de la maniere 
dont ils ont e46 recus et qu'ils opt 
tous pris la r6solution de revenir. 

Nous pouvons les assurer, de la 
part des Epiciers canadiens que, 
s'ila reviennent, ils seront encore 
mieux recus car on tachera do ne 
pas se laisser prendre a i'impro- 
viste comme cette annee. 



On lit dans la Gazette officielle de 
Quebec : 

" Avis est par le present donne 
que Joseph Guillaume Bosse, juge 
de la Cour du Banc de la Reine, 
Simeon Lesage, depute" ministre 
des travaux publics de la province 
de Quebec, i e la cite de Quebec, 
Charles Lacaille, negotiant, C. Al- 
phonse Geoffrion, avocat, Nazaire 
villeneuve et Narcisse B. Desmar- 
teau, gentilhommes, de la cite de 
Montreal. 

Ont l'intention de demande 1 . des 
lettres patentes en vertu des sec- 
4696 et suivantes des Statuts 
Revises de la province de Quebec 
les constituant et toutes autres 
personnes qui pourraient deveui 
actionnaires, en corps politique 
incorpore en vertu des dits Statuts 
sous le nom de "Association des 
terrains sans Bruit. ,: 

•• L'objet de la dite Compagnie 
est de vendre et acheter des ter- 
rains et iinmeubles. 

" Le principal bureau et la place 
d'affaires de la Compagnie sera en 
la cite de Quebec, en la province 
de Quebec. " 

M. Geoffrion interroge sur la si- 
gnification de ce nom bizarre ; 
" Association des terrains 
Bru.it, " a repondu que les transac- 
tions devront etre faites a la vi 
et qu'il n'etait, par consequent pas 
autorise a en parler. 



L'AVENIR DU BOIS. 

Des gens qui n'ont pas I'habi- 
tude de retiechir bien longuement, 



ni de regarder avec beaucoup de 
soin ce qui se passe autour d'oux, 
s'imaginent que la consommation 
du bois est si active qu'il n'en res- 
tera bientot plus assez pour les 
besoins de l'humanite" et que. par 
consequent, le prix du bois de ser- 
vice doit augmenter jusqu'a ce que 
cet'e substance devienne un objet 
de luxe. 

II est bien vrai que la consom- 
mation du bois est beaucoup plus 
rapid e, depuis quelquea annees, 
que la production naturelle, et que, 
par consequent, la reserve do bois 
diminue. Mais nous sommes loin 
de l'epuisement et nous avons en- 
core bien du chemin a faire avant 
que le bois nous manque ; sans 
compter que plusieurs nations en- 
couragent d'une maniere Ires sub- 
stantielle la sylviculture, en accor- 
dant des primes, des exemptions 
de taxes, etc., a ceux qui cultivent 
le bois. 

Mais ce qui nous rassure c'est 
que l'usage du bois diminue et que 
cet article se voit remplace dans 
un grand nombre d'usages. par 
d'autres materiaux plus durables. 
Le fer, l'acier, le papier mache, la 
terra cotta remplacent maintenant 
le bois dans bien des emploisdont 
il avait autrefois le monopole. Non 
seulement on remplace le bois par 
le fer, mais on fabrique meme du 
bois artificiel, soit de pulpedebois, 
soit de paille broyee et pressee, 
soit meme de glaise comtne le fait 
la Terra Cotta Lumber Co qui a ses 
ateliers a Maisonneuve. 

On fait done des planches et des 
madders en bois artificiel, on fait 
des decoupages et des moulures en 
papier mache; on fait des tables, 
des seaux, des cuvettes en pulpe 
pressee. 

Mais c'est surtout dans la cons- 
truction proprement dite que le 
bois se voit souvent force mainte- 
nant de ceder la place au fer et a 
racier. Les solives en fer sont en 
u«age dans toutes les grandes ba- 
tisses. 

Un des membres de la recente 
convention des marchands de bois 
Americains, a St-Louis, faisait re- 
in arquer que la demande pour le 
pin blane avait considerablement 
diminue par suite de la substitu- 
tion de plus en plus frequentc du 
fer pour le bois. On fait aujour- 
d'hui des chassis de fen£tres en 
fer; on remplace ies lattes par un 
treillage en fer et des plaques de 
t6le. de ferblanc ou meme d'acier 
remplacent ['antique bardeau pour 
les couvertures, tandis que les 
planchers se font avec des carreaux 
en irrrn -cotta. On trouve souvent 
dans les jouruaux speeiaux des 
annoncej ventant la euperiorite 
des corniches en fer, des plafonds 
metalliques, etc. 

Le principal agent du change- 
ment que nous remarquons dans 
l'usage reapectif du bois et du fer 
est, sans doute, le cout relatif de 
l'un ou I'autre de ces materiaux 
par rapport a sa duree. Sur ce 
point, le fer a un grand avantage, 
car il se vend tres bon marche. ae- 
puis quelque temps tandis que le 
bois a senaiblement roneheri. 

On parle de rem placer les tra- 
tiaverses de bois de nos chemins 
de fer par des traverses de fer ou : 
d'acier, et si ce changement peut 
s'effectuer exonomique nent, on 
aura ferine un des plus considera- 
bles debouches du produit des fo-j 

Dana nos villes, les trottoirs en 



bois disparaissenf graduellement 
pour faire place aux trottoirs en 
asphalte ou en ciment; on a meme 
essaye des plaques de tole pour cet 
usage. Mais si l'essai du pavageen 
blocs de bois de la rue Craig r6us- 
sit, ce sera une compensation. 

Le charbon est le combustible 
universel ou a pen pies dans les 
villes oil la consommation de bois 
de corde a diminue de moitie de 
puis vingt ans. 

La marine marchande ne veut 
plus guere que des navires en fer. 
ce qui a ruine l'induatrie maritime 
de Quebec au profit des localites 
oil le fer et l'acier sont a bon mar- 
che. Le navire moderne a tout en 
fer, coquille, e.tancons, mats ponts 
etc, lea canots de sauvetage sont 
en fer, en tole ou en acier. 

On pourrait allonger de plu- 
sieurs c lonnes la liste de ces subs- 
titutions, et le mouvement est loin 
d'fitre arrete ; quoique deja fort 
sensible chez nous ou le bois est a 
bon marche, il est beaucoup plus 
actif dans les pays ou le bois est 
rare et le fer a bon marche, comme 
en France, en Belgique, en Alle- 
magne, dans le sud de l'Europe. 
dans les etats du sud de la repu- 
blique americaine et dans tous les 
etats de l'Amerique Centrale et 
meridionale. 

II n'y a done pas lieu de crain- 
dre l'epuisement des reserves de 
bois, ni le rencherissement exag6re 
de cet article, au moins tant quele 
fer sera plus profitable a employer, 
il y aura toujours compensation 
entre les materiaux dans lamesure 
de leur utilite respective et le sol 
terrestre recouvre des mines de fer 
inepuisables. 



LES ANTILLES 



Nous avons dit dans un article 
recent que les Antilles devraient 
nous fournir un debouche qui 
compenserait la perte du marche 
des Etats-Unis, et que nous de- 
vrions profiter de l'exposition de 
la Jamaique pour nous ouvrir la 
porte du marche des Antilles. 

Le groupe de graodes 1 es que 
i'on nomme les grandes Antilles 
n'est pas tout eniier sous la domi- 
nation anglaise; la plus grande, 
Cuba, et la plus petite Porto-Rico, 
appaitiennent a l'Espagne et Haiti 
forme deux republiques indepen- 
dantes. Les possessions anglaises 
dans ces parages se composent ou- 
tre la Jamaique de ia Trinidad, de 
la Barbade, des iles Bahama?, de 
Ste Lucie et d'un certain nombre 
de petites iles de quelques milles 
de diametre tant dans les Iles du 
vent (Leeward Islands) que dans 
les Iles sous le vent (Windward 
Island). La population totale de 
ces ties est d'a pen pres 1, 000,000 
ames; mais si Ton y ajoute ia po- 
pulation des Antilles espagnoles, 
fiancaises, danoises et indepen- 
dantes, on arrive a un total .le 
de 5,000,000 d habitants. 

Ces cinq millions de sonsommi- 
teurs regoivent des Etat>Unis tous 
lea articles necessaires a la vie; 
farine, lard, saindoux. viandes de 
boucherie, ceufs. beurre, fromage; 
les etofles, cotonnades, chaussures 
etc, en revanche les Etats-Unis y 
achetent du 3ucre, des melasses, 
du rhuui, du cafe, des epicesetdes 
fruit . 

La plupart de ses [lea se trouve- 
raient dans les conditions voulues 
pour profiter de l'offre de recipro- 



city attached par le senateur Al- 
drich au bill McKinley et qui s'a- 
dresse aux contrees produisant du 
sucre; mais il est fort p'obableque 
ni les antillea anglaises ni les 
francaises ne profiteront jamais de 
cette ofi'ie, les intercts de la metro- 
pole, dans l'un et I'autre cas, ne 
pouvant permettre tine discrimina- 
tion a leur desavantage. 

Tl est un fait bien connu en 6eo- 
no:>ue politique, c'est que la pro- 
tection, en 'uigmentant le prix des 
articleu proteges, empSche Ken^ra- 
lement ['exportation, de ces arti- 
cles qui ne peuvent plus 30utenir 
sur les marches etrangers la con- 
currence des nations fibre echan- 
gistes. Car ['exportation pour se 
developper, demande chez le pro- 
ducteur la matiere premiere a bon 
marche. la main d'eeuvre a bon 
marche et le fret a bas prix Or le 
bill McKinley a pour effet des a 
present, 1 'augmentation du prix 
de toutes ces choses; done nous 
pouvons en conclure qu'il nuira 
considerablement au commerce 
d'exportation des Etats-Unis. 

II s'en suit que, pour les pro- 
duits que linns pourrioni exporter 
en concurrence avec les Etats- 
Unis, le bill McKinley favorisera 
notre commerce d'exportation. 

Nous ne nous <>ccuperons [>as en 
ce moment dj ['exportation i»os- 
silde de lms produits niauuf.ic- 
tures ; notre industrie n'est pas 
d a lleurs assez developp^e p >urquo 
l'exportation soit pour elie un de- 
bouche necessaire sauf pour U-- 

i de cot on. Nous etudii 
surtout les conditions dans ies- 
quelles nous pourrions exporter 
nos prodaits agi'icole.s quo le bill 
McKinley nous empgcho de vendre 
aux Etats-Unis. 

Nous vendions aux Etats Qnis 
notre foin, nos patates, notre orge, 
etc. Le foin payait 82. par tonne, 
les patates 15c le mi not, et malgre 
cela, nous export! jus tout noirt* 
surplus et a des j>rix remuneia- 
teurs. Auj ourd'hui, il nous [\ Ui . 
drait payer 84. la tonne pour le 
foin, et 25c le minot pour les pa- 
t; tes. Le foin a 816. la tonne a 
Boston, representait ici 89. la tonne 
pour le vendeur, deduction faite 
de $4.00 de fret, $2. de droit et 81. 
de commission. Aujourd'hui, ii ne 
rapporterait plus que $7. ici. Cher- 
chons done si nous ne pourrions 
pas faire mieux aux Antilles. 

Si les Etats-Unis exportent du 
foin de Boston ou de New -York 
aux Antilles, ce foin doit couter 
bui place, au moins 81<> la tonne, 
tandis que le notre vaudrait, ici 
$9.00 la tonne; difference 87.00. 
Admettons que le fret de Boston 
ou de New- York soit bien plus 
bas, la difference ne peut toujours 
pas etre de 87.00 par tonne ! 

Et si rexcldsion du foin c 
'.ien a pour effet d'augmenler le 
prix du foin aux Etats-Unis, 
rait encore une augmentation d'au- 
tant dans les avantages que nous 
aurions a ^exportation sur nos 
concurrents des Etats-Unis. 

(A svAvre) 
LES POELES 

Voila un sujet d 'actuality ; les 
poeles. On a mis de cote le poelea 
gaz ou ii L'huile de petrole qui avait 
servi pour la cuisine en ete et on 
Bupporte avec plaisir une bonne 
attisee dans le poele de cuisine, en 
attendant que I'on soit oblige de 
chauffer ia four.iaise. 






8 



LE PRIX COURANT 



Parmi les nouveaux model es de 
poelesdecuisinequise disputent la 
faveur des clients ence moment. un 
des plus grands favorisc'est le four- 
neau de cuisine en acier fabrique 
par MM. Chapleau & fils, lesfabri- 
cants de coffreforts bien connus de 
la rue St Laurent. 

Le fourneau est compose a l'in- 
terieur, exclusivement d< feuille.s 
d'acier. offrant une solidite supe- 
rieure a la fonte, avec une epais- 
seur beaucoup moindrequi permet 
a la chaleur de penetrer beaucoup 
plus vite dans le four et qui econo- 
mise par consequent, une quar.tite 
considerable de combustible. 

L'exterieur est en tole de Russie, 
qui se nettoye par un simple la- 
vage et economise encore la de- 
pense et le travail de la mine. 
Deux com parti men ts clos au des- 
sus du fourneau, permettent de 
conserver les aliments cuits dans 
une chaleur suffisante; des tablet- 
tes mobiles scrvent a di'poser les 
ustensiles dont la cuisiniere a be- 
soin a chaque instant. 

Le fourneau proprement dit a 
six ouvertures ou ronds; le foyer, 
place sur le c6te est pourvu d'une 
grille a bascule dont le nettoyage 
est on ne peut plus facile, et le 
cendrier se compose d'un tiroir en 
tole, de toute la largeur du foyer, 
qui se retire par le cote. 

MM. G. Chapleau & fils font ce 
fourneau en plusieurs grandeurs ; 
depuis 3 pieds jusqu'a 9 pieds, ils 
1'appellent "Seducteur" '-Edi- 
son " " Stanley '' etc. La foi me en 
est elegante les couleurs mates de 
la tole etant relevees par de riches 
ornements de nickel ; les qualites 
intrinsiques et le prix ties modere 
doivent assurer aux fabricants une 
vente considerable de ce fourneau 
pendant la saison. 



ASSOCIATION DES EPICIERS. 

Assemblee generate annuelle te- 
jiue le 2 octobre 1890. 

M. A. D. Eraser, president, au 
feuteuil. 

Presents : MM. 0. Ricard, 0. 
Noel, S. D. Vallierps, J. O'Shaugh- 
nessy, B. Connaughton, H. Gari6- 
py, S. Demers, Jos. Archambault, 
L. M. Soucy, Geo. Hayes, H. Vi- 
ger. W. Corbeil, Jos. Rabeau, Ths. 
Gauthier, John Johnston, A. Des- 
jardins. Joh Scanlan N. P. La- 
verty, J. Slattery, M. Lemieux, Ed. 
Elliott, M. Scanlan, Z Gascon. 

Le proces-verbal de l'assemblee 
precedente a ete lu et adopte. 

M. James E. Manning, tresorier, 
pr6sente son rapport qui constate 
que l'association avait en caisse, a 
la, fin de l'annee derniere, $1,094, 
et qu'elle a maintenant $1,099.93 
en caisse. 

Les auditeurs nomrres a la der- 
niere assemblee, MM. S. D. Val- 
lieres et Jas O'Shaughnessy, font 
rapport qu'ils ont auditeles livres, 
vtudfie les pieces de comptabilite 
et trouve le tout en bon ordre. 

M. Thomas Gauthier propose, 
seconde par M. John Johnston, 
que le rapport du tresorier et des 
auditeurs soit lu et approuve. — 
Adopte. 

M. le president fait rapport que 
le pique-nique a rapporte, cette 
annee, un benefice net d'environ 
$90. 

L'ordre du jour "Election des 
officiers " etant appele, M. le pre- 
sident nomme MM. H. Viger et 
John Scanlan scrutateurs. 



Et il est procedS a l'election des 
officiers, au scrutin secret. 

Les scrutateurs declarent que le 
vote pour la charge de president a 
donne le resultat suivant : 

Ed. Elliott 20 votes 

S. Demers 1 

John Johnston 2 

John Robertson 2 

En consequence, M. le president 
declare M. Edward Elliott elu pre- 
sident pour l'exercice qui com- 
mence. 

Les scrutateurs declarent que le 
vote pour la charge de vice-presi- 
dent a donne le resultat suivant : 

S. Demers 19 votes 

O. Ricard 4 u 

John Robertson 2 

En consequence. M. le president 
declare M. Stanislas Demers elu 
vice president. 

Les scrutateurs declarent que le 
vote pour la charge Je Secretaire 
Honoraire a lonne le resultat sui- 
vant: 

S, D. Vallieres 9 votes 

Thos. Gauthier 7 

A. D. Fra-er 5 " 

W. Corbeil 2 " 

James O'Shaughnessy 2 " 

En consequence, M. le president 
declare M. S. D. Vallieres elu se- 
cretaire honoraire. 

M. James E. Manning, ayant ete 
seul mis en nomination pour la 
charge de tresorier, M. le president 
le declare elu tresorier par accla- 
mation. 

Les scrutateurs ayant pris les 
votes pour les membres du comite, 
annoncent le resultant suivant : 

A. D. Fraser 22 votes 

Thos. Gauthier 22 " 

John Scanlan 16 '' 

A. Desjardins 13 " 

B. Connaughton 13 " 

James O'Shaughnessy.... 9 " 

John Robertson 8 *' 

0. Ricard 6 " 

W. Corbeil , 6 " 

K. Gariepy 5 " 

P. Desormiers 5 '" 

John Johnson 4 " 

M.Colin 4 " 

J. A. Daoust 4 " 

P.B.Menard 3 " 

L. M. Soucy 3 " 

N. P. Lavei-tv •', " 

Z: Gascon 2 " 

Geo. Hayes 1 ' 

S. Demers 1 " 

En consequence, M. le president 
declare que MM. A. D. Fraser, T. 
Gauthier, John Scanlan, Andre 
Desjardins, B. Connaughton et J. 
O'Shaughnessy sont elus membres 
du comite. 

Puis M. A. D. Fraser ayant re- 
mercip l'associa.ion de laconfiance 
qu'elle iui avait temoigne en l'eli- 
sant si souvent aux charges les 
plus importantes, et les membres 
du comite de l'aide qu'ils lui 
avaient donne pour l'accomplisse- 
ment de ses devoirs, quitta le fau- 
teuil et M. Edward Elliott, presi- 
dent elu, prit la presidencede l'as- 
semblee. M. Elliott expiima en 
quelques mots son appreciation de 
1'honneur que l'association lui 
avait faite en l'elisant president et, 
avec l'aide des membres du bureau 
et du comite, se declara preH a faire 
tout son possible pourle bien eHre 
et le progres de l'association. 

Puis il fut propose par M. A. D. 
Fraser, seconde par M. S. D. Val- 
lieres, qu'une somme de $50. des 



fonds de l'association soit placee a 
la disposition de M. le chef Benoit 
pour le benefice du corps des pom- 
piers de Montreal. 

Adopte a l'unanimite. 

Propose par M. A. D. Fraser, se- 
conde par M. Thos. Gauthier, que 
la somme de $100 des fonds de 
l'association soit partagee entre 
L'Hopital General de Montreal 
(Hopital Anglais) et l'Hopital No- 
tre Dame, savoir $50 a chacun. 

Adopte a, l'unanimite\ 

Propose par M. S. D. Vallieres. 
seconde par M. John Johnson : 

Que l'Association des Epiciers 
de Montreal offre ses sinceres re- 
merciements a MM. L. Chaput fils 
& Cie, pour la courtoisie et la cor- 
dialite de la reception qu'ils ont 
faite aux Epiciers de la Nouvelle 
Angleterre, qui etaient les hdtes de 
l'Association. — A lopte a l'unani- 
mite. 

Propose par M. Thomas Gauthier, 
seconde par M. O. Ricard, que des 
remerciements soient votes aux 
officiers sortant de charge et aux 
scrutateurs pour le devouement 
avec lequel ils ont rempli leurs 
offices respectifs. — Adopte a, l'una- 
nimite. 

Propose par M. B. Connaughton, 
seconde par M. A. D. Fraser, que 
la somme de $25 soit payee a M. 
A. Fournier pour le temps qu'il a 
rempli les fonctions de secretaire 
de l'Association. — Adopte a l'una- 
nimite. 

Et l'assemblee s'est ajournee. 

M. A. D. Fraser a recu de M. F. 
Wolferston Thomas la note sui- 
vante : 

Alex. D. Fraser, 

Ex-president, 

The Molsons Bank, 

Montreal, 8 octobre 2890. 

Cher Monsieur, 

A vous, et a l'Association des 
Epiciers, je dois offrir les remer- 
ciements sinceres du comite de 
direction pour le don g6n6reux de 
$50. fait au profit de l'Hopital Ge- 
neral de Montreal. Bien a vous. 

F. Wolferston Thomas 
Tresorier. 



LES ASSURANCES ET L'ECLAI- 
RAGE ELECTRIQUE 

II parait que l'a sociation des 
Assureurs se propose de demander 
aux compagnies d'electricite de 
payer les frais d'une inspection 
s >eciale des risques eclaires a 
l'electricite. Un confrere fait re- 
marquei avec raison que cette de- 
mande ne serait pas logique. Les 
Assureurs disent qu'ils considerent 
l'eclairage electrique, lorsqu'il est 
convenablement installe, comme 
le systeme d'eclairage le moins 
dangereux ; cependant ils permet- 
tent aux assures de se servir de 
gaz, de petrole ou de benzine, sans 
inspection speciale, ou, au moins, 
sans leur faire payer le cout de 
cette inspection, tandis -i u'il.-s vou- 
draient faire payer ce cout au sys- 
teme le plus sur. 

Ils paient leur propre inspecteur 
pour toutes les autres classes de 
risques; pourquoi faire une excep- 
tion onereuse au detriment de la 
meilleure classe ? Dailleurs com- 
ment feraient-ils pour diviser equi- 
tablement le cout de cette inspec- 
tion entre les differei.tes compa- 
gnies.; et d'ailleurs, ou serait la 
justice de taxer ainsi les compa- 



gnies canadiennes tandis que les 
compagnies etrangeres. qui se fau- 
filent partout, ne paieraient pas 
cette taxe qu'il serait impossible 
de percevoir d'elles? Le confrere 
ajoute que, a, Toronto, le total des 
pertes causees par l'eclairage elec- 
trique depuis sept ans, atteint la 
somme de dix piastres, dont deux 
piastres ont 6t6 remboursees par 
un client honnete parceque les 
reparalions n'avaient cout6 que 
huit piastres ; tandis que les pertes 
causees par les allumettes, le pe- 
trole ou le gaz se montent a des 
centaines de mille piastres. 

Dans la Nouvelle Angleterre, les 
assurances font une reduction de 
taux lorsque l'eclairage electrique 
est. seul employe ; et il faut esperer 
que les Assureurs Canadiens, 
mgme ?i les compignies d'electri- 
cite refusent de payer 1 'inspecteur, 
ne feront pas piyer de prime extra 
aux batisses eclairees a l'electricite. 



RENSEIGNEMENTS COMMERCIAUX 



DEMANDES DE SEPARATIONS DE BIEKS 

Dame Marie Laforest, epouse de M. 
Jean Baptiste Magnon, boucher de Mon- 
treal. 

Dame Adeline Bernard, Spouse de M. 
Joseph Emond, com nercant et cultiva- 
teur de Sherbrooke. 

TJIVIDENDES 

Dans l'affaire de J. P. Morin de Stan 
hope ; premier et dernier dividende pa- 
yable a partir du 22 octobre. 

Dans l'affaire de M. Antoine Perroton 
de Hull ; Dremier et dernier dividende 
payable a partir du 20 octobre John 
McD. Hains, curateur. 

Dans l'affaire de F. X. Z. Hamelin, de 
N.D. de Portneuf ; second dividende pa- 
yable a partir du 20 octobre. A. O. May- 
rand, curateur, 

Dans l'affaaire de M. C. N. Falardeau 
marchand, de l'Ancienne Lorette; se- 
cond dividende payable a. partir du 20 
octobre H. A. Bedard, curateur. 

Dans l'affaire de MM Germain et Pa- 
yette, de Montreal ; premier et dernier 
dividende payable a partir du 20 octobre. 
Chas. Desmarteau, curateur. 

Dans l'affaire de M. Eugene Corriveau 
de Quebec ; premier etdernier dividende 
payable a partir du 20 octobre. H. A. 
Bedard, curateur. 

CURATEURS 

M. L. P. Lebel de New Carlisle, a ete 
nomme curateur a la faillite de M. Emi- 
leBecu, de l'An-e aux Gascons. 

MM. C. Millier et J. J. G-i frith, ont tHS 
nomm^s curatenrs a la faillite de M. 
Robert G. Berry. 

MM. Kent & T.ircotte, ont 6t6 nom- 
m<^s curateurs a la faillite de M. Benja- 
min Lemaire de St Michel de Napier- 
ville. 

MM. J. A. Nadeau et Joseph Lavoie, 
ont et£ nommi'S curateurs a la faillite de 
Dame Louis Baril & Cie d'Iberville. 

MM. J. N. Fulton et A. Lamarche, ont 
6te" nomm^ curateurs a la faillite de M. 
Chactos A. Desraarais, restaurateur, de 
Montreal. 

MM. David Seath et Deblois Thibau- 
beau ont 6^ nommfe curateurs a la fail- 
lite de M. Godfroi Bedard. 

M. Charles Desmarteau a 6t6 nomine' 
curateur a la faillite de Robert Lanning. 

M. Charles Desmarteau a 6t6 nomm6 
curateur a la faillite de David Latour. 

FAILLITES 
Ceux de nos abonnis qui disireraient 
avoir des informations pricises sur les cau- 



LE PRIX COURANT 



ses defaillite, les principaux cr&anciers, la 
perspective de dividendes et le caractere d'un 
commercant en faillite, pourront s'adresser a 
MM. Chaput Fferea, agence cojnmereiak, 10 
Place d'Armes, Montreal. 

St Jean d'Iberville.— Dame Marie Be- 
langer epse de M. Joseph Labelle (Jo- 
seph Labelle & Cie) gpiceries, a fait ces- 
sion de ses biens. 

Victoriaville.— M. F. Billy, marchand 
tailleur, a fait cession de se-> biens a la 
demande de MM. John Fisher fils Cie. 

I/. v is.— M. Albert Mar .uette, restau- 
rant, a fait cession de ses biens. 

Montreal.— Thomas Foley, marchand 
de fruits, a recti une demande de cession 
de la part de M. George Vipond. 

M. J. Laurius Laurier. epicier, a fait 
cession a la demande de M. Alphonse 
Pigeon. 

Passif environ $10,000. Assemble des 
cr^anciers le 15 octobre. 

Maisonneuve.— M. Auguste Limoges, 
laitier, a fait cession de ses biens a la de- 
mande tie M. Alfred Mallette. 

Paaeif environ $5,000. Assembled des 
cr^anciers le 13 octobre. 

Vkntks de stocks 

Ste Cnnegonde.— Leandre Laurin, nou- 
veautes: vente. par encan le 16 octobre 
chez Marcotte & freres. 

Sherbrooke.— J. Landeberg, nouveau- 
tes etc, vente a 1'encan le 21 octobre, 
chez Marcotte & freres, a Montreal. 

Montreal— Joseph Cadieux proprie- 
taire de scieries. Des soumissions seront 
reoueffjusqn'au 15 octobre pour l'achat 
de la scierie, No 214 Chemin Papineau, 
avec partie des machines, par lecurateur 
M. D. Pariseau. 

David Latour, chaussures, (voir 1'an- 
nor.ce. ) 

Robert Lanning, eVurie de louage, 
(voir l'annonce.) 

Joseph Dagenais, epiciers, vente par 
encan an inaga«in, 162 rue Cadieux, le 
14 octobre. 



P.E. EmiledeLorimier 

Comptable et Auditeur 

Sl'tCtAUTE : 

Reglement d'Affaires de Faillites. 
BATISSE IMPERIALE, 

107 St-Jacques, Montreal. 

Telephone Federate No 941. 

Residence, 724 Berri. 

Negotiation de prets ; Vente et achat de 
l'mprietes Foncieres. 

jjgf M. del.ormier offre en ce moment 
de magniriq-ies occasions pour place- 
ments en proprietes foncieres [en ville]. 



Remede Universel InotTensif 

pour deuuire les 

CORS et les DURILLONS 

EN PEU DE JOURS. 

Prix : 25 CTS la boite. 

Entrepot G6n6ral: 

EDMOND BEADCHAMP, 112 Ste-Elizabeth 

MONTREAL 

s^-Maiufactureft Paris, Fiance, et recom 
maude par les sornmites medicates. 



AVIS DE FAILLITE 

Dans l'affaire de 

DAVID LATOUR, 

Manufactnrier de chaussures de la Cite 
de Montreal, F.ui.i.i 

Les soussignes vendront par encan 
public, 

Jeudi, le 16 Octobre 1890, 

A 11 hra a.m., au No 552 rue Sanguinet, 
l'actif mobilier du dit f.iilli, comme suit, 
savoir : 

Lot No 1— Stock de chaussures 
et cuir $ 785 47 

Lot No 2— Machines, dies et ou- 
tils 953 15 

Lot No 3— Dettes de livres 172 88 

Roulant— 2 buggies, 2 ehevaux, 
2 sleigh , 2 h irnaie 343 00 

$2,254,50 

Les lots Nos 1, 2 et 3 neront vendns en 
blue a taut dans la piastre, le roulant 
sera vendu en detail, 

Pour toute autre information s'adre- 
so r & 

CHS. DESMARTEAU, Curateur 
1598 rue Notre-Dame, 
MARCOTTE FRERES, Montreal. 

Encauteurs. 

AVIS DE FAILLITE 



Federal Telephone to'y 

IXCKNIEURS et FABRIC A NTS 
de toutes sortes 

<V Apparei la TiUpkoniques. 

Eslimgs fournls pour la pose <i<' ilgn a prU 

vflee, de bureaus el rfiseaus locaux 

etd'dchanges. 

Stouts manufacturers au Canada du 

Telephone Systeme "LAW" 

le plus parfait systeme de telepli )ne. 

Jambs Weight, Wm. Cassils, 



Un iiomme po.sk, bien au fait de 
la comptabilite, mensuration et 
cubage, demande un emploi. 

S'adresser 

Bureau du Prix- Co want. 

AUX MARCHANDS 



Gerant. 



President 



LA OMPA<iNIK 



Dans l'affaire de 

ROBERT LANNING, 

Eeurie de louage, de la Cite de Montreal, 

Failli. 

Les soussignes vendront par encan 
public en detail, MARDI le 14 Octobre 
1890, a 10 hrs a.m., l'actif de la faillite 
comme suit, savoir : 

8 Chevaux 

6 buggies 

7 setts de harnais 

Couvertes, toiler, peignes,fonrches, etc 
2 sheds en bois 
Meubles de menage 

Vente sur les lieux. No 1030 rue St 
Jacques. 

Pour toutes informations s'adres-er a 

C11AS. DESMARTEAU, Curateur. 
1598 rue Is'otre-Dame. 
DUFF & FRASER, 

Encanteurs. 



ISIDORE FOR TIN 



7 



FABIUCANT DE 




Bottos Sauvages 

DE TOUTES SORTES 

Souliersen Tweed, forde royaleet ehetrique 
Soulhrs Ui;ivers' Is et Wii warns. 

431, Rue Beaudry, Montrea' 

Telephone Bell 6 (i ! 



JONC D'OR S0LIDE, 

35c.pourunjoncvalant$2. 

Ce jonc estfabriqne d'une compost, 
tion metaltiqne reconverte de deux 
loardea lames d'or solide de 18 karat. 
II est garanti et gardera sonl ustre et 
sa beaute des annees. Une garantie 
"bona-flde," est envoyee aTec cbaque 
Jone alnei qo' on blane. qne vous ponvez remplir et renvoyer 
avec le jonc i'jl ne vouidonne pas satisfaction; alorsnonsvous 
remettrons Totre argent. Ce Jonc se vend generalement $2.00, 
onne pentledistingner d'arec un de $10.00. Poorintroduire 
nosmontresetnosbilonteriesnonsenyerrons ce jonc eten plus 
notre Catalogue e t nos Termes Speciauxaui Agents. etc.. snr re. 
ception de 84c. en timbrespostes. L'annonce d'un Jonc de cette 

3 ualite n'a Jamais ete faite anparavent. Envoyezvoscomman- 
es anssitot que possible ; car bientot il sera trop tard. (Enroyei 
un morceau de papier de le grossemr de votre doigt.) Adreasez 
SEARS ET OIE., 113 Bue Tonge, Toronto, Can. 

37 




CANADIEM D'ELECTRICITE 

DE MONTJIEAl. 

Preparation active pour la manufacture 
eu grand 

d'Appareils Electriques 

tels que : 

Sonneries, Piles. Indicateurs 

Reduct'ons de moitie d .ns les prix. Plus 

d'importation, plus do tarif douanier 

ft payer, au^si notre nouveau 

system"- de t<516phone 

dejft tret en vogue. 

No. 1953, Rue Ste-Catherine 

Pres du Cyclorama 

M. F. JANNARD, Gerant. 

CATARRHE 

GUERI PAR 

Inhalation Medecinale 



L'luhalation est la seule mgth de raison- 
nable pour obtenir la gueiison du Catarrhe. 
Par ce nioyen les remgdes appropri^s attei- 
gnent, sous f >rme de vapenr, chaq'ie cellule 
d'air nialade du nez et ae la gorge. Par son 
influence les secretions sont assficliges et les 
surfaces irritees s°nt adoucies et gugries 

Une autre list: de lemoignages Canadiens : 

Rev. H. Brown, Toronto, dit: Votrelnha 
hateur avec le remede <>nt rgussi a guerir 
m 'iicatarrh^et ma surdi!6 catarrhale. Je 
pui maintenant precher avec la plus par- 
.aite facility. 

AV. H. Hopper, Bureau du " Sentinel " To- 
ronto. Votrc traitement par Inhalatinn m'a 
gui?ri radicalement en trois inois, d'un cas 
Invfitfi.'fi de catarrhe chronique.? -- 

W. Fever, Arpenteur, 2 rue'Seatou, To- 
ronto. Votre Inli°lateur a parfait erne lit 
rgussi ft me guSnr d'un catarrhe ehroui<iue. 
facile a employer et d'un prix ralsonna le. 

J. Williams, 282 Avenue Manning: Toronto. 
Je p lis recommander votre traitementconi- 
me un remede po.ir lj Catarrhe et l'Astlime 
Catarrhal. JVn ai fait l'expgrience. 4^,„*i5 

Wm. Hamilton, Suiint. American "Life 
In-urance Comp'y London. Votre fniie- 
ment par Inhalation remplt toutes Us con- 
ditions que vous prfitendez, j : puis le recom- 
mander ft tous ceux qui soutfrent du ca- 
tarrhe. 

Mr. Doidge, 372 rue Wellesley Toronto, 
ilit: t^uoique mini calarrlie 10 tresvieux, 
votre traiieinent m'a comple'emont guC-ri et 
:i n'et pas revenu depuis que j'ai employe 
l'lnlialateur. uiil vt-lfci 14 < 

Notre prix pour traitement ft domicile est 
J>5 00 Pour c tte somme, nous enverrons 
notre Inhalateur Germicide et assez de iv- 
mede pour guerir les plus mauvais cas chro- 
nlques. 

IN. B.— Nous -orames certains de vous ^u^- 
rir. Ecrivez pour avoir des details el d';m 
ti't-s temoignages. Envnyez une envsl p^e 
affranehie a I'adresse .1 <-t-ux ft qui nous 

vous refercrons et vous VOUS con vai ncrez des 

mgrites de notre traltem 'tit. ^a~ Vn enfant 

peutse servlr <le notre Inlialateui 
Ecrir.- ft la 

MEDIDAL INHALATION CO, 

286 Church Street. Toronto. 



GRAINES DE TABAC 

VAIUETES Sf'IVANTKS : 

Connecticut Seed Leaf, Kentucky, 

Petit Havana ou Tabao Canelle, 

White Hurley, Muscat de Perge.etc, 

FRANCO par la malle sur reception du p-ix. 
Detail 23c, 10 paquets $2.''0, 2.5 paquets $4.00. 
Demandez une eirculairc, s'adresser : 

PLANTATION F0UCHER 

St-Jacques de l'Achlgan, P.Q. 



D. COLLINS 

Manufacturier de 

NCES 

Balances ft foin et ft charbon et toutes 

autres Balancesen mains. Speciality pour la 

reparation des Balances 4 foin 

et ft charbon. 

Reparations faites sur les lieux ft lacampa- 

gne, avec garantie et ft bon marche. 







mm 



<- ^ : '' ■' - ■•■■■ '■-•■- 



^>;j 



Sources St-Leon 

L'hotel de ces celebres sources est 
maintenant ouvert an public. Situ6 sur 
le bord de la Riviere du Loup, au milieu 
d'un paysage pittoresque, amelior6 et 
embelli, possedant tons le- jeux et amu- 
sements cbampetres, il offre tout le bien 
etre possible. Sa cuisine est sons la di- 
rection d'un cbef de premier ordre; il y 
a aussi musique orchestrate au diner. 

C'est le rendez-vous des families et 
pas un touriste n'oublie d'y sojourner. 

La riviere e-t poissonneuse et le canot- 
tage sur ses bords ombrages est magni- 
fique. Ces sources sont surtotit c^lebrea 
>ar les cures merveillen>^s dedyspepsie, 
.•humatismes, mal de rognons, etc, op4- 
res rar leurs eaux, que les m^decins de- 
•larent poss^der des ; roprietes eton- 
nantes. Elles sont en Ame>ique, les seu- 
ies rivales des eaux si renommes de 
Vichy. Tous les ma'ade.-. tous les ama- 
teurs da farniente et tous ceux qui ont ni 
bbsoia de se reposer et de refaire leurs 
t' >rces devraient y aller passer quelques 
emaines. 

Le- conditions sont mod^res. S'adres- 
ser au No 54 Carre" Vi -. - L ^ yi , ■ 
iu au gerant, 

A. Thomas, Source St Leon, P. Q. 



Pour vendre cos Proprietes 
Annoncez-les dans 

LE PRIX COURANT 



FABRICANTS 



D'HABILLEMENTS CONFFnTIONNFS FN BROS 



PARKER & POPHAM 

No. S 9 ]Rvie Leixioine, 3Xontroal 

Nos voyageurs sont sur la route aux saisons habituelles avec des lignes completes d'HABILLRMENTS pour Homraes. Jeunea Geaa et Enfants 

Les DERNIERES MODES et les PLUS BAS PRIX 

Nous avons toujours un lot de lignes d'occasion (job) a ecuier a des PRIX TRES REDUITS. Les acheteur.* qui viennent a Montreal 

devraient venir voir ce que nous avons a leur offrir. 



10 



LE PRIX COURANT 



lVOS*4 X^XtXX OOTTIfcJLIVTS 



BOIS DE SERVICE 
6 a 16 pieds, 



Pin. 
police strip shipping cull, 
J, li et2pces. " 

ponce shipping cull sidings ^ 

*, l$et2pces. " 

pouce qnahte marchanae 
J, 1 Jet 2 pees. " 
pouce mill cull, strip, etc. 
i, n et 2 pees, 
ponces mill cull sidings 
|.liet2pees. " 
3 pouces miL cull 

" bois clair ler quality 
Epinette. 
1 pouce mill cull 5 a 9 pouces 

l},L}et2pces " 
3 pouces mill cull, 
1, 1J, 11 et 2 pees, quality march. 
Pruche 
2 et 3 pouces 
Colombages en pin, 2x3, 3x3et3x 4— aux chars 
Lattes — lere oualite 
2e 



Bardeaux pin XXX 
XX 
X 



16 pouces 



lere quality 18 pouces 

" 2e " " 

Bardeaux cedre XXX 16 pouces 

XX 
x 

Bardeaux pruche marchande 

Charpente en pin 
de 1 6 a 24 pieds- 3 x 6 a 3 xll 
de 25 a 30 " " 

de 31 a 35 " 

de 16 a 24 " — 3 x 12 a 3 x 14 
de25a30 •' 
de31a35 " 

Bois carre —pin 
de 16 a 24 pieds— de 5 a 11 pouces carrg 
de25a30 " " 

de31a25 " 

de 16 a 24 " — de 12 a 14 pouces carre 
de25a30 " 
de 31 a 35 " 

CharpenU tn pruche 
de 17 a 30 pieds jusqu'a 12 pouces 
Charpente en epinette 

" en epinette rouge 

BOIS DURS 

Acajou da 1 a 3 pouces le pied 

Cedre rouge i pouce 

Noyer noir 1 a 4 pouces 

Noyer noir 6x6, 7x7, 8x8 

Cerisier 1 a 4 pouces 

Frene 1 a 3 pouces 

Merisier 1 a 4 pouces 

Merisier 5 x 8, 6 x 6, 7x7, 8x8 

Erable 1 a 2 pouces 

Orme 1 a 3 pouces 

Noyer tendre 1 a 2 pouces 

Cotonnier 1 a 4 pouces 

Bois blanc 1 a 4 pouces 

Ch£ne 1 a 2 pouces rouge 

" „ blanc 

Plaquage (veneers) : 
Uni, 

Francais, 
Arnericain, 
Erable pique, 
Noyer noir onde, 
Acajou (mahogany) 



le M $11 00 

" 12 00 

" 15 00 

" 00 00 

" 20 00 

" 25 00 

" 8 00 

" 10 00 

" 10 00 

" 11 00 

" 8 00 

" 6 00 

" 9 00 

" 10 00 

" 9 00 

" 12 50 

9 00 

10 00 

1 70 

" 1 40 

" 2 90 

" 2 40 

" 1 50 

" 3 00 

" 1 75 

" 2 90 

' 2 40 

1 50 

2 00 

16 00 

18 00 

21 00 

18 00 

20 00 

" 22 00 

17 00 
19 00 

21 00 

19 00 

21 00 

23 00 

15 00 

18 00 

25 00 



L 00 
00 00 
00 00 
18 00 
30 00 
35 00 
00 00 
00 00 

11 00 

12 00 
10 00 
00 00 

10 00 

11 00 
10 00 

13 50 

10 00 

11 00 
00 00 
00 00 
00 00 
02 50 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
02 50 
00 00 
00 00 

00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 

00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
i.O 00 
00 00 

00 00 
00 00 
30 00 



Dupre Freres 

MARCHAXDS BE 

Bois de Sciage et de Charpente 

834 RUE STE-CATHERINE 
Pres de la rue Fullum - Montreal. 

Toujours en main : — Pin, Epinette, Pruche 
Bois blanc, Bois erubouvete de toute epais- 
seur, Bardeaux scigs et, fend us, Lattes, Mou- 
lures et Bois de Charpente. 



J0SF.PH PAQUETTE 

MANUFAGTURIER DE 

Portes, Chassis, Jalousies, Architraves 

Moulures de tous genres, et toute 

espfoe de travaux % la piece 

Bureau : S86, rote Craig 

Fabrique: 12 a 22, rue Perthuis 

MONTREAL. 



T. Frefontaine 



PIERRE DIDIER 

ENTREPRENEUR MENUISIER 

Arbitrager, Evaluations Agence 
d'lmmeubles 

BUREAU : 

53 rue St- Jacques, Montreal. 

I. L. LAFLEUR 

1932 Notre-Dame et 59 Dupre 

MONTREAL 
Importateur general de 

Ferronneries, Peintures, Vitres 
Huiles et Vernis. 

Speciality — Ferrements pour batisses et ma- 
ts :iau x pour eanaux d'6g<iuts. 



MARCHAND DE 



Bois de sciage 

GHARPEN1E 
BARDEA TJX LA TTES 

Etc, Etc, Etc. 
Coin des rues Vinet et Canal, 

MONTREAL. 



leM. 



22 a 24 

10 a 12 

10 a 14c 

12 a 13c 

... . 8 a 10o 
2i 00 a 22 00 
20 00 a 25 00 
20 00 a 25 00 
25 00 a 30 00 
20 00 a 25 00 
25 00 a 30 00 
40 00 a 45 00 
18 00 a 22 00 
20 00 a 25 00 
40 00 a 45 00 



THIBODEAU & BOURDON 

No. 1203 RUE STE-CATHERINE 
Coin de la rue Papineau, MONTREA1 

Ont constarnmeut en mains une quantite 
considfireble de 

Bois d.e Sciage Sec 

Qu'ils vendent a bas prix. Vente par chai 
et par pileavecl6gere avanoe. 

Telephone No. 6039 



ED. BEAUVAIS & OIE 

MAGASINS GEXERAUX 

Entrepot N) 76 V. R. 

Courtiers cle Douane 

Marcliauds a Commission 

Marchandises reeaes en consignation. 

Argent, a vane? sur marchandises. 

5 et 7 Rue De Bresolles, Montreal 



La Banque du Peuple 

FONDLE EN 1835. 

CAPITAL - - 1,200,000 
RESERVE - - 400,000 

Jacques Grenier, ecr, president 

J. S. Bousquet, ecr, caissier. 

Ww. Richer, ecr, assistant caissier. 

Arthur Gagnon, inspecteur. 

SUCCURSALE : 
•Quebec, basse-vtlle, P.B. Dumoulin, gerant.. 

" St-Roch,Nap. Lavoie.ggrant. 
Trois-Kivieres, P. E. Panneton, gerant. 
Saint-Jean, Pb. Beaudoln, gerant. 
Saint-Jer6me, J. A. Theberge, gerant. 
Saint- Remi, C. Bedard, gerant. 
Ooaticooke,- J. B Ciendreau, G6rant. 
Montreal, rue Ste Catherine, A. Fouruier, g- 

CORRKSPONDANTS : 
I Londres, Ang., MM. Glyn, Mills, Currle 
I The Alliance Bank (limited). 
New-York. The National B'k of the Republic 



A. HURTEAU & FRERE 



MARCHANDS DE 



par 100 pieds 

la fenille 

u 

le pied 



90 a 1 00 
15 a 25c 
15 a 18c 
00 a 5c. 
05 a 5c 
08 a 10c 



SCIENTIFICAMERICAN 



Is the oldest and m»st popular scientiflc and 
mechanical paper pubhshed and i has i the 'largest 
circulation of any paper of It. class in «>«, world. 
Fullv illustrated. Beit class of Wood EneraY- 
ingsf PubUshed weekly. Send for specimen 

ARCHITECTS & BUILDERC 
Edition of Scientific Amerioan. V 

A m-eat Kuocess. Each Issue contains colored 
Utto^rapl'cptaJes of country and city residen- 
ces or public butldloes. Numerou. engravings 
and full uJans and specifications for the use of 
SrtMCott Pl»t« [fam *«"*&?£?' 
15 cts. a copy. MUNN * CO., PUBLISHERS. 

may be secur- 

ed by apply- 

Mitnn 



A. RENAUD 

MARCHAND DE 

Bois de Sciage et de Charpente 

184 RUE PANBT. 

Pr&a de la rue t Ste Catherine, Montreal. 



BOIS DE SCIAGE 

92, rue Sanguinet 

MONTREAL 

CLOS : Coin des rues Sanguinet 
Dorchester 
Telephone No 106. 

BASSIN WELLINGTON 

En face des bureaux du Grand Tronu 

Telephone No 1404. 




Toujours en main : — Pin, Epinette, 
Pruche, Bois blanc, Bois embouvete de 
toute epaisseur, Bardeaux scies et fen- 
dus Lattes, Moulures et Bois de Char- 
pente. 

N.B. — Ouvertures de seconde main, 
grand choix de Moulures, Cadres, Plin- 
I thes et tous autres materiaux pour cons- 
i truction. 



HMD I mm 

CONSTRUCTEURS DE BATISSES 

EstimSs, evaluations de propri$tes, et arb 
trage d'incendies. * 

BUREAUX ET ATELIERS : 

286, Saint-Charles Borrome6 

Bois de Sciwjk 

ET DE 



Banqin Ville-Marie 

Bureau principal, MONTREAL. 

Capital souscrit . - • $500,000 

DIRECTEURS I 

W. Weir, pres., 'V. Strachan, vice-prea. 

O. Faucher, John T. Wilson, Godf. Weir. 

Ubalde Garand, caissier. 

SUCCURSALES : 

Berthier, Hull, Lachute, Louiseville, Ni- 

colet, St. Cesaire, St. Jerome. 

D6partement de l'Epargne : 

Bureau Principal, Hochelaga et Point© 

St. Charles, Montreal. 

Ar/ents a New-York : 
The National Bank of the Republic. 
Londrep : Banque de Montreal. 
Paris: La Socifite G6n6rale. 



in pas* Tour mark is not reeiitered In the Pat- 
i.nt Office apply to Munn 4 Co., and procure 
u^ne^ate protection. Send for Handbook. 

COPYRIGHTS for books, charts, maps, 
etc., quickly procured. Address 

MUNN eV CO.. Pntent Solicitors. 

QXKSKAi OITICB: »61 BaOADWAY. N. T, 



Chas. Desmarteau 

COMPTABLE 

4.UDITEUR ET COMMISSAlRh 

1608, RUE NOTRE-DAME 

MONTREAL. 
■Speciality Reglement desaflaire^ de faillite 




Kl^phone 
1033a 



BUREAC 
PRINCIPA1 
Coin dee Rue* 

Craig et St^Dexila 
Xn £m« da Carre YigM 



LA BANQUE JACQUES-CARTIER 

Bureau principal, Montreal. 

CAPITAL PAfE - - $500,000 

RESERVE - - - 150,000 

DIRECTEURS : 

Alph. Desjardius, M.P., president. 

A. 8. Hamelin, vice-president. 

Hum. nit Laviolette Lucien Huot. 

A. L. de Martigny. 

Bureau principal: 

A. de Martigny, directeur-gfiraat. 

D. W. Brunet, aseietant-gerant. 

R. st Germain, in p cte 
Agenees : 
Beauharnois, H. Dorion, gerant 

Drnmiuondville', J. E. Giroiuird, gerant 

S'raserville, J. P. Pelland.gfirant 

Laurentides, Q,. A. Boyer, ggiant 

Plessisvllle, Chevrefllset Lacerte, gerant 
St Sauveu/, Quebec, N. Dion, geraht 

St Hyacinthe, A. i lerat-nt, gerant 

St Simon .). Denis, gerant 

Vallcvneld. L. deMartigny, gerant 

Vicloriaville, A. Marchaml, gerant 

SteCunegoude, Mont., (i. N. Dncharme ger. 
St Jean Baptiste, „ J. G. Lindsay, gerant 
Rue Ontario C H Guimond, gerant 

St-Henri, Q. F. St Germain, gerant 

Corresp. a Londres, Glyn, Mills, Carrie a Co. 
" o. Paris, Credit Lyonnais. 

" a New York, Nat. Bk. of Republl •. 



,. 



LE PRIX COURANT 



11 



NOS PRIX COURANTS 



METAUX $ C. 

Cuivre, Lingots par b 12 

" en feuille 25 

Etain, 1 ingots 24 

" barres 25 

Plomb i 

Saumons par lb 

Barres 

Feuilles 

De chasse 

Tuyan par 100 lbs 

Zinc ; 

Lingots, Spelter par lb 

Feuilles, No. 8 

Acier: 

A ressort par 100 lbs 3 00 

A lisse 2 75 

Americain 5 50 

A bandage 3 00 

A pince 3 25 

Fondu par lb 12 

Poule, ordinaire 00 

De m^canicien 00 

Fontes: p. ton 

Siemens 

Coltness 

Calder 

Langloan 

Summerlee 

Gartsherrie. 

Glengarnock 

Carnbroe 

Eglinton 

Shotts 

Fer en barres : 

Cana ien par 100 lbs 

Anglais 

Atfin6 

De Suede 

De Norvege 

Lowmoor 

" e i verge 

Feuilla rd cercler p. 1 00 lbs 
" Double. 

FERROXXERIE ET QUINCAILLERIE. 

Fern d cheval : 

Ordinaires p. 100 lbs 3 65 

En acier 00 

Fers d r< passer p. lb 00 

Fiches : Coupees, toutes di- 
mensions i- 100 lbs 

Pressees, do i- 

7-16. 



$ c. 
14 
26 
25 
26 



04 04J 

05J 05i} 

05 05$ 

06* 00 

4 50 5 00 

06 06J 

06} 06J 



3 25 
3 00 
6 00 
3 25 
3 50 
13 
07 
04 

23 50 
00 00 

24 00 
00 00 
24 00 
00 00 
00 00 
22 50 
22 00 
00 00 

2 f-0 
2 60 

2 90 
5 00 
5 00 
00 
10 

3 25 
3 25 



23 00 
00 00 

23 00 

24 00 

23 50 

24 00 
00 00 
22 00 
21 00 
24 00 

2 40 

2 50 

2 85 
4 50 
4 50 
6 50 
09 

3 00 
3 00 



5-16. 



3 15 
3 90 

3 90 

4 25 
4 50 
4 75 
Esc. 20 pc. 



3 75 
00 
03* 

3 75 

00 
00 
00 
00 
00 



re defer: 

Poli, de No. a Nd. 8, 

par 100 lbs 2 60 

Brule. jKjnr tuyau, la lb 0.07 

Galvanise 3 35 

Hnile et brule- 2 70 

Avance 5 p.c. 
FU de laiUm, a collets...p. lb 35 40 

Fontes Mailables " 

En chimes 

Cliarrt Ores : 

T. et " Strap" p. 

Straps" et Gonds 
tiletes " 

CLOTJ3, ETC. 

Clous coupes a chaud: 

De 3 a 6 pes., p. 100 lbs. 

" 2* a 2J " 

" 2 a 2} " 

" 1* a 1J " 

"1} pouee •' 
Nous coupes a froid : 
DeHilf pee., p. 100 lbs. 

" 1 l pouce " 

r lov." arinir par 100 lbo : 

1 pouce 

U " 

H " 

' " " 

2 et 2} '.'".'.'.'.'.'. 
2i a2i „ 

3 a6 

ju: d </uurt par lOOlivres: 

i ponce _ 

1 " 

li " 

'.lous a river par lUO livres : 
1 pouee 

H " ••••• 

Halj " 

Bl " 

oa " 

2* a 3 " IZ'ZZ'.'."".'.'.'. 
3 a 6 " 



00 
0.08 
00 
00 



09 10 
10* 11 

5* 05j 

04 05 



2.45 
2.70 
ZJ'o 
3.05 
3.45 
• 
2.95 
'.',Ao 



rg 

2. 



t).7»' 
5.00 
4.25 
4.25 
4.00 
3.75 
3.50 

5.15 
4.75 
4.45 



6.70 
5.00 
4.25 
4.00 
3.75 
3.75 
3.50 

Clous d'acier 10c en sns 

Clous galvanises, par 100 lbs $10.00 

Clou iardoise " 5 00 

Clou a cheval, No. 7 3 00 

"8 2 88 

" 9,10'- 2 75 

Filter us et Coussinets: 

liste Eseompte 30 pour eei I 

Tarauds-meret, (Taper tape) 

Eseompte 30 



Limes, rdpes el tiers-points : 
lere quality, eseompte... 50 
2me quality, " ... 50 " 

Miches de tariere] eseompte. 50 

Tarieres. 40 " 

Vis, d bois, eseompte 47* " 

Boulons a voiture, esc 55 " 

Boulons a bandage 50 " 

Boulons a lisses 65 " 

t6le 
Noire, Nos 10 a 20. p. 100 lb.. 3.00 a 0.00 

" " 22 a 24 " 3.00 tk 0.00 

" 26 par Kiu lbs.... 3.00 a 0.00 

" 28 " 3.-.o aO.MO 

Galvanise* Morewood 0.06^ a 0.07* 

Queens' head... 0.05* a 0.06 

Etamee.Nc 24, 72x30" 0.08* 

" 26 " " 0.08* 

" " 28,84x36 p. 100 lbs 0.06JJ 

Russie, Nos 8,9etl0, p. lb 0.12 

Canada, par boite 3.00 3 10 

FERBLANC 

Coke I C par boite 4.25 

Charbon de bois ICp. bofte 4.75 

" IX " 5.75 

Pour chaque X additionnel extra 1.00 

Charbon de bois D O 

Charbon de bois I C Bradley. 6 50 a 6 75 
Ferblanc terne 7 75 a 8 25 

TUYAUX. 

Tuyaux en gres : 

i pouces par longueur de '3 pieds to 

6 " " 6( 

9 " " 90 

12 " " 1 26 

15 " '• 2 16 

18 " " 2 70 

Coudes rondx : 

4 pouces chacun o 75 

6 " " 1 00 

9 " *' ] 75 

12 " " .- 2 50 

Tuyaux de reduction : 

6 x 4 pouces chacun 1 40 

9x6 " " 1 90 

12x9 " " 2 75 

Connection simple carrie oufausse iquerre: 

4x4 pouce chacuns 90 

6x4 " " 150 

6x6 " " 150 

9x6 '.' " 2 10 

9x9 " " ?10 

12x9 " " 3 00 

12x12 " « 3 00 

Connection double, carrie ou faussc iquerre ; 

4 x 4 pouces chacun 1 40 

6x4 " " i 90 

6x6 " " ] 90 

9x6 " •' 2 75 

9x9 '• " 2 75 

12 x 9 " " 4 00 

12x12 " " : 00 

Syphon. simple douoie 

4 pouces 1 40 2 00 

6 " 1 00 2 75 

9 " 2 75 3 30 

12 " 4 00 6 00 

Tuyaux d eheminee. 

9 pouces, par pied 25 

12 " " 40 

draents. 

Cimentde Portland 2 60 2 75 

" Romain 2 60 2 75 

" de Quebec 1 50 1 75 

Platre calcine 1 80 2 On 

PLATEE POUR LA TERRE 

La poche de * baril 45 a 50c 

do an char 40 a 45c 

BRIQUES 

De Montreal $8.00 a 10.00 

Du Bord de l'ean 6.00 X 7.00 

Refraetaires 21.0.) a 23.00 

I'EINTCKES 
Blanc de plomb pur, par baril de 

25 a 100 lbs (J.L'5 a 7.0" 

No 1 6.00 a 0.50 

" 2 5.5o a 5.60 

" :< 4.00a4.50 

lane de pkmb see 5.75 a 6.00 

Bouge de Paris(Red Lead) 5.00 a 5.50 

R uge deVenise( Anglais) 1.75 

Roe 1.50 

Oei 1.50 

Blanc de Cruse 0.6O 

Huile de l:n crue „ <>.00 a 0.*„o 

" " bonillie 0.71 a 0.73 

Ess. de Terebenthine „ 0.63 A" 05 

Mastic par 100 lbs 2.00 a 2.80 

Papier gou.lronne 1.50 a 1.60 

VERRES A VITRES 
United — 14 a 25. ..1.50 a 0.0) par 50 pde 

26 " 40...1.<i0a('.00 " 
" 41 " 50. ..3.50 a O.OUparlOOpia 

" 51 " 60. ..3.75 a 0.00 •' 

61 " 70. ..4.00 a 0.00 

71 " 80...4.26 ft 0.00 

81 " 85...5.00a0.00 " 

6u " 90...6.<0 a 0.00 

Vfl " !)5 



J. E.C.ST- AMOUR 

BNTBBPBENBUE DE 

Couvertures de toutes sortes 

EI REPA RACKS 
ZlTii Rue <lo» Seijfiioiirs 

MONTREAL 

"D7 ALLUlS f etTlLS 

I'ATJUrCANTS DE 

CUTTKES et 0RNEME1TTS 

EN r»H.ATR,E 

33, Hue Bonsecours 

MONTREAL 

L. J. II K HARD 

MAI.('IIAM) I)K 

Ferronneries, Quincaill cries, Oulils, 
Ustensiles de Cuisine, etc. 

102, Rue Saint-Laurent 

MONTREAL 



BASTIEN &. GAGN0N 

Plomfciers sanitaires 

Ferblantiers et Couvreurs 

Poseors d'Appar UeftOaz, * Air, a Kan 

chautle et a Vapenr, Haute 

et Basse presslon. 

1955 RUE STE- CATHERINE 

Prix trt-s in' <U'r.'~. 

N. O. ROCHON 

Artiste Peintre Decorateur 

Bp6otallt6 pour Decoration — Egli.-es, Resi- 
dences privfies, etc. 

Pet n tare et iinitntlon tie tous gpnre?!, 

1339, Rue Notre-Dame 

MONTREAL 



W.&F.P. Currie&Cie AVIS 



No. 100 Rue des Soeurs Grises 

MONTREAL 

IMPORTATEURS DE 

Tuyaux d'Egouts Ecossais, 

Oiment de Portland, 

Tfites de cheminees, Ciment Romain, 

Tuyaux pour ventilateurs, Ciment Canadien, 
Couvercles de conduits, Chaux hydraulique 
Briques ft feu, Terre ft f> u, Borax, 

Platre de Paris. 

Blanc de Ceruse, 

Glaise a porcelaine. 



ft ceux qui ont begoin de 

Balances a Foin ou a Charbon 



■ the. 



FABRICAKTS , ACIER BESSEMER 

RESSORT « DE S " "A, FAUTEUILS. 

LITS, t * 



WARREN SCALE CO. 

Nos. 454 & 45« Hue St-Paul, Coin tl.- la 
Roe St-Nlcholas. 

Vu le perfectiotinement et i'a::i^lioration 
de leur outillag", vendionl ft l'avenir leuru 
balances ft charbon et ft foin aux prix >ui- 
vants : 

Balances, 3 tonnes - - $60 
Balances, 4 tonnes - - $65 

Ces balances sout garanties et aoprouvfiei 
par le gouvL-ruemeuf. 

Demandezauxmarchandsde for pour tout 
autre de nos balances, tello q 

Balance Plateforme et Balance a Comptoir . 

Ces balances sont faltes area le mcilleur 
matgriel poss ble et sont aussi boin.es sinon 
superieuri s ft toutes aut.res balances niiiuu- 
factur6es au Canada et aux Eiats Vv. 



C. H. LETOURNEUX, preS. 



C. LETOURNEUX, Vice pi fc. 



J. LETOURNE1 \, ■•■ <\-lris. 



LeTOURNBUX, FILS & CIS 

LIMITS) 

MARCHANDS-FERRONNIERS 
Nos. 361, ii63 et 265, RUE ST-PAUL 

Enseigne de l'Enclume. MONTI, FiA L. 



ROBIN & SADLER 



MAXUFACTUHIERS <>E 



COURROIES l^S CIJIJR 

2518, 2520 et 2522, KUK NOTKE-DA3IE, MONTREAL 



RESULTAT SATISF AISANT ! ! 

Notre sollicitation iuiprCsdes niarchan I a doMtie le resu'tat le ;> saiit. 

La liste Buivauto && compo 6e Jts uieilenre uiiiison.^ lesijt-.-II •- - in,nt 

d'ageuts pour le gros et le detail : 

A Montreal: Gaucher & Telmoa.se, Tims. VVil-on & fie, rr ,u , 

P. Cadoret, J,.s. Bronillette. A HoCHBLAGA : Jose[ih Leblauc. A i, 
Charles: AugtiBtin Gignac, Jneeph Birjn, N. .) H. R-y Fra< - , >i» 

Cunrgonde: F. Elie, M. NoSl, H. Laniei. A .St-Henkx : V. <;. I. •..-. 
A Maskinongk: N. G. Leinire. A L' Assumption : A. Arrhambault A I. 
Th'is. Lamy. A Berthierville: Lonis Tranchemoutagiie. A. Johe-ite : LU Fro 
meiit. .'. Troib Ihvn:iii:.s: O. (.'ariguan. A St Jerome: Lottia Lahelle. A l'Er:RS3oxxE: 
Ttios. Lapointe. A Watbktoo: Ant. Juneau. A Faunham : .! A. De-ulle*. 

J. E. P. RAOICOT 

1434 Rue Notre-Dame, Montreal 

Proprietaire des 

rihdc Magiques, Oouttet Royakt, OrumerU de Lorn*,, HUuTnatisme, Ro den, Huile 

Ykfifo'icnvr, Fpirifique covtre le Vers '"ihtnre. f#udrt Tin 
Preparation Toninue, Mrop Prfttiml. 

N. B. On devrait tronver l^s preparation- su- oiHnlionaees dana toute uiais>a 
serieuse et bien assortie. 



12 



LE PRIX COURA>T 



PERMIS DE CONSTRUIRE 

160.— Quartier St Louis, rue Vitro 
No 26; une maison ft 3 etages, 3 loge- 
ments 30 x 60 inurs en brique, couver 
ture plate en tole galvanisi'e. Propri<5taire 
David Ouimet 48 rue St Laurent ; archi- 
tected, Messrs J. B. Resther & fils 118 St 
Jacques ; macons, Lemay etChapleau; 
cbarpentier, Alfred Gravel. Cout proba- 
ble $4,500. 

161.— Quartier St Gabriel, rue Centre 
deux maisons a 3 etages, 2 magasins et 
3 logements 40.6 x 38 ruurs en bois et 
briqne, couverture mansardee en gravoi 
et ciment resine. Proprietaire, O. Labelle 
206 Coursol; architecte, G. Labelle, ma- 
con, J. B. Deveaux rue Centre. Cout 
probable $3,000. 

HOTEL ST. LOUIS 

J. JOHNSTON & Cie, Prop. 
No. 64, Rue St-Gabriel 

MONTREAL 

Vins, Liqueurs et Cigares de choix. 
Service parfait. 



EMPLATREoesMONTAGNES VERTE§ 

<& GiP TUCKER- na pas 

fO 'EGALE POUR LES 

DQULEURS0E5 REINS - 
i LAMIE DE 



AlJ MEDESM0HT ACNES VER it 

?0Uf? 



Gio TUCKER est' 

^fe^GARANTI DE GUERIR LA 
^s^TOUX ET LA 

^OQJJELUCHE/ 



GE5TUCKER, 

sMflLflDIES INTERNES ET EXTERNES REMEQES BIEN C0NNU 



$5,000 

DE 

RECOMPENSE 

POUR DE 
MEILLEURES 

MEDECINES 
PATENTEES 

VENDUS PAR TQUS 



l:j;U:l'iJ;HI*LH 



ET EPICIERSv 

RESPECTABLES. - 

V DEPOT; GHEZ 



MERES SAUVEZLA 
VIEAVQSPE7ITS 
I-NFANTSen 

EMANDAN7 TOUJOURSj 

av07repharmacien 
les bonbons de 
CHOCQLAT'no'en 
DESMDNTAGNES 

VERTES DE 
G1L27UCKER 
POUR LES VERS, 



N'OUBLIEZ PASDE 
DEMANDER LES 

pe7ites pilules 
POMMES°eMAI 
de la montague vehtc 
^Gl° TUCKER 

POURLAPURGATION. 

DYSPEP51E. 
CONSTIPATIONetc 
|a2PILULESlaD0SE 



:= PHARMgGJE EN GROS, ^ 



DES MILLIERS 

DE PERSONNEL 

-SOUFFRANTES 

ONT 

IMMEDIATEMENTV 

;\ REcouRSAux. .-.;.. 

RemeuesSauvages^ 

de: 
GEO. TUCKERS 



V ENFACE.pU 

;CfH^MP oeJM&R§ 




Evans & Sons, 



La sante avant tout ! 

MALADIE DITE A VUE d'cEIL. 

Examen et Consultation Gratis. 

Nous recevons la clientele de 9 hrs a.m. a 
8hrsp.m. Aucun debit le dimanche. 

Nous certifions que nous avons la 
meilleure purgation de poumons pour 
purger dans aucun temps de l'annee, 
dans les cannieules ou autrement. 
OERTIFICAT 

Je permets volOntiers d'anuoncer sur les 
journaux la guerison d'une maladie de peau 
tres grave qu'avait ma fille ; sa figure et sa 
tete etaient couvertes de sales, 1 de pouce 
d'fipaisseur, qui sVtait je'Ce dans sa vueeton 
pensait bieu qu'elle allait, perdre la vue. Les 
mfidecins lui prodiguerent leurs soins pen- 
dant cinq ans sans lui donner aucun sonlage- 
ment, et loin de la guerir lui ont att^qui les 
nerfs. Apres 6 setuaines du traitemc nt de 
Mme I esmarais et Lacroix, s lie a 6t6 parfai 
tement gufirie. 

Dame veuve LOUISE LANDRY, 
27 rue Marie-Louue. 

Dame Ve. R. Desmarais et Lacroix, Fils 

Successeur de Mine Ve Desmarais 

1263 rue Mignonne, coin rue Ste-Elizabeth, 

Montreal. 

Vieille maison en bois qui imite toujours !•- 

sauvage et nous soigno: s aussi comme eux. 

M6fiez-vons des contrefaeons. 



Kerry Watson & Cie. Lyman & Knox. 

PHARMAi LENS EN GROS 
A VIS avx Pharmaciens et Marc/lands des Gprnpagrvs : 

Pour avoir l'Arrapalio ou le veritable Bonnie des Montagues Vertes, rle Geo. 
Turker. il fant s'adresser a N. Quintal & Fils, Hndon, Hehert a Cie, L. Cliaput, fil- 
& Cie, Gaucher & Te'mosse, Hndon A Oraali, Lapurte, Martin & Cie, epiciers en 
gros, Montreal. F. Barrette, Hull et tout le oomte d'Ottawa ; U. Carrignan, Trois- 
Rivieres ; Dr Sylve-tre, SoreL; l>r St Jacques, St Hyaeinthe ; Dr E. D. Morin t Cie, 
Quebec; W. Brnnet <& Cie, Quebec; Dr Daigneault, St Jean ; O. G. Lion, Levis; 
L. Rubitaiile, Joliette ; Hoerner a Williams, Trois- Rivieres, phartn. gros et detail. 

AVIS SPEOIA L — l.es Remedes Indiens <le la Cie du Baume des Montagnea 
Vertes ('a Geo Tucker, ont ete enregistrg an " Hegistrc- des marques de commerce 
No 13, x'olio 2SI0 " i onformebient a " l'Acte des marques de commerce et dessiusde 
fabriqne de 1879," par Geo Tucker. Les remede= Tndiens de la Compagnie du 
Raume des Montagues Vertes deviennent .■ i populaires qu'un grand nombre de 
pharmaciens et epiciers se servent de ce titre pour vendre des preparations falsi- 
fiees. II y a aussi des gens qui parcourent les campagnes; des hommes portantdes 
cheveux longs, afin de mieux reussir a tromper les personnes, et se disant soit 
agent de Cie, soit associ6 et qnelque fois raeme, frere dn pro,.rietaire. II y a jusqu'a 
des femmes qui pretendent etre agents de !a Cie. Mefiez vous de ces imposteurs. 
M. G. Tucker pr^vient qu'il ne sera pa- responsuble pour aucun accident qui 
pourra arriver a ceux qui se servent de fausses preparations vendues -ous le nom 
la Cie du Baume des Jlontagnes Vertes. Demandez toujours les remedes de Geo. 
Tucker et exisjez que son nom soit souffle dans le verre de la Louteille et l'adres-e 
' 429 rue Craig, Montreal," sur c haque buite. 






ARCHITECTES 



A. PREFONTAINE 

ARCHITECTE 

Successeur de feu Victor Bourgeau 

IS, PLACE D'ARMES 

MONTREAL 

VTT^COMBB" 

Architecte et Mesureur 
1213, Rue Notre-Dame 

MONTREAL 



DaoustsGendron 

Architectes et Evaluateurs 

No 99, RUE SAT NT- JACQUES 
MONTREAL. 

Telephone No. 2540. 




J.B.ResthersFils 

ARCHITECTES 

Chambres Nos 60 et 66, 

Batisse "Imperial" 

107 RUE ST-JACQUES 

MONTREAL. 



A. Demers 



C. Brunet 



A. Therien 



L. B. LAFIERRE 



Drapeau, Savignac & Cie 

MM. DEMERS, BRUNET & THERRIEN faisant affaire sous la nisrn sociale 
de " DRAPEAU, SAVIGNAC & CIE," ont le plaisir d'annoncer a leurs clients 
qu'ils sont maintenant installes dans leur nouvel t'tablissement, rue St Laurent. 
Ces mes-ieurs sont maintenant en /'tat de repandre avec promptitude a toutes 
commandes qu'on voudra leur confier, tels que : 

Couverture, Plomberie et Pose tV Appareils a Eau Chaucle. 

Ces messieurs remercient le public de Pencouragement q ;'il a bien voulu leur 
donner durant cette derniere ai nee et comptent encore sur le meme encourage- 
ment durant l'annee prt'sente. 

Avis aux Entrepreneurs 

VENTE A SACRIFICE 

A vendre on a echanger pour une pro- 
priety de la meme valeur, la manufac- 
ture de Meubles, appartenant autrefois a 
MM. N.,el a Ferland, et situee No 264 
rue Montcalm, y compris tout son outil- 
lage, engin, bouilloire de 12 forces, etc. 
Prix, $2,500 dont $500 seulement sont 
exigibles en argent, la balance a interet 
'le 7 par cent. 

S'adresser a Henry Howison, comp- 
tabie. Bureau du Sharif de Montreal. 



J. EMILE YANIER 

•(Ancien 61Gve de l'Ecole Poly technique) 

Ingenieur Civil et Arpenteur 
107 rue St Jacques 

En fa"e d" Carr6 de la Place d'Armes. 

Se charge de plans de ponts, aqueducs 

ggoflts, de traces de chemins de fer et routes 

d'arpentages publics et particuliers, de dc- 

mandes de brevets d'invention, etc. 

Telephone No. 1800. 



MAGASIN DE 



CHAUSSURES 

TVo. 60J 

Rue St- Dominique, Montreal. 

L. B. L. a le plaisir d'annoncer a ses mm- 
t> reuses pratiques qu'il vient de s'attacher les 
services d'ouvriers capables, et qu'il espGre, 
par laqualitfe du culr; la bonte et l'elegance 
de l'oiivrage, continuer il mgriter une bonne 
part de leur patronage. 

^g^IlcontJnucra & seclia - ger dur^parage, 
qui sera fait avec soin et promptitude. 



I. FRECHETTE & CIE 

Ingenieurs-Mecaniciens 

Veudeurs et achetears de toutes espGces de 

Macliinerie, Fournltures de toutes 

especes de machineries, 

Appareils a Ga/., les Engins a vapeur, etc. 

Prop iGtaires et falricants de la celebre 
Machine a Bardeau bievete de Fr6chelte. 
Une Usine " Machine Shop" estattachee a 
i'Gtablissement. 

Nos 686 et 688, Rue Craig 

Telephone 2849. MONTREAL. 



Cie Canadienne de Caoutchouc 

DE MONTREAL 

Manufacture de i laquc set Bottes en Caout- 
chouc, Bottines en Feutre et Drap, Cour- 
roies, Boyaux et Paquetages, Boyaux pour 
pompe a iuceudie, Drap en Caoutchouc pour 
voitures, etc. etc. 

Bureaux et entrepdts : 

323 et 325, RUE SAINT-PAUL 

Ateliers : 

97 a 1000, Notre-Dame, Carre Papineau, 

MONTREAL. 

Succursale : 45, rue Yonge, Toronto. 



J. H. LBCLAIR 

Arpenteur, Ingenieur Civil 
et Architecte 

Se chargent d'Arpentages publics etprivfia, 
Confection de Cadastres et Livres de Renvc.*j 
Chemins de Fer, Aqueducs, Egouts, Brevets 
d'invention et Marques de Commerce, etc. 

OS Rue St- Jacq tie s 

MONT REAL. ! 

R. Montbriand 

ARCHITECTE et MESDREUR 
1583, Rue Ste- Catherine, 1583 

MONTREAL 



J. A. GRENIER 

ARPENTEUR et INGENIEUR CIVIL, 
SOLLICITEUR DE PATENTES. 

BUREAU : 

No. 17 Cote de la Place d'Armes 
MONTREAL 



Brasserie Alsacienne 

K0RMAN, Proprietaire, TORONTO . 



LA&EE BEER and PORTER 



J0S.JD0MPH0USSE,' Depositaire 

"MONTREAL 



H. M. PERRAULT 

ARCH 1 1 E CTE & A RPENTE UR 
No. 17 Cote de la Place d'Arines 

MONTREAL 



Felix Boismenu 
Arbitrages, Evaluations 

BUREAU : 

17, COTE de la PLACE D'ARMEi 

Residence ■: 301 RUE ST-HUBER' 

Telephone No 2277. 



■ 



LE TR1X COURANT 



13 



B. Hutchlns — Telephone 2486 — J. W. Fonb > 

B. HUTOHINS & CIE 

Agents d'linmeubles, de Location et tie 

Finances. 

Chambre 201, lor Etage 

BATISSF "NEW YORK LIFE" 

Square Place d'A'nies - - Montreal 

Negoclations d'Actlons, Debentures et 
1'iets d' Ardent. 

NOTAIRES 



HETU & HBTU 

NOTAIRES 
30, RUE SAINT-JACQUES. 

Telephone No 1014. 



Ls. N. DUMOUCHEL 

NOTAIRE 

Commissaire de la Cour Superieure, etc. 

No. 44 ST VINCENT. MONTREAL 
ENCANTEURS 



R. K. THOMAS 

Agent d' J mmeubles et de Placements 
30 RUE ST-JEAN. 

Batisse Waddell coin de la rue Notrc-Dame 

TELEPHONE No. 699. MONTREAL 

Se charge du louage de? maisons 
de la collection des loyers. 



AVOCATS 



OSCAR GAUDET 

AY CAT 
lfSrSJ, NOTRE-DAME 

MONTREAL 



Doherty & Doherty 

AVOCATS 

No. 13, RUE DE UHOPITAL 

MONTREAL 

Girouard & deLorimier 

AVOCATS 
30, rue St-Jacques, Montreal. 

Telephone No. 1937 



L. N. BERNARD 

DRUMMONDVILLE, P.Q. 
Laclilan IVIacXiay 

Agent Fin /meter 

Vente et Achat d'lmme'.bl- s, Comptable et 
Auditeur. 

No. <m, HUE ST-JACQUES, MONTREAL 

B. P. Boiie 1103. 

■rences : MM. L. Gunu & Co, Kingsto , 

Taylor Bios., Trenholme, Taylor & Bu<*han, 

Kerry Watson & Co, Kittson & Ready, Win 

McLennan (de Wtn McLennan & Fry). Mont. 



A vendre a bon marche 
ou a echanger 

pour propriety de ville, une magnifique pro- 
priete il Sl-Jer6me. connu sous le nom 
K'HOte) Barcelo. II y a un marche avanta 
geux a laiie.pour qu conque desireraH ou- 
vrlr un magasi.. ou tenlr hotel 

si'adresser a M. THI BODEAt', 

12T3, rue Ste Catherine, Montreal. 

Fabrique Frangaise 

DE 

VINS DE TOUTES SORTES 

GROS ET DETAIL 



IMPERIAL 



J 



E^ire Iiisirranoe Company of IjoikIoh 

FONDLE EN 1803 

Capital, en especes, $5,850,000 
Actif reel, au-dessus clc 8,000,000 

DEPARTEMENT CANADTEN 

Bdtisses de la Compagnie, 107, RUE ST-JACQUES 

MONTREAL 
E. I>. LACY, Dibecteub Residant. 



Compagnie d'Assurance Royale 

BUREAU PRINCIPAL AU CANADA - MONTREAL 

CAPITAL - - $10,000,000 

PLACEMENTS - - " gS9,000,000 

VIontant place 1 au Canada pour la protection des porteurs de police, principalemen 
an fonds du gouvernement, $800,000. Responsabilite des actionnaires illiniit£e 

La ROYALE a le plus grand surplus d'actif au dessus du passif de toutes les Com 
pagnies d'Assurances contre l'incendie du inonde. 

WILLIAM TATLEY, Agent Principal et Genint r<5sidant. 
E. HURTUBISE et A. ST-CYR, Agents sp6ciaux du depart, francais, Montreal 

LA ROYALt CANADIENNE 

Compagnie d'Assurance Maritime et contre 

l'incendie. 



President - - ANDREW ROBERTSON, Ecuyer. 

Vice-Prisidenl - - Hon. J. R. THIBAUDEAU. 

G. H. McEENRY, Girant. 



It 



LA CANADIENNE" 



COMPAGNIE D'ASSURANCE sur LA A^IE 

Un montant exeedant les obligations de la Compagnie envers les assures 
seratoujours depose au credit du Gouvernement. 

Bureaux : 114, rue St-Jacques, bureau 

31 \TREAL 



ACE DU 

DE POSTE 



onxeil d' Administration : L'Hon. J. G. Laviolette, President ; F. X. Moisan, Nego- 
ciant, Vice-President; Hon. J. E. Robidoux, Secretaire-Provincial; Hon. G. 
Bresse, M.C L. ; Hon. H. G. Malhiot, J.C.S., Quebec ; A. S. Hamelin, Echevin, 
vice-president Banque Jacques Cartier ; J. G. Laviolette, M D. ; J. Ls. Mi- 
dland , Secretaire. 



Les Bycicles de Brantford a^^^i^^. F S2d^nl 



Demandez le catalogue. 



Les Bycicles de Brantford & en - 



(Limited), Brantford, Ont. Demandez lc catal ;gue. 



iques par la Goold Byclcle Co., 



Les Bycicles de Brantford soa Y^?:^Z^™^ les 

Demandez 1« catalogue u la <ioold Bycicle Co., (Limited), Brantford, Out. 



VINCENDEAU & M0UNIER 
No. 1960, Rue Ste- Catherine 

MONTREAL 



LA CIE D'ASSURANCE 

PHCENIX 

De HARTFORD, Conn. 
Etablie en 1851 

Capital comptant $2,000,000 

Actif 5,305,000 

Succursale au Canada, Bureau principal 

114, Rue St-Jacaues, Montreal 

GERALD A. HART, Girant Gtnt.ral 

On sollicite une part de votre assurance 
contre le feu pour celte compignie richo et 
de coniiance, qui a la reputation de regler 
les reclamations promptement et liberal s- 
ment. _ 

CyHIIAE LaKUIN, G. M.UTLAMibMIIH, 
Agents a Montreal. 



ARGENT A PRETER 

en tout temp«, SU r propriSte de cite d • pre- 
miere classe. Interet p°u eleve et condi- 
tions ties faciles pour remboursement. 

Sun Life Assurance Company 

OF CANADA. 

R. MACAU LAY, Directeur-Gerant. 

1G4 rue St Jacques, Montreal. 



C. R.Hardy L Cie 

Agents Financiers 

Immeubles, Assurance et Finance. 
ARGENT PRETE. 

Chambre 49, B&tvsse "Imperial? 

Place d'Armes, Montreal 

Telephone Bell 2WU. 



evenu. Actif. 

§561,140.52 $2,233,322.72 

Polices sans condition. 



Assurance 
sur la vie 
en vigueur 
$13,337,983.08 



CHARLES HOLLAND 

VENTE ET ACHAT 

PROPRIETES 

SUR COMMISSION 

249, Rue St-Jacques 

REVUE IMMOBILIERE 

II y a moins d'enregistre merits cette 
semaine, mais les transactions f-ont plus 
importantes et le total des prix de vente 
atteint un clvffre fcrea respectable, grace 
surtout a la vente de la propriety de la 
succession Cuvillier, sur la rue du St 
Sacrement, entre les rues St Nicolas et 
St Pierre. Cette propri£te a 6t6 achet6e 
par la Chambre de Commerce de Mont- 
real, qui doit y construire un Edifice 
convenable ou se tiendront les reunions 
de la Chambre, de 1'Association de la 
Balle au ble; et probab lenient aussi la 
Bour e. 

La n^cessite d'un local de ce yrenre se 
faisait sentir depuis lengtemps et la 
que tion etait d^jtt decides en principe 
depuis plusieurs anuees man on a h6- 
site longtempe sur le cl.oix d'un empla- 
cement. Le prix pave reprt§senteexacte- 
ment $3.00 le pied, les batisses actuel- 
les devant etre demolies. 

Des ventes de blocs, de terrain a batir, 
dans la partie Est, dans les quartiers St 
Laurent et Ste Antoine et de residences 
dans le quartier St Antoine, la vente des 
moulins de M. Ostell dans le quartier 
Ste Anne etc. f^gurent sur la liste pour 
des montants variant de $7,000 a $22,000. 
Les prix des lots a batir ont etc : 
Ville: i.k pieb 

Avenue De Lorimier 20c 

Lite Craig, Est 74c 

Gain 30c 

Ontario, Est, 50c 

St Andre 

Rivard 28J 

Si erbrooke, Est 7Gc 

Ste Famille 441- 
St Mathieu $1 25 

StSacrement 3 00 

St Denis, St J Bte 1 00 

Rivard do 

Si Henri : 

Rue St Jacques 40c 

Voici les totaux des - -' <le vente par 
quartiers. 

Quartier Ste-Marie 523,364 40 

" St Jacques '7,150 56 

St Louis 

St-Laurent 30,230 00 

" Centre 

Et 

St-Antoine 37,671 50 

Ste-Anne 22,000 00 

Ouest 129,163 00 

St-Jean-Baptiste 17,9.'!4 00 

" Hochelaga. 

St-Gabriel 2,450 00 

Maisonneuve 

C6'e Visitation 



14 



LE PRIX COURANT 



J. Cradock Simpson & Cie 

AGENTS DUMMEUBLES ET DE FINANCES. 

OFFRENT EN VENTE — Residences de Ire classe ; bonnes maisons ; propri6tes 

commerciales et magnifiques lots a batir. 
OFFRENT A LOUER — Maisons rneubl^es ; maisons non-meubMes et inagasins. 
FONT DES FRETS sur bonnes hypotheques a des taux d'interet tres bas. 
ASSURENT les risques de tout genre dans des Compagnies de premier ordre. 
ADMINISTRENT LES PROPRIETIES pour les proprigtaires ou Fidei Coinmis- 

saires, au mieux de leurs interSts. 
VENTE D'IMMEUBLES A L'ENCAN tous les quinze jours, le MERCREDI. 

Batisses de l'Assurance la Oitoyenne 
181, 3=^ne St-Jacques - - Montreal 



CoteSt-Louis 3,650 00 

Mile-End 2,200 00 

Ste-Cunegonde 

St-Henri 6,495 19 

Cote St Paul 

C6te St Antoine 15,792 50 

Montreal Junction 

Outremont 

Notre-Dame de Graces 175 00 

Verdun 

$334,276 15 

Semaine pr£c£dente 156,767 17 

Ventes anterieures 7,376,602 63 

Depuis le ler Janvier 7,867,645 95 

Semaine correspondante 1889$245,256 07 
Semaine correspondante 1888 106,344 36 

Alameme date 1889 $6,433,317 38 

A la meme date 1888 5,699,244 73 

Les hypotheques enregistrees cette se- 
maine comprennent deux transactions 
se montant ensemble a "$30,000 et qui ne 
sont que des garanties collaterals don- 
neea a une banque par des commer- 
cants. II n'y a aucun cbangement sen- 
sible dans les taux, mnis le taux le plus 
bas que nous ayons constate" a 6te 5£ p.c. 
pour des prets de $13,000 a $15,000 que 
Ton aurait pu obtenir il y a six mois a 
5 p.c. 

Voici les totaux des prets par catego- 
ries de preteurs : 

Ciesde pret 36,500 

Cies d'assurances 

Autres corporations 44,000 

Successions 22,600 

Particuliers 21,725 

Total $124,825 

Semaine precedente 137,037 

Setnaines anteriewres 3,523,498 

Depuis le ler Janvier $3,785,360 

Semaine corr. 1889 $107,366 

do 1888 56,235 

A la ru6me date. 1889 $3,670,004 

do 1888 3,208,928 

VENTES ENREGISTREES 

Pendant la semaine terminee le 

4 octobre 1890. 

MONTREAL-EST 

Qmrlier Ste-Marie 

Avenue de Lorimier — Lot 495 quartier 
Ste Marie, terrain mesurant 80 x 140 va- 
cant; vendu par l'Hon. P. J. O. Chau- 
veau esqual a Gaspard Deserres, prix 
$2,275. • 

Rue Craig— Partie lot 105 quartier Ste 
Marie, terrain mesurant 84 x 125 vacant ; 
vendu par John James Salmon Ptre aux 
Srs. de la Congregation de N.-D. de M. 
prix $9,250. 

Rue Gain.— Partie N. O. lot 442 quar- 
tier Ste Marie, terrain mesurant 52.2 x 
72 vacant; vendu par George Pinet a 
" Jos. Rebert & fils," prix $1,139.40. 

Rue Ontario— 2 Parties lots 508 du 
quartier Ste Marie, 2 terrains mesurant 



22 x 80 chacun vacants ; vendu par La 
Banque Jaeques-Cartier a Simeon et 
Am6dee Lachance, prix $1,700. 

Rue Notre-Dame — Lots 1575-1 et 3 
quartier Ste Marie, maisons Nos 806 a 
811 rue Notre-Dame ; vendu par A. S. 
Ferland, epse de F. F. Ferland a R. L. 
ae Martigny, prix $9,000. 

Quartier St. Jacques. 

Rue StChristophe.— P. S. O. lot 865 • 
866 et 864 quartier St Jacques, terrain 
mesurant 3,000 pieds en f-uperficie mai- 
son Nos 193 a 199 rue St Christophe ; 
vendu par Catherine O'Neil we P. D. 
Quinn a M. Lse. A. Renaud, epse de J. 
Boivin et al prix $3,350. 

Rue Amherst.— Lots 1211-96, 96a, 97, 
97a, 98, 99, 100, 101, 54a, 55, 55a, 56, 57, 
58, 59, 60 et 61 quartier St Jacques, ter- 
rains mesurant 25 x 110 chacun vacants ; 
vendu par M. Lse. A. Boyer, we A. 
Amos a Joseph Melangon prix $7,000. 

Rue St Andre\ — P. N. O. lots 548 et le 
lot 543 quartier St Jacques, terrain va- 
cant, mesurant le ler 280 x 90 et le se- 
cond 40 x 81 ; vendu par W. H. Ryland 
a "C. Robillard & Cie" prix $6,000. 

Rue Rivard. — Lots 1202-56 et 57 quar- 
tier St Jacques terrains mesurant 20 x 
70 chacun avec maison No 58 a 64 rue 
Rivard ; vendu par Michel Laurent et al 
a Antoine Belanger prix $2,400. 

Rue Rivard.— Lot 12C2 07 quartier St 
Jacques terrain mesurant 20 x 70 mai- 
son No 3" rue Rivard ; vendu par Joseph 
Domphousse a Alphonsine Ouimette prix 
$500. 

Rue Rivard.— Lots 1202-56 et 57 quar- 
tier St Jacques, terrains mesurant 20 x 
70 chacun avec maison Nos 58 a 64 rue 
Rivard ; vendu par Antoine Belanger a 
"Lebnidas Villeneuve & Cie" prix $3,450. 

Rue Rivard— Partie N. O. lot 1202-51 
et Partie S. E. 1202-50 quartier St Jac- 
ques, terrain mesurant 15 x 70, 5 x 70 
vacant; vendu par Michel Laurent et al 
a, Joseph Logan, prix $400. 

Coin des rues Campeau et Rousseau- 
Lot 149 quartier St Jacques, terrain me- 
surant 2010 superficie avec maison No 2 
rue Rousseau ; vendu par Daniel Hatton 
Eugene Fournier, prix $70.)0. 

Rue Sherbrooke— Lot 1203-109 quartier 
St Jacques, terrain mesurant 25 x 130.6 
d'un c6t6 et 138 de l'autre vacant ; vendu 
par Leandre Fauteux a Andre Brisset, 
prix $2,550.56. 

Rue Notre-Dame- -Partie N. E. lot 19 
quartier St Jacques, terrain mesurant 
36.8 x 112 avec maison Nos 1324 a 1326a 
rue Notre-Dame ; vendu par Pierre Ali- 
s6e a Josephine Demers, epse de S. Thi- 
bault, prix $4,500. 

Quartier Sl-Laurenl 

Rue Ste Famille.— P. N. S. lot 92 quar- 
tier St Laurent, terrain mesurant 20 x 
135 avec maison No 43 rue Ste Famille ; 
vendu par Geo. Wm. Simpson a Wm. 
McLennan prix $6,000. 

Rue Ste Famille.— P. N. O. lot 92 quar- 
tier St Laurent, terrain mesurant 20 x 
130 avec maison i"o 43 rue Ste Famille ; 



vendu par Win. McLennan a Lucy 
Stanynought, epse de Geo W. Simpson 
prix $6,000. 

Rue Ste Famille. — i N. O. lot 80 quar- 
tier St Laurent, terrain mesurant 25 x 
130 vacant; vendu par John Molson et 
al a J. E. Scknaider, epse de A. C. Mer- 
rill prix $1,430. 

Rue Arcade.— I'. S. E. lot* 18-1-2 3 et 
4 quartier St Laurent, terrains mesurant 
21 x S8 chacun avec maison Nos 49 a 51 
rue Arcade; vendu par James G. Ken- 
nedy a M. M. Workman, veuve Joseph 
Savage prix $22,800. 

MONTREAL-OUEST 

Quartier St- Antoine. 

Rue St Mathieu.— P. des lots 1663 et 15 
quartier St Antoine, terrain mesurant 
20 x 94 vacant ; vendu par James Tho- 
rn a- a Ludger Cousineau prix $2,350 
($1.25 le pied). 

Rue debouchant a la rue St Antoine. 
— Lots 694-4 et 5 quartier St Antoine ter- 
rain mesurant 60 x 77 vacant; vendns 
par Alexander Walker a Charles Dubc 
prix $3,196.50. 

Rue Fulford.— Lots 101, 102 et 103 
quartier St Antoine, terrains mesurant 
les 2 premiers ensemble 60 x 106 et le 
3eme 60 en front, 29 en arriere x 106 d'un 
cote" et 117.6 de l'autre; maisons Nos 
101,103,105,107,109,111, 113, 115, 117, 
119 et 121 rue Fulford ; vendus par Wil- 
liam Hill a Dame Suzaunak Vonberg, 
6pse de Frederick lies prix $15,000. 

Rue Prince Arthur— Lot 1822-35 et 3 
quartier St Antoine, terrain mesurant 
23.5 en front, 23 en arriere par 100 mai- 
son en pierre et brique No 22 rue Prince 
Arthur; vendu par Mine veuve Mc- 
Keown a Mary G. Leslie epse de Thomas 
D. Bell, prix $7,125. 

Rue Coursol — Lot 87-70 quartier St An- 
toine, terrain mesurant 20 x 90 maison 
en pierre et brique No 81 rue Coursol ; 
vendu par Mme J J. Jackson a Peter M. 
Clark, prix $4,000. 

Lome Crescent — Lot 1821-39 quartier 
St Antoine, terrain irregulier maison 
No 2 Lome Crescent; vendu par The 
Land & Loan Co a David Tuff prix 
$5,000. 

Quartier Ste. Anne. 

Rue St Patrick— Partie des lots 1052 et 
1053 quartier Ste Anne, terrain mesurant 
126 en front 158 en arriere par 294 ba- 
tisses Nos 195 et 197 rue St Patrick etc ; 
vendu par John Ostell a. The Belding Co 
(Limited,) prix $22,000 (avec pouvoir 
d'eau.) 

Quartier OueU 

Rue St Sacrement coin St Nicolas.— 
Lot 55 quartier Ouest, terrain mesurant 
43,054 pieds en superficie ; batisses en 
pierre Nos 32 a 54 rue du St Sacrement ; 
vendu par Melle Luce Cuvillier et au- 
tres a The Montreal Board of Trade 
prix $129,163. 

HOCHELAGA 

Quartier St-Jean-Baptiste. 

Rue Rachel. — Lot 1-215 quartier St 
Jean Baptiste, terrain mesurant 2,819 
pieds en superficie vacant ; vendu par 
Alex. Stewart et autres a Barnab6 Rhe- 
aume prix $250. 

Rue Drolet— Lot 15-838 quartier St 
Jean Baptiste, terrain mesurant 20 x 72 
maison No 258 et 260 rue Ontario ; ven- 
du par Edgar Mainville a Cedina Dupre 
epse de D. Sinceuues prix $1,800. 

Rue Mentana. — Lot 8-34 quartier St- 
Jeaii Baptiste, terrain mesurant 25 x 
110 maison en construction ; vendu par 
Jules Leblanc a Marcel Souliere prix 
$1450. 

Rue des Erables. — Lot 8-33, quartier 
St-Jean-Baptiste, terrain mesurant 25 x 



PROPRIETES 



A VENDRE 



PAH 



R. L. de Martigny 

85 rue St-Jacques 



Coin des rues Blenry et Lrgauchetiere, 
occupy par M. Elliott, Spicier. Terrain 
3400 pied- 1 et maison en pierre. 

Coin des rues Lagauchetiere et Gain, 
une maison neuve, magnifique place 
pour un boucher, et 3 logements, 6curie, 
hangars. Terrain 25J x 76. 

Terrain rue Cadieux, pres de la rue 
Sherbrooke, 12900 pieds faisant face sur 
deux rues, front 75 pieds, profondeur 172 
avec une grande maison. 

Coin des rues Sherbrooke et Cadieux 
deux grandes mai-ons avec un terrain 
pour batir. 

1,085 LOIS 

dans la Ville de Maisonneuve, en face- 
de la ramnerie de sucre " St. Lawrence,"' 
dans le faubourg de Montreal qui pro 
gresse le plus rapidement. 

20 Lois a Outremont 

aussi, 50 maisons et logements dans la. 
ville. 

Nos 932 a 942 rue St-Dominique.— Une- 
eplendide propriet6, consistant de 13 lo- 
gements a 3 stages, lambriss&s en bri- 
que, fondation en pierre, toit francais, 
lot 90 x 90. A bas prix. 

Nos-249, 251 et 253 rue Rivard— Qua- 
tre logements de 4 appartements, mai- 
son a 2 etages, bois et brique, fondation 
en pierre, avec 2 ^curies, 2 greniers a 
foin, hangars et cours bien clotures. 

Nos 390 et 392 rue St Hypolite — Une 
maison lambrissee en brique, fondation 
en pierre, 4 logements, lot 40 x 90. 

Nos 737 et 739 rue St Dominique— Une 
maison nouvelleruent batie, 3 logemonts 
bois et brique, fondation en pierre. 

No 282 rue Iberville — Maison lambris- 
s6e en brique, 2 stages, 3 logements. Lot 
30 x 100. 

Nos 543 et 545 rue Rivard — Une mai- 
son lambrissee en brique nouvellement 
batie, fondation en pierre, 2 logements. 

No 356 rue St Hypolite — Cottage en 
bois, nouvellement repar& 

Coin sud des rues Mignonne et Pai- 
thenais — Maison a 3 etages en bois et 
brique, fondalion en pierre. Lot 20 x 6C. 
avec ruelle. 

Nos 1187 et 1189 rue St Laurent — Un 
lot de terre 45 x 90 pieds, avec batisses 
dessus 6rig4es. 

Nos 195 et 197 Avenue Laval — Une 
maison en brique et bois, fondation en 
pierre, 2 logements. 

No 1208 rue St Laurent — Un magnifi- 
que lot 30 x 180, avec maison, bonlan- 
gerie, etables, etc. 

Avenue Mont-Royal — Entre les pro- 
prietes Stuart et Cadieux, 3 lots 25 x 11G 
pieds. 

Nos 46, 48, 50 et 50£, rue Mignonne — 
2 maisons et 2 logements a 2 etages et 
allonge en bois et en brique, nouvelle- 
ment batie?. 

" Nos 203, 205 et 207 rue Poupart — 4 lo- 
gements, en bois et en brique, fouda- 
tions en pierre, une bonne maison. 

Nos 374 a 380 rue St Hypolite — Maison 
nouvellement batie, 4 logements a 2 sta- 
ges, en brique et en bois, fondation en 
pierre. 

A OUTREMONT — Plusieurs lots su 
le chemin du Gimetiere et le Chemin 
Ste Catherine. 



LE PRIX COURANT 



15 



E. R. GAREAU 

AGENT D'LMMEUBLES ET 
PRETS ITARGENT 

57, rue St. Gabriel 

OFFRE EN VENTE, propriete* de 

villo et de campagne. 
A LOUER, magasins et maisons 

privies. 
PRETS D'ARGENT sur premiere 

hvpotheque a 5o;o. 
LOCATION DE MAISONS.attention 
particulicredonnee acette branche. 



Grant & Landerman 

1£>, I-J/tie St .Jacques 

AGENTS GENERAUX 

lM\li.ri;l.i:s, PLACEMENTS. ASSURANCE 

ET COLLECTION. 

Negotiation de prets, Administration 

de succession, 

Speciality d' Assurances 

Propri6tes a vendre dans toutes les 

parties de la ville. Maisons a louer. 

Telephone 2767. 
■miuijjmiiw n umiiiiiii mi ■nun mi— i 



110, vacant ; vendu par L. 0. Boyer a 
Jules Leblanc, prix $350. 

Rue Seaton.— Lots 1-264 et 265, quar- 
tier St-Jean-Baptiste, terrains mesurant 
25 x 103 chacun, vacants; vendu par 
Alex. Stewart et autres a Roch Patel, 
prix $400. 

Rue Seaton.— Lots 1-266 et 267, quar- 
tier St-Jean-Bapti^te, terrains mesurant 
25 x 103 chacun, vacants ; vendu par 
Alex. Stewart ef autres a Honore Cor- 
bed, prix $400. 

Rue des Erablos— Lot 10-158 quartier 
St Jean-Baptiste, terrain mesurant 23 x 
94 maison Nos 464 a 466 rue des Era- 
bles ; vendu par Telesphore Bradley a 
Joseph A. Denis, prix $2000. 

Rue St Denis — Lot 15-502 quartier St 
Jean-Baptiste, terrain mesurant 25 x 100 
vacant; vendu par Muie veuve E. P. 
Frechette a Louis R. Baridon, prix $2,500. 

Rue Seaton — Lots 1-268 et 269 quartier 
Bt Jean-Baptiste, terrain m-surant 25 x 
110 vacant ; vendu par Alex. Stewart el 
autres a Louis Bourbonnais, prix $400. 

Rue Cadieux — Lot 114 quartier St 
Jean-Bapti.-te, terrain mesurant 37 x 66 
jnaison en bois Nos 2!>4 et 2W rue Ca- 
dieux ; vendu par Mme D. Z. Bessette a 
J. Olivier (1. Gadbois et Phebe Gadbois, 
j,rix $l,15a 

Rue Rivard— Lot 15-438 et Partie N. O. 
de 43!) quartier St Jean-Baptiste, terrain 
mesurant 30 x 70 vacant ; vendu par Ja- 
mes A. Sutton a Margaret Curran, prix 
$701'. 

Rue Sydenham — Lots 1-202 et 203 
quartier St Jean-Baptiste, terrains mesu- 
rant 25 x lt'3 chacun vacants; vendu par 
Adolphe Pehetier aCharle- Uingras, pnx 
S'diH . 

Hue Sydenham. — Lots 1-202 et 2Uo, 
quartier St-Jean-Baptiste, terrain me- 
surant 25 x 103 chacun, maison en bois 
et brique ; \endu par Charles Gingras a 
Lomer Gouin, J1534. 

Rue Rivard.— Lots 15-250, 251 et 252, 
quartier St-Jean-Baptiste, terrains mesu- 
rant 20 x 70 chacun, maisons en bois et 
brique, No 833 et 84o rue Rivard ; vendu 
par Napoleon Monette a Ueophas Yaii- 
dry, $4,5U0. 

(Jttartiet tit. Gubri/l. 

Rue Mullins. — Lot 2675-10, quartier St- 
Gabriel, terrain mesurant 25 x 128 d'un 
cote et 130 de l'autre, vacant ; vendu par 



Denius Tansey a G6deon Picaid. prix 
$450. 

Rne Centre.— La i N.-E. du lot 2596, 
quartier St-Gabriel, terrain mesurant 
22.6 x 105, maison en bois et brique, Nos 
543 et 545 rue Centre; vendu par Casi- 
mir Bourdeau a Edourd Fontaine, prix 
$2000. 

Mile-End. 

Rue St Laurent. — Lot 114 Mile End f 

terrain mesurant 31.6 x 78 maison en | 
bois et brique ; vendu par Marc Trudel 
a Joseph Lamarche prix $2,200. 
C6U St Loui*. 

Rue Champlain. — Droits dans lot 329- 
133 Cote St Louis, terrain mesurant 25 
x 80 maison en bois etc ; vendu par J - 
Bte Gaudry a Honore" Beaudry prix 
$550. 

Rue Champlain.— Lot 328-158 Cote St 
Louis terrain mesurant 25 x 80 vacant; 
vendu par Joseph D. Molson a Emma- 
nuel Corbeil prix $150. 

Rue St Denis.— Lota 162-196 et 197 
Cote St Louis, terrains mesurant 22 x 
H5 cbacun maison en brique ; vendu 
par Camille E. G. L sage a The Mont 
real Loan and Mortgage Company prix 
S2.950L 

St-Jli nri 

Rues St Jacques et AYillie — Lots 1050, 
1051, 1132 et partie N. E. de 1133 Saint 
Henri, terrains me-urant les deux pre- 
miers 30 x 101 chacun. le troisieme 46 x 
97 et le quatrieme 22 x 100 ; vendu par 
la succession Ed. Mackay a Alphonse 
Languedoc, prix $5,874.19. 

La i N. O. du lot 2126 et partie N. O. 
de 1127 St Henri, terrain mesurant 30 x 
84.6 vacant ; vendu par la succession Ed. 
Mackay a Pierre Lortie, prix $621. 
C6te St Antoine 

Avenue Greene — Lot 361-1 et 2 Cote 
St Antoine, terrains mesurant 20 x 140 
chacun, maison en pierre et brique ; 
vendu par "Wilson &. Frost a Ferdinand 
Tremblay, prix $9,250 (promesse de 
vente). 

Avenues Greene et Wood — Lots 375- 
160, 161, 108, 109 et 110 C6te St Antoine, 
terrains mesurant les deux premiers 25 
x 110 chacun et les 3 derniers 25 x 108 
chacun, vacants; vendu par George C. 
Bishop a Maria Boynton, veuve H. G. 
Tisdale, prix $6,542.50. 

Kotre-Dame de Grdccs. 

Rue projetee — L t 186-3 Notre Dame 
de Gracas, terrain mesurant 20 x 70 va- 
cant; rendu par Jean Bte CazelaisaFrs 
Xavier Robillard, prix $175. 

PROPRIETES A VENDRE 

A VJ NTE PRIVKE 
Par J. Ckadock Simpson &. Cie. 

I.CE 9TE. -CATHERINE 

Un excellent coin, tout pres et a Test 
de la rut; St, -Laurent, avee de bonnes t>&- 
tisses en briques. Prix m< dt'n' et condi- 
tion faciles. 

J:l E ST. LAURENT 

Environ £06 pieds de front sur le cote 
elargie de la rue, entre les rues Dorches- 
ter et Ste-Catherine, attendant jusqu'a 
la rue St-Charles Borroniniee.sera vendu 
par lot. Pas de comptarrt exigc. 

IH/ES KING AND QUEEN 

Les proprietes bien situees de la Raf 
fineries du St.-Laurent, couij)rennent 
trois terrains de 93,800, 9,3l2 et 8,400 
pieds respective in ent. Le grand terrain 
sera subdivise si on le demande. Aug- 
nientera certainement de valeur avant 
un an: 

HUE NOTRE-DAME 

2o7 pieds de fro;H sur la rue Notre- 



Dame, joignart la rue Sohmer; superft- 1 Compagnie du St Laurent. C'ette pro- 
cie, environ 54,000 pieds, coin de la rue priete sera vendue a tres boh marche'; 
St.-Ignace, I'arricre partie, pres des ate.- ! c'est tine occasion magnifique de ape" 
liern de la Cie Royal, d'eclectricite\ est | culation, car la Cie de Rallinerie est pro- 



prietaire des terrains de chaque cote et 
en arriere. 

Rue St Jacques. Temple Building. 

Rue Ste Catherine, con University. 

Rue de la Montague, s'etendant jus- 
qu'a la rue Druinmond. 

Rue Guilhert, nouveaux logementa en 
pierre. 

Rue University, residence double iso- 
lee. 

Avenue Argyll, residence isolee et 
pare. 

Rue Sherbrooke, maison a facade en 
pierre. 

Rue Mackay, belle et grande miison, 
presque neuve. 

Avenue du College McGill, maison en 
brique- 

Rue Mance. Cottage en brique. 

Rue St Dominique, logement en bri- 
que. 

Rue Balmoral, cottage en brique. 

Rue du Palais, residence a fagade en 
pierre. 

Rue St Antoine ouest, maison en 
pierre. 




Grains et Provisions 

Gruau Pot Barley 

Son et 
Moulee de Ble d'Inde 



Grue 



Sucre d'JE raole 



admirablement situee pour ['erection de 
manufactures. 

Rl E DUROCHER 

Cottage double, isole, en pierre, en 
bon elat, chaulfe a eau chaude, avec 
bonne eeurie et remise. Lot de 80 pieds 
de front par environ 125 pieds. M.ti-on 
bien situee et confortable. 

HCT DO I'l.ATKW 

Maison en brique solide a 3 etages 
avec un petit cottage en arriere. Lot en- 
viron 26 x BO; lover $136, pourrait etre 
divisee en deux logementa. sera vendue 
pour liquider une succession. 

RUE IVIVKCTTl-: 

Deux belles maisons a facade eD 
pierre, coin de la rue Prince Arthure, 
en bon eiat, ave toutes les ameliorations 
modernes, chauffe a I'eau chaude et fini 
artistique. 

, RUE DORCHESTER 

Belle maisons a fagade en pierre, pres 
de la rue Mackay, viennent d'etre ache- 
vees, excellent site, toutes les amelio- 
rations, fini de premiere clause, en bois 
dur, perron en pierre. 

RUE OSBDRNE 

Quatre excellents cottages en brique, 
avec cuisines en allonge ; toujours bien 
loues et dounant un bon revenu. Prix 
$15,000 seulement. 

RUE GUY 

Maison isolee, coin de la rue, avec 
toutes les ameliorations modernes, spa- 
cieuses, et confortable. sera vendu a un 
prix modere. Demandez des details. 

RUE BLEURY, $6250 

Maison en pierre en excellent 6tat, 
avec allonge pour salle a. manger et cui- 
sine. Peut-etre facilement divis^e en lo- 
gements. 

RUE ST.-I.AURENT 

Splendide propriete commerciale, vis- 
a vis le marche St-Laurent, front de 184 
pieds 9 pousses sur la rue St-Laurent et 
182 pieds sur la rue St-Charles Borro- 
mee, s'etendant d'une rue a l'autre, sera 
vendu par lots ou en bloc , on exige pas 
de comptant (35 3). 

RUE CHERRIER 

Tiois maisons a fagade en pierre, de 
premiere clas-e, l'nne d'elle etant un 
coin de rue ; tout s les commodity ; 
anssi lot a batir de 25 x 100 [353J-2]. 

RUE ST DENIS 

Plusieurs bonnes maisons a logements 
dans la meilleure partie de cette rue ; 
I ropriet^s produisar.t de bone revenus. 

RVE MOREAU 

Un bloc de 6 logements en brique ; 
bonnes conrs et ruelle. 

Nou« avons a vendre de magniiiques 
maisons dans la partie Ouest, a des prix 
variant de $8,250 a $12,5(0, sur quelqr.es 
tins des plus beaux emplacements de la 
ville. Venez. demander des detailn. 

Pour details et permission de vi>iter, 
s'adresser a uotre bureau. 

Ventes a l'encan le n.ercredi do < ha- St-PJefre 6t St-Andr6 
que quinzajne ou quand le besoin s'en I 
fait sentir. 

.1. CbADQCK SlMI'SON & ClB 

Agents d'lmmeubleset DROUIN FRERES &, Cie 

Encaiiteurs d'l ninieubles ! BuoeaBteura <l<- u. Drouin & Flla 

181 rue St Jacques. l^JPTCIK ht S en (rros 

„ n ,, „, cl Manufacturer- 

Par R K. Iuomas. „. , «•. , 

Vinaigre et Marmaaes 
Propriete a vendre a Maisonneuve, .. ^— , ^o T5 r -xv, 

comprenant hotel et magasin aituee au ^J OS. a I Gt £j, itUG blUltll 
coin des rues Ste Marie et Jeanne d'Arc, St-Roch, Ql El'.I 

en face de la raffineria de sucre de la ^^udauce'^UcU^. 1 '" '" ' V ""'^ 



Jambons et viandes fumees 
Lard Short Cut et Mesa 
Saindoux, seaux et c haudieres 

AUSSI 

Moulanges a avoine et a hie 

Pierre a moulanges 

J. B. Renaud & Cie 

RUE ST-PAUL - QUEBEC 

""POISSON 

Derniers Ari'ivages 

Hareng du Labrador, quarts et e'enai 
quarts des meilleures marque- 1 . 
Morue Verte Nos. 1 et 2 et large. 
Morue Seche. 

Saumon du Labrador, No?. 1 et 2. 
Truite Nos. 1 et 2. 
Huile de Morue et de Lou;- Marin. 

GEO. TANGUAY 

MARCHAM) DE 

Farines, Grains, Lard, Sain- 
doux, etc. 

COIN DES 

Rues Arthur, Bell et Leadennal' 

Basse- Vi lie, Quebec 



F.Kirouac&Fils 

March an Is de 

Fleur, Grain, Sel, Gruau 
Barley, Huiles, Poisson 

Saindoux, Lard, etc. 

COIN Dh> RU] - 



Bassc-Villo, Quebec. 
Correspond!! u cu Killicit6d. 



16 



LE PRIX COL" RANT 






Les marchanSises fabriquees par 

La Oompagrnie de GRANBY 

sont superieures a toutes autres. 



Tous les Marehands qui desireut etre bien as- 
sortis doivent tenir un assortimerd complet de 

BUREAU ET ENTREPOT 

No. 15, CARRE VICTORIA 



CLAQUES GRANBY 



MONTREAL 



ETABLIE EN 1856. 



Successeurs de feu J. C. McLA REN 



the j. c. McLaren belting co 

SEUL FABRKANT DE 

Courrois en Cuir au Tan de Chene 

r>A.IVS TsA. PUISSANCE. 

On sollicite les commandes du Commerce. Vescompte reduit les prix au niveau 

des Courroies tannees a Veevrce de pruche. Demandez les prix 

avant de ]>lacer vos cnmmandes. 

Nos. 292 & 294 me St-Jacques, MONTREAL 
Lumiere Electrique ! Lumiere Elet trique ! 

La Cie. Royals d'Blectricite 

Seule jpropntiaire du Systeme Tlwmsoii.-LIo%iston pour .e Canada 

FABRICANT DE GEKERATEURS ET DE LAMPES 

Entrepreneur et eonstructeur de materiel A lumiere Incandescente et i\ arc, en Canada, 
aussi de materiel de lumiere incandesci-n'e pur circuit d'urc. Le seul systeme parfait a 
rGgulateur automatique, qui existe au monde. Devis, rstiines et prix fournis sur demance. 

BUREAU. USINE ET STATION : 

54, 56, 58 et 60 RUE WELLINGTON, MONTREAL. 
Hon. J. R. Thibaudeau, Pres. C; as. W. Hagar. Gerar.t. 

Loterie Nationale de Colonisation 

SOUS LE PATRONAGE DU 

REVD. CURE LABELLE 

Fonde.e en 1884 -ons l'antoiiie de l'Actfi de Quebec, 32 Vic. chap. 3«, au profit des societ 6s 
diocesaines de colonisation de la province de Quebec. 

CLASSE D* 

Le Quutrieme Tirage Mensuel aura lieu 

Merer edi, le 15 OCTOBRB 1890 

A DEUX HEURES APRES-MIDI 

Valenr des lots ^SO,000 

P»ri>: Capital S.OOO 

Billet-, $1.00 

Les iiokls des <.agnants ne sont pas publies sans autorisation speciale. Les ti rages ont lieu 
le troisieme Mertredi de chaque mois. 

A. A. AUDET, Secretaire. Bureau : 19 rue St-Jacques, MONTREAL 



JtCncres Toiray-Maurin 

Fabriqne la plus iinportante du mor.de, et qui compte un siecle du plus brillai.t succSs. 




Encre Syrlenne — Violette no ! re communicative, copiant mgme six mois 

apres I'gcrlture. 
Encre Azullne — Bit u noir fiNC. Cette encre d'unejolie nuance bleue in- 

emt-e en ecrivs'n, tourne de suite au noir pariait. 
Encre du IXe Siecle— 'ii iple-noire inalterable. Specialt pour comptabilite 

Cam. ins ■) arfvriier. — Fncres & murqver le livge — Evcres mStal- 
iiquis — Collet liqvides — Circa, Pains d cachcter, dr. 

Les qualites de ces produits en imposent l'emplol a tou'es les classes de la 
i-reW te et se tronvent t n vente i hrz tousles libraires et les principalis 
marehands. 

J. B. HOLLAND & FILS, 

Seuls Agents pour le Canada. — 6 a 14 rue St- Vincent, Montreal 



Lumiere Electrique Incandescente 

EDISON 

Ponr l'eclairage .les MAISONS, des MANUFACTURES ou des RUES, par des 

Appareils isoles ou des Stations Centrales. 
N. B. — [/usage de tonte autre forme de Latnpe Incandescente est un empietement 

sur les patentes d' Edison, et ces empietements seront trails en conse^ 

quence. 

ML. T>. J3AJEUE£ <fc CIE 

AGENTS POUR LE CANADA 

107, rue St- Jacques, 



Montreal 



Le Soutien de l'Age et de la Faiblesse ! 



Johnston's 




Fluid Beef 



II a une merveilleuse puissance de soutien. 

II contient tout ' autant de nourriture que leboeufde 

premiere qualite, sous une forme facilement 

assimilable. 



I1FBEDARD 

17 rue William, Montreal 

archand de Fromage 

A COMMISSION 

ciant de toutes sortes de Fourni- 
tures pour 
Fronmgeries et Beurreries 

AliKNT l>K 

[acPherson & Schell 

Alexandxia, Ont. 
ur la venle de leur fameux bots ft boite 
J50nmi par le grand nombre des fromagers 
mme n'ayanl pas son egal ici en Canada, 
nsi que leurmoulin ft plier lesboHes lcouel 
l vail If ft perfection. 

Jn pourra voire' ruoulinet un echantillon 
ibois ft mon magasin. 

Pour prix et plus aniples details veuillez 
rrespondre ft I'adresse ci-dessus. 
Pour communication par telephone, de- 
and< /. le No 2461- 



LK 



PRIX COURANT 



REVUE HEBDOMADAIRE 

Du Commerce, de la Finance, de l'Industrie, de la Propriete Fonciere et des Assurances 



VOL. VII 



MONTREAL, VENDREDI, 17 OUTOISRE 1890. 



No. 7 



McArthur 
Corneille & Co. 

Fabricants et Importateurs re 

Couleurs et de Vernis 

VERRE A VITBE 

Glares ordinaires et de ehoix. — Polies. 
II u ilea de toute espece. 

Prod u its chimiques, Teintures, etc. 
Prrorietalres ill- la marque cfilebre drown 

Diamond de Blanc de Floinb. 

310 a 316, Rue St-Paul 



Mark Lane 



AJNDOUX 



<y<0 IBS 






&HED, 

So 



J. A. VAILLAUCOURT 

M AttmTANP-COMMIBSIONNArRBPB PeOVIBIONB 

331, Rue des Commissaires 

BEURRE, FKOMAOE et CEUFS places aux 

prix les plus avail tageux. 
Attention speoialedonnee aux consignations 

de beurre it de fromage. 
Avances liberates >ur consignations. 

TINETTES en belle epinette blanche, 30, 5" 
et 7(i lbs, Fournltures poor Fromageries. 

Specialite deTinettespour beurreries. Aussl 
meilleur Sel Anglais pour beurreries. 

Soil cite la consigna11< r de toutes sortes de 
Produits Agricoles. 



REVUE DES MARCHES 

Montreal, ^6 octobre 1890, 



15 oct. 
1.02JC 

1.07 Jc 

0.98c 

1.031c 



OKA INS ET FA RINKS 



PACKt^t 



SSi 



EM PA QU ETE EN 

ieanx de 3, 5, 10 et 20 lbs. 

et en tinettes de GO lt>s. 

LE SAINDOUX 

ANCHOR 

st bien superieur aux saindoux de 

Chicago. 

Et se vend a meilleur marche. 

M. LAING <Sc SONS 

Empaqueteurs, Montreal. 

Demandez la liste des prix. 
En Vente chez tous les Epiciers. 
Bureau : Telephone No. 344 
s d'Empaqcteaoe: 

Telephone No. 6036 

|)UCKETTrHODGE&CTe 

Exportateurs de 

BEURRE et FROMAGE 

et March anda de 

PROVISIONS en GENERAL 
104 rue des Soeurs Grises 

Coin del rue William MU.VIKEAL 



Marches rte <jro$ 
Quelque puisse etre le ton des marches 
au ble en Europe apres l'hiver, il est in- 
contestable que la tendance, pour le mo- 
ment est a la bais-e. Le ble anglais, 
d'apres Mark Lane Expresses vend a 30s 
lid par quarter, a 5s au dessous des prix 
du mois d'aout et a Is 7d seulement au 
dessus d'octobre 1889. Le ble anglais se 
vend meilleur marche" que le- blesetran- 
ger-, que les detenteurs pourtant vendent 
Iibe>alement, et obtiennent de 3 a 9d de 
plus que pendant le mois dernier. Cette 
hausse en depit des importations colo-- 
sales, indiqne la solidite du marche. Les 
im menses quantites de ble en route me 
aacent surtout le commerce des trois 
mois prochains, car il y a peu de con- 
trats pour livraison plus tard, et unefois 
l'hiver passe, il est po-sible <pu'il y ait 
deficit au lieu de Burabondauce. 

On -ignale un temps d'arrct dans les 
expeditions de la mer Noire, par suite 
de la hausse du change du rouble pa- 
pier; mais le stock s'acciumile a Odessa, 
le fret est faible et di's que les veiuleurs 
se decideront a accepter le prix nouveau, 
l'exportation reprendra avec une nou- 
velle vigueur. Les expeditions de ble de 
l'lnde anglaise sont tre- considerables. 
Beerbohm, a la date du IS octobre 
cote bl<5 en route ferme, sur place a Li- 
verpool, soutenu, les marches franeais 



de province, soutenus et 
egaleinent. 

Aux Etat-Uuis, le prix du ble" est 
tropeleve pour l'exportation ; les expor- 
tatioiis des ports de l'Atlantique pendant 
!,■ mois de septembre 1889 et 1890 ont 
et6: 

1316 Mai's 

minots minots 

[890 911,172 3,693,538 

1889 2,275,799 5,490,526 

Les marches de speculation, a Chicago 
et New-York surtout, ont ete influences 
par la faiblesse des cotes de Liverpool et 
de Londres et ont subi une baisse legere, 
puis il y a eu un moment de reprise, sur 
la nouvelle que les expedit'ons d'Odessa 
avaient diminue, mais, finale. nent, la 
baisse l'a emporte, a la suite d'un article 
de Bradstr et's, ou ce journal constate 
une augmentation de 2,300,000 de minots 
dans les stocks de ble disponible. 

Les marches de disponible ont baisse 
de 1J sur la semaine derniere. 

Voici les cours de ces principaux mar- 
ches : 

8 oct 

Chicago (dec.) L03J 

New York (dec.) 1.07| 

St- Louis (disp.) 0.99} 

Dulutb (disp.) 1.04 J 

A Winnipeg, dit le Commercial il y a 
une augmentation constante dans le 
tuouvement du ble, malgre ie retard 
cause par la pluie la semaine derniere. 
Ce mouvement e-t encore loin des pro- 
portions qu'il prendra plus tard, mais a 
un bon no tibre de marches de campa- 
gne les livraisons out ete assez fortes, 
atteignant en moyenne les chiffres de 
3,000 a 5,000 minots par jour. La plus 
grande activite ne viendra qu'apres la 
gelee, car, en attendant, les cultivate urs 
pressent a. faire ieurs labours. Des que 
ces travaux seront arrete- par la gelee, 
il y aura un fort mouvement de livrai- 
sons. Les prix pay 6s la semaine der- 
niere ont ete assez forts ; a la campagne 
on a paye de 80 a 85c. et meme, quelque 
fois de 85 a 90c. sur quelques marches. 
Ces prix ne representent pas la moyenne 
generate, mais ce sont 1 s extremes pour 
les meilleures echantillons qui atteignent 
a peine la classe No 1 dur. Pour lesqua- 
lites inferieures les prix descendent jus- 
jusqu'a 60 et meme 50c. par minot 

Dans le Haut Canada les fermiers font 
d'assez bonnes livraisons et on cote 
comme i-uit: a Hamilton de 92 a 93c. ii 
Toronto, ble d'automne, 95c. ble de prin- 
temps de 88 a 90. 

A Moutreal il n'y a aucun changement 
dans la situation ; il n'y a p'as de ble en 
ofl're et les prix que nous cotons sont 
sont absolument uominaux. 

Le- farines sont tranquilles ; les fari- 
nes nouvelles, surtout, sont negligee*, la 



Termes faciles 

Bas Prix 

Qualite 

sup6rieure 




Seul importateur des 

Pianos Hazelton, Fischer et Dominion, 

et des Orgues Eoliennes et Dominion. 

Le plus grand assortiment en Canada. 



C. D. MORTN 
1386, RUE NOTRE -DAME 

Manufacturier et Marchand en Oros 

d'Essences C'ulinaires, Huile ft cheveux, 
Parfumerie, Lessi et Caustique ft lalivreou 
au quart, Huiles d'Olive, de Castor.de Foie 
de morue, ft Machines ft coudre, etc. 

Vinaigre en c ruches ou au quart de pr 
mlfere qualite seulement et au plus bas pri 
du marche. 
Proprietaire du Sirop du Prince de Qal 'es 
Toute commande par la malle executee 
avec diligence et les effets livres dans toute 
la ville et les environs ou ft bord des chars ou 
vapeurs sans charge extra. 



Cie de Telephone Bell 

DU CANADA 

C. F.JSISE, President, 

GEO. W. MOSS, Vice-Pres. 

C. P. SCLATER, Sec.-Tr'esorier. 

Bureau principal : a. Montreal. 

Cette Compaguie vendra ses Instruments 
ft des prix variant de 10 ft 2. r i piastres le set. 
Ces instruments soiit proteges par les brevets 
que possede la compagnie, et les acqu6reurs 
sont par consequent ft l'abri de contestations 
et pourront se servlr des lignes principa.es 
aux prix des abonne.s. 

La compagnie prendra des arrangements 
pour relier leslocalit6spriv6es de communi- 
cations telephoniques, avec le bureau de 
telegraphic le plus proche, ou encore cons- 
truira des lignes privees pour les indlvidus 
ou les compaguies, pour relier leurs resi- 
dencea ft leura places d'affaires. Elle est 
prfete ft manufacturer toutes sortes d'appa- 
reils electriques. 

Pour details complets s'adresser au bureau 
de la Compagnie ft Montreal. 

Tel. Bell 129. Tel. Federal 181. 

Chs. Langlois et Cie 

Marchands-Commissiormaires de 

PROVISIONS 

Patates au char. Beurre, 'Kuf's, Fromage. 
Lard, Saindoux. 

191, ifcixe Saint-Paul 

MONTREAL 
Entrepots, 161 rue Sanguinet. 



PAPIEJI PLIE BREVETE pour DOUBLURE I>E: TAPIS 



Elle durera TROIS FOIS plus longti-aaps que toute autre doublure. 

Elle est beaucoup plus ELASTIQUE et c'esl la Beule doublure qui o inserve son e s- 
tieite Jusqu'ft ce qu'elle soit cotnpl.t. ment us6e. C'est la doublure la plus part'aite e 
l'on puisse placer sur le plancher pour eiiipScher le bruit des pas et A caus ; de sou el 
ticite tile donne de la souplesse aux personnes qui traver»enl des appirutu nits c aiver 
de cette doublure; elle conserve aussi le tapis. Cette doublure est aussl a I'Epreuvede 
Miles per suite d'une composition cbimique que Ton y introtluit lora tie mi fabrication. 

Un fait recounu c'est que ce papier est un non-conducteur parfait de 1 ■ chaleur et du 
froid, et comme ce papier eloigne plus que tout autre lespiedsdu plan ber ■ t e-i com- 
post- de parties a I'epreuve de Pair, il contribue plus ft r6chauffer lea pieds-un fait tpti sera 
promptement apprecie. C'est la seule doublure qui contienne uu receptacle parfait pour 
la p mssiere et l'einpeclie de couper le Tapis. Ces receptacles ou plis peuvenl etre promp- 



tement nettoyes en roulaut. le papier sur le revers el en le secouant aux bouts ou en le 
iiros-ani. il ne e 'iitieui ancune substance tuii le rende mou el qui fasse fain 
comme le caa arrive dans lea doublure- de ootoa ouate et voua n'avez pae l'ennut de voir 
de la charple, pousslere, etc, dans l'appartement. 

Cettt; doublure est plusjolie Pt se vend b lauooup plus laeilcment que tout autre. Elle 
esten rouleaux de 60 verges et chaque verge esi uumgrotde poor epargner le trouble de 
meaurage lora de la vente. Le- Dames volent ot reconnalssent iminediatement aa valeur 
t la seuie se fail aussltot que cette marchandise est expot 

EUe est o.i usag • depuls un an et les man-bauds qui Pont vendue, "I les menageres 
qui en ont fait usage son' ses meilleurs amis. Oette doublure e-t a trols plls, c'est-A-dlre 
trola pouc.-s d'epalsa iur el p8se l; Uvre a la verge. La largeur re^ullere esl d'un- verge. 

A isai, BourreleU d'Escaller. Envoyez chercher des echantillons. 



THOMAS LIGrCa-ET, Seul Agent pour le Canada, 1S»4 Rue Notre-Dame, MONTREAL 



LE PRIX COURANT 



AUBIN&THIBAULT 

Marchands en Gros de 

PROVISIONS 

335 rue des Commissaires 

Beurre, fromage, amis, fleur, en quarts et 

poches, pois, feves, sucre d'erable, 

poisfendu, papier dc paille,etc. 

Eflets livres gratis. 

Telephone Bell 970. 

Telephone Federate 1486. 

C. B. JACQUES 

Marchand-Commissionnaire 

Farines, Grains, Foin 

ETC, ETC. 

Agent General pour The Manitoba 
Milling & Brewing Co, Carberry, 
Manitoba. , aus-i agent de la CIE de THE 
YOKOHAMA. — Farines de commerce 
et Farines fortes de boulanger, une spi- 
cialiti. — Consignations et commandes 
sollicitees. 

C. E. JACQUES 

Bureau principal : 

203, Rue des Commissaires 

Pres de la rue St-Sulpice. 



THE 



Montreal Biscuit Co'y 

84, RXTE McGILL 

MONTREAL 

Manufaeturiers de loutes sortes de 

BISCUITS SECS 

et de GALETTES 



On sollicite une commande d'essai de la 
part des detaillants que notre representant. 
n'a pas vu persounellement. 

"aWI'archands - 

Take Tanadien 

EN FEUILLE 
Speciality de Premiere Classe 

EN GROS SEULEMENT 

fi^-Au plus BAS PRIX du marche 
S'adresser a 

EPHREM BOLDUC, 

JOLJETTE F.Q, 



LB. 




MAGASIN DE 



CHAUSSURES 

TVo. 60| 

Rue St-Dominique, Montreal. 

L. B. L. a le plaisir d'annoncer a ses ncm- 
breuses pratiques qu'il vient de s'attacb.er les 
services d'ouvriers capables, et qu'il espere, 
par la qualite du cuir, la bonte et l'elegance 
de l'ouvrage, continuer a m6riter une bonne 
part de leur patronage. 

^S^-Il continuera a se chavger du r<5parage, 
qui sera fait avec soin et promptitude. 

ISIDORE FORTIN 

FABRICANT DE 




Bottes Sauvages 

DE TOUTES SORTES 

Souliers en Tweed, Corde royale et electrique 

Souliers Universela et Wi?wams. 

431, Rue Beaudry, Montreal 

Telepbone Boll 6)63 



boulangerie ne voulant pas y toucher 
avant que le stock de farines de vieux 
bid soit epuise ; la campagne et la bou- 
langerie ont encore un stock leger de ces 
vieilles farines et elles lemploient en 
attendant; en premieres mains, les fa- 
rines de vieux hie" sont extr£mement 
rares. 

Les prix sont a peu pres sontenus a 
nos cotes, pour farines de vieux ble ; on 
accepterait de 15 a 25c en dessous de ces 
prix pour les farines de ble nouveau. 

Les pois sont cotes 5« 6d a Liverpool ; 
les frets sont assez favorables, mais ce 
prix ne permet pas aux exportateurs de 
payer plus de 75 a 76c ici, quoiqu'il ait 
ete paye 77c il y a quelques jours. Les 
exportateurs offreht 75c en magasin et 
76c a flot. 

L'avoine est faible ; on cote par lots 
de char, en gare ici, de 40 a 42c par 32 
lbs; l'avoine d'Ontario de 44 a 45c par 
34 lbs. En demi-gros, on vend de $1.00 a 
$1.05 par poche de 80 lbs. 

Use vend un peii d'orge de l'annee 
derniere, pour la moulee, aux prix de 52 
a 55c par 48 lbs ; l'orge nouvelle pour la 
brasserie a eu quelque demande de la 
part des brasseurs canadiens, on la tient 
ici a 65c. L'orge nouvelle decoloree pour 
la moulee e-t cotee a 55c. 

Le ble d'inde se vend de 68 a 70c le 
tninot suivant quantite; et 65c par lot* 
de char. 

Le sarrazin se detaille ici a $1.20; mais 
on peut l'acheter en gros, a la campagne 
a moins de $1 par 100 livres. La recolte 
en est abondante presque partout ou on 
le cultive. 

Nous cotons en gros : 
Ble roux d'hiver, Canada No. 2. 0.92 a 0.95 
" blanc d'hiver, " " 0.90 " 0.92 

" du printemps, " " 0.95 " 0.98 

" du Manitoba, No. 1 dur 1.05"1.10 

" 2 dur 0.00"1.03 

Avoine 40 " 42 

Ble d'inde, en douane 57£" 00 

do droits payes 65 " 70 

Pois, No. 1 90 "95 

" " 2, (ordinaire) 75 " 76 

Orge, par minot 55" 65 

Sarrazin, par 50 lbs 50 " 60 

Seigle, par 50 lbs 00 "00 

FARINES 

Patent* d'hiver $5 35 a 5 75 

do du printemps 5 90 a 6 15 

do Americaine 6 60 a 6 75 

Straight roller 4 80 a 4 90 

Extra 4 50 a 4 65 

Superfine 3 75 a 4 2.5 

Forte de boulanger (cite). ...: 00 ft 6 00 

do AmSricaine 5 00 a 6 7a 

EN SACS D'ONTARIO 

Medium...' 2 50 A 2 65 

Superfine 1 75 a 2 CO 

Farine d'avoir standard.enbarils 4 75 a 4 85 
Farined'avoine£ranul6e.enbarils4 90 ft 5 00 
Avoine roulee, en barils 5 00 a 5 10 

Marche de detail 

Peu de grain au marche mardi ; les 
prix se sont assez bien tenus, quoique le 
gros soit un peu plus faible. 

En magasin, l'avoine vaut $1.10 pour 
celle de Quebec et $1.15 pour celle d'On- 
tario, par 80 lbs. 

L'orge No. 2 de la province vaut $1.20 
pai 100 livres; l'orge No. 1 d'Ontario 
vaut $1.25. 

Le ble d'inde jaune des Etats Unis se 
vend 70c par minot, le blanc 75c. 

Le sarrazin se vend $1.20 par 100 lbs. 

La graine de lin par minot de 60 lbs 
vaut $1.30 a $1.40. 

La farine de seigle vaut $2.60 par 100 
livres. 

La farine d'avoine vaut $2.25 a $2.40 
par 100 livres. 

La farine de sarrazin vaut $1.70 par 
100 livres. 



BEURRE. 
ifarchi de Liverpool. 
La circulaire de MM. W. Heapy & 
Son. en date du ? octobre dit : 

Avec des nouvelles plus faibles du 
continent, le marche ici a ba'ss<j et les 
csurs sont descendus de 5 a 6s, ce qui a 
aniene un bon courant d'affaires. En 
beurre d'Irlande, il y a eu meilleure de- 
mande tant ponr le choix que pour les 
qualites moyennes et les prix sont sans 
changement. II n'y a reellement pas de 
beurre ame>icain de cretneries fancy but 
le marche et tout <e qui s'offre parait 
avoir ete tonche par la chaleur; les cotes 
sont par consequent nominales. 
Nous cotons en cloture : 

Danois, extra fin, kieh 112 a. 120s. 

" " \ kiels 118 a 000s. 

fin 00 a 00s. 

Irlandais, extra fin 108 a 112s. 

.•hoix 97 a 102s. 

fin 86 a 93s. 

Americain, extra fin cretneries ... a ...s. 
" qual. marchande. 35 a 45s. 
Le beurre a un peu meilleure facon, 
cette semaine, les tinettes de cretneries 
de l'6tat faisant 24c tandis que les tinet- 
tes et les seaux de beuire de ferme ont 
monte a 2lc. Ces derniers parai»sent 
rares, d'oil la hausse de 2c. Le marche - 
tout entier est un peu plus ferme, grace 
a la diminution des arfivages, qui a per- 
mis aux consignataires d'ecouler tout ce 
qu'ils ont regu. Le beurre de 1'etat qui 
arrive maintenant est pres de la fin de 
saison et surtout pres de la fin du beurre 
de pat u rage, ce qui donne un peu plus de 
valeur aux beurres de l'Ouest. 
Harchi de Montrial. 
S'il y a quelque changement dans le 
marche, cette semaine, ce serait du c6te 
de la faiblesse car nous n'avons pu trou- 
ver qu'une ou deux ventes de beurreries 
a 22c et encore ces ventes comprennent 
le mois de septembre et octobre de 
beurreries de premiere classe. Le fait 
est que les commercants vendentici aux 
epiciers les bonnes beurreries de sep- 
tembre de 21 a 22c et quoiqu'il n'y ait 
pas accuui illation de stock sur le marche, 
le beurre etant encore en grande partie a 
la campagne, il y a suffisamment pour 
les be-oins du marche local. L'exporta- 
tion est a peu pres nulie. 

Les beurres de ferme se vendent 
tranquilleinent. Le trouble provient de 
ce que la plupart des marchands de 
campagne qui offrent du beurre ont gar- 
de entre leur- mains presque tout le 
beurre de la saison et veulent vendre 
tout ensemble. Dans ces conditions on 
ne peut guere leur offrir ici que de lfi a 
18c. pour les meilleurs townships, tan- 
dis que, pour des tinette- de beurre frais, 
isolenuent, on peut payer jusqu'a 20c. 

Nous cotons : 
Beurre de beurrerie : 

Juin et juillet 16 a 18c 

do (detail) 19 a 20c 

Aoflt 19 a 20c 

do [detail]....' 20 a 21c 

Septembre 2i'a 22c 

do ■ detail) 22 a 23c 

Beurre de ferme : 

Townships 15 a 20c 

Morrisburg & Brockvilie... 15 a 18c 

Province 13 a 18c 

De l'Ouest 13 a 16c 

FROMAGE 
Marcht de Liverpool. 
La circulaire de MM. Wm. Heapy <» 
Sons, 25 Mathew street, Liverpool, en 
date du 2 octobre, dit: 

" Les qualites de premier choix sont 
passes couramment dans la consomma- 



t'on et les cours, dans la plupart des cas, 
ont hauss6 de 1 a 2s. Les qualites mo- 
yennes ont ete egalement plus deman- 
dees et ont donn6 lieu a un bon courant 
d'affaires. Le marche cloture comme 
suit: Blanc ou colore extra fin de 44 a 
48s. quelques lots e*tra fancy ont ete 
vendus meme de 49 a 50.°. Vieux froina- 
ge en bon etat, de 20 a 28s. Mi-maigre, 
colore, de 28 a 34s ; do blanc, de 28 a 35s. 
Cote de New York, 48s. c. i et f. " 

Marchis de New -York 

Le fromage ne pouvait manquer d'etre 
ferme a New York la semaine derniere 
apres les prix pay6* a la campagne et a 
cette saison de l'annee. Les arrivages 
par le New York Central ont encore ete 
retardees, ce qui a enray^ un peu la 
hausse. Mais les expediteurs ont trouve 
qu'ils ne pouvaient acheter a moins de 
payer un prix correspondant a celui qui 
avait ete paye a la campagne, et les 
cours se sont rafferinis au fur et a mesure 
que le fromage arrivait. Le cours de 10c 
a 6t6 atteint au commencement de la 
semaine mais les cotes publiques ne 
l'ont donne qu'un ou deux jours plus 
tard. L'annee derniere pendant la se- 
maine correspondante le prix extreme a 
New York etait 10&c. l'annee precedente, 
lie. et deux ans auparavant ll^c. Ces 
faits sont peu encourageants pour les 
fermiers qui voient diminuer constain- 
ment leurs benefices. Le fromage de- 
vrait certainement valoir autant cette 
annee que l'annee derniere et nous ne 
souunes pas certain qu'il ne montrera 
pas au meme niveau avant la fin de !a 
saison. 

Ogdensburg, N.Y., 11 octobre — En offre 
2,300 septembre ; ventes : 240 a 10c, 110 
a 9fc; le prix de 9|c a ete offert pour le 
tout; mais les fromagers tiennent a 10c. 

Canton, N.Y. , 11 octobre — Quelques 
centaines de fromages se sont vendus de 
9| a 10c. 

Little Falls, 13 octobre — La hausse de 
Jc aujourd' ui n'a pas ete sufhsante pour 
stimuler le marche. V r entes : 1 lota 8fc, 
26 a 9c, 67 a 9Jc, 9 a 9Jc et 10 a commis- 
sion. 

Utica, NY., 13 octobre— Marche peu 
actif; la plupart des fromagers n'ont 
vendu que la premiere quinzaiue de sep- 
tembre et quelques uns cr\ignent qu'ils 
n'obtiendront pas de plus hants prix 
cette annee. Ventes: 4 lots aSi|c, 48 a 9c, 
16 a 9Jc, 13 a 9ic, 7 a 9£e, 1 a prix secret, 
en tout 8,854 fromages; prix moyen 9c. 

Buffalo, N.Y., 13 octobre — Fromage 
lourd ; on a mis en vente 22,000 boites ; 
1,500 Cloverfield et 700 Spring Valley 
vendues a 9|c. 

Marchis d'Ontario 

London, Ont., 11 octobre — Vingt-trois 
fromageries ont mis en vente 12,150 fro- 
mages, 305 aoiit et 11,845 septembre. 
Ventes : Ventes . 100 aout a 9|c et 600 a 
10}c. March^ lourd. 

Ingersoll, Ont., 14 oct — Aujourd'hui 21 
fromageries ont mis en vente 9,200 fro- 
mages, principalement de septembre. 
Ventes : 200 aout a 9J et 350 septembre 
a lOJc. Marche tranquille. 

Woodstock, Ont. , 15 oct, — Sept froma- 
geries ont mis en offre 4,150 fromages de 
septembre. Pas de ventes, marche lourd. 
]i.' ■*• .".■, i", li oct. — Sur notre mar- 
che 34 fromageries ont mis en vente 
4,880 fromages blancs et 1,210 colores. II 
a ete offert 10 et lOJc, mais il n'a ete 
vendu que 150 fromages a 10c. Quelques 
unes des fromageries out offert de con- 
tractor pour le reste de la saison. 

Marche de Montrial 

Le cable est monte a 48s mais ce n'e <$> 



a 



Lfc PRTX COtJRANT 



pa« encore assess pour ilonner de I'acti- 
vit£ a notre march£. 

A St II yaci tithe, samedi, les aeheteurs 
n'avaient pas l'air tres avides d'avoir du 
fromage, il s'estvendu envi.on 1000 bot- 
tes entre 9J et 10c. 

An quai, ici, lundi il y avait environ 
1800 fromages. Les vendenrs out d'abord 
demande 10£ce mais lis ont fini par ac- 
cepter 1< c quand ce orix leur aete offert, 
les antres ont du. se contenterde Dij a OJc. 

Les consignations recnes par M. Be- 
dard, depui* samedi, ont ete placees par 
1 ii i en grande partie a 10c mais les der- 
niers lot-* sont arrives trop tard, le mar- 
che ne permettait pins d'obtenir ce prix. 
Un seul acheteur paraissait avoir besoin 
de fromage, les antres ne voulant pas 
meme se deranger pour l'examiner. La 
derniere vente que nous puissions noter 
» flt§ faite a 9fc. 

Le '"Sainte-Croix est arrive cottj se- 
maine avec un lot de fromage qui a £te 
vendu, nous dit-on, de 9J a 9$c. 

En fomme, nous croyons que 9|c est 
aujourd'hui le plus haut prix possible 
pour le fromage de s-eptembre de la pro- 
vince et nous n'avons aucune indication 
qui puisse nous faire prevoir quand il y 
aura hausse. Des gens bien informes di- 
sent mfime que nous ne reverrons plus 
le prix de 10c cette annee. 

Le fait est qu'il y a beaucoup de fro- 
mage de septembre a la campagne. La 
temperature a 6t£ on ne peut plus favo- 
rable aux paturages et, dans les prairies 
qui ont £te fauchees, le regain a et£ tres 
abondant ; on nous affirme que les va- 
ches ont donne en septembre autant de 
lait qu'en juin et que la diminution en 
octobre ne depassera pas 10 p.c. Bien 
plus, si la temperature que nous avons 
se maintient, la plupart des fromageries 
continueront a fonctionuer jusqu'en no- 
vembre. 

II faut done calculer que nous allons 
avoir a placer en Angleterre une quan- 
tity considerable de fromage de septem- 
bre st d'octobre ; et si Ton tient compte 
que nos exportations depassent deja 
relies de 1'annee derniere de pres de 
200,000 de boite- on en arrive a la conclu- 
sion qu'il sera difficile de faire hausser 
les prix en face de cette surabondance de 
stock. 

Si nous etions fromager, il est probable 
que nous ne nous obstinerions pas, com- 
me le font plnsieurs, a attendre qu'on 
nous otfre 10c a la fromagerie. L'interet 
des patrons nVst pas de garder long- 
temps le fromage qui perd rapidement 
de son poids et qui se vend toujours 
mieux frais. Et quand meine ils de- 
vraient consentir a deduire J ou meme 
\c par livre pour realiser tout de suite 
l'angmentation de la quantity vendue' 
compensera grandement cette deduction 
et le benefice tire de la la terie sera en- 
core plus considerable que 1'annee der- 
niere. Le Jc sur le prix de 9fc represent* 
seuleinent 2$ p.c. et s'ils font 25 p.c. de 
fromage de plus, il leur reste un gain 
reel considerable. 

<EUFS 

L'exportation des cenfs en Angleterre 
parait devoir prendre racine sur notre 
marche ; la semaine derniere plusieurs 
consignations ont ete faites principale- 
ment pour Londres et d'autre vont sui vre. 
Les resultats des premiers essais ontet£ 
satisfaisants, les oeufs ay ant etc" livrSs 
en Angleterre dans de bonnes condi- 
tions. Voila un article sur lequel le tarif 
McKinley n'aura pas d'effet, au moins 
pour la presente saison. Las marches 
d'Ontario sont a sec ; il n'y a que fort 
jeu de stock a Montreal et les arrivages 



sont restreints vu qne nous arrivons a la 
(in de la saison deponte.Le prix uir place 
est ferine ; on cote de 10$ a 17je. suivant 
l'iinportance du lot. 

POMMKS DK TERSE 
Les patates se vendent ici ii tons les 
prix, depuis 40c. jusqu'a 55c, la poche, 
suivant qualitc. Pen de eommeroants se 
soncient d'acheter des quantites, car ils 
preferent attendre un pen poor acheter 
de la inarchandi-e saine qu'ilfl ponrront 
con8erver. Par char, de belles patates 
blanches so vendraient prohahlement 
50c. LeB roses sont sujettes tl pourrir. 

A Boxtoii. — Marche un pen meilleur, 
on y cote : 

le minot 

Honltons Hebrons 00 a 00c 

do Roses 00 a 55c 

Aroostook Hebrons 55 a 00c 

do Roses 55 a 00c 

N. H. Roses et Hebrons 50 a 55c 

N. Y. et Vermont do 50 a 55c 

N. B. et N. E. en barils $1.75 

FRUITS 

MM. O. & E. Hart ont ete avises bier 
que leur premiere consignation de pom- 
mes avait ete vendue a Liverpool de 20 a 
27s comme suit : Kings 20s 6d, Blenheim 
Pippins 27s, 20 onces 24s, Culverts 21s. 
Ces prix repr^sentent de $4 a $6 le quart 
ici. Aussi les prix du marche local sont- 
ils tree fermes. 

On cote sur place : 

Pommes Fameuses No. 1 ... $3.50 a 4.00 

No. 2.... 2.75 a 3.00 

St Laurent No. 1.. 5.00 a 5.25 

No. 2.. 3.00 a 3.25 

Baldwins 3.00 a 3.25 

Citrons 4.50 a 5.00 

Oranges Jamaique le quart. 5.50 a 0.00 

Bananes 0.75 a 1.00 

Attacasbaril 8.00 a 9.00 

Raisin bleu la lb 02i a .03| 

" rouge et blanc 04 a 0.05 

" Almeira le quart.. 5.00 

Oignons du pays le quart... 2.00 a 2.25 

d'Espagne boite... 2.75 a 3.00 

MIEL ET CIRE 
Le miel est plus ferme, on le vend 
tant coule qu'en rayons, de 10 a 13c la 
livre. La cire vaut de 25 a 28c la livre. 

KOIN ET PAILLE 

Comme il a plu toute la journee, mar- 
di, le marche de la rue du College a etc 
peu anime. II n'y avait qu'une ving- 
taine de voyages de foin dont une partie 
a du rester invendue. Les prix payes 
ont ete de $7 a $9. 

La paille a et6 cotee de $5 a $7. 

FOIN PRESSE. 
A Montreal, le marche est tranquille 
et les prix soutenus. 

Nous cotons en magasin : 

Foin presse No. 1, la tonne$9 00 a 9 50 

" No 2, " 8 00 a 8 50 

No 3, " « 00 a 7 00 

Paille " " * 00 a 00 

Moulee, extra, la tonne 00 00 a 28 00 

" No 1, " 00 00 " 26 00 

" No 2, " 00 00 " 24 00 

No 3, •' 00 00 " 00 00 

Gru blanc " 00 00 " 25 00 

Son " 16 00 " 00 00 

do au char " 14 50" 15 00 

Ble-d'inde blanc raoulu 20 00 " 00 

Ble-d'inde jaune moulu 27 00 " 00 00 

Farine de ble-d'inde 100 lbs 1 40 " 00 

L'ECONOMISTE FRANQAIS 

Sommaire de la livraison du 27 sept 1890 
Partie Economiquk 
De l'influence du degre de civilisation 



sur le monvement de la population, p. 
385. 

Le Commerce exterieur de la France 
pendant les huit premiers mois de 1890, 
p. 888 

Le Commerce exterienrde l'Angleterre 
pendant les huit premiers mois de 1890, 
p. 389. 

La Uefornie de I'impdt sur le revenu 
en l'russe et les travanx de la commis- 
sion parlementaire de 1884, p. 301. 

La Production vinicoleaux Etats-Unis 
et le commerce francais, p. ::;<:!. 

La Tnrquie et les interets francais, p. 
394. 

Lettre d'Angleterre: le marche" mone- 
taire et la Banque d'Angleterre: la cote 
de l'argent en lingots ; le resserrement 
monetaire a New-York et les mouve- 
nients d'or avec 1'Enropa; le commerce 
de la Ru?sie avec l'Ar.gleterre; la rapi- 
dite des communications a travers l'A- 
tlantique, p. 397. 

Kevue economique, p. 398. 

Nouvelles d'outre-mer : Colonies fran- 
chises, p. 399. 

Partie Commkrciai.e. 

Revue generate, p. 400 — Sucres, p.403 — 
Prix courant des metaux sur la place de 
Paris, p. 403 — Cours des fontes, p. 403 — 
Correspondances particulieres : Bor- 
deaux, Lyon, le Havre, Marseille, p. 404. 
Partie financiers 

Banque de France ; Banque d'Angle- 
terre; Tableau general des valeurs; Mar- 
che des capitaux disponibles; Marche 
anglais ; Rentes franchises ; Obligations 
municipales ; Obligations diverses ; Ac- 
tions des chemins de fer ; Institutions 
de Credit; Fonds etrangers ; Valeurs di- 
verses ; Assurances ; Renseignements 
financiers : Recettes de la Compagnie 
Parisienne du Gaz, de la Compagnie 
Francaise de tramways des Voitures de 
Paris, des Omnibus de Paris et du Canal 
de Suez ; Changes ; Recettes hebdoma- 
daires des chemins de fer. p. 4<'5 a 413. 

L'abonnement pour les pays fai- 
sant partie de TUnion postale est : 
un an, 44 francs, 6 mois 22 francs. 

S'adresser aux bureaux; Cite 
Bergere, 2, a Paris. 

Succes toujours croissant de notre pre- 
paration pour faire tomber les poils f 1- 
lets dans la figure des dames: \u son 
usage universel, seulement $1.50 la bou- 
teille y compris une boite d'onguent. 

On a toujours en mains la preparation 
nour teindre la barbe et rendre aux che- 
yeux leur couleur naturelle. Aussi une 
des meilleures preparations pour netto- 
yer la bouche et les gencives et pour 
donner bonne haleine. Rousselures et 
taches au visage enlevees pour tou- 
jours, ainsi que le mal de dents et les 
core. Comme par le passed quant aux 
poudres pour le visage, en erreurs de la 
nature, nous en avons le depot. Nous 
avons aussi la purgation des poumon« 
qui est infaillible. Lisez les certifieats 
qui paraissent dans nos colonnes d'an- 
nonces. 

Mme Vve R. Desmarais et Lacroix, fii.s, 
1263 rue Mignonne, 
Coin de la rue St-Elizabetb. 




UNE SESSION 

DE I \ 

Cour du Banc de la Heine 

ayant juridiction criminelle dans et 
pour le district de Montreal, se tiendra 
an Palais de Justice, en la cite" de Mont- 
real, 

Lundi, le Troisieme Jour de Novembre pro- 
chain, a dix heures du matin. 

EN CONSEQUENCK, je donnk avis 
i'i ni.ic a tons ciMix ipii auront u jiour- 
suivre aucune personne maintenant de- 
tenue dans la prison commune de ce 
district eta toutes les antres persunnes 
qu'elles y soient presentes. 

Je donne ai ssi avis a tous les Jugesde 
Paix, Coroners et Olliciers de la I'aix 
pour le district susdit, qu'ilfl aient a s'y 
trouver avec tous les recors. 

J. R. Thibaudeau, Shirif. 
Bureau du Sherif, 1 
Montreal, 14 octobre 1890 / 



O. & E. HART 

Importateurs et Marchands a 
Commission de 

FRUITS 

EN GROS 

137 Rue St. Faul 

Magasin a Refrigerateur : 

32 &. 34 Rue Amherst 

MONTREAL 



A. DESJARDINS 



K. K. I 'ERIC AT I. r 



Desjardins et Perrault 

Importateurs en Grosel tn Detail de 



Etrangers ci, Domestiqaee 

142-143, Marche Bonsecours 

MONTREAL 

Ci-devant occup6 par O. & E. Hart. 

Toute commande prompteraent ex6cute\ 

Tel. Bell 1742. — Tel. Federal 176. 



O. DEROME 

Tlent cunslamment en mains des 

VIANDES de toutes sortes 
A des Prix tres reduits 

Tels que : Bceaf, Veau, Mouton. Lard, Ve- 
naison, etc., frais et sale. 

No. 53 MARCHE BONSECOURS 




sante avant tout ! 



maladie ditb a vue d (eil. 

Examen et Consultation (!katis. 

Nous recevons la clientele de 9 bxs a.m. A 
8 ins p.m. Aueun debit le dimanche. 

Nous certifions que nous avons la 
meillenre purgation de poumons pour 
purger dans aucun temps de Tannee, 
dans les cannicules ou autrement. 

CERTIFICAT 

I mai 1887. 
J'gtais malade depuis vingt et-un ans de la 
dyspepsie, maladie des rognons, en. 
ment du loie et maladie de cceur, Je me 
trouvais & avoir la vraie constipation, enfln 
cette constipation me causaii depuis 21 ans 
les maladies ci-dessus mentlonnees. Plu- 
sieurs medecins m'avaient soignee, disant 
que ma maladie etait incurable. Ktant m«- 
lade depuis si longtemps, i'.'iai- compiete- 
mentdecouragfie, mais ayant cntendn parler 
des medicaments de Mine Dcsmarais et La- 
croix, j'en lis usage, et aprea deux mo 
tais parfaltement L'tn'-i Iqa'an vou- 

lait des informations, ie serais htureuse de 
leur en donner. 

Sign,'. 

Mme LEMIEOX. 
80 rue des Allemands. fond de la cour. 

Dame Ve. R. Desmarais et Lacroix, Fils 
Successeur de Mme Ve Desmarais 
1263 rue Mignonne, coin rue Ste-Hlizabeth, 

Montreal. 
Vleille maisoncn bois qui unite toujours le 
sauvage et nous soignoDs aussi comme eux. 
M6fiez-vous des contrefacons. 



LiS PRIX COURANT 






HUDON, HEBERT &, CIE 

IMPORTATEURS DE 

Vins, Liqueurs et Provisions 

ETV GROS 
304 et 306, RUE ST-PAUL. — 143 et 145, des Commissaires 

N. B. — Nous falsons line special U6 ties VINP <le MESSE, et tenons constamment en miiinf 
pour cet usage, les vins de Sicile, Tarrapronn* et, les Bauternes. 



IMPORTATEURS DE 



VINS, LIQUEURS El EPICERIES 

843, 244 & 846 P£XJE ST-PAUL 

VIS-A-VIS LA RUE ST- VINCENT 

Departement Special: — Farines, Provisions, Beurre, Graisse, Lard, etc., etc. 

Nous nous chargeons de la vente de BEURRE, OEUFS, et autres Produits que 
vous voudrez bien nous consigner. 

87-89-91-93 rne des Commissaires, MONTREAL 



M6daille d'Or a l'Exposition de Quebec. 

Medaille a l'Exposition de r lor< ntn 

Compagnie Centrale de la Charente 

ALEXANDRE MATIGNON & CIE. 

COGNAC 

Veritable Cognac, Fine Champagne, en fftts, bouteilles, flasks, carafes 

A Quebec: H. Beautey, rue de la Fabrique. 

A Brantford : T. S. Hamilton & Cie 
A Montreal : JAMES ALLEN, 6, St-Nicolas. 
Priere de se mefier des contrefagons. 



BEATTY'S TOUR OP THE WORLL 

Ex-Mayor Daniel F. Beatty, of Biaay's 
Celebrated Organs and Pianos, Washington, 
New Jersey, has returned home from an ex- 
tended tour of the world. Read his adver- 
tisement in this paper and send for catalogue. 



IW'^^A.VV^A \ V 





Dear Sir:— We 
returned home 
April 9, 1890, 
from k tour 
around the 
world, visiting 
Europe, Asia, 
(Holy Land), In- 
dla, Ceylon, Af- 
rica (Egypt), Oce- 
anfca, (Island of 
the Seas,) and 
Western Am«ri- 
ca. Yet In all 
our greatj ourney 
of 35,974 miles, 
we do not remem- 
ber of hearing a 
piano or an organ 
aweeter in ton* 
than Beatty's. 
For wa believe 
EX-MAYOR DANIEL. F. BHATTY. we have the 
From a Photograph taken in London, i ,™?; t um t e TtB 
England, 1889. madeatany 

price. Now to provo to you that thli statement Is 
absolutely true, wo would like for any reader of this 
paper to order one of our matchless organs or pianos;, 
and we will offer you a great bargain. Particulars Free. 

Satisfaction GUARANTEED or money promptly re- 
funded at any time within three (3) years, with Interest 
at bpercent. on either Piano or Organ, fully warranted 
ten years. 1870 we left home a penniless plowboy: 
to-day we have nearly one hundred thousand or 
Beatty's organs and pianos in use all over the 
world. If they were not good, we could not have 
sold so many. Could wet No, certainly not 
Each and every instrument is fully warranted foi 
ten years, to be manufactured from the best 
material market affords, or ready money can buy. 




^»*^ 



ORGANS 



Church, Chapel, and Par- 
lor Organs. riTiMnn 

SnT'flSTt PIANOS 

Beautiful Wedding. Birth- 

■ day or Holiday Presents. 

■ Catalogue Free. Address 
Hon. Daniel F. Beatty.Washington, New Jersey. 



La Compagnie d'Assurance 

LA MALE 



D'ANGLETERRE 



ACTIF - - - $36,053,006.43 
SURPLUS fuVi^Lr $11,411,507.31 



Bureau Principal pour le Canada : 

MONTREAL, 

WILLIAM TATLEY, - Agent General 



Cette Compagnie a place 1 pres de $1,- 
000,000 en Canada, dont une grande par- 
tie en depot au gouvernement federal 
pour la protection speaale de ses assure- 
canadiens. 

Montant net des primes surassu ranees 
contre le feu percuesen Canada durant 
l'annee 1889, $534,^99. 

La reputation et la popularite de la 
compagnie sont parfaitement etahlies 
par le revenu des primes ci-dtssus men- 
tionne, lequel i-urpasse d'une moitie an 
moins celui de toute autre assurance. 

"La Royale" est reconnne dans le 
monde entier pour sa lib^ralite enver 
se- clients et pour la promptitude it 1m 
justite qu'elle apporte dans le reglemei.t 
de leurs reclamations. 

Le meilleur est apres tout le moin- 
dispendieux. 



*@- On demande des Agents 
dans les endroits ou la Com- 
pagnie n'a pas encore de re- 
presentants. 




Laurent, Laforce & Bourdeau 



IMPORTATEURS DES 



Celebres : PIANOSl 

"Hardman" de N.-Y. 

"Marshall & Wendell" d'Albany 

"Stevenson & Co." de Kingston, Ont. 

Cette maison qui existe depuis pres d'un demi siecle est universellement r^ 
connue par son honorabilite\ — Une visite est sollicitee aux Salles 

1637 Rue Notre-Dame , Montrea] 

THIBAUDEAU BROS.&Cl 

IMPORTATEURS DE 

Marchandises Frangaises 

ANGLAISES et AMERICAINES. 

332 Rue ST-PAUL, MONTREAL! 

QUEBEC, WINNIPEG et LONDRES, Angleterre. 



AU COMMERCE ! 

Saisons clu Printemps et d'Ete 



Vous trouverez toujours en magasin 
l'assortiment le plu^ vari6 et le 
plus complet de Marchan 
dises Seches, 
eliez 




spEcialites db^ 

Marchandises Seches 



EN GKOS 
Desirables pour tous. — Une senle Marque 



270 RUE ST-PAUL, Montrea 

et MANCHESTER, Angleterre 






(Sweat $vmt\x JUjenqr 



*-s-s*-ss*s/*s/*//*//*//*//Ms/*:- '***■-*■ - 



IMPORTATION EXCLUSIVE ET DIRECTE 

IDE — 

PRODUITS FRANQAIS 



*r*/S*SJ'S//*//*//S//*//S//*SS+ 



C ALFRED CHOUILLOU 

9 & 11 RUE bT-ALEXIS, et 12. &- 14 RXJK bT-JEAN 

IMZOIETTIE^IElAXj. 



PARKER &, POPHAM 



FABRICANTS 



D'HABILLEMENTS- CONFECTIQNNES EN GRO 



TVo. S 9 Hue Lemoine, Montreal 

Nos voyageurs sont sur la route aux saisons habituelles avec des lignes-completes d'HABILLEMENTS pour Hommes, Jeunes Gens et Enfant 
Les DERNIERES MODES et les PLUS BAS PRIX 

Nous avons toujours un lot de lignes d'occasion (job) a fouler a des PRIX TRES REDUITS. Les acheteurs qui viennent a Montrei 

devraient venir voir ce que nous avons a leur offrir. 






Lfl PRIX COttRANT 



"-!-■■- - 



ee 



RA GOULD <5c Sons 



CITY MILLS — MONTREAL 



*o> 



lo 



t, 


cr 


^^ 






o 




s-^ 


33 


'0> 




~-« 








>-* 


v: 


o 


— * 


J? 


^- 


_^_ 


Ki 




i. 


CD 


— 


Q 




nrine F*«teiit«'*e et Farine Forte si Boiiluiififor 

faite- du meilleur ble" dur de Manitoba. 

Karines clioisies pour Famille- et Farines patentees faite- de ble d'hiver soigneu- 

seinent cboisi. — Qualite incomparable. 



LA 



SEMAINE COMMERCIALE 
ET FINANCIERE 



Montreal. 16 octobre 1890. 

Le marche monetaire eat sans 

Ichangement notable, l'argent est 

lun pea plus abondan*. inais les 

Manx sont tres fermes a 5i et 6 p.c. 

pour les prets sur titres, rembour- 

sables a, demande, tandis que les 

banquea prennent un escompte de 

7 a, 8 p.c. 

A Londres sur le marce libre les 
fond? commandent a 5 p.c. Le 
taux de la banque d'Angleterre est 
a 5 p.c. et Ton craint que les gou- 
verneurs de la banque ne decident 
de le porter a 6, en presence d'une 
demande considerable d'or qui se 
produit de la part de I'Allemagne. 

A New York, la masse de nume- 
raire versee par le tresor a apaise - 
temporairement la crise qui sevis- 
sait il y aquelques semaines ; mais 
l'argent resle encore ferme et Ton 
y cote les prets a demande a 5 p.c. 

Le change est tranquille mais 
soutenu. Les banques vendent 
leurs traites sur Londres a 60 jours 
de vue, de Si a8$ (de S4.82 a 84.83) 
et leurs traites a vue de 91 I 9§ 
(de $4.87 a $4.87i); les transferta 
par le cable valent de 10 a 11} de 
prime (de $4.88 J a $4.89*). Les 
traites a vue sur New York et les 
billets americains valent de } a } 
de prime. 

A New York les francs valaient 
hier 5.23i pour papier long et 
5 201 pour papier court. 

Voici le tableau des operations de 
Comptoir de Liquidation (Clearing House) 
de Montreal pendant la seniaine ter- 
miner le 16 octobre 1890. 

Dates Bordereaux Balances 

10 oct. 1890 $1,398,678 $152,437 

11 " " 1,367,572 101,588 

13 " " 1,330,986 196,348 

14 " " 1,757,304 253,418 

15 " " 1,646,295 239,286 

16 " " 2,205,750 447,171 

Totaux $9,706,615 $1,390,258 
Seniaine pr6ce- 

dente $ 9,786,006 1,341,596 

Semaine corres- 

pondantel889 $10,518,117 1,538,671 
■ La bourse n'a pas ete plus ac- 
tive que de coutume ; Le Pacifique 
lui-meme, ayant perdu beaucoup 
de son activite, les actions de ban- 
ques sont soutenujs, en general, 
avec fort peu de transactions. 

La banque de Montreal fait ce 
floir 228 et cloture a 228} vendeurs 



et 228 acheteurs. La banque Mol- 
son, qui a tenue lundi soir assem- 
bled annuelle, est cotee a 162 ven- 
deurs et 158 acheteurs. 

La derniere vente la semaine 
derniere, avait 6te faite a 165, et 
lundi, meme, elle s'est vendue a 
161. 

La banque des marcha-nds est 
cotee 148 vendeurs et 146 ache- 
teurs. 

La banque du Commerce est 
ferme et fait 129. 

Les banques canadiennes ont ete 
cotees comme suit : 

Vendeurs Acheteurs 

B. du Peuple 99 

B. Jacques Cartier... 100} 

B. d'Hochelapa 104 103 

B. Nationale 83 

B. Ville-Marie 

Dans les courtes explications 
donnees anx actionnaires de la 
banque Molson par le president, 
M. John H. R. Molson, ce dernier 
s'est exprime comme suit au sujet 
de la perspective des affaires pour 
l'annee prochaine : "La perspec- 
tive pour l'annee qui commence 
est assez bonne mais pas absolu- 
ment brillante. Le bill McKinley, 
je doi? le dire, doit affecter dans 
une certaine mesure les affaires du 
pays, surtout la surelevation des 
droits sur le foin, les oeufs, les 
animaux et l'avoine. II doit neces- 
sairernent avoir un certain effet 
contre nous ; heureusement pour 
cette annee, nous avons en com- 
pensation une bonne recolte dans 
l'Ontario et d'assez bonnes recoltes 
dans les territoires du Nord- 
Ouest." 

Les affaires de la banque etant 
presque toute3 dans la province 
d'Ontario et du Nord-Ouest, on a 
oublie cornpletement la province 
de Quebec ou se trouve cependant 
le siege social, a Montreal et deux 
succursales.il'une a, Sorel et l'autre 
a St Hyacinthe. Mais nous devons 
prendre pour nous, cependant l'e- 
pithete de " pas absolu merit bril- 
lante " donnee a la perspective des 
affaires ; car si l'Ontario et le Nord 
Ouest ont de bonnes recoltes, la 
province de Quebec, malheureuse- 
menc, ne peut pas en dire autant. 

Le mouvement general du com- 
merce est asfea abtif dans certaines 
lignes ' d'autres sont un peu entre 
saisons et s'attendaient a rencon- 
trer a cette epoque un moment de 
calme. Les paiements sont, en g6- 
n£ral, mediocres, cependant, il n'y 
a pas beaucoup de faillites. 



OXJFt NATIONAL FOODS ! 

DAVID ROBERTSON & CO. 

No. 279, Rue des Commissaires, Montreal 

";.':"• The Ireland National Food Co., Lim. 

MAM FACTURIERS DES 

Fnrines, Grunns, drains roules et mondeV les plus hygi6niques et les 
plus parfaits. — La perfection des aliments. 

Demnmlcz a votre Spicier el essayez le, prodaits suivants : 

Dessiccated Wheat. Desiccated Rolled Oats, Hominy, Frumenty, Farina 

Germ Meal, Gluten Flour, Barley Meal. Rye Meal, Snow Flake 

Barley, Rolled Wheat Flakes, White Corn Gritz, 

Baravena Milk Food, &c, &c. 



Bois de construction. — L'automne, j 
en somme, est peut-etre un pen 
meilleure que le printemps dernier 
pour nos marchands de bois ; il y 
a eu des travaux en ville et les en- 
trepreneurs qui avaient de petits 
stocks les ont epuises, de sorte 
qu'ils achetent maintenar.t, mais 
seulement au fur et a mesure de 
leurs besoins. 

Le marche de gros s'attend a 
voir une demande active se pro- 
duire pour le marche americain. 
Le gouvernement federal a aboli, 
par un ordre en conseil contenu 
dans la Gazette du Canada de sa- 
medi, le droit d'exportation de 
$2.00 sur les billots et une des dis- 
positions du bill McKinley porte 
que, le gouvernement canadien 
aura aboli ce droit, le bois de pin 
scie" ne paiera plus a l'importation 
que $1.50 au lieu de $5.00 par 1000 
pieds. 

Charbons. — Encore aucune haus- 
se sur le charbon dur, mais le stove 
est rare et l'on atoujours de la dif- 
ficulte* a, se le prouver ; e'est sur- 
tout faute de chars et de bateaux 
pour le transporter que cette rarete" 
s'est produite. 

Le charbon Ecossais grate man- 
que presque cornpletement et a 
rench6ri. dans le marche" de gros, 
de 60c par tonne. Les commercants 
le vendent cependant le m€me 
prix. 

Cuirs etpeaux. — Une detente s'est 
produite dans la situation des cuirs 
qui sont un peu moins fermes avec 
une demande moins active. Les 
prix, cependant, sont restes les 
memes, et d'ailleurs il n'y a que 
les gros cuirs, qui soient affectes de 
cette facon. 

Les peaux sont encore nomina- 
lement au meme prix, mais les 
tanneurs sont devenus recalcitrants 
et d'ailleurs ils ont trouve dans 
1'Ouest un marche oil ils peuvent 
acheter a, meilleur marche. Nous 
ne serions pas etonnes de voir une 
baisse de 50c. par 100 lbs la semai- 
ne prochaine. 

Draps et nouveautes. — Plusieurs 
maisons de gros ont rappele leurs 
commis-voyageurs qui ne faisaient 
plus assez pour payer leurs defen- 
ses. II n'y a rien d'interessant a 
noter dans les prix. 

La rumeur circule que la Com- 
pagnie de Coton de Ste -Croix, 
Nouveau-Brunswick, a suspend u 
ses paiements ; cette rumeur se r6- 
pand d'autant plus vite que tout 
le monde s'attendait a un denoue- 
ment de ce genre. Etcen'est peut- 
etre pas le seul etablissement de ce 
genre qui fermera ses portes d'ici 
au premier Janvier. Onsuppseque 
la Compagnie d'Hochelaga va ac- 
querir le materiel de cette filature et 
l'exploiter a son compte, si elle y 
trouve be.n6fice. 



Epicerie8. _ Les thes sont tres ac- 
tifs et les prix restent tres fermes. 
Dans les cafe.s il n'y a aucun chan- 
gement sur place. 

_ Les sucres sont ^tationnaires, 
ainsi que les melasses etlessirops. 

En fruits sees, nous constatons 
une tendance a la hausse sur les 
Valences, qui sont presque tous 
passes entre les mains des detail- 
leurs ou des jobbers, le prix de 
6c est le prix du gros. 

Nous avons a, signaler Farrivee 
de quelques caisses de raisins Ma- 
laga, im portes par la voie de Li- 
verpool et qui sont cot6s aujour- 
d'hui chez MM. Chaput Fils & Cie, 
comme suit : 

Loose Muscatels, la boite $2.25 

Layers : ' 2.25 

London Layers " 3.25 

Best London Layers " 3.50 

Black Baskets " 4.00 

Black Crown Dehesa " 4.75 

Blue Crown fine " " 5.50 

Une nouvelle hausse sur les sul- 
tanes que l'on cote : Vieux, de 18 
a 25c, et nouveaux de 22 a 25c. 

Nous corrigeons nos cotes pour 
les allumettes d'Eddy, comme suit : 

Telephone $3.60 a $3.75 

Telegraphe 3.85 a 3.95 

Le prix faible est cote pour lots 
de pas moins de cinq caisses. 

La farine preparee est baisse de 
10c, on la cote : 

6 lbs. 3 lbs. 

Normandin 2.60 1.35 

Brodie 2.70 1.40 

Fers, ferronneries et mctaux. Une 
hausse encore de 50c sur les fon- 
tes. L'etain et le zinc sont egale- 
ment en hausse, ainsi que le fer- 
blanc, voir nos nouvelles cotes pa- 
ge 11. La demande est bonne et, 
quoique les paiements soient un 
peu lents, on se contenterait de 
l'etat de choses actuel si la compe- 
tition ne forgait pas a vendre pres- 
que au prix coutant. 

Huiles, peintures etc. — Rien de 
nouveau dans cette ligne. 

Poisson. — Le marche est touj ours 
pauvrement approvisionne ; il y a 
cependant aujourd'hui en vente 
quelques quarts de hareng Labra- 
dor que l'on cote au detail a $6.00. 
La morue verte vaut $5.5o, le ha- 
reng de Terreneuve $5.00 et le ha- 
reng du Cap Breton $6.00 en quarts, 
$3.25 en demi-quaits. 

Saiaisons. — Outre le lard Cana- 
dien Short Cut de lamaison Laing 
& Son, a. $18.00 il y a sur le mar- 
che du lard Heavy Western Clear 
a $17.50 et du lard Heavy Mess a 
$16.00, Le saindoux " Anchor " 
vaut $1.70 en seaux de20 livres, le 
saindoux Fairbanks $1.75 par 50 
seaux et $1.80 en plus petits lots. 

«•« 

Pour Vendre vos Proprietes 
Annoncez dans le PRIX COURANT 



G 



LE PRIX C0URAN1 



NOS PRIX COURANTS 



22 
40 
65 
34 
46 
65 
33 
58 
66 

26 
25 
25 
23 
23 
23 
12 



EPZCERIES. 
This. 

Japon commnn a bon 14 22 

" bon a, clioix 18 40 

Nagasaki comuiun a bon 15 18 

Congou 15 50 

Oolong, bon a fin 45 65 

" Formosa 

Y Hyson commnn a bon 14 

" moyen a ehoix 25 

•' choix extra 60 

Poudre a canon, torn, a bon. 15 

" moyen a fin. 24 

fin a extra... 57 

Imperial,moyen a bon 25 

" fin a extra 37 

Souchong 25 

Cafes verts 

Mocha 23 

Java Old Gov 22 

Cevlan Plant 22 

Eio 19 

Maracaibo 20 

Jamaique 19 

Chicoree 08 

Cafe's rdtis: Prix de Chase & Sanborn. 

Standard Java 36c. 

Old Gov. " 34c. 

Imperial " 31c. 

Arabian Mocha 37c. 

Pure " 34c. 

Standard Java et Mocha 37c. 

Old Gov. Java et Mocha 35c. 

Java sittings 31c. 

Jama que 29c. 

Maracaibo 31c. 

Eio 25$ a28$c. 

Epices: 

Poivreblanc 28 30 

" noir 18 20 

Cannelle...., 12 14 

Clous de girofle 22 25 

Gingembre moulu 15 25 

" racines 15 18 

Muscade 60 90 

Macis 62$ 70 

Piment 08 00 

Anis 08 10 

Moutarde en boite la lb 25 30 

" en jarre de 4 lbs.. 70 00 

Fruits sees: 

Raisins Valence. 06 06J 

" Eleme 00 00 

" Loose Muscatels bte 00 2 25 

" London Layers 00 2 50 

" Black Baskets 00 4 00 

" Black Crown 00 4 75 

" Fine Dehesa 00 5 50 

" Sultana lb , 18 25 

" Corinthe 06 06$ 

Prunes 06 06$ 

Amandes $ molles lb 11 12 

molles, lb 14 15 

Noisettes 09$ 10 

Noix 00 00 

*, Grenoble 15$ 16$ 

" Bresil 12 00 

Peanuts 12 13 

Pecan 14 00 

Pommes evap 08$ 00 

piritueux: (droits pay is) 

randy Hennessey, caisse... 11 75 
" " gallon.. 6 50 

" Martel, caisse 11 60 

" Boulestin & Cie, caisse 



Wbiskylrlandais.Rose.cais. 9 00 

Irlandais, Dunville. 7 60 

" Ecossais, Stewart <> 35 



10 00 
00 
7 10 
00 
00 
00 
4 26 
00 
00 
2 85 



Hay F. & Co. 7 35 

Locb Katrine (> 60 

" " Glenbrae S 85 

Rum de la Jamaique, gal 3 75 

Gin, de Kuyper, c vertes. ... 5 50 
" c. rouges.... 10 50 

gallon 2 75 

Esprit de vin 65 O. P. 3 45 3 'JO 

" pur i • 1 

50 " 3 15 3 30 

Bourbon vieux 1 70 1 75 

Rye whiskey 1 70 1 75 

Toddy " 1 70 1 75 

Malt " 1 70 1 75 

Vieux Rye, 4 ans 2 00 00 

5 ans 2 10 00 

6 ans 2 20 00 

7 ans 2 40 00 

Vins: 

Bordeaux ordinaire 3 50 7 00 

" par gal 1 15 2 50 

Claret : Clos du Caroubier, (propriety ex- 
clusive de MM. L. Carton et A. Chouil- 

lou) la eais e, 12 Q $4 00 

Clos du Caroubier do 24 P 5 00 

do au gallon 1 20 

Sicile, par gallon , 1 40 00 00 

Sherry en caisse 4 50 7 00 

*' par'gallon 1 50 4 00 

Porto en "aisse 4 50 7 00 

" par gallon 1 20 6 00 

Madere " caisses 7 50 10 00 

Champagne Munirn sec 26 00 31 00 

" Louis Rcederer... 29 00 31 00 

" Cliquot 28 00 30 00 

" Pommery 29 00 31 00 

" Morizet, caisse. ..12 Q $25 00 
" do 24 P 26 00 

" do 48 ?4 27 00 

Vincendeau & Mounier : 

Bon claret, le gallon $0 50 

Bon Port do 50 

Claret et Port superieurs, le gall. ... 75 

Port extra, le gallon l 75 

Ports et Sher y do 1 50 a 3 00 

Liqueurs francaises, de la maison Ar- 
chambeaud Freres, de Bordeaux, as- 

sorties, la ca'sse $10 00 a $20 00 

Vinaigre 

Vinaigre Bordeaux 62$ 65 

M. Lefebvre&Cie., 

encruche 1 65 1 70 

Malt, gallon 55 00 

" LaBruyere 1 70 1 75 

Zpirialitis de £ourret,Leblanc & Cie : 
Mont Royal Standard gallon, 40c 



72 " 1 80 

100 " 2 50 

Venus a cbaussures Brown ... 90 

Pdles et denries alimentairex. 
Marque Magnin (J. Iberty.t Cie.) M<- 
daille d'or a l'Ex position de l'aris 1889 : 

Macaroni, importe, p. lb 11 00 

Vermicelle 11 

l'etites pates 11 

Macaroni importe p. lb 11 



lb. 
lb. 



Vermicelle '"•' " 11 

Macaroni Catelli •' 05 

Vermic. Tie " 
Sagou p. 

Manioca p. 

Tapioca " . 

Barley pot 

" pearl 

Lait concentre^ p. doz. 
Nestle's food " . 

Rolled oats " 

Dessicated wheat " 
Chocolat Menier fin 



00 
00 
00 
00 
5$ 
05 $ 06 
05 05$ 



1!». 



Farine prepare 
do So 



surfin 
Epps 
Frv 
lbs.... 
lbs , 



04 

07 
4 25 
7 75 

1 75 
4 50 

2 50 
2 55 
35 
75 
35 

24 
2 60 

1 35 



05 
00 
4 50 
00 
00 
4 65 
00 
00 
40 
00 
36 
00 
2 70 
1.40 



Produils de la " Ireland A ational Food Co." 
Dessicated wheat, par 12 paquet". $2.55 

Dessicated rolls oats " 2.50 

Snow flake barley " 

Rolled wheat flakes " 

Buck wbeat flour S. R. *' 

Prepared pea flour " 

Baravena milk food " 

Patent prepared barley " 

Patent prepared groats " 

Barley meal " 



p. doz 



1 
1 
1 
7 
1 
1 
J ' : 



6 50 
00 
50 
75 
50 
90 
90 



Engrand freres 



V.S.0 
V.S.O.P 
V.V.S.O.P 



4 00 



00 
00 
00 

* $11 25 

* 12 25 

14 25 

16 00 

17 40 
30 00 

10 00 

11 00 

12 50 

13 50 

15 00 
17 00 
20 00 

4 00 
)0 

5 25 



10 50 00 00 
4 00 4 25 



V.O 

V.S.0 

V.S.O.P 

V.V.S.O.P 

" au gallon 

Jules Duret, caisse.. 10 50 

ballon. 
Pinet, Castillon & 

Cie caisse 

do gallon. 
Otard, Dupuy & Cie 

caisse 10 50 00 00 

Jules Robin & Cie, c. 7 60 10 00 

A. Matignon&Cie.c.lO 00 12 00 

Marquis & fils *** caisse... 8 00 

VO " 9 00 

Autres marques cais 7 00 9 50 

gallon 

E Foucauld & Cie, 

gallon 

do caisse 9 00 15 00 

E. Puet, gallon... . 3 75 5 00 

" caisse 10 75 30 00 

Emile Ponvert, c... 8 25 11 00 
B. Liet & fils, c 7 60 10 



7 00 
3 00 



Pure English Melt X X X " 

"XX " 

Vinaigre de Bordeaux X XX " 
XX 

Vinaigre a Marinades " 

Vinaigre de vin blanc X X X.. " 

XX " 

La Bruyere, en dame-jeannes de 4 

norc 

met : 

Sel de table, sacs 224 lbs 1 35 

Sel gros 11 a 12 60 

Divers : 

Allumettes Eddy 3 70 

Allumettes autres 00 

Balais l 40 

Briques a couteaux 37$ 

Bouchons, grosse 20 

Brosses...-. 60 



3 25 



40c 
35c 
35c 
30c 
28c 
30c 
25c 

$1.50 

1 40 
65 

3 95 
3 05 
3 35 
00 
00 

2 00 

Chandelles la lb 16 16$ 

Cartes a jouer par douz 40 2 50 

Empois Canada 04£ 07 

" Berger 10$ 11$ 

Epingles a linge la boite 75 00 

Huile d'olive B. & G 7 50 8 50 

Possellqts 2 75 3 50 

pts 3 75 00 

" Loubon, caisse 1 50 00 

Lessis concentre^ com 35 40 

__ " , ^ pur. 70 00 

Mine Royal Dome g 1 70 00 

" James g 2 40 00 

" Rising Sun large douz.. 70 00 

" small douz.. 40 00 

' Sumbeam, large douz.. 70 00 

'' " small 00 35 

Meches a lampe No. 1 20 22 

No. 2 12 15 

No. 3 11 13 

Savons, boite 1 00 3 45 

Cable, Manilla, la livre 13 14 

do Sisal Ollf 12f 

Ficelles b flm 30 pieds. 4 50 

" *• An » 



3 50 4 00 " 



6 fils. 



40 


11 


60 


48 


tt 


7C 


60 


n 


90 


72 


" 


1 08 


100 


u 


1 50 


30 


" 


75 


40 


u 


1 00 


48 


u 


1 20 1 


60 


II 


1 50* 



Rye meal 
White corn gritz 

Farinose " 

Farina " 

Germ meal " 

Corn gritz " 

Gluten flour " 

Breakfast homing " 

Frumenty " 
Pearl Barley [***] 

CONSERVES. 

Homards la caisse. 

Sardines " 

Maquereau la douz. 

Saumon " 

Huitres " 

Toniates " 

Pois (2 lbs.) " 

Haricot de Boston. " 

Ble-d'inde, " 

" Yarmouth 

(2 lbs.) " 

(3 lbs.).... " 

Pieds de cochon.... " 

Poulet roti (1 lb.)... " 

Dinde rotie (1 lb.).. " 

Langue (1 lb.) " 

Langue (2 lbs.) " 

Soupe assortie (1 lb) " 

Poires Bartlett(2 lb) " 

Fraises(2 lbs) " 

Ananas (2 lbs) " 

Prunes (2 lbs " 

Marmelade " 

Gelees en gobelets. " 

" tumblers " 

" $ tumblers " 

Confitures de Grav " 

Produils chimiques. 

Alun la ib. 02 

Borax 00 

Bleu(carre) 14 

Pearline, boite 5 00 

Camphre anglais 85 

'• amer 65 

Couperose, 100 lbs 90 

Gomme arabique 

" epinette 
Indigo Madras 

" Bengal 
Soda a. laver p. 

" a pate 
Soufre poudre 

" batons 

Acide carbolique 55 

Soda caustic 6 00 2 75 

Soda caustic 7 00 3J0 

Selsd'Epsom 1 25 

Extrait de Camp^che p. lb. 10 

12 

1 90 
4 00 
12 
4 00 
55 
09 
30 
45 
07 



2.50 
2.50 
2.50 
2.00 
3.35 
2.00 
1.70 
2.50 
2.50 
2.5C 
2.50 
2.50 
2.50 
2.50 
3.10 
2.50 
1.40 
1.45 



$7 80 a 8 00 
8 50 al3 00 
1 50 a 1 60 
30 a 1 60 
40 a 00 
15 a 1 50 
25 a 00 
20 a, 2 25 
00 a 1 50 



p. lb... 


... 65 


it 


... 25 


It 


.... 70 


tt 


.. 1 50 


100 lbs... 






.. 2 25 


it 


.. 2 50 


tt 


.. 2 00 



Paquete 
Sulph, de morphine 
Opium' 

Acide oxalique 
Iodure de potasse 
Quinine 
Salpetre 
Creme de tartre 
Acide tartrique 
Vitriol 



1 75 a 00 
00 a 2 40 

2 75 a 00 
50 a 00 
75 a 00 
10 a 00 
00 a 00 
70 a 00 
40 a 00 
25 a 2 40 
00 a 00 
50 a 2 00 
15 a 00 
00 a 00 
25 a 00 
15 a 00 
15 a 00 



2$ 
12 
17 
00 
95 

75 

1 00 
1 25 
00 

80 

1 75 
1"00 

2 40 

3 00 

2 50 
60 

3 00 
3 25 

3 00 
11 
15 
2 00 

4 25 
15 
4 25 
60 
10 
35 
50 
09 



Essences et extraits. 

Eau de Cologne 1 50 00 

Hoytt's, doz. 1 85 00 
Eau de Floride Murray & 

Lemmau 4 50 00 

1 'roduitxpharmaceutioWi . 
Huile de ricin (castor), ... ..". .. 11 J a 12^ 

do do 1 oz. p. doz 35 

do do 2 oz. " 50 

do do 3 oz. " 75 

do do 4 oz. " 90 

do do 6 oz. " 1 00 

Huile de foie de morue, demiards 

p. doz 1 50 

Huile de foie de morue Wyeth's 

demiards p. doz 

do do p. gal 

Tresor de nourrice 
Sirop Dr Coderre (5o/o) 

Hop Bitters " 

' adway Ready Relief " 

Pain Killer 

f-picialite de M. Geo. Tucker, 
seur sauvage : 

Arrapaho ou Baume d^ la Montague 
Verte, Sirop botanique, Emplatre souve- 
raine de la Mont.igne Verte, Bonbons 
de chocolats indien, Fetites Pilules de 
Pomme de Mai. Assortis : 

La doz 2 00 

La grosse 21 00 

En lotde 5 grosses 90 00 

Specialites de C. D. Morin : 
Sirop du Prince de Galles $18 la grosse, 

$1.75 la doz.et$17 par5 grosses et plus. 
Pas-tilles a vers $18 la grosse, $1.75 doz. 
Poudre de condition $6 grosse, 75c doz. 

Remedes Sauvages de J. E. P. Racicot, 

1434, rue Notre-Dame, Montreal. 
Prix pour les marchands et pharmaciens. 
Pilules magiques p. grosse $18 00 

Gouttes Royales, tonique " 18 00 

Onguent Delorme " 18 00 

Rhumatisme. Royales " 75 00 

Huile Venerienne " 36 00 

Specifique con tre le ver solitaire " 175 00 
Poudre tonique " 18 00 

Nervine " 18 00 

Preparation tonique " 75 00 

Sirop Pectoral, 2 onces " 18 00 

" 8 onces " 75 00 






CU1RS 

Cuir a sem. No 1 B. A p. m. 24 

Cuirasem. No 2 B. A " 21 

Cuir Buffalo No 1 " 18 

Cuir Buffalo No 2 " 17 

Slaughter No 1 " C 27 

Harnais " 32 

Vache ciree mince " 34 

Vache ciree forte " 32 

Vache sur le grain " 32 

Vache grain Ecossais " 36 

Taure francaise " 90 

Taure anglaise " 67 

Taure canadienne en peau ■' 52 

Veau canadien *' 65 

Veau francais " 1 35 

Vache fendue moyenne " 22 

Vache fendue forte " 19 

Vache fendue petite " 16 

Carton cuir canadien " 12 

Cuir verni grain6 p. pied 18 

Cuir verni uni p. lb 17 



Cuir grains. 
Mouton mince. 
Mouton epais.., 
Buff 



16 
39 
35 
16$ 



CHARBON DANS LES CLOS 

Stove p. 20001b 6 00 

Nut " 6 00 

Egg " 5 75 

Furnace " 5 75 

Scotch Grate " 6 00 

Sotch Steam p. 2240 lb a 5 00 

Lower Ports Steam. 3 75 a 4 50 

Blacksmiths p. 2000 lb6.00 a 6 25 

Amer. Cumberland " 6 25 a 6 50 
Lehigh " 6 00 a 6 50 

HUILES 

Huile de morue T. N p. gl 45 

" de loup-marin raffinee.... "52$a 57$ 

" paille "50 a 55 

" de lard, extra *' 75 

No 1 '• 85 

" d'olive pourmachine 1.00 a 1.10 

" a bouche " 00 

" a lampion 1.00 a 1 10 

" de sparmaceti 1 50 a 1 75 

" de baleine " 00 

" petrole p.char 16 

" " .....p. lot 17 

" americ p.char 22 

" p. lOqrt. 23 

" " p. 5 qrt 24 

" p. qrt. 24 



LE PPIX COURANT 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

du Commerce, de la Knonce, de I'Industrie 

de la PropriiU fonciere cl des Assurances. 

Bureau : No. 82. rue Saint-Gabriel. Moutreal 

ABONBBKEXT9 : 

Montreal, un an $ 2 -°° 

Canada et Etats-Unis 1,5 ° 

France f r - l ' 2 - 50 

Publie par 

L* Societe oe Publication Commerciale, 
J. Monibk. Direct' ur. 

Telephone Bell No 2A0Z 

Telephone Federal No. 708. 



MONTREAL. 17 OCTOBRE 1890. 



ACTUALITES 

M. Rodolphe Beaugrand a pris 
la direction des annonces du Prix 
Oourant. Noa amis et nos annon- 
ceurs qui out deja eu affaire a lui 
se rappelleront qu'ils ont ^mjours 
ete bien traites par M. Beaugrand 
et nous esperons qu'ils lui garde- 
ront, comme par le passe, une part 
de leur patronage. 

La lettre suivante a et6 adressee 
aujourd'hui a tous lea marchands 
de nouveaute3 en grow de cette 

ville : 

Societe des 

Marchands Detailleurs de Nouveautes 

de la Province dc Quebec 

67 rue Dubord 

Montreal, 15 octobre 1890. 

Malgre i'engagement signe par 
tous les marchands en gros, il a 
ete reeenunent constate que plu- 
sieurs d'entre eux font des ventes 
en detail a des personnes qui ne 
sont pas dans le commerce. La 
Societe" des Marchands Detailleurs 
de Nouveautes aime a croire que 
cea ventes ne sont pas autorisees 
par les patrons et qu'elles sont le 
fait d'employes insoumis ; cepen- 
dant la chose existe, et la Societe 
des Marchands vous prie de veil- 
ler a ce que I'engagement du 31 
octobre 1888 soit respecte; car la 
Societe emploiera tous les moyens 
legaux a, sa disposition pour que 
chacun des in*eresses fasse hon- 
neur a sa signature. 

# 

LE BUREAU DE DIRECTION 

de la Societe des Marchands. 



L'EXPOSITION DE CHIGAGO 



S'il est une entreprise ameri- 
caine que le bill McKinley a mise 
en danger, e'est bien l'expositioii 
universelle de Chicago, dont le 
norn ofliciel, parait il, "l'Exposi- 
tion Colombienne " {The Colom- 
bian Exhibition). La p'upart des 
nations d'Europe qui faisaient 
commerce avec les Etats-Unis, se 
sont cMtes qu'il ne valait pa9 la 
peine d'aller exposer leur produits 
naturela ou manufactures dont un 
pays ou Ton ne veut pas les ache- 
ter et les exposants de ces nations 
resteront chez eux. 

Mais les americans, qui ne veu- 
lent pas reculer, lorsqu'ilasont une 
fois engages dans une voie quel- 
conque, se sont jureS de faire de 
l'exposition de Chicago un pano- 
rama compret des industries dea 
Etats-Unis ; de sorte que ce qui 
manquera du cote '" international " 
sera sans doute compense par les 
merveilles du cote '' domestique ". 

N03 industriels et nos grands ne- 



gociants, s'ils ont du loisir, fe- 
ront certainenient un voyage ins- 
tructif, en visitant Chicago en 
1892, mais, si le tarif McKinley 
est encope en vigeur dans quinze 
mois, nous ne croyons pas qu'ila 
songent a y ex poser beaucoup. 
- -»••- - 

L'ASSURANCE MUTUELLE DE 

LA CITE 

Nous avona deja a plusieurs re- 
prises signale a nos lectcurs Lea 
progres, la prosperity et lasolidite 
de PAssu ranee Mutuelle contre le 
feu de la Cite de Montreal. Tous 
lea ans. a pareille epoque, nous 
avons public le rapport de ses di- 
directeurs, en faisant ressortir les 
principaux avantages qu'elle offre 
aux proprietaircs. Tantot ce qui 
nous frappait, e'etait l'absence de 
tout passif; une compagnie d'as- 
surance ne devant rien a personne, 
e'etait i are. Tantot e'etait l'aug- 
mentation de la ressrve et tanto.t, 
la modicite des repartitions enra- 
parees avec les primes payees aux 
aux compagniea a foods social. 

L'opinion publique est peutetre 
mal renseignee sur le syatlme d'af- 
faires que Ton suit a ['Assurance 
Mutuelle, et p< ut-etre a-t-flle de8 
doutes sur sa solvability, en can de 
sinistres considerables. En quel- 
ques mots on peut la rassurer. 
L'Assurance Mutuelle a un capital 
de $594, -419. 13, en bonnes valeurs 
garanties, et elle porte en tout des 
risques pour $5,475,879; elle a done 
en capital liquide, 10 p.c. de ses 
une risques. Sur ces $594,419.13, il 
y a somme de $76,000 en bonnes es • 
peces sonnantes ; $11,000 sont re- 
presentees par la batisse ou sont 
logea les bureaux. 

J e reste se compose de billets 
de depot donnes par les assures 
societaires. Ces billets, outre leur 
valeur negociable, les signataires 
etant necessairement proprietaires 
fonciers pour une valeur quinze a 
vingt fois plus forte, sont garantis 
par un hypotheque speciale, qui 
en fait, d'apres la charte del'Assu- 
rance, la premiere charge surl'im- 
meuble apres les frais de justice, 
et cela sans enregistrement 

On peut done considerer ces 
$500,000, de billets f:e depot com- 
me une valeur absolument sure, et 
indiscutable. Cette forme de capi- 
tal a, d'ailleurscetavantage que, si 
elle ne produit pas d'interet, elle 
n'est pas du moins sujettea depre- 
ciation par suite de mauvais pla- 
cements, de gaspillages etc. 

Mais comme nous 1'avons dit, a 
cot6 dc ce capital se trouve un 
fonds de prevoyance ou de reserve 
de $98,000, dont $76,000 en especes. 
deposeea en banque et ayant pro- 
duit l'annee derniere $3,319.06 
d'interet. Ce fonds a ete cre£ sans 
appel special aux societaires, sim- 
plement par l'occumulation des 
excedan's qui restaientsur chaque 
repartition apres avoir paye les 
dettes et les pertes de l'exercice. 

Lea reglements, d'ailleurs, de 
l'assurance. sont coneus de ma- 
uiere ii diminuer au mini mum les 
risques de la societe; ces risques 
sont choiais et inspected avec sum ; 
,avec ce resultat que, meme dans 
les annees de 1887 et 1888 qui fu- 
rent si d6sastreuses pour les auties 
compagnies, l'Assurance Mutuelle 
n'a pas eu d'augmentation de per- 
tes et n'a pas augments aa reparti- 
tion. 

Fondee a une epoque otl le ser- 



vice de l'e iu et la protection con- 
tre le feu etaient bien inferieura a 
ce qu'ils gont aujourd'hui, la So- 
eii'te a constamment prospere* et 
n'a qu'une seule fois d6pass6 le 
cbiffre de 7i p.c. pour trois ana de 
repartition. I>ei>uis vingt ans, ce 
chiffre n'a jamais ete d6pasa4. En 
L889, la ie partition a etc de 2\ p.c. ; 
en 1890, elle est de 24 p.c. Cette 
augmentation de ■! p.c. ayant 6te 
tleeidee pour permettre la rem va- 
lion du bureau et l'augmentation 
du fond de prevoyance; si le pro- 
chain exercice n'est pastrop fertile 
en pertes, et si une repartition de 
2i p.c. Buffit, on aura un total de 7 
p.c. pour les trois ans. C'est-a-dire 
que les societaires auront ete assu- 
res pour trois ans en payant 7 p.c. 
sur le montant de leurs billets de 
depots, ou environ 0.35 p.c. sur le 
montant de leur assurance. 

Les societaires ont fait quelques 
changements au personnel de leur 
bureau de direction, tout en con- 
servant a la tete de ce bureau MM. 
Jos. Comte et F. X. St -Charles dont 
ils apprecient depuis si longtemps 
les services comme president et 
vice-president; l'element nouveau 
appartient au monde commercial 
et se compose de negociants nota- 
bles homines d'affaires dont l'ex- 
perience ne sera pas inutile a la 

societe. 

Le secretaire, M. J. B. Lafleur, a 
su m enter la confiance des socie 
taires qui sont on ne peut plus sa- 
tisfaits de ses services ; tous ceux, 
d'ailleurs, qui ont ete en contact 
avec lui, ont pu apprecier comme 
nous les qualites superieures dont 
il fait preuve dans l'exercice de 
ses fonctions et dans ses rapports 
avec le public. 



M. \V r . C. Doran, tresorier. 

M. O. Clift, secretaire. 

MM. Jas. Nelson et Chas. Bail- 
lairge, comptables. 

Apres l'eiection dea officiers, 
l'assembiee fut ajournee au lende- 
main alO heures. 

Samedi apres ra°sembiee, les 
architectcs de Montreal invitfirent 
leura confrerea-visiteur3 a, une pro- 
menade en voiture a travers les 
principales rues de Montreal ainsi 
qu'autour du pare Mont- Royal et 
a un splendido diner au Windsor 
Hotel. 

Apres la promenade, les visi- 
teura visiterent la magnifique resi- 
dence de M. Duncan Mclntyre (en 
construction), la nouvelle egliae 
methodiste St. James, coin dea rues 
Ste-Catherine et St- Alexandre, et a 
2 heurea nos architectea et leur8 
hotea arrivaient a l'h6tel Windaor 
ou un diner les attendait. IL y eut 
plusieurs santes de propoaeea aux- 
(puelles repondirent MM. Hopkins, 
Berlinguet. Baillairge, Peachy, 
Roy, Hutchinson, Taylor, Browne, 
Doran, Nelson, Perrault et Morti- 
mer, representant du Canadian Ar- 
chitect & Builder. 

Vers cinq heures, lea convives 
durent mettrefin a leur recreation, 
vu que les architectes-visiteurs de- 
vaient partir le meme soir par le 
bateau de Quebec. Ils furent ac- 
compagnes jusqu'a bord par tous 
lea architectea montrealais. 

C'etait la premiere fois qu'un si 
grand nombre d'architectes se reu- 
nissaient dans la province de Que- 
bec. 

La deuxiemeassembieeannuelle 
aura lieu a Quebec durant le cours 
du mois de septembre 1891. 

J. Alcide Chausse. 



LES ARCHITECTES. 

Vendredi dernier, le 10 octobre, 
a eu lieu au Mechanic's Hall, la 
premiere assembiee annuelle de 
1' Association des Architectcs de la 
Province de Quebec. 

Etaient presents: MM. Charles 
Baillairge, J. F. Peachy, F. X. Ber 
linguet, A. Jos. Pageau, L. C. E. 
Page, H. Stavely, C. E. Tanguay 
et D. Ouellette, de Quebec. MM. 
A. Raza, M. Perrault, Victor Roy, 
Jos. Venne, Simon Lesage, J. Z. 
Gauthier, J. Alcide Chausse, J. Z. 
Resther, Theo. Daoust, J. H. Ber- 
nard, 1j. R. Montbriant, G. G. Lan- 
guedoc, A. Gendron, J. B. Resther, 
A. C. Hutchinson. J. Nelson, A. F. 
Dunlop, J. W. Hopkins. W. T. 
Thomas, W. E. Doran, W. McLea 
Walbank, A. T. Taylor F.R.I. B. A, 
Chris. Clift, Jas. Wright, R Find- 
lay, J. A. P. Bulman, W. H. Hodg- 
son et J. J. Browne, de Montreal. 

M. A. C. Hutchinson occupait le 
fauteuil de la presidence. 

Les secretaires pro-tern MM. C. 
Clift et D. Ouellette lurent le pro- 
jet de constitution de reglement en 
anglais et en francais qui furent 
adoptes et {'Association des Archi- 
tectea de la Province de Quebec fut 
organisee. 

On proceda ensuite a l'eiection 
des officiers dont voici le resultat : 

M. J. W. Hopkins, president. 

M. F. X. Berlinguet, premier 
vice-president. 

M. Victor Roy, deuxie-ne vice- 
president. 

MM. A. C. Hutchinson, A. 1". 
Dunlop A. Raza, A. T. Taylor, M. 
Perrault, J. F. Peachy, membres 
, du eonseil, 



LES ANTILLES 

{Suite) 

Voyons maintenant s'il n'existe 
pa3 avec les Autilles sur cet article 
un commencement de coromerce 
qu'il n'y aura qu'a ameiiorer. 

Nous trouvons dans la brochure 
publiee par M. Adam Brown, com- 
missaire du gouvernement federal, 
que, en 1888-89, lea Etala-Unia ont 
exporte aux Antillea Anglai8es 
pour $29,625 de foin; et que pen- 
dant la meme annee, le Canada y 
a exporte 190 tonne3 de foin aeule- 
ment. Lea anneea precedentea, noa 
exportationa de foin avaient 6t6 
beaucoup plua considerables : 

En 1874 429 tonnes 

" 1875 679 

" 1876 987 

" 1877 289 

" 1878 161 

" 1879 414 

" 1880 295 " 

" 1881 936 

" 1882 609 

" 1883 319 " 

" 1884 509 

" 1885 203 

" 1886 801 

" 1887 230 

11 y a done, depuis longtempa, 
un petit courant de commerce de 
foin entre le Canada et lea Antil- 
lea ; que faudrait-il pour le chan- 
ger en un large debouche ? Un peu 
d'initiative, de la part dea com- 
mercants, un fret plus abordable 
qu'autrefois, et l'etude speciale 
des conditions que demande le 
marche des Antillea; car il eat 
evident que ce marche, avec aes 
innombrables betes de 8omme,che- 



3 



LE PRIX COURANT 



En 1874 


19,999 


" 1875 


32,515 


" 1876 


41,457 


" 1877 


43,337 


" 1878 


42,072 


" 1879 


42,402 


" 1880 


77,393 


" 1881 


94,561 


" 1882 


116,489 


" 1883 


109,230 


" 1884 


161,700 


" 1885 


122,547 


" 1886 


141,511 


" 1887 


150,517 


" 1888 


117,864 


" 1889 


165,480 



vaux, mfilets, anes, etc., doit con- 
sommer bien des milliers de ton- 
nes de f'oin. 

Deux autres articles de notre 
production agricole, dont nous 
avians l'habitude d'exporter de 
grandes quantities aux Etats-Unis, 
pourraient aussi trouver un mar- 
che avantageux aux Antilles ; c'est 
l'avoine et les patates. Pour ceux- 
la comme pour le foin, il existe 
deja au commerce restreint qu'il 
devrait etre facile d'augmenter. 
Nos exportations aux Antilles An- 
glaises, de ces deux articles, ont 
ete : 

Avoine Patates 
minots minots 



50,321 

42,231 
64,276 
76,294 
93,541 
123.579 
55,880 
61,165 
75,810 
70,409 
79,212 
41,877 
48,239 
92,370 

Les Etats-Unis ont exporte aux 
Antilles Anglaises, en 1889, pour 
$54,526 d 'avoine et pour $11,540 
de patales. 

Nous n'avons etudie la question 
ducommerceavecles Antillesqu'au 
seul point de vue de nos produits 
agricoles ; ce n'est pas que ces iles 
ne puissent offrir un marche a 
d'autres articles que nous pour- 
rions exporter ; au contraire, nos 
bois, notre beurre, notre fromage, 
nos ceufs, nos pommes et notre 
poisson vert ou sec, y sont deja 
connus et le moindre effort pour- 
rait les etablir sur ces marches en 
concurrence victorieuse avec ceux 
des Etats-Unis. Sans compier que 
certains de nos produits manufac- 
tures, les chaussures, les machines 
a coudre etc y seraient aussi ap- 
precies. 

Ce qu'il importe, d'aborc, c'est 
de faire completer par quelqu'uri 
connaissant a fond notre marche 
et nos produits, les renseignements 
que nous possedons sur le marche 
des Antilles ; ce devrait etre par 
consequent la tache imposee a la 
personne que le gouvernement de 
Quebec enverra a la prochaine ex- 
position de la Jamaique ; si cette 
personne est competente et si elle 
remplit ses devoirs consciencieuse- 
ment et intelligemment, nous de- 
vrions etre, au printemps, en me- 
sure d'expedier a la Jama'ique, a 
la Trinidad etc ; les produits de la 
qualite et sous la forme et l'empa- 
quetage demandee par ces marches. 



LES CEUFS. 



Nous avons deja a plusieurs re- 
prises public des donnees statisti- 
quessur la production des ceufs 
dans divers pays. Aujourd'hui 
que les Etats-Unis viennent de 
nous fermer leur marche en met- 
tant un droit de 5c par douzaine 
sur nos ceufs, et ou nous sommes 
forces de chercher un debouche 
ailleurs, la statistique de la pro- 
duction et de la consommation de 
ce produit de la basse- cour devient 
d'actualite. 

D'apres les releves des douanea 
des Etats-Unis, nous avons expor- 



te. l'annee derniere, 15.000,000 de 
douzaines d 'ceufs aux Etats-Unis, 
ce qui, a un prix moyen de 15c la 
douzaine, representerait une som- 
me de $2,250,000. D'un autre cote, 
nous avons importe des Etats-Unis 
400,000 douzaines. Cette importa- 
tion a lieu au printemps au mois 
de mars, avant que les poules ca- 
nadiennes aient eu le temps de 
commencer la ponte reguliere. 

La France produit chaqueannee 
pres de 4 milliards de douzaines 
d'ceufs, dont une partie est con- 
vertie en poulets et poulettes, le 
reste est consomme dans le pays 
ou exporte. Les ceufs de Bretagne, 
de Normandie, de Picardie et de 
Flandre sont presque tons expor- 
ted en Angleterre. 

Les poules ne sont pas nombreu- 
ses en Angleterre ; la production 
du Royaume Uni est de 75,000,000 
de douzaines seulement, tandis 
que Pimportation atteint le chiffre 
de 110,000,000 de douzaines. 

Comme on le voit, il y a un 
marche en Angleterre pour tous 
les ceufs que nous pourrons expor- 
ter ; seulement nous noustrouvons 
la en concurrence avec la France, 
la Belgique (qui exporte des ceufs 
jusqu'aux Ktats-Unis) la Hollande 
et le Danemark. Ce sont les meme 
competiteurs que pour notre beur- 
re, et nos ceufs, comme notre 
beurre, n'arriveront pas sur le 
marche aussi frais que ceux de nos 
competiteurs. II sera necessaire, 
par consequent, d'accepter un prix 
inferieur. 

Le transport ne nous parait pas 
souffrir de difficulte, pourvu que 
les ceufs soient proprement empa- 
quetes dans leurs boites, av?c une 
couche de paille entre chaque lit 
d'ceufs, au fond et sur le dessus. 
Le fret sera peut-etre un peu cher, 
les boftes etant encombrantes plus 
que pesantes, il n'en entrera pas 
beaucoup dans l'espacede27 pieds 
cubes que l'on appelle une tonne 
en parlant de fret. L'air s?lin de 
la mer ne saurait leur nuire, mais 
les secousses continuelles que les 
ceufs recevront a bord empecheront 
qu'ils puissent se conserver long- 
temps de l'autre cote. 

Voila. ce que nous croyons etre 
les donnees du probleme a, resoudre 
par les experiences qui sont deja 
commencees. Peut-etre nous exa- 
gerions nous les difficultes. Nous 
en serions enchanie. 

Un mot maintenant de notre im- 
portation des Etats-Unis, qui entre 
en franchise. Les ceufs que nous 
importons arrivent sur notre mar- 
che avant que nos poules soient en 
pleine ponte; ils arrivent en quan- 
tites enormes et font imtnediaie- 
ment tomber les prix de 18 a 20c. 
a 12 ou 13c. la douz. De sorte que 
lorsque que nos ceufs commencent 
a etre mis en quantite sur le mar- 
che, ils trouveot ce marche deja 
encombre et les prix les plus has 
de l'annee. 

II ne serait done que tout juste 
que notre production fut protegee 
contre cette concurrence des Etats 
Unis et qu'un droit de 5c. par 
douzaine fut impose sur les ceufs 
importes des Etats-Unis. Ce droit 
n'empecherait peut etre pas Pim- 
portation a l'epoque ou elle se 
produit, mais, au moins, elle 
maintiendrait le marche dans une 
bonne situation pour les premiers 
envois de nos poules canadiennes. 



EPICERIE 

M. A. D. Fraser a regu la lettre 
suivante: 

Montreal 10 oct. 18^0 
A. D. Fraser Ecr. 

Cher Monsieur, 
J'ai Phonneur d 'ace user recep- 
tion d'un cheque de $50. don de 
l'Association des Epiciers de Mont- 
real et de vous transmettre les 
plus sinceres remerciements des 
Gouverneurs de THopital Notre- 
Dame. 

Votre, respectueusement 
M. Thos Brennan 
Seer. H. N. D. 



Notre confrere, le Grocer de To- 
ronto, est informe qu'une forte 
3omme a ete placee a la disposi- 
tion de l'Association des Epiciers 
Detailleurs de Toronto, pour etre 
employee a briber l'Association des 
Epiciers de gros. A cftte occasion, 
nous mentionnerons le fait que, 
lors de la visite a Montreal des 
Epiciers de la Nouvelle Angleterre, 
M. C. P. Hebert, vice-president de 
l'Association du g.os a declare que 
les deux associations avaient tou- 
jours marche de concert et en bon- 
ne harmonie a Montreal. 



Une communication regue d'une 
maison importante de San Fran- 
cisco, donne comme l'opinion de 
la maison que le sauinon en bolte 
devra hausser avant la prochaine 
eampagne de peVhe. La consom- 
mation du sauinon en boite aux 
Etats-Unis a ete augmentee, par le 
bon marche de cet article, de pres 
de 500,000 caisses, l'annee derniere 
et, si la memje cause a produit le 
meme effet en Angleterre, on peut 
prevoir que le paquetage de la 
derniere saison ne sera pas suffi- 
sant pour la de nande, d'autant 
plus que le paquetage est inferieur 
de quelques centaines de mille 
caisses a celui de la saison prece- 
dente. 

La meme maison met son corres- 
pondant. en garde contre certaines 
marques de sauinon qui sont of 
fertes au de.-^sous des cours regu- 
liers ; elles consistent en saumon 
"Cohoe " dont 1 1 migration a lieu 
apres celle du saumon " Sockeye," 
ce dernier est le vrai sauinon, l'au- 
tre est une variete dont la chair 
est molle, blanche et considera- 
bletnent inferieure comme saveur. 

Les epici?rs devant done pren- 
dre garde de n'acheter que du 
saumon " Sockeye '' s'ils ne veu- 
lentpas mecontenter leur clientele. 



de capital et $5,179,637,00 d'assu- 
rances, et elle Pa terming avec 
$593,553,63 de capital, et $5,475,- 
879.00 d'assurance. L'augmentation 
a done ete de $32,920.39 pour le ca- 
pital et de $296,242.00 pour les 
assurances. Le capital se trouve 
maintenant dans la proportion de 
10.84 p.c. des risques. 

La recette de 1888 a 1889 a ete 
de $7,085.91, les feux de $4,273.26 
et la repartition de 2i p.c. sur les 
billets de depot. Cette annee la re 
cette a ete de $8,014.69, les feux de 
$5,193.51 et la, repartition de2ip.c. 
Cette augmentation de la reparti- 
tion a ete necessitee par la renova- 
tion du bureau et l'augmentation 
de la Reserve. 

Le progres de la Compagnie de- 
mandait un local proporti nne a 
Petat de ses affaires, en rapport a 
ses moyens et semblable pour le 
fini a ceux des institutions du 
meme genre faisant affaires en no- 
tre Cite. Nous avons en conse- 
quence agrandi, meuble, repare et 
embelli le bureau dans les limites 
d'une juste economic 

Quant au Fonds de Reserve, 
comme nous sommes nos oroprcs 
assureurs, nous croyons devoir, 
pour parer a toute eventualite, 
l'augmenter annuellement, pourvu 
que la repartition pour ce faire 
demeure en dessous du taux des 
assurances a primes fixes. 

Le bureau repare et les affaires 
augmentant, nous devons esperer 
d'avoir a l'avenir une diminution 
dans les Repartitions, si les pertes 
resultaut des feux continuent d'etre 
peu considerables. 

Les livres de la Compagnie n'ont 
ete audites que par deux des audi- 
teiirs que vous avez nommes l'an 
dernier, le troisieme est en Euro- 
pe. 

Le Secretaire va maintenant vous 
donner lecture de P6tat des livres 
et des affaires de la Compagnie 
pour l'exercice finissant le premier 
Septembre dernier. 

En terminant leur present rap- 
port,les Directeurs vous remercient 
de la confiance que vous leur avez 
accordee et esperent que vous serez 
satisfaits de leur administration. 



TRENTE-UNIEME RAPPORT ANNUEL 

des directeurs de 

LA CIE. D'ASSURANCE 
MUTUELLE 

contre le Fen de la Ode de Montreal 

Presente a l'a^semblee des socie- 

taires le 13 octobre 1890. Pour 

les douze mois finissant le ler 
septembre 1890. 

Monsieurs, 

Les operations de la Compagnie. 
pour l'exercice finissant le premier 
Septembre dernier ont ete aussi 
favorables que les annees prece- 
dent es. • 

Le chiffre du capital, des assu- 
rance et du revenu a augmente 
d'une maniere satisfaisante et les 
pertes ont ete peu considerables. 

La Compagnie a commence le 
dernier exercice avec $560,633,24 



J. Comte. 
President. 

.Montreal 13 octobre 1890. 

Directeurs pour 1890, 1891. 

Joseph Comte, Ecr, president. 
F. X. St-Charles Ecr, Vice-Pres. 
L. O. Hetu, Ecr. 
Anselme Labrecque, Ecr. 

F. X. Montmarquet, Ecr. 
D. C. Brousseau, Ecr. 
Owen Hart, Ecr. 

G. Renaud, Ecr. 

J. A. Vaillancourt, Ecr. 

KTAT DU SKCRETAIRE-THESOKIEE 

Feuille de Balance du Grand Livre le 
ler sept. 1890 

DEBIT 

Cabse $76,275 57 

Imraeuble 11,500 00 

Mobilier , 500 00 

Kepartition de 1S90 11,380 56 

Divers ^1 00 



$99,697 13 

CREDIT 

Divers $ 308 00 

Taxes et cotisations...* 557 50 

Profits et pertes 100 00 

Fonds de prevoyance 98,731 63 

$99,697 13 



I 



LE PRIX COURANT 



<2> 



Operations de l'annee finissant le ler 

septembre 1890 

RECETTKS 

Recti primes $ 4,409 85 

" Extra risquef 106 21 

" Transports (14 00 

" Interets sur depots 3,319 00 

" Repartition de 1890 107 42 

" Divers 8 15 

A percevoir Repartition de 

1890 11,380 56 

$19,395 25 

U&B0URSES 

Pay<5: Feux $5,193 51 

Administration 6,385 89 

Reparations du bureau 2,384 43 

Divers 13 03 

Porte 1 a Profits etperte* 100 00 

Port6 a Fonds de pr^voyance.. 5,318 39 

$19,395 25 

ACTIF 

Argents en banque $ 75,767 30 

Argent en mains 508 27 

Immeuble 11,500 00 

Mobilier 500 00 

Repartition de 1890 11,380 56 

Divers 41 00 

Billets de dep6ten force le ler 

septembre 1890 494,722 00 

$594,419 13 

PASSIP 

Du a divers $ 865 50 

Excedant de l'actif. 593,553 63 

$594,419 13 
Montant des assurances en 

force le ler sept. 1890 $5,475,879 00 

Proportion de l'actif 10.84 p.c. 

J. B. Laki.kuk, 
Secretaire-Tresorier 
Nous soussigues, auditeurs de la dite 
Compagnie, certifions par les presentes 
avoir examine 1 avec soin les livres, etats 
de rompte, recettes et defenses de la 
dite Compagnie, et avoir trouve le tout 
correct et parfaitement bien tenu. 

F. Paul Luihen, 
D. W. Gagnoh. 
Montreal, le 7 octobre 1890. 

RENSEIGNEMENTS COMMERCIAUX 



OEMANDES DE SEPARATIONS DE BIENS 

Dame Alice Price, epouse de Patrick 
Lee, cultivateur, de GodmancUester. 

Dame Azilda Cadieux, Spouse de Na- 
poleon g^necal cultivateur, de St-Bruno. 

DIVIDENDES 

Dans l'affaire de M. Lajoie & Cie, fer- 
blantiers ; premier et dernier dividende 
payable a partir du 27 octobre. Thomas 
G uthier, curateur. 

Dans l'affaire de A. S. Larufel, de Mas- 
Kinonge; premier et dernier dividende 
payable a partir du 20 octobre. Bilodeau 
& Renaud, curateurs. 

Dans Paffaire de Joseph Becotte, de 
Gentilly ; premier dividende payable a 
partir du 20 octobre. Bilodeau & Renaud, 
curateurs. 

Dans l'affaire de Joseph Filion, de Na- 
pierville, premier et dernier dividende 
payable a partir du 3 novembre. A. F. 
Gervais, curateur, St-Jean. 

Dans l'affaire de fit. Edouard St-Cyr, 
de Ste Glothide de Horton ; premier et 
dernier dividende payable a partir du 
27 octobae, J. E. Girouard, curateur, 
Drummoudville. 

Dans l'affaire de Montreal Soap & Oil 
Co, premier et dernier dividende paya- 
ble a partir du 27 octobre. \V. Alex. 
Caldweil, curateur. 

Dans Paflaire de YV. V. Douglas; pre- 
mier et dernier dividende payable a par- 



tir du 20 octobre. W. J. Simpson cura- 
teur. 

Dans l'affaire de II. Charron & li Is, de 
Ste Cunegohde ; premier et dernier divi- 
dende payable a partir du 5 novembre. 
Thomas Gauthier, curateur. 

Hans l'affaire de Isaac Harris de La- 
chine; premier dividende payable le 31 
octobre. 

Dans Paflaire de W. C. Ravenhill, 
agent; premier et dernier dividende pa- 
yable a partir du 31 octobre. 

CURATEURS 

M. Eusebe Audette, de Farnham, a et4 
nomine 1 curateur a la fail lite de M. Jo- 1 . 
N. Massicotte du ineme lieu. 

M. Charles Desmarteau a et6 nomme' 
curateur a la faillito de Charles .1. Paige. 

M. A. F. Gervais, de St Jean, a ete~ 
nomme curateur a la faillite de Dame 
Marie BeManger du meme lieu (Jo-. La- 
belle & Cie). 

M. H. A. Bt'dard a ete nomme' curateur 
a la faillite de M. "Wilbrod Dore, epicier, 
de Quebec. 

M. N. Matte, a ete nomme' curateur a 
la faillite de M. Z. Lafrauce, hotelier, de 
Quebec. 

M. Charles Desmarteau a ete~ nomme' 
curateur a la faillite de M. Benoni Beau- 
lieu, de St Henri. 

MM. Bilodeau & Renaud ont ete nom- 
mes curateurs a la faillite de M. J. L. 
Laurier. 

M. J. M. Marcotte a ete nomine' cura- 
teur a la faillites de Auguste Limoges, de 
Maisonneuve. 

M. F. W. Bury a ete' nomme' curateur 
a la faillite de William Sipling. 

M. Henry Miles a 6t6 nomme curateur 
a la faillite de M. Armand Boyce. 

FAILLITES 

Ceux de nos abounds qui disireraient 
avoir den informations prScises sur les cau- 
ses de faillite, les principaux crianciers, la 
perspective de dividendes et le caractere d'un 
commercant en faillite, pourront s'adresser d 
MM. Chaput Freres, agence commerciale, 10 
Place d'Armes, Montreal. 

Fraserville. — M. Alexis Therriault, 
magasin general, a fait cession de ses 
biens. 

Quebec. — Archibald McCallum bijou- 
tier, a fait cession de ses biens. 

Mme veuve Jos Cote, chaussures, a 
suspendu ses paiements. Actif $3,132. 
Passif $3,408. 

Sherbrooke. — Jasepe Landsberg, ma- 
gasin general, a fait cession de ses biens 
a la demande de Thomas May & Cie. 

Montreal. — M. A. Beauvais etant ab- 
sent du pays, ses creanciers sont convo- 
ques pour le 22 octobre, afin de le faire 
declarer en faillite. 

M. Adolphe Forcimmer, marchand de 
tabac et cigares, etant absent du pays, 
ses creanciers out ete convoques pour le 
22 octobre, afin de le mettre en faillite. 

M. J. C. Ve/.ina, marchand tail leu r, a 
fait cession de ses biens. 

M. Alphonse Lacoste, marchand de 
chaussures, offre 50c dans la uiastre a 
ses creanciers. 

St Henri. — M. Benoni Beaudoin, mar- 
chand de chaussures, a fait cession de 
ses biens a la demande de M C. Lalleur. 

Passif environ S1.400. 

St. Timothee— M. Alexandre Millette, 
cultivateur, a fait cession de ses biens a 
M, Chas. Desmarteau, pour le benefice 
de -es creanciers. 

M. Alexis David Domphouse, cultiva- 
teur, a fait cession de ses biens a M. 
Chaa. Desmarteau, pour le benefice de 
BOS creanciers. 

Trois Rivieres— B. Parent & Cie, mar- 



Cognac E. PUBT 

Recommandc par les prineipaux medecins. 

En Vente cliex tons les Epioiers 

a $1.25 

JULES GIROUX, Agent-G6ne>al, a Montreal. 

ARTHUR LEFAIVRE, Repr&entant a Montreal 



chandises seches, ont fait cession de 
leurs biens. 

Levis — M. Adjutor Bernier, libraire, a 
fait cession. 

M. F. X. L. Mercier, peintre, a fait 
cession de ses biens. 

VENTES DE FAILUTES 

Montreal — David Latour, manufactu- 
rer de chaussures. Vente d'un terrain 
rue Sanguinet, avec batisses portant les 
Nos. 550 et 552 rue Sanguinet, a Pencan, 
mardi, le 11 novembre, chez Marcotte & 
freres. 

Amedee Bayard, entrepreneur. Vente 
par encan au No. 95 rue St Jacques, des 
immeubles appartenant au failli, le 21 
octobre, a 10 heures a.m. P. E. Emile 
de Lorimier et J. M. Marcotte, curateurs. 



P.E. Emile de Lorimier 

Comptable et Auditeur 

SPECIAUTE : 

Reglement d'Affaires de Faillites. 
BATISSE IMPERIALE, 

107 St-Jacques, Montreal. 

Telephone Federate No 941. 

Residence, 724 Berri. 
Negotiation de prets ; Vente et achat de 

Proprietes Foncieres. 
Agp* M. deLorimier offre en ce moment 
de magnifiqnes occasions pour place- 
ments en propri£tes foncieres [en ville]. 

Un homme pose, bien au fait de 
la comptabilite, mensuration et 
cubage, demande un emploi. 
S'adresser 

Bureau du Prix-Courant. 



Banque d'Hochelaga 

Capital verse - - - $710,100 
Reserve .... 125,000 

F. X. St Charles, president. 

M. Laurent, vice-president. 

R. Bickerdike, Chas. Chaput et J. D. Holland 

Directeurs. 

M. J. A. Prendergast, caissier. 

Bureau Principal - - MONTREAL 

Succursales G6rants. 

Trois-Rivieres - . H. N. Boire 

Juliette - - J. H. Ostigny 

Sorel - - - A. A. Larocque 

Valleyfield - - - S. Fortier 

Abattoirs de l'Est - 

Vankleek Hill. Ont. - Wm. Ferguson 

Correspondants : 
L. jndres, A.ng., The Clydesdale Bank, limited 
Paris, e'rance, Le Credit Lyonnais. 
New- York, The National Park Bank. 
Boston, The Maverick National Bank. 

Collections dans tout le Canada aux taui 
les plus has. 
Emet des credits commereiaux et des let- 
* nlreulaires pour les voyjegeurs, payables 
nstout.es les p&rtl s du monde. 

Avis aux Entrepreneurs 
VENTE A SACRIFICE 

A vendre on a eehanger pour une pro- 
pri£t4 de la niemi' valeur, la manufac- 
ture i!e Meuhles, apparterrant autrefois a 
MM. Noel a l'Yrland, et situee No _<>i 
rue Montcalm, y eompris tout son outi 
lage, engin, bouilloire de 12 forces, etc. 
Prix, $2,500 dont §500 Beulement Bonl 
exigibles en argent, la balance a interet 
de 7 par cent. 

S'adresser & Henry Howison, comp- 
table. Bureau du yiieVfde Montreal. 

Pour vendre voa Proprieties 
Annoncez-les dans 

LE PRIX COURANT 



LA BANQUE JACQUES-CARTIER 

llnre.au principal, Montreal. 

CAPITAL PA JT& - - $500,000 

RESERVE - - - 150,000 

DIRECTEURS: 

Alph. Deajardlns. M.P., president. 

A. s. Hamelln, vice-president. 

Dum< nt Lavlolette Luclen Huot. 

A. L. de Martij;ny. 
Bureau principal : 
a. de Martigny, dlrecleur-gerant. 

D. W. Brunei, asslatant-ggrant. 

R. St Germain, in*p ete 
Ageuces : 
Beauharnois, H. Dorlon, gerant 

Drummondvllle, J. E. Girouard, gerant 
iTraserville, J.F. Pelland, gerant 

Laurentldes, Q. A. Bover, gerant 

Ples-sisvllle, Clievreiils et Lacerte, gdrant 
si Sauveu/, Quebec. N. Dion, gerant 

St Hyacinthe, A. < lein-nt, gr-rant 

SI Simon [>. Denis, gerant 

Valleyfield. L. deMartigny, gerant 

Vietoriaville, A. Marchand, gSrant 

SteCunegonde. Mont., <;. M. Ducharme gfir. 
liapliste, ,, . I (J. Lindsay, gerant 
Rue Ontario C. H Gnlmond, gerant 

si-Henri, cj,. F.St Germain, ggranc 

i lorresp. i) Londrep, Glyn, Mills, t.'urrie <t Co. 
" i). Paris, Credit Lyonnais. 

a New York Nat. Bk. of Republic 

La Banque du Peuple 

FONDEE KN 1835, 

CAPITAL - - 1,200,000 
RESERVE - - 400,000 

Jacques Grenier, 6cr, president. 

J. 8. Bousquet, ecr, caissier. 

Ww. Kicher, ecr, assistant caissier. 

Arthur Gagkon, inspecteur. 
suocubsale: 

Quebec, basse-ville, P. B. Dumoulin, gerant. 

" St-Roch, Nap. Lavoie, gerant. 
Tiois-Tiivieres, P. E. Panneton, gerant. 
Saint-Jean, Ph. Beaudoin, gerant. 
Saint-Jerome, J. A. Theberge, gerant. 
Saint-Remi.C. Bedard, gerant. 
Coaticooke, J. B Gendreau, Gerant. 
Montreal, rue Ste Catherine, A. Foamier, g. 

CORRESPON1JANTS I 
Londres, Ang., MM. Glyn, Mills, Currie 
The Alliance Bank (limited). 
New- York. The National B'k of the Republic 

Banqu? Ville-Marie 

Bureau principal, MONTREAL. 
Capital souscrii . • - $500,000 

DIRKCTEURS: 

W". Weik, pres., V. Straohan, vice-pres. 

O. Faucher, JohnT. Wilson, Gouf. Warn. 

Ubalde G.\rand, caissier. 

SUCCURSALES : 

Berthier, Hull, Lachute, Louiseville, Ni- 

colet, St Cesaire, St. Jerome. 

Departement de 1'Epaigne : 

Bureau Principal, Hochelaga et I'ointe 

St. Charles, Montreal. 

Anpiit.Hii Xe.iv-York: 
The National Hank oflhe Republic 
Londres : Banque de Montreal. 
Par; : La si > -i.'-'e ( tgngrale. 




C'EST GRATIS. 



Poar 1'exftmea. Coapes cette as* 

nonce, envojez U a notre adrewe et 

nous voua envenom U montre pax 

^"express," CO. D., "franc deport, " 

^noug payons les frais de transport. 

i Voua pouvez l'examiner ; si voui 

\ne la tronrez pas, telle que de- 

* crite icl, lais^szla entre lei 

I mains de l'agent ; gi an con- 

L . traire roug en eteg parfaite- 

. ment satlgfalt Tons n'avet 

iqu' a lui payer notre Pbix 

\ Special $6.98 et a garder la 

\ montre. Une montre com- 

, me celleci n' a Jamaia ete 

annonceo but leg jour* 

l naux auparavent. C'evt 

| un MxacRK D'Oa qui 

I meritc tonto votre atten. 

J tion. Cette montre est 

I fabriquee d'une composi- 

I tion metalleqne reeoa- 

[ verte de deux lourdeg 

J lames d'or da 18 karat 

Sarantio en tout, la bo- 
ere, la convercle, etc. 
_ Sont graves a la main, 
J troa bien finds etgaranlics. 
IPbenez uabdk acxImiia- 

* TION 8. 

_ Lemourement I mi to bean. 

^coup le "Waltham," riche- 

—Tment monte sur rubis, Titcsso 

-Tde Im.ooo battemenU par heure. 

_- r balancicr a expansion, picrnon et 

_ ^ccbappment patent* et garanti chro- 

nometre fidele rnegarantlcc-itenvovea 

montre. On vend ces montres pour Si'.OO partial 

* Addrewez Si^IiS £T CXE..UJ Auo x'unge, Ioraot©i 

87 



10 



LE PRIX COURANT 



NOS JPRTX COTJIfc^JXT^ 



BOIS DE SERVICE 
6 ft 16 pieds, 



5 a 9 ponces 



16 pouces 
u 

a 

18 pouces 
16 pouces 



Pin. 

force strip shipping cull, 
, 1£ et2 pees. " 

pouce shipping cull sidings 
J, 1$ et 2 pees. 

pouce quality marchande 
J, net 2 pees. " 
pouce mill cull, strip, etc, 
J, 1£ et 2 pees. " 

pouces mill cull sidings 
i, 1$ et 2 pees. " 
3 pouces mill cull 

" bois clair ler qualite 
Epinette. 
1 pouce mill cull 
1J, 1J et 2 pees. " 
3 pouces mill cull, 
1, 1J, 1£ et 2 pees, qualite march. " 

Pruehe 
2 et 3 pouces 
Colombages en pin, 2x3, 3x3et3x 4 — aux chars 
Lattes — lere quality 

2e 
Bardeaux pin XXX 
XX 
X 
" lere qualite 
a 2e " 
Bardeaux cedre XXX 
XX 
. X 
Bardeaux pruehe marchande 

Charpente en pin 
de 16 a 24 pieds- 3 x 6 a 3 x 11 
de 25 a 30 " 
de 31 a 35 " 

del6a24 " — 3 x 12 a 3x14 
de25a30 •' 
de 31 a 35 " 

Bois carrS — pin 
de 16 a 24 pieds — de 5 a 11 poucep carre 
de 25 a 30 " 
de31a25 " 

de 16 a 24 " — de 12 a 14 pouces carre 
de25a30 " 
de 31 a 35 " 

Charpente en pruehe 
de 17 a 30 pieds jusqu'a 12 pouces 
Charpente en epinette 

" en Epinette rouge 

BOIS DURS 



Acajou de 1 a 3 pouces le pied 

Cedre rouge \ pouce " 

Noyer noir 1 a 4 pouces " 

Noyer noir 6 x 6, 7 x 7, 8 x 8 " 
Cerisier 1 a 4 pouces 
Frene 1 a 3 pouces 
Merisier 1 a 4 pouces 
Merisier 5 x 8, 6 x 6, 7x7,8x8 
Erable 1 a 2 pouces 
Orme 1 a 3 pouces 
Noyer tendre 1 a 2 pouces 
Cotonnier 1 a 4 pouces 
Bois blanc 1 a 4 pouces 
Ch6ne 1 a 2 pouces rouge 

" „ blanc 

Plaquage (veneers) : 
Uni, 

Francais, 
Americain, 
Erable pique, 
Noyer noir ond6, 
Acajou (mahogany) 



le M $11 00 

" 12 00 

" 15 00 

" 00 00 

" 20 00 

" 25 00 

" 8 00 

" 10 00 

" 10 00 

" 11 00 

" 8 00 

" 6 00 

" 9 00 

" 10 00 

" 9 00 

" 12 50 

9 00 

10 00 

1 70 

" 1 40 

" •. 2 90 

" 2 40 

" 1 50 

" 3 00 

" 1 75 

2 90 

2 40 

1 50 
2 00 

16 00 

18 00 

21 00 

18 00 

20 00 

22 00 

17 00 

19 00 

" 21 00 

19 00 

21 00 

23 00 

15 00 
18 00 

25 00 



leM. 



par 100 pieds 
la feuille 

le pied 



1 00 

00 00 
00 00 
18 00 
30 00 
35 00 
00 00 
00 00 

11 00 

12 00 
10 00 
00 00 

10 00 

11 00 
10 00 

13 50 

10 00 

11 00 
00 00 
00 00 
00 00 

02 50 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
02 50 
00 00 
00 00 

00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 

00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 
00 00 

00 00 
00 00 
30 00 



22 a 24 

10 a 12 

10 a 14c 

12 a 13c 

... . 8 a 10a 
21 00 a, 22 00 
20 00 a 25 00 
20 00 a 25 00 
25 00 a 30 00 
20 00 a 25 00 
25 00 a 30 OP 
40 00 a 45 00 
18 00 a 22 00 
20 00 a 25 00 
40 00 a 45 00 

90 a 100 

15 a 25c 

15 a 18c 

00 a 5c 

05 a 5c 

08 a 10c 



SCIENTIFICAMERICAN 

ESTABLISHED 184b. 



Is the oldest and most popular scientific and 
mechanical paper published and has the largest 
circulation of any paper of Its class in the world. 
FiiIIt illustrated. Best class of Wood Engrav- 
ings.' Published weekly. 8end for specimen 
copy. Price 13 a year. Four months' trial, tl. 
MUNN A CO., Publishers, 361 Broadway, N.T. 

ARCHITECTS " A BUILDERC 
Edition of Scientific American. W 

A .great success. Each Issue contains colored 
lithographic plates of country and city residen- 
ces or public buildincs. Numerous engravings 
and full plans and specifications for the use of 
such as contemplate building. Price 12.50 a year, 
J6 cts. a copy. MUNN & CO., Publishers. 

I may he secur- 
led by apply- 
ing to MUNN 
)& CO., who 
hare had over 
._ have made over 
American and For- 
1 eign patents. Send for Handbook. Corres- 
pondence strictly confidential. 

TRADE MARKS. 

In cms your mark is not registered in the Pat- 
ent Office, apply to Munn & Co., and procure 
Immediate protection. Send for Handbook. 

COPYRIGHTS for books, charts, maps, 
etc., quickly procured. Address 

MUNN A CO., Patent Solicitors. 
OnrsKAl. fmoi : (61 Broadway, N. T. 




A. RENAUD 



MARCHAND DE 



Bois de Sciage et de Charpente 

184 RUE PANET 

Pre- de la rne Ste Catherine, Montreal. 



Toujours en main : — Pin, Epinette, 
Pruehe, Bois blanc, Bois embouvete de 
tonte epaisseur, Bardeaux scies et fen- 
dua Lattes, Moulures et Bois de Char- 
pente. 

N.B. — Ouvertnres de seconde main, 
grand elioix de Moulures, Cadres, Plin- 
thes et tous autres inateriaux pour cons- 
truction. 



Chas, 



Des martea u 

COMPTABLE 

\UDITEVR ET COMM1SSA1RL 

1608, RUE NOTRE-DAME 

MONTREAL. 

Speciality Retlemeut liesaflaires-Ue faillite 



Dupre Freres 



MARCHANDS DE 



Bois de Sciage et de Charpente 

834 RUE STE-CATHERINE 
Pres de la rue Fullum - Montreal. 

Toujours en main :— Pin, Epinette, Pruehe 
Bois blanc, Bois embouvete 1 de toute epais- 
seur, Bardeaux sci 6s et fendus, Lattes, Mou- 
lures et Bois de Charpente. 

JOSEPH PAQUETTE 

MANUFACTURIER DE . 

Portes, Chassis, Jalousies, Architraves 

Moulures de tous genres, et toute 

espece de travaux h la piece 

Bureau : 886, rae Cjraijg 

Fabrique: 12 a 22, roe Perthuis 

MONTREAL. 



T. Prefontaine 



MARCHAND DE 



Bois de sciage 

CHARPEN1E 
BARDEA UX LA TTES 

Etc, Etc, Etc. 
Coin des rues Vinet et Canal. 



MONTREAL. 

THIBODEAU & BOURDON 

No. 1203 RUE STE-CATHERINE 
Coin de la rue Papineau, MONTREA1 

Ont constamment en mains une quantite 
considereble de 

JBois de 



Sciagfe 



Sec 

Vente par chai 



Qu'ils vendent a bas prix. 
et par pileaveclggere avance 

Telephone No. 6039 



A. HURTEAU k FRERE 

MARCHANDS DE 

BOIS DE SCIAGE 

92, rue Sanguinet 

MONTREAL 



CLOS : Coin des rues Sanguinet 
Dorchester 
Telephone No 106. 

BASSIN WELLINGTON 

En face des bureaux du Grand Troni 

T&ephone No 1404. 




m i mm 

CONSTRUCTEURS DE BATISSES 

Estimes, evaluations <le proprietes, et arb 
trage d'ineendies. 

BUREAUX ET ATELIERS : 

286, Saint-Charles Borromee 



Bois de Sciage 



ET DE 



Charpente 




Telephone 
1033a 



BUREAU 
PRINCIPA1 
Coin des Rum 

Oraig et St-Deni* 

In fee* da Carre YiffM 




NAPOLEON DESPIN 

COUVREUR 

en Gravois 11 Feutre de Laine 

a l'epreuve du feu et de l'eau. 
;Garanti pour 10 ans. 

BUREAU : 

No 422, Jacques-Cartier 

MONTREAL 
Tel. Bell 0648. Tel Federal 745 

A. C. ST. AMOUR 

Etabli en 1880 

COUVREUR 

Reparateur en Gravois 

Bureau et Residence : 

No. 381 rue St-Laurent 

Coin rue Fortier, MONTREAL. 



I. L. LAPLBUR 

1932 Notre-Dame et 59 Dupre 

MONTREAL 
Importateur general de 

Ferronneries, Peintures, Vitres 
Huiles et Vernis. 

Specialite — Ferrements pour b&tisses et ma- 
te 'iaux pour cauaux d'egouis. 



ED. BEAUVAIS & CIE 

MAGASINS GENERAUX 

Entrepot No 76 V. R. 

Courtiers de Douane 

Marcliands a Commission 

Marchandises reyues eu consignation. 

Argent avance sur marchandises. 

5 et 7 Rue De Bresolles, Montreal 



DYSPEPSINE 

Le Grand Remede Americain 
pour la 

« DYSPEPSIE " 



Wallace Dawson, Pharmacien 

169 rue St Laurent, Montreal. 

Seul Agent p< ur la Compagnie de Medecine 
." DAWSUN." 



Remede Universel Inoffensif 

pour detruire les 

CORS et les DURILLONS 

KN PEU DE JOURS. 

Prix : 25 CTS la boite. 

Entrepot General : 

EDMOND BEAUCHAMP, 112 Ste-Elizabeth 

MONTREAL 

^^"Ma'iufacture &, Paris, Fiance, et recom 
maude par les sommites medicales. 

iHOTElTsfrLOUTs" 

J. JOHNSTON & Cie, Prop. 
No. 64, Bue St-Gabricl 

MONTREAL 

Vins.'Liqueurs et Cigares de choix. 
Service parfait. 






LE PRIX COtJRAtiT 



11 



o 28 



ISTOS PRIX COURANTS 

metavx $ C. $ c. 

IL'uivre. Linjiots par b 12 14 

cnfeuille 25 28 

tain, lingots 26 2 

barrr.s 

Plumb : 

jtauinons par lb 

'■arrcH 

|Teuilles 

)e chaase 

ruyan par 100 lbs 

Zinc : 

Lingots, Spelter par lb 

Teuillos, No. 8 

AviiT : 

ressort parlOO lbs 

lA lisse 

lAmericain 

lA bandage 

Ia pince 

iFondu P :,r lb 

iPoule, ordinaire 

|De inecaniiien 

Fontet: p. ton 

|8ieinens 



04 04', 

05 h 05 ; i 

(I 05 (I (I.'..'. 

06j 00 

4 50 5 00 

0«* (I "7 

o i(7 ii 07J 



3 00 

2 75 
5 50 

3 00 
3 25 
12 
00 
00 



:; 25 
3 00 
li 00 
3 25 
3 50 
115 
07 
04 



23 50 

23 00 

2:; no 

24 00 

23 50 

24 00 
00 00 
22 00 
21 00 
24 00 



Coltness 

Calder 

Langloan 

Snnimerlee 

Gartsberrie 

Glengarnock - 

Carnbroe 

Eglinton 

Sbotts 

Fit en barres : 

Canaiien par 100 lbs 

Axiglais 

Allinc 

De Suede 

De Norvege 

Low moor 

" e > verge 

FntUlard cercler p. 100 lbs 

" Double. 

FEEEONNERIE ET QUINCAILLERIE. 

ten a cheval : 

Ordinaires p- 100 lbs 

En acier 

repasser P- lb 

. Coupees, toutes di- 
mensions i 100 lbs 

-ees, do h- 

7-16. 



21 00 
00 00 
24 00 
00 00 
24 00 
00 00 
00 00 

22 50 
22 Oo 
00 00 



40 

50 

85 

50 

50 

50 

09 

3 00 

3 00 



3 65 
00 
00 



5-16. 



3 15 
3 90 

3 90 

4 25 
4 50 
4 75 
Esc. 20 pc. 



2 50 
2 60 

2 90 
5 00 
5 00 
00 
10 

3 25 
3 25 



3 75 
00 
03£ 

3 75 
00 
00 
00 
00 
00 



2 60 



00 
0.08 
00 
00 



Mldef-r: 
Poli, de No. a r/o. 8, 

par 100 lbs 

Brule, po ur tuyau, la lb 0.07 

Galvanise 3 35 

Huile et brule 2 70 

Avance 5 p.c. 
la i ton, a collets...p. lb 35 < 

Fonles Malliables 

Enclunies 

Churn Hit x : 

T. et "Strap" p. 

Straps " et Gonds 
filers " 

CLOUS, ETC. 

Clous coupes a chaud : 

De 3 a 6 pes., p. 100 lbs. 

" 2J a 2{ " 

"2 a 2} " 

"1J al* " 

" 1 1 pouce •' 
Vlous coupes a froid : 

Deli a If pee., p. 100 lbs. 

"1} pouce " 

Clow d Jinir par 100 lbs : 

I pouce 

u " 

li " 

II " 

2et2} 

2} a 2* 

3 ifi 

juc a quart par 100 livres : 

I pouce 

1 " 

li " J 

'. lout a river par 100 livres : 
1 pouce 

n " 

UaH " 

•4 " 

2ia3 " ZZZZZ 

3 a 6 " 



rB 
o 



09 10 
10} 11 

5i 05? 

04 05 



2.45 
2.70 
3.05 
3.05 
3.45 

2.95 
3.45 



6.70 
5.00 
4.25 
4.25 
4.00 
3.75 
3.50 

5.15 
4.75 
4.45 



^B 

o 



6.70 
5.00 
4.25 
4.00 
3.75 
3.75 
3.50 

Clous d'acier 10c en sus 

Clous galvanises, par 100 lbs $10.00 

Clouaardoise " 5 00 

Clou a cheval, No. 7 3 00 

" " 8 2 88 

" 9, 10 " 2 75 

FUiereset Coussinets: 

liste Escompte 30 pour cent 

Tarauds-meres, (Taper taps) 

Escompte 30 



lime*, rdpet et tiers-points: 
lere quality, escompte... 50 

2me quality, " ••• 50 " 

Miches de tariere, escompte. 50 

Tarieres. 40 " 

Vis, (1 bois, escompte 47J " 

Bou Ions ft voiture, esc 55 " 

Bou Ions ft bandage 50 " 

Bbalons a liBses 65 " 

TOLE 

Noire, Nos 10 a 20, p. 100 lb.. 3.00 :i 0.00 

" 22 a 24 " 3.00 u 0.00 

" 20 parlOU lbs.... 3.00 a 0.00 

" 28 " :;. :. a o.oo 

Galvanisee Morewood o.no; a 0.07 1 . 

Queens' head... 0.05.-S A 0.06 

Etam.'e.Nc 24, 72x3(1" 0.08J 

" 26 " " 0.08j 

" " 28,84x36 >>. 100 lbs 0.08J 

Russie, Nos 8, 9 et 10, p. lb 0.12 

Canada, par boite 3.00 3 10 

FERBLANO 

Coke I C par boite 4.50 

Cbarbon de bois IC p. boite 4.75 

" IX " 5.75 

Pour chaque X additionnel extra 1.00 

Cbarbon de bois D (' 

Charbon de bois I C Bradley. 6 50 a (i 75 
Ferblanc terne 7 75 a 8 25 

TUYAUX. 

Tuyaux en grls : 

I pouces par longueur de 3 pieds 45 

6 " " GO 

9 " 90 

12 " " 1 26 

15 " '• 2 16 

18 " " 2 70 

Coudes ronds : 

4 pouces chacun 75 

6 " " 1 00 

9 " " 1 75 

12 " " 2 50 

Tuyaux ae reduction : 

6x4 pouces chacun 1 40 

9x6 " " 1 90 

12x9 " " 2 75 

Connection simple carree oufausse iquerre: 

4x4 pouce chacuns 90 

6x4 " " 150 

6x6 " " 150 

9x6 '.' " 2 10 

9x9 " " 2 10 

12x9 " " 3 00 

12 x 12 " " 3 00 

Connection double, carrie ou fausse iquerre ; 

4 x 4 pouces chacun 1 40 

6x4 " " 1 90 

6x6 " " 1 90 

9x6 " •' 2 75 

9x9 '• " 2 75 

12x9 " " 4 00 

12 x 12 " " : 00 

Syphon. simple douole 

4 pouces 140 2 00 

6 " 1 90 2 75 

9 " 2 75 3 30 

12 " 4 00 6 00 

Tuyaux d eherninie. 

9 pouces, par pied 25 

12 " " 40 

Ciments. 

Cimentde Portland 2 60 2 75 

" Romain.... 2 60 2 75 

" de Quebec 1 50 1 75 

Platre calcine 1 80 2 00 

PLATRE POUR LA TERRE 

La poche de i baril 45 a 50c 

do au char 40 a 45c 

BRIQUES 

De Montreal $8.00 a 10.00 

Du Bord de l'eau 6.00 a 0.00 

Refractaires 21.00 a 24.00 

PEINTURES 
Blanc de plomb pur, par baril de 

25 a 100 lbs 6.25 a 7.00 

No 1 6.00 a 6.50 

" 2 5.50a5.80 

" 3 4.00a4.50 

lane de plomb sec 5.75 a 6.00 

Bouge ..e Paris (Red Lead) 5.00 a 5.50 

R uge ^e Venise (Anglais) 1.75 

Roe 1.50 

Oci 1.50 

Blanc de Ceruse 0.60 

Huile de lin crue 0.00 a 0.69 

" " bouillie 0.71 a 0.73 

Ess.de Terebenthine 0.63 ft 0.65 

Mastic par 100 lbs 2.00 ft 2.50 

Papier goudronne 1.50 ft 1.60 

VERRES A VITRES 
United — 14 ft 25. ..1.50 a 0.00 par 50 pds 
20 " 40...1.60a0.00 
41 " 50...3.50ft0.00parl00pds 
51 " 60...3.75 ft 0.00 
61 " 70.. .4.00 a 0.00 
71 " 80... 4.25 ft 0.00 
81 *' 85...5.00ft0.00 
86 " 90... 6. 00 ft 0.00 
, 91 " 95 



J. E. C. ST-AM0UR ! BASTIEN & GAGN0N 



ENTREPRENEUR HI 



Plomteiers sanitaires 



Couvertures de toutes sortes 

ctreparages Ferblantiers et Couvreurs 



:67':$ Rue <les SS«'i{£iioiii'H 

MONTREAL 



P igeurn d'Appar< in n Qaz, a Air, A Eao 
chance ol <> Vapeui , Baute 



D. ALLUISI et FILS 

1955 RUE STE- CATHERINE 



FABEICANT8 DE 

CUTTEES et 0R1TEME1TTS 

ETV PLATRE 

33, Rue Bonsecours 



MONTREAL 

L. J. HERARD 



M AHCII.Wn I>E 



Fi i to arteries, Quincaillerics, Oni!l.<, 
Udcnsiles de Quinine, etc. 

102, Rue Saint-Laurent 

MONTREAL 



I'rix trfiH imuli' i i's. 



N. O. ROCHON 

Artiste Peintre Decorateur 

Special ltd pour Dfirorailon — Egllse^ K6si- 
dences prlvges, etc. 

Peinlure et Imitation deloasgenr 

1339, Rue Notre-Dame 

MONTREAL 



W.&F.P.Currie&Cie 

No. 100 Rue des Soeurs Grises 

MONTREAL 

rMPORTATEURS DK 

Tuyaux d'Egouts Ecossais, 

Ciment de Portland, 

Tfctes de cheminges, Ciment Romain, 

Tuyaux pour ventilateurs, Ciment Canadien, 
Couvercles de conduits, Chaux hydraulique 
Briques a feu, Terre4f«.u, Borax, 

Platre de Paris. 

Blanc de Ceruse, 

Glaise a porcelaine. 



AVIS 

a ceux qui out besoin de 

Balances a Foin ou a Charbon 



• tiik- 



WARREN SCALE CO. 

Nos. 454 & 4.->« Bue St-Paul, Coin de la 

Kuc SI - M.Ik. las. 

Vu le perfectiounement et ['amelioration 
de leur outillag^, vendront a 1'iivenir leurs 
balances & charbon et & foin aux prix sul- 
vants : 

Balances, 3 tonnes - - $60 
Balances, 4 tonnes - - $65 

Ces balances sout garanties et approuvfiei 
par le gouvernement. 

Demandezauxin;u'ch;iii.lsde fcrpour tout 
autre de nos balances, telles que : 

Balance Plateforme et Balance a Comptoii'. 

FABRICANTS J ACIER BESSEMER Ces balances sont faites avec le meilleur 
rs^oe^D^c r.=-c- --« r.nTniiic I materiel possible et sont aussi bonnes sinon 
RES&OKii- utb h, tmu i tuiLs, i superieur« s a toutes autres balances manu- 
L|jS t * 1 facturfies aii Canada et aux Etats Unis. 



C. H. LETOUENEUX, pris. 



C. LETOUENEUX, Vicepi i 



J. LETOUENEUX, sec.-tris. 



Le TOURNEUX, FILS & CIB 

(LIMITE) 

MARCHANDS-FERRONNIERS 
Nos. 361, 363 et 265, RUE ST-PAUL 

Enseigne de l'Enclume. MONTREAL. 



ROBIN Sc SADLER 

MANUFACTUEIEBS DE 

COURROIES EIX OTJIJEt 

2518, 2520 et 2522. BUE NOTRE-DAME, MONTREAL 



RESULTAT SATISFAISANT ! ! 

Notre sollicitation aupresdes marchands a donne le resultat le plus satisfaisant 
La liste suivante est compo^ee des meilleures maisons lesquelles nous serviront 
d'agents pour le gros et le detail : 

A Monteeal: Gaucher & Telmosse, Thos. Wilson & Cie, (gros seulement), 
P. Cadoret, Jos. Brouillette. A Hochblaga: Joseph Leblanc. A la Poiml m- 
Chaeles: Augustin Gignac, Joseph Biron, N. J H. Roy, t-rancois i lins. A brE- 
a-NEGoNDE- F. Elie, M. Noel, H. Laniei. A St-Hemu : \ . G. Loiselle, O. Lesieur. 
A Maskinonge: N. G. Lemire. A L'Assomction : A. Archambault. A Louisevii .i.k ; 
Thos Lamy A Beethierville : Louis Tranchemontagne. A Jouette : L. G. Fro- 
ment A Trois-Riviekes : O. Carignan. A St-Jeeome: Louis Labelle. A Terkeuonne : 
Thos. Lapoiute. A Watertoo : Ant. Juneau. A Farnham : J. A. Decelles. 

J. E. P. RACICOT 

1434 Rue Notre-Dame, Montreal 

Proprietaire des 

Pilules Magxmut, GoutUs Royales, Onguent de Lorme, Rhumatisme, Royales, Huile 

Venerienne, Spidfique contre le Vers Solitaire, Poudre Tonxque, Nervine, 

Preparation Tonique, Sirop Pectoral. 

N. B. On devrait trouver les preparations sus-mentionnees dans toule maison 
serieuse et bien assortie 



12 



LE PRIX COURANT 



PERMIT DE CONSTRUTRE 

]6?.— Qnnrt-'er St Gabriel, rue Made- 
leine, trois niaifoiis a 2 stages, trois lo- 
getrents, 47. 7 n 30, mnrs en 1 riqne con- 
vert uro |>l:.te en cin.ei.t Proj rtftairc, 
Chap. II. Bolton, ( bemin Napoleon; ar- 
chitects AV. II. Ho<lson, 45J rue S An- 
toine, macon Adolphc Paquette. char- 
pen tier l-aac Collins, liriuuetenrs, M 
Aubin « Loiseau, me Vinet. Coutprobi- 
bie $3,250. 

163— Qnartier St Jacqne-, rue St An. In'' 
une uaaison a - stages, atelier. 90 n 35, 
murs en brique, couverture plate en gra- 
vois etciment. Proprietaires C. Robillard 
& C'ie, arcbitectes L R. Montbriand 1583 
rue Ste Catherine, nun; ms Belanger & 
Suernon, charpentier H. Papineau. Cout 
probable f 4,000. 

Cigares § Granby 

" LA FAMEUSE " 
"LA MAYA" "HAVANA PEARL" 
"PERFECTION" . "FASCINATOR" 

"BABY PEARL" 

Premiere qualite. Plus bas prix du 
inarch^. Marques speciales a ordre. 

Payne Freres & McFarlane 

GRANBY, P.Q. 

ANN0NCES 
DANSLESJOURNAUX 



G^TucKfR^c 



EMPLATREoes MONTAGNES vertes 

<5* Geo tUCKER-na pas 

o 'egale pour les - 

□QULEURSOES REINS - 
\L'AMIE DE 

aOames-^ 



MEDESMONTACNESVERft 

GEOTUCKER * WH 



SIRORBOTANIQUE DE & 

■2^G£0 TUCKER est! 

^GARANTI DE GUERIR LA 
^fe^-TOUX ET U\ 

COQUELUCHE/ 



; MALADIES INTERNES ET EXTERNES REMEDES BIEN CONNU. 



$5,000 



POURDE . 
MEILLEURES 

MFDECINES 
PATENTEES 

VENDUS PARTOUS 
ET EPICIERSV 

RESPECTABLES 

DEPOT CHEZ: 



MERES SAUVEZ LA 
VIEAVOSPETITS 
ENFANTSen 

demandant 70ujour5i 
avotrepharmacien 
les bonbons de 
CHOCOLAT'nd'eh 

DESMONTAGNES 

VERTES DE 
G££ TUCKER 
POUR LF.S VERS, a 



ARC HIT ECTES 

A. PREFONTAINE 

ARCHITECTE 

Successeiir do Ceil Victor FVwrsei I 

is, pi^aok r>'AT«,3xi^s 

MONTBEAfi 



NOUBLIEZ PASDE 
DEMANDER LES 

petites pilules 
POMMESqgMAI 
de la montague verte 
^Gia TUCKER 

POURLA PURGATION. 

DYSPEPSIE, 
CONSTIFATIDNetc 
|a2 PILULESlaDOSE 



XiY]VcAi«r, Th**s <3c Cie 

pharnTa'cie en gros, 
rue s t -paul, montreal. 



DES MILLIERS 
DE PERSONNES 
SOUEFRANTES 
ONT 
IMMEDIATEMEriT 
RECOURS" WK 

Remedes Sauvages 

DE 

GEO. TUCKER 

429;'RUE'GRA!£.* 

ENFACE DU 
CHAMP DErjyiARS; 



Evans & Sons. 



Nous venons de publier une nouvelle 
edition de notre livre intitule: "News- 
paper Advertising." Le volume a 256 ra- 
ges et parmi (-on contenu on peut (iter 
les listes et catalogues suivants de jour- 
naux : 

JOURNAUX QUOTIDIENS DE NeW-YoRK 

avec leur tarif d'annonces. 

JOURNAUX QUOTIDIANS DES VILLES AYANT 

une population de plus de 150,000, et ne 
contenant que les meilleurs. 

JOURNAUX QUOTIDIENS DES VILLES AYANT 

plus de 20,000 de population, ne conte- 
nant que les meilleurs. 

La meilleure liste des journaux lo 
caux, comprenant toutes les villes et le 
villages ayant plus de 20,000 de populv 
tion et tous les chefs-lieux importantsd 
comtes. 

TJn journal par chaque Etat. Le mk; 
leur pour l'annonceur qui n'en v< i 
qu'un. 

C'OMBINAISONS PAR EtATS DE JOURNM i 

quotidiens et hebdomadaires, dans Iti 
quels les annonces sont inserees a mo.t 
prix. 

Une courte liste de journaux t>j 
lesqnels on peut annoncer de manien 
couvrir toutes les parties du pays ; c't 
une collection choisie, faite avec le p t 
grand soin aided'une longueexrerie».*t. 
Les plus grandes circulations. Lri i 
cod plete de tous les journaux am6r . 
cains publiant regulierement plus de 
25,000 exemplaires. 

Neuf occasions en annonces pour ceuj 
qui veulent es-ayer. 

Annonces a bon marche dans les jour- 
naux quotidiens d'un grand nombre des 
principalis villes et villages ; cette list? 
ofi're des avantages speciaux a certain 
annonceurs. 

Jounaux speciaux. Catalogue tri..< 
considerables, des meilleurs. 

6,652 JOURNAUX DE CAMPAGNE OU LES AN- 

nonces coutent $46.85 la ligne pour pa- 
raitre dans tous ces journaux. Plus de 
la moiti6 de tou> les journaux hebdoma- 
daires americains. 

Le volume est expt'die a toute adresse 
pour Trente Centins. 

GEORGE P. ROW ELL & CO., 
Newspaper Advertising Bureau, 

10 Spruce Street, New York. 



Kerry Watson & Oie. Lyman & Knox. 

PHARMACIENS EN GROS 
A VIS aux Pharmaciens et Marchands des Campagnes : 

Pour avoir l'Arrapaho on le veritable Bourne des Montagues Vertes, de Geo. 
Tucker, il faut s'adresser a N. Quintal & Fils, Hudon, Hebert * Cie, L. Chapnt, fils 
& Cie, Gaucher & Telmosse, Hudon & Orsali, Laporte, Martin & Cie, epiciers en 
gros, Montreal. F. Barrette, Hull et tout le comt6 d 'Ottawa ; U. Carrignan.Trois- 
Rivieres ; Dr Sylve*tre, Sorel ; Dr St Jacques, St Hyacinthe ; Dr E. D. Morin & Cie, 
Quebec ; W. Brunet & Cie, Quebec ; Dr Daigneault, St Jean ; O. G. Dion, Levis ; 
L. Robitaille, Joliette ; Hoerner & Williams, Trois-Rivieres, pharm. gros et detail. 

AVIS SPECIAL — Les Remedes Indiens de la Cie du Baume des Montagnes 
Vertes de Geo Tucker, out et6 enregistr6 au " R^gistre des marques de commerce 
No 13, folio 2810 " conformement a " l'Acte des marques de commerce et dessinsde 
fabrique de 1879," par Geo Tucker. Les remedes Indiens de la Compagnie du 
Baume des Montagnes Vertes deviennent ti populaires qu'un grand nombre de 
pharmaciens et epiciers se servent de ce titre pour vendre des pr6parations falsi- 
fi^es. II y a aussi des gens qui parcourent les campagnes; des homines portantdes 
cheveux longs, afin de mieux reussir a tromper les personnes, et se disant soit 
agent de Cie, soit associe et quelque fois meme, frere du proprietaire. II y a jusqu'a 
des femmes qui pr^tendent etre agents de la Cie. Mefiez-vous de ces imposteurs. 
M. G. Tucker previent qu'il ne sera pas responsable pour aucun accident qui 
pourra arriver a ceux qui se servent de fausses preparations vendues f-ous le nom 
la Cie du Baume des Montagnes Vertes. Demandez toujours les remedes de Geo. 
Tucker et exigez que son nom soit souffle dans le verre de la bouteille et l'adres^e 
' 429 rue Craig, Montreal," sur chaque boite. 



A. Demers 



C. Brunet 



A. Therien 



V. LACOMBE 

Architecte et Mesuraur 
1213, Rue Notre-Dame 



MONTREAL 



DaousfcGendron 

Architectes et Evaluateurs 

No 09, RUE SAINT-JACQUES 
MONTREAL. 
Telephone No. 2540. 




J.B.ResthersFils 

ARCHITECTES 

Chambres Nos 60 et 66, 

Batisse " Imperial " 

107 K.XJE ST-JACQUES 

MONTREAL. 



Drapeau, Savignac & Cie 

MM. DEMERS, BRUNET & THERRIEN faisant affaire sous la raison sociale 
de " DRAPEAU, SAVIGNAC & CIE," ont le plaisir d'annoncer a leurs clients 
qu'ils sont maintenant installs dans leur nouvel elablissement, rue St Laurent. 
Ces messieurs sont maintenant en £tat de repandre avec promptitude a toutes 
commandes qu'on voudra leur confier, tels que : 

Couverture, Plomberie et Pose d ' Appareils a Eau Chaude. 

Ces messieurs remercient le public de l'encouragement qn'il a bien voulu leur 
donner durant cette derniere ann6e et comptent encore sur le meme encourage- 
ment durant l'annte presente. 



SIMEON PR0ULX 

MENUISIER & CHARPENTIER 

No. Qh 
Rue St. Charles- Borromee 

MONTREAL 

Ouvrage execute avec promptitude et 
a bas prix. 

Specialite : Cadres pour Bains, tou- 
jours en mains. 



Cie Canadienne de Caoutchouc 

DE MONTREAL 

Manufacture de Claques et Bottes en Caout- 
chouc, Bottines en Feutre et Drap, Cour- 
roies, Boyaux et Paquetages, Boyaux pour 
pompe a incendie, Drap en Caoutchouc pour 
voitures, etc. etc. 

Bureaux et entrep6ts : 

323 et 325, RUE SAINT-PAUL 

Ateliers : 

97 a 1000, Notre-Dame, Carne Papineau, 

MONTREAL. 

Succursale : 45, rue Yonge, Toronto. 



J. EMILE YANIER 

(Anci'en 61eve de l'Ecole Polytechnique) 

Ingenieur Civil et Arpenteur 
107 rue St Jacques 

Eq fa"e dn Carr6 de la Place d'Armes. 

Se charge de plans de ponts, aqueducs 

ggoots, de traces de chemins de fer et routes 

d'arpentages publics et particuliers, de de- 

mandes de brevets d'invention, etc. 

Telephone No. 1800. 



J. H. LBCLAIR 

Arpenteur, Ingenieur Oivil 
et Architecte 

Se chargent d'Arpentages publics etpriv6», 
Confection de Cadastres et Livres de Renvo', 
Chemins de Fer, Aqueducs, Egouts, Brevets 
d'invention et Marques de Commerce, etc. 

63 IRtie St-Jacq tie s 

MONTREAL. 



I. FRECHETTE & CIE 

Ingenieurs-Mecaniciens 

Vendeur-; et acheteurs de toutes especes de 

lUaclilnerie, Fournltures de toates 

especes de machineries, 

Apparells a <jaz, les Engins a vapeur, etc. 

Prop i igtaires et fabricants de la eelebre 
Machine a Bardeau brevete de Frechette. 

TJne Usine " Macliine Shop " est attached a 
I'etablissement. 

Nos 686 et 688, Rue Craig 

Telephone 2849. MONTREAL. 



Brasserie Alsacienne 

K0RMAN, Proprietaire, TORONTO 



R. Montbriand 

ARCHITECTE et MESDREOR 
1583, Rue Ste- Catherine, 1583 



MONTREAL 



H. M. PERRAULT 

ARCHIiECTE & ARPENTEUR 

No. 17 Cote de la Place d'Armes 

MONTREAL 



LABER BEER and PORTER 



J0S..D0MPH0USSE, Depositaire 

MONTREAL 



Felix Boismenu 
Arbitrages, Evaluation 

BUREAU : 

17, COTE de la PLACE D'ARMES 

R'cddence: 301 RUE ST- HUBERT 

Telephone No 2277. 

TlERRE DIDIER 

ENTREPRENEUR MENUISIER 

Arbitrages, Evaluations Agence 
d'Immeubles 

bureau : 

53 rue St- Jacques, Montreal. 



LEPKiXCOURANT 



13 



H. Hutr-liins — Telephone 2-18(3 — J.Vf. Forbes- 

B. HUTCHINS & CIE 

Agents d'lmmeubles, «Ie Location et <le 

Finances. 

Cbambre 201, ler Etage 

BATISS^ "NEW YORK LIFE" 

Square Place d' Arm ea - - Montreal 

Negoclations d'Actlons, Debentures et 
Pretsd'Ar^t'iit. 

NOTAIRES 

HETU & HETU 

NOTAIRES 
30, RUE SAINT-JACQUES. 

Telephone No 1011. 



Ls. N. DUMOUCHEL 

NOTAIRE 

Commissalre de la Cour Supprieure, etc. 

No. 44 ST VINCENT. MONTREAL 



ENCANTEURS 



R. K. THOMAS 

Agent d'lmmeubles et de Placements 
30 RUE ST-JEAN. 

Batisse Waddell coin de la rue Notrc-Dame 

TELEPHONE No. 699. MONTREAL 

Se charge die louage des maisons 
de la collection des loyers. 



AVOCATS 

OSCAR GAUDET - 

AVOCAT 
lSTS, NOTRE-DAME 

MONTREAL 

Doherty & Doherty 

AVOCATS 

No. 13, RUE DE VHOP1TAL 

MONTREAL 



Girouard & deLorimier 

AVOCATS 
30, rue St- Jacques, Montreal. 



Telephone No. 1937 



L. N. BERNARD 

AVOCAT 
DR UMMOND VILLE, P. Q. 



Laclilan MacKay 

Agent Financier 

Vente el Achat d'lmmer.bh s, Comptable et 
Audlteur. 

No. 90, RUE ST-JACQUES, MONTREAL 

B. P. Boiteil03. 

References: MM. L. Gunn A Co, Klngnto 

Taylor Bros., Trenholme, Tayloi a Uuchan 

Kerry Watson & Co, Kittson A Ready Win 

McLennan (de Win McLennan & Fry). Moot. 

A vendre a bon marche 
ou a echanger 

pour propriete de ville, une magniflque pro- 
priete A Sl-JerOme. connu sous le uom 
d'Hotel Barcelo. U y a un marche avanta 
geux A falre.pour qu conque deslrerait ou- 
vrir un magasin ou tenir hotel 

S'adresser a M. THIBODEA17, 

1203, rue Ste-Catherine, Montreal. 

Fabrique Frangaise 

VINS DE TOUTES SORTES 

GROS ET DETAIL 



IMPERIAL 

I^ii*o Jiisiii*si,ii<»o Company of Ijoiidon 



FoNDEE EN 1803 



Capital, en especes, $5,850,000 
Actif reel, au-dessus de 8,000,000 

DEPA l.'TKMENT CANAD1 EN 
Bdtisses de la Compagnie, 107, RUE ST-JACQUES 

MONTREAL 
E. T>. LA.OY, Directeur Residant. 



Compag"nie d'Assurance Royale 

D'ANGLETER 13 JE 

BUREAU PRINCIPAL AU CANADA - '■ MONTREAL 

CAPITAL - - #10,000,000 



PLACEMENTS 



189,000,000 



Montant place an Canada pour la protection des portenrs de police, principalemen 
au fonds du gouvernement, $800,000. Responsabilite des actionnaires lllimitee 



La ROYALE a le plus grand surplus d'actif au dessus du passif de toutes les Com] 
pagnies d'Assurances contre 1'incendie du monde. 

WILLIAM TATLEY, Agent Principal et GSrant residant. 
E. HURTUBISE et A. ST-CYR, Agents sp6ciaux du- depart, francais, Montreal 

LA ROYALt CANADIENNE 

Compagnie d'Assurance Maritime et contre 

Flncendie. 



President - - ANDREW ROBERTSON, Ecuyer. 

Vice-President - - Hon. J. R. THIBAUDEAU. 

G. H. McKENRY, Girant. 



"LA CANADIENNE" 

COMPAGNIE D'ASSURANCE sur LA VIE 

Un montant excedant les obligations de la Compagnie envers les assures 
sera toujours depose au credit du Gouvernement 

Bureaux : 114, rue St-Jacques, bureIu fa de du poste 

MONTREAL 

Conseil d 1 Administration : L'Kon. J. G. Laviolette, President ; F. X. Moisan, Nego- 
tiant, Vice-President; Hon. J. E. Robidoux, Secretaire-Provincial; Hon. G. 
Bresse, M.C.L. ; Hon. H. G. Malhiot, J.C.S., Quebec ; A. S. Hamelin, Echevin, 
vice-president Banque Jacques- Cartier; J. G. Laviolette, M.D. ; J. Ls. Mi- 
chaud, Secretaire. 



Les Bycicles de Brantford tti^y 1 ?- 6 " 16 — 



Deraandez le catalogue. 



icicle Co'y., Biantlord, Ont 



C.R. Hardy A,Cie 

Agents Financiers 

Irmneubles, Assurance et Finance. 
ARGENT PRETE. 

Chmnbre 49, Bdlinse "Imperial" 

PJace d'Armes, Montreal 
Telephone Bell 2569. 



Les Bycicles de Brantford gSSBft iJRF&SfijJiL T£! 

(Limited), Brantford, Ont. Demandez le catalogue. 



Les Bycicles de Brantford BOn i^fX%W|fu 8 8 r pn 1 r ou a^ r . b,e '' 

Demandez le catalogue A la <ioold Bycicle Co., (Limited), Brantford, Ont. 



VINCENDEAU & MOUNIER 

No. 1950, Rue Ste-Catherine 

MONTREAL 



LA CIE D'ASSURANCE 

PHCENIX 

De HARTFORD, Conn. 

Etablie en 1851 

Capital comptant $2,000,000 

Actif 5,305,000 

Succursale au Canada. Bureau principal 

114, Rue St-Jacaues, Montreal 

GERALD A. HART, Gtrant Gentral 

On solliclte une part de votre assurance 
contre le feu pour cette compagnie riche et 
de confiance, qui a la reputation de rggler 
les reclamations promptement et libCrale- 
ment. 

Cykille Laruin, G. Maitland Smith, 
Agents a Montreal. 



ARGENT A PRETER 

en tout temps, sur propriety de cite de pre- 
miere classe. InterGt peu 61ev6 et condi- 
tions tres faeiles pour remboursement. 

Sun Life Assurance Company 

OF CANADA. 

R. MACAULAY, Directeur-Gerant. 

164 rue St Jacques, Montreal. 



evenu. Actif. 

$563,140.52 $2,233,322.72 

Polices sans condition. 



Assurance 
sur la vie 
en vigueur 
$13,337,983.08 



HAR LES HOLLAND 

VENTE ET ACHAT 

PROPRIETES 

SUR COMMISSION 

249, Rue St-Jacques 

REVUE IMMOBILIERE 

La semaine a ete tranquille au trois 
bureaux d'enregistrement et le total des 
ventes n'atteindrait pas 'JIOO.OOO s'il n'y 
avait la vente du champ de coursesrde 
"Blue Bonnetts" avec l'hdtel et les de- 
pendances que le syndicat de Toronto 
dont nous avous deja note les achats, 
vient de payer $68,000, fsoit $1000 de 
l'arpent] dont $20,000 cemptant. 

Peu de lots a batir parmi les ventes ; 
pour ces lots on a paye les prix auivants : 

Ville : LE PIED 

Rue Shaw I7j c « 

" St Denis [S. J.-B.J 31 » 

" Rachel 34J « 

" Iberville 14 « 

Mile-End : 
Rue Robin is " 

Cote St Louis : 
Rue Rivard I7j •« 

St Htnri : 

Rue Delisle 27 " 

Voici les totaux des prix de vente par 
quartiers. 

Quartier Ste-Marie $20,224 00 

" St Jacques 22,400 00 

St Louis 23,450 00 

St-Laurent „ 900 00 

" Centre 

E*t 

" St-Antoine 6,250 00 

" Ste-Anne 

" Ouest 

" St-Jean-Baptiste 12,054 50 

" Hochelaga 5840 00 

St-Gabriel 1,415 00 

Maisonneuve 

C6 e Visitation 

Cote St-Louis 500 00 

Mile-End 1,571 00 

Ste-Cunegonde 495 00 

St-llenri 840 00 

Cote St Paul 

Cote St Antoine 4,166,69 

Montreal Junction 

Outreuaont 

Notre-Dame de Graces 68,000 00 

Verdun 

$167,912 19 

Semaine precedents 334,276 15 

Ventes anterieures 7,533,369 00 



Depuis le ler. Janvier 8,035,558 14 

Semaine correspondante 1889$276,301 38 
Semaine correspondante 1888 149,391 80 



A la meme date 1889 $6,707,619 06 

A la meme date 1888 5,848,636 53 

Les prets hypothecates sont plus ac« 



14 



LE PRTX COURANT 



J. Cradock Simpson & Cie 

AGENTS D'IMMEUBLES ET DE FINANCES. 

OFFRENT EN VENTE — Residences de Ire classe ; bonnes maisons ; proprtetes 

.commereiales et magnifiques lots a batir. 
OFFRENT A LOUER — Maisons meublees ; maisons non-meublees et niagasins. 
FONT DES PRETS sur bonnes hypotheques a des taux d'interet tres bas. 
ASSURENT les risques de tout genre dans des Compagnies de premier ordre. 
ADMINISTRENT LES PROPRIETES pour les proprieties ou Fidei Commis- 

saires, au mieux de leurs interets. 
VENTE DTMMEUBLES A L'ENCAN tous les quinze jours, le MERCREDI. 

Batisses de l'Assurance la Citoyenne 
Pine St-Jacques - - Montreal 



181, 



tifs que les ventes ; nous y trouvons un 
pret de £10,000, fait par une assurance 
Anglaise a une institution de la ville au 
taux de 5 p.c. D'autres prets, de $5,000 
a $14,000 portent 5£ p.c. ; un placement 
de $13,000 a 6te fait a 6 p.c. et un de 
$5,500 a 7 p.c. 

Voici les totaux de^ prets par catego- 
ries de preteurs : 

Ciesde pret 31,100 

Oies d'assurances 58,100 

Autres corporations 13,000 

Successions 1,800 

Particuliers '. 34,504 

Total $138,504 

Seuiaine precedente 124,825 

Semaines anterieures 3,660,535 

Depuis le ler Janvier $3,923,864 

Semaine corr. 1889 $68,288 

do 1888 101,633 

A la meme date. 1889 $3,738,292 

do 1888 3,310,561 



VENTES ENREGISTREES 

Pendant la semaine terminee le 

11 octobre 1890. 



MONTREAL-EST 

Quartier Ste-Marie 
Rue Shaw. — Lot 591 quartierSte Marie 
terrain mesurant 50 x 80 vacant ; rendu 
par Henry Chapman a Isidore Nantel 
prix $700. 

Rue St Roch.— Lot 1364-42 quartier Ste 
Marie, terrain mesurant 25 x 80 avec 
maison No 15 rue St Roch ; vendu par 
Wm. George Holliday a Anna Beda Ha- 
zelton prix $1,415. 

Rue Champlain. — Lot 1095 quartier 
Ste Marie, terrain mesurant 40 x 120 
avec maison Nos 277 a 281 rue Cham- 
plain ; vendu par Cheri Gagne a Benja- 
min Mercier prix $\000. 

Rues Mignonne et Maisonneuve. — Lot 
659 et P. de 660 quartier Ste Marie ter- 
rain mesurant 45 x 90, 9 x 45 avec mai- 
son Nos 896 a 902 rue Mignonne ; vendu 
par Hercule Dupre a R. Robereau dit 
Duplessis, epse de A. Allary prix $4,300. 
Coin des rues Panet et Nonencourt. — 
Lots 972 et 973 quartier Ste Marie, ter- 
rain mesurant 76 x 70 et 69£ x 102£ avec 
maison Nos 6 a 16 rue Nonencourt et 304 
rue Panet; vendu par Alfred Bienvenu 
a Aldeline Lalonde prix $7,359. 

Rue Poupart. — Lot 1362-42 quartier 
Ste Marie, terrain mesurant 1,700 pieds 
en superficie maison Nos 193 et 195 rue 
Poupart; vendu par Sophie Ferland, epse 
de F. F. Ferland a John Wm. Mount 
prix $450 et autres considerations. 

Rue Plesei-.— Lot 1101-134 et P. N. O. 
de 1101-135 quartier Ste Marie, terrain 
mesurant 5,500 pieds en superficie mai- 
son No 436 rue Plessis; vendn par Wm. 
Strachan a " Hetu & Welhelmy " prix 
$2,000. 

Quartier St. Jacques. 

Rue Rivard— Lot 1202-55 quartier St 



Jacques, terrain mesurant 20 x 70 avec 
maison en bois et. brique nouvellement 
construite ; vendu >ar Joseph Brunet a 
Louis Vallee, prix $1,500. 

Rue Berri— Lot 1198 24 quartier St 
Jacques, terrain mesurant -2 x U7 avec 
maison en brique ; vendu par J.-Bte 
Coulombe a Mme Leggett, prix $3,800. 

Rue Notre- Dame— Partie N. E. lot 110 
quartier. St Jacques, terrain mesurant 
18 x 80 avec maison en brique; vendu 
par Michel Morley a James Cuddy, prix 
$4000. 

Rue Visitation— Lot 700 quartier St 
Jacques, terrain mesurant 40 x 72 avec 
maison Nos 180 a 184 rue Visitation ; 
vendu par Adele Lauzon, we M. Vail- 
lancourt et al a Desir£ Brodeur, prix 
$2,100. 

Rue Berri- Partie lot 463 quartier St 
Jacques, terrain mesurant 25 x 108 avec 
4 maisons No 63 rue Berri ; vendu par 
Benjamin Mercier a James Bailey, prix 
$8000. 

Coin des rues Notre-Dame et Wolfe- 
Lot 84 quartier St Jacques, terrain mesu- 
rant 1259 pieds en sup. avec maison en 
brique ; vendu par Ed. Nap. Serre dit St- 
Jean a Chs. ". . Viau dit St Mars, prix 
$3000. 

Quartier St-Louis 

Rue St Laurent.— Lot 789 quartier St 
Louis, terrain mesurant 2,846 pieds en 
sup. avec maisons Nos 369 et 371 rue St 
Laurent; vendu par James S. Thomson 
a Mary Cummings, epse de F. X. Caron 
prix $4,200. 

Rue Cadieux.— Lot 918-38 quartier St 
Louis, terrain mesurant 20 x 86.6 avec 
maison No 199 rue Cadieux ; vendu par 
Alexandre Lapalme a George Booth 
prix $2,650. 

Rue Lavel.— Lot 907-2a et 907-3a quar- 
tier St Louis, terrain mesurant 24j x 90 
chacun avec maison No 68 Avenue La- 
val; vendu par Pierre Paquet et al a 
Cyrille Laurin prix $13,000. 

Rue Drolet.— Lot 902-100b. quartier St 
Louis, terrain memrant 21 x 74 avec 
maison No 15 rue Drolet; vendu par 
Jane H. Haensgen.epse de L. R. Baridon 
a John Gerhardt prix $3,6t0. 
Quartier St- Laurent 

Rue Dorchester.— Lot 498 quartier St 
Laurent, terrain mesurant 48 x 90 va- 
cant; vendu par Michael Redmond et al 
a A. M. Redmond, we Ths. McKenna 
prix $90?. 

MONTREAL-OUEST 

Quartier St-Antome. 
Rue Ste Catherine. — P. S. O. du lot 
1653-S 22 c, et P. N. E. de 1653-S 22 D 
quartier St Antoine, terrain mesurant 
20 x 116, cottage en pierre et brique No 
2810 Ste Catherine ; vendu par John M. 
Bond a Erances M. Egleson, e>e de J. 
F. Wulff prix $6,250. 



HOCHELAGA 

Quartier St-Jean-Baptiste. 
' Rue St Denis— Lot 15-597 et 598 quar- 
tier St Jean-Bap ti ste, terrains mesurant 



25 x 100 chacun vacants ; vendu par 
Mme H. Gagnier a Alphonse David, 
prix $1,600. 

Rue Cadieux — Lot 114 quartier St 
Jean-Baptiste, terrain mesurant 37 x 66 
maison en bois Nos 294 et 296 rue Ca- 
dieux ; vendu par Olivier J. et Ph^be 
Gadbois aF. X. Forget Depatie et uxor, 
prix $1C00. 

Rue Mentana — Lot 10-9 et 10 quartier 
St Jean-Baptiste, terrain mesurant 24 x 
94 maison Nos 280 et 282 rue Mentana ; 
vendu par Mme veuve J. B. V. Gadbois 
a Maxime Corbeil, prix $1,250. 

Rue Rachel — Lot 12-127 quartier St 
Jean-Baptiste, terrain mesurant 23 x 85 
vacant ; vendu par Arthur Caron a Ulric 
Topin, prix $654.50. 

Rue Berri— Lot :<.5-90 91, 92, 15-104-90 
91 et 92 quartier St Jean-Baptiste, 3 ter- 
rains mesurant 20 x 80 chacun maisons 
Nos 739 a 743 rue Berri ; vendus par 
George Meunier a Alphonse O. Gervais, 
prix $4000. 

Rue St Laurent — Lot 403 quartier St 
Jean-Baptiste, terrain mesurant 44.6 x 
180 maison No 1204 rue St Laurent; 
vendu par William H. Gravel a Joseph 
Octave Villeneuve, prix $2,400 plus ba- 
lance d'obligation. 

Rue Pantaleon. — Partie du lot 15-1148 
quartier St Jean-Baptiste, terrain mesu- 
rant 18 x 64 maison No 219 rue Panta- 
leon ; vendu par Joseph Brunet a On6- 
sime Labrosse, prix $1,150. 

Quartier Hochelaga. 
Rue Iberville. — Lot 166-442 quartier 
Hochelaga, terrain mesurant 22 x 80 va- 
cant; vendu par Ed. Bone a Ferdinand 
Doruse prix $240. 

Rue Iberville.— Lots 168-13 a 16 quar- 
tier Hochelaga, terrain mesurant 5,000 
pieds en superficie maison Nos 230 a 244 
rue Iberville ; vendu par David Tardif a 
Malvina Lamarche veuve de W. Ber- 
thiaume prix $5,600. 

Rue Frontenac. — Lots 166-197 et 198 
quartier Hochelaga, terrains mesurant 
22 x 80 chacun maison Nos 241 et 243 
rue Frontenac ; vendu par Eugenie Va- 
rieur, epse de Louis Riendeau a Pierre 
Poulin et Urgel Lafortune en paiement 
de diverges obligations. 

Quartier St. Gabriel. 
Rue du Rosaire. — Lot 3167-71 quartier 
St Gabriel, terrain mesurant 23.2 x 87 
vacant ; vendu par Thomas B. Collinson 
a Frank H. Wildgoose prix $500. 

Rue St Charles. — Lot 2570 quartier St 
Gabriel, terrain mesurant 45 x 75 mai- 
son No 243 rue St Charles ; vendu par 
Narcisse Belanger a Louis Dansereau 
prix $915. 

C6te St Louis. 

Rue Rivard.— Lot 162-160 et 161 Cote 
St Louis, terrain mesurant 22 x 70 cha- 
cun vacants ; vendu par Joseph J. Beau- 
champ a "Stuart & Hebert" prix $500. 
Mile-End. 

Rue Robin. — Lot 182 Mile End, ter- 
rain mesurant 37.6 x 70.4 maison en 
bois; vendu par Jeremje Tetreault a 
Charles W. Mayer prix $650. 

Rue Robin— Lot 138-6 Mile-End, ter- 
rain mesurant 25.6 x 70 vacant; vendu 
par Edouard D. Roy a Alfred Mailloux, 
prix $321. 

Rue St Dominique— Partie S. E. du lot 
130-7 Mile-End, terrain mesurant 40 x 75 
maison et dependances ; vendu par Louis 
Bisson a The Montreal Loan and Mort- 
gage Co, prix $600. 

St-Henri 
Rue Delisle— Lot 912 St Henri, terrain 
mesurant 28.2 x 75 vacant; vendu par 

Lan- 



PROPRIETES 

A VBNDRB 

PAR 

R.L.deMartigny 

85 rue St-Jacques 



M. N. Delisle et autres a Sylvestre 
glois dit Lachapelle, prix $840. 



Coin des rues Bleury et Lagauchetiere, 
occup6 par M. Elliott, epicier. Terrain 
3400 pieds et maison en pierre. 

Coin des rues Lagauchetiere et Gain, 
une maison neuve, magnifique place 
pour un boucher, et 3 logements, ecurie, 
hangars. Terrain 25£ x 76. 

Terrain rue Cadieux, pres de la rue 
Sherbrooke, 12900 pieds faisant face sur 
deux rues, front 75 pieds, profondeur 172 
avec une grande maison. 

Coin des rues Sherbrooke et Cadieux 
deux grandes mai.-ons avec un terrain 
pour batir. 

1,085 LOIS 

dans la Ville de Maisonneuve, en face 

de la raffinerie de Sucre " St. Lawrence," 
dans le faubonrg de Montreal qui pro 
gresse le plus rapidement. 

20 Lots a Outremont 

aussi, 50 maisons et logements dans la 
ville. 

Nos 932 a 942 rue St- Dominique. — TJue 
splendide propriety, consistant de 13 lo- 
gements a 3 etages, lambrisses en bri- 
que, fondation en pierre, toit francais, 
lot 90 x 90. A bas prix. 

Nos 249, 251 et 253 rue Rivard— Qua- 
tre logements de 4 appartements, mai- 
son a 2 etages, bois et brique, fondation 
en pierre, avec 2 ecuries, 2 greniers a 
foin, hangars et cours bien cl6tureea. 

Nos 390 et 392 rue St Hypolite - Une 
maison lambrissee en brique, fondation 
en pierre, 4 logements, lot 40 x 90. 

Nos 737 et 739 rue St Dominique— line 
maison nouvellement batie, 3 logemente 
bois et brique, fondation en pierre. 

No 282 rue Iberville — Maison lambris- 
see en brique, 2 etages, 3 logements. Lot 
30 x 100. 

Nos 543 et 545 rue Rivard — Unu mai- 
son lambrissee en brique nouvellement 
batie, fondation en pierre, 2 logements. 

No 356 rue St Hypolite — Cottage en 
bois, nouvellement repare. 

Coin sud des rues Mignonne et Pai- 
thenais — Maison a 3 etages en bois et 
brique, fondation en pierre. Lot 20 x 60, 
avec ruelle. 

Nos 1187 et 1189 rue St Laurent — Un 
lot de terre 45 x 90 pieds, avec batisses 
dessus erigees. 

Nos 195 et 197 Avenue Laval — Une 
maison en brique et bois, fondation en 
pierre, 2 logements. 

No 1208 rue St Laurent — Un magnifi- 
que lot 30 x 180, avec maison, boulan- 
gerie, etables, etc. 

Avenue Mont-Royal — Entre les pro- 
prietes Stuart et Cadieux, 3 lots 25 x 110 
pieds. 

Nos 46, 48, 50 et 50J, rue Mignonne — 
2 maisons et 2 logements a 2 etages et 
allonge en bois et en brique, nouvelle- 
ment baties. 

Nos 203, 205 et 207 rue Poupart — 4 lo- 
gements, en bois et en brique, fonda- 
tions en pierre, une bonne maison. 

Nos 374 a 380 rue St Hypolite— Maison 
nouvellement batie, 4 logements a 2 eta- 
ge u , en brique et en bois, fondation en 
pierre. 

A OUTREMONT — Plusieurs lots su 
le chemin du Cimetiere et le Cbemin 
Ste Catherine. 



LE PRIX COURANT 



15 



. 



E. R. GAREAU 

AGENT D'IMMEUBLES ET 
FRETS D'ARGENT 

57, rue St. Gabriel 

OFFRE EN VENTE, proprietes de 

ville et de campagne. 
A LOUER, inagasins et maisons 

privees. 
PRETS D'ARGENT sur premiere 

hypotheque a 5o?o. 
LOCATION DE MAISONS.attention 
partieuliere donnee a cette branche. 



Grant & Landerman 

1£>, Irfcne St Jacques 

AGENTS GENERAUX 

IMMKUULKS, l'LACEMENTS, ASSURANCE 
ET COLLECTION. 

Negoeiation de prets, Administration 

de succession, 

Speciality d'Assurance j . 

Proprietes a vendre dans toutes les 

parties de la ville. Maisons a louer. 

Telei-hone 2767. 



Ste-Cuneqonde 
Rue Quesnel— Lot 38b-21 Ste Cune- 
gonde, terrain mesurant 20 x 62 en 
moyenne vacant; vendu par Charles J. 
Q. Coursol a Norbert Lanthier, prix $495. 
C6le St Antoine 
Rue Dorchester— Lot 1427 C6te St An- 
toine, terrain mesurant environ 13000 
pieds en superficie vacant: vendu par 
Margaret Robertson a Michael J. Hogan, 
prix $4,166.69. 

■ <■» i 

VENTES PAR LE SHERIF 

Pour la semaine prochaine. 

Montpetit vs Ravary 

Coteau du Lac 

Une terre No 472 du cadastre de la pa- 

roisse de St Ignace du Coteau du L ic 

contenant 3 arpents 1 perche par 21 ar- 

pents, avec maison grange etc. 

Vente a la porte de 1'eglise de St Igna- 
ce du Coteau du Lac le 23 octobre a 10 
h. a. m. 



PROPRIETES A VENDRE 

A V) NTE PRIVEE 
Par J. Cradock Simpson & Cie. 

RUE STE. -CATHERINE 

Un excellent coin, tout pres et a Test 
de la rue St,-Laurent, avec de bonnes ba- 
tisses eu briques. Pris modere et condi- 
tion faciles. 

RUE ST. -LAURENT 

Environ 206 pieds de front sur le c6te 
elargie de la rue, entre les rues Dorches- 
ter et Ste-Catherine, s'etendant jusqu'a 
la rue St-Charles Borrommee,sera vendu 
par lot. Pas de comptant exige. 

RUES KING AND QUEEN 

Les propriety's bien situees de la Raf- 
fineries du St.-Laurent, comprennent 
trois terrains de 33,800, 9,312 et 8,400 
pieds respective me nt. Le grand terrain 
sera snbdivise si on le demande. Aug- 
mentera certainement de valenr avant 
un an: 

RUE NOTRE-DAME 

2.17 pieds de front sur la rue Notre- 
Dame, joignai't hi rue Sohmer ; superfi- 
cie, environ 54,000 pieds, coin de la rue 
•St.-Ignace, l'arriere partie, pres des ate- 
liers de la Cie Royal, d'eclectricite, est 
admirablement situee pour l'erection de 
manufactures. 



RUE DUROCHER 

Cottage double, isol6, en pierre, en 
bon etat, chauffe a eau chaude, avec 
bonne ecurie et remise. Lot de 80 pieds 
de front par environ 125 pieds. Mai*on 
bien situee etconfortable. 

RUE DO I'l.ATKU 

Maison en brique solide a 3 etages 
avec un petit cottage en arriere. Lot en- 
viron 25 x 80 ; loyer J |$436, pourrait etre 
divisee en deux logements, sera vendue 
pour liquider une succession. 

RUE UVIVECITE 

Deux belles maisons a facade en 
pierre, coin de la rue Prince Arthure., 
en bon etat, ave toutes les ameliorations 
modernes, ehauft'6 a l'eau chaude et fini 
artistique. 

RUE DORCHESTER 

Belle maisons a facade en pierre, pres 
de la rue Mackay, viennent d'etre ache- 
vees, excellent site, toutes les amelio- 
rations, fini de premiere classe, en bois 
dur, perron en pierre. 

RUE OSBORNE 

Quatre excellents cottages en brique, 
avec cuisines en allonge ; toujours bien 
loues et donnant un bon revenu. Prix 
$15,000 seuleraent. 

RUE GUY 

Maison isolee, coin de la rue, avec 
toutes les ameliorations modernes, spa- 
cieuses, et confortable. sera vendu a un 
prix modere. Demandez des details. 

RUE BLEURY, $6250 

Maison en pierre en excellent etat, 
avec allonge pour salle a manger et cui- 
sine. Peut-etre facilement divisee en lo- 
gements. 

RUE ST.-LAURENT 

Splendide propriete commerciale, vis- 
it vis le marchS St-Laurent, front de 184 
pieds 9 pousses sur la rue St-Laurent et 
182 pieds sur la rue St-Charles Borro- 
mee, s'etendant d'une rue a l'autre, sera 
vendu par lots ou en bloc , on exige pas 
de comptant (35 3). 

RUE CHERRIER 

Tiois maisons a facade en pierre, de 
premiere classe, Tune d'elle etant un 
coin de rue; touts les commodite 3 ; 
aussi lot a batir de 25 x 100 [353^-2]. 

RUE 8T DENIS 

Plusietirs bonnes maisons a logements 
dans la meilleure partie de cette rue ; 
I roprietes produisant de bons revenus. 

RUE MOREAU 

Un bloc de 6 logements en brique ; 
bonnes cours et ruelle. 

Nous avons a vendre de magnifiques 
maisons dans la partie Ouest, a des prix 
variant de $8,250 a $12,500, sur quelques 
una des plus beaux emplacements de la 
ville. Venez demander des details. 

Pour details et permission de visiter, 
s'adresser a notre bureau. 

Ventes A l'encan le mercredi da cha- 
que quinzaine ou quand le besoin s'en 
fait sentir. 

J. Cradock Simpson a Cie 
Agents d'lmmenbles et 
Encanteurs d'lmmenbles 
181 rue St Jacques. 

Par R. K. Thomas. 

Propriete a vendre a Maisonneuve, 
comprenant hotel et magasin situee au 
coin des rues Ste Marie et Jeanne d'Arc, 
en face de la raffinerie de Sucre de la 
Compagnie du St Laurent. Cette pro- 
priete sera vendue a tres bon marche ; 
e'est une occasion magnifique dc spe 
dilation, car la Cie de Raffinerie estpro- 
prietaire des terrains de chaque cote et 
en arriere. 



Rue St Jacques. Temple Building. 

Rue Ste Catherine, con Universite. 

Rue de la Montagne, s'etendant jus- 
qu'a la rue Drummond. 

Rue Guilbert, nouveaux logements en 
pierre. 

Rue Universite, residence double iso- 
lee. 

Avenue Argyll, residence isolee et 
pare. 

Rue Sherbrooke, maison a facade en 
pierre. 

Rue Mackay, belle et grande miison, 
presque neuve. 

Avenue du College McGill, maison en 
brique- 

Rue Mance. Cottage en brique. 

Rue St Dominique, logement en bri- 
que. 

Rue Balmoral, cottage en brique. 

Rue du Palais, residence a facade en 
pierre. 

Rue St Antoine ouest, maison en 
pierre. 

Rue Mansfield, bloc en brique. 

Avenue Clarke, C6te St Antoine, mai- 
son et pare. 

Avenue Oxenden, cottage a facade en 
pierre. 

Rue Bayle, deux cottages neufs. 

Rue Stanley, maison en brique pres 
du Windsor. 

Rue St Denis, cottage a facade en 
pierre. 

Rue St Charles Borromee, maison a 
facade en pierre. 

Rue Dorchester, Ouest, deux lots de 
25 pieds de front. 

Rue St Paul, deux proprietes commer- 
ciales. 

Rue Parthenais, quinze arpents de 
terrain 

Rue Ste Catherine, a l'ouest de la rue 
Guy. Lots a batir. 

$50,000 a preter. 
Maisons a Louer. 

Lots a batir dans la partie ouest. 

Pour details sur les proprietes a dessus 
mentionnees ou d'autres que j'ai a ven- 
dre s'adresser a mon bureau. 
R. K. Thomas 
Agent d'Immeubles. 

30 rue St Jean. 



J. B. RENAUD & CIE 



POISSON 

Hareng du Labrador Nos. 1, 2 et 3 
Saumon du Labrador 
Ti uite de mer 

Fletant et Turbot 
Morue verte Nos 1 et 2 
Morue Seche 

Anguille 

Nauve, etc, etc 
Huile de loup marin 

Huile de morue 

Huile de marsouin 

AUSSI 

Fariues, Grains, Lard, Saindoux, etc. 

Au plus has prix du marche. 

J. B. Renaud & Cie 



72 a 

RUE ST-PAUL 



82 

- QUEBEC 



Federal Telephone Co'y 

INGENIEURS et FABRIC A NTS 

de toutes sortes 

d! Appareils Telephon iqu es. 

Eslimes fournis pour la pose de lignes pri- 
vees, dc bureaux et reseaux looaox 

et d'echanges. 
Reals manafaotarlers an Canada da 

Telephone Systeme "LAW" 

le plus par fail systeme de telephone. 



J. L. O. VIDAL 

AGENT 

Entrepots de POELES 

CHARRUE8, SOCS, etc, de Lotbiniere. 

Machined vapour, Voltures d'hlver et d'6te, 
Trains de travail. Harnals, 

I Kits, POULIES, POMPES, 

Pressc hydraullque pour Tann ear ( 
Presse a VIh. 



VEN1E A GRAND SACRIFICE 



MACHINES A VENDRE 

Au No 122 rue St Paul, Quebec 

J. L. O. VIDAL, Agent, 

No. 122, rue St-Paul. 

F.Kirouac&Fils 

Man-bands de 

Fleur, Grain, Sel, Gruau 
Barley, Huiles, Poisson 

Saicdoux, Lard, etc. 

COIN DES RUES 

St-Pierre et St-Andre 

Basse- Ville, Quebec. 

Correspondauce sollicit6e. 

DROUIN FRERES YcTe 

Successeurs de O. Drouin & Fils 

EPTCIERS en Gro 8 

et Manufacturers de 

Vinaigre et Marinades 

Nos. 27 et 29, Rue Smith 

St-Roch, QUEBEC. 

Specialites: Tabac en feuilles et Vinaigre. 
Correspondance sollicitfie. 

CATARRHE 

GUERI PAR 

Inhalation Medecinale 



L'Inhalation est la seule mgthode raison- 
nable pour obtenlr la guGrison du Catarrhe. 
far ce moyen les remedies appropnes attei- 
gnent, sou's forme de vapenr, chaque cellule 
d air inalade du ne/. et ile la gorge. Par son 
influence les secretions sont asseehees et les 
surfaces irritees s"iit adouoies et gugries. 

Une autre li >/■ <!< timoignagex Canadiene: 

Rev. H. Brown, Toronto, dit: Voire Inha- 
hateur avec le remede out reussi a gufirir 
m 'ii catarrhe et ma surdity catarrhale. Je 
pui maintenant precher avec la plus par- 
iaite facility. 

AV. H. Hopper, Kureau du " Scnlinel " To- 
ronto. Vol re traitemeut par Inhalation m'a 
gu6ri radiialement en trois mois, d'un cas 
invetg: 6 de catarrhe chronique. 

W. lever, Arpenteur, 2i;U rue Seaton, To- 
ronto. Votre Inh"laleur a parfaiiement 
r6ussi a rue gugrir d'uti catarrhe chronique. 
h'acile a employer et d'un prix raisonna le. 

J. Williams, 282 Avenue Manning Toronto. 
Je puis recominander volte iraitement coni- 
me un remede pour le Catarrhe el I' Asthma 
Catarrhal. .!'.■ n ai fail lVxperience. 

Win. Hamilton, Sutint. American Life 
Insurance Cotip'y London. Votre traite- 
meut par Inhalation rempltt toutes les con- 
ditions que vous pretemlez, je puis le Jecom- 
mander ft tous ccux qui souffrent du ca- 
tarrhe. 

Air. Doidge, 372 rue Wellesley Toronto, 
(lit: Q,uoique mon catarrhe fill tres vieux, 
votre traitement m'a compleiemeut gueri et 
11 n'e^t pas revenu depuis (jue j'ai eiuploy6 
1'Inhalaieur. 

Notre prix pour traitement a domicile est 
i5.00 Pour c tte somme, nous envcrrons 
aqtre Inhalateur Germicide et assez de re- 
mi'de pour gugrir les plus mauvais cas chro- 
niques. 

Is. B.— Nous ommes certains de vous gu 
ii r. Eorivez pour avoir ile^ details et d'au- 
tres temoignages. Envoycz une enveloppe 
atFranchie ft l'adresse de ceux A qui nous 
VOUS relererons et vous vims eon vaincrez des 
inerites de noire traitem -nt. J-ff l'n enfant 
peut se servlr de notre InhaliVteur "^5. 

MEDIDAL INHALATION CO, 



o- 

ii 



280 Church Street, Torouto. 



jambs Weight, 

Geraut. 



Wm. Cassils, 

President 



D. COLLINS 

Manufacturer de 

BALANCES 

Balam es a folD el a charlion et Inn 
amies Balances) n mains, specalile pour la 
reparation des Balances d toin 

el ft eharbon. 

lleparations faites sur les lieux a la campa- 
gne, avec garantie et ft bon inarch^. 



16 



LE PRIX COURANT 



D. MARSHALL LANG, GSranl G6niral, Londres, Angleterre. 



J T. VINCENT et RICHARD FRYGANG, Girants-conjoints pour le Canada. 



a 



03 



£-< 



a 

a 

a. 

S 
o 

h 



O, jjH 




ONOON 




DIRECTEURS 



T3 
O 

c 



# r 



3D 
3D 



CO 

o 

B 
5 



So 


O 
o 

o 



B 

3 

a 

c 

o 

D 
P 
O. 
8i 



W. H. HUTTON, Ecr, [Jas. Hutton & Cie, Montreal.] 
R. C. JAMIESON, Ecr, [R. C. Jamieson & Cie, Montreal.] 
W. CASSILS, Ecr, [Pre?. Can. Dis. Tel. Co., Montreal.] 
D. GIROUARD, Q. C, M.P. 

Inspecteur pour la Province de Quebec : C. GELINAS. 



LARRATT W. SMITH, D.C.L., [Pres. Building & Loan Ass.], Toronto. 
S. NORDHEIMER, Ecr, [Pre^. Federal Bank] Toronto. 
GEO. R. R. COCKBURN, Ecr, M.P., [Pr6s. Toronto Land and Lot Corp. 
Toronto. 

Agents dans toutes les principals villes du Canada. 



ETABLIE EN 1856. 



Successeurs de ieu J. C. McLAREN 



THE J. C. McLAREN BELTING CO 

SEUL FABRICANT DE 

Courrois en Cuir au Tan de Chene 

DA.IVS J^A. PUISSANCE. 

On sollicite lea commandes du Commerce. 1? escompte r'eduit les prixau niveau 

des Courroies tannees a Vecorce de pruche. Demandez les prix 

avant de placer vos commandes. 

Nos. 292 & 294 rne St-Jacques, MONTREAL 



Eircre® Toiray-Maurin 

Fabrique la plus importante du monde, et qui compte un siecle du plus brillai.t succis. 



Lumiere Electrique ! Lumiere Electrique ! 

La Cie. Royale d'Electricite 

SeuJe jpropritiaire du Systeme Thomson- Houston pour le Canada 

FABRICANT DE GENERATEURS ET DE LAMPES 

Entrepreneur et. constructeur de materiel a lumiere incandescente et a arc, en Canada, 
aussi de materiel de lumiere incandescente par circuit d'arc. Le seul systeme parfait a 
regulateur automatique, qui existe au montie. Devis, estimes et prix fournis sur demande. 

BUREAU, USINE ET STATION : 

54, 56, 58 et 60 RUE WELLINGTON, MONTREAL. 
Hon. J. R. Thibaudeau, Pres. Chas. W. Hagar, Gerant. 

Loterie Nationale decolonisation 

SOUS LE PATRONAGE DU 

REVI). CURE LABELLE 

Fondee en 1881 sous l'antoiite dfe l'Acle de Quebec, 32 Vic. chap. 36, au profit des societes 
diocesaines de colonisation de la province de Quebec. 

CLASSE D. 
Le Quatrieme Tirage Mensuel aura lieu 

Mercredi le 19 NOVEMBRB 1890 

A DEUX HEURES APRES-MIDI 

Valenr des lots $£50,000 

P»rix Capital £5,000 

Billet*, $1.00 

Les